Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La revanche des médias et des sondeurs...

La revanche des médias et des sondeurs...

Planté.

Cassé.

HS.

La connexion internet ?

Mais non.

Il n’est pas question pour moi de me soucier de la "panne" de mon blog (et d’autres) entre 17h30 et 19h55 !

Non, celui qui s’est totalement planté, qui est cassé, voire HS, ce matin, parce qu’il n’a absolument pas compris ce qui se passait, c’est bien moi.

Cette élection, je ne l’ai vraiment jamais sentie...

J’ai cru, en fait très naïvement, que l’on pouvait lutter contre des vents dominants sur un esquif, une coquille de noix !

Bravache.

J’ai pensé que les électeurs verraient bien que le choix "de raison" qu’imposaient médias et sondeurs, depuis plus d’un an, dans une unanimité qui pose question à notre "démocratie", n’étaient pas forcément les deux seules options possibles.

Mais j’ai évidemment eu tort.

La participation record, le vote utile et la mémoire vive de la plaie du 21 avril ont tout balayé sur leur passage, arrachant la nappe et renversant les verres...

L’abstention a quasiment diminué de moitié par rapport à 2002, les votes blancs et nuls ont considérablement baissé eux aussi (d’un tiers) et tous les "petits candidats" ont été laminés sous les 5%.

Laminés.

Itou.

Ma principale erreur d’analyse tient dans ma certitude - devenue presque mystique au fil des semaines, un comble me concernant... - que les quatre premiers seraient finalement dans un mouchoir de poche (j’ai dû le répéter au moins cent fois...).

C’est que je n’ai pas voulu croire aux sondages, anticipant une erreur comme en 2005, comme en 2002, comme en 1995, etc.

Je ne pensais surtout pas possible que, pour la première fois depuis 1974, un candidat de droite dépasse les 30 %. Là aussi, il va me falloir réviser mes classiques...

Enfin, j’ai même cru qu’un troisième homme pourrait casser le jeu et sortir Ségolène Royal (sans savoir si ce serait Bayrou ou Le Pen) et là, aussi, j’ai eu tort.

Plus qu’en pourcentages - des données bien froides - c’est lorsque j’observe le "spectacle" en nombre d’électeurs que je finis par le comprendre.

Plus de onze millions trois cent mille électeurs pour Nicolas Sarkozy.

Près de neuf millions cinq cent mille pour Ségolène Royal.

Quasiment vingt et un millions d’électeurs à eux deux.

Six millions sept cent cinquante mille électeurs pour François Bayrou.

Trois millions huit cent mille pour Jean-Marie Le Pen.

Dix millions cinq cent mille électeurs à eux deux.

Moins de la moitié des deux premiers.

Le tout sur les plus de trente-six millions de vote exprimés...

Le "reste" pour les huit autres candidats...

Manquent encore les votes des Français de l’étranger.

Cette configuration, je ne l’ai absolument pas anticipée en dépit - ou peut-être bien à cause justement... - de l’évidence médiatique qu’elle constituait. Sauf concernant les "petits candidats".

Les sondages avaient donc raison depuis le départ.

Les éditorialistes et les principaux observateurs de la chose politique aussi.

Reste cependant une interrogation, qui me paraît vertigineuse.

Sondeurs et médias ont-ils simplement bien prédit la situation ?

Ou bien, l’ont-ils aidée à survenir ?

L’ont-ils induite ?

En persuadant les Français que le duel Sarkozy/Royal était le seul possible, l’unique "bon choix" ? Le cercle de la raison comme disait l’autre...

C’est qu’ils tiennent enfin là leur revanche sur deux humiliations successives : Le Pen au second tour, en 2002 et leur débacle au référendum sur le Traité constitutionnel européen, en 2005... D’ailleurs, au passage, que reste-t-il, ce matin, du fameux "Non" de gauche ?

Leur revanche éclatante et ses probables conséquences, c’est LE sujet qui risque, je vous l’avoue, de me tarauder longtemps.

Le seul, en vérité, qui puisse désormais m’intéresser vraiment.

Bien davantage que de me demander doctement ce que vont décider, le 6 mai, les électeurs ayant choisi hier François Bayrou.

On ne m’y reprendra plus...

Quand je pense, en plus, qu’un pronostic de qualité j’en avais un tout prêt en tête.

Et que je n’ai pas osé le sortir... Parce qu’il n’était pas de moi (son auteur s’identifiera...).

Vous voulez le connaître ?

Il n’est jamais trop tard pour essayer de briller... Hein ?

Même un matin de gueule de bois.

Allez hop !

Je me lance !

Le prochain président ne sera pas chauve et c’est une vraie première.

Des semaines que j’en suis sûr, en plus...


Moyenne des avis sur cet article :  3.41/5   (184 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 23 avril 2007 12:00

    @ l’auteur,

    Bon ok c’est fini, on s’est bien amusé. Vous vous êtes trompé . On ne vous en veut pas, mais il faut retourner travailler maintenant.

    Où en êtes-vous de votre maison d’édition ? Combien de livres avez-vous lu cette semaine ? smiley


    • PasKal 23 avril 2007 14:39

      IL EXISTE UNE FACON DE CONTINUER A ETRE PRESENT AU 2nd TOUR POUR LES ELCTEURS DE FRANCOIS BAYROU SANS SE RENIER ET EN AFFIRMANT PLUS QUE JAMAIS NOTRE PRESENCE !

      L’abstention n’est PAS la solution. Le devoir civique nous impose de voter au 2nd tour.

      Mais RIEN NE NOUS OBLIGE A VOTER POUR LE CANDIDAT DE GAUCHE OU POUR LE CANDIDAT DE DROITE :

      François Bayrou est le SEUL candidat dont le programme pronait la reconnaissance ...du « VOTE BLANC » ou « NUL » !

      Utilisons-le... !

      VOTONS « BLANC » (enveloppe vide) ou VOTONS « NUL » (ex : un papier inséré dans l’enveloppe avec le seul nom de « FRANCOIS BAYROU ») !!!

      Ainsi, nous confirmerons notre refus de la bipolarisation PS/UMP qui a entraîné notre Nation, notre Patrie dans le fossé et là où nous en sommes ; et nous confirmerons par notre vote le mantien de notre position en faveur de la démarche et du projet de François Bayrou, ...sans reniement d’AUCUNE sorte.

      OUI, AINSI, PAR CE VOTE ’POSITIF’ NOUS PARTICIPERONS NEANMOINS ACTIVEMENT A CE 2nd TOUR SANS NOUS RENIER !

      De plus, en VOTANT « BLANC » ou « NUL » nous SERONT EFFECTIVEMENT PRESENTS malgré tout au 2nd tour et les 2 candidats de la bipolarisation de malheur pour notre Pays ne pourront l’ignorer, et NOUS ignorer.

      Imaginez seulement : 5, 6 ,7 ou 8 millions de Bulletins « Blancs » ou « Nuls », comme autant de Bulletins de Voter clamant « NOUS MAINTENONS NOTRE VOTE DU 1ER TOUR EN FAVEUR DE FRANCOIS BAYROU »... La tête des 2 autres candidats et tous ceux qui soutiennent encore cette ’bipolarisation’... Ils en seront pour leur frais !

      En agissant ainsi, de plus, nous continuons de montrer notre force et nous positionnerons clairement et crânment face au PS et à l’UMP comme une 3ème force avec laquelle il faudra compter à l’avenir et lors des prochaines échcéances, que cela leur plaise ou non !!

       smiley

      IL FAUT VOTER AU 2nd TOUR

      IL FAUT VOTER « POUR FRANCOIS BAYROU » A NOUVEAU

      ...EN « VOTANT BLANC » OU EN « VOTANT NUL » !!!

      SOYONS IMAGINATIFS ET REVOLUTIONNONS LA DEMOCRATIE EN FRANCE AFIN DE RENOUVELLER LA REPUBLIQUE, COMME NOUS LE VOULIONS. NOUS EN AVONS LES MOYENS, Y COMPRIS LORS DE CE 2ND TOUR.

      Pour ma part, JE GLISSERAI DANS L’ENVELOPPE POUR CE 2ND TOUR UN BULLETIN PORTANT LE NOM DE « FRANCOIS BAYROU ».

      Plus que jamais : « JE VOTE FRANCOIS BAYROU » AU 2ND TOUR !!!!

      JUSQU’AU BOUT !


    • LordOfEden LordOfEden 23 avril 2007 19:29

      il faut encore trouver des bulletins Bayrou pour le faire. Sinon ca va être problèmatique.

      Sinon, il reste la méthode « Papier, crayon noir, hop, bayrou dessus ! »


    • PasKal 24 avril 2007 09:08

      Finalement, APRES REFLEXION, après 1 journée de ressassement de ma déception que François Bayrou ne soit pas en mesure d’apporter dès maintenant LA seule solution possible pour sortir le Pays de là où le bipartisme stérile l’a plongée, après 1 journée de rancoeur, après t’avoir lu, et après (aussi !) avoir entendu Fillon hier soir au journal de France-2, J’AI DECIDE MOI AUSSI FINALEMENT(fusse sans enthousiasme débordant au moins au début ; mais cela viendra peut-être au fil des jours qui nous sépare du 2nd tour !) de ...VOTER ROYAL !

      J’ai bien écouté tes arguments ; ils sont justes et tu as raison !

      J’ai bien écouté aussi FILLON hier soir sur FRANCE-2 : il a fini de me décidé à ne pas voter pour son candidat ; ce, sous AUCUN prétexte !

      Hier soir, F. FILLON a dit devant Pujadas : « L’UDF est la bien venue ...mais le projet de l’UDF ne s’est pas qualifié pour le 2nd tour ; ...ses idées n’ont donc pas à être représentée au 2nd tour ! »(sic)

      En gros cela veut dire que c’est un ’DIKTAT’ : « Vous pouvez vous ralliez à NOS idées mais les votres, vos idées, ce que vous pensez, ce que vous voulez, on s’en contrefout ; on vous chie dessus ! Circulez y’a rien à voir. VOUS (l’UDF) ÊTES TOUT JUSTE BONS A NOUS APPORTER VOS VOIX ET A FERMER VOS SALES GUEULES DE DEMOCRATES ! ».

      Et il a ajouté en plus sa ’menace’ : « Si l’UDF ne se rallie pas, ...ça se paiera aux Législatives ! ».

      En gros : « ZI L’UDF NE ZE RALLIE PAS ZANS CONDITZION AU PRODJECT DE MEIN FUHRER, ACHHHH..., VOUS Z’ALLEZ LE REGRETTER ET LE PAYER, SCHWEINE DEMOKRATEN ! NOUS Z’AVONS LES MOYENS DE VOUS Z’ABATTRE ET DE VOUS Z’ELIMINER ! FERSCHTANDEN SCHWEINE UDF ??!! »

      QUEL MEPRIS POUR LES AUTRES - QUEL ARROGANCE - QUEL CRACHAT ENVERS LES 7 MILLIONS D’ELECTEURS QUI ONT VOTE POUR LE REDRESSEMENT DE LA FRANCE VIA LA CANDIDATURE BAYROU !!!

      MAIS QU’EST-CE QUE C’EST QUE CES « MENACES DE ’TROUS-DU-CUL’ FASCISANTS » ???!!!

      Fillon préfigurait en fait hier soir ni plus ni moins que ce que serait le pouvoir ’personnel’ du petit merdeux de Vichy-sur-seine s’ils parvenait à ses tristes fins : « Ché né veux voir qu’une seu-le tê-te ! Ché vous z’ordonne de penser comme moi ! Ché n’autorize personne à émet-tre la moin-dre z’autre pensé-e qué la mien-ne ! Vous dévez vous rallier à moi sans condizionne où zinon zé vais vous faire abbat-tre ! ...Schweine Démokrate ! ...Schweine UDF ! ».

      Et bien aux petits « Poutine » et autres « Pinochet » de merde en culotte courte de l’Extrême-Droite (« UMP = Union-pour le retour du régime du Maréchal Pétain » ?), je dis ceci : « ALLEZ VOUS FAIRE FOUTTRE ! JE VOUS FAITS UN BRAS D’HONNEUR ET JE VOUS EMMERDE ! ». Et c’est (de loin) la réponse la plus polie que j’ai à vous dire, sans quoi...

      PLUTÔT ROYAL QUE LA GUERRE CIVILE ET LE POUVOIR PERSONEL sousjaceants que ce ’demeuré’ (Merkel dit : ’cinglé’, elle) de Vichy-sur-seine ne pourrait qu’engendrer en France s’il parvenait à ses fins !

      Sarkosy ?, pour avoir ma voix ? , ...il peut toujours CREVER ! JAMAIS il ne l’aura !!!

      De toute façon, même si le programme de Royal ne me va pas sur un certains nombre de domaines, il est évident qu’il y a plus de points communs ou de rapprochements possibles entre le programme de Royal et le centre-gauche ET même le centre-droit dont je suis, même si à la base je viens du Gaullisme (raison de ma haine pour tous les ’Sarkoso-Pétainistes’ qui rêvent d’un pouvoir personnel ’extrême-droitisant’ et qui menacent la République aujourd’hui et la Démocratie demain).

      Alors, OUI, OK, VA POUR un ’ticket ROYAL/DSK’... !

      Après réflexion, après avoir entendu l’autre ’crétin’ au journal de France2 hier soir :

      JE VOTERAI « POUR ROYAL » de par les points d’accord possibles existants de fait entre le programme de l’UDF et celui du PS et pour son appel à l’OUVERTURE et au RASSEMBLEMENT REPUBLICAIN DE LA NATION.

      JE VOTERAI « POUR ROYAL » car JE RECONNAIS EN ELLE une FEMME REPUBLICAINE et DEMOCRATE qui ne présente pas un danger pour la Démocratie dans notre Pays, mais projette au contraire de respecter les opposants d’où qu’ils viennent et de leur permettre d’accéder à une représentation juste et normale dans toute Démocratie (Parlement et autres instances).

      JE VOTERAI « CONTRE SARKOSY » compte-tenu de son REFUS D’OUVERTURE et SES DIKTATS façon « SOUMETTEZ-VOUS SANS CONDITION A ’MES’ IDEES OU JE VOUS ABATS ! VOS IDEES N’ONT PAS D’IMPORTANCE, JE M’EN CONTREFOUTS, JE ME CONTREFOUTS DE VOUS ET DE CE QUE VOUS VOULEZ OU PENSEZ, JE FERAI CE QUE ’MOI’ JE VEUX, VOUS N’ETES AUTORISES QU’A VOTER POUR ’MA PERSONNE’ ET A FERMER VOS SALES GUEULES ! ».

      JE VOTERAI « CONTRE SARKOSY » car il représente l’archétique du « FOU » qui ne rêve que « D’UN POUVOIR PERSONNEL et AUTOCRATIQUE » sans limite et sans contrôle et parce qu’il est de-facto UN REEL DANGER POUR LA REPUBLIQUE, SON UNITE« et un DANGER PIRE QUE LE-PEN POUR LA »DEMOCRATIE" !

      JE VOETERAI « CONTRE SARKOSY » car JE LUI DENIE LE DROIT DE SE PRETENDRE UN « REPUBLICIAN » et un « DEMOCRATE » !

      CE SALE TYPE EST UN (TROP) GRAND DANGER POUR LA REPUBLIQUE OU LA DEMOCRATIE....

      ROYAL, ELLE AU MOINS, EST UNE REPUBLICAINE ET UNE DEMOCRATE, même si je n’approuve ni n’adhère pas intégralement à une partie de son programme.

      JE VOTERAI EN CONSCIENCE « POUR » ROYAL...

      JE CHOISIT LE CAMP « REPUBLICAIN » et « DEMOCRATIQUE » EN VOTANT FINALEMENT « POUR ROYAL » !

      IL Y A BIEN MOINS DE DISTANCE DESORMAIS ENTRE « ROYAL ET BAYROU » ...QU’ENTRE « SARKOSY ET LE PEN » !


    • Tapioca Polvadot 23 avril 2007 12:26

      Oui bon. Les comptes sont faits. J’ai bien l’impression qu’à partir de juillet 2007 il va falloir envisager une douloureuse mais nécessaire prise de conscience : La France n’existe plus, mais les français ne le savent pas encore. smiley


      • IP115 23 avril 2007 13:13

        « La France n’existe plus, mais les français ne le savent pas encore. »

        Les français ne le savent pas encore, mais toi tu sais ! et si c’était les onze millions trois cent mille électeurs qui ont voté pour Nicolas Sarkozy qui avaient raison. Certes ont peut parfois avoir raison contre tous, mais il faut aussi savoir rester humble et avoir l’honnêteté de reconnaitre quand on a perdu.

        Et si c’était tous ces grands politiciens virtuels du 5me pouvoir qui revenaient à la dure réalité ? D’après les media alternatifs F. Bayrou devait faire entre 50 et 70% au premier tour (quelle blague), c’est dire s’ils ne sont pas réprésentatifs du peuple français. Il faudra bien que tous ces rêveurs redécendent sur terre.


      • pifo 23 avril 2007 16:11

        @ IP115

        « Et si c’était tous ces grands politiciens virtuels du 5me pouvoir qui revenaient à la dure réalité ? D’après les media alternatifs F. Bayrou devait faire entre 50 et 70% au premier tour (quelle blague), c’est dire s’ils ne sont pas réprésentatifs du peuple français. »

        Vous avez bon dos de fustiger la non représentativité des médias « alternatifs » comme vous les appelez si bien. Surtout lorsque cela vous arrange de ne pas voir ce qui est évident comme le nez au milieu de la figure. Les médias officiels ont une plus grande audience, et ont rigoureusement conditionné les esprits pendant plusieurs mois pour parvenir au résultat obtenu.

        Quant au « médias alternatifs », j’en ai vu plusieurs qui donnaient Bayrou gagnant, mais sur des score moins fantaisistes que ceux que vous nous citez.

        Si je vous ai bien compris, la morale de l’histoire c’est que les médias officiels ont eu raison des médias alternatifs. Point à creuser.

        A votre place, je serais plus indulgent en ce qui concerne les médias alternatifs, ne serait-ce que parce qu’il traduise l’expression authentique de l’opinion d’une partie, fût-elle insuffisamment représentative, du peuple. Ils vous donnent enfin la possibilité de savoir en vrai ce que pensent vos compatriotes, sans artifices. Sauf a etre de mauvaise foi

        J’observe pour ma part que le sentiment exprimé par l’auteur traduit pleinement le sentiment de plusieurs : cette élection n’en est pas une, et il y en aura forcément une autre qui se déroulera sous peu, au cours de laquelle le conditionnement médiatique organisé depuis plusieurs mois aura moins d’incidence sur le vote des français.

        La réalité, nous la connaissons tous, c’est que « c’est toujours le gangster qui contrôle l’affaire ».


      • IP115 23 avril 2007 17:52

        @pifo

        « Quant au « médias alternatifs », j’en ai vu plusieurs qui donnaient Bayrou gagnant, mais sur des score moins fantaisistes que ceux que vous nous citez. »

        Ah oui, Agoravox a plafonné à 70% d’intentions de votes au 1er tour pour F. Bayrou (MDR), la dernière fois que j’ai regardé il était à 50% (rien que ça) et aujourd’hui encore, il est encore donné pour 42% (la bonne blague) ... smiley

        « Si je vous ai bien compris, la morale de l’histoire c’est que les médias officiels ont eu raison des médias alternatifs. Point à creuser. »

        Je n’ai pas dit ça, c’est ton subconscient qui l’a traduit sous cette forme. Ce que je dis, c’est que les média alternatifs ne sont ABSOLUMENT PAS représentatifs de la population française. Le matraquage pro-Bayrou auquel nous avons eu droit vaut largement celui des media traditionnels pour les 2 candidats, et dire que ce sont les media qui ont influencé est faux, les media traditionnels sont juste un peu plus compétent dans ce domaine. Comme l’a dit Carlo lui même, les media alternatifs ne sont que des instruments de mesures à un instant donné et nullement des outils d’analyse. Et nous découvrons aujourd’hui que ces simples instruments de mesure sont faux, que leur restent-ils ?

        Les media alternatifs sont tout aussi noyautés que les media traditionnels, nous l’avons vu ces dernières semaines. Quand je vois le matraquage auquel nous avons eu eu droit de la part d’une minorité de Bayrouistes (à peine 18% finalement), je crains le pire sur ce qui se passerait s’ils avaient eu l’oreille des media traditionnels.

        Voila le fond de ma pensée, et j’imagine qu’il ne va pas plaire sur ce média majoritairement pro-Bayrou. Et je m’attends à ce qu’ils m’appliquent les procédures anti-démocratiques qu’ils prétendent dénoncer chez les autres et qu’ils ont appliqué à tous ceux qui n’étaient pas dans leur camp !

        « La réalité, nous la connaissons tous, c’est que « c’est toujours le gangster qui contrôle l’affaire ». »

        En voila une bien piètre conception de la politique ... les « autres » sont forcément des gangstères ... smiley


      • Vincent 23 avril 2007 12:34

        Ah ben mon cher Guy même si vous avez la gueule de bois, vous vous rendez compte que vos multiples passages sur tous les média possible, n’auront pas influencé ce vote, que les puissant organisme de sondage sont plus forts que vous.

        Vous étalez votre incompétence en tant que polémiste pronostiqueur.

        Vous avez pris vos rêves pour des réalités, même si dimanche il subsistait un mince espoir de surprise en fait un rêve.

        On peut dire que le petit homme en campagne depuis 2002 à réussi sont coup,

        Nicolas m’a tué pourrait écrire JMLP.

        Il a sauvé Ségo du naufrage pour mieux la couler au second tour.

        Manœuvre parfaite en terme de stratégie pour l’UMP, et encore une fois le PS s’est planté dans sa stratégie avec le vote utile, certes il est provisoirement sauvé pour le second tour, mais il sera éliminé le 6 mai.

        Le taux de participation descendra à 65% les lepeniste ne se déplaceront probablement pas, les nouveaux Bayrouistes convaincus non plus (env. 5 M par rapport à 2002), donc il restera les vestiges de gauche et le PS contre l’armada UMP, autant dire que c’est fait.

        Ce sera séré mais je pense que le petit homme de l’intérieur sera à l’Elysée le 16 mai.

        Chirac sera sauvé et nous en prendrons pour 5 ans de petit dictature.

        Pourquoi dans votre blog et dans vos multiples interventions médiatiques les écarts du petit homme ont-ils était aussi peu relayés : une journée ou deux pas plus et minimisés de surcroit.

        Pour quoi ne pas avoir enfoncé profondément le clou depuis que l’on sait qu’il y pense tous les matins en se rasant.

        Nous français sommes vraiment des brebis, on regarde TF1, on écouté l’évangéliste sectaire toutes les semaines, on met bien quelques comités TSS en place mais c’est tout.

        Franchement nous n’aurons que ce que nous méritons, un chef autoritaire (quelques soit l’un des deux candidats élus), qui aura pris son parti par la force (des médias ou autres) mais bon peut-être avons-nous besoin d’un père ou d’une mère pour nous guider.

        Ou autre solution : nous avons besoin d’un bon prétexte pour aller tous péter. L’une ou l’autre solutions proposées en sont effectivement.

        Mais ça c’est le mois de septembre qui nous le dira.

        Enfin Guy pour conclure, tous le monde peut-être polémiste et raconter de conneries à la radio, à partir du moment où l’on a quelques amis bien placés et lu quelques bouquins, il est assez aisé de balancer des hypothèse en se référant à quelques anciens éléments.

        Il suffit d’avoir un peu de méthode et de crier un peu plus fort que son voisin de temps en temps, mais franchement vous n’avez pas fait avancer le shmilblick, donc retournez à vos bouquins, aux moins vous rendrez heureux les auteurs publiés et peut-être les lecteurs.


        • pifo 23 avril 2007 16:32

          @ Vincent

          « Ah ben mon cher Guy même si vous avez la gueule de bois, vous vous rendez compte que vos multiples passages sur tous les média possible, n’auront pas influencé ce vote, que les puissant organisme de sondage sont plus forts que vous. »

          Il y a des limites à la démagogie mon vieux. Affirmer avec fierté que les organismes de sondages sont plus forts que l’auteur, j’ai dans l’idée que vous ne réalisez pas que vous lui faite le plus merveilleux des compliments. Parce que se permettre à lui tout seul de contester la pertinence des travaux d’instituts dotés de moyens infiniment plus importants que les siens, c’est pas petit.

          Se vanter de ce que les instituts de sondage s’y sont pris assez tôt pour s’assurer que leur sauce aurait le temps de prendre, cela n’a rien de glorieux.

          Sauf à avoir la mémoire courte, leurs prévisions n’ont pas toujours été aussi juste que cette fois-ci. Alors un peu de retenue.


        • finael finael 23 avril 2007 13:14

          Je pense qu’il y a plusieurs éléments que vous n’avez sans doute pas correctement pris en compte :

          La quasi « toute puissance » des médias « traditionnels », en particulier la télévision. Je vous invite à relire « La fabrique de l’opinion publique » (manufacturing consent) de Noam Chomsky.

          L’absence d’une véritable idéologie, construite, argumentée ... et tenant compte des idées exprimées par les adversaires pour les réfuter autour d’un véritable projet global de société, à gauche.


          • toto1701 23 avril 2007 13:21

            dimanche 22 avril grande braderie electorale pour cause de changement de direction / cpe/ tce /émeute de banlieue/ poignée de main d’allégeance/ mariage génétiqueet politique/ vendus 30% de leur valeur reelle...ainsi en a décidé le conseil des media et le pdg bushien : faut qu’on CAC40 ! faut qu’onCAC40 ! c’est la nouvelle devise de la republique FRANZYSTE


            • Anto 23 avril 2007 13:43

              De toute manière c’est toujours de la faute des sondages ! Déjà en 2002, c’est de leur faute puisqu’ils s’étaient plantés. Et cette année, ils ont eu raison, c’est de leur faute ! Parceque contrairement au grand journaliste, blogueur, analyste politique que je suis , moi guy birenbaum(!), les français sont des moutons incapables de prendre la décision de se brosser les dents sans voir une pub pour un dentifrice ! Il n’y a pas eu de surprise conditionnés qu’ils étaient, à ceci près que je les pensaient un peu plus con quand meme puisque je voyais Lepen à 20%.

              Il ne me reste qu’à faire ma profession de foi. En 2012, moi guy birenbaum, je serais enfin un journaliste qui aura un poids sur l’opinion des français, je le promets. Et ils suivront mes pronostiques. Ils finiront enfin par admettre que, nom d’un chien, ils ont de la chance que je sois né ! Merci de votre attention.


              • Voltaire Voltaire 23 avril 2007 13:43

                A lire les autres articles parus ce matin sur Agoravox, je me demandais si quelqu’un avait quand même compris la signification profonde de ces résultats de premier tour...

                La première leçon est donc là : comme je l’indiquais dans mes commentaires dès samedi matin, il n’est désormais plus possible de gagner une élection nationale en France sans le soutien des médias et des groupes qui les controllent.

                L’appel au « vote utile » relayé par l’ensemble de la presse écrite et des chroniqueurs audio-visuels, visant à appeler les électeurs au seul vote Sarkozy-Royal, en écartant le seul danger pour ce couple de favoris, c’est à dire François Bayrou, a démontré ce pouvoir.

                Les médias, qui voulaient imposer un duel Sarkozy-Royal depuis 1 an, ont donc réussi leur pari, grâce à leurs efforts conjugués dans la dernière ligne droite de cette élection.

                Comme ces médias sont aux mains de quelques groupes industriels proches de l’un des deux finalistes, et que l’on savait depuis le début qu’en cas de duel Sarkozy-Royal, l’issue ne faisait aucun doute, le reste est assez simple à conclure.

                Que dire d’autre sur ces résultats ?

                - la participation très élevée est un excellent signe pour la démoctratie. Cependant, cette participation sera bien moindre au second tour, le résultat étant joué d’avance, et une proportion importante des électeurs ne se retrouvant pas dans ces deux favoris.

                - Nicolas Sarkozy a réussi son OPA sur les électeurs du FN, d’une façon plus importante que je ne l’avais anticipé

                - Les électeurs de gauche ont confirmé leur habituelle naïveté : alors que tout indiquait que leur candidate n’avait aucune chance au second tour, ils se sont laissé berner par les média et quelques sondages habilement présentés en fin de semaine pour élire une candidate sans avenir. Cela me fait penser aux élections européennes : mais oui, il y a un plan B... Ah, finalement, non, il n’y en a pas, et la France a perdu tout influence en Europe... zut alors !

                - Le score exceptionnel de François Bayrou dans un contexte médiatique hostile confirme la justesse de son analyse et l’intérêt de sa proposition de rassemblement.

                - L’absence d’organisation de la gauche anti-libérale lui a été fatale, comme prévu.

                Et l’avenir ?

                - Nicolas Sarkozy a gagné cette élection. Mes détracteurs tenterons de dire le contraire. Nous verrons bien. Mes analyses ne se sont guère éloignées de la vérité jusqu’ici (sauf sur l’ampleur de la récupération du vote Le Pen par Sarkozy, je le reconnais), et cela ne me procure aucune satisfaction.

                - L’ampleur de son score rend très hasardeux le choix d’indépendance de Bayrou et de son nouveau parti. Même en cas de triangulaire, ses candidats aux législatives auraient peu de chance de remporter des duels face aux UMP. Il est paradoxal qu’avec 18.5% des voix, il ne puisse peser sur la politique du futur gouvernement, mais c’est ainsi. Il lui faudra donc d’être d’une habilité exceptionnelle pour à la fois ne pas décevoir les millions d’électeurs qui ont validé son projet d’indépendance, et ne pas disparaitre aux prochaines élections afin de préparer l’avenir. J’aurai l’occasion d’y revenir.

                - Le discours de Ségolène Royal et des ténors socialistes démontre qu’ils ne sont toujours pas prêt à se réformer. Dans ce cadre, aucune alliance n’est envisageable avec le futur parti de Bayrou, le PS sera battu au second tour et aux prochaines législatives. Kouchner, Rocard et Cohn-Bendit doivent s’arracher les cheveux, mais ils ne sont pas influents.

                - Reste le problème des Verts. Il semble que là aussi, leur position archaïque, malgré le soucis d’ouverture présenté sur ce site par Alain Lipietz il y a quelques jours, les condamne à une disparition prochaine.

                Je tenterai de revenir dans quelques jours pour une analyse un peu plus fine des possibilités d’actions des différents partis.


                • Internaute Internaute 24 avril 2007 09:28

                  « Le score exceptionnel de François Bayrou dans un contexte médiatique hostile confirme la justesse de son analyse et l’intérêt de sa proposition de rassemblement. »

                  Il confirme seulement qu’une partie des français veut bien changer de tête mais rester dans les clous. Bayrou dit depuis le début qu’il gouvernera avec les socialiste et l’UMP. Si son analyse est juste cela signifie simplement que 75% des français étaient au fond d’eux-mêmes ravis de leur situation et que tout ce mécontentement exprimé à n’en plus finir n’a aucune raison d’être. C’est ma conclusion : les français râlent mais ne lèveront pas le petit doigt pour changer quoi que ce soit. La peur du changement a été la plus forte.


                • Le nanaconda 24 avril 2007 10:00

                  « la peur du changement était la plus forte ». Ou alors ceux sensés incarner le changement n’étaient pas assez crédibles, non ? Trop facile d’accuser la non-intelligence ou la frilosité des Français. Les politiques sont-ils assez bons, ça c’est une autre question.

                  A part ça, c’est amusant ces savants calculs sur le report des voix Bayrou. « Bayrou vient de droite donc logiquement les électeurs vont se reporter sur Sarko » disait l’autre jour un porte-parole de NS dont j’ai oublié le nom. Compte là-dessus et bois de l’eau mon cochon. Dans mon entourage, pourtant dans une région traditionnellement de droite, on est un paquet à avoir voté Bayrou, et le choix pour la quasi-totalité d’entre nous est limpide : ce sera Ségo au deuxième tour, quelques soient les consignes ou non consignes de vote de l’homme qui murmurait à l’oreille des tracteurs demain.


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 23 avril 2007 14:15

                  @à tous,

                  L’heure de vérité a sonné, les français ont voté, ils ont massivement voté. Il faut remonter à 1965 (date de la première élection présidentielle au suffrage universel) pour trouver un tel taux de participation. La première leçon est celle d’une démocratie enfin participative. Il faut croire que la campagne de premier tour n’a pas été aussi nulle pour que les français se soient mobilisés en masse. Ils ont du y trouver leur compte. La deuxième leçon, elle est tout aussi importante c’est que la droite et la gauche cela veut toujours dire quelque chose, puisque les électeurs ont souhaité avec clarté et sans ambigüité un deuxième tour opposant la candidate de la gauche réunie (même Arlette a appelé à voter Royal) au candidat de la droite (déjà réunie au premier tour). La troisième leçon c’est que la « gauche de gouvernement » est bien mal en point :
                  -  1,57 % pour les verts
                  -  1,94% pou le PC La seule réserve de voix conséquente vient de l’extrême gauche et plus particulièrement de la LCR avec 4,13% Il faudra bien que le PS s’invente un nouvel espace et s’approprie de nouvelles alliances s’il veut espérer un jour redevenir un parti de gouvernement La quatrième leçon elle est encore à venir c’est probablement que F. Bayrou restera bien embarrassé avec ses 18,54 % de voix... qu’en faire, l’impasse est bien probable. Se rallier à NS... il sera ridicule, laisser ses électeurs libre de leur choix... c’était bien la peine de faire un tel barouf !!! Et il prend le risque de revenir à l’insalubre situation d’avant 1971 où les centriste au coup à coup faisaient alliance avec la SFIO ou les gaullistes jusqu’à ce que Mitterrand fasse le ménage. Appeler à voter SR serait probablement le choix le moins pire pour lui, mais il ne le fera pas.

                  Pour le reste : Avantage à NS c’est certain, mais pour autant SR ne reste pas sans atout, elle a de fait réalisé un bon score (à un dixième de point près celui de François Mitterrand en 1981), avec pugnacité et courage, elle a abattu bien des montagnes et cela mérite le respect. Celui ci lui sera acquis quelque soit le résultat du second tour. Une dynamique de rassemblement s’est spontanément mise en place dès hier soir alors que NS reste bien seul avec ses 30% de voix.

                  Pour ma part je ferai comme au premier tour campagne pour Ségolène Royal car elle incarne et le lieu et les forces du changement possible, d’un changement paisible, que Nicolas Sarkozy est bien loin d’incarner, lui qui veut tant diviser et opposer les français entre eux, passer en force sans négociation des réformes difficiles.

                  Même battue SR sera en position de force au PS pour le réformer et comme Cohn Bendit j’aspire à un axe PS/UDF/et ce qui reste des verts et du PC, un peu comme en Italie pour assurer en France une révolution sociale démocrate paisible qui nous fera tranquillement migrer vers la modernité et la solidarité du XXIième siècle.


                  • La mouche du coche La mouche du coche 23 avril 2007 14:17

                    Pas Cohn Bendit mais Michel Rocard


                  • patrick patrick 23 avril 2007 15:07

                    @Cher Jean figures toi que je suis assez d’accord avec ton analyse.

                    Puis je te faire remarquer que la comparaison avec le score de Mitterrand si elle juste, oublie l’essentiel, c’est à dire qu’à l’époque le PC etait autour de 25 % . ça change tout pour l’avenir de ta candidate.

                    j’ai été effrayé par son intervention de dimanche soir ! On avait l’impression qu elle etait brachée sur du 24 volts !

                    Le seul avenir du PS est dans un social democratie que, pour , l instant il refuse campé sur son dogme de rassemblement de la gauche ! Il n’ y a plus personnes à ressembler !!

                    bien à toi


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 23 avril 2007 15:47

                    cher Patrick,

                    Sûr les 25 % du Pc sont un lointain souvenir...

                    il y a donc une réelle difficulté à surmonter et qui passe nécessairemnt par une recomposition du PS et un renouveau des alliances ... Mais quelque soit l’issue du scrutin SR a déjà engrangé beaucoup pour pousser à cette transformation.

                    Hier soir elle était tendue comme un arc, qui ne le serait à moins ?. Certes NS était très à l’aise, amis cela ne me le rend pas moins antipathique ... il joue et ce n’est pas rassurant.

                    Bien à toi.


                  • anonymous 23 avril 2007 16:45

                    15 % pour le pc en 1981 et 6,5% en 1988


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 23 avril 2007 17:23

                    @la mouche du coche,

                    j’insiste le premier a en avoir parlé est bien daniel Cohn bnedit.


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 23 avril 2007 17:25

                    @anonymous,

                    je faisai réfrence au score le plsu élévè du PC juste après guerre 25 %


                  • La mouche du coche La mouche du coche 23 avril 2007 17:27

                    Cela va faire du bien au Parti Socialiste de commencer à regarder vers le centre-droit plutôt que de continuer avec les diplodocus du parti Communiste. smiley


                  • La Taverne des Poètes 23 avril 2007 14:30

                    Deux signes témoignent d’un renouveau démocratique : la forte participation de électeurs liée à la politisation importante de la société (Internet et le « non » au référendum y sont pour quelque chose), la montée en puissance de François Bayrou qui se trouve à la tête d’une force grandissante et riche de promesses pour l’avenir, l’avenir pas si lointain...


                    • patrick patrick 23 avril 2007 15:06

                      @Cher Jean

                      figures toi que je suis assez d’accord avec ton analyse.

                      Puis je te faire remarquer que la comparaison avec le score de Mitterrand si elle juste, oublie l’essentiel, c’est à dire qu’à l’époque le PC etait autour de 25 % . ça change tout pour l’avenir de ta candidate.

                      j’ai été effrayé par son intervention de dimanche soir ! On avait l’impression qu elle etait brachée sur du 24 volts !

                      Le seul avenir du PS est dans un social democratie que, pour , l instant il refuse campé sur son dogme de rassemblement de la gauche ! Il n’ y a plus personnes à ressembler !!

                      bien à toi


                    • patrick patrick 23 avril 2007 15:07

                      pardon erreur de lieu de post


                    • Vincent 23 avril 2007 15:04

                      A propos de la forte participation, je pense qu’elle est le fruit du 21 avril 2002. JMLP, n’avait eu la chance d’accéder au second tour qu’à cause de l’abstention. JMLP à quasiment toujours autant d’électeurs et c’est principalement le jeu de la participation qui l’a fait descendre à 10.8%.

                      Oui François Bayrou doit bien être emmerdé avec ses 18.5 %, à 6.5% il pouvait encore négocier avec l’UMP, maintenant il a voulu jouer les grands, il faut qu’il aille jusqu’au bout quitte à ruiner l’UDF, et doit présenter 577 candidatures aux législatives.

                      Alors oui il aura probablement du mal à constituer un groupe parlementaire, mais je pense que le renouveau pour le Béarnais est à ce prix, il faut savoir se défaire de ses anciennes habitudes pour recréer quelque chose.

                      S’il venait à s’associer avec ses anciens amis de l’UMP, il perdrait toute crédibilité.

                      Par contre peut-être que ses députés ne seront pas aussi discipliné et iront faire des affaires avec les Umpistes.

                      On va voir si l’intérêt général (création d’un nouveau parti en repartant presque de zéro) prime sur les intérêts personnels (réélection de tous les députés UDF).


                      • patrick patrick 23 avril 2007 15:11

                        Bonjour à tous. Ainsi ce qui etait ecrit est arrivé.

                        Le PS a sauvé l’honneur en etant au 2ème tour et les français vont avoir le débat qu’ils attendent depuis 5 ans !

                        Rendons nous à l’évidence, les « agités » de AV ont tout faux :

                        FB devait gagné, evidement !

                        - Les sondanges sont faux
                        - Les français rejettent Sarko
                        - Le pen est dangeureux et remonte
                        - La presse nous trompe avec ses sondages manipulés...

                        Et puis qu’est il arrivé :

                        - 85 % des électeurs ont voté .
                        - 31,18 % ont voté pour Sarko ( plus gros score jamais enregistré au premier tour de la 5 ème république)
                        - Le Pen est au plus bas depuis 20 ans
                        - FB a bien réussi mais reste collé au 1èr tour
                        - Les sondages etaient globalement juste.

                        Aujourd’hui, le choix est hyper clair entre un homme d’etat et une candidate inachevée.

                        Le PS, au lieu d’écouter les voix d’ouverture, s’arqueboute sur son dogme de LA gauche et nous rabache que le score de SR est celui de Mitterrand ! Il a juste oublié qu’à l’époque le PC etait à 25 % !!!!!

                        L’UDF va revenir à son étiage sociologique et à son éléctorat. Les voix de FB vont se partager en 3 . 50% pour Sarko, 40 % pour Sego et 10 % vont aller à la peche.

                        Une 40 % de celles de JMLP vont rejoindre NS, 10 % SR et le reste va retrouver les électeurs de Bayrou à la peche .

                        Sarko va faire une ouverture avec Borloo et même Eric Besson...

                        Il restera 5 ans à DSK pour s’entendre avec Bayrou pour constituer une veritable Parti Social démocrate. Melanchon cherchera ou est sa gauche et y trouvera les miettes du PC...

                        En 2012, Sarko attaquera son deuxième mandat et FB se sera fait avoir par les successeurs des Elephants. c’est l’histoire éternelle du Centre !

                        Vive la république aussi


                        • patrick patrick 23 avril 2007 15:29

                          @calmos

                          la gueule de bois n’est rien à coté de celle qui va venir dans 15 jours !

                          PS ( si j ose dire) Eric BESSON sera ce soir au meeting de Sarko à Dijon ! Mais qui connait Mr Besson !


                        • goc goc 23 avril 2007 16:46

                          Allez, moi je suis prêt a prendre des risques

                          d’abord, je pense que ns a mangé son pain blanc : toute sa campagne a ete faite sur du vent, pas de débat, et surtout volonté de vouloir effacer de l’esprit des concitoyens qu’il est le candidat sortant, et non un candidat neuf. Or on a vu que des les premières escarmouches, la tactique du PS sera de rappeler aux français d’ou vient ns, et quels sont ses exploit politiques.

                          ensuite, je crois beaucoup au phénomène « tout sauf sarko » qui fera au mieux, voter pour sego, et au pire, pousser vers l’abstention ou le vote blanc, alors que sego fera le plein des voix de gauche, et peut etre meme plus si la dynamique unitaire apparait comme une realité aux yeux des francais (cela vaudra surtout pour les legislatives)

                          enfin je parie sur une guerre interne de chef au sein de l’MUP, chacun sentant le moment venu de se mettre en avant, pour etre le mieux placé a la chasse au marocain (je ne parle pas du sport preferé de lepen, mais de la course aux ministeres).

                          bref j’ose croire a un nouveau pied de nez des francais face aux medias et aux sondeurs


                          • D. 23 avril 2007 17:01

                            Il est hypocrite de dire que les gens qui ont voté utile se sont forcément tournés vers Royal ou Sarkozy : c’est nier l’existence répétée de cet étrange sondage donnant Bayrou vainque au second tour, qui en influença bien plus d’un, surtout à gauche évidemment. Le vote utile était aussi le vote Bayrou... beaucoup de bayrouistes appelaient à cela avant l’élection, et maintenant que ça n’a pas marché comme prévu, il faudrait oublier ces multiples appels (surtout sur internet, et surtout sur Agoravox..) juste parce que le résultat ne vous sied pas ?


                            • Vilain petit canard Vilain petit canard 23 avril 2007 17:09

                              Allez Guy, le moral va remonter... Moi aussi je me suis planté. Il y a pire dans la vie.

                              La leçon que j’en tire, moi, ce n’est pas que la télé est toute-puissante, mais bien que les plus de 60 ans ont le pouvoir en France. J’ai entendu Brice Tainturier (IPSOS) il y a quelques jours : le facteur discriminant le plus fort dans cette élection, c’est l’âge, à partir de 60 ans, on vote massivement Sarkozy.

                              Sarko est donc à proprement parler le candidat des retraités... Vive le dynamisme et la liberté de créer sa propre entreprise, sans être écrasé par les répugnantes charges sociales ... mais ses électeurs sont payés par le produit de ces charges !!!

                              Du coup, tous ses discours seraient à relire à la lumière de cet éclairage sociologique... inattendu. Liberté d’entreprendre, poids des charges, jeunesse à discipliner, étrangers menaçants, tout s’explique : en fait, mon brave monsieur, il n’y a plus de saisons et c’était mieux avant.

                              Sarkoey, en fait, c’est le candidat du « J’aurais pu, mais je peux plus ». Ou le « gendre idéal », comme vous voulez.


                              • HELIOS HELIOS 24 avril 2007 00:32

                                vous ne vous avancez pas un peu, là ?

                                Les retraités sont à droite ou à gauche, selon les régions.

                                Ceux qui votent pour sarko sont plutôt des cadres en général de 27 à 50 ans ! on peut seulement se poser la question sur les cadres au chomage : sont ils comptabilisés cadres ou chomeurs ?

                                Je vous invite à ecouter attentivement toutes les analyses qui foisonnent dans nos medias, qui infirment votre affirmation.


                              • Vilain petit canard Vilain petit canard 24 avril 2007 11:08

                                Dans l’intervention que j’ai entendue, Brice Tainturier a dit « votent massivement », pas « intégralement ». Heureusement qu’il y a des retraités qui votent autre chose !!! Mais avouez que le poids électoral des plus de 60 ans est important en France. Ils pèsent également très lourd dans la programmation des chaînes de télé dites « généralistes » (plus de 50% des téléspctateurs de ces chaînes ont plus de 50 ans), qui justement, laissent une part importante au candidat Sarkozy.

                                Je n’ai rien contre cette classe d’âge, m’en rapprochant moi-même à la vitesse de 365 jours par an depuis 52 ans, mais il faut bien admettre que les préoccupations évoluent avec le temps.


                              • moebius 23 avril 2007 17:32

                                C’est sarko qui va gagner et ça n’est pas le débat du 2éme tour qui changera la donne, l’écart entre les candidats est trop important la campagne de Sarko est « faite sur du vent » mais ce vent là la porté bien haut, il a « la mana ». La gauche ne la pas elle a raté son coup, n’est pas Miterrand qui veut, çà n’est pas une traversé du déssert qui s’ouvre devant elle mais une lente décomposition. Elle a concentré toute ces forces mais celles-ci n’ont pas suffi. Qui pourra constituer un grand parti d’opposition à l’UMP ?


                                • moebius 23 avril 2007 17:39

                                  Bayrou ?... on en ri encore, pourtant lui seul aurait pu battre Sarko


                                • jrev jrev 23 avril 2007 21:22

                                  « Les sondages avaient donc raison depuis le départ. »

                                  Ça me paraît évident, la publicité ça marche sinon personne ne paierait les minutes exorbitantes proposées par la télé.

                                  Le coté mouton de nos concitoyens sur les idées vendues à la télé n’est plus à prouver.

                                  Quel utilisateur de Windows connaît Linux ?

                                  Comment pourraient-ils faire pour avoir une idée personnelle après disons 2 heures de télé par jour ?

                                  C’est ça la réalité avec la pollution de vos articles par ceux qui ne respectent rien de ce qui est gratuit. L’idée de nous faire un cadeau ne leur vient même pas à l’esprit.

                                  Sinon ils iraient troller ailleurs...

                                  Dans le bac à sable par exemple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès