Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La Résistance sur un plateau

La Résistance sur un plateau

En mars 2004, 13 anciens résistants de la dernière guerre avaient lancé un appel à reprendre la lutte.

C’était dans un lieu mythique de la résistance, le plateau d’Assy.

Lucie Aubrac, Lise London, Germaine Tillion, Stéphane Hessel, Henri Bartoli, Maurice Voutey, Maurice Kriegel Valrimont, Raymond Aubrac, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Jean Pierre Vernant, Georges Séguy ne sont pas d’accord avec ce qui se passe maintenant en France.

Alors ils ont lancé un nouvel appel aux jeunes générations pour que la flamme de la résistance soit rallumée. lien

60 ans auparavant, le 15 mars 1944, ils l’avaient fait dans la clandestinité d’un appartement parisien, 48 rue du Four.

On peut lire ce nouvel appel sur ce lien.

Depuis ce jour de mars 2004, la situation s’est encore dégradée.

La constitution française de 1793 est claire :

« Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

Aujourd’hui le peuple est en colère. lien

Ses libertés sont rognées chaque jour un peu plus, et les acquis sociaux qu’avaient justement obtenu le CNR (conseil national de la résistance) après la guerre fondent comme neige au soleil.

Les services de la santé, privés de moyens, font le bonheur des cliniques privées.

Le remboursement des médicaments est de plus en plus restreint. lien

Le 1 avril (ce n’est pas un poisson) l’Europe va freiner encore un peu plus la pratique des médecines douces, sous la pression des lobbies pharmaceutique.

Pour utiliser les plantes médicinales, les contraintes seront multipliées, et il faudra des autorisations spéciales. lien

Et ne parlons pas des liens suspects qui semblent unir « bigpharma » et le pouvoir. lien

Du coté de l’enseignement, la situation continue de se dégrader.

L’éducation nationale, à qui l’on va enlever 16000 postes en 2011, est de moins en moins efficace, faisant les beaux jours à l’enseignement privé, réservé  à une classe privilégiée.

On croyait les méthodes pétainistes du gouvernement de Vichy disparues pour toujours.

A la lecture des agissements du gouvernement, on commence à en douter. lien

Des enseignants ont tiré la sonnette d’alarme.

On se souvient que le gouvernement Sarközy a mis en place une procédure dans les établissements scolaire afin d’identifier chaque élève, en respectant en principe la vie privée des parents.

Or il apparait que le ministère de l’intérieur utilise ce fichier bien pratique pour retrouver les parents sans papiers des enfants inscrits dans cette « base élève ». lien

L’intégrité de la justice est menacée.

Sarközi nomme déjà les plus hauts magistrats de la République, mettant ainsi des doutes sur leur impartialité, et a le projet de supprimer les juges d’instruction. lien

On sait les difficultés que rencontrent les juges indépendants pour faire avancer les affaires dans lesquelles de nombreux membres du gouvernement sont impliqués, y compris le chef de l’état. (Bettencourt-Woerth-Karachi…) lien

Alors, Serge Portelli, président au Tribunal de Paris s’est exprimé appelant à son tour à la résistance.

Il déclare : « nous avons le devoir de vigilance et de résistance et celui de nous mobiliser chaque jour dans cet état-limite où nous sommes devenus, nous, les citoyens, les « ennemis de l’intérieur », tous fichés, où les valeurs de la résistance et de l’esprit des Lumières est remis en cause par une idéologie perverse et ou les lois sont passées avec des guillemets de honte et d’indignation ».

Son appel  lancé en 2010 est sur ce lien.

Le Chef de l’Etat s’est donné les moyens de contrôler autant qu’il le peut, les médias. Lien

Dans un livre qui sortira le 11 janvier 2011, le journaliste Hervé Kempf affirme que notre démocratie est attaquée, que des lobbies décident des lois en coulisses et que nos libertés sont jour après jour entamées. Lien

Alors dans le monde des médias, les lanceurs d’alerte se multiplient : Assange, et ses révélations sur les pratiques de l’armée américaine en Irak, ses mémos d’ambassades, est l’un d’eux, même si des journalistes mal inspirés tentent de lui accrocher une vaine casserole de « viol présumé ». lien

Mais avant lui, il serait injuste d’oublier Bradley Manning, qui croupit aujourd’hui dans une prison américaine pour être suspecté d’avoir transmis ces documents à Wikileaks. lien

D’après de récentes informations, il semble qu’on lui applique un programme de cruauté mentale, afin de lui faire perdre la raison, et de désigner Wikileaks comme le coupable de tout çà, ce qui permettrait à l’administration américaine de s’en prendre à Assange.

David House, chercheur en informatique est autorisé à visiter Manning tous les 15 jours, et il a déclaré « il me semble évident que la santé physique et psychique de Manning se détériore » évoquant des « conditions rigoureuses et inhumaines  » voir la page 6 de ce lien.

Dans « Lignes de fuite », sur France culture, Edwy Plenel est aussi un lanceur d’alerte lorsqu’il évoque le 25 décembre 2010 le cas de Manning : « j’ai réalisé que j’étais contre ce système auquel je prenais une part active, je souhaite un débat mondial et des réformes, si rien ne se passe, çà veut dire que l’homme est maudit en tant qu’espèce, mais je veux continuer à croire à la société, je veux que les gens voient la vérité (…) je ne suis pas un sale espion qui collecte des renseignements, je suis simplement un citoyen, un citoyen qui fait son devoir ». Lien

Plenel en créant Médiapart, afin de reprendre toute sa liberté, propose des informations libres, dégagées des contingences économiques grâce aux lecteurs, et heureusement, ce n’est pas un cas isolé.

Le chef de l’état l’a bien compris, et a mis en place la loi LOPPSI, (Hadopi en pire) destinée à bâtir un internet « civilisé », c'est-à-dire contrôlé. lien

Comprenant le danger de ce mode d’expression échappant au pouvoir politique, il entend donc lui construire un carcan.

Mais là aussi, une timide mobilisation commence. lien

Question environnement, José Bové, et ses troupes d’arracheur de maïs OGM sont mobilisés tout comme Gilles-Eric Seralini.

Ce professeur de biologie moléculaire avait décidé d’intenter un procès en diffamation à Marc Fellous, président de l’AFBV (association française des biotechnologies végétales).

Le procès a eu lieu fin novembre 2010. lien

Les militants du réseau « sortir du nucléaire » bloquent les trains de transport de déchets radioactifs, la Criirad, devant le silence complice de l’état, lors de la catastrophe de Tchernobyl ne cesse d’alerter les populations, dénonce les accidents nucléaires requalifiés incidents, et multiplie les analyses sur les pollutions nucléaires. lien

Fabrice Nicolino lance à son tour une alerte pour protéger les semences anciennes, et dénonce avec François Veillerette le danger des pesticides. lien

Question économie, les banques dont on nous avait promis la moralisation continuent leurs pratiques discutables.

Paul Ariès, l’un des promoteurs de la décroissance, propose une autre forme de résistance en posant la question : sommes-nous faits pour travailler ? vidéo

Une autre résistance est venue d’un certain Cantona, et elle risque de s’installer dans la durée, l’argent fuyant en douce vers des banques œuvrant pour le développement des projets d’économie sociale et solidaire. Lien

Et puis, à l’image de Nina Simone, des citoyens vont-ils se lancer dans une grève des impôts ? Lien

Restons dans la chanson pour évoquer Noah, la personnalité préférée des français, et bête « noire » de la sarkozie qui, tout en payant ses impôts en France, s’attaque pertinemment au Chef de l’état. « Il faut résister, ne pas lâcher ». lien

Comment respecter ce gouvernement lorsqu’un ministre, Brice Hortefeux, pour ne pas le nommer, malgré sa double condamnation, une pour avoir tenu des propos racistes, l’autre pour atteinte à la présomption d’innocence, reste droit dans ses bottes à son poste, comme si de rien n’était. lien

De Bachelot à Woerth, en passant par le Chef de l’état lui-même, les casseroles sont de plus en plus bruyantes et nombreuses.

Alors les élus montrés du doigt ont trouvé la parade.

Ils s’adressent au peuple en leur disant, « vous savez, comme vous, je ne suis pas parfait  ».

Et nombreux sont ceux qui tombent dans ce piège grossier, et vont en quelque sorte, pardonner la faute, puisque eux-mêmes sont capables d’en faire de même.

Une sorte de « berlusconisation ».

Mais ce serait oublier que l’élu se doit d’être exemplaire, de par la place qu’il occupe.

D’où le vent de révolte qui se lève dans le pays.

Récemment un ancien combattant, Pierre Moriau, à renvoyé son diplôme d’ancien combattant au président de l’assemblée nationale. lien

D’autres commencent à refuser la légion d’honneur, puisqu’on la donne aujourd'hui à d’étranges personnages. lien

Quoi d’étonnant des lors que sur un blog, 90% des votants déclarent qu’ils ne voteront pas Sarközi en 2012. lien

Le 22 décembre dernier, dans la plus grande discrétion, le conseil des ministres à étudié le projet de loi définissant la procédure de destitution du président de la république.

Pour en avoir le contenu, d’après Médiapart, çà  a été la croix et la bannière. lien

2011 sera-t-elle l’année de la résistance ? Un rendez-vous est déjà programmé pour les 14 et 15 mai. lien

Pour terminer l’année sur le ton de l’humour, cette parodie des vœux présidentiels remplacera exceptionnellement mon vieil ami africain. vidéo

L’image illustrant l’article provient de « membres.multimania.fr »

Merci à Fanny, Freddy, Xian et tous ceux qui m’ont fourni de la documentation.


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • jako jako 30 décembre 2010 10:09

    Merci Olivier de ce récapitulatif qui fait du bien avant les fêtes, (par pour tous bien sûr...)
    J’ai reçu le cri « indignez vous » de Stephane avant hier et je le distribue autour de moi
    (connu par l’article de la-blanche )
    Tout cela redonne un peu d’espoir même si cela va être très dur.


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 10:28

      Jako,
      j’avais bien sur lu et apprécié l’article sur Stéphane Hessel, rédigé, avec beaucoup d’humour, utilisant un magnifique second degré.
      le meilleur ne peut etre que devant nous.
      merci de ton commentaire.
       smiley


    • Gabriel Gabriel 30 décembre 2010 10:36

      Bonjour Olivier,

      Pardonne moi mais en cette fin d’année, je vais être un peu sombre. Ce salutaire appel à entrer résistance, contre les négriers qui sapent les fondements notre société humaniste que tant de générations ont bâtie dans la sueur et les larmes, est devoir fondamental. Cela va bien au-delà de notre pays et concerne l’espèce humaine en général. Chaque jour les décisions prises par une pseudo élite sont une insulte à l’humanité, une agression morale à la vie. Je ne crois pas que tout le monde est encore prit la mesure et l’ampleur des actions négatives entreprises par les financiers de la planète. De leurs courses effrénées aux pouvoirs et aux richesses démentielles, résulte et résultera la misère des peuples et la destruction écologique de notre planète. A moyen terme il ne sera pas question de politique ou de morale mais bien de survie pour l’immense majorité des êtres vivants.


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 11:39

        Gabriel,
        bien sur on peut voir l’avenir comme tu le décris, mais je trouve qu’il y a un formidable espoir qui semble, à mon avis, être en train de naitre,
        j’ai été surpris lors des manifs pour défendre la retraite d’y trouver des personnes que je ne voyais pas habituellement dans les manifs,
        des vieux, des jeunes, de toutes origines, des familles...
        il ne s’agit pas de choisir un camp contre l’autre, mais de lutter pour un changement radical, si possible en douceur.
        très bonne année à toi, et garde le moral.
         smiley


      • Sachant Sachant 30 décembre 2010 14:07

        Alors détruisons tout, qu’ils ne profitent de rien.

        Et faisons part de notre GRAND respect aux membres du Conseil National de la Résistance.

        Quand on se souvient de

        « N’oublions pas que les trois valeurs de la France sont le travail, la famille et le pays »
        Philippe Pétain ? Non ! Jean-Pierre Raffarin.

        « Ceux qui m’ont fait ça finirons sur des crochets de boucher »
        Adolphe Hitler ? Non ! Nicolas sarkozy.

        « Nicolas sarkozy à une vision pour la France (ein Reich) et il veut guider (ein Führer) le peuple (ein Volk) vers sa vision »
        Le Dr Goebels ? Non ! Dominique Paillé.

        Quand on se souvient que le nombre de comdamnés par la justice
        Membres du gouvernement
        A augmenté, en 2010 de 100% à l’occasion du dernier remaniement ministériel
        (Pire augmentation que celle de la criminalité des « roms » ou des « filles »)

        Quand on voit que les journalistes de France doivent lire El Pays, ce matin
        Pour apprendre le contenu des fax diplo fournis par wikileaks
        Et découvrir enfin un possible financement des partis de notre beau pays par M. Bongo
        (Parce qu’ils ne les avaient pas, ces fax, en France ?)

        On se dit qu’on en a malheureusement pas fini avec ces histoires de résistance
        On est pas sorti de l’ornière

        De votre correspondant au XXI° siècle
        (ouais, vous avez bien lu : vingt-et-unième)

        Bon allez ! Et surtout la santé, hein ?


      • Ferdinand_Pecora 30 décembre 2010 23:12

        « Et faisons part de notre GRAND respect aux membres du Conseil National de la Résistance »

        Le plus grand hommage qu’on peut rendre au CNR, c’est de se BATTRE pour réinstaurer la loi GLASS-STEAGALL qui nous avait sauvés alors et qui est défendue aujourd’hui par jacques CHEMINADE.


      • olivier cabanel olivier cabanel 31 décembre 2010 07:10

        Ferdinand,
        merci de nous avoir donné cette info, que pour ma part j’ignorais totalement,
        et bonne fin d’année.


      • verdan 30 décembre 2010 11:00

        Bonjour Tutti

        Merci Olivier :)

        OUi M. Gabriel , total accord.

        Cordialement


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 décembre 2010 11:58

          @ l’auteur


          Tout ça paraît tout à fait juste. 

          Mais il manque la dernière ligne : ceux qui, dans ce qu’on appelle encore « la Gauche », protestent contre cette écoeurante situation ne militent plus que pour la gérer à leur tour, en remplaçant simplement les arrivistes sarkosiens par des arrivistes « de gauche ».

          Ils n’ont plus depuis longtemps un programme pour construire un monde (français, européen et mondial) allant résolument en sens inverse.

          Sur certains points, même, par exemple les accusations contre ceux qui résistent à l’islamisation, ils savent être encore plus malhonnêtes, plus immoraux, plus destructeurs de la République laïque que les sarkosistes. 

          Ils nous annoncent clairement que, sur ce point au moins, s’ils étaient au pouvoir ils feraient PIRE

          • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 13:03

            Pierre,
            assez d’accord avec cette réaction,
            comme vous avez pu en juger, je n’ai pas opposé UMP et PS.
            il est probable qu’après avoir énncé une première fois Ségo de la place présidentielle,
            après avoir triché pour qu’elle ne soit pas à la tete du parti,
            les socialistes se tirent une balle dans le pieds, en proposant dsk comme alternative,
            perdant ainsi toute la frange de gauche de leur parti.
            çà les regarde.
            la résistance, pendant la dernière guerre, faisait fi des partis, même si les communistes, condamnés à mort de toute facon par hitler, en étaient une part non négligeable, balayait ces frontières,
            ce que j’ai essayé de faire.
            la résistance devrait donc etre citoyenne pour réussir, ce qui n’est pas gagné, mais je suis un incurable optimiste.
            merci de votre commentaire, et très bonne cuvée 2011 pour vous, et pour tous.
             smiley


          • etychon 30 décembre 2010 12:37

            A ça ira, ça ira, ça ira...les politiques à la lanterne...


            • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 13:05

              etychon
              merci d’avoir fait la nuance entre « les politiques » et « la politique ».
              pour ma part, le slogan « tous pourris » ne passe pas trop.
              si l’on veut bien croire que la démocratie passe par l’exercice démocratique du pouvoir, je ne vois pas trop comment on pourrait s’en sortir, sans trop de dégats.
              merci de votre commentaire éclairé.
               smiley)


            • etychon 30 décembre 2010 13:21

              Olivier
              La Politique nous appartient à tous. Notre difficulté est de nous débarrasser de cette nouvelle noblesse qui a squatté petit à petit tous les partis politiques.


            • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 17:14

              etychon
              il faudrait peut-etre changer les règles électorales,
              que les prétendants, une fois élus, puissent être destitués de leur poste s’il n’ont pas réalisé leurs promesses.
              pour utopique que celà paraisse, un tribunal politique devrait être en mesure de le faire.
              les promesses seraient vraisemblablement moins nombreuses.
               smiley


            • etychon 30 décembre 2010 18:08

              Oui mais...Ce sont eux qui établissent les règles ! Il faudrait introduire un peu de proportionnelle et effectivement pouvoir les virer quand ils ne respectent pas le mandat qu’on leur a donné...


            • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 18:22

              dans l’article, à la fin, il est question de destitution du président,
              il suffirait d’y ajouter un paragraphe.
               smiley


            • zelectron zelectron 30 décembre 2010 18:23

              @Olivier
              ça m’étonnerais que nos politiques se dissolvent comme ça sans rien dire...


            • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 18:28

              zelectron,
              oui, faudra peut etre un peu les pousser.
               smiley
              déjà, pour les législatives à venir, je ne crois pas que les français auront oublié la trahison de leurs députés, sur la question retraite.


            • clostra 30 décembre 2010 12:51

              La plupart d’entre nous n’a pas compris que nous étions passés en dictature et, fait aggravant, que les moyens mis en oeuvre pour nous contrôler et s’il le faut pour nous catégoriser « terroristes » ont été décuplés (pour faire simple) et que la Résistance serait devenue quasi impossible.

              Personnellement, je suis devenue extrêmement pessimiste quant à la forme que pourrait prendre cette Résistance, désormais de chaque instant (santé, éducation, vie sociale, libertés, justice, que sais-je ?) car la menace est omniprésente : le ver est dans le fruit et « nous » l’avons laissé s’y installer !


              • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 13:07

                clostra
                c’est peut être mon optimisme aveugle qui me guide, mais je crois qu’ils sont plus nombreux que tu croie qui sont aujourd’hui passé dans une autre logique.
                le ver est dans le fruit, bien sur.
                mais pas dans tous les fruits.
                merci de ton commentaire, et garde ton courage.
                 smiley


              • clostra 30 décembre 2010 13:50

                je garde courage mais ne réussis pas à poster un message très important sur le forum de Dugué concernant la dictature locale...
                celui-ci (si c’est blanc c’est que ça été censuré...)

                «  »Curieusement, la vie politique locale recrute des chargés de communication censés expliquer ce que fait le maire pour sa commune, étant sous-entendu que le maire travaille bien et se met au service de l’intérêt public ce qui, traduit en langage de vérité sans analyse herméneutique (c’est inutile), signifie, votez pour moi aux prochaines élections. Les porte-parole des formations politiques nationales ont pour fonction précise de parler.« 

                C’est en effet à cela que passe une grande partie de nos impôts locaux.

                Ajoutez à cela, les pouvoirs grandissant des polices municipales parfois très armées qui dépendent du »premier magistrat de la ville« (le Maire) initialement destinées à veiller à la sécurité des déplacements des enfants (viabilité, protection contre les risques de la route), du respect des propriétés avec une mention spéciale pour (et non contre) les glaneurs, les annonces de décrets municipaux, d’événements, assurant à la population qu’elle serait informée.

                Ajoutez-y dans certaines villes, des »surveillants« d’immeuble désignés par le Maire ou son cabinet, rôles traditionnellement -fonctionnellement - confié aux bailleurs sociaux - parfois présidés par le Maire - et les conseils syndicaux, prérogatives qu’il se serait attribué...ceux-ci ayant pour fonction au mieux de signaler - mais à qui ? avec quelles traces ? - des dysfonctionnements mais également, un raccourci lamentable pour éviter d’aller voir ses voisins seul ou à plusieurs et de gérer en pleine autonomie ses relations de voisinage, créant un état de suspicion généralisée au profit de qui, je vous le demande !

                Enfin et non des moindres, des simulacres de démocratie locale dans les Conseils de Quartier (devenus »municipaux« ).

                Certains maires n’habitent même pas sur leur commune même s’ils y ont une adresse de résidence principale.

                Localement, la dictature sévit également, assurant de mieux en mieux la pérennité de ceux qui s’y sont installés confortablement ! Ce qu’ignorent la plupart de nos concitoyens. »


              • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 17:02

                Clostra,
                y a plus qu’a inviter les lecteurs de l’article à venir y lire ton commentaire !
                 smiley


              • clostra 30 décembre 2010 19:03

                C’est ce que je viens de faire !
                une façon originale de faire tchin tchin entre nous, un tout petit peu avant l’heure !


              • gimo 30 décembre 2010 19:14

                 

                Bonjour Olivier bon article


                merci




                Les lois sont une bonne chose qui servent a organiser les comportements des uns et des autres

                et pour le bien du plus grand nombre dans une société saine et équitable


                Seulement voilà  !!!dans une société juste et équilibrée

                et non une société

                pillée par les politiques et leurs pions (voir toujours plus élus et de millefeuilles administratives et autres )

                A partir de ce constat il est effarant de voir que les gent ont sacraliser les lois

                comme une chose divine

                de ce fait marchent et se soumettent comme des esclaves

                il y a une sorte de fatalité et une acceptation non résonné ( appelée la peur aveugle)


                une loi liberticide et injuste ne doit jamais être accepté d’office comme un ordre de dieu

                et quand même !!!

                car voyez vous la force d’une loi c’est les gens qui lui donne

                par son acceptation et sa crainte

                car une loi aujourd’hui est tout simplement un règlement un ordre fait par des des profiteurs ( bientôt une loi voté par eux de ne plus penser et de prosterner)  !!!

                ils ont été élus par des méthodes apocryphes souvent

                encore un député c’est pas le bon dieu tout puisant que je sache !!!

                quoi que la religion a fait son travail de la culture de la peur


                bref des personnes citoyennes sans dignité sans honneur plus de respect de soi et de hargne

                que de la peur la peur fille de la lâcheté et de la déchéance


                l’argent et le (matuvu) a rendu les gens faible et lâche

                c’est le manque de souffrance réelle qui fait naitre la résistance à une situation abusive


                comme frappé par une paralysie incapable d’un peut soit il !!!!de sacrifice de soi d’une abnégation pour lutter contre une oppression d’un asservissement infligé a sa personne



                dans ces conditions le travail des politique est facilité grandement pour continuer

                leur forfait malsain et ou finira cela !!!!!!


                quand le respect de soi manque la soumission est irréfutable


                tout le reste est l’arbre qui cache la foret


                ps : nous ne somme plus en sortie de guerre ou les citoyens avaient connu des souffrances réelles

                enfin !!!! j’espère me tromper mais il y aura du travail a faire !!!!

                cordialement


              • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 19:36

                gimo,
                cent pour cent d’accord,
                les députés ont vite tendance à oublier qu’ils sont en principe nos porte parole, ce qui ne leur donne pas le droit de voter n’importe quoi.
                merci de ton commentaire.
                 smiley


              • Le péripate Le péripate 30 décembre 2010 13:19

                Des résistants de la dernière guerre... appellent à reprendre la lutte.

                Ben justement la guerre est fini, et par définition la lutte aussi.

                Ah ces nostalgiques de la guerre. C’est vrai qu’il n’y a pas de moment plus propice pour resserrer un peu plus le collet étatique, à tel point que dire état ou guerre, c’est un peu synonyme.

                On peut être bon à organiser une action armée ou à faire marcher au pas, et ne rien comprendre à l’économie et tout simplement à la vie de tous les jours.


                • Sachant Sachant 30 décembre 2010 14:21

                  Je n’ai pour l’instant pas lu UN économiste marxiste, marxien, libéral, ni même ultra-libéral, qui s’oppose à la démocratie ou défende ou ait défendu les lois Perben 1 et 2 ni LOPPSI 1 et 2.

                  Il ne s’agit pas ici d’économie mais d’une chose qui évolue en parallèle dans la société : De civilisation.

                  Ce qui est le travail des politiques. Enfin, si tant est que des politiques travaillent, M. Berger.

                  L’armée et la guerre c’est encore autre chose.
                  A ce propos...
                  Ce sont les commerciaux et managers qui se sont approprié le language guerrier
                  Bien plus que les gens de progrès
                  Non ?


                • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 17:03

                  Le Péripate,
                  ce n’est pas parce qu’une guerre est finie, qu’une autre ne peut pas être née...
                  ce qui annule la suite de votre commentaire.
                   smiley


                • Le péripate Le péripate 30 décembre 2010 18:10

                  Une guerre ?!
                  On ne me dit jamais rien.

                  Mais ne comptez pas sur moi pour marcher au pas.


                • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 18:23

                  le péri
                  il ne s’agit pas de marcher au pas,
                  juste de décider de devenir citoyen responsable.
                   smiley


                • Le péripate Le péripate 30 décembre 2010 19:35

                  Un individu responsable est responsable devant lui-même.
                  Un citoyen responsable est responsable devant un tribunal.

                  On connait la chanson.


                • 2102kcnarF 30 décembre 2010 14:44

                  " Le 1 avril (ce n’est pas un poisson) l’Europe va freiner encore un peu plus la pratique des médecines douces, sous la pression des lobbies pharmaceutique.

                  Pour utiliser les plantes médicinales, les contraintes seront multipliées, et il faudra des autorisations spéciales. lien "

                  J’avais lu qu’aux US certains états sous la pression des lobbies pensaient au nom de la sécurité alimentaire interdire les potagers privés .....Evidemmment les gens continueront de cultiver leurs potagers et les plantes médicinales. Arriver à mettre sur un même plan d’illégalité, le dealer et le jardinier, fallait y penser !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 17:04

                    2012,
                    je ne connaissais pas cette information surprenante,
                    merci de nous l’avoir apportée
                    à+


                  • HELIOS HELIOS 30 décembre 2010 15:02


                    Bonjour...
                    J’ai aimé votre article...
                    Je regrette seulement qu’il ne s’attaque qu’a la forme et non pas au fond.... Qu’entends-je par là ?
                    La forme, c’est tout ce qui touche aux consequences directes des décisions...
                    Le fond, c’est la legitimité de la prise de déciosion.

                    Il est facile, comme vous le faites, de citer pêle mêle des elements (en général touchant à l’environnement comme le fauchage de José Bové)... vous flattez les ecolos, idem avec le nucleaire plus loin...
                    Or ce n’est pas la le probleme, vous devriez le savoir si vous n’agissiez pas « a la sauce populiste » exactement comme le fait Sarkozy.

                    J’aurais aimé un article, plus critique, portant sur les vrais defauts de notre democratie... ; vous auriez, pour compléter votre exemple, essayé de trouver dans quelle mesure et avec quelles derogations des agriculteurs peuvent cultiver en plein champ des OGM et CONDAMNER les faucheurs qui ne respectent pas loi.

                    Vous voyez, ce qui est important, c’est d’abord de retablir l’etat de droit républicain. il faut imperativement que l’ensemble de la nation (institutions, administration, citoyens) se remettent a respecter la loi et les regles etablies. lorsque nous en seront là, il sera temps alors de reformer au sens noble, c’est a dire corriger les anomalies de fonctionnement de la societe qui se traduisent par des pans entiers saccagés par Sarkozy, comme le droit du travail, l’education, la santé, la police et les libertés individuelles en général.

                    Nous pourrons alors parler de la dignité humaine gravement atteinte qui fait qu’aujourd’hui plus personne ne se revolte lorsque la France met en oeuvre des decisions de Bruxelles sur des pratiques comme la vente d’herbes naturelles jugées medicinales.

                    J’accuse votre article (même s’il me plait) d’etre un outil de subversion tentant a profiter d’un mecontentement latent et justifié pour ne laisser entrevoir clairement ou par des non-dits, VOTRE solution au moins autant integriste que celle que nous avons actuellement. Il est pas acceptable de passer d’un systeme commandé par le profit seulement a un autre dont les ecologistes en seraient les pretres (par exemple).

                    en calir et en Resumé, votre credibilité serait bien meilleure si vous proniez, comme je tente de le faire dans cette reponse, UN RETOUR A LA LEGALITE REPUBLICAINE, L’ETAT DE DROIT afin que la societé francaise puisse reprendre en main son destin et decide par elle même son avenir.

                    Cela se passe par, entre autre et non exclusivement :

                    --- une refonte des regles et structures politiques et electorales
                    --- une refonte de la comptabilité publique et privée et en général des mecanismes economiques
                    --- une reprise en main des equilibres generaux par les fonctionalités regaliennes, les services publics et la planification administrative

                    etc... je ne vais pas tout citer... vouis savez tres bien ce qu’il en est...

                    Je vous souhaite une bonne fin de journée


                    • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 17:08

                      HELIOS
                      votre commentaire me laisse perplexe.
                      je n’ai fait qu’un état des lieux
                      il est ce qu’il est,
                      quant aux solutions, chacun voit midi à sa porte,
                      j’ai essayé surtout de faire un bilan, en laissant grandes ouvertes les portes des solutions,
                      et à part la résistance proposée par toutes ces personnalités, de quels bords soient elles, je ne vois pas d’autre solution,
                      à part se coucher et se taire.
                      on a connu çà pendant la dernière guerre.
                      et bonne fin de journée aussi.
                       smiley


                    • HELIOS HELIOS 30 décembre 2010 22:42

                      re bonsoir...

                      Le doute et la perplexité, je connais.

                      Je vous le repete, votre article m’a plu, et en regle générale j’aime bien vous lire.
                      Son contenu (de l’article) n’est toutefois pas exactement comme vous le presentez, il n’est pas qu’un simple constat puisque vous le parsemez d’avis... « du coté de l’enseignement, la situation continue a se degrader »... « l’integrité de la justice est menacée »... « une sorte de berlusconisation »... 

                      je vous dis cela, non pas parce que je ne suis pas d’accord avec vous, ni que je partage votre perception, mais je fais un commentaire technique sur l’article lui même en donnant, en plus des éléments de solution possible pour illuster mon propos (sans lien, helas).... bref je participe activement au debat !

                      La résistance dont il est question, fait bien partie des options ou des complements possibles a la pression gouvernementale (directe ou relayée de l’exterieur) qu’il nous faut exercer sur les pouvoirs. J’apprecie les avis et les positions, mêmes si toutes ne me semblent pas dénuées d’arriere pensées.

                      Mais mon commentaire etait essentiellement fait pour presenter en amont de cette resistance et a travers votre expression (l’article) la position systemique qu’il est necessaire d’avoir, lorsqu’on a une responsabilité quelconque, y compris la notre, toute petite, de parler a travers Agoravox, aux autres.

                      Ce que je precise donc, c’est qu’il ne suffit pas d’une mesure sur le terrain, ni même une collection de mesures pour changer la situation. Dans notre pays, notre société est sortie de l’epure générale que nous lui avions choisi. Cela s’est effectué par petites touches, dont aucune n’est suffisante pour etre significative dans la degradation globale... en clair, ce n’est pas parcequ’une voiture ne tient plus la route qu’il faut se focaliser sur les ammortisseurs, les pneus, la direction sans s’assurer prealablement qu’il y a bien un conducteur qui sait conduire, qu’on roule sur la route et qu’on sait ou l’on va.

                      Donc, je ne pense pas qu’il faille seulement remettre sur la tapis la CNR et tout ce qui va avec que vous citez sans s’assurer prealablement que nos institutions, notre administration et nos systemes organisationnels (des lois aux reglements) ne sont pas en etat, c’est a dire RESPECTABLES et respectés... ; et tout cela n’a rien a voir avec un quelconque renoncement.

                      Tout ceci n’enleve rien a la qualité de votre article, cela s’entend.

                      J’espere avoir été plus clair, la communication n’est jamais une chose simple, la preuve, il y a eu un moinsseur qui n’a pas apprecié, sans doute n’a-t-il pas perçu que dans un dialogue, il faut au moins etre deux.


                    • Dominique TONIN dume 30 décembre 2010 17:42

                      Mr CABANEL,
                      C’est bon, c’est bon, la maillonnaise monte, la moutarde aussi ! Les français deviendraient-ils réalistes ? Presque 16 mois ns séparent des élections, qd tt va bien cela peut paraître court, mais vu le marasme, cela rique d’être long, surtout pr ceux qui st déja exsangues. Mais ds 16 mois donc, ns aurons besoin de tt le monde ou du moins d’une large majorité et je ne manquerai pas d’apporter ma pierre à l’édifice. C’est en préparation.
                      A bientôt.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2010 18:26

                        dume,
                        tant qu’on n’est pas à la ligne d’arrivée, personne ne peut dire qui la passera en premier.
                        d’autant que çà s’agite en Europe, meme si les médias sont assez discrets la dessus,
                        il est meme question de quitter l’euro
                        la crise est loin d’être finie
                        et les citoyens en ont par dessus la tête d’etre pris pour des veaux.


                      • pastori 30 décembre 2010 19:06

                        Salut Olivier.


                        le péripate est toujours mécontent quand on s’attaque à son libéralisme adoré.
                        qui a dû sans doute tout lui donner. de ce fait, toute lutte est pour lui terminée. la plénitude ! smiley

                        maintenant si quelques idiots se battent et obtiennent quelques avancées, il ne les refusera certainement pas. ça me fait penser à ces salariés qui aboient avec les loups contre leur syndicalistes « qui les prennent en otages et les empêchent de travailler avec leur sales grèves »,
                        mais qui sont les premiers à empocher les augmentations de salaire durement obtenues.

                        Mr regnier, lui dit : «  eux qui, dans ce qu’on appelle encore »la Gauche« , protestent contre cette écoeurante situation ne militent plus que pour la gérer à leur tour, en remplaçant simplement les arrivistes sarkosiens par des arrivistes »de gauche« .

                        en voilà un procès d’intention ! il voudrait quoi alors, une dictature ?

                        je suis de gauche et je milite, avec quelques millions de gens qui ont envie d’autre chose, mais pas pour remplacer les arrivistes de droite par l’identitique.

                        ou at -il vu, Mr regnier, que moi et les autres millions de gens sincères et honnêtes, nous serions des »arrivistes de gauche" ?

                        il est quoi lui, ce monsieur ? aurait-il une baguette magique ? un adepote du FN anti-roms ?
                        c’est quoi son programme, à part aboyer à tout bout de champ contre l’islam comme si c’était le souci principal du pays pour les prochaines années ?

                        la gauche dévoilera son programme et ses candidats en temps voulu. 
                        celui de l’UMPFN est déjà connu, c’est à dire rien ne change, et leurs candidats aussi. 
                        démocratiquement auto-proclamés par le prince et le père !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès