Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La pseudo interdiction d’UberPOP, cache-sexe de l’inaction du (...)

La pseudo interdiction d’UberPOP, cache-sexe de l’inaction du gouvernement

La semaine dernière, les manifestations des taxis contre la concurrence déloyale des VTC ont dégénéré, malheureusement. Le gouvernement a fait mine de réagir avec la plainte du ministre de l’intérieur contre Uber et le souhait exprimé par le président qu’UberPOP soit déclaré illégal. Dérisoire.

 
UberPOP, l’arbre qui cache la forêt
 
Il est assez effarant que le débat se concentre sur UberPOP, oubliant le versant principal de la concurrence déloyale que mènent les VTC aux taxis. Dans un dossier très détaillé, la Tribune explique bien les enjeux du dossier. UberPOP est l’offre à prix encore plus bas du géant californien, officiellement du covoiturage rémunéré, avec des conducteurs qui n’ont ni formation ni assurance spécifique… Les autres offres d’Uber rentrent dans le cadre légal des VTC, qui inclut désormais une formation, mais qui profite toujours d’une fiscalité complètement décalée par rapport aux taxis, même si, passé un certain chiffre, il faut passer en statut d’autoentrepreneur, le tout sans la moindre licence.
 
Pire encore, comme le souligne le directeur d’Uber France, les textes ne sont pas très clairs puisque même si le gouvernement juge UberPOP illégal, « quatre tribunaux indépendants (…) se sont prononcés, les uns après les autres, refusant l’interdication, disant qu’il n’y avait pas de trouble manifestement illicite  » et la légalité de loi Thévenoud (sur les VTC) sera étudiée par le Conseil Constitutionnel. Bref, le cadre juridique qui encadre l’activité des VTC ne semble ni clair, ni suffisant, permettant aux opérateurs de s’engouffrer dans la brèche grande ouverte, rendue à peine moins grande par une loi Thévenoud d’autant plus difficile à mettre en œuvre qu’il n’y a pas d’interprétation claire sur son sens.
 
Un gouvernement aux abonnés absents
 
Bref, l’action du gouvernement est extrêmement superficielle puisqu’il n’agit que sur une petite partie du problème : UberPOP et non l’ensemble des VTC, qui devraient, a minima, payer le même niveau de taxes que les taxis, et compenser également l’absence de licence à payer pour exercer leur activité. Mais, même sur ce périmètre restreint et insuffisant, le gouvernement n’a pas été capable de pondre une loi efficace, puisque la situation actuelle est extraordinairement confuse d’un point de vue législatif. D’où sans doute les déclarations à l’emporte-pièce du président et de son minitre de l’intérieur, pour essayer de donner le change malgré cela. Mais difficile d’être trompé par ces postures.
 
En outre, les réactions superficielles du président de la République et du ministre de l’intérieur juste après des manifestations ponctuées d’actes violents peuvent donner l’impression qu’ils donnent une prime à ces violences… Bref, tout dans les réactions du gouvernement à la montée en puissance déloyale des VTC est à côté de la plaque. Et quel aveu d’impuissance que de se défausser sur la justice et les forces de police ! On se retrouve dans une situation proche de la Californie, où ce sont les juges qui ont cassé les avantages déloyaux d’Uber, et non une décision politique. Bienvenue dans un monde où les politiques construisent un monde si complexe qu’il organise une irresponsabilité générale.
 

Les taxis ont mille fois raison de manifester contre la concurrence déloyale des VTC. Et même si l’Etat a en partie démissionné et que l’on peut comprendre leur colère face à ces pirates habiles qui exploitent leurs propres compatriotes pour les dépouiller, cela ne justifie pas les violences commises.


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 29 juin 2015 10:48

    Pendant ce temps là..les gouvernants en profitent pour ne rien faire pour la France...comme d’hab..depuis le départ du Général....ça commence à faire un « BAIL »....


    • Pauperes mundi Pauperes mundi 29 juin 2015 12:38

      « ...et compenser également l’absence de licence à payer pour exercer leur activité. »

      Je suis désolé, mais il semblerait que la licence pour les taxis, si elle est peut-être difficile à obtenir, est donnée GRATUITEMENT par l’état. Sauf que leur nombre est limité, et que par conséquent les « taxi-men » sur le point de cesser leur activité, en bons spéculateurs, revendent leur licence pour des sommes astronomiques.

      Par ailleurs peut-être que les VTC feraient moins d’ombres aux taxis si ces derniers étaient moins chers et un peu plus agréables avec les clients. Certains sont carrément moins polis que des portes de prison...


      • jef88 jef88 29 juin 2015 12:55

        Mais le gouvernement est super efficace !
        Avant hier j’ai lu :
        « Nice. un chauffeur Uberpop arrêté en flagrant délit »

        C’est vrai mais je déconne sur l’efficacité


        • rocla+ rocla+ 29 juin 2015 13:00

          c’ est le monopole qui est déloyal . 



          Le monopole c’ est l’ arme des retardés mentaux .

          • boris boris 29 juin 2015 22:32

            Tu m’avais pas dit que tu avais un retard mental @rocla+ . Petit cachotier, remarque on s’en doutait avec tes blagues carambar .


          • Sarah Sarah 29 juin 2015 14:19

            « : UberPOP et non l’ensemble des VTC, qui devraient, a minima, payer le même niveau de taxes que les taxis »


            La licence délivrée par la Préfecture est gratuite. Les prix élevés mentionnés ça et là (entre 100 et 300 000) sont du trafic entre taxis retraités et nouveaux.


            « montée en puissance déloyale des VTC »


            Sûr que les détenteurs d’un monopole sont mécontent de l’apparition d’un concurrent.


            • Pauperes mundi Pauperes mundi 29 juin 2015 17:46

              @Sarah
              C’est exactement ce que je disais plus haut à propos des licences. Dès le départ ils se discréditent eux-même avec cette histoire du prix de la licence, qui est délivrée GRATUITEMENT par l’état. S’ils l’ont payé, c’est qu’ils l’ont acheté à un autre titulaire, qui quitte métier, et qui ne s’est pas gêné pour spéculer sur la rareté de ladite licence en escroquant un « collègue » (elle est belle la « corporation ») qui d’ailleurs a peut-être des difficultés à l’obtenir uniquement par la preuve de ses compétences ? Je pose la question, un peu en réponse à l’argument sur les formations des uns et des autres. On entend parler de 200 000 euros tout de même !
              L’unité de ces gens n’est que de façade et juste pour le temps du conflit qui les oppose aux VTC quand il s’agit de conserver leur monopole sur un service qu’ils ne rendent qu’à moitié et mal.
              On se fout du monde !

              C’est bien la France d’aujourd’hui, ça, plus aucune solidarité, chacun pour sa gueule, pardonnez moi l’expression. Il n’y a plus aucune empathie, et ces rats de taxis-men en sont un exemple frappant. Oui des rats, individualistes, menteurs, malhonnêtes, violents, très impolis avec leurs clients de surcroit (même en temps de « paix ») et HORS DE PRIX. Les temps sont durs pour tous, certes, mais ils ne sont pas les plus à plaindre, loin s’en faut, et ça ne leur enlève quand même pas le casse-croute du bec que quelques-uns se débrouillent pour faire face.
              Je sais BFM et consorts nous matraquent le contraire sous le contrôle de leurs maitres au pouvoir, mais c’est ainsi. Ils auront beau tenter de nous faire croire que la merde sent la rose, ça ne marche pas, en tous cas pas sur moi, une bouse reste une bouse, et celle du « mouvement taxis » colle à souhait.
              Dans cette histoire, l’état se conduit comme une lavette, comme d’habitude, et suis bêtement la politique majoritaire en Europe d’interdiction des Uber. Mais alors interdira-t-il aussi la revente des licences et obligera-t-il à les restituer lors de cessation d’activité ? J’aimerais bien voir ça....


            • rocla+ rocla+ 29 juin 2015 15:33

              le monopole c’ est les salariés EDF qui font payer leur courant aux usagers EDF 


              Une société de cons pour des cons .

              • jakem jakem 29 juin 2015 17:38

                @rocla+ eXaCt !

                Et le monopole c’est aussi la fainéantise des anciens boulangers qui boivent du rhum au lieu de confectionner des bretzels et des kugloffs et de m’en envoyer régulièrement.

                Et si l’Etat donnait de nouvelles licences à tous ceux qui en ont déjà une ? Ils pourraient la louer, ça contribuerait à rembourser la leur, et chacun devrait choisir un statut pour bosser et assurer ce service de transport.

                Formation de chauffeur obligatoire ( mm pour les auto-entrepreneurs), activité déclarée et revenu imposé.

                G7 s’écroulerait ? est-ce-que ce serait vraiment grave pour tous les employés de cette société ?


              • boris boris 29 juin 2015 22:34

                @rocla+ pas la peine de nous le dire, nous savons tous ici que tu es un con de première force.


              • rocla+ rocla+ 30 juin 2015 11:47

                les couillons qui comptent sur l’ Etat pour résoudre leurs problèmes sont 

                des couillons .



              • njama njama 29 juin 2015 19:10

                Si le corporatisme des taxis explose, ce n’est pas les clients qui s’en plaindront.
                Les propriétaires de taxis (sociétés souvent) pratiquent des prix exorbitants ! Ceux qui ont voyagé dans d’autres grandes villes à l’étranger comprendront 
                Pas utile de rouler dans des voitures à 50, 80 ou 100 000 € pour faire taxi, mais c’est ça l’exception française, pour se donner un air VIP ? ... mais après faut amortir !
                Pour débloquer cette situation et ouvrir le marché le gouvernement ferait mieux d’indemniser en partie ceux qui ont acheté des licences parfois à des prix exorbitants, par le biais de réductions fiscales par exemple.
                Hier les médecins cédaient leurs clientèles, aujourd’hui elle ne valent pas un paquet de kopeck 


                • jakem jakem 29 juin 2015 21:38

                  @njama 1- Pas d’accord pour que le gouvernement indemnise les chauffeurs de taxi.

                  En cherchant un peu on peut trouver d’autres catégories d’employés ds une situation similaire qui voudront aussi être indemnisés.

                  Le kolkhose pour tous ???

                  2- Hier ( quand ?) LES médecins cédaient leurs clientèles ? mais qui ? où ? pourquoi ? à d’autres médecins ou à personne ?
                  Les clientèles ne valent plus un « paquet de kopecks » ? ça peut qd mm faire pas mal de kopecks si le paquet est gros. 
                  Mon sorcier doit avoir une 20taine de patients par jour. Et vous affirmez que « ça » ne vaut rien, ou pas grand chose ????

                  Cessez de vous brosser les dents à la vodka, vous en avalez.


                • njama njama 29 juin 2015 23:28

                  @jakem
                  renseignez-vous un peu mieux
                  un jeune médecin après ses 8 ou 9 ans d’études n’en a complétement rien à cirer de ce racket de racheter une clientèle à un vieux toubib (ce qui se comprend facilement) Sans se faire chier il s’installera juste à côté, à 10 fois moins cher ...Je connais des cas où le nouveau cabinet médical est même mitoyen, pour dire ...
                  et il récupérera très très viteen partie la clientèle du quartier.Cela s’appelle la concurrence. On ne saurait leur donner tort à ces jeunes, d’autant plus que pour les banques cela ne vaut pas un clou ces clientèles. Dsl de le dire, mais c’est la réalité, elles ne vous prêteront pas un € pour les racheter ces clientèles.
                  Même chose pour les VRP, repérésentants de commerce ou d’assurances, ils peuvent se le foutre dans le derche leurs fichiers clientèle et leurs fonds de commerce ...

                  Votre sorcier avec une 20taine de patients par jour. peut se le foutre dans le c.. ça ne vaut rien sa clientèle, à moins qu’il trouve un maboul pour lui racheter.
                  Mon idée d’indemniser fiscalement les licences de chauffeurs, progressivement , était une façon de suggérer un moyen de rééquilibrer la profession


                • njama njama 29 juin 2015 23:44

                  @jakem
                  Ok UberPOP perd la première manche, mais après ce coup-là ils vont avoir beaucoup de mal à les vendre leurs licences de taxis et faudrait être bien con pour leur acheter.
                  UberPOP n’est pas illégal au plan européen ... pas plus que le covoiturage


                • jakem jakem 1er juillet 2015 11:35

                  @njama Votre développement est cohérent et se tient, mais il ne correspond pas à votre phrase très synthétique du message auquel j’avais répondu. C’est le genre de réflexion idiote, assenée par « quelqu »un qui sait «  tout mieux que les autres et qui frime.

                  Cela dit, si un jeune toubib veut s’installer sans racheter de clientèle il lui faudra aussi du fric ; et beaucoup. Donc nécessité d’emprunter sauf s’il dispose de la fortune familiale.

                  Mon » sorcier " ne se fourre pas sa clientèle ds le cul, il y est attentif.( Et il n’est pas prêt à la vendre car il est tout jeune.)
                  Autant que les 2 autres généralistes qui officient ds le mm centre de soins que lui.

                  En ce qui concerne les chauffeurs de taxi, j’avais émis une autre idée, ici ou ailleurs : que l’Etat donne des licences à ceux qui en ont déjà une, ils pourront la louer aux nouveaux venus sur le marché. A condition que ceux-là respectent certaines règles ; alors ils seront aussi chauffeurs de taxis, officiellement, à temps plein ou partiel, en brouette ou en bagnole de luxe. 
                  Et ça ne coûterait rien à l’Etat donc à nous.
                  Car nous n’avons pas à prendre en charge les frais d’une corporation verrouillée qui profite de son monopole et fait grimper les tarifs à cause de cette situation.


                • rocla+ rocla+ 30 juin 2015 08:49

                  On a ici  ci-dessus  le profil de certains aimant  payer dans leur facture EDF 

                  la part de la consommation des salaries de cette entreprise . 

                  Quand on parle des ayant-droit escrocs  on trouve toujours des 
                  diminués mentaux pour les défendre . 

                  CQFD

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès