Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La proportionnelle, c’est maintenant !

La proportionnelle, c’est maintenant !

Les résultats des élections législatives viennent de tomber et, une fois de plus, l'Assemblée Nationale ressemble à tout sauf au peuple. Il est temps d'en finir...

Les chiffres de la composition de la nouvelle législature de l’Assemblée Nationale sont consternants. Rarement l’hémicycle n’aura été aussi peu représentatif de la population française. Plus que jamais, le mode de scrutin majoritaire uninominal à deux tours mérite d’être critiqué. Il est en effet inadmissible qu’en plein XXIème siècle, la chambre basse de notre Parlement en soit réduite à n’être qu’un vaste réceptacle à ambitions individuelles. On peut comprendre que les français s’abstiennent lors des élections législatives : leurs députés ne les représentent plus, ni politiquement, ni sociologiquement. Petit passage en revue des méfaits du mode de scrutin majoritaire uninominal à deux tours :
 
  • Une représentation politique déformée. Certes, dimanche dernier, le PS et ses alliés étaient majoritaire en voix. Il est donc tout à fait logique qu’ils obtiennent la majorité des sièges. On relève toutefois deux méfaits particulièrement insupportables :
 
- Les forces autonomes sont laminées. Le Front de gauche, avec 7 % des voix, n’obtient que 1,7 % des sièges, et le FN, avec 13,6 % des voix, n’obtient que 0,3 % des sièges.
 
- A l’inverse, plusieurs petits partis accèdent sans problème à la représentation parlementaire avec des résultats beaucoup plus faibles. La palme de l’injustice revient au PRG qui, avec seulement 1,6 % des suffrages exprimés au premier tour, un chiffre qui inclut les nombreux candidats de ce parti soutenus par le PS, obtient suffisamment de députés pour constituer un groupe parlementaire ! Même constat pour Europe Ecologie Les Verts, qui vont avoir la possibilité de former un groupe indépendant malgrés les 2,3 % d’Eva Joly à l’élection présidentielle. Et ne parlons pas de quelques autres vastes blagues comme le Nouveau centre, grassement récompensé par l’UMP au moment des investitures alors que ce parti n’a pas la moindre notoriété auprès des électeurs.
 
Le constat est clair : le mode de scrutin majoritaire uninominal à deux tours fait la part-belle aux petits arrangements entre partis. Il est saisissant à ce titre de constater que les défenseurs de ce système arguent que la proportionnelle tends à mettre excessivement en valeur les partis au détriment des candidats… Mais alors comment expliquent-ils cette irruption des écologistes au Parlement ? A la proportionnelle, EELV n’aurait eu aucun élu, parce que c’est qu’on obtient lorsqu’on plafonne à 2,3 % des voix. Ras-le-bol de voir les partis décider entre eux de qui doit être représenté à l'Assemblée, rendons le pouvoir au peuple !
 
  • Clientélisme et cumul des mandats. Le SMU2 a une autre grosse tare : pour être élu, ou tout du moins pour imposer sa légitimité auprès des partis politiques, il faut être « implanté ». Comprenez par là qu’il faut déjà avoir été élu, et si possible pas simplement conseiller municipal. On voit donc se multiplier, surtout au PS et à l’UMP, les candidatures de conseillers généraux, maires et autres présidents de communautés d’agglomération. Tout ce monde-la ayant à cœur de préserver cette implantation, on se met à cumuler à fond la caisse. Résultats : à l’Assemblée, les députés qui sont juste députés se comptent sur les doigts des deux mains ! On ne dira jamais assez combien le cumul des mandats est insupportable : des élus qui cumulent sont des élus qui remplissent mal leur fonction, et surtout qui contribuent à restreindre l’accès d’autres citoyens à la représentation du peuple. De fait, la démocratie a de plus en plus tendance à être verrouillée par les mêmes personnes.
  • Toujours plus de professionnels de la politique, toujours moins de simples élus du peuple. Cette tendance au cumul des mandats et à la quête du bon notable local concoure aussi indirectement à « professionnaliser » la politique. A force de chercher à être élu à un poste pour pouvoir accéder à un poste plus élevé, on en vient à être élu toute sa vie ! On devient donc un professionnel de la politique had vitam eternam. Et ce d’autant plus que le départ à la retraite n’est pas obligatoire ! Résultats, alors que la population active compte 20 % d’ouvriers, cela fait des années, pour ne pas dire des décennies qu’ils sont de moins en moins nombreux sur les bancs de l’Assemblée. De manière générale, le salariat, majoritaire dans la population en activité, n’est pratiquement pas représenté à l’Assemblée nationale. En 2009, les professions les plus représentées parmi nos députés étaient, dans l’ordre, les cadres du public, les cadres du privés et les PDG, les enseignants, les avocats, les médecins et les enseignants-chercheurs… Qui tous ensemble sont ultraminoritaires au sein du peuple.
  • Les femmes, les jeunes, les enfants d’immigrés… Restez à la porte de l’Assemblée ! Qui dit professionnalisation de la politique, reconduction systématique des sortants et promotion au mandat de député de notables locaux, dit écrasante majorité d’hommes grisonnants. L’Assemblée National ne compte même pas un tiers de femmes. Les jeunes de moins de trente ans y sont pratiquement absents. Quant aux représentants de la « diversité », si nombreux dans nos grandes villes, ils sont invisibles à l’Assemblée du peuple !
 
Vite, la proportionnelle pour plus de démocratie !
 
La démocratie représentative, comme son nom l’indique, est représentative. Elle ne peut se résumer à l’élection au suffrage direct de représentants du peuple. Pour que ces derniers soient légitimes à occuper leurs fonctions, ils doivent justement le représenter, le peuple ! Le scrutin de liste et la représentation proportionnelle permettent de faire très facilement ce que le mode de scrutin majoritaire ne permet plus :
 
  • Une répartition des sièges entre partis en fonction de ce qu’ils pèsent en voix, et pas en fonction de la capacité d’untel ou d’un autre à rassembler plus de voix que ses concurrents. Finis les députés élus par 50,1 % de la population et les 49,9 % de citoyens restants qui se retrouvent privés de toute représentation politique ! Finis aussi les accords de répartition dans les couloirs des appareils politiques : quand on fait 2 %, on a rien, et c’est normal, parce qu’on ne représente pratiquement rien !
  • La fin des petites tambouilles locales, le retour de la politique. Avec la proportionnelle, terminés les dissidents, finis les parachutages, exit la personnalisation à outrance et le parasitage du débat politique global par on ne sait quelles considérations d’ordre local. Un député représente le peuple tout entier, il légifère au nom de la Nation, et pas au nom de sa ville, de son canton, de son agglo. Quand on demande à l’électeur de voter pour une liste, on lui permet de choisir les idées avant les individus, on lui donne donc l’opportunité de choisir sur le fonds plutôt que sur la forme, et de ne pas céder aux sirènes du clientélisme.
  • La constitution obligatoire de listes paritaires hommes/femmes sous peine d’invalidation, et pas simplement de sanctions financières. Dans les conseils régionaux, intégralement élus à la proportionnelle, c’est obligatoire et on ne compte pas moins de 47 % de femmes !
  •  La présence de simples représentants du peuple en sus des traditionnels notables locaux. En présentant plusieurs candidats, on s’épargne le ralliement résigné à on ne sait quel baron local incontournable. Outre les femmes, il est beaucoup plus facile de faire figurer sur des listes de plusieurs candidats des jeunes, des descendants d’immigrés, des ouvriers, des employés, des chômeurs. Bref des citoyens comme les autres, parce qu’on a tendance à l’oublier, mais n’importe quel citoyen jouissant de ses droits civiques peut candidater !
 
Bref, il est temps d’aller vers plus de démocratie et d’en finir avec cette vieille relique de la Troisième République qu’est le SMU2, qui rime avec professionnalisation de la vie politique, clientélisme, magouilles dans le dos des électeurs et surtout décalage total entre la composition sociologique de la population et celle de l’Assemblée nationale. La proportionnelle, c’est maintenant !


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • BOBW BOBW 19 juin 2012 09:17

    Effectivement entre les découpages truqués des circonscriptions électorales et ce système de vote actuel aberrant ,la représentativité des citoyens se révèle ridicule ce qui les démotive progressivement la plupart à aller voter.


    Essayons d’amener ce changement de vote dans ce sens .

    • Cigogne67 19 juin 2012 09:24

      oui, cette assemblée ressemble à la France du système mais pas des Français.

      Où sont les femmes ? (nous sommes classés entre la Tunisie et...l’afghanistan)

      Où sont les jeunes ?

      Nous voyons le PRG, EEVL disposant d’un groupe alors qu’ils ne représentent rien et le RASSEMBLEMENT avec 2 députés...

      1) revoir les conditions de candidatures à la présidentielle (marre des pressions sur les maires contre le RASSEMBLEMENT)

      2) proportionnelle intégrale (marre des magouilles entre les tenants du même système pour écarter le RASSEMBLEMENT)

      Que les députés se bougent un peu pour moderniser notre nation plutôt que de faire la sieste à l’assemblée après avoir bouffer comme des vaches smiley


      • captain beefheart 19 juin 2012 09:47

        Merci l’auteur pour ces réflexions .

        Un système électorale qui peut barrer la route à des gens qui représentent 4 millions et six million d’électeurs ,ne vaut pas un clou pour le peuple . Par contre ça arrange bien les joueurs de marionnettes qui gouvernent en catimini. Avec la concordance des médias ils arriveront facilement par un jeu de billards à quatre bandes de poser les balles dans les trous souhaités.
         Les français ne se révolteront pas . Pourquoi d’ailleurs ? N’ont ils toujours entendu dire qu’ils sont les meilleurs ,en pensée , en ouverture de l’Esprit , en faisant l’amour ,en anti-pudibonderie , en démocratie ? Alors pourquoi se remettre en cause ? Le prochain coup les mêmes politiques feront encore des promesses et des discours ,et tout le monde les croira ,comme d’habitude...

        Les français sont des grands crédules ,et c’est pour cette raison que la NouvelOrdre Mondial a besoin de la France pour passer à la prochaine étape.


        • Romain Desbois 19 juin 2012 10:34

          C’est là que les abstentionnistes avaient un rôle plus efficace à jouer.


        • Dex-encrenoire 19 juin 2012 09:58

          Merci pour la mise en évidence de cette mascarade qu’on appelle démocratie dans notre pays. 



          • JPhilippe 19 juin 2012 10:26

            De la proportionnelle, c’est nécessaire !
            Mais ne revenons pas à la 4ème république, qui était quand même plutôt ingouvernable


            • Arafel Arafel 19 juin 2012 16:01

              Problème facile à éliminer, il suffit que pour faire tomber un gouvernement, l’opposition puisse proposer un gouvernement.
              Et ce n’est pas parce que l’opposition sera majoritaire sur un sujet, qu’elle pourra se mettre d accord pour remplacer le gouvernement.
              Il semble que pour ces messieurs, la proportionnelle soit une bonne chose dans des pays comme Israël ou l’Allemagne, mais pas en France.
              Et puis vous imaginez bien qu’avec la proportionnelle, il en est finis de ces baronnies.


            • Romain Desbois 19 juin 2012 10:32

              Excellent article. Bravo.


              • vida18 19 juin 2012 10:48

                Pour moi le système idéale est proche du système suédois avec le scrutin proportionnel majoritaire à 1 tour. Exemple : au lieu que mon département soit divisé en trois circonscriptions, il n’y en aurait plus qu’une seul. Les électeurs seraient appelé pour élire les 3 députés du département. Les 3 premiers arrivés en tête lors du vote serait élus.

                J’ajoute aussi que pour se présenter dans une circonscription, il faudrait habiter dans celle-ci depuis au moins trois ans (comme au XIXe siècle). Et pas plus d’un candidat par parti pour éviter certains problèmes comme à La Rochelle si vous voyez ce que je veux dire.

                A ma connaissance, La France est le seul pays de l’UE utilisant le scrutin majoritaire uninominal à deux tours. Tous les autres utilisent le scrutin à la proportionnelle sauf la GB et la Roumanie qui eux utilisent le scrutin majoritaire mais à un seul tour. Ce qui à mon sens est pire que le système français.

                • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2012 11:44

                  Avec ce système , le FN arrivé en tête dans un certain nombre de circoncriptions aurait un groupe .


                • vida18 19 juin 2012 14:45

                  C’est la démocratie même si je déplore qu’un parti aussi haineux et xénophobe puisse avoir autant de partisans.


                • Philippe Katz 19 juin 2012 11:03

                  Je vous invite à lire cette remarque de Pierre Laurent, tirée de l’Humanite.fr
                  " Pierre Laurent relève ainsi qu’avec 65% des voix de la gauche à l’élection présidentielle, le PS rafle plus de 90% des députés de gauche. A l’inverse, les 25% des voix de gauche à la présidentielle que représente le Front de gauche ne débouche que sur moins 5% des députés de gauche. ’C’est une anomalie provoquée par une logique institutionnelle implacable qui, de scrutins en scrutin, a permis aux deux plus grosses formations de monopoliser aujourd’hui 90% des sièges à l’Assemblée nationale.’ "


                  • JC (Exether) 19 juin 2012 11:38

                    Pour éviter les débats à sens unique, je voudrais faire remarquer que ce système a quand même l’avantage de rendre le pays gouvernable et en évitant l’instabilité parlementaire.
                    Quant à savoir si c’est une bonne chose ou pas. Je crois que la question revient à savoir si les parlementaires sont compétents et impliqués dans leur rôle.


                    • pissefroid pissefroid 19 juin 2012 11:55

                      En france, un système gouvernable est toujours dirigé par les possédants.
                      Un système gouvernable entraîne toujours l’enrichissement des riches et l’appauvrissement des pauvres.
                      Un système gouvernable, c’est toujours pour maîtriser la plèbe.


                    • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2012 11:41

                      et dire que c’est ce que le FN propose , avec en plus le référendum d’initiative populaire , c’est pas de la démocratie ça ???????


                      • vida18 19 juin 2012 14:47

                        C’est hélas d’après les programmes que j’ai lu pour la présidentielle le seul parti qui propose un système de démocratie directe.


                      • Alan C. Alan C. 19 juin 2012 23:11

                        Le FN n’est pas le seul à défendre ces idées, elles sont aussi défendues et depuis bien plus longtemps par le Front de gauche, le NPA et Les Verts.


                      • cancrela 19 juin 2012 14:26

                        Je ne comprends pas pourquoi on ne débaptise pas le parlement (lieu dans lequel on parle)

                        Certains esprits chagrins nous disent qu’adopter la proportionnelle empêcherait de gouverner. Comment font alors les autres pays d’Europe ?

                        Un parlement qui représenterait le peuple serait une excellente idée, cela forcerait le débat, le dialogue, la recherche d’un consensus pour l’adoption d’un texte. Bien sûr, cela demanderait beaucoup plus de travail mais présenterait l’avantage d’éviter le potiches qui ne sont là que pour palper et faire nombre et éviterait certainement les trahisons ou mesonges électoraux.

                        Bref, ce serait la démocratie. 


                        • L'Auvergnat L’Auvergnat 19 juin 2012 19:04

                          2 députés FN, pour représenter si peu de matière grise, suffisent.

                          En effet, tous ces « gogols » qu’on roulent dans la farine.

                          Les profiteurs de la souffrance des autres................ignoble.....................


                          • papi 19 juin 2012 19:13

                            l’auvergnat

                            Pour un auvergnat vous n’êtes pas avare de Haine ! Quand apprendrez-vous la Démocratie ?
                            Vous tenez des propos dictatoriaux dignes des heures sombres de l’histoire !
                            Avec un peu de pouvoir ! vous pourriez vite devenir ce que vous exécrez le plus ..
                            A l’envers bien sûr !!!


                          • papi 19 juin 2012 19:19

                            @ l’auvergnat suite

                            De la matière grise ?? pourquoi il en faut pour appuyer sur un bouton ??et souvent à la place des absents qui se gobergent sur notre dos au lieu de bosser !
                            Profiteurs de la souffrance des autres, ha , vous allez vite déchanter beau merle !! vous aussi vous allez apprendre à danser le cirtaki, comme en Espagne !! ollé !!!


                          • papi 19 juin 2012 19:06

                            @ l’auteur

                            Ce n’est plus aux politiques de décider mais au peuple . l’état c’est nous !!
                            Proportionnelle, et référendums d’initiative populaire sont le renouveau de la démocratie .
                            Le parlement doit représenter tous les Français « avec justice » selon le mot à la mode..
                            Il faut que les Français remettent les pieds à la gouvernance réelle ..


                            • Romain Desbois 19 juin 2012 19:31

                              le peuple a décidé de ne pas voter majoritairement pour les candidats qui proposent plus de démocratie et les abstentionnistes non plus.


                            • L'Auvergnat L’Auvergnat 19 juin 2012 20:02

                              Papiderme, tu en fais partie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                              • L'Auvergnat L’Auvergnat 19 juin 2012 20:16

                                Papiderme,

                                Lorsqu’on voit les élus du FN il n’y a pas photo....................

                                Quant à ma haine rassure, je n’en ai que pour les imbéciles !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                                • cancrela 19 juin 2012 22:28

                                  A mon humble avis, à la vue de la teneur de tes messages, peut-être que le qualificatif d’imbécile te conviendrait mieux.


                                • L'Auvergnat L’Auvergnat 20 juin 2012 06:47

                                  Cancrelat tu as le cafard, il n’y a que la vérité qui bl..........

                                  Un étranger en moins un travail en plus pour les Français.....................


                                • loco 20 juin 2012 00:00

                                   Bonsoir,

                                   Je crois me souvenir que le système non proportionnel avait pour but, non périmé à mon sens, d’équilibrer un peu les écarts de densité de population entre les mondes urbain et rural qui n’ont pas les mêmes modes de vie, afin que la loi des uns (urbains) ne soit pas insupportable aux autres (ruraux).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès