Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La révolte gronde !

La révolte gronde !


Les associations de solidarité n’en peuvent plus !
1 famille sur 7 vit sous le seuil de pauvreté !
De la désespérance nous allons passer à la révolte

La révolte gronde ! 

Les associations de solidarité ne cessent d’alerter l’opinion et les décideurs politiques :

  • le nombre de familles en difficulté augmente ;

  • les permanences ne désemplissent pas,

  • les familles sont inquiètes pour leur avenir proche ;

  • de nouveaux demandeurs entrant dans la précarité pour la première fois se présentent pour recevoir un colis alimentaire...

Ces associations qui apportent un soutien utile, nécessaire et même indispensable à des familles en grande difficulté, suppléant assez souvent les services publics rencontrent -elles aussi- des difficultés avec des subventions qui sont parfois en baisse.

Elles sont victimes, par ricochet des difficultés financières que connaissent les collectivités territoriales comme les Conseils Généraux qui réduisent « leur voilure ».

Les hommes et les femmes qui de plus en plus nombreux connaissent la pauvreté sont très souvent au bout du rouleau.

Pour certains c’est la désespérance et pour d’autres la légitime colère qui monte inexorablement.

Huit millions de personnes dont deux millions d’enfants survivent sous le seuil de pauvreté dans un pays riche et moderne comme la France.

Les tarifs du gaz augmentent avec la bénédiction de l’Etat, ce qui va entraîner une hausse des charges locatives dans les HLM.

Les transports vont suivre.

Les expulsions ont repris et des milliers de familles vivent dans l’angoisse.

600 000 enfants sont victimes du mal logement.

Les minima sociaux ne bougent pas et l’Allocation Adulte Handicapé « s’élève » à 696,63 €, nettement sous le seuil de pauvreté

Alors que les pauvres continuent à s’appauvrir, les riches eux voient leurs revenus atteindre des sommets vertigineux.

Que fait l’Etat ?

Il continue à maintenir le cap d’une politique anti sociale et irresponsable et comme l’expliquent les familles laïques ( le CNAFAL) dans un communiqué paru le 14 avril 2010 :

Livret A : la dégringole continue pour les plus modestes :

«  Les prix à la consommation en France ont poursuivi leur hausse en mars (+ 0,5%) et l’INSEE annonce sur un an une progression de l’inflation de 1,6%.

Les titulaires du livret A n’auront pas de revalorisation du taux d’intérêt servi qui reste à 1,25% par décision du gouvernement sur proposition de la Banque de France. Autrement dit, chaque épargnant va perdre 0,35% sur ses économies.

Le CNAFAL rappelle :

Au 1er avril 2010, le gouvernement a validé la hausse des tarifs du gaz de 9,5% soit une ponction de 1 milliard d’euros sur les ménages !

Jean Paul DELEVOYE, dans son dernier rapport de Médiateur de la République, estime que 15 millions de personnes en France sont de 50 euros à 150 euros près à chaque fin de mois !

Le CNAFAL rappelle qu’en 1970, les écarts de revenus étaient de 1 à 20, qu’ils sont à l’heure actuelle de 1 à 230 ! 34 milliards d’euros de dividendes pour 2009 vont être distribués aux entreprises du CAC 40.

En 2008, le bouclier fiscal a rapporté 32 719 euros, en moyenne, à chacun des 13 998 bénéficiaires.

En octobre 2008, le gouvernement a engagé une enveloppe de 360 milliards d’euros pour des garanties de prêts interbancaires dont 40 milliards de recapitalisation !

Le montant des niches fiscales est estimé à 160 milliards d’euros, l’évasion fiscale (plus de 8 000 comptes français récemment identifiés en Suisse) serait de plus de 60 milliards d’euros ! »

Comme l’analyse cette association : « c’est une colère sourde, rentrée, froide pour l’instant ».... elle n’attend que l’occasion pour exploser.
 

"Veux-tu, pour me sourire, un bel oiseau des bois,
Qui chante avec un chant plus doux que le hautbois,
Plus éclatant que les cymbales ?
Que veux-tu ? fleur, beau fruit, ou l’oiseau merveilleux ?

- Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus,
Je veux de la poudre et des balles."

Victor Hugo, L’enfant grec, dans Les Orientales.
(c’est un peu d’actualité ...)


 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • Talion Talion 16 avril 2010 10:54

    Face au pourrissement généralisé de la situation la porte de sortie est connue malheureusement...

    La situation économique en chute libre entrainera un effondrement de la situation sociale française qui a son tour entrainera des troubles sociaux, une délinquance et même des révoltes plus ou moins localisées.

    Une montée des extrêmes est à prévoir jusqu’au moment ou, saisissant l’opportunité d’un scandale politico-financier quelconque, la grande muette (qui attend très probablement son heure) organisera un coup d’état qui aura toutes les chances d’être approuvé par une population excédée par plus de 30 années d’entubage de la part de notre classe politique.

    Un grand nettoyage par le vide sera alors très certainement organisé par nos instances militaires qui auront au moins le mérite de remettre nos élites actuelles à leur place : C’est à dire en prison avec grand renfort de procès hyper-médiatisés contre « une élite corrompue jusqu’aux sourcils ».

    Bref, les militaires nous jetterons comme os à ronger une victime expiatoire et réorganiseront le pays après avoir enterré une démocratie que la clique actuellement fini actuellement d’euthanasier.

    Un scénario irréaliste ?... Pas tant que ça si l’on en croit le turn-over important imposé au sein des états-major par le monde politique. A croire qu’ils craignent quelque chose (à juste titre je dirai...).

    Je n’en voudrai pas aux militaires s’ils devaient dans un proche avenir faire preuve de pragmatisme et décider qu’il est tant de remettre les chose à plat.
    Rien de réjouissant là dedans ça je suis d’accord, mais d’un autre côté il faut voir les chose en face : Le bateau coule et le capitaine actuel du navire est ivre !

    Vous pensez vraiment que les militaires continueront à rester les bras croisés à ne rien faire ?...


    • foufouille foufouille 16 avril 2010 11:38

      les militaires obeissent aux ordres


    • Talion Talion 16 avril 2010 11:55

      Jusqu’à ce que ceux qui sont en chargent leur prouvent qu’ils sont incompétents ou encore pire des traitres à la nation...

      Après il suffit de quelques officiers charismatique et d’une crise de confiance de la population vis à vis des politiques (concernant ce dernier point, à mon humble avis ce ne sera pas très dur...).

      Pour autant que je le sache, les officiers sont des patriotes avant d’être aux ordres. Si l’intérêt de la nation et celui du gouvernement devaient à leur yeux diverger, je doutent qu’ils choisissent le gouvernement plutôt que la nation.

      L’armée à tout à fait les moyens logistique de reverser le gouvernement et d’assurer une période d’intérim. Reste l’occasion (là dessus pas de soucis à se faire il risque d’y en avoir de plus en plus) et la volonté (concernant ce point à mon avis, cela risque d’aller croissant).

      La première mission de l’armée est de préserver les intérêts vitaux de la France. Si le gouvernement devait à ses yeux constituer une menace vis à vis de ces derniers, l’armée pourrait alors estimer légitime de le renverser.

      Ce ne serait pas la première fois que cela se verrait.


    • PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP 16 avril 2010 13:14

      Ben en ce qui me concerne : oui. La classe militaire française n’a rien à voir avec les juntes asiatiques ou sud américaines. Les chefs militaires depuis Bigeard ne sont plus que des carriéristes assujettis aux politiques . La grande muette, va continuer à la fermer d’après moi. Pour l’exemple les dernières révocations sur ordre présidentiel n’ont suscité que de la peur dans les rangs de la gendarmerie . Pas de mouvement de révolte ou de réaction quelle qu’elle soit. A écouter les gendarmes, la peur de la sanction est plus forte que l’envie de changer les choses. Les autres corps d’armées ne sont pas plus concernés et aucun général n’a une carrure lui permettant de faire « leader ». Pour que les choses changent il n’est pas besoin d’un coup d’état, il suffit simplement que toutes forces de l’ordre confondues, restent statiques le jour où les politicards en auront besoin. La force de l’inertie, par solidarité avec le peuple dont elles sont issues. Laisser les pourritures qui gouvernent assurer eux même leur sécurité , Qu’ils se retrouvent enfin face à face avec ceux qu’ils ont trahis et mépriser pendant des décennies . Là enfin les choses changeront. Et première des mesures, suppressions de TOUTES les immunités, parlementaires, présidentielle, diplomatiques et autres. Que chacun rende compte de ses actes.


    • Talion Talion 16 avril 2010 14:46

      Moyennement d’accord avec toi concernant en ce qui concerne ce régiment plus particulièrement.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/11e_brigade_parachutiste

      Je me suis laissé dire par un ancien militaire de ma connaissance que si danger il y a pour nos chers politiques il risque de venir de là.

      Accessoirement, l’une des raisons de notre présence en Afghanistan est peut-être afin d’éloigner de l’hexagone les unité les plus dangereuses pour le gouvernement.


    • finael finael 16 avril 2010 16:04

      Euh, le dernier coup d’état militaire en France ça remonte à quand au juste ?


    • Talion Talion 16 avril 2010 17:31

      La plus récente s’est traduite par une tentative célèbre de putsch en Algérie...

      Mais je me permets de rappeler que la France n’est (Oh surprise !) pas le seul pays existant sur cette planète et que (autre surprise !) ce qui a été observé par delà nos frontières peut tout à fait, si les circonstances sont propices, survenir également chez nous.


    • finael finael 17 avril 2010 10:31

      Oui un « putsh », dont l’objectif était de forcer la main au gouvernement pour conserver « l’Algérie Française » et non prendre le pouvoir !

      Et qui s’est terminé en eau de boudin.

      Quoique vous en pensiez l’armée française n’a pas la culture du coup d’état militaire.

      A propos, vous parlez de nos voisins, mais à part l’Espagne, quel autre pays, qu’il soit doté d’une armée de conscrits ou d’une armée de métier a connu un coup d’état militaire ?


    • Gabriel Gabriel 16 avril 2010 11:17

      Les démocraties sans les lois et la justice appliquée à tous, pauvres comme nantis, dirigés comme dirigeants, sombrent à terme inexorablement dans le totalitarisme. Qu’il soit militaire ou révolutionnaire, depuis la nuit des temps, les recettes appliquées et les résultats obtenus sont les mêmes. De la haine, du sang et du chaos car encore une fois notre avenir est écrit dans les livres d’histoires. Finalement, ce qu’il faut retenir de l’histoire, c’est que les hommes ne retiennent rien de l’histoire.


      • Talion Talion 16 avril 2010 11:57

        Exactement...


      • gimo 16 avril 2010 18:02

        gabi 

        non !!!! lhistoire n’est jamains écrite d’avance 
        et les ignorances de jadiset les 
        et la souffrances de La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un ou des individu /s affecté par un traumatisme, à prendre acte de l’événement traumatique ne sont plus les mêmes 
        c’est justement de ceci qui fait leur force des politiques 
        LA PEUR  DU PIRE  ; !!!!!
         !!MAIS LE PIRE EST DEJA LA « couvant » insidieusement au quotidien "


      • foufouille foufouille 16 avril 2010 18:15

        la force des politiques est de servir de marionnette a des gens qui utilisent la psychologie des masses
        une carte n’est pas le terrain


      • jourdan 16 avril 2010 12:16

        Pour avoir discuté avec une bénévole des Resto... il y a beaucoup de profiteurs dans les bénéficiaires. 

        Les mêmes qui se paient des canons au bar, des clopes et .. du rouge à lèvre à 15 € , viennent sans problèmes aux Restos remplir le frigo. 
        Ce n’est pas une majorité, mais ils sont nombreux.

        • foufouille foufouille 16 avril 2010 12:25

          ils devait faire partie de ceux qui se servent avant les beneficiaires
          pendant que tu y est, tu devrais proposer des bons de rationnement comme en 40


        • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 16 avril 2010 19:56

          réaction typique d’un cerveau lentement liquefié par la propagande libérale,les pauvres ne sont pas tous vraiment pauvres,y en a ils font semblant.Qu’elle utilité au debat sur la montée de la pauvreté si ce n’est de tenter de la nier ??


        • finael finael 16 avril 2010 12:24

          La révolte ou des révoltes ?

          En d’autres temps on aurait appelé ça des « jacqueries ».

          Les pouvoirs successivement en place depuis des décennies ayant si bien réussi à diviser le peuple en « catégories » plus ou moins artificielles : jeunes, vieux, privé, public, hommes, femmes, immigrés, juifs, musulmans, ... à l’infini, nous risquons de ne plus voir que des luttes « catégorielles ». Ce que les médias nous répètent à l’envi d’ailleurs !

          En conséquence de quoi chacun ne se sent plus solidaire « des autres » et même les « grandes catégories » se subdivisent.

          Il me semble bien difficile dans ces conditions d’envisager une « grande révolte », un « grand soir ».

          Seules, à mon sens, une ou des circonstances extérieures : catastrophe naturelle, conflit ouvert, choc économique catastrophique, ... pourrait déclencher un vrai mouvement de masse.


          • Peretz Peretz 16 avril 2010 17:43

            Exact ! @Finael. Il faut des circonstances exérieures agravantes. Il n’y aurait pas eu de Révolution en 1789 si les récoltes avaient été bonnes. C’est la faim qui pousse le loup. Donc tant qu’il y aura des restos du coeur ( et contradictoirement, il en faut) il ne se passera rien. Hélas ! Il faut la famine pour oublier les peurs.


          • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 16 avril 2010 19:59

            il en faut ??

            30 ans et rien n’a changé,au contraire cela a empiré.Es-ce vraiment bénéfique de remplir juste assez le ventre des pauvres pour éviter qu’il renverse l’ordre établit.Et qui donne les miettes si ce n’est ceux à qui profite l’ordre établit ??


          • CHALOT CHALOT 16 avril 2010 12:26

            D’accord avec Foufouille
            Il y a toujours à la marge des « abus » mais ils sont petits, tout petits à côté de qui se passe à côté


            • Elisa 16 avril 2010 12:31

              Ce constat est d’une terrible objectivité.

              Il est sûr qu’il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade (voire handicapé) dans la France de Sarkozy !

              Cependant qui veut aujourd’hui « de la poudre et des balles » ?

              C’est une métaphore bien sûr. Mais elle nous rappelle que notre démocratie est largement devenue un jeu de dupes où « s’affrontent » parlementairement des complices plus occupés à gérer une alternance sans enjeu qu’à offrir une véritable alternative politique.

              Il est particulièrement désolant de voir le principal parti prétendument d’opposition dépenser toute ou presque son énergie à déterminer le protocole pour désigner le calife qui remplacera le calife. Alors que l’offensive sur les retraites est déclenchée et sera bouclée bien avant les prochaines présidentielles.


              • François51 François51 16 avril 2010 13:27

                le Français, est un gros individualiste. il n’y a qu’a voir les réactions des Vendéens qui malheureusement pour eux, vont devoir subir la réorganisation si j’ose dire de la carte du littoral. en clair, pour nombre d’entre eux, leur maison sera rasé. ils n’hésitent pas a prendre a partie le prefet verbalement et sans doute même physiquement sans les forces de l’ordre. (les entend on gueuler le reste de l’année ?) non.
                maintenant, 7 millions de gens pauvres, qui galèrent dans ce pays, ça n’empecheras pas de dormir ceux et celles qui ne sont pas touchés par cette pauvreté scandaleuse dans un pays riche, ou les profits ne cessent d’augmenter et dont benificient une petite partie de la société. (des salaires de patron a 2 millions d’Euros par an, ça fait pas gueuler plus que ça).
                aux contraire, les Français continuent a donner un chèque en blanc a cette droite libérale a chaque scrutin ou presque. et pourtant la plupart n’en peuvent plus de la Sarkosie y compris et surtout chez les classes moyenne. ceux qui ne sont ni riche, ni pauvre allez comprendre. ?
                tant que l’on peut se payer sa petite baraque, le dernier écran plat, ou partir 8 jours au soleil au Maroc, ou 8 jours au ski l’hiver, que les autres crèvent de faim c’est leur problème.
                la révolte en France, ce n’est par encore pour tout de suite hélas. si révolte il y’a un jour elle partiras uniquement par les gens qui sont concernés par cette pauvreté qui détruit des vies. et bien certains qu’en France, que beaucoup ne seront pas solidaires si révolte il y avait hélas. ..



                • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 16 avril 2010 20:02

                  « ....a cette droite libérale »

                  Et la « gauche » elle l’est pas libérale ??


                • Marc.M Marc.M 16 avril 2010 13:39

                  Les vampires du Fouquet, les Pieds Nickelés du cac40 et les crapules du Medef sont autant de privilégiés, nobles et clergé que la Révolution avait raccourci d’une tête quand ils n’avaient pas choisi l’infamie de l’émigration. Ces prédateurs ont mondialisé leurs profits en mondialisant la pauvreté et la paupérisation. Ils ne doivent leur pérennité qu’à l’indolence d’un peuple abruti de formules politiquement correctes toutes faites par des courtisans qui monteraient sur le ventre de leur mère pour gravir un échelon vers un illusoire sommet.

                  Peuple, réveille-toi ! Rappelle-leur l’adage : « Celui qui oublie le passé se condamne à le revivre »


                  • gimo 16 avril 2010 17:44

                    marc

                    Peuple, réveille-toi ! Rappelle-leur l’adage : « Celui qui oublie le passé se condamne à le revivre »

                    je +++++ il est temps d’agir de tant d’injustices dévergondées
                    et d’arrétez de jouer au peti carton mis dansla boite 
                    pour se faire fouetter jusqu’au sang par fléau politique


                  • Kakapo Calimero 16 avril 2010 13:56

                    Je peut me tromper, mais un grand changement de societe et meme une revolution, a rarement pour cause la colere, le mecontentement du peuple (la plebe, la populace). Tout mouvement de leur part est toujours impitoyablement réprime.

                    Ce sont les classes moyennes, les commerçants, artisans, professions libérales qui lorsqu’elles sont touches par les mêmes maux que les prolos, bougent et font bouger. Tant qu’ils profitent du systeme, ils n’ont aucune raison de se manifester...

                    Des prolos cassent une préfecture : prison. des agriculteurs font pareils : rien, on les écoute.

                    Quant à l’elite, ils ont interet à ce que rien ne change. 


                    • foufouille foufouille 16 avril 2010 14:04

                      les cultos vont jusqu’au bout
                      ils ont des armes et des gros tracteurs


                    • Kakapo Calimero 16 avril 2010 14:09

                      Les « problemes de securité » actuels touchent depuis longtemps les milieux populaires. Ce n’est que lorsqu’ils ont commencés a s’exporter vers les arrondissements convenables des grandes villes comme Paris ou les banlieues « chics » de l’ouest parisien, que celà est devenu un veritable probléme. Les Hommes politiques se rendant aussi compte qu’ils tenaient là une formidable machine pour gagner (et bientot perdre) les elections.

                      Lors de la canicule, les pouvoirs ont commencés à reagir lorsqu’un musicien renommé en a été victime. Tant que c’était des cons...


                    • Kakapo Calimero 16 avril 2010 14:11

                      Ya de çà, ya de çà, Foufouille, mais pas seulement.


                    • foufouille foufouille 16 avril 2010 14:23

                      ils hesitent pas non plus a etre violent meme avec les flics
                      et sont plus olidaires que les prolos
                      ils sont pas non plus super riche
                      meme si la bouffe vient en grande partie de l’etranger, les francais croient encore aux paysans
                      une mauvaise « image » comme si le netat laissait les vieux se faire agresser sans rien dire
                      tout est dans la manipulation voulut

                      le jour ou les gueux resortiront les fourches ...............


                    • Kakapo Calimero 16 avril 2010 14:33

                      On est d’accord !


                    • foufouille foufouille 16 avril 2010 16:07

                      non
                      tu connait tres mal la france
                      vivre en ville est pour les riches et les cretins


                    • Fourmi Agile Evrard 16 avril 2010 16:22

                      A Foufouille, tu dis : « Vivre en ville est pour les crétins ».
                      Eh Foufouille, les gens de la campagne sont bien content d’avoir de l’électricité, du matériel agricole, des outils, fabriqués par ceux qui vivent en ville.
                      Respecte les citadins.


                    • foufouille foufouille 16 avril 2010 16:56

                      @ evrard
                      c’etait ironique
                      car avec les taxes et les loyers vaut mieux pas etre pauvre
                      y a aussi des usines en campagne
                      en fin bon, vu les delocalistions .............
                       smiley


                    • Fourmi Agile Evrard 16 avril 2010 16:59

                      Oui, il faudrait construire les villes à la campagne.... 
                       smiley


                    • frugeky 16 avril 2010 19:01

                      @ kronfi
                      on croirait du Raufer
                      et en quoi les zones rurales sont-elles plus françaises ?
                      Ce sont là qu’on trouve le plus de réactions racistes alors que c’est là qu’on y trouve le moins d’étrangers.


                    • foufouille foufouille 16 avril 2010 19:11

                      @ frugeky
                      ca depend des coins


                    • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 16 avril 2010 20:34

                      "..on croirait du Raufer
                      et en quoi les zones rurales sont-elles plus françaises ?
                      Ce sont là qu’on trouve le plus de réactions racistes alors que c’est là qu’on y trouve le moins d’étrangers.’


                      Et c’est les campagnard du cantal les racistes ??
                      Il y a pas mal de FRANÇAIS musulmans et d’autres cultures dans le cantal moins présent qu’en ville mais il y en a et je peut vous dire que c’est pas la même tension qu’en ville, partageant ma vie entre les deux.Je ne nie pas qu’il y a quelque xénophobes invétérés mais observé bien les scores du FN en campagne avant de parler.Le parti qui attire les racistes ne fait pas des 20% dans les régions les moins peuplées et les plus pauvres mais bien dans celles proches de centre urbains qui concentre énormément de problème sociaux et de clivages économiques.
                      Un peu ridicule de parler de racisme à tout va quand on arrive même pas à parler des français de culture différente,ou pas dans le ton du « type » local autrement qu’en utilisant le mot « étrangers »
                      Les « paysans » sont beaucoup moins racistes que vous ne le croyez et pour une raison simple,à la campagne on aime les gens simples qui n’ont pas peur de se salir les mains et une personne qui vit sa vie ainsi ne se verra pas mettre au ban,bien au contraire et ce quel que soit son origine,.


                    • Fourmi Agile Evrard 16 avril 2010 16:19

                      Il n’y aura pas de révolution en France. Ça fait des années qu’on entend ce refrain.
                      Parce que pour qu’il y ait une révolution, il faut vraiment qu’une majorité de gens soient excédés par une misère terrible. On en est loin, la France est un pays très riche. Regardez les caddies dans les supermarchés, remplis à craquer. Partout on construit sa villa, on achète une nouvelle voiture.

                      Il y a beaucoup plus de gens contents que de gens mécontents. Ceux qui sont vraiment dans la misère sont une minorité Allez 800 km plus au sud, Algérie, Maroc, ou même Espagne. Là il y a vraiment de la pauvreté et il n’y a pas de révolution.

                      « Ce que veut le peuple c’est du pain et des jeux » : cet adage date d’il y a 2000 ans. Tant qu’il y aura des matchs de foot, des divertissement à la télé et de quoi manger, il ne se passera rien en France.
                      Il y aura des grèves, des révoltes locales, mais l’Etat controle bien la situation, ils ont l’armée et donc le pouvoir.

                      Mais surtout une révolte pour aller vers quoi ? Qu’ils soient de gauche ou de droite, ce sont les mêmes escrocs dirigeant des escrocs.

                      Non, non, rien ne va changer, tout, tout va continuer.


                      • foufouille foufouille 16 avril 2010 17:00

                        vaut mieux etre pauvre au soleil
                        en france, tu te les geles en hiver

                        « Regardez les caddies dans les supermarchés, remplis à craquer. Partout on construit sa villa, on achète une nouvelle voiture. »
                        tu fait les courses pour le mois
                        50pc de proprietaires
                        les smicards ont des voitures d’occasion


                      • Dominique TONIN dume 16 avril 2010 17:52

                        @EVRARD,
                        Sûr qu’avec des témoignages comme celui là, nous ne sommes pas prêts de gagner le combat, le changement. Plus pessimiste que toi, tu meurs ! Ce qui manque à la France et aux français, c’est un leader, un vrai, un couillu, exit les enarques, mais plutôt un de ceux qui ont l’habitude d’avoir les mains dans le cambouis.....lire mon commentaire un peu plus bas ou un peu plus haut sur cette même page.
                        Courage EVRARD, nous sommes contraints de réagir sinon nous finirons tous à 80 % dans la précarité...ça c’est du POSITIF !
                         Dumè

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès