Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La « République » dans tous ses états

La « République » dans tous ses états

Analyse du discours de Nicolas Sarkozy (Première partie)

Dans son interminable délire lors du meeting du sept novembre 2014 à Paris, Sarkozy a donné toutes les preuves qui montrent clairement que le peuple français n’a aucun intérêt à accepter « son retour ». La longue litanie de Sarkozy fait suite au discours de Lambersart dont j’avais expliqué « l’idée de fond » dans mon article  : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/moi-president-de-droite-de-gauche-157600&nbsp ;&nbsp ; Mais cette fois, les « écrivains publics » et plus encore Henry Guaino ont visiblement exagéré la dose : Sarkozy est dans un état second, à bien le regarder de près, on croirait voir un « nouveau Führer » gesticuler sur son estrade !

L’histoire a montré qu’un homme politique facilement influençable, étroitement encadré par des intellectuels terroristes est comme une pâte à modeler mise entre les mains des enfants ; il est « capable de tout au nom du leurre démocratique », ce qui fait de lui une réelle menace pour la Vraie Démocratie. On l’aura compris, Sarkozy se garde bien de ne pas murmurer des promesses politiciennes impossibles à tenir. Voyant de « l’extérieur » les réelles difficultés du président Hollande et de son gouvernement à apporter une quelconque solution aux vrais problèmes de l’heure, il évite malicieusement de parler du chômage, des difficultés quotidiennes à vivre avec les bas salaires, des difficultés à l’accès aux logements, de l’impossibilité à envisager sereinement un avenir meilleur… N’ayant pas la solution économique immédiate qui remettrait la France en marche, il se donne alors à la facile diversion. « Rendre l’espoir aux Français », propose t-il ! Il parle d’histoire, de géographie, de philosophie, de culture et de toutes choses faisant un amalgame qui peut être tout sauf un programme politique. Faut-il revoir « tout cela », il s’agit alors de conduire une véritable Révolution ! Sarkozy veut se replacer à la tête de « l’UMP » lors des « prochaines primaires » pour l’utiliser comme tremplin et comme « agrégat politique primaire » en vue de créer par la suite « sa famille politique » dont il sera naturellement le « Père » et le Gourou légitime en vue des élections de 2017. Et si tout cela devait (re)conduire Sarkozy à l’Elysée, que pourrait-on alors lui reprocher, lui qui aura réussi à faire de son échec passé une victoire et qui se sera embusqué dès sa réélection derrière la carapace d’une "famille" rassemblée et soudée autour de lui ; a t-il fait aujourd’hui des promesses sérieuses qu’il n’aura pas respectées ? Non, il a juste rappelé un « passé » que tout le monde connait et surchargé un « présent » déjà fortement pollué par la désinformation médiatique en y ajoutant un amalgame de contradictions et de définitions insolites difficilement acceptable ! Sarkozy remodelé et gonflé dangereusement par la pensée des « autres », sera (si par malheur il est réélu) inutilement plus omniprésent qu’il ne l’était dans son premier mandat !

Difficile de parier sur une réelle pertinence d’un discours politique en ces temps de crise. Henry Guaino a tout observé, tout analysé et pense avoir fait une bonne synthèse de la situation ! Dans le discours prononcé par Sarkozy, il y a les idées et les programmes de tous les partis politiques français. C’est un résumé de toutes les revendications politiques qu’elles soient de « Gauche », de « Droite », du « Centre » ou des « Extrêmes » et même des « Satellites » et autres « Comète » de passage ; celles d’une « Nouvelle République » pour ne pas dire clairement la « VIe » comme le demandent certains ou même « Debout la République » comme l’ordonnent d’autres responsables y sont particulièrement développées, au point de rendre l’idée de « République » incompréhensible ! Un discours totalitaire pour une ambition franchement totalitaire. Sarkozy « convaincu », suit ses conseillers et choisit alors d’aller « directement au but » sans mesurer le risque de décevoir en étalant presqu’inconsciemment une dissertation qui ne peut effectivement que dérouter les Français : Il propose de « rassembler » tous les Français non pas dans un nouveau parti mais au sein « d’une famille ». L’homme de la cohésion nationale, celui qui rassemble sans détruire l’Unité, ne peut être Nicolas Sarkozy !

Pour Nicolas Sarkozy « « Rassembler ? C’est construire le parti de la France, dans lequel tous les Français, sans exception, quelles que soient leurs origines, leur histoire, quel que soit leur milieu social, pourra se reconnaître, pourra se sentir libre, pourra avoir la certitude qu’on l’écoute, qu’on le respecte, qu’il peut apporter sa contribution à l’œuvre commune. » »

Sarkozy a donc l’intention de construire un « Parti unique » qui représenterait tout le monde et qui donnerait la liberté à tous et où tout le monde se reconnaitrait… Un parti qui écoute tout le monde, qui respecte tout le monde et où tout le monde aura à poser sa propre pierre… Que demande le peuple français ? Pourquoi la diversité, pourquoi l’opposition, pourquoi les élections… La Solution Finale en ce début d’un drôle de siècle !

Sarkozy précise : « « Pas de courants, pas de tendances, pas d’écuries ! Mais, une famille, où tout le monde n’est pas toujours d’accord mais où l’on se respecte, où chacun est capable de faire un pas vers l’autre, où l’envie de rester ensemble est plus forte que les divergences. Voilà mon ambition première. » »

Une « famille traditionnelle », quoi ! Et qui ne connait pas les contraintes familiales de toutes sortes où seul le « chef de famille a toujours raison » ? Sarkozy veut calquer son prochain « parti de la France » sur le modèle de la famille traditionnelle où le respect des parents d’abord, puis le cas échéant la crainte du père ou du grand frère maintiennent nécessairement la « cohésion familiale » ! Alors que les partis politiques même en acceptant tous les individus de tous les horizons sont devenus des appareils de ségrégation et d’exclusion à cause des égoïsmes et à cause de l’érosion des valeurs, Sarkozy veut réduire la pratique politique nationale à la vie familiale avec toutes les limites et avec toutes les contraintes ! Peut-êst-ce parce que la "Famille française" se trouve réellement torturée" ces derniers temps par tant de théories abaracadabrantesques que Sarkozy joue sur les sentiments...

Malin et prévoyant, Sarkozy ajoute : « « Croire que cela sera sans nuage, ce serait nous préparer bien des déconvenues : la politique est humaine et, dans tout ce qui est humain, il y a du sentiment et de la passion. » »

Par ce « bulletin-alerte-météo », Sarkozy justifie ainsi son idée : C’est humain dit-il et l’humain a des sentiments ! Aussi grave soit la faute du « Père du parti de la France » le sujet-français doit désormais « tout accepter » par respect ou par crainte !

« « Comment gagner la confiance de ses concitoyens si l’on n’est pas capable de dire « je me suis trompé » ? » »

Comment gagner véritablement la confiance ? Sarkozy, aveuglé par l’ambition politique, n’est pas capable de discernement ! C’est d’abord en assurant pouvoir prendre toutes les dispositions pour ne pas se « tromper » dans sa fonction de responsable, puis en faisant tout pour ne pas se laisser tenter par « l’erreur » et enfin en acceptant simplement avoir failli à son devoir si cela devait arriver mais surtout en ayant le courage de faire face à la justice ! Etre capable de dire « je me suis trompé » et s’accorder le Grand Pardon au détriment des lois et de la Justice… Allons Sarkozy, vous vous adressez à un vieux peuple qui aura tout vu !

Mais comme le peuple, reste toujours « le peuple »… Alors Sarkozy se permet tout et refuse de transiger : « « A tous ceux qui voudront nous rejoindre, je veux dire qu’ils pourront discuter de tout, débattre de tout, mais qu’il y a des valeurs sur lesquelles notre famille politique ne transigera pas parce que ce sont les valeurs d’une forme de civilisation à laquelle nous sommes profondément attachés et que nous voulons préserver. » » 

Quelle contradiction ! S’il y a des balisages stricts, s’il y a des interdits, forcément les gens ne discuteront pas « de tout » ! C’est alors qu’il fait siens les héritages de la vieille nation française : « Chrétienté », « Lumières », « Universalisme »…

C’est alors qu’il récidive dans le comportement hypocritement français en adoptant toutes les idées du Front National mais en diabolisant ce vrai parti éminemment politique et légitimement français ! L’héritage de la Chrétienté est évidemment un socle occidental et non français… Il faut se rappeler que dans ses bricolages politiciens, la France a aussi crée l’insolite « islam de France »… Concernant les « Lumières », peut-être qu’un jour les Français auront assez d’humilité pour admettre que la France n’est pas l’origine de la « Lumière des sciences » et bien souvent elle n’a fait que refléter des « Rayons lumineux » venus de loin quand elle n’a pas tout simplement joué le « corps noir » en les absorbant intégralement… La Chrétienté et la science sont des faits majeurs de la civilisation humaine monsieur Sarkozy, sortez de votre étroitesse d’esprit ! L’Universalisme n’est ni moral, ni politique mais il est simplement le sens du monde des humains ! S’en suit un grand plongeon dans l’univers du Front National dans lequel la malhonnêteté politicienne de Sarkozy n’aura rien à gagner ! L’identité nationale française est le sujet par excellence du seul Front National que tous les partis et tous les responsables français se sont toujours donné le mot et la volonté pour le diaboliser ! Reprendre cette « revendication » ne grandit pas Sarkozy, bien au contraire !

Mais voilà que Sarkozy nous déniche une « définition » historique … Sacré Guaino : «  « Jamais je n’ai trouvé meilleure définition de ce qu’est un Français que celle d’un de nos plus grands historiens du siècle dernier, Lucien Febvre, « c’est l’artisan laborieux d’un perpétuel travail de remaniement, d’adaptation, de synthèse – qui, d’une somme disparate d’individus de provenance diverse, d’une masse hétéroclite de produits importés, de techniques apprises d’autrui, d’habitudes contractées une fois pour toutes, mais aussi d’idées et de croyances venues du bout du monde, réussit à forger une unité perpétuellement changeante, mais toujours marquée d’une marque connue. Une marque telle qu’en regardant les créations successives qu’elle estampille, personne ne s’y trompe : elles sont françaises. Et cela, vraiment, est un grand miracle. »

On a compris l’idéologie originelle, on comprend l’échec final et intégral ! Forger une « unité » à partir de tout ce que dit cet historien que rapporte Sarkozy dans son délire et qu’en plus lui donner une marque « d’origine française », on imagine bien qu’un tel miracle ne peut rester que dans le répertoire des miracles qui n’arrivent pas ! Voilà pourquoi la France ne peut rien concrétiser avant de changer fondamentalement la définition qu’elle se donne à elle-même : Une nation comme toutes les nations du monde avec seule différence, celle qui lui vient du mérite de ses entreprises et de ses ambitions légitimes ! Que les Français comprennent bien que jamais l’Obélisque pharaonique de Paris ne deviendra française ni aucun objet africain exposé au Musée des "Arts premiers" ne sera légitimement comptabilisé pour le compte du patrimoine culturel français ! A force d'accaparer et à force d'accumuler des hommes et des choses, la France se retrouve face à l'impossible assimilation qui permettrait un semblant de cohésion nationale au nom d'un minimum d'une culture commune. Des hommes et même des objets inanimés qui ont par nature la faculté de garder en leur "âme" une certaine origine qui refuserait longtemps l'assimilation inhumaine française... S'il s'agissait seulement de voler des Cultures et des Patrimoines...

Voir suite …


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 14 novembre 2014 15:57

    Allez je relève juste cette phrase ...Sarkozy précise : « « Pas de courants, pas de tendances, pas d’écuries ! Mais, une famille, où tout le monde n’est pas toujours d’accord mais où l’on se respecte, où chacun est capable de faire un pas vers l’autre, où l’envie de rester ensemble est plus forte que les divergences. Voilà mon ambition première. » »


    C’est pas de lui cette phrase ??? c’est pas possible.
    C’est soit son jumeau , soit un usurpateur ou un imitateur 

    Dans la même veine toute les phrases en gras me font sourire ( forcé ) car après nous avoir parlé de croc de boucher le voila devenu un agneau pour se faire réélire ? 

    Il va nous faire le coup du j’ai changé ......je suis devenu pire mais ça vous le saurez après mon élection ( note de l’auteur ) 

    Philippe 

    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 14 novembre 2014 16:22

      Les passages en gras sont les phrases prononcées par Sarkozy, le lien pour lire ou pour télécharger le discours est celui-ci  :

       http://www.sarkozyump.fr/actualites/discours-de-nicolas-sarkozy-a-paris/


    • devphil30 devphil30 15 novembre 2014 06:59

      J’avais bien compris , c’était de l’humour car lire ce type de discours de la part du personnage laisse perplexe et surtout interpelle sur sa capacité de manipulation et de mensonges.

      La seule chose qu’il veuille c’est prendre sa revanche sur 2012 pour son ego et pour finir le depessage de la France.

      Philippe


    • eric 14 novembre 2014 20:48

      On y est : le discours de Sarko était une synthèse entre l’idéologie de la troisième république que la plupart d’entre nous ont appris à l’école primaire, et la démarche politique du Général de Gaulle qui reste très prégnante non seulement chez les militants UMP, mais aussi assez largement au delà.


      Il est clair que c’est également la ligne du FN. Tous ce que cela permet de dire c’est que ces partis sont à droite et que la droite est majoritaire en France ; Mais ce qui est intéressant, c’est qu vous y voyez un fascisme ; Effectivement, nos partis de gauche dans l’ensemble, avec de courageuses exceptions, se comportent comme si les valeurs républicaines étaient devenue inadmissibles ; Nombreux l’écrivent du reste.

      La question n’est même pas de savoir si Sarko et LE PEn sont sincère Il est calir qu’ils disent ce que leurs électeurs veulent entendre etpour le reste c’est dans le secret de leur coeur.

      Là est le coeur du débat. On peut, comme a gauche, juger ou décider, les valeurs républicaines dépassées. C’est pour le coup un vrai fascisme de prétendre que la population n’aurait de ce fait pas le droit d’en débattre. Mais tous cela est relativement bénin, parce que nos nous acheminons vers des élections qui vont trancher.

      • epicure 16 novembre 2014 02:37

        "Effectivement, nos partis de gauche dans l’ensemble, avec de courageuses exceptions, se comportent comme si les valeurs républicaines étaient devenue inadmissibles ;"

        Encore à parler de la gauche pour dire n’importe quoi sauf ce qui la concerne.
        Encore un de tes innombrables mensonges sur la gauche.

        C’est dans des partis de gauche que sont vraiment défendus les valeurs républicaine : la liberté, l’égalité, la fraternité. Puisque ce sont les valeurs fondatrices de la gauche.

        C’est al droite qui a toujours trouvé ces valeurs inadmissible, c’est pourquoi un mauras a trouvé dans vichy une bonne surprise avec la mise à mort des valeurs républicaines, des valeurs de la gauche.
        La droite a toujours détesté l’égalité, l’a toujours trouvé inadmissible, et non tous les partis de gauche, c’est pour ça que le voir proclamer l’universalisme est d’un ridicule incommensurable, comme ses références à Jaurès etc..
        Sarkozy a toujours joué contre la fraternité en clivant la France, en bon homme de droite.
        Et en jouant les néo monarques, en s’essuyant le cul avec le référendum de 2005, il a prouvé que al liberté était inadmissible pour lui aussi.
        Donc c’est bine à droite qu’on refuse les valeurs de la république.
        Alors que le front de gauche, en réclamant une nouvelle république, veut retrouver une république aux couleurs des valeurs républicaines, et non une néo monarchie ploutocratique.


      • Baasiste 2 16 novembre 2014 02:58

        « Encore à parler de la gauche pour dire n’importe quoi sauf ce qui la concerne.
        Encore un de tes innombrables mensonges sur la gauche.

        C’est dans des partis de gauche que sont vraiment défendus les valeurs républicaine : la liberté, l’égalité, la fraternité. Puisque ce sont les valeurs fondatrices de la gauche. »

        liberté=libéralisme

        égalité=libéralisme et son égalité naturel des droits

        fraternité=nationalisme.

        la gauche actuelle je la vois pas dedans, mais si tu es fier de porter ardemment les valeurs du NOM, no problem, en effet la rév bourgeoise-maçonnique quand elle fut faite par le libéralisme , il était à gauche.


         

        « C’est al droite qui a toujours trouvé ces valeurs inadmissible, c’est pourquoi un mauras a trouvé dans vichy une bonne surprise avec la mise à mort des valeurs républicaines, des valeurs de la gauche. »

        « valeurs de gauche » pas de ta gauche à toi mais la république ça mène à quoi ? au capitalisme, au libéralisme, à des parlementaires collabos, au satanisme, au nouvel ordre mondial et au mondialisme, c’est inadmissible, valeurs qui donnent envie de gerber.



        « La droite a toujours détesté l’égalité, l’a toujours trouvé inadmissible, et non tous les partis de gauche, c’est pour ça que le voir proclamer l’universalisme est d’un ridicule incommensurable, comme ses références à Jaurès etc.. »

        l’universalisme à toi ne l’est pas l’universalisme c’est le respect de toutes les races religions, sexes, cultures, traditions... de toute l’humanité entière dans son identité, bouffon tu n’es pas universaliste, ton universalisme stalinien et libéral fous le dans ton cul, à chaque fois qu’on prétend défendre l’universalisme c’est colonisations, tueries, dictatures, massacres, totalitarisme et oligarchies. ton « égalité » nauséeuse qui est inégalitaire dans le fait qu’elle vise à discriminer et détruire tout être humain se pliant pas à l’identité de l’homme nouveau que tu fantasmes tant. ton « égalité » c’est la standardisation de l’homme c’est transformer l’humanité en série de pièces identiques.



        « Sarkozy a toujours joué contre la fraternité en clivant la France, en bon homme de droite. »

        non tkt il appelle au métissage et il veut obligatoire https://www.youtube.com/watch?v=VF6MezJ884M


        « Et en jouant les néo monarques, en s’essuyant le cul avec le référendum de 2005, il a prouvé que al liberté était inadmissible pour lui aussi.
        Donc c’est bine à droite qu’on refuse les valeurs de la république.
        Alors que le front de gauche, en réclamant une nouvelle république, veut retrouver une république aux couleurs des valeurs républicaines, et non une néo monarchie ploutocratique. »

        le front de gauche est totalitaire et dictatorial mélenchon l’a dit : censure des « racistes » « fachos », « extrémistes de droite » « anti républicains » de dieudo ou soral, interdiction du fn, « lavage de cerveau »républicain" et comme par hasard une vi ème rép pas une vraie démocratie directe où ton mélenchon assemblant que les bourgeois de ton genre, serait désavoué, les français par exemple installeraient l’immigration 0. ta république issu des ploutocrates bourgeois depuis le xviii e s on en veut pas. en plus sarkozy est de droite et hollande est de gauche, les deux sont autant anti-démocratie.


      • epicure 16 novembre 2014 21:11

        bien merci de démontrer ton inculture, ton absence de réflexion.

        Tout ce que tu me dis est faux.

        "

        liberté=libéralisme

        égalité=libéralisme et son égalité naturel des droits

        fraternité=nationalisme.

        « 

        non libéralisme ce n’est pas la liberté, c’est la libéralité, mais il faut ce qui te fait défaut pour le comprendre.

        La liberté = » faire ce qui ne nuit pas à autrui" le patron sans limite par des règles sociales peut nuitre à ses employés donc le libéralisme ce n’est pas la liberté. Donc déjà une connerie qui montre que tu ne sais pas ce dont tu parles

        les libéraux sont contre l’égalité, donc là encore tu dis une connerie qui montre que tu n’as aucune idée de ce dont tu parles

         la fraternité c’est justement savoir dépasser les clivages : nationalistes, raciaux, sociaux, sexistes religieux etc...
        Donc ça fait encore une connerie qui montre que tune sais pas ce dont tu parles et donc que tu n’as pas d’argument.

        La liberté, l’égalité et la fraternité ce sont trois valeurs que ton idéologie rejette, et que tu es incapble de comprendre, tous tes messages sur ce sujet en sont la preuve.

        C’est sur qu’en travestissant les valeurs de al gauche, en les ramenant à ce qui n’est pas la gauche, tu ne les retrouves pas. Mais le problème viens de toi, de ton esprit inculte et borné, pas un problème de la gauche.
        IL y a assez de philosophes pour renvoyer tes propos à ton niveau scolaire : celui de l’école primaire.

        Bref pas al peine d’aller plus loin, tu n’as aucune argumentation, aucune réflexion.


      • Baasiste 2 16 novembre 2014 22:31

        « non libéralisme ce n’est pas la liberté, c’est la libéralité, mais il faut ce qui te fait défaut pour le comprendre. »

        libéralité=dons, générosité

        rien à voir avec la liberté.


        « La liberté = » faire ce qui ne nuit pas à autrui » le patron sans limite par des règles sociales peut nuitre à ses employés donc le libéralisme ce n’est pas la liberté. Donc déjà une connerie qui montre que tu ne sais pas ce dont tu parles« 

        le patron fait ce qu’il veut de son capital (qu’il distribue selon sa volonté) et embauche comme il l’entend, de plus les salariés sont consentant à travailler dans de mauvaises conditions.

        le collectivisme c’est faire intervenir une autorité qui supprime les contrats avec consentement des deux parties le signant.

        de plus la »liberté« de la devise fut bien faite au xviii e s dans le sens libéral.


         »les libéraux sont contre l’égalité, donc là encore tu dis une connerie qui montre que tu n’as aucune idée de ce dont tu parles« 

        libéraux=égalité des droits ma couille


         » la fraternité c’est justement savoir dépasser les clivages : nationalistes, raciaux, sociaux, sexistes religieux etc...« 

        désolé débile les jacobins parlent de fratrie nationale, de solidarité nationale, de solidarité entre compatriotes frères d’une même nation, ils ont supprimé l’universalisme des droits de l’homme et des lumières en parlant de la nation et de l’etat-nation. les napoléon surtout napoléon iii adoreront le fameux »fraternité« .



         »Donc ça fait encore une connerie qui montre que tune sais pas ce dont tu parles et donc que tu n’as pas d’argument.

        La liberté, l’égalité et la fraternité ce sont trois valeurs que ton idéologie rejette, et que tu es incapble de comprendre, tous tes messages sur ce sujet en sont la preuve.« 

        je chie dessus je chie sur ces 3 valeurs sans honte, je suis anti-républicain c’est clair, mais comme dit ça n’a pas été fait par les gauchistes, la rép et cette devise, je suis un monarchiste théocrate catholique maintenant je sais clairement ce que je veux, je rejette tous ce qui est venu après 1789 mais je fais des nuances 1789 n’est pas gauchiste. la rév maçonnique a permis la floraison du libéralisme, nationalisme, socialisme, etc.. bref. des tonnes d’idéologies différentes rejetant le divin, qui sont totalitaires et qui sont adeptes du capitalisme collectif, d’Etat ou privé...



         »C’est sur qu’en travestissant les valeurs de al gauche, en les ramenant à ce qui n’est pas la gauche, tu ne les retrouves pas. Mais le problème viens de toi, de ton esprit inculte et borné, pas un problème de la gauche.« 

        je ne suis pas républicain mais la rép de 1789 était avant tous libérale et nationaliste inculte et borné.


         »IL y a assez de philosophes pour renvoyer tes propos à ton niveau scolaire : celui de l’école primaire.

        Bref pas al peine d’aller plus loin, tu n’as aucune argumentation, aucune réflexion."

        tu parles à toi même sombre con ?


      • epicure 17 novembre 2014 19:16

        gTu es vraiment un tâche tes seuls propos c’est de répéter des propagandes des autres mouvements politiques.

        Au lieu de répéter la doxa libérale comme un perroquet, ce qui pour un bourrin antilibéral comme toi est assez comique, tu devrais plutôt apprendre l’histoire du 19ème siècle, et voir que le libéralisme économique du 19ème siècle , où il n’y avait aucune règlementation sociale, était une époque d’exploitation des ouvriers qui eux n’avaient pas de liberté, réduits à la misère. Et comme ils avaient des bouches à nourrir ils devaient prendre le premier boulot qui venait.
        Comme disait marx :
        « là où il y a la misère il n’y a pas le liberté »

        Donc ton blabla libéral n’est pas un argument.

        Faire ce qu’on veut qui nuit aux autres, pour dominer les autres , ce n’est pas la liberté.

        La liberté c’est l’absence d’oppression.
        L’absence de règles économiques et sociales amène oppression économique comme l’histoire le montre, même pas besoin de retourner dans des siècles passés, suffit de voir au Bangladesh le drame qu’il y a eu.
        et l’absence d’oppression passe par l’égalité donc le rejet de tout pouvoir particulariste, et par l’absence d’autoritarisme.

        Qu’un patron fasse ce qu’il veule ne fait pas la liberté si les autres sont exploités.
        CQFD

        Comme disait Bakounine et d’autres grands penseurs formulé d’une autre façon
         :
        « je suis libre si les autres sont libres »
         Donc il n’y a de liberté que si chacun peut avoir les même droits de décisions.
        Dans l’entreprise privée le patron et les employés n’ont pas les même droits de décision donc il n’y a pas liberté.
        Dans une entreprise il n’y a liberté que si le pouvoir dans l’entreprise est démocratique.
        Et ça ça s’appelle le socialisme.

        les libéraux ont une vision biaisée de la liberté puisque égocentrique. Ils cnsidèrent que si les proporiétaires n’tn aps de contraintes externes il y a liberté, même si les non propriétaires n’ont pas de liberté, sont exploités.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Collectivisme

        encore un preuve de ton ignorance et ton mode perroquet de propagande stupide

        "
        Le collectivisme est une idéologie et une forme d’organisation sociale dont la légitimité du pouvoir décisionnel et exécutif se trouve dans la collectivité, l’ensemble de la population.

        « 
        Bref en anonant le discours libéral tu démontre ton ignorance de ce que tu parles, comme pour beaucoup de chose.

        Si la légitimité du pouvoir se trouve dans l’ensemble de al population, c’est qu’il n’y a pas d’autorité
        Pour petit rappel, le collectivisme politique c’est .... la démocratie.

        Bref encore une fois tu fais dire à mot le contraire de ce qu’il désigne.

         »désolé débile les jacobins parlent de fratrie nationale, de solidarité nationale, de solidarité entre compatriotes frères d’une même nation, ils ont supprimé l’universalisme des droits de l’homme et des lumières en parlant de la nation et de l’etat-nation. les napoléon surtout napoléon iii adoreront le fameux »fraternité«  .

        "

        Encore une fois tu te parles à toi même, puisque de toute façon rien de ce que tu alignes ne contredis ce que je dis.
        A aucun moment je ne parle des jacobins pou de napoléon. Quoi qu’ils aient dit ou fait ne change rien à la nature de la fraternité qui n’a rien à voir avec ce que tu dis.

        Bref encore une fois tu fais preuve d’une absence totale d’argument, faute de comprendre ce dont tu parles.

        Et en bon cancre ignorant, qui ne connait pas ce dont il parle :
        Ce sotn les jacobin avec al déclaration de 1793, qui ajouté l’universalisme dans la déclaration des drois de l’homme.
        Ignare et menteur.

        Fait vraiment avoir une idéologie pauvre et indéfendable rationnellement , pour voir comme seule arme contre les concepts adverses de les déformer pour leur faire dire le contraire de ce qu’ils veulent dire.
        Entre les insultes, et répéter ce que je dis, vraiment , chaque message tu me réponds ne font que démontrer la nullité de tes messages.

        Bon que te défendes une idéologies où la seule chose que tu as à faire c’est de se soumettre à d’autres qui pensent pour toi, ce n’est pas surprenant.
        Que tu chies sur les valeurs qui rendent les êtres humains meilleurs, qui permettent aux gens intelligents de vivre ensemble, sans se soucier de stupides préjugés, pas étonnant.
        Tu es tellement esclave de ton idéologie, qu’encore une fois tu mélanges tout et n’importe quoi montrant une absence totale de réflexion.

        1789 = révolution libérale : suffrage censitaire, loi le chapelier, non abolition de l’esclavage, maintient de la monarchie

        1792 : la révolution dont les principes énoncés sont fondateurs de la gauche : suffrage universel, déclaration UNIVERSELLE des droits de l’homme , abolition de l’esclavage et première constitution républicaine, alliance entre les bourgeois et le peuple.

        Bref des nuances que ton idéologie de soumis qui ne pense pas apr lui même, ne peut pas comprendre.

        Quoique tu me répondre les conclusions seront fausses, donc merci de ne pas ajouter des stupidités avec des mensonges , juste pour prouvent encore une fois que tu ne comprend trine de ce qui est hors de ton idéologie moisie.
        Idéologie moisie puisque antirépublicaine, cléricale, autoritaire, conservatrice et traditionaliste comme la révolution nationale de vichy.

        Le capitalisme est mauvais, mais le système de ton idéologie est encore plus mauvais, il n’a rien à apporter de bon aux français. Tout est pire que dans le capitalisme libéral dans l’avant 1789.


      • Baasiste 2 17 novembre 2014 21:11

        « gTu es vraiment un tâche tes seuls propos c’est de répéter des propagandes des autres mouvements politiques.

        Au lieu de répéter la doxa libérale comme un perroquet, ce qui pour un bourrin antilibéral comme toi est assez comique, tu devrais plutôt apprendre l’histoire du 19ème siècle, et voir que le libéralisme économique du 19ème siècle , où il n’y avait aucune règlementation sociale, était une époque d’exploitation des ouvriers qui eux n’avaient pas de liberté, réduits à la misère. Et comme ils avaient des bouches à nourrir ils devaient prendre le premier boulot qui venait.
        Comme disait marx :
        « là où il y a la misère il n’y a pas le liberté »

        Donc ton blabla libéral n’est pas un argument.

        Faire ce qu’on veut qui nuit aux autres, pour dominer les autres , ce n’est pas la liberté.

        La liberté c’est l’absence d’oppression.
        L’absence de règles économiques et sociales amène oppression économique comme l’histoire le montre, même pas besoin de retourner dans des siècles passés, suffit de voir au Bangladesh le drame qu’il y a eu.
        et l’absence d’oppression passe par l’égalité donc le rejet de tout pouvoir particulariste, et par l’absence d’autoritarisme.

        Qu’un patron fasse ce qu’il veule ne fait pas la liberté si les autres sont exploités.
        CQFD »

        l’exploitation est la conséquence de la liberté, la liberté c’est l’autonomie et l’indépendance, mais si l’individu est « inapte » et « incompétent » il périt et sombre, la liberté c-à-d l’autonomie et l’indépendance n’est oas toujours bonne.


        l’oppression et l’exploitation c’est les conséquences de la liberté, en effet les mauvaises conditions de travail, les bas salaires, etc... c’est lié à un accord mutuel entre salarié et patron sans que le salarié soit obligé par une autorité à s’engager dans cet accord et le patron est libre de gérer sa propriété comme il le souhaite même si ça plait pas, il ne prend la propriété de personne.


        la liberté aboutit à la soumission, et l’oppression, les gens sont asservis parleurs désirs et envies en système consumériste, mais ils sont libres cet asservissement ils l’ont voulu. Pareil la liberté me permet de me soumettre à Dieu, je suis libre de m’y soumettre. pareil la liberté permet d’être de ton accord et ta volonté sans aucune autorité au dessus de toi, d’être exploité par un patron qui ne te met pas le couteau à la gorge.


        et ne confonds pas pouvoir d’avoir un gros salaire et kat kat avec liberté de faire telle chose, la liberté est l’absence d’interdiction point


        la liberté n’a rien de bien, tu dis que je défend le libéralisme, faux c’est parce que tu as une bonne vision de la liberté en me disant ces sottises.


        la liberté c’est la liberté d’être mis en esclavage selon sa propre volonté, la liberté c’est aller dans un champ d’exploitation de son propre cul et de ses propres jambes. la liberté c’est l’asservissement volontaire et l’amour de son asservissement, comme dans le meilleur des mondes.



        « Comme disait Bakounine et d’autres grands penseurs formulé d’une autre façon 
         :
         »« je suis libre si les autres sont libres »« 

        les gens sont libres en système libéral, ne pas confondre liberté et pouvoir, aucune interdiction, liberté totale tant que ça empiète pas celle des autres.



          »Donc il n’y a de liberté que si chacun peut avoir les même droits de décisions.
        Dans l’entreprise privée le patron et les employés n’ont pas les même droits de décision donc il n’y a pas liberté.
        Dans une entreprise il n’y a liberté que si le pouvoir dans l’entreprise est démocratique.
        Et ça ça s’appelle le socialisme.

        les libéraux ont une vision biaisée de la liberté puisque égocentrique. Ils cnsidèrent que si les proporiétaires n’tn aps de contraintes externes il y a liberté, même si les non propriétaires n’ont pas de liberté, sont exploités.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Collectivisme

        encore un preuve de ton ignorance et ton mode perroquet de propagande stupide

        « 
        Le collectivisme est une idéologie et une forme d’organisation sociale dont la légitimité du pouvoir décisionnel et exécutif se trouve dans la collectivité, l’ensemble de la population.
        « 
        Bref en anonant le discours libéral tu démontre ton ignorance de ce que tu parles, comme pour beaucoup de chose.

        Si la légitimité du pouvoir se trouve dans l’ensemble de al population, c’est qu’il n’y a pas d’autorité
        Pour petit rappel, le collectivisme politique c’est .... la démocratie.

        Bref encore une fois tu fais dire à mot le contraire de ce qu’il désigne. »

        le collectivisme est anti-démocratique, 51 % de la population quel que soit son avis est obligé d’accepter le fait que la liberté de propriété et la propriété privé individuelle ne doivent pas exister. le collectivisme c’est aussi de multiples décisions de 51 % de la population, qui dirigent la vie de chaque individu, ainsi plus la liberté de se diriger soi même. sinon la liberté ce n’est pas le pouvoir d’avoir la belle vie, et le salarié je rappelle n’a pas à diriger la propriété du patron selon le principe de liberté, le patron est libre de gérer sa propriété qu’il accumulé librement, se faire dicter par autrui la gestion de tes biens, c’est la liberté fondamentale de propriété abolie, tu ne contrôles plus aucun capitaux... et je rappelle que le salarié fait des contrats d’accord Mutuel avec le patron.


        et encore une fois le mot liberté dans la devise fr a été inséré et défendu par des libéraux depuis toujours et a toujours signifié la liberté libérale.


         

         »désolé débile les jacobins parlent de fratrie nationale, de solidarité nationale, de solidarité entre compatriotes frères d’une même nation, ils ont supprimé l’universalisme des droits de l’homme et des lumières en parlant de la nation et de l’etat-nation. les napoléon surtout napoléon iii adoreront le fameux »fraternité«  .

        « 

         »Encore une fois tu te parles à toi même, puisque de toute façon rien de ce que tu alignes ne contredis ce que je dis.
        A aucun moment je ne parle des jacobins pou de napoléon. Quoi qu’ils aient dit ou fait ne change rien à la nature de la fraternité qui n’a rien à voir avec ce que tu dis.

        Bref encore une fois tu fais preuve d’une absence totale d’argument, faute de comprendre ce dont tu parles.

        Et en bon cancre ignorant, qui ne connait pas ce dont il parle :
        Ce sotn les jacobin avec al déclaration de 1793, qui ajouté l’universalisme dans la déclaration des drois de l’homme.

        Ignare et menteur."


        lol pas plus anti-universaliste que les jacobins : « J’accuse Cloots d’avoir augmenté le nombre des partisans du fédéralisme. Ses opinions extravagantes, son obstination à parler d’une République universelle, à inspirer la rage des conquêtes, pouvaient produire le même effet que les déclamations et les écrits séditieux de Brissot et de Lanjuinais. Et comment Cloots pouvait-il s’intéresser à l’unité de la République, aux intérêts de la France ; dédaignant le titre de citoyen français, il ne voulait que celui de citoyen du monde. Eh ! s’il eût été bon Français, eût-il voulu que nous tentassions la conquête de l’Univers ? Eût-il voulu que nous fissions un département français du Monomotapa ? Eût-il voulu que nous déclarassions la guerre à toute la terre et à tous les éléments ? »

        source : https://www.google.fr/webhp?sourcei...

        Saint-Just qui écrivait : «  Ne croyons pas les charlatans cosmopolites, et ne nous fions qu’à nous-mêmes » ? Pas davantage !

        source : https://www.google.fr/webhp?sourcei...’%C3%A0%20nous-m%C3%AAmes%22%20%3F%20Pas%20davantage%20 !




      • Baasiste 2 17 novembre 2014 21:11

        bref robespierre et saint just ont remplacé le culte et l’adoration de l’universalisme républicain, des lumières et de la liberté (ne faisant référence à aucun pays et dépassant les frontières), par le nationalisme, la fraternité nationaliste-patriote, le concept d’etat-nation et la nation-patrie. le jacobinisme chie sur votre universalisme et cosmopolitisme c’est clair.


        sinon fraternité dans la devise fr ça n’a jamais concerné l’ensemble de l’humanité mais uniquement les compatriotes-frères fr et la fratrie nationale. franchement faut être inculte pour pas le savoir.




        « Fait vraiment avoir une idéologie pauvre et indéfendable rationnellement , pour voir comme seule arme contre les concepts adverses de les déformer pour leur faire dire le contraire de ce qu’ils veulent dire.
        Entre les insultes, et répéter ce que je dis, vraiment , chaque message tu me réponds ne font que démontrer la nullité de tes messages. »

        aucun argument.


        « Bon que te défendes une idéologies où la seule chose que tu as à faire c’est de se soumettre à d’autres qui pensent pour toi, ce n’est pas surprenant. »

        bien penser c’est savoir quand quelqu’un pense mieux que soi à sa place ;, et celui pense à ma place c’est le divin, l’intelligence c’est reconnaître que notre cerveau ne peut pas se baser sur que dalle pour produire une bonne pensée et philosophie.



        « Que tu chies sur les valeurs qui rendent les êtres humains meilleurs, qui permettent aux gens intelligents de vivre ensemble, sans se soucier de stupides préjugés, pas étonnant. »

        « vivre ensemble »=nazisme mondialiste exterminant les races et les religions



        « Tu es tellement esclave de ton idéologie, qu’encore une fois tu mélanges tout et n’importe quoi montrant une absence totale de réflexion. »

        tu parles à toi même ?


        « 1789 = révolution libérale : suffrage censitaire, loi le chapelier, non abolition de l’esclavage, maintient de la monarchie »

        la monarchie où le roi est un clown servant à décorer les institutions avec 0 pouvoir ? pas étonnant que louis xvi et Charles x n’ont pas voulu de cette « monarchie ».



        « 1792 : la révolution dont les principes énoncés sont fondateurs de la gauche : suffrage universel, déclaration UNIVERSELLE des droits de l’homme , abolition de l’esclavage et première constitution républicaine, alliance entre les bourgeois et le peuple. »

        déclaration universelle des droits de l’homme 1789 : http://faculty.georgetown.edu/spielmag/images/declaration1789.jpg

        avec le beau triangle illuminati et le beau serpent satanique de la genèse.

        les jacobins au libéralisme universel, ont rajouté le nationalisme et patriotisme.

        le suffrage universel n’a jamais été aussi bien pour la bourgeoisie : le peuple vote pour être asservi et dirigé par des politicards ploutocrates depuis 200 ans ainsi. sinon robespierre même s’il a fait un quelques mesurettes sociales sous la pression populaire, restait un vrai libéral comme tous les jacobins.



        « Bref des nuances que ton idéologie de soumis qui ne pense pas apr lui même, ne peut pas comprendre. »

        moi qui pense pas « par moi même » je produis une pensée plus argumenté, plus développé et meilleure que la tienne.


        « Quoique tu me répondre les conclusions seront fausses, donc merci de ne pas ajouter des stupidités avec des mensonges , juste pour prouvent encore une fois que tu ne comprend trine de ce qui est hors de ton idéologie moisie. »

        tu parles à toi même ?


        « Idéologie moisie puisque antirépublicaine, cléricale, autoritaire, conservatrice et traditionaliste comme la révolution nationale de vichy. »

        la soumission à l’Allemagne nazie c’est les larbins républicains pour rappel, et la gauche qui a constitué à 90 % la collaboration ainsi que les anti-français de ton genre qui préfèrent l’allemagne ou mondialiste land. sinon le national-socialisme de pétain se rapproche de ton socialisme.



        « Le capitalisme est mauvais, mais le système de ton idéologie est encore plus mauvais, il n’a rien à apporter de bon aux français. Tout est pire que dans le capitalisme libéral dans l’avant 1789. »

        non tellement mauvais que les gens travaillaient seulement 1 jour/2 durant l’an (contre plus de 6j/7 en moyenne au xix e s) https://www.youtube.com/watch?v=tkvt7jBKdZs

        tellement mauvais que les gens travaillaient en moyenne seulement 10 h/jour les jours (contre 16 h/jour au xix e s) où ils bossaient durant l’année sur l’ensemble des métiers http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article1108

        http://vivre-au-moyen-age.over-blog.com/article-22467602.html

        surtout que tous ça c’était lié en partie aux méchantes fêtes religieuses et à la méchante méditation religieuse que réclamait l’Eglise.


        c’est vrai que les enfants et les femmes qui ne travaillaient aps et n’étaient aps asservis par le travail contrairement à la période post 1789, c’était mauvais.



        c’est vrai aussi que des seigneurs ne pouvant pas chercher fanatiquement à s’enrichir au détriment d’autrui (comme les capitalistes) parce qu’il avait un droit sur tous l’argent qui poussait sur leur terres, c’était mauvais.


        c’est vrai que l’interdiction de l’usure, la réglementation (parfois spoilation) extrême de l’activité bourgeoise et de la propriété bourgeoise, c’était mauvais.


        c’est vrai que l’immigration 0 et la mondialisation inexistante grâce au mercantilisme : mauvais.


        c’est vraie que la religion remplaçant l’athéisme, la maçonnerie et le culte de l’individu et de l’homme, c’était pas terrible. pas terrible non plus les traditions et les cultures nationales-régionales, vaut mieux la culture us/libérale/mondialiste. les bonnes moeurs de la vraie merde aussi.


        de la merde aussi le fait que les nobles avec le clergé s’accaparaient 50 x moins de richesses entre leurs mains que la bourgeoise actuelle, et que l’épargne ainsi que la finance c’était au niveau quasi 0 et que tous le fric du clergé et de la noblesse était ré-injecté dans l’économie réelle. 


        en fait si l’ancien régime avait causé des pbs c’était uniquement à cause des guerres, des faibles moyens technologiques de l’époque et à cause du fait que les richesses crées étaient plus faibles.



      • Baasiste 2 18 novembre 2014 10:26

        cette citation anti-universaliste et anti-cosmopolite « J’accuse Cloots d’avoir augmenté le nombre des partisans du fédéralisme. Ses opinions extravagantes, son obstination à parler d’une République universelle, à inspirer la rage des conquêtes, pouvaient produire le même effet que les déclamations et les écrits séditieux de Brissot et de Lanjuinais. Et comment Cloots pouvait-il s’intéresser à l’unité de la République, aux intérêts de la France ; dédaignant le titre de citoyen français, il ne voulait que celui de citoyen du monde. Eh ! s’il eût été bon Français, eût-il voulu que nous tentassions la conquête de l’Univers ? Eût-il voulu que nous fissions un département français du Monomotapa ? Eût-il voulu que nous déclarassions la guerre à toute la terre et à tous les éléments ? »

        était de robespierre pour info.

      • Baasiste 2 19 novembre 2014 11:40

        ne pas non plus oublier l’interdiction des corporations par la république, corporations qui gênaient la « libre-entreprise » et qui étaient une véritable alternative à al fois au collectivisme et à al fois au capitalisme, ainsi que le fait qu’il n’y avait pas de banque centrale et d’autorisation d’émission de papier monnaie sous la monarchie, les banksters n’avaient rien en leur faveur.


      • Baasiste 2 19 novembre 2014 16:31

        pas oublier sous l’ancien régime aussi la régulation/le contrôle des prix du du pain sous la rév fr et de la circulation du blé, régulation et contrôle supprimés après 1789... ce qui provoquera une flambée des prix.


      • soi même 15 novembre 2014 02:55

        Il faut une certaine dose de culot pour revenir à la charge surtout quand il a annoncer, si je suis battue , je ne retire de la politique.
        Il est peut probable qui va rester à l’UMP, il va tenté de prendre les rennes du partie et cela ne marche pas et c’est très probable à l’UMP, il y a plus grand monde qui le soutien à par ses anciens Ministres fétiches. L’on peut s’attendre à qu’il crée un nouveau partie, et tous son discourt en réalité est axée sur cette éventualité. Il joue au chauffeur de salle pour rameuté la populace, Et comme il est fort probable qu’il va ramasser une gamelle à l’UMP, il va nous faire le coup de l’homme humilier qui en appel au peuple pour crée son nouveau partie !

        A mon avis le seul partie qui peut prendre c’est d’aller faire un tour à la Santé !

        j’espère que les juges bossent sur son dossier et vont le mettre définitivement hors jeux !

        .


        • zygzornifle zygzornifle 15 novembre 2014 08:25

          Lorsqu’il exerçait comme avocat, Nicolas Sarkozy accompagnait ses clients fortunés pour gérer leurs affaires en Suisse....http://rue89.nouvelobs.com/2009/04/...


          • Layly Victor Layly Victor 15 novembre 2014 09:38

            Cher Mohammed Madjour
            J’apprécie d’ordinaire votre discours qui est à l’opposé de la parole de la majorité de fanatiques sectaires que l’on trouve sur ce site. Je suis désolé et dépité de voir que quelqu’un comme vous emboîte le pas des bobos de St Germain et de la Place des Vosges : les « anti-sarkozystes ». Ceux ci se regroupent sous ce vocable pour masquer leurs multiples trahisons, eux qui soutiennent par exemple ouvertement le régime pro-nazi de Kiev. Eux qui soutiennent par exemple BHL et le bombardeur Juppé qui sont les pires ennemis du monde arabe. Eux qui soutiennent inconditionnellement la politique de guerre Israël-US-Arabie-Qatar-EU contre les pays du proche Orient et contre la Russie. Eux qui déshonorent la France et en ont fait un pays méprisé du monde entier. Eux qui détruisent l’enseignement des sciences, de la littérature, de la poésie, qui détruisent l’art. Eux qui veulent montrer que la finance a la main sur tous les peuples du monde ?
            Êtes vous si heureux de faire partie de cette bande ? Vous voyez bien les commentaires des « anti-sarkozystes » sur ce site, et leur niveau. En êtes vous satisfait ?
            Je ne m’intéresse pas à la politique française, parce que je pense que c’est fini, et donc je ne m’intéresse pas à Sarkozy. Je pense que, parmi tous ces traîtres (dans lesquels j’inclus le FN), Sarko est susceptible d’être le moins traître pour des raisons psychologiques : par un reste de virilité, au sens noble, il veut encore montrer qu’il a des « cojones » et donc, lui, il aurait livré les Mistral à la Russie, bravant l’interdiction Us-Israël-BHL-Place des Vosges. C’est tout ce qui m’intéresse. Dans un pays en chute libre, « en avoir ou pas », comme disait un célèbre écrivain américain, c’est bon pour le moral.
            Permettez moi, cher Mohhamed, de vous dire que vous ne voyez pas ce qui se prépare : un gouvernement Juppé- Valls. Le serpent Juppé a déjà miné le terrain. Après avoir détruit la Libye et tenté de faire bombarder les chrétiens et alaouites d’Alep, encouragé ses potes Fabius et BHL dans leur soutien au coup d’état nazi de Kiev, il montre son nouveau visage « d’homme de gauche ».
            Il est : -pour l’annulation du projet de Sivens (et de tous les projets à venir visés par les zadistes)
             - contre la livraison des Mistral à la Russie
             -pour l’adoption par les couples homosexuels (« après quinze ans de réfléxion »)
             - pour l’alignement sur la place St Germain sur les sujets majeurs concernant la France, à savoir la politique internationale et la politique énergétique (il est bien entendu pour la liquidation du nucléaire français).
            Pour assurer l’avenir du ticket Juppé-Valls, il est important d’intensifier la campagne anti-sarkozyste. Je dirais la campagne contre quiconque n’ayant pas encore été castré. Vous me direz, un ticket Juppé-Valls, c’est impossible. Vous verrez que, le moment venu, il sera imposé par l’Europe, sous peine de couper les crédits.


            • Blé 15 novembre 2014 13:03

              Est-ce faire de l’anti Sarko que d’analyser un discours écrit pour lui et dont je suis sûre qu’ il y a des passages que le « Petit » n’a pas compris. ? Un article comme l’ a écrit Mohammed aide les personnes comme moi qui s’intéressent à la politique mais qui est heureuse de trouver des grilles d’analyse pour voir (comprendre) plus loin que son nez.

              Ce qui est grave à mon avis , c’est d’accepter des types comme le « Petit » à la tête du pays alors qu’ils ne sont pas capables d’aligner deux lignes de français compréhensibles. Le « Petit » trimbale une batterie de cuisine aux fesses, il se fait toujours passer pour une victime et beaucoup de ses amis sont mis en examen. Bref, il s’assoit sur les lois et sur les droits des citoyens.


            • epicure 16 novembre 2014 02:50

              voilà bien une litanie contre les anti sarkozystes bien ridicule :

              tu oublies :
              "
              Lui qui soutient BHL en libye et le bombardeur qui est le pires ennemis du monde arabe. Lui qui soutient inconditionnellement la politique de guerre Israël-US-Arabie-Qatar-EU contre les pays du proche Orient et contre la Russie. Lui qui déshonore la France et en ont fait un pays méprisé du monde entier. Lui qui détruit l’enseignement des sciences, de la littérature, de la poésie, qui détruit l’art. Lui qui veut montrer que ses grands amis de la finance ont la main sur tous les peuples du monde ?
              "
              Lui ?
              mais sarkozy bien sûr.

              Donc oui reprocher aux antisarkozyste, tout ce qui caractérise sarkozy, c’est ridicule.

              Sarkozy a trahit la france et les français, notmament avec la traitrise de Lisbonne contre le choix démocratique des français. C’est un manipulateur, un narcissique, donc forcément un traitre par nature.

              Hollande en fait ne fait que suivre la trace de son prédécesseur que ce soit au niveau économique, européen (il a fait signer le traité merkozy qu’il avait promis de ne pas signer), au niveau international il joue les caniche américain, il a fait voter de nombreux textes que les socialistes ont refusé sous sarkozy, et il utilise les mêmes techniques autoritaires que sarko.


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 novembre 2014 09:01

              Exact ! La politique suivie à l’Élysée n’a jamais reflété un choix démocratique approuvé par le peuple avant les élections  : Les campagnes électrales n’étaient et ne sont que des Agoras de la trahison. Cette politique élyséenne unidimensionnelle ne distingue ni la Gauche, ni la Droite, elle est une idéologie en dehors de ce que les Français pensent et croient dans leur quotidien !

              Le Pendule Gauche-Droite ne dot plus continuer à berner les Français, le changement est d’abord là !


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 15 novembre 2014 14:13

              @ Layly Victor (---.---.---.225) 15 novembre 09:38

              Je comprends bien votre réaction et soupçonne un peu l’Obédience qui vous fait parler ainsi. Vous ne ferez pas admettre cette « amitié française pour les Arabes » qui du reste ne m’intéresse pas, vous ne pouvez rien m’apprendre sur les agissements de tel ou tel philosophe ou intellectuel apprenti-sorcier qui détruit les « pays arabes » au nom des intérêts stratégiques de la France et de son Europe. vous ne ferez croire à personne qu’à la place du « Petit » moi je voudrais voir ces charlatan de la politique du dimanche qui n’ont pas à fournir beaucoup d’effort pour se voir afficher clairement sur les parois du vide sidéral de la politique Française... J’ai déjà posé plusieurs fois la question : Pourquoi la France est tombée si bas pour qu’elle soit ainsi à la portée de ces individus dont vous faites presque une liste exhaustive ?

              Mais j’avoue ne pas comprendre pourquoi vous fabriquez déjà un couple insolite (un de plus et un de trop dans cette pauvre France) en prévision de 2017... Juppé-Valls, dites-vous ? Faisons alors le pari que d’ici cette date fatale, il y aura bien une autre danse à la place d’une Valse monotone et cette fois avec autre chose qu’une courte Jupe !

              Pour le reste j’apprécie la réaction de Blé (---.---.---.158) 15 novembre 13:03, qui a au moins compris que même Sarkozy n’a peut-être pas tout compris en récitant par cœur une dissertation de Maitre Guaino ! Ayant constaté l’inexistence de réactions et d’analyses suite au cirque de Sarkozy j’avais pris l’initiative d’éclairer l’opinion publique ... D’autres peut-être pourraient en faire autant en essayant de remettant à plat mon analyse. Une Agora sert à quoi ?


              • Layly Victor Layly Victor 15 novembre 2014 19:57

                Monsieur Madjour
                Vous vous trompez beaucoup en imaginant que je suis d’une obédience quelconque. Et surtout pas l’Obédience. Je hais les francs -maçons parce que leur unique projet est de détruire la France.
                Votre réaction est d’ailleurs significative du débat actuel : vous ne pouvez pas imaginer que l’on puisse avoir une position sur un sujet, si ce n’est pas au nom d’une obédience.
                Je suis un scientifique de formation et de coeur et je me réfère à deux idéaux, l’idéal scientifique, parce que c’est un idéal universel et parce que je pense que cet idéal est bon pour l’humanité, et l’idéal du service de la France, parce que c’est mon pays, tout simplement. Ces deux idéaux me valent d’ailleurs bien des injures et des soupçons de mauvaises obédiences ou de mauvaises fréquentations. Si vous aviez lu mon papier « bien joué, le coup de l’état islamique », vous auriez vu que j’accuse BHL , Juppé et compagnie d’être plutôt des agents d’Israël.
                Donc, vous avez compris que je me moque de Sarkozy. J’ai dit simplement que lui, il aurait livré les Mistral, piétinant l’honneur de la France un peu moins que les autres dans cette circonstance.
                La France est en train de couler à pic et les gens continuent de se faire leur plaisir narcissique en se disant de gauche ou de droite. Ceci ne m’intéresse pas. Je suis quelqu’un de très primitif et, si quelqu’un menace ma femme et mes gosses, je préfère celui qui va m’aider à les défendre, même si c’est un gangster, à celui qui va les poignarder dans le dos, même si c’est un type propre sur lui, de gauche et tout et tout, antisarko et tout et tout..
                J’ai répondu à votre article car je ne comprends pas qu’un scientifique comme vous se laisse entraîner dans ce délire anti-sarko, qui n’a pour but que de préparer la route du ticket Juppé-Valls.
                Ce n’est pas un couple insolite (c’est que vous êtes encore enfermé dans la croyance religieuse gauche-droite) . Vous le voyez en train de se constituer sous vos yeux. Et ce sera pire que tout !
                Bonne soirée


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 novembre 2014 09:33

                Bonjour monsieur Layly

                En mettant un « O » majuscule à obédience ce n’était pas pour vous rattacher aux Francs - Ferrailleurs, c’était juste pour dire que peut-être une « conviction » vous viendrait de quelque part ... Ayez l’assurance que les idées que je développe sont bien les miennes et je ne condamne en réalité que les troupeaux qui suivent les maitres-penseurs de l’ombre... en l’occurrence le « Petit », qui à bien des égards a réussi à réduire la France à sa plus simple expression ne fait que suivre les conseils des « écrivains publics »... Quand on est un responsable politique ou lorsqu’on on se propose de le devenir, le minimum serait d’avoir des compétences à mettre en avant et la première de ces compétences serait la faculté à penser par soi-même non pas pour décider de tout mais pour faire à chaque fois que c’est nécessaire la synthèse de toutes les propositions afin de pendre la meilleure décision ! Or Sarkozy n’a pas cette faculté et Hollande vient de prouver qu’il en est loin ! Voilà pourquoi, je propose de sortir de ces deux formations périmées de la Gauche et de la Droite, de résister à l’hypnotisme du balancement du Pendule et de croire qu’il y a ailleurs des solutions bien à la hauteur des aspirations légitimes !

                Croyez-vous vraiment que je me laisse entrainer au délire de Sarkozy ? N’est-il pas un peu bizarre de ne voir aucune réaction, aucune analyse, aucune opposition à ces dissertations trompeuses de Sarkozy qui pourraient bien réussir à amalgamer une partie de la société française pour en faire ce que personne ne souhaite ?

                Vous vous considérez « primitif » ? Descndez donc encore d’une échelle : Je suis un Primate et je me sens bien dans mes convictions !

                J’approuve bien que vous soyez un primitif scientifique et le Primate que je suis marche toujours debout et résiste à devenir un singe duquel il ne descend pas. Par ailleurs Je suis satisfait de voir en vous quelqu’un qui sait encore ce qu’est un pays et ce qu’est une famille, deux « choses » que la Science ne détruit pas en principe mais que la fausse science a malheureusement réussi à détruire !

                Bonne journée à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès