Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La probité dans la vie publique : un enjeu pour les élections (...)

La probité dans la vie publique : un enjeu pour les élections municipales

500 candidats aux municipales ont signé la Charte éthique d'Anticor. D'autres ont fait des promesses.

Les scandales se multiplient et trop de candidats préfèrent détourner le regard. Le baromètre de la confiance politique publié par le CEVIPOF en janvier dernier, traduit une défiance farouche, même si le conseil municipal et le maire sont moins atteints que les autres institutions : 62% des Français ont encore confiance dans le conseil municipal, mais seulement 32% dans le gouvernement. 31% ont confiance dans le maire de leur commune, contre 25% dans le Premier ministre.

Cependant, certains candidats prennent la mesure des enjeux. 500 d'entre eux ont signé la Charte éthique d'Anticor. La liste peut être consultée sur le site de l'association. La probité ne peut tenir lieu de programme politique, mais elle peut déterminer un nombre suffisant d'électeurs pour influer sur l'issue d'un scrutin.

La Charte présente une originalité : elle est signée sous la forme d'un contrat entre le candidat et l'association. Il s'agit d'abord d'un geste politique. Mais le signataire sait aussi qu'Anticor pourrait engager sa responsabilité contractuelle en cas de violation de ses engagements.

Cette charte a inspiré des initiatives plus modestes. Certains candidats, sans vouloir s'engager sous cette forme contractuelle, ont ajouté des engagements éthiques à la liste de leurs promesses. C'est le cas de la "Déclaration d'engagement pour la prévention des conflits d'intérêts et de patrimoine" d'Anne Hidalgo ou de la Charte d'éthique pour une gouvernance renouvelée de Nathalie Kosciusko-Morizet. C'est aussi le cas de 71 candidats qui ont signé la Charte peu contraignante de Transparence International.

 

Pour une démocratie locale innovante

Le contenu de la Charte d'Anticor traduit une vision politique de ce que devrait être une démocratie locale innovante. On retrouve cette inspiration dans les autres textes.

Le non-cumul sera la règle en 2017. Mais rien n'interdit de l'anticiper, et de prévenir dès aujourd'hui les effets pervers du cumul, enfin reconnus par le législateur.

Et si certains engagements sont fondés sur des lois qui s'appliquent déjà, d'autres vont plus loin..

Par exemple, en matière de participation citoyenne. Comme le proclamait Pierre Mendes-France, la démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un élu puis à se taire. Elle est action continuelle du citoyen. Car la démocratie n'est pas un choix entre des offres, c'est un pouvoir d'agir. C'est pourquoi la Charge entend promouvoir les commissions consultatives des services publics et les commission de contrôle financier De même, les subventions aux associations ne doivent pas résulter de connivences, mais répondre à une véritable intérêt public

Autre exemple en matière de délibération publique : la vérité politique n'est jamais une vérité en soi. Elle se construit par une délibération éclairée. C'est aussi un objectif de la Charte, qui prévoit un rôle véritable pour l'opposition, notamment en lui attribuant la présidence de la commission des finances.

En matière de la publicité : les signataires de la Charte feront en sorte qu'Internet ne s'arrête pas aux portes des mairies. Les citoyens intéressés doivent accéder à l'information pertinente, et la diffusion des informations en format ouvert (open data) doit permettre la comparaison.

S'agissant du choix des organismes financiers, la Charte prolonge une initiative du CCFD, qui appelle les collectivités locales à s'engager contre les paradis fiscaux.

Enfin, Anticor avait proposé aux parlementaires, lors des débats sur la loi relative à la transparence de la vie publique, de faire de l'absence de condamnation pour infraction à la probité publique une condition d'éligibilité. Ce plaidoyer n'avait pas emporté la conviction des élus. Mais rien n'interdisait à l'Association de réserver la signature de la Charte aux candidats honnêtes.

JPEG - 172.5 ko
Carte des régions de France engagées contre les paradis fiscaux
http://ccfd-terresolidaire.org/mob/agir/campagnes/aidonslargent/actu/Exclusif-1ere-Carte-de-France-des

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 22 mars 2014 10:06

    de toute façon ce sont les memes qui vont etre reelus...a moins que !

    voir : CONTRE LE SYSTEME, VOTONS UTILE !


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 23 mars 2014 09:44

      LES COCUS DE LA GAUCHE :

      -1er tour des listes umps tete de liste mélangée ump et ps ;;appelées listes d’ouverture ou du bien communal
      -2ème tour des listes UMPFN appelées « listes pour écraser les »rouges"
      QUELS CONS...CITOYENS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Vipère Vipère 22 mars 2014 10:30

      Bonjour à tous

      Le moins que l’on puisse dire est que les postulants aux élections ne se bousculent pas pour signer la Charte anti-corruption ! rien de surprenant ...

      Alors que dans une République bien ordonnée cela devrait être la règle !

      Qu’en conclure ? que les élus veulent envers et contre tout, garder leurs bonnes vieilles habitudes de cumuls et « affairistes ». smiley


      • appoline appoline 23 mars 2014 19:09

        Bien sûr qu’ils veulent la place. Anecdote près de La Rochelle, le maire de la petite commune de Lagord avait décidé de ne pas se représenter, son adjoint a donc décidé de reprendre la succession. Mais voilà, l’épouse du maire ne l’entendait pas de cette oreille, perdre son petit statut ne lui convenait pas donc le maire s’est représenté mais l’adjoint a fait la sourde oreille à son tour ; résultat, deux listes.

        Alors si dans une petite commune dont beaucoup n’ont jamais entendu parler, chacun veut garder sa petit aura de merde, vous pensez bien que quand la commune est plus grande c’est la foire d’empoigne.
        Les français en ont marre de tous ces charlots, ils en ont marre de ce président qui divise et qui est à la botte des amerlocs et nous ruine. Raz le bol

      • matador matador 23 mars 2014 19:21

        a Apolline

        j’ai personnellement eu un petit contact mail avec Bruneau le postulant UMP à Caen ...édifiant...quant à son opposant socialiste, Maire actuel, c’est le plus gros cumulard de France, 22 fonctions....un vrai panier de crabes, au sens propre..


      • bleck 22 mars 2014 13:03

        Il n’y a qu’un enjeu pour les municipales :

        VIRER LES SOCIALISTES

        Même enjeu pour les élections qui vont suivre

        Le reste a aucune importance : que du pipi de chat


        • tamic44 22 mars 2014 14:24

          Et pourquoi ne pas remettre l’UMP à la place, mais ce sont les mêmes avec les mêmes pratiques !!!
          A moins que vous n’ayez une autre idée à développer.


        • LE CHAT LE CHAT 24 mars 2014 14:00

          salut Calmos ,


          il faut aussi virer les ump- centristes appelant à voter socialiste ( Jego ,NKM,Rama Yade ,etc etc ) 

        • Sylvain62 22 mars 2014 16:30

          Bonne analyse et très bonne initiative de la part d’Anticor. Cependant il faut garder à l’esprit que tous les non-signataires de cette charte ont une idée derrière la tête, notamment ceux et celles qui font des promesses, ce qui ne les engagent bien évidemment à rien. On peut même interpréter celles-ci comme un désaveu de probité dans le cas où ils/elles ne seront pas élues puisque c’est dans leur programme. 


          Les promesses en politique ne valent rien en comparaison d’une signature, les individus qui en font s’acquittent simplement d’une pirouette pour ne pas avoir à signer sans trop en donner l’air. Tout ça pour dire qu’on ne peut être mi figue mi raisin sur ce sujet, les « entre deux » font dans la roublardise politicienne.

          La probité devrait être la condition sine qua non de tout mandat publique, elle ne l’est pas et ne le deviendra qu’après un coup d’éclat retentissant qui servirait d’exemple aux autres. Ce qui signifie qu’en l’état actuel des choses, contrairement à ce que l’on chante à qui veut l’entendre, notre système est tout sauf transparent et loyal. 

          • Sylvain62 23 mars 2014 12:38

            Mandat publiC. Navré.


          • bleck 22 mars 2014 16:45

            @ Tamic

            Oui j’ai une autre idée

            A la place des dirigeants pourris qui se trouvent à la tête de C’Pays : mettre la direction de la Boule Mousseuse de Saint Péray

            http://www.boulemousseusesaintperay.com/organigramme-du-club/bureau-boule-mousseuse-158

            Dont le dynamique Président , Mr Broyer, ne pourrait qu’avantageusement remplacer l’Ectoplasme que nous avons actuellement


            • Pere Plexe Pere Plexe 22 mars 2014 19:03

              Probité fait parti de ces mots qui comme concupiscent ou nyctalope ont une sonorité de gros mots...


              • matador matador 23 mars 2014 19:16

                a Père....

                excellent :)

                 

                 


              • stetienne stetienne 22 mars 2014 22:15

                bof ca me fait penser aux produits bio en grande surface maintenant tous les produits sont certifiés bio meme l eau de javel smiley


                • JCROIG 23 mars 2014 19:25

                  On a les élus que l’on mérite... J’entends vomir sans cesse sur les politiques mais jamais sur ceux qui les élisent.

                  Si certains s’abstiennent, je peux vous dire que tous ceux qui travaillent en marchés publics, attendent un travail (bidon) à la collectivité du coin, un logement social, une allocation, une subvention, une aide, un passe droit, un terrain à construire, etc, etc... tous ceux là sont allés voter aujourd’hui.

                  D’ailleurs l’abstention sert le pouvoir en place, ça fait moins de monde à arroser pour passer.

                  La France donne des leçons de démocratie à la terre entière, sans avouer que son fruit est pourri à l’intérieur.

                  J’ai fait l’expérience des pays scandinaves et j’ai vu des gens ayant compris que ne pas tirer un avantage direct au détriment du reste de la population pouvait au final leur rapporter davantage au sein d’une société civile organisée et citoyenne.

                  Rien n’est parfait nulle part et je ne tiens pas à vivre Scandinavie, mais le peuple de France est malheureusement, dans une large part un peuple de veaux, d’assistés et de corrompus. Reste les autres qui travaillent et payent pour l’ensemble. 


                  • matador matador 23 mars 2014 19:32

                    100% d’accord avec vous, surtout sur la dernière phrase...


                  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 24 mars 2014 13:07

                    Ne votez pas.
                    Le vote, c’est le contraire de la démocratie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès