Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La règle du « jeu le woerthe bien »

La règle du « jeu le woerthe bien »

Le ressort caché du sarkozysme

Les affaires qui atteignent jour après jour Eric Woerth dévoilent au grand jour ce qui constitue sans doute l’un des ressorts cachés du Sarkozysme.

François Mitterrand qui ne reniait pas ses amis, fussent-ils comme « les 40 voleurs » dénoncés par Jean Montaldo un peu douteux sur les bords - manœuvrait avec un machiavélisme avéré. Chichi recrutait après coup des bataillons de juristes et de boucs émissaires prestigieux pour le sortir des ornières dans lesquelles il s’était imprudemment aventuré, trop persuadé de savoir toujours trouver une solution pour se sortir d’un mauvais pas. Nicolas Sarkozy, en bon avocat spécialiste de l’application de la Loi pour les propriétaires en matière d’expulsion immobilière, est la légalité judiciaire même.

S’il faut au passage adapter un peu la Loi, pas de problème. La Loi, ce n’est pas Lui, mais il a des troupes de bons petits soldats prêts à tout - ou presque - pour lui être agréable. Et oui, qui a les a fait rois dans leurs circonscription ! Il a - encore - la haute main sur les investitures. Les récalcitrants, car il y en a quand même, finissent souvent par lâcher prise contre une belle sinécure. Quand aux autres, ils peuvent exister, ce qui n’est pas si mal, en ayant sans doute souvent l’impression de prêcher dans le désert, ou en tout cas, tels Cassandre, à des oreilles qui ne veulent rien entendre.

Notre président a donc mis en place, ce qui est méritoire car très contraignant quand même, un système de conquête du pouvoir juridiquement bordé - ce qui au passage est bien le moins, s’agissant du garant de la constitution et des libertés républicaines. Vous ne voulez pas qu’en plus il pénalise ses amis parce qu’ils sont ses amis ! Ce n’est pas la faute de ses amis s’ils sont riches, s’ils sont propriétaires de grands médias si utiles à la conquête du pouvoir, s’ils possèdent ou dirigent, voire les deux à la fois - de très grandes entreprises partenaires importants des décideurs publics.

Nicolas Sarkozy a renoué avec une tradition historique, l’alliance du pouvoir politique et des puissances d’argent, culminant à son acmé dans les mêmes mains. D’accord, il y a eu au cours des siècles quelques révolutions ou tentatives de révolution qui se sont efforcées de redistribuer les cartes en introduisant des notions de Liberté, d’Egalité, de Fraternité. Ce ne sont sans doute qu’épiphénomènes sans importance pour un pragmatique manichéen obsédé par la réussite matérielle et ses signes extérieurs de richesse. 

D’accord la Justice n’y retrouve peut-être pas ses petits, et le bon peuple risque de crier encore davantage "tous pourris". Le bon peuple qui n’y comprend mais, trouve que la Loi est peut-être respectée mais que la Justice n’y trouve pas son compte. Dame que voulez-vous quand on négocie un échelonnement pour une dette fiscale de 15 euros, on trouve un peu dur de savoir que le fisc français a remboursé en toute légalité 30 millions d’euros à Madame Liliane Bettencourt au titre du "bouclier fiscal", sans parler du cadeau légal de 400 millions d’euros récemment fait à Monsieur Bernard Tapie. 

Que voulez-vous quand on place la réussite par l’argent au-dessus de tout, la nuit du Fouquet’s, la virée en jet privé sur le yacht de son ami Vincent Bolloré, le déjeuner sur l’herbe avec GW Bush dans sa résidence de Kennebunkport, pour inaugurer une présidence exemplaire ne sont que des marqueurs normaux.

Tour à tour de nombreux membres de l’équipe gouvernementale élargie se laissent prendre au jeu, voire les deux mains dans le pot de confiture, tant pis pour eux, ils ne sont pas le président soi-même et se doivent de respecter la règle du "jeu le woerth bien" : tout doit être fait dans les règles, et surtout comme au bon vieux temps des dragonnades, "pas vu-pas pris". malheur à ceux qui se font prendre !

Nicolas avait parlé de rupture. Elle est en marche et nous avançons tous les jours un peu davantage dans la république sarkozyste de l’argent et des copains friqués. Bon courage à nous, il y a du travail pour redresser la barre et faire progresser "Liberté, Egalité, Fraternité".


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • iris 19 juillet 2010 11:35

    michel sapin à france inter ce matin expliquait que lpour le PS que la somme la plus élevé reçus était de 1000EUROS- est ce vrai ??et que les milieux financiers donnaient pouR avoir + de réductions fiscales et pour influer sur les prochaine lois en leur faveur-
    toujours la lutte du pot de fer contre le pot de terre-


    • Mourid 19 juillet 2010 12:30

      Le parquet de Paris a requis le renvoi en correctionnelle de l’ancien ministre socialiste René Teulade, mis en examen depuis 2002 pour « abus de confiance » dans le dossier de la Mutuelle retraite de la fonction publique (MRFP).

       René Teulade, 78 ans, président de la MRFP de 1974 à 1992 puis président d’honneur de la mutuelle, est soupçonné d’avoir profité d’avantages indus, notamment de confortables notes de frais, d’un appartement rue de Solferino à Paris (VIIe) et de l’usage d’une carte bancaire.

       Il lui est également reproché d’avoir rémunéré deux salariés au cours des années 90 sans qu’ils aient exercé la moindre activité pour la mutuelle.


      René Teulade a ainsi obtenu des indemnités de sujétion, de représentation et de mission conseil pour plus de 45.000 euros et engagé des dépenses de plus de 33.000 euros réglées avec une carte bancaire de la mutuelle, a relevé la juge d’instruction parisienne Sylvia Legendre dans son ordonnance.

      « Le principe est la gratuité de la fonction », or les administrateurs se sont servi des fonds de la mutuelle « à des fins qui n’étaient pas prévues par la législation en vigueur », y explique-t-on.


      Monsieur Teulade est renvoyé en correctionnelle en Juillet 2010 pour des faits remontant à 1974-2002. 

      Monsieur Hollande qui était parfaitement au courant de cette situation sera t il inquiété ?

      • iris 19 juillet 2010 14:45

        C’est une brebis galeuse du PS-Mais le ps n’a pas profité de l’argent détourné à moisn qu’il en fait don à son parti ??


      • plancherDesVaches 19 juillet 2010 12:34

        Il est vrai qu’il parait complètement inconcevable que cette mafia ait continué ses agissements avec une crise économique mondiale, d’ailleurs...

        Ou... ou savent-ils que comme tant d’autres pays qui ont renforcé leur sécurité intérieure depuis début 2009, ils n’hésiteront pas à envoyer l’armée contre les « terroristes »... ???

        C’est en tout cas ce qui est prévu aux US, en Russie et en Chine.


        • Marc.M Marc.M 19 juillet 2010 12:34

          ( Petite mise à jour : nouveautés en italique-gras)

          Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Boc-as-sa , né le 28 janvier 1955 dans le 17e arrondissement de Paris. Titulature :

          Sa Majesté naimpériale le nabot Leon, Tsar Kozy de toutes les Hongries.
          - Roi des Présidents, Président des Rois, Président des Présidents, Roi des Rois
          - Maître du monde
          - Guide suprême
          - Divin Konductor
          - Génie des Hauts-de-Seine & Capo di tutti capi de Levallois
          - Nil de la pensée (unique)
          - Géniteur des Dieux
          - Leader vénéré
          - Libérateur du Libéralisme
          - Grand Timonier à vue
          - Petit (très petit) père des pipoles
          - Commandeur des Chevaliers du népotisme
          - Grand croix de perversion narcissique
          - Docteur deshonoris causa Es-Manipulation
          - Attila de la Démocratie (« La Démocratie ne repoussera pas derrière moi »)
          - Néron des Droits de l’Homme
          - Dépeceur de la Constitution
          - Grand prêtre de l’Orient Tatcherien des courtisans du cac40
          - Dilapidateur des deniers publics.
          - Diplomé de l’Université Ferdinant Marcos de corruption.
          - Doctorat en Omar Bonguisme appliqué.
          - Licencié Es-Mobutu de pillage de l’état.
          - Failliteur de l’Etat
          - Camelot-Liquidateur des institutions au secteur privé
          - Davos d’or de bradage de l’économie Française
          - Grand Stakhanoviste du minage de fond du déficit budgétaire
          - Généreux donateur aux banques
          - Cordon d’Admirateur servile et Protecteur des riches et des puissants
          - Chef-Fossoyeur de la Justice
          - 1er prix d’ecarissage de l’Education Nationale
          - Doctorat en euthanasie de la Santé Publique
          - Meilleur éradiqueur des Libertés
          - Maître en déstabilisation de la paix civile
          - Affameur de l’agriculture
          - Décoré de la croix du Medef (avec palmes) pour le démantèlement des acquis sociaux du Front populaire et du Gaullisme
          - Secrétaire perpétuel de l’Académie des mensonges
          - Grand psychoseur des naïfs
          - Master en récupération de faits divers
          - Prix G.W.Bush de corruption des consciences
          - Loyal frère de la Fraternité Cheney-Romsfeld-Volfowitz pour une gouvernance mondiale non-démocratique
          - Maître de conférence en cuistrerie médiocre
          - Eternel recalé de langue Française.
          - Membre d’honneur et perpétuel de la SDEDDEDJFDCNEDSPBJLM (Société Des Egoutiers Du Dimanche Et Jours Feriés Du Cap-Nègre Et De Sa Proche Banlieue Jusqu’à La Mer)


          • pissefroid pissefroid 19 juillet 2010 12:55

            Vous êtes très méchant, monsieur Marc.M, envers notre inculte résident de l’élysée.

            Par contre je pense que vous avez oublié de signaler que son mariage avec carla est peut-être enttaché d’irrégularité à cause de bans non publiés.


          • plancherDesVaches 19 juillet 2010 18:03

            Pisse-froid, veuillez remplacer culte par têressé, s’il vous plaît.

            Ce qui s’explique de façon transparente lorsque l’on sait que sa famille fut spoliée de sa fortune par les méchants bolchéviques.
            Désir de revanche, tout simplement. Il me faut retrouver ma fortune !!!!!!!


          • silversamourai silversamourai 19 juillet 2010 12:51

            Le fantasme que l’accumulation infinie de ceintures dorées puisse masquer l’insondable
             détresse du mal (re)Nommé,est un écueil qui nous guette tous .
            Merci pour vos encouragements à le franchir .
            .


            • BA 19 juillet 2010 14:47

              Ecoutez cet enregistrement pirate hallucinant  :

              Ci-dessous, Patrice de Maistre, le 23 avril 2010, à propos du conflit d’intérêts de Florence Woerth :

              « Je me suis trompé quand je l’ai engagée. C’est-à-dire qu’en fait, avoir la femme d’un ministre comme ça, ce n’est pas un plus, c’est un moins. Je me suis trompé. Pourquoi ? Parce que comme vous êtes la femme la plus riche de France, le fait que vous ayiez une femme de ministre chez nous, tous les journaux, tous les trucs disent : « Oui, tout est mélangé, etc. » Bon. J’avoue que quand je l’ai fait, son mari était ministre des Finances (du Budget, NDLR), il m’a demandé de le faire. Je l’ai fait pour lui faire plaisir. »

              http://www.mediapart.fr/journal/france/280610/bettencourt-pourquoi-eric-woerth-ne-dit-pas-la-verite


              • iris 19 juillet 2010 15:35

                en plus elle a été engagé avec un salaire de cadre ultra supérieures-200 000euros par an-cad 140000euros +prime de60000euros- par an-

                je connais pas mal de patrons de pme qui se démènent tous les jours et qui sont loin de ces chiffres- mème en ayant un + de retraite complémentaire et de patrimoine-


              • asterix asterix 19 juillet 2010 15:37

                Je me suis trompé quand je l’ai engagée. Baiser avec une femme de ministre comme ça, c’est pas un plus, c’est un moins. Pourquoi ? Parce que niquer dans la chambre de la femme la plus riche de France, c’est donner droit aux journaux de dire " tout est mélangé etc. J’avoue que je l’ai fait. Son mari m’a demandé de le faire et je l’ai fait pour lui faire plaisir.
                Le reste est classé X


              • Dingo117 22 juillet 2010 08:49

                « Elle l’avale bien ! » La Madame ! 140.000, 200.000 et même plus...

                C’est vrai, ELLE L’AVALE BIEN !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès