Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La République contre l’ancien régime

La République contre l’ancien régime

Le vote qui se prépare au deuxième tour est un vote de rejet de Sarkozy et de refus de voir les acquis de 45 devenir comme peau de chagrin.

Il faut aussi, absolument mainternir et développer les mobilisation sociales car seul un haut niveau de mobilisation permettra de peser sur l'avenir.

La République sociale ne naîtra pas seulement d'un résultat électoral à deux chiffres à gauche

de la gauche !

 

Le combat entre Hollande et Sarko, c'est le choc entre la République et l'ancien régime.

Mon choix comme celui d'autres est fait : il faut chasser Sarkozy et vite.

Mais si nous voulons répondre aux attentes et aux aspirations de toutes celles et de tous ceux qui veulent un réel changement, il faut aller plus loin et créer les conditions pour que la République sociale soit au rendez-vous ! 

Les présidentielles de 1981 ont vu s'affronter deux camps antagonistes, celui du travail et celui du capital. D'un côté François Mitterrand soutenu par le PS, le PCF et de l'autre Giscard d'Estaing

Même si la baudruche « transformation sociale » s'est dégonflée pour se muer en lanterne : gestion loyale et un peu sociale du système, le programme porté par Mitterrand était teinté d'anticapitalisme avec des nationalisations et des réformes de structures....

Aujourd'hui, rien de tout cela.

Le candidat de la droite et le candidat du PS se prononcent tous les deux pour le respect du cadre européen et l'obéissance aux directives et au traité....Même si Hollande a déclaré qu'il renégocierait, on sait ce que valent les promesses de la social démocratie ! Il s'agira de grappiller des miettes.

Aujourd'hui, il s'agit de l'affrontement entre la République et le retour à l'ancien régime avec des relents de pétainisme.

Hollande s'inscrit dans le respect des valeurs républicaines et se prononce pour le maintien et la défense des services publics.

Sarkozy lui veut clairement liquider la sécurité sociale, casser l'école publique, organiser la chasse aux immigrés et renforcer l'appareil coercitif de l’État.

Comme des millions de citoyens et de citoyennes, je voterai au deuxième tour des présidentielles contre la droite, sans aucune hésitation mais sans illusion.

De plus en plus on nous parle de vote utile et aussi d'un risque de revoir un 21 avril « à l'endroit » ou à l'envers.

La situation n'est pas la même

Il faut que les candidatures qui se situent à gauche vraiment et qui refusent le capitalisme appelé aujourd'hui libéralisme pèsent vraiment au premier tour .

Le succès indéniable du rassemblement à la Bastille du Front de Gauche et les indications que donnent les sondages sont des signes qui ne trompent pas.

L'extrême gauche représente aussi une force sur laquelle il faudra compter et ceux qui s'appuient sur les sondages pour prévoir la marginalisation de cette force en seront pour leur frais.

Mais les élections ne constituent qu'un moyen parmi d'autres, seule une mobilisation populaire et une poursuite de l'action sociale peut permettre que des changement s'opèrent en 2012...

Les manifestations pour le droit au logement du 10 mars, les mobilisations pour la défense de l'hôpital public et les services publics doivent se poursuivre et s'amplifier.

Aucune trêve électorale n'est de mise....


 

Jean-François CHALOT


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 20 mars 2012 11:41

    À l’auteur :

    «  le programme porté par Mitterrand était teinté d’anticapitalisme avec des nationalisations et des réformes de structures.... »

    On pourrait obtenir de biens meilleurs résultats avec un programme franchement Capitaliste !

    Le Dividende Universel.

    Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

    Ce projet de « Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

    Objectif Principal :
    Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique

    Objectifs Spécifiques :
    I)
    Transformer le « capitalisme ordinaire » en un authentique Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    II)
    Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage.


    • foufouille foufouille 20 mars 2012 12:48

      rien n’obliges un candidat a tenir ses promesses


      • lloreen 20 mars 2012 23:30

        Exactement.
        Ceux qui sont votés n’ont rien à dire.Sinon ça se verrait !


      • sdzdz 20 mars 2012 15:16

        L’Ancien régime ? Je dirais plutôt l’empire (à la sauce romaine) :

        -le patriciat 5% de la population
        -la plèbe 90% essentiellement composée d’esclaves
        -entre les deux les milices et légions

        Comme un vote n’est pas un blanc-seing, le jour où les Français feront respecter leur vote de 2005, nous avancerons. Car après le passage en force sur le traité de Lisbonne, il peut se passer n’importe quoi... surtout le pire !

        N’oubliez pas que Hollande, le millionnaire représentant du PS, appartient aux 3.8% de Français les plus riches.


        •  C BARRATIER C BARRATIER 20 mars 2012 16:15

          L’enjeu est énorme, la campagne contribue à attirer l’attention des citoyens sur les vrais problèmes, ou plus vraisemblablement, les candidats sont obligés de tenir compte de ce que les citoyens ont compris...et les attendent au virage.

          Sarkozy peut parfaitement gagner, les contre révolutionnaires sont bien présents dans l’ombre, et aussi dans la lumière maintenant qu’ils se permettent tout.

          Il sera important que l’assemblée nationale rende incontournables les élus du front de gauche. Pour le premier tour, si Hollande n’a pas une avance lui attirant les voix de ceux qui vont toujours du côté du vainqueur présumé, il risque de perdre au second. Car FN et Bayroutistes ne se tromperont pas d’ennemi, ce sera Hollande ! Et SARKO leur proposera des strapontins.

          Voir dans la table des news :

          Contre révolutionnaires en permanente embuscade

           

           http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=187

           


          • corinnemahe 20 mars 2012 16:21

            J’ai voté pour cet article car il pose les vraies questions et sur la société que nous voulons mais franchement voter Hollandreou au 2nd tour, ça va être dur !


            • CHALOT CHALOT 20 mars 2012 16:32

              Oui Corinne ce sera dur mais le bruit des bottes ce n’est pas rien
              L’un est un social libéral qui aura besoin de se faire secouer, l’autre celui qui veut et va tout casser en termes d’acquis


              • lloreen 20 mars 2012 23:57

                Dans l’état actuel des choses aucun élu n’a jamais rien eu à dire.Ils touchent des montagnes de fric pour mettre un agenda en place qui permette aux lobbies de toutes sortes de prospérer et de se gaver.C’est triste mais c’est la vérité.Il n’y a que le peuple qui imposera le changement : désobéissance civile, boycott des élections....


              • Richard Schneider Richard Schneider 20 mars 2012 17:18

                à corinnemahe :

                Ce n’est pas avec un enthousiasme délirant que le peuple de gauche va devoir voter Hollande le 6 mai - si ce dernier est au 2e tour ! - c’est parce qu’il n’y a pas d’autre choix, car comme le dit Chalot, 5 ans de Sarkozy de plus c’est la fin de ce qui reste de la France que nous connaissons depuis la Libération. Or, seul Hollande peut réussir à virer Sarkozy : toute la Gauche ne représente que 42-43% des intentions de vote (cf. sondage Le Monde de ce jour) ; donc il faut qu’une grande partie des anti-sakozystes de droite vote pour le socialiste, ce qui est encore possible. Si c’est Mélenchon qui arrive au 2e tour, ce dernier devra se contenter de 35-40% des voix et nous connaîtrons cinq ans de malheur absolu en prime. En attendant Copé en 2017 !

                • Romain Desbois 21 mars 2012 11:22

                  Le choix on l’a d’abord un peu plus au premier tour. Il n’est écrit nul part que ce sont les deux ump et ps qui sont d’office au deuxième.

                  De plus si les partisans d’une gauche plus radicale ainsi que les partisans du non au TCE avaient été choisir aux primaires du PS, on aurait eu Montebourg. Cela aurait été mieux que Hollande.
                  Ceux qui pleurent que c’est hollande le candidat et qui ne sont pas aller aux primaires sont aussi responsables de ça.


                • FERAUD 20 mars 2012 17:27

                  Oui Chalot a raison, je vais même plus loin : je vais voter Mélenchon mais si au dernier moment il y a danger je voterai Hollande


                  • Catart Catart 20 mars 2012 19:49

                    A l’auteur,

                    Je suis attéré par le nombre de gens qui nous disent la même chose que toi je voterais Hollande c’est « peut être moins pire... ??? » Sarko j’ai toujours été en accord avec toi il faut le virer...mais mettre hollande à la place ...prends note aujourd’hui...je crainds le pire.... tu vas me dire avec raison...je te vois venir ... mais qui mettre à la place...tu as raison il n’y a personne.
                    Alors comme nous savons déjà que ce sera un de l’UMPS ayons au moins le sens de l’honneur puisqu’il n’y aura pas de risque au 2ème tour.

                    Je propose donc 
                     

                    ÉLECTEURS ÉLECTRICES DE FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LUC MÉLENCHON VOTEZ POUR VOTRE IDOLE AU 1ER TOUR C’EST VOTRE CHOIX ET VOTRE DROIT.

                     MAIS

                    POUR LE 2ÈME TOUR COMME VOUS REJETEZ DEPUIS DES MOIS ET DES MOIS AVEC FORCE ET RAISON LE DUO SARKOLAND.

                     VOTEZ BLANC

                    AINSI VOUS AUREZ LA FIERTÉ DE NE PAS VENDRE VOS IDÉES ET LE PLAISIR DE PARTICIPER NON PAS À L’ÉLECTION D’UN PRÉSIDENT MAIS D’UN RIDICULE.

                     http://www.indigne-je-propose.fr/ 


                    • lsga lsga 21 mars 2012 09:22

                      bin voyons.

                      tu veux aussi qu’on écarte les fesses et qu’on propose à Sarkozy de prendre un peu de plaisir ?
                      soumis, imbécile, révolutionnaire de pacotille.


                    • Catart Catart 21 mars 2012 21:08

                      Pour Isgaga je lui laisse sa dernière phrase elle lui va à merveille.

                      pour la première phrase il n`y a rien à dire... elle se promène de sujet en sujet avec toujours la même grossièreté...sa marque de fabrique... pour le fond, des idées ou des propositions...attendons le siècle prochain ???

                      http://www.indigne-je-propose.fr/ 


                    • nunoluciano nunoluciano 20 mars 2012 20:22

                      Aux États-Unis deux partis politiques dominent la vie politique depuis la fin du XIX siècle : le parti démocrate et le parti républicain.

                      En France, certains médias ont fait part de la bipolarisation de la campagne présidentielle ie. Sarko-Hollande. Cependant la plupart s’acharne à inculquer aux français qu’ils n’ont d’autre choix que ces deux cousins, les seuls candidats pré-destinés à la fonction suprême (! ?).

                      Malgré leur apparente opposition et les sondages contradictoires, leurs promesses et propositions empruntées, à les écouter attentivement c’est un même discours carriériste du « JE » au service de l’oligarchie pour un même résultat : l’austérité imposée par une élite désirant sauvegarder ses privilèges.

                      La diversion des medias autour de Sarkozy et Hollande consiste à détourner l’attention du public des connaissances essentielles qui permettent de répondre aux problèmes socio-economiques des français et de tous les peuples d’europe.

                      Cette manipulation médiatique est indispensable pour empêcher le peuple français de s’intéresser au programme politique qui leur est proposé par le Front de Gauche et différencier la Gauche Peuple de la Gauche Caviar.

                      Alors que les uns se demandent si les américains sont sots, cette campagne révèle que les français ne le sont moins. Divisés qu’ils sont par les propos xénophobes, résignés par la fraude, les fausses-promesses en veux-tu en voilà, les proposition improvisées et empruntées de Sarkozy, Hollande, Bayrou et Le Pen, qu’une fois encore, changent tous les jours ne changeant rien.

                      Les échéances électorales de 2012 représentent un grand espoir pour le peuple français, mais aussi pour tous les peuples d’europe, l’espoir d’en finir avec l’injustice du pouvoir sans partage.

                      « Si vous ne changez pas en vous-même, ne demandez pas que le monde change »


                      • lloreen 20 mars 2012 23:40

                        Tout à fait d’accord avec vous.
                        Notre système bipartite est taillé sur mesure pour que rien ne change et que les candidats conservent le statu quo qui a permis au cartel financier de s’enraciner depuis si longtemps.
                        Ces politiciens doivent être corruptibles sinon ils n’atteindront jamais la place la plus haute du podium politique.
                        Sarkozy est l’exemple type de l’arriviste et du parvenu.Que dire de plus ?


                      • Romain Desbois 21 mars 2012 11:34

                        oui et il ne tient qu’à nous que le résultat du premier tour ne soit pas celui des voyants sondagiers.

                        Et là le rôle de ceux qui s’apprêtent à s’abstenir sera prépondérant.

                        S’abstenir, c’est donner sa voix au gagnant.


                      • lloreen 20 mars 2012 23:36

                        chalot
                        Je suis d’accord sur un point qui est celui de nous débarrasser une bonne fois pour toutes de Sarkozy, le pion des capitalistes.Le souci c’est qu’il est interchangeable et si nous voulons vraiment un changement c’est les islandais que nous devrons imiter.

                        http://blogs.rue89.com/yeti-voyageur/2011/04/11/referendum-en-islande-seconde-torgnole-a-la-finance-mondiale-199458

                        Les islandais ne se sont pas arrêtés en si bon chemin et les citoyens sont élaboré une nouvelle constitution par internet.

                        http://rebellyon.info/L-Islande-a-recourt-a.html

                        Je ne fais confiance à aucun politique pour changer quoi que ce soit.Si changement il doit y avoir, il ne peut venir que du peuple.


                        • lloreen 20 mars 2012 23:52

                          Je suis persuadée qu’il n’y a pas trente six mille solutions.
                          Nous devons apporter des changements à ce système bipartite parce qu’il est antidémocratique.
                          Comment accepter qu’un pourcentage d’abstention aussi élevé à chaque élection n’ait absolument aucune influence ?
                          Nous avons eu le cas de l’élection présidentielle de 2007 où plus de 50% de français s’étaient abstenus au second tour !Sarkozy a été élu avec 43% des voix et estime qu’il est le président de tous les français !
                          Quel désaveu ! Quelle farce !

                          Pour être démocratique, ce système devrait prendre l’abstention en compte et faire en sorte qu’en cas d’abstention de 50%, l’élection soit reportée.Ce serait déjà la moindre des choses !

                          Mais il faudrait surtout que nous, les citoyens, élaborions un programme sociétal avec des objectifs clairement définis qui serait soumis au referendum.Une fois que ce programme aurait été voté, les personnes compétentes seraient choisies pour mener à bien une mission fixée par les français.
                          Le président aurait donc un agenda à suivre selon les directives établies selon le choix des français.
                          Plus de partis, qui ne sont que des gouffres à subventions pour défendre des intérêts particuliers et partisans.
                          Là les français auraient leur mot à dire parce que pour l’instant nous subissons les choix politiques que certains décident de façon totalement partisane et opaque.


                          • Romain Desbois 21 mars 2012 11:38

                            Il aurait suffit que les 60% d’abstentionnistes aux régionales votent contre ceux qui étaient à la tête des régions pour qu’aucune région ait à sa tête un PS ou un UMP.

                            L’abstention , on en a parlé trois jours, alors que si les abstentionnistes avaient agit , on en parlerait encore aujourd’hui et les présidnetielles seraient différentes.


                          • lsga lsga 21 mars 2012 09:20

                            « Le vote qui se prépare au deuxième tour est un vote de rejet de Sarkozy »

                            Vous oubliez que Sarkozy et Guéant s’apprêtent à suivre le modèle de Poutine et à truquer les élections. Le recours au vote électronique et sa falsification va permettre à Nicolas Sarkozy de l’emporter ’miraculeusement’ avec 50,1% des voix.

                            pagesperso.lina.univ-nantes.fr/info/perso/permanents/enguehard/perso/RI_halshs-00085041.pdf

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès