Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La réaction cléricale ne désarme pas

La réaction cléricale ne désarme pas

Rien ne sera facile. La droite catholique prépare déjà des mobilisations pour janvier 2013....

Nous ne lui laisserons ni la rue, bi les devants d'hôpitaux ou de cliniques où elle manifeste pour empêcher que se pratiquent des IVG !

C'est tous ensemble, athées, agnostiques, chrétiens, juifs et musulmans, opposés à la réaction que nous organiserons la contre offensive !

Avant hier, ils manifestaient contre le droit à l'avortement et hier contre le Pacs ( le Pacte civil de solidarité) et demain ils se mobiliseront contre le mariage d'homosexuels.

Ils représentent la droite cléricale catholique qui intervient vigoureusement contre tout progrès « sociétal ».

Influente au sein des AFC (Associations Familiales Catholiques),cette droite n'hésite pas à instrumentaliser des associations et à dénaturer la fonction associative pour transformer l'action familiale en action politique partisane.

Le Communiqué publié par la direction des AFC était explicite, c'était un appel à voter Sarkozy :

« Dimanche prochain, les Français vont élire le président de la République. Leur choix va conditionner la vie de la société et celle de chacun de ses membres pour les prochaines années ;

 

Les AFC appellent pour cela leurs adhérents et proches à voter, en conscience, pour le candidat le plus à même de garantir, dans son action, la plus grande proximité avec l'enseignement social et familial de l'Eglise.

Sur cette base, les AFC souhaitent attirer l'attention des électeurs sur les quatre enjeux sur lesquels elles sont mobilisées depuis le début de la campagne. :

Ces sujets sont autant de préoccupations pour les familles. Sur eux, un choix décisif s'impose qui ne peut être ni le vote blanc, ni l'abstention »

Des militants AFC qui tiennent comme d'autres militants familiaux des permanences sociales ne se reconnaissent pas dans cette politique partisane et sur le terrain on rencontre des associations qui tournent heureusement le dos à cette orientation.

Il n'y a rien de commun entre cette réaction cléricale et les nombreux militants catholiques qui agissent au quotidien dans les associations de solidarité ou les associations familiales laïques.

Les progressistes, qu'ils soient chrétiens, agnostiques, musulmans ou juifs combattront contre tous ceux qui voudront s'opposer aux réformes nécessaires prenant en compte l'évolution de la société.

Le droit à la contraception et à l'avortement doit être garanti et aucune entrave la part de « provies » ne doit être tolérée et la loi sur le mariage homosexuel doit pouvoir être appliquée dès son adoption.

Jean-François Chalot
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

227 réactions à cet article    


  • 1 catholique sur 2 A VOTE SARKO.

    18% DE CATHOS ONT VOTE FN SUR 18.6%. puis UMP

    ils vont feter les chouans a la chapelle expiatoire marie-antoinette dans le 8ème près de st lazare

    une messe intègriste en latin y a lieu assz souvent LES GARDES DU CORPS SONT HABILLES EN CHOUANS AVEC FAUX ET FAUCILLES....Pacifiques....non.....


    • gordon71 gordon71 8 mai 2012 12:06

      les chouans... Pacifiques....non...


      vous connaissez votre histoire ?

      qu’avaient ils de si violents ou de si dangereux, les chouans qu’on ait du les exterminer ? 

      là il y à un « véritable » génocide, une tâche rouge sang sur le drapeau républicain, mais là bizarrement point de repentance....



    • oncle archibald 8 mai 2012 12:17

      Il n’est peut etre pas très surprenant que les vendéens commémorent les massacres dont leurs ancêtres ont été victimes ... Piqûre de rappel :

      Les noyades à Nantes sont un épisode de la Terreur qui a eu lieu entre novembre 1793 et février 1794. Pendant cette brève période, des milliers de personnes, suspects aux yeux de la République, notamment des personnes d’Église, ont été noyées dans la Loire sur ordre de Jean-Baptiste Carrier. Des milliers d’hommes, de vieillards, de femmes, d’enfants meurent ainsi dans ce que Carrier appelle la « baignoire nationale ».

      Le nombre des victimes n’est pas connu avec précision, selon Roger Dupuy, il y a entre 7 et 11 noyades, avec 300 à 400 victimes à chaque fois. Selon Jacques Hussenet, 1 800 à 4 800 personnes sont noyées sur ordre de Carrier, 2 000 autres personnes peut-être, furent noyées sur ordre d’autres révolutionnaires nantais. Entre 1 800 et 4 000 personnes périssent dans les noyades selon Jean-Clément Martin. Alfred Lallié évalua à 4 860 le nombre des noyés nombre repris . Selon Reynald Secher, il y a 4 800 victimes, rien que pour l’automne 1793. Pour Gaston Martin environ 1 800, pour Fouquet 9 000, pour Mellinet 3 500.

      Pour l’historien Reynald Secher, ces massacres constituent un des volets d’une politique d’extermination des habitants de la Vendée décidée par le Comité de salut public et votée par la Convention le 1er octobre 1793, l’appellation « brigands » visant selon lui la totalité de la population.

      Même la République peut faire des conneries ... sauf le respect que je vous dois Monsieur le retraité du FDG ... A moins que vous ne considériez comme une « oeuvre de salut public » de noyer en masse ceux qui avaient souhaité que leur clergé reste indépendant de la république .. C’était en quelque sorte la loi de 1905 avant l’heure et si j’ose dire « dans l’autre sens » .. Le demandeur n’étant pas l’état mais l’église ...


    • chuppa 8 mai 2012 19:06

      chacun fait ce qu’il lui plait, tant qu’ils restent dans cette chapelle, c’est du folklore. L’église romaine a usurpé les droits de diffusion du message du Christ. La pensée unique n’est pas la chasse gardée de l’église catholique. Agir selon son coeur, le reste n’est qu’endoctrinement.


    • Ouallonsnous ? 10 mai 2012 10:50
      « qu’avaient ils de si violents ou de si dangereux, les chouans »
       
      En eux mêmes, rien de plus que les pauvres gens incultes de leur époque, mais fanatisés par leurs curés et leurs propos obscurantistes, ils étaient devenus un obstacle à l’évolution de la société, comme le sont toujours de nos jours, les cléricaux et autres théocrates, quels qu’ils soient !

    • gordon71 gordon71 10 mai 2012 10:56

      bravo
      monsieur le démocrate
      c’est le discours et les prétextes de Bachar el Assad et de tous les dictateurs de la planète pour justifier tortures, assassinats et génocides de tous ordres

      on rêve de vous donner le pouvoir


    • COVADONGA722 COVADONGA722 10 mai 2012 11:16

      @ouallonsnous
      etonnant votre vision des chouans la république a été bien accueillie en milieu rural de l’ouest il n’est que de lire les cahiers de doléance de ce que vous traitez d’incultes leurs soucis c’est la disparition des derniers droits féodaux l’acces au terres communales ect.
      Certes le probleme des « pretres jureurs » c’est posé mais majoritairement les soulevement de l’ouest sont une immense jacquerie contre les requisitions « sont comme ça les pequenots ils aiment pas qu’on leur raffle le ble qu’ils ont semé et le betail qu’ils ont eleves .Et surtout une revolte contre la levée en masse , apres c’est l’évidence ils se tournent vers leurs chefs militaires naturels ceux qui sont proches d’eux et qu’ils connaissent les hoberaux n’ont qu’a se baisser pour recruter du paysans revoltés.
      Je m’étonnes moi qu’on ne rappelle pas à ceux qui nous parles du génocide vendéen
       »la représsion fut à l’image des precedentes voir celle de louis XIV pour la revolte du papier timbré« je disais qu’on ne leur rappelle pas que les chefs de la revoltes ont choisis le parti
      de l’etranger la »descente de quiberon " de l’angleterre et autres tentatives de debarquement.La revolution jouait sa survie aux frontieres et à l’interieur c’est une evidence que les colonnes infernales etaient la solution.
      Asinus


    • brieli67 10 mai 2012 11:50

      ASINUS

      Montfort tu connais ?
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Marie_Grignion_de_Montfort

      va demander au FURTIF

      Cette province a été dragonnée, vidée de ses éléments parpaillots à partir des années 1720. Une nouvelle société catho s’est mise en place....... Des privilégiés du Royaume de France.avec des statuts particuliers.
      Normal qu’ils étaient devenus royaliste, vu tout ce que le Roi leur a donné !!!


    • COVADONGA722 COVADONGA722 10 mai 2012 18:28

      Bonsoir Briely , j’entend bien mais ça ne vaut que pour les nobles d’épées ou de robes ça ne vaut que pour les possédants, les serviteurs les artisans et les paysans prenaient la religion du maitre que ceux ci preferent le vatican ou se declarent parpaillot ,l’avis de leurs commensaux leur importait peu.Je persiste a penser que cela arrange bien les royalistes et
      la republique d’habiller du blanc royal et du sacré coeur chouannerie et autres revoltes ce qui n’est qu’une immense rebellion paysanne .Un peu comme de nos jour ceux des deux camps
      qui couvrent des horipaux integristes islamiques l’integralité de la rebellion afghanne quand celle ci n’est que de l’irrédentisme pachtoun ou des ressurgences claniques et féodales .
      Asinus


    • oncle archibald 8 mai 2012 11:58

      Vous prétendez que promouvoir le droit de tuer c’est le vrai « progrès sociétal » et il vous parait étonnant que l’ensemble de la population ne partage pas votre avis .... 

      Vous souhaitez empêcher quiconque de dire qu’il ne partage pas votre avis ?? 

      On peut discuter de tout sauf de la vie et de la mort ?? 

      On peut afficher n’importe quelle opinion sauf celle là ?? On peut manifester pour tout sauf pour cela ??

      De quel coté se trouve l’intolérance ? 

      Votre article serait comique si le sujet n’était pas si grave ...

      • amipb amipb 8 mai 2012 13:33

        Il doit y avoir une réponse entre les extrêmes pro-IVG et anti-IVG.

        Il me semble que l’IVG est un progrès pour les femmes qui ont subi un viol ou vivent dans une situation ne leur permettant pas d’élever un enfant. J’ajouterai que promettre une vie d’enfer à un enfant ne me semble pas souhaitable, ni pour l’enfant lui-même, ni pour ses proches.

        Toutefois je pense aussi qu’il y a nettement des abus. En 2007, par exemple, il y a eu 227000 avortements, ce qui me semble énorme. Si ce chiffre semble en baisse depuis cette date Il y a toujours des efforts à faire du côté de la prévention, et aussi, pour vous rejoindre, de la sensibilisation à l’acte de tuer un être en devenir.

        Mais la notion même de responsabilité semble être de plus en plus virtuelle, en ce moment.


      • ffi ffi 8 mai 2012 15:42

        La gauche est pour l’IVG, parce que cela permet à DSK de baiser comme il veut, avec n’importe qui, y compris en forçant un peu, sans en subir des conséquences pécuniaires...
         
        Mais, bref. Tout cela, c’est une conception de la loi. Soit le meurtre est interdit, soit il n’y est pas.
        Il ne peut pas y avoir certains meurtres interdits et d’autres légaux, selon ce qui arrange.
         
        Soit la vie humaine est sacrée, soit elle ne l’est pas.
        Mais on voit bien que « l’évolution sociale » tend à désacraliser la vie humaine, surtout depuis le capitalisme, où les gens ne sont plus que des pions dont on peut se débarrasser pour convenance personnelle.

        On veut jeter le bébé avec l’eau du bain ?
        Les implications sur la manière de considérer l’homme en général débordent sur tout le reste de la considération que l’on pourra attendre des pouvoirs quant à nos modestes personnes.


      • ffi ffi 8 mai 2012 15:56

        L’avortement devrait être limité aux cas de viol.


      • oncle archibald 8 mai 2012 12:01

        Ah bon ??? Combien de musulmans tués en un an par des catholiques « radicaux » et combien de catholiques massacrés dans leurs églises par des musulmans « radicaux » ?? Même la très « bien pensante à gauche » Amnesty International a consacré sa chronique mensuelle au problème des persécutions des chrétiens en Orient et en Afrique par les fondamentalistes musulmans ...


      • njama njama 8 mai 2012 12:15

        Bonjour Chalot

        Pourquoi ( « ... prépare déjà des mobilisitations pour)  janvier 2013 » ?
        Où trouver ce programme 2013 ?

        « Le Communiqué publié par la direction des AFC était explicite, c’était un appel à voter Sarkozy : »

        pas sûr ...

        ELYSEE 2012 : pour un Président moral
        2 mai 2012

        « Chacun peut compulser les propositions de l’un ou de l’autre candidat, chipoter sur les mesures budgétaires ou la fiscalité, évaluer la cohérence économique et sociale des projets, il n’empêche que dimanche prochain, dans la discrétion de l’isoloir, seuls avec notre conscience, il nous faudra choisir un homme qui incarnera la France et les valeurs qu’elle porte et portera dans l’avenir. Or Nicolas Sarkozy, par son attitude actuelle, confirme toutes les dérives anti-humanistes que nous avons vues à l’œuvre pendant les cinq trop longues années de son mandat.
        ...
         »


        • FERAUD 8 mai 2012 12:24

          J’ai trouvé" le lien de l’appel à manif

          http://enmarchepourlavie.fr

          Le communiqué des AFC est bien celui donné par Chalot, c’était un apopel à voter Sarkozy

           

          Ce que Chalot n’a pas dit c’est que c’est un AFC qui détient le secrétariat général de l’UNAF et c’est la droite dure


          • jeanclaude 8 mai 2012 14:06

            Tout le monde ne considère pas la libéralisation sociétale comme un progrès.
            Même en-dehors de considération de croyance religieuse.

            Ce ne sont pas nécessairement des attardés. Des gens qui ont une autre perception de la vie, de la relation de l’individu à sa société.

            Comme déjà relevé, absolutiser ces droits, qui vont dans le sens de l’individu absolument au-dessus de la société, c’est un peu bizarre pour des gens qui luttent contre l’individualisme en matière économique et financière (le libéralisme).

            Que le mariage homo et l’euthanasie n’aient pas eu court (à ce que je sache) dans les régimes issus du marxisme montre bien qu’on peut voir les choses autrement sans passer pour de droite.


            • CHALOT CHALOT 8 mai 2012 14:25

              jeanclaude ! On ne demande pas aux « provies » de prendre la pilule ou d’avorter...On leur demande de nous foutre la paix .


              • oncle archibald 8 mai 2012 15:08

                Oh non Monsieur CHALOT, vous ne demandez pas aux pro-vie de vous « foutre la paix » vous leur demander de fermer leur gueule ... Vous leur contestez le droit de dire que les législations qui permettent de tuer ne sont pas nécessairement un « progrès sociétal » ... Vous leur déniez le droit de faire valoir un point de vue qui est contraire au votre .. Il y a une nuance de taille ... qui s’appelle la liberté de penser et celle de manifester pour faire valoir ses idées ... libertés inscrites dans la constitution si je ne m’abuse ...


              • ffi ffi 8 mai 2012 15:44

                l’assistance à personne en danger est un devoir.


              • mbdx33 mbdx33 9 mai 2012 10:59

                La question n’est pas de savoir si les provies doivent la fermer ou pas, la question est il me semble, que l’avortement est reconnu comme un droit, et que le contester n’a plus de sens.
                On a vraiment l’impression que c’est comme s’éclairer à la bougie ou à l’électricité. Chacun doit être libre de faire ce qu’il veut sur le sujet.

                La liberté d’autrui s’arrête, ...


              • ffi ffi 9 mai 2012 20:45

                En démocratie, toute loi peut être remise en cause.


              • njama njama 8 mai 2012 14:56

                Les choses évoluent sur ce terrain ... ce n’est pas qu’une question « nationale ».

                En octobre dernier la Cour européenne de justice a donné une nouvelle définition de l’embryon. ICI

                « Constituent un embryon humain, tout ovule humain dès le stade de la fécondation, tout ovule humain non fécondé dans lequel le noyau d’une cellule humaine mature a été implanté et tout ovule humain non fécondé qui par voie de parthénogenèse, a été induit à se diviser et à se développer »

                Du point de vue de la COMECE (Commission des épiscopats de la Communauté européenne) « L’embryon humain doit être considéré à chaque étape de son développement comme un être humain doué de potentiel »,

                Mais de l’embryon à l’être humain il y a du chemin ... d’ici à ce que l’on démontrerait que l’un est l’autre ...

                 


                • ffi ffi 8 mai 2012 15:52

                  Bien-sûr que l’embryon est un être humain...
                  Vous usez d’euphémismes pour éviter de comprendre que « avortement = meurtre ».

                  La situation est tellement ubuesque que détruire les embryons surnuméraires congelés est condamnable comme un meurtre, mais avorter un embryon dans le ventre d’une femme ne l’est pas.


                • CHALOT CHALOT 8 mai 2012 15:21

                  oncle archibald !
                  Le droit d’expression doit être respecté.
                  La question n’est pas là : ce que je dénonce ce sont les opérations menées par les « provies » pour interdire physiquement les avortements : actions directes ou menaces contre le personnel !


                  • ffi ffi 8 mai 2012 16:15

                    = assistance à personne en danger.


                  • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 8 mai 2012 17:19

                    Ceux que vous dénoncez ne sont pas nombreux et peu violents malgré ce que vous dites. Inquiétez vous dans ce cas de l’impunité des détrousseurs de vieilles dames, et des marchands de stupéfiants, beaucoup plus dangereux.


                  • Scual 8 mai 2012 15:39

                    Merci Chalot.

                    Il est temps de lutter contre le retour de la religion. C’est une question de salubrité pour le débat démocratique.


                    • njama njama 8 mai 2012 15:52

                      @ oncle archibald

                      "Vous leur contestez le droit de dire que les législations qui permettent de tuer ne sont pas nécessairement un « progrès sociétal » ... "

                      tuer, c’est causer la mort de quelqu’un ...
                      De l’embryon à la personne, il y a du chemin, toute la controverse est là ... Au lieu de vous placez sur des questions juridiques que vous déduisez de points de vue dogmatiques, allez plutôt sur le terrain philosophique.
                      Vous semblez confondre avortement et euthanasie.

                      Maintenant si vous pensez que la minorité de femmes qui ont recours à l’avortement le font pour s’amuser ... « avortements de confort » selon Marine Le Pen ICI

                      Il n’y a pas d’évolution du nombre d’IVG en France.
                      http://www.avortementivg.com/content/france/le-nombre-d-avortements-stable-en-france


                      • ffi ffi 8 mai 2012 16:08

                        « Tuer, c’est causer la mort de quelqu’un »
                        C’est exactement la raison pour laquelle l’avortement est un meurtre, puisqu’il cause la mort de quelqu’un.

                        Si vous daignez le droit à l’embryon d’être une personne, parce qu’il aurait « du chemin à faire »... Pourquoi ne feriez-vous pas de même avec le bébé déjà né qui lui a aussi « du chemin à faire » ?
                        Pourquoi ne feriez-vous pas de même avec un handicapé mental qui lui a aussi « du chemin à faire » ?
                        ...

                        Vous prenez les choses à l’envers. l’oeuf fécondé ne fait pas un progrès de l’inerte vers l’humain, mais est humain dès le départ. Seules ses potentialités se concrétisent petit à petit, la substance, elle, reste identique.

                        Baiser, c’est causer la vie de quelqu’un.

                        L’avortement, c’est une législation qui veut transformer la baise en sport de loisir, au prix du meurtre de celui causé par cet acte. Si on baise, il faut en assumer les conséquences.
                        L’église a raison.


                      • oncle archibald 8 mai 2012 16:15

                        Vous voulez vous amuser avec des mots ?? Avorter c’est bien tuer un embryon non ? Cet embryon il serait devenu quoi si on ne l’avait pas tué ?? Un enfant ?? Un chat ?? un oiseau ??

                        Je ne confonds aucune avortement et euthanasie. Ces deux gestes sont des gestes de mort. L’un met fin à une vie qui commence, l’autre met fin à une vie qui n’est pas encore finie ... 

                        D’après vous donc un embryon n’est pas encore un enfant et un vieillard qui souffre n’est déjà plus un homme ...

                        Vous pouvez l’assumer en appelant cela « progrès sociétal » mais vous ne pouvez pas vous cacher derrière votre petit doigt .. Avortement ou euthanasie, dans les deux cas on tue ...

                        Quant au nombre d’avortements pratiqués en France qui est « stable » ce qui parait suffisant pour le justifier à vos yeux ... vous pensez qu’il est « normal » ou anormalement élevé dans un pays ou les moyens de contraception sont à portée de tous ?? 

                        Le mec ivre qui prend le volant vous pensez qu’il est responsable de l’accident qu’il provoque ou pas ? La femme fécondable qui ne veut pas procréer et qui baise sans contraceptif elle est responsable de sa grossesse non désirée ou pas ? 

                        Personne n’est responsable de rien, rien n’est important .. La vie, l’amour, la mort sont des « produits de consommation » comme les autres dont il nous faut user à notre guise et pour notre seul plaisir, comme on boit un demi de bière l’été quand on a soif ... Je vous laisse ces « principes » et cette « société de progrès » ......

                      • gordon71 gordon71 8 mai 2012 16:19

                        pas mal la comparaison fifi


                        j’ajoute une question au « pro mort » :
                        si le foetus n’est rien puisque vous le considérez tout juste bon à mettre à la poubelle, lorsqu’on a la flemme d’acheter des capotes, ou de se retirer

                        pourquoi faire autant d’histoire pour autoriser les expériences de labo et tous les charcutages sur les foetus ?

                      • foufouille foufouille 8 mai 2012 16:23

                        "L’avortement, c’est une législation qui veut transformer la baise en sport de loisir, au prix du meurtre de celui causé par cet acte. Si on baise, il faut en assumer les conséquences."
                        donc une femme qui tombes enceinte apres un viol doit assumer .............


                      • gordon71 gordon71 8 mai 2012 16:37

                        salut foufouille 

                         ce cas, qui n’est pas le généralité des cas d’avortement, mérite évidemment une attention particulière 

                        ce n’est pas du tout le ton de l’article de Chalot, qui récuse toute remise en question du sacro saint droit de tous à « jouir » et d’en supprimmer les conséquences « ennuyeuses »

                        sans avoir de compte à rendre à personne ni au réel



                      • ffi ffi 8 mai 2012 16:42

                        @foufouille
                        Le viol est un acte criminel. Il pourrait être tout-à-fait envisagé de restreindre l’avortement aux cas de viol. La femme porte plainte, et elle peut donc avorter.
                        Mais la loi actuelle, ce n’est pas du tout cela. C’est considérer l’avortement légitime en général, et pas seulement dans des cas exceptionnels.
                        Il y a tant d’exception dans la législation du pays, que le législateur aurait pu le prévoir uniquement dans ce cas particulier comme peine applicable au viol. Mais ce n’est pas le cas.

                        La baise a été mise au rang d’acte de consommation, et pour cela, il fallait rendre légal la possibilité d’en éradiquer les conséquences, à savoir l’être humain qui en est le produit.


                      • foufouille foufouille 8 mai 2012 17:37

                        @ffi
                        pour l’eglise c’est pas un cas a part
                        si l’embryon est « vivant », c’est pareil aussi
                        un enfant, non desire, ca mene au « deni » de grossesse voire pire
                        combien il y a de momes a adopter ?


                      • foufouille foufouille 8 mai 2012 17:38

                        on a aussi le cas de la trisomie et autres problemes tres grave


                      • ffi ffi 8 mai 2012 18:01

                        Le but de la loi, ce n’est pas de justifier l’élimination des tarés et des indésirables.
                        C’est d’interdire les actes mauvais. Or tuer quelqu’un est mauvais.

                        Que la vie soit parfois frappée de contraintes qui la rende difficile, je n’en disconviens pas. Mais la vertu est de donner aux gens les moyens de surmonter leurs difficultés d’une manière honnête. C’est aussi cela qui les grandit. Par une autre voie, ils se couvrent de honte à leur propres yeux.

                        L’affadissement de l’interdit du meurtre par l’avortement a des conséquences globales sur la perception de la vie en tant que sacrée. Au final, le peuple, déjà trop considéré comme une simple marchandise, en subit forcément les conséquences.

                        La marchandisation de l’être humain, voilà ce qui justifie l’avortement.


                      • oncle archibald 9 mai 2012 10:21

                        " on a aussi le cas de la trisomie et autres problemes tres grave« qui est réglé par les IMG, interruptions médicales de grossesse, actes au nombre d’environ 6000 par an en France et qui ne se mélangent pas avec les IVG ... Voyez .. la loi actuelle n’est pas si mal faite .. 

                        Le défaut c’est que cette loi, qui avait pour objet d’éviter aux femmes désireuse d’avorter d’aller se faire charcuter par des margoulins et donc de leur proposer un acte médical normal à la place de ces manoeuvres ignobles, est devenue un palliatif à la contraception, un acte que certains voudraient présenter comme »banal et ordinaire" alors qu’il ne l’est jamais ... 

                        Les chiffres parlent d’eux même : 220 000 IVG/an et 830 000 naissances .. Les IVG en nombre représentent plus d’un quart des naissances !!! Et pendant le même temps on cherche des enfants à adopter à l’autre bout du monde ...

                      • Mycroft 9 mai 2012 11:27

                        Et donc, quand on se gratte, qu’on détruit des cellules vivantes, on fait quoi, un génocide ?

                        Détruire la vie est un crime ? Rassurez moi, vous mangez des cailloux ? Non parce que même les végétaliens les plus extrémistes détruisent la vie.

                        Détruire un « être humain » est un crime, et toutes la question qui est à poser est : comment définir l’humain. La société religieuse a un modèle, assez foireux, basé sur la notion d’âme, dont rien ne suggère l’existence (mais qui est nécessaire pour expliquer la vie après la mort et tout le bataclan). Le moment de l’apparition de cet « âme » est lui, sujet à débat. (à la naissance, avant ?)

                        Les scientifiques, et la sociétés aussi, on une vision un peu plus sérieuse et ettayé. Elle se base sur l’organe qui fait de nous des être conscient, le cerveau. A moins de 12 semaines de grossesse, il n’y a aucun signe d’activité cérébrale de la part du cerveau de l’embryon.

                        La question de détruire un être vivant n’est pas un problème, c’est la question de tuer un être humain qui se pose, et cette question se pose plus au sens social qu’au sens biologique. C’est pourtant les biologistes qui modélisent le vivant, et le fait que leur modèle ne détecte pas de réel fonctionnement du cerveau avant 12 mois de grossesse permet de dire qu’avant ce délai, on est pas un être humain.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès