• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La publication des parrainages

La publication des parrainages

Je me suis rendu le 3 mars 2017 à la mairie de Guyancourt pour honorer le rendez-vous que j'avais obtenu au cabinet de Madame le Maire, Christine Le Tarnec. L'objet de ce rendez-vous était d'obtenir son parrainage pour la candidature de Charlotte Marchandise aux présidentielles de cette année.

Je fus comme prévu reçu par Madame Ballet, la directrice de cabinet, et Monsieur Perrot lui aussi du cabinet était présent. L'entretien n'a pas été très long, Madame le Maire ayant déjà envoyé son parrainage pour un autre candidat. Ce qui nous amène à plusieurs remarques, sur la forme et sur le fond.

Sur la forme d'abord, on ne comprend pas pourquoi Madame le Maire, sachant que de toute façon elle ne soutiendrait pas Charlotte Marchandise-Franquet, a demandé à sa directrice de cabinet de me recevoir, alors que du coup c'était une perte de temps, et pour elle et pour moi. Elle n'avait qu'à me répondre par courriel que c'était non et on en parlait plus.

Le fond, par contre, est plus intéressant. Il concerne la publication des parrainages.

Nous militants, qui soutenons des candidats hors parti, avons tendance à hurler avec les loups lorsqu'il s'agit de pester contre cette publication des parrainages par le Conseil Constitutionnel, alors qu'à titre personnel, et au vu de ma mésaventure, je trouve que c'est plutôt une bonne chose.

En effet, s'ils ne sont pas publiés, comment peut-on savoir que l'élu va honorer sa promesse de parrainage ? En fait on en sait rien, l'élu peut faire blablabla oui je vais parrainer le candidat que vous soutenez et puis en fait il ne le parraine pas, voire pire il en parraine un autre et on a aucun moyen de savoir ce qu'il en est vraiment.

D'autant plus que l'argumentation de ceux qui hurlent au scandale de ce changement récent de dispositif est tout de même assez légère : il faudrait que les parrainages restassent anonymes, pour que ces derniers puissent s'exprimer hors de toute menace des élus des échelons supérieurs. On parle de chantage à la subvention, en particulier.

Si cela est vrai, visiblement ça ne concerne pas Madame Le Tarnec qui a donné son soutien à un aparachick de bord opposé à la direction de la communauté de commune, du département, et de la région. Toute règle a ses exceptions me direz-vous, mais là la situation est assez cocasse, lorsque l'on sait que Guyancourt a environs 50% de logements dit sociaux, donc à priori - il faudrait certes contrôler ce qu'il en est vraiment - la commune est plutôt demandeuse d'aides financières.

Et puis surtout, franchement, que vaut le parrainage d'un élu qui ne peut l'affirmer publiquement ?

Enfin, les candidatures hors parti traditionnel sont-elles vraiment la cible des gros partis de gouvernement ? En 2017, au vu de la campagne où les gros partis de gouvernement auront du mal à trouver des voix hors de leur socle électoral, leur seule solution pour affaiblir les gros candidats dont l'électorat est friable n'est elle pas de favoriser des candidatures alternatives ?

Cela dit, si je comprends cette publicité des parrainages, cela ne veut pas dire que j'accepte en bloc les récentes nouveautés de cette collecte, par exemple pourquoi maintenant les parrainages doivent-ils être envoyés par les élus directement au Conseil constitutionnel, alors que par le passé les candidats qui pouvaient les présenter au dit Conseil ?

Moi je dis ça je dis rien, mais que se passera-t-il si au soir du 17 mars un candidat a 490 parrainages, et qu'une vingtaine d'élus soutiennent mordicus qu'ils ont pourtant envoyé au CC un parrainage le concernant qui n'a pas été publié ? Les français ne font pas confiance à leur classe politique, soit, mais quelle confiance accorder à un Conseil Constitutionnel lui même composé de politiciens professionnels en pantouflage, bref le sommet de cette même classe politique ?

Le problème de fond que l'on pourra nous opposer, c'est que la multiplicité des candidats pourrait rendre l'élection impossible. Mais ouvrez les yeux braves gens, la solution à ce problème a été trouvée par des chercheurs français qui ont mis au point la méthode du jugement majoritaire. Si vous voulez en savoir plus, laprimaire.org.

Bertrand Hugon,
du comité de soutien de Saint-Quentin en Yvelines à Charlotte Marchandise


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 10 mars 12:47

    si le candidat est trop a droite ou trop a gauche, certains élus ont effectivement été au minimum insultés par des militants de l’autre bord politiques.
    donc oui, le non anonymat au un effet négatif.


    • beo111 beo111 10 mars 14:35

      @foufouille

      Sur les insultes, si elles sont publiques, elles sont réprimées par la loi. Je connais d’ailleurs quelqu’un qui s’était fait 300 euro suite à sa plainte pour insultes sur un site web.

      Si elles sont privées, je dis pas que c’est bien d’insulter les gens, mais c’est assez inévitable et un élu doit être en mesure de les encaisser. Arpès tout, si elles ne sont pas méritées, elles glissent.

      Maintenant quand ça va plus loin c’est clair que c’est problématique, mais que dire de la légitimité d’un élu qui ne peut même plus dire ce qu’il pense.

      C’est ce sur quoi je pointe en posant la question : que vaut un parrainage s’il n’est pas assumé publiquement ?


    • foufouille foufouille 10 mars 15:04

      @beo111
      oui enfin sur le net avec un pseudo et probablement un proxy, facho ira pas bien loin.
      un élu peut simplement vouloir plus de choix et de démocratie, ce n’est pas un soutien réel au FN par exemple.
      les conditions du vote accepté sont aussi beaucoup trop restrictive.
      imaginons que la liste des adhérents à un parti soit aussi publique, il se passerait la même que pourune personne accusé sans preuve d’un crime horrible.


    • beo111 beo111 10 mars 16:44

      @foufouille

      Pour rappel, en cas d’insulte sur un forum internet c’est la personne physique ou morale qui détient le nom de domaine du forum qui peut être poursuivie.

      Alors bon maintenant un élu qui veut simplement « plus de choix et de démocratie » peut se faire insulter par des cons, ils sont assez nombreux c’est vrai.

      Par contre la question que vous posez au sujet des partis politiques est déjà plus délicate il me semble. En effet, est-il normal que des individus qui veulent soutenir anonymement une cause aient des réductions d’impôt sur leur cotisation au parti ou à l’assoce, alors que cela appauvrit le trésor public ?


    • Osis Osis 10 mars 12:58

      Le plus important :

      Que compte-t-elle vraiment faire contre l’Europe et l’Euro ?

      Elle veut aussi, sans doute, aussi renégocier avec les 27 autres pays ?

      Si c’est cela... on nous a déjà fait croire, plusieurs fois à cette connerie ....

      Soyez sympa, éclairez-nous brièvement.


      • beo111 beo111 10 mars 14:41

        @Osis

        Charlotte Marchandise a trois priorités :
        - la rénovation des institutions en deux ans
        - le revenu universel de base
        - la transition énergétique et écologique

        Tant que les institutions européennes lui permettent de faire ça, elle n’a aucune raison de faire sortir le pays de l’UE ou de l’euro.


      • Osis Osis 10 mars 15:07

        @beo111


        « Tant que les institutions européennes lui permettent »

        OK.

        Merci des précisions.
        On sait maintenant qu’elle ne ferait rien, et pour qui elle roule.

        Dommage.


      • beo111 beo111 10 mars 16:57

        @Osis

        Qu’en savez vous pour qui elle roule ?

        Charlotte est une citoyenne engagée, ce n’est pas une professionnelle de la politique, elle roule pour ses idéaux je pense.

        Par contre ce qui me parait clair c’est que les 16 000 personnes qui ont trouvé sa candidature « Très satisfaisante » au deuxième tour de la primaire aimeraient bien la voir rouler histoire de faire entendre notre voix dans cette présidentielle.

        Alors ce qui est clair aussi, c’est que comme le jugemement majoritaire est une méthode qui a tendance à exclure les extrêmes, et que le programme que vous préconisez est jugé comme extrême par la population, il ne fallait pas s’attendre à ce que la primaire ouverte accouche d’un europhobe par exemple.


      • Zolko Zolko 10 mars 17:13

        @Osis : « Que compte-t-elle vraiment faire contre l’Europe et l’Euro ? »
         
        êtes-vous certain qu’il faille faire quelque-chose contre l’Europe ? Au fond, je suis d’accord avec vous, mais il y a ce petit fifrelin qui s’appelle démocratie et je pense que la majorité des Français est, globalement, pour l’Europe. Pas cette Europe-là, d’accord, mais pour une certaine idée de l’Europe.
         
        Donc oui, il va falloir négocier. Et celui qui prétend autre-chose se ment à lui-même.
         
        La bonne question devient donc : comment et quoi négocier ? Quelles sont les priorités ? Quelles sont les forces en présence ? Et selon moi, l’OTAN est une priorité bien plus grave que l’UE ou l’€uro.
         
        Car il ne vous aura pas échappé que les crapules tels Fillon ou Sarkozy ou Strauss-Kahn ou Hollande sont bien françaises, alors si on sort de l’UE pour se retrouver avec ces *&#§$* de fils de %$*&#§ je ne suis pas sûr qu’on y gagne.


      • Osis Osis 11 mars 06:29

        @beo111

        , il ne fallait pas s’attendre à ce que la primaire ouverte accouche d’un europhobe par exemple.

        Juste un détail :

        la Primaire ?? La primaire de quoi ?


        La primaire des collabos vendus a Bruxelles ?

        L’Europe est toxique.
        L’Europe est mortifère.

         



      • Osis Osis 11 mars 06:33

        @Zolko

        « je pense que la majorité des Français est, globalement, pour l’Europe. »

        Ah... Oui...

        Vous parlez sans doute de cette majorité qui a dit non au referendum ?


        « ce petit fifrelin qui s’appelle démocratie »
        Connaissez vous réellement le sens des mots ?

         


      • Osis Osis 11 mars 06:40

        @Zolko

        Donc oui, il va falloir négocier. Et celui qui prétend autre-chose se ment à lui-même.

        Donc.....
        On ne change rien, on continue a négocier...

        Ce n’est plus de l’atlantisme... C’est de l’attentisme.


      • beo111 beo111 11 mars 08:23

        @Osis

        Faut vous calmer et il faut lire l’article jusqu’au bout sinon vous ne savez pas ce que vous commentez.

        Il s’agit de la primaire.org, une initiative 100% citoyenne pour que les gens normaux puissent désigner les personnes à qui il donnent mandat.

        Renseignez vous avant de dire des conneries, s’il vous plaît.


      • Osis Osis 11 mars 10:19

        @beo111

        Alors, préciser le, ce sera plus clair pour tout le monde.

        Votre machin, au vu de la participation, ressemble plus à un sondage de nous trois, de marie clair, du figaro ou de spirou...

         

         


      • Osis Osis 11 mars 10:27

        @beo111

        « Faut vous calmer »

        Formule légèrement usée d’autant qu’à en juger par votre vocable, c’est vous qui avez vos nerfs...


      • beo111 beo111 11 mars 13:42

        @Osis

        Quelques mots sur la primaire.org :

        Tout d’abord c’est l’initiative d’une association, democratech, dont l’objet est de mettre les technologies au service de la démocratie.

        Ensuite, dès 2016, tout citoyen, je dis bien tout citoyen, a pu se présenter à la primaire ouverte. Il suffisait pour se qualifier d’obtenir 500 parrainages citoyens, il est pas question d’élus ici.

        16 candidats se sont qualifiés. Un premier tri a été effectué par la méthode du jugement majoritaire. Je vous explique comment ça se passe.

        Pour voter, c’est simple, on s’inscrit à la primaire (gratuit), on est identifié par son numéro de téléphone portable (code d’identification reçu par SMS).

        On reçoit une sélection aléatoire de 5 candidats, leur photo, leurs priorités, un lien vers leur programme.

        Et pour chacun des 5 on peut émettre un avis, allant de « Très défavorable » à « Très satisfaisant ». Ensuite l’ordinateur fait les moyennes sur les appréciations par candidat par les votants du premier tour (plus de 100 000).

        Il en est ressorti un ensemble de candidats qui n’avaient pas une appréciation moyenne trop vilaine, et parmi ceux là certains se sont désistés en faveur d’autres candidats mieux placés et dont ils se sentaient proche.

        Restaient alors 5 candidats en tout, et plus de 30 000 votants les ont départagés, toujours selon la méthode du jugement majoritaire, mais cette fois les votants ont pu s’exprimer sur tous les candidats encore en lice, vu qu’il n’en restait plus que 5...

        C’est Charlotte Marchandise qui a été désignée comme candidate de la primaire citoyenne, avec plus de 50% de mentions « Très satisfaisant ».

        Pour en savoir plus sur les coulisses de la primaire il y a un documentaire (gratuit) de 52 minutes, et vous pouvez voir la bande-annonce là si le lien fonctionne bien...


      • Zolko Zolko 11 mars 14:48

        @Osis : « L’Europe est toxique. L’Europe est mortifère. »
         
        1) vous confondez l’Europe et l’Union Européenne
         
        2) Sortir de l’UE ne vous débarrassera pas des crapuleux politiciens Français Fillon, DSK, Hollande, Sarkozy ... Ni de l’OTAN, ni du FMI. A vous voir vociférer si férocement contre un truc relativement inoffensif, et en laissant tranquille les autre organismes bien plus puissants et dangereux, on se demande si vous n’êtes pas un agent du système ayant pour but de détourner l’attention.
         
        3) les Français ont voté contre cette Europe là, pas contre l’UE en général. Je parie que si on posait la question par référendum : voulez-vous rester dans cette UE, voulez-vous sortir de l’UE, voulez-vous l’UE mais avec plus de souveraineté nationale, les Français voteraient pour la 3ième option. C’est ce que font la Pologne et la Hongrie par exemple.


      • Osis Osis 12 mars 08:00

        @beo111

         
         
         
        Où est donc le contrôle démocratique réel, tangible et visible ?

        L’esprit civique interdit totalement le vote ou le traitement d’un vote par une machine.
        Le comptage, le contrôle d’un vote doit être possible par tout un chacun et à tous les niveaux du scrutin.

        C’est le minima absolu et non discutable.
         
         
         


      • Osis Osis 12 mars 08:03

        @Zolko
        « 
         »C’est ce que font la Pologne et la Hongrie par exemple."

        Quand on a une bonne place pour faire la manche, on veut la garder.


      • beo111 beo111 12 mars 10:44

        @Osis

        Tout dépend de ce que vous entendez par contrôle démocratique réel.

        En ce qui concerne la primaire.org je comprends que si la liste des votants n’est pas publiée avec les appréciations de chacun des votants, cela laisse la porte ouverte à la suspicion.

        Cependant je ne pense pas qu’il y a eu triche car :

        • quelqu’un que je connais soutenait Charlotte Marchandise, dès le premier tour. Il disait qu’il fallait écarter les gens trop libéraux et/ou trop européistes
        • entre deux tour elle a reçu le soutien d’une autre candidate, Ariane Vitalys, cela a été relayé notamment par le Cercle des Volontaires
        • déjà élue locale, Charlotte avait un clair avantage

        Ces éléments ne prouvent pas que tout ait été nickel dans le dépouillement, il indiquent juste que la victoire de Charlotte Marchandise était prévisible et crédible.

        Maintenant, je vous retourne le compliment : pensez-vous vraiment que le dépouillement des élections dites républicaines soit fiable ?

        Moi je pense que non. Le bourrage d’urnes, les candidats si populaires que même les morts votent pour eux sont légion. Sur les trois dépouillements auxquels j’ai assisté dans ma vie, un n’a pas vraiment respecté les lois de la physique : l’urne est tombée de la table, comme par magie, et les « assesseurs » ont « ramassé » les bulletins dans une pagaille pas possible.

        En fait sur le fond, ce n’est pas tant le mode de dépouillement (manuel ou machine) qui pose problème, d’ailleurs on peut combiner les deux comme dans certains états d’Amérique du sud (vote machine, mais la machine imprime le bulletin à mettre dans l’urne).

        Le problème de fond, c’est qu’un vote ne peut pas être à la fois anonyme et vérifiable.

        Du coup, pour élire un chef, la bonne vielle méthode du vote à main levée à la stalinienne est encore ce qu’il y a de mieux.

        Pour élire des députés c’est différent, et j’espère que j’aurais le temps d’écrire un article à ce sujet.


      • Osis Osis 12 mars 13:24

        @beo111

        "Maintenant, je vous retourne le compliment : pensez-vous vraiment que le dépouillement des élections dites républicaines soit fiable ?"

        Le code électoral est très strict.
        Pour en avoir été, maintes et maintes fois acteur, je crois pouvoir dire oui un vote national est sûr à 99,9 % .

        Chaque candidat peut avoir un assesseur dans chaque bureau, et le dépouillement est ouvert au public.
        Cela fait donc beaucoup de monde à corrompre au niveau national, et infiniment plus qu’une infime poignée d’informaticiens anonymes, éparpillés, et inconnus les uns des autres.

        Il me parait donc très difficile de truquer un vote au niveau national sauf à passer par des machines à voter électroniques ou par internet... Ce que certains souhaiteraient, forcément.

        Je considère donc cette guignolerie comme une tentative de banaliser le vote électronique pour mieux ensuite l’imposer et faciliter la triche.

        A ce niveau, la naïveté n’existe pas.

         


      • beo111 beo111 12 mars 15:00

        @Osis

        « [...] un vote national est sûr à 99,9 % »

        Prouvez-le moi.


      • Osis Osis 13 mars 06:30

        @beo111

        OK.
        J’ai compris a qui j’ai affaire.


      • Le Panda Le Panda 10 mars 13:33

        Bonjour,

        je ne dispose de beaucoup de temps ce jour, mais je me dois aussi d’apporter ma pierre de contribution aux autres intervenants. Donc je vous livre pour débattre si vous le souhaitez les dernières que j’ai reçu ce matin il y a 2 heures.

        Asselineau drague les maires des petites communes

        Candidat surprise de cette élection, François Asselineau est parti très tôt en campagne. Et ses militants ont réussi à convaincre les maires de petites communes de le parrainer, parfois sans connaître le personnage et ses idées. « Ce n’est pas pour le candidat que je l’ai fait, mais pour la personne qui est venue me le vendre, confie à franceinfo Serge Cardonne, maire de Puycasquier (Gers). Il sait s’entourer de personnes qui savent convaincre.« »J’ai été contactée par un militant de François Asselineau. Je l’ai écouté et puis voilà, j’ai voulu faire plaisir », renchérit Huguette Della-Giorgia, maire de Feissons-sur-Salins (Savoie).

        Bonne continuation

        Cordialement


        • beo111 beo111 10 mars 14:53

          @Le Panda

          Pour comparaison Charlotte Marchandise a déjà deux fois plus de parrainages que n’en avait recueillit François Asselineau en 2012. Donc là bien sûr, ses militants se sont réveillés plus tôt et ça fait une grosse différence.

          C’est d’ailleurs, et je l’avoue, une limite actuelle de la primaire ouverte. Comme ça se passe sur Internet ça fait surtout des militants virtuels, qui peuvent certes téléphoner, mais se déplacer pour convaincre, ça c’est moins fréquent.


        • Osis Osis 10 mars 15:17

          @Le Panda

          Comme vous avez raison...
          Vous, ou votre candidat ne feriez, bien évidemment jamais cela...

          Le caramel, c’est mieux que la guimauve, ça colle les dents.


        • Sparker Sparker 10 mars 17:02

          C’est quand même bien étrange ces parrainages, Asselineau passe de 17 en 2012 à 523, juste ce qu’il faut pas plus et Mélenchon qui à fait 4 millions de voix en 2012 n’en est qu’a 423.
          Je ne veux pas faire d’amalgame bidon et partisan mais c’est quand même bien étrange.
          Diviser pour mieux régner.
          Hamon qui colle au basque de Mélenchon et fait tout pareil, programme, meeting, télé, comme pour désamorcer. J’voudrais pas être dans le complot mais les PS me semble puissamment à la manoeuvre et Hamon est complice tout en donnant l’air d’être en rupture (légère).
          Laisser gagner Fillon pour être dans une opposition classique pendant cinq ans en sachant qu’il va en chier avec son programme de cul beni ultra libéral rétrograde, le PS ne peut rêver que de ça.


          • Le421 Le421 10 mars 17:19

            @Sparker
            Mélenchon et La France Insoumise, contrairement à ce qui se raconte, est en très bonne position sur les intentions de vote. Ce qui fait de lui un réel « danger » pour le PS, les LR et le FN.
            Ceci explique cela.
            Maintenant, je serais étonné que JLM ne soit pas présent aux élections, car, si c’est le cas, je pense que « ça va fumer » grave !!
            Rendez-vous le 18 Mars à la Bastille...
            Sans « sens commun » et LMPT...  smiley


          • CN46400 CN46400 10 mars 19:32

            @Sparker

            En fait Mélenchon a 432 parrainages, il aurait les 500 s’il n’avait pas décidé d’entraver les députés sortants FdG en présentant des candidats contre eux. Il a choisi, eux aussi...


          • CN46400 CN46400 11 mars 09:30

            @CN46400

            En Isère (1 250 000 hab-521 communes) 6 parrainages seulement pour Mélenchon, aucun à Grenoble ou le maire (Piolle-EELV) a été élu (2014) avec l’appui de Mélenchon contre une liste PS-PCF...


          • samy Levrai samy Levrai 11 mars 19:39

            @Sparker
            serais tu un complotiste ? 

            vois tu sinon il y a des cycles pour à peu près tout ce qui existe, il y a donc aussi des fins de cycles et des nouveaux cycles... devine ou se trouve Asselineau et où se trouvent les partis europeistes dont la FI fait partie.
            Je souhaite que Melenchon ait ses parrainages ( franchement),et j’aimerais bien voir un débat Melenchon- Asselineau ( Melenchon ne fait pas le poids ce sera rigolo)

          • manu manu 12 mars 16:01

            @samy Levrai

            Tu as une de ses confiance en se haut fonctionnaire, déjà, mais en plus de placard.


          • sleeping-zombie 10 mars 17:45

            Bonjour,

            Et puis surtout, franchement, que vaut le parrainage d’un élu qui ne peut l’affirmer publiquement ?

            Derrière cette question, une autre, beaucoup plus simple : Pourquoi y a-t-il un système de parrainages ?


            • beo111 beo111 10 mars 18:05

              @sleeping-zombie

              Parce que, même en 2017, les clowns de l’état sont incapables d’organiser une élection avec beaucoup de candidats.


            • sleeping-zombie 10 mars 18:15

              Je ne comprends pas en quoi c’est plus difficile d’organiser une élection à 20 candidats plutôt qu’a 10. Franchement, la « limite technique » n’est pas un argument recevable.


              • beo111 beo111 10 mars 18:33

                @sleeping-zombie

                Ben ça coûte plus cher, car pour la présidentielle l’impression des bulletins de vote et des professions de foi est à la charge de l’état.


              • sleeping-zombie 10 mars 23:17

                @beo111
                ... les présidentielles seraient les seules élection à fonctionner sur ce principe. Parce qu’a ma connaissance, les bulletins et autres matériels électoraux sont à charge du candidat, et éventuellement remboursés par l’état.

                L’impression des bulletins de vote, c’est une vaste blague, quel que soit le nombre de candidat, il n’y a toujours qu’un bulletin par électeur.

                Les « professions de foi »... franchement, qui les lit encore ? Tout le monde a un smartphone, internet... on est plus en 1930. Celui qui ne connait pas les candidats, c’est qu’il le fait exprès.
                Au pire, l’état peut très bien mettre un site en place pour donner un espace d’expression en ligne à chaque candidat.

                Le coût est un faux prétexte.


              • beo111 beo111 11 mars 08:43

                @sleeping-zombie

                Ben oui pour les présidentielles c’est différent, je suppose que c’est pour faire des économies d’échelle.

                Euh par contre s’il y a bien un bulletin par électeur dans l’urne, comme dans de nombreux pays développés, je vous rappelle que nous sommes ici en république pas très efficace de France, où il est imprimé au moins deux bulletins par électeur par candidat.

                Je sais je sais, un bulletin unique avec case à cocher c’est tout de même plus économique et plus écologique, mais les hommes de pouvoirs qui écrivent les règles n’en ont rien à faire, ce sont les contribuables qui payent.

                En ce qui concerne les professions de foi, le gouvernement les a mises en ligne à titre expérimental pour les dernières régionales, mais il continue à les envoyer par la poste, puisque tout le monde n’a pas internet.


              • sleeping-zombie 11 mars 11:04

                @beo111
                Quand je vois les deux kilos de papier glacés, imprimés en couleur, que je reçoit chaque semaine par la poste (j’ai mesuré, et non, j’ai pas mis d’autocollant « stop pub »), je me dis que l’argument « économie de papier » n’est pas valable.
                Pour moi, la raison des parrainages est avant tout idéologique. Et ça me désole de voir que même si tout le monde en parle, personne n’a l’air de s’en soucier plus que ça.
                ...
                Un peu comme un gosse qui aurait complètement intériorisé la raclée quotidienne par son paternel. On se demande quel adulte il deviendra.


              • beo111 beo111 11 mars 14:19

                @sleeping-zombie

                Non mais attendez il y a tout de même une différence entre l’argent dépensé par des entreprises privées pour vous vendre de la choucroute et l’argent pour imprimer les bulletins de vote, car le second est public.

                Maintenant c’est sûr que vous avez raison lorsque vous dites qu’il y a des raisons idéologiques à cette affaire de parrainages. Mais l’idéologie voyez-vous, on peut en parler longtemps, blablabla, alors que les raisons historiques sont à mon avis plus compréhensibles.

                Et à mon avis cela commence par une raclée, pas par une raclée quotidienne, mais tout même une belle raclée comme celle que l’Allemagne a foutu à la France en 39-40. La retraite élastique ça ne vous dit rien ?

                La victoire des alliés, tout ça, l’honneur perdu de la France, la souveraineté qui aurait été perdue si le Général de Gaulle n’avait pas été là.

                Et un autre phénomène de taille, la décolonisation, la perte d’influence de la France.

                Ça en était trop et l’oligarchie en place a fait appel au Général de Gaulle pour calmer la France.

                Sauf que le Général, qui n’était pas un politicien professionnel, ne voulait pas se prendre la tête avec le Parlement. Il accepta donc de prendre le pouvoir, mais à condition qu’il l’ait vraiment, bref avec un régime présidentiel qu’aujourd’hui on nommerait sans doute dictature mais à l’époque on a dit Vème république et tout le monde (ou presque) était content.

                Le Président de la République, donc, était élu par les représentants des collectivités locales, bref le Sénat. Cela peut paraître choquant aujourd’hui, mais moi je trouve que c’est pas idiot, car le gouvernement représente le pouvoir exécutif, donc il me parait normal qu’il soit désigné par des hommes d’action.

                Sauf que voilà, je sais pas si vous êtes au courant, mais à la fin de la vie, il y a la mort, et l’oligarchie était bien embêtée car elle savait que le Général ne serait pas éternel. Le soucis, c’est que autant le Général avait une autorité naturelle, puisqu’il avait aidé la France à garder sa souveraineté, autant les autres qui se bousculaient au portillon, euh comment dire, ben je le dirai pas alors.

                Donc l’oligarchie organisa un référendum pour le président soit élu au suffrage universel. Les français veautèrent en masse pour ce changement, même si à mon avis il n’était dans leur intérêt. En effet l’intérêt du peuple est d’être bien représenté par les députés, pas de mettre son grain de sel dans les choix de l’oligarchie.

                Quoiqu’il en soit, les politiciens professionnels ont bien peu respecté le résultat du référendum, puisqu’ils laissent ce système de parrainage par des élus, vestige de l’élection par le Sénat.

                Mais de toute façon il n’en ont rien à foutre de ce que dit le peuple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès