Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La pub contre la liberté d’expression

La pub contre la liberté d’expression

Ils sont partout avec leurs panneaux de plus en plus grands, de plus en plus visibles : à l'entrée des villes, le long des voies....Ils n'hésitent pas à occuper parfois les espaces publics avec la complicité de certaines municipalités...Les liens sont parfois très forts entre publicitaires et élus.

La cartonnerie de Dammarie les Lys cartonne....

Cette usine à loisirs fait apposer régulièrement des panneaux sur des dizaines, voire des centaines de poteaux, lampadaires sur toute l'agglomération....On ne voit que cela.

Non contents de disposer de moyens énormes, les publicitaires utilisent sans complexe et librement des panneaux qui sont dévolus aux associations

A Meaux le Parti de gauche a réagi en publiant un communiqué pour le respect des lois de la République :

 

La loi de la République doit s'appliquer à tous

 

« Le Parti-de-Gauche de la 6ème circonscription de Seine-et-Marne par les voix de leurs Co-secrétaires Christèle Roussel et Jean-Charles Girault enjoint la direction de l'établissement « So Lounge club », night-club situé 26, rue des platanes à Meaux, à respecter le code de l’environnement.

La discothèque enfreint régulièrement l'article L.581-13 ainsi que les articles R.581-2 à R.581-5 du code de l’environnement, régissant l'affichage associatif et d'opinion en y apposant ses affiches sur les panneaux d'affichage libre posés par la mairie, réservés à l'usage exclusif des associations à but non lucratif et à l'affichage d'opinion.

Certaines associations et partis politiques ne disposent pour informer la population de leurs activités que de l'affichage libre. Les entreprises commerciales et lucratives disposent quant à elles des panneaux d'affichages publicitaires.

Monsieur le maire de Meaux, député de la 6ème circonscription Seine-et-Marne et président de la communauté d'agglomération du Pays de Meaux, Jean-François Copé a été informé de cette initiative.

Tous les citoyens naissent libres et égaux, surtout devant la loi, et le Parti-de-Gauche entend bien la faire respecter au nom de la République Française. Il en va du respect de la démocratie locale.

Si cette attitude irrespectueuse de la démocratie perdurait, le Parti-de-Gauche de la 6ème circonscription de Seine-et-Marne conduira une action judiciaire en lien avec plusieurs associations meldoises. »

 

Dans de nombreuses villes, des entreprises commerciales agissent comme à Meaux...

Les panneaux d'affichage associatif et d'opinion fondent comme neige au soleil... peu entretenus, ils sont rarement remplacés et ceux qui restent sont occupés par les « publicitaires ».....

Des élus se plaignent à juste titre de voir apparaître sur des murs, sur du mobilier urbain des affiches militantes...

Ils ont raison mais ils devraient aussi s'interroger :

Quels sont les lieux et espaces qui restent à l'affichage militant non commercial ?

Certains expliquent qu'aujourd'hui l'affichage serait inopérant et désuet avec l'apparition du numérique.

Ils n'ignorent pas que la fracture numérique existe ;

ils savent aussi que si les publicitaires multiplient les affichages c'est parce que c'est un vecteur de communication qui fait encore ses preuves.

Il faut effectivement que la loi de la République s'applique à tous et que la liberté d'expression et d'affichage soit réelle et respectée.....

On ne peut pas condamner l'affichage sauvage quand aucun espace libre n'existe dans la ville !

 

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • dom y loulou dom y loulou 21 mai 2013 13:03

    qu’as-tu fait des écrits qui t’ont porté aux sommets, assassin des droits de l’aom ?


    maintenant que ton franc finance l’OTAN banqueroute de A à Z, ton pays est aujourd’hui une insulte à toutes les nations, à tous les peuples qui t’avaient soutenu

    bon courage

  • Cocasse Cocasse 21 mai 2013 10:19

    J’attends avec impatience un plug-in adblock real-life sur les google glass. smiley


    • hunter hunter 21 mai 2013 10:23

      Bonjour JF,

      Même si nous avons eu l’occasion de nous prendre sérieusement la tête, cet article est bien vu, aussi je plussoie !

      Cette invasion de la pub partout, c’est positivement insupportable, et en plus que des « zélus » censés faire respecter les lois (que viennent foutre des pubs sur des affichages réservés à l’associatif ????), ça prouve bien le niveau de déliquescence de notre pays.

      Be seeing you

      H/


      • Peyo 21 mai 2013 10:43

        tout élu est « a priori » un corrupteur ou un corrompu. Mais le résultat pour le citoyen ordinaire est le même


        • CHALOT CHALOT 21 mai 2013 11:36

          Non Peyo ! Des élus ne sont ni corrupteurs, ni corrompus...
          Il y en a qui ont des principes...
          jamais je n’ai appuyé une candidature pour un poste...Je peux le prouver....et je ne suis pas seul : je connais beaucoup d’élus qui font de même


          • L'enfoiré L’enfoiré 21 mai 2013 14:27

            Bonjour Chalot,


             Je pensais publier mon billet dans deux jours.
             Vous m’avez donné l’occasion de le sortir aujourd’huismiley

            • C.S.A. C.S.A. 21 mai 2013 17:49

              Merci pour ce billet sur la situation des affichages publicitaires...Lorsque l’on sait qu’un français reçoit en moyenne 700 messages commerciaux par jour !

              En même temps il ne faut pas rêver du côté de Meaux, avec Copé c’est pas près de s’arranger.
              En effet c’est grâce à lui et ses potes que l’on fait de la place à J.C DECAUX et compères.
              J’ai trouvé un article des membres du R.A.P (Résistance à l’Agression Publicitaire) retraçant la réglementation en matière de publicité urbaine :

              « En Novembre 2008, après avoir occulté la question du paysage pendant le Grenelle I, le gouvernement Fillon a relancé le Conseil National du Paysage (créé en 2000, réuni pour la dernière fois en mai 2001). »Afin de remettre la publicité à sa place« comme le soulignait Chantal Jouanno ».

              Les professionnels de la publicité et associations anti-pubs sont donc appelés au ministère de l’environnement sous la directive du sénateur Ambroise Dupont.
              Mais en mai 2009, avant même que le rapport Dupont ne soit rendu, le gouvernement faisait un communiqué annonçant les deux axes majeurs pour les travaux du CNP : décentralisation et ouverture des processus d’établissement des Règlements Locaux de Publicité (RELP). En clair, un désengagement de l’état :
              « Très sensible à la dégradation de leur cadre de vie, les citoyens interpellent de plus en plus leur maire[...]L’ensemble de ces paramètres montre la nécessité de faire évoluer rapidement la législation afin de permettre aux élus de maîtriser la pression publicitaire et de renforcer la protection des paysages ».

              Le décret sur la publicité extérieure relatif à la loi Grenelle II entre donc en vigueur le 1er Juillet 2012. Pour quelles résultats ?
              « On trouve la consécration des écrans numériques,pouvant atteindre la taille de 8m², et jusqu’à 50m² dans l’emprise des aéroports ; les bâches sur échafaudages de chantier pouvant supporter 50% de publicité, voire la totalité pour les rénovations obtenant le label »haute performance énergétique« [...]Enfin le mobilier urbain n’est pas concerné par l’extinction nocturne pour les économies d’énergie et pourra supporter de la publicité numérique. »

              Une façon de « remettre la publicité à sa place » sûrement.

              Et afin de se rendre compte que le « changement c’est pas pour maintenant » :

              -Hollande souhaite le retour de la pub sur les chaînes publiques.
              -Quand Free a voulu mettre un bloqueur de pubs par défaut, la ministre déléguée à l’économie numérique en appelle « à la neutralité du net ».

              Sources :

              - T.Bourgenot et K.Gaiji, La vie est à nous !, n°35 mars/mai 2013.

              - http://www.jacobavocats.com/free-et-la-tentative-de-blocage-par-defaut-des-publicites-un-coup-de-force-necessaire/


              • Sylvio Sylvio 21 mai 2013 18:09

                Un petit témoignage qui est un peu en rapport avec l’article :

                Dans le cadre d’une projection gratuite sur Grenoble, un membre de notre asso avait placé quelques affiches (je dis bien « quelques », 10-15 tout au plus) dans son quartier sur des cartons accrochés à des poteaux (pas des feux de circulation je précise). Elles étaient pas collés donc aucune dégradation.

                Et là on a été effaré car notre asso a été convoqué par la Police pour affichage illégal puis envoyé devant un juge !!!
                Heureusement, plusieurs mois après, le juge a carrément remballé les flics quand elle a vu que l’affaire concernait quelques affiches et le jugement a été clos. On nous menaçait quand même d’une amende de quelques milliers d’euros par affiches et nous on flippait pas mal...
                Aller devant un juge, être convoqués plusieurs fois comme des délinquants, être menacé de plusieurs milliers voir dizaine de milliers d’euros d’amendes, tout ça pour aller, au maximum 10-15 affiches (40x60cm) placardés pour une projection -gratuite- !!! Alors que sur ma route au boulot, je dois croiser des centaines de mètre carrés d’affichage publicitaire (j’exagère pas, chaque 4x3 fait 12m² donc faîtes vous aussi ce calcul) Non mais allo quoi ??? On vit où ?

                Alors quand je vois comment les partis politiques se font plaisirs pour coller des affiches partout pendant ou en dehors des campagnes électorales, je suis écœuré. Eux ont le droit de polluer tous les espaces possibles sans craindre quoi que ce soit. Idem pour tous ce qui concerne : les lotos, les cirques, les concerts, etc. Mais une projection gratuite d’un film analysant les attentats du 11 septembre, c’est sûr, ça porte atteinte à la bonne pensée et il faut donc censurer.


                • baldis30 21 mai 2013 22:08

                  d’accord avec l’article mais cela se place dans un cadre plus général de baillonage !
                  exemple d’un autre ordre : on ne peut empêcher les manifestations du premier mai, alors on organise une compétition sportive qui coupe soigneusement toutes les possibilités de circulation. Donc les manifestants ne peuvent se regrouper utilement ....

                  ceci n’existe pas, ...ceci n’existe pas, ...ceci n’existe pas, ...ceci n’existe pas, ...








                  • alinea Alinea 21 mai 2013 22:15

                    déboulonnez, déboulonnons.. ;
                    fermer les yeux c’est trop dangereux !


                    • ecolittoral ecolittoral 22 mai 2013 09:05

                      Dites donc les amis, vous connaissez un endroit ou il n’y a pas de PUB ?

                      Les seuls endroits encore épargnés, c’est la campagne et les montagnes.
                      Cet été quand vous irez à la plage, vous pourrez compter les ULM qui vous cassent les oreilles et vous collent leurs banderoles sous le nez.
                      Si vous prenez certains transports en commun équipés de radio, vous ne pourrez plus ignorer que le kilo de porc est en promo à 8 euros et que tel assureur vous fera payer moins cher.
                      Surfez sur internet et essayez d’échapper aux PUB. Vous avez même des PUB qui passent en plein écran dès que le curseur de la sourie passe dessus (sans cliquer).
                      Pour ceux qui ont un certain âge, rappelez vous les lendemains qui chantent....
                      Fin des monopoles de certaines radios, prolifération des radios libres....transformées en radio pub en continu entrecoupé de musique.
                      Trop c’est trop. Trop de pub tue la pub. Je peux vous dire que ceux qui pourrissent mes oreilles et ma vue, je les garde en mémoire. Puisqu’ils viennent chez moi et autour de moi contre ma volonté, je n’irai pas chez eux.
                      Mon slogan : « Respectez moi et je ferai affaire avec vous ».

                      • Hervé Hum Hervé Hum 26 mai 2013 11:15

                        Ecolittoral, il existe des petits logiciels pour couper la pub sur internet, depuis c’est la paix royale.

                        Celui que j’utilise s’appelle adblock


                      • Hervé Hum Hervé Hum 26 mai 2013 11:18

                        Le seul affichage sauvage que je connaisse c’est la pub.

                        Tous les autres sont social. Mais c’est vrai que notre société étant sauvage pour beaucoup de coté, reste plus beaucoup d’espace  !


                        • antitroll antitroll 26 mai 2013 15:44

                          ah ! la pub, c’est du vent, de l’air, quoi. surtout la pub des campagnes... électorales, les campagnes, pas celles des oiseaux. 

                          encore que, les politiques, y sont souvent de drôles d’oiseaux ! 
                          bon, alors l’air (où volent les oiseaux), si on en met une toute petite bulle dans un grand espace vide, la bulle occupera tout l’espace (pas les oiseaux, vous suivez ?).
                          conclusion : la pub remplit les vides avec rien. 
                          c’est ce qui fait sa force.
                          de toute façon, une commune qui double sa surface d’affichage croyant résoudre ce phénomène de la bulle, en résout surtout un autre : elle double ses recettes issues des taxes sur l’affichage public.
                          à mon humble avis, la (non) liberté d’expression n’est pas proportionnelle à la surface d’affichage disponible. 
                          comme dit alinea : fermons les yeux. 
                          et les oreilles alors, on en fait quoi ? car le son aussi envahit l’espace public. 
                          dans les villes, le chant des oiseaux a perdu sa liberté d’expression. 
                          faut faire campagne contre ça !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès