Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La stratégie du Béarnais

La stratégie du Béarnais

Un homme qui a réussi à éradiquer son propre bégaiement peut-il, à lui seul, parvenir à faire bégayer un système politique marqué su sceau du bipartisme ?

François Bayrou est un homme ambitieux. C’est aussi un homme très habile dont l’aura ne cesse de croître auprès des agnostiques de la politique. Pour que les Français puissent croire en lui, il devra rompre avec la stratégie du service minimum. Croire en son destin ne suffit pas à le faire !

Cest le vent qui tourne ! Mon ami Gérasime ne l’aimait pas. Il m’en parlait comme étant potentiellement le futur président de la République Française. Nous étions dans les années 1990. Maniant la chèvre et le chou, sachant retourner sa veste du bon côté, François Bayrou, en dehors de son ambition personnelle, n’a pas toujours brillé par sa constance. Force est de constater que, depuis l’élection présidentielle de 2007, le bonhomme semble appliquer une stratégie dont la constance est, cette fois, la principale marque de fabrique.

Ménager les susceptibilités

Le 27 janvier, soit deux jours avant la grande manif du 29, il vote la motion de censure. Mais là où le Parti Socialiste provoque l’ire de François Chérèque, l’un de ses soutiens en 2007, François Bayrou donne consigne à ses militants de se fondre aux manifestants sans arborer les bannières du Modem afin de ne pas repousser l’électorat de centre droit dans les bras de Sarkozy. François Chérèque, en bon missi dominici du Béarnais, a expliqué tout le mal qu’il pensait de la présence du Parti Socialiste à une manifestation syndicale en opposition totale avec les principes de la Charte d’Amiens de 1906. Avec Chérèque, une grande partie de la CFDT vient de quitter les rivages de la gauche politique.

Être le candidat du centre et de la gauche

Lors de la présidentielle de 2007, la deuxième gauche, avec les Gracques, Chérèque et les autres, a voté Bayrou. A ces voix, se sont ajoutées celles des socialistes à gauche de la gauche qui prônait le vote révolutionnaire pour mieux faire imploser le PS. La candidature de Royal était la pire pour Bayrou qui aurait préféré tout autre candidat socialiste afin de faire le plein des voix du côté des catholiques de gauche. Pour battre Sarkozy, il fallait voter Bayrou au premier tour. C’est aujourd’hui une certitude. Certains bruits non vérifiés par ailleurs ont fait part que Martine Aubry l’aurait compris mieux que quiconque.

En refusant de participer aux manifestations, François Bayrou a donc refusé de faire un pas à gauche. En revanche, son positionnement le rend chaque jour davantage compatible avec un vote de la gauche en sa faveur au cas où il resterait au second tour face au candidat de la droite en 2012.

Éviter de parler pour ne rien dire

Ne pas participer aux manifestations lui aura aussi évité de se faire huer à l’image des socialistes, qui, sous l’égide de Martine Aubry, sont allés manifester en ce jeudi 29 janvier. Était-ce leur place quand François Hollande reconnaît la piètre qualité du plan de relance concoctée par la direction actuelle du Parti Socialiste ? Malek Boutih qui a rejoint Royal dit qu’il s’agit d’une régression qui reprend les recettes usées. Usés, les socialistes ?

De son côté, le Béarnais s’est évertué à ne pas trop communiquer sur son plan de relance dont Marielle de Sarnez nous assure qu’il s’articule autour d’un emprunt européen afin de financer de grands travaux et une aide aux plus modestes. Le bon sens confine hélas à la forme la plus crasse de la bêtise affligeante. Le seul problème, c’est que, malgré mes recherches avancées sur le site du Modem, sur les moteurs de recherche et d’actualités Internet, je n’ai trouvé aucune référence explicite au plan de relance du Modem. De plan de relance, le Modem n’en a point !

Concilier l’inconciliable

François Bayrou, en raillant et la gauche et la droite, en oublie l’essentiel : construire un projet crédible... et cohérent. Compte tenu de la nature du Modem composé de militants du centre droit, de transfuges des Verts et du PS, je crains qu’il ne faille attendre 2011 pour voir émerger l’once de la moindre idée digne de ce nom. Difficile en effet de synthétiser la pensée de Corinne Lepage, Jean-Luc Bennahmias et Jean Peyrelevade. Compte tenu des forces dont dispose aujourd’hui le Modem, les objectifs personnels de son Président me semblent peu compatibles avec la nécessité de produire.

Crédit photos : le Jdd, la Procure, Philippe Remacle


Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Yena-Marre Yena-Marre 31 janvier 2009 14:50

    Bonjour,
    La taverne va nous péter une pile ! smiley
    Dans tous les cas je surveille sa réaction à ce brillant portrait smiley


    • vivelecentre 31 janvier 2009 14:57

      un système politique marqué su sceau du bipartisme ?


      Je n’arrive pas a comprendre cette obsession et cette idée du bipartisme !!?

      En France, il y a pourtant le choix et pour (presque ) tout les goûts !

      - Deux trois formations droitières qu’il ne m’intéresse pas de citer

      - des formations souverainistes ( en fait nationalistes qui n’osent pas s’afficher ainsi , Debout la France,Mpf et autre MC-chevenement )

      - des formations plutot de droite, Ump, feu udf éclaté entre nc ump et autre horizons, le PR valoisien

      - des formations de centre gauche , Modem, Prg

      - sociale, democrate Ps

      - des ecolos vert s ou autre

      - des communistes

      - Lo

      - Lcr

      - le parti des travailleurs
      et j’en oublie certainement...

      Plutot que bipartisme , vous voulez plutot evoquer la bipolarité de la vie politique ?

      Là encore , cela résulte du principe majoritaire et s’est tant mieux pour assurer un minimum de stabilité et faire des choix politiques clairs sur un programme tout aussi clairement défini

      Vous allez me dire que l’on assiste au combat hégémonique du Ps et de l’ump ( de façon populiste , on dit "umps"..)
      Mais ce n’est qu’une situation à un moment donné !
      Rien n’empeche une formation de tenter par une offre complete et pertinente de recuperer le leader chip d’un coté ou de l’autre

      A droite par exemple , il y avait deux partis de taille quasi identique, dans les années 80, après un président centriste, l’Udf avait plus d’élus à l’assemblée nationale que le Rpr !! Par la suite et dans la fin des années 90, les "gaullistes ont pris l’avantage sur l’udf
      ( on sait malheureusement que le dernier président en titre de l’udf n’a pas su contenir ses troupes et résister à la mise en place de l’ump, mais on sait aussi qu’il n’a aucune qualité de rassembleur - je parle de Bayrou bien sur !-)

      A gauche , le parti communiste était dominant jusqu’au milieu des années 70 !!!. Aujourd’hui il est probable qu’il y a une recomposition à gauche , avec deux nouveaux pôles, l’un social démocrate et l’autre résolument plus à gauche.
      D’ailleurs Bayrou par opportunisme ou certain diront par habilité, n’ayant pu s’imposer à droite ,est clairement sur ce creneau depuis 2 ou 3 ans !
      Son reve est de devancer le Ps et d’etre le nouveau principal opposant à la droite ! ( les français jugeont de la coherence de la demarche politique de cet ancien conservateur chretien ...mais ca, c’est un autre probleme )



      Alors pourquoi parler de bipartisme en France alors qu’il y a tellement de voies possibles ?? 


      • PapyJC_78 31 janvier 2009 16:34

        @vivelecentre

        "Plutot que bipartisme , vous voulez plutot evoquer la bipolarité de la vie politique ?

        Là encore , cela résulte du principe majoritaire et s’est tant mieux pour assurer un minimum de stabilité et faire des choix politiques clairs sur un programme tout aussi clairement défini
        "

        Peut être la mémoire vous fait-elle défaut mais pouvez vous me citer un autre parti que l’UMP (avec ses nombreuses variantes de sigles mais pas trop de personnes) ou le PS qui soient arrivés aux affaires ces 50 dernières années ?

        Avec le résultat global que l’on commence à connaitre aujourd’hui ! pensez vous vraiment que la stabilité dans l’inefficacité soit véritablement un bien pour la France ?

        Question subsidiaire : comment pouvez-vous séparer le NC de l’UMP dans votre recencement des partis  ?

        N’est-il pas temps de procéder autrement qu’avec un scrutin si majoritaire qu’il en devient anti-démocratique ?
        Même votre président avait promis de penser à une part de proportionnelle, je l’ai vainement attendue dans la récente loi organique touchant à l’Assemblée Nationale.... 


        • vivelecentre 31 janvier 2009 19:33

          udf et Giscard


        • PapyJC_78 31 janvier 2009 22:33

          @Vivelecentre
          C’est pas un peu court comme réponse ?
          parmi tous les partis cités, il n’y a que L’UDF qui est d’ailleurs dissous dans l’UMP sous sa forme minimum du NC !

           


        • vivelecentre 1er février 2009 09:24

          Sur que si l’udf avait eu un autre president, elle aurait mieux resisté aux appetit s de l’ogre ump/rpr et ne serait pas passé de plus de 200 deputés à a peine 3 modem et une trentaine de Nc aujourd’hui ... !!

          Mais il n’empeche que je vous ai repondu et effectivement parmi les " derniers president exepté celui en exercice, nous avons eu 3 tendances , un president centriste, un socialiste et un gaulliste.

          Maintenant , vous revez peut etre d’un president "Vert", "Souverainiste" oude" gauche anticapitaliste(sic)"
          A l’une de ces formations de faire une proposition assez coherente pour etre la principale alternative !


        • PapyJC_78 1er février 2009 10:43

          Je ne tiens pas particulièrement à un prochain président issu de l’un des partis que vous citez sauf du MODEM. 
          Mais combat votre affirmation irréaliste de ce qu’il n’y aie pas de bi-partisme de gouvernement.

          Je combat aussi le fait avéré que le principe majoritaire soit anti démocratique en laissant la France gouvernée par les élus d’une minorité de français. Et je constate que depuis 50 ans que celà dure, la qualité de vie de nombre de nos concitoyens se dégrade de plus en plus rapidement. Malgré quelques bonnes décisions tant d’un coté que de l’autre.

          Quant aux "choix politiques clairs sur un programme tout aussi clairement défini" pourriez vous nous indiquer à quels endroits du programme de NS sont inscrits :


          - le paquet fiscal,

          - les franchises médicales,

          - la limitation du droit d’amendement,

          - la reprise en main de l’audiovisuel public

          - etc...


        • Papybom Papybom 31 janvier 2009 18:01

           

          Enfin un article qui n’est pas sectaire.
           
          « Un homme qui a réussi à éradiquer son propre bégaiement peut-il, à lui seul, parvenir à faire bégayer un système politique marqué su sceau du bipartisme ? »
           
          Non, bien sure et j’ajoute que je vous fais grâce d’avoir trouvé un argument aussi profond. Son cas est rédhibitoire. 
           
          Nous aurions pu avoir la grâce de Mme Royal. Lorsqu’elle n’est pas à l’étranger, pour enrichir sa culture, nous avons ses œuvres littéraires pour combler son absence.
           
          « Pour battre Sarkozy, il fallait voter Bayrou au premier tour. C’est aujourd’hui une certitude. Certains bruits non vérifiés par ailleurs ont fait part que Martine Aubry l’aurait compris mieux que quiconque ». 
           
          Ne soyez pas injuste, pour battre Sarkosy il aurait suffit de l’U.M.P comprenne que seul Mme Royal était la meilleur. Avec les voix U.M.P plus quelques membres du P.S ; elle avait ses chances.
           
          « En refusant de participer aux manifestations, François Bayrou a donc refusé de faire un pas à gauche. En revanche, son positionnement le rend chaque jour davantage compatible avec un vote de la gauche en sa faveur au cas où il resterait au second tour face au candidat de la droite en 2012 ».
           
          Rassurez-vous, nous sommes deux à avoir cernés ce triste individu. D’ici 2012, nous serons des centaines. Nous le renverrons à son tracteur. Avez-vous lu son programme ?
          Je me suis fait violence pour le parcourir : http://www.bayrou.fr/propositions/
          C’est pitoyable. Un exemple : François Bayrou veut simplifier et stabiliser la fiscalité, locale et nationale, dans une perspective de développement durable. Il s’agit à la fois d’assainir les finances publiques, et d’encourager l’innovation et la recherche, l’esprit d’entreprise et l’emploi. Et, je ne reprendrais pas son projet sur le non cumul des mandats. C’est de l’hérésie, nous l’avons échappé belle !
          « Compte tenu des forces dont dispose aujourd’hui le Modem, les objectifs personnels de son Président me semblent peu compatibles avec la nécessité de produire.  » 
          Vous avez gardé votre argument le plus fort pour la fin. C’est habille de votre part et si vous me permettez, je le ressortirais lorsque l’on n’attaquera sur les minimes divisions du P.S.
           
          Merci pour ce texte enrichissant.  Commentaire constructif ? 60 NON

           


          • laelia laelia 1er février 2009 08:21

            On en est encore là  ? ( gauche - droite ) Faut-il que la démocratie soit difficile à comprendre pour certains d’entre vous.

            Et bien oui, très chers amis, nous, au Mouvement Démocrate, sommes dans un centre "libre et révolutionnaire" ! Nous sommes des Citoyens Démocrates. Cela ne plait pas ? On sait ! ! ! hihihi ! et oui... on le peut !

            à très bientôt,
            Danielle


            • Pourquoi ??? 1er février 2009 08:54

              On dirait bien que Bayrou fait peur au PS...

              Rassurez-vous, Denis : Bayrou n’a aucune chance de réussir... Il est honnète et droit. Ce sont des défauts impardonnables en politique.

              Les Français préfèrent les manipulateurs, menteurs, tricheurs, voleurs. Ils virent les gens honnètes comme de Gaulle et Jospin. Ils n’éliront jamais Bayrou....


              • vivelecentre 1er février 2009 09:35

                Honnête et droit lorsqu’il s’achète 40000€ de costard en un jour et qu’il essaye de faire prendre en charge ces frais peso au titre des dépenses de campagne...( je sais ce ne sont pas des montres..)
                Honnête et droit lorsque ses dépenses d’avion privé explose lors de la campagne 2002 au point d’être en partie rejettée alors que le bus au colza amuse(peu) la galerie
                Honnête et droit lorsqu’il fait acheter massivement toujours dans les frais de campagne -c’est à dire des contribuable- sa prodigieuse littérature
                Honnête et droit lorsqu’il rencontre en catimini Omar Bongo a quelques semaines du premier tour de la présidentielles ( 2007)
                Honnête et droit lorsque dans le congres fondateur du modem , il jette en pâture ses opposants internes devant une assemblée sous controle et acquise d’avance dans la recherche de plébiscite a main levée (sic)
                Honnête et droit lorsqu’il empêche le depot d’autres mentions en laissant seul la sienne et ainsi obtenir un score stalinien 99% des votants dont il n’hésite pas a se gargariser
                Honnête et droit.


              • vivelecentre 1er février 2009 09:42

                honnête et droit comme Jospin qui supprime les fonds spéciaux ......au bout de cinq ans à la fin de son mandat alors qu’il a réceptionné pendant 5 ans les 500 millions en liquide , chaque année avant de les dispatcher
                Je me souviens d’un reportage d’Aubry sur son départ du ministère pour la mairie de Lille ou le journaliste filmait et ne s’offusquait pas des enveloppes épaisses de liquide que Martine Aubry distribuait à ses collaborateur en même temps que la bise....

                Écoeurant !!

                Il y en a marre des donneurs de leçon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


              • PapyJC_78 1er février 2009 10:30

                Qu’a donc à voir Bayrou avec les fonds secrets ?

                On peut aussi continuer la litanie ....
                Honnete et droit comme Morin, Lagarde et les autres en abandonnant son parti entre les deux tours de la présidentielle au profit de sa carrière personnelle ....

                à part ça, un minimum de preuves de tes affirmations seraint les bienvenues dans un débat démocratique.



                 


              • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 1er février 2009 18:33

                Je ne suis plus au Ps depuis le 11 décembre. 

                Comparer Bayrou à De Gaulle me semble audacieux !!! ;+)


              • vivelecentre 1er février 2009 20:17

                les fonds secrets, c’était en réponse à "pourquoi pas ?"

                pour les justificatifs , je vous laisse seul juge :
                http://www.dailymotion.com/video/x1infz_bayrou-et-de-villepin-chez-bongo
                Par charité chrétienne ( certainement) ou pas désintérêts(plus probable), les médias français n’ont pas relevé....
                Puis :
                http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/depuis-1958/decisions-par-date/2002/compte-bayrou-2002/decision-compte-bayrou-2002-du-26-septembre-2002.699.html

                Je sais , c’est souvent décevant, il y a la légende..... et la réalité ! Beaucoup plus banal, beaucoup plus médiocre...


              • PapyJC_78 2 février 2009 10:37

                Bongo n’est à mon sens pas plus infréquentable que Kadhafi (entre autres despotes) que votre président a reçu en grande pompe pour un résultat économique plus qu’insignifiant. N’est-ce pas là ce que l’on apelle de la politique internationale ? . Pourquoi le NC n’a-t-il pas dénoncé cette réception ?

                Ces comptes de campagne sont ceux de 2002. Pourquoi, ceci étant connu, les décisionnaires et membres de la défunte UDF ont-ils persévéré dans ce que vous considérez comme une erreur pendant 5 ans et présenté à nouveau F. Bayrou en 2007 ?


              • vivelecentre 2 février 2009 12:52

                La question n’est pas de savoir si Omar Bongo est plus ou moins frequantable que d’autres !

                Il a juste la reputation d’etre l’un des financiers occultes de la politique française.....

                La question est : Pourquoi Bayrou a t’il tout fait pour cacher cette rencontre ( et bien sur , pourquoi cette rencontre puisque officielement ce n’est pas pour la "francafrique ????) ?

                Sur le financement de la campagne 2002, ces petites libertés ( qui auraient pu entrainer une qualification penales pour leur auteurs si justement ces derives n’etaient pas gentiment retoquées par leurs pairs) doivent etre rappelées pour denoncer les "donneurs de leçons" !!


              • kriptonite 2 février 2009 14:03

                Il serait interessant que vous nous fournissiez les comptes de campagne de N.Sarkozy(qui a du demander une rallonge) ainsi que celle de S.Royal et F.Bayrou pour 2007 on pourra alors se faire une idee ,qui a depense quoi et pourquoi !!!
                 Sarkozy aussi a vu Bongo et alors ou est le "Probleme" ça vous n’en parlez pas....et Sego a bien etait en Chine.. !!!


              • kriptonite 2 février 2009 14:16

                Bayrou cache sa visite ? fallait lui demander il vous aurait repondu.....


              • vivelecentre 2 février 2009 16:37

                les comportements éventuels des uns n’excusent pas les autres et surtout le quidam désigné !

                Là on parle de Bayrou.

                Vous savez celui qui passe son temps à donner des leçons et dire ce qui est bien et ce qui ne l’est pas !

                répondez simplement si vous trouvez cela normal que Monsieur Bayrou ai tenté de faire prendre en charge 40000€ de costards personnels ( c’est quand même une sacrée dépense, plus de trente briques de costard !!) par de l’argent publique ou s’il est normal que le même argent serve a acheter ses propres livres !!

                Répondez moi juste sur ce point !

                Où est l’exemplarité, où est l’honnêteté ?


              • PapyJC_78 2 février 2009 17:56

                On parle de la stratégie de Bayrou
                On parle donc forcément aussi de ce qui le distingue d’autres personnages politiques

                Selon vous,donc, Bayrou se cache d’avoir vu Bongo ? à mon sens pas plus que les autres qui l’ont également rencontré à la même occasion...

                Il serait aussi le seul à s’être vu retoquer ses comptes de campagne en 2002, comptes qui n’ont fort probablement pas été tenus par lui mais par le trésorier de L’UDF de l’époque
                Il y avait d’ailleurs à cette époque pas mal de magouilles dans l’évocation desquels sont cités des noms que l’on retouve maintenant ailleurs qu’au Modem :
                www.denistouret.net/constit/Douste-Blazy.html

                Répondez moi par contre un peu plus en détail à propos de l’honneteté qui permet de trahir son candidat entre les 2 tours d’une élection présidentielle ....





              • Jean-Louis Touchot Jean-Louis Touchot 1er février 2009 10:33

                 "François Chérèque, en bon missi dominici du Béarnais, a expliqué tout le mal qu’il pensait de la présence du Parti Socialiste à une manifestation syndicale en opposition totale avec les principes de la Charte d’Amiens de 1906."

                François Chérèquen’a fait que réaffirmer un principe de la CFDT, indépendance des syndicats et du pouvoir politique, il n’a fait que continuer la ligne sur ce point d’Edmond Maire dans les années 80. 

                La manifestation du 29 Janvier 2009 à mon sens a dépassé un simple "appel unitaire syndical", au delà des revendications syndicales concernant les promesses non tenues du gouvernement en place, il y avait l’expression d’un raz le bol de citoyens de voir un pouvoir autocratique imposer et dicter sa loi, en ce sens le politique était légitime aux cotés des manifestants syndicaux et non dans la manifestation.

                "François Bayrou, en raillant et la gauche et la droite, en oublie l’essentiel : construire un projet crédible... et cohérent. Compte tenu de la nature du Modem composé de militants du centre droit, de transfuges des Verts et du PS, je crains qu’il ne faille attendre 2011 pour voir émerger l’once de la moindre idée digne de ce nom."

                Un projet crédible, ne peut être construit par un seul homme. Aujourd’hui au MoDEM dans des commissions, nationales et départementales, à l’occasion de "café démocrate" ou de réunions publiques, des hommes et des femmes travaillent, réfléchissent ensemble sur tous les grands sujets de société ( 5000 interventions rien que pour l’Europe) et à partir de ce travail un projet sera construit . 

                Le MoDEM aura des projets pour l’Europe , pour les régions, et proposera avant 2011 un autre projet de société , il y a eu le temps de l’organisation du mouvement, maintenant il y a celui de la réflexion 

                Comme disait Jules César ou François Miterrand "il faut donner du temps au temps"

                Il ne s’agit pas de "railler" la gauche et la droite, mais de sortir de ce "bi partisme" dans les valeurs ne sont plus claires . Sur quelles valeurs la "gauche " et la "droite" se distinguent ? 

                Sur les délocalisations par exemple , quelles mesures différentes ont été mises en place par les pouvoirs alternatifs de "gauche" ou de "droite" ? sur la gouvernance des entreprises , le pouvoir politique ne peut rien ? comme l’a déclaré en son temps Lionel Jospin premier ministre de gauche , Sarkosy prouve le contraire en imposant le gel des bonus des grands patrons bancaires.

                "Et, je ne reprendrais pas son projet sur le non cumul des mandats. C’est de l’hérésie, nous l’avons échappé belle ! "

                Le MoDEM soutien toujours ce projet, qui devra s’appliquer dès lors que tous les élus seront placés devant la même contrainte, il n’est pas acceptable que certains puissent super cumuler, quand d’autres s’abstiendraient au choix d’un seul mandat.

                Il faut réfléchir, certains mandats peuvent être compatibles, Maire/Député, Maire Conseiller Général, Régional etc...

                Pour ceux ou celles qui annoncent un respect aujourd’hui du non cumul, il faut s’interroger si ce n’est pas par stratégie . (une non présentation au suffrage pour éviter le risque d’être battu par exemple) 


                • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 1er février 2009 18:37

                  Les billets les plus commentés sont le plus souvent jugés inintéressants. Les votes seraient-ils, en la circonstance, l’objet de chauds partisans  ? ;+)


                  • laelia laelia 2 février 2009 09:35

                    Bonjour Denis,
                    C’est bien, de la part de l’auteur, de participer au débat. Merci donc.

                    Quand on est Modem, on ne s’en cache pas, voyez-vous .. C’est un choix pesé, et celui de François Bayrou de créer un nouveau parti (il était temps de recycler les anciens UDF, PS ? peut-être bien !) pour nous , c’est comme un cadeau, ailleurs on s’y retrouvait pas.

                    Par contre, lui, a beaucoup perdu. Il serait premier ministre si il nous avait pas fait cadeau de cette liberté. C’est aussi cette liberté qui nous permettra de construire.très loin dans l’avenir. 


                  • samedi 2 février 2009 07:41

                    je trouve votre article venimeux sans excès

                    vous avez raison avec certitude sur un point au moins, Bayrou n’avait aucun plan de relance ; il a dit en avoir un qu’il n’a jamais été capable d’énoncer, c’est un peu comme sa motion de censure elle est restée muette


                    • kriptonite 2 février 2009 14:10

                      Motion de censure "Muette" vous avez raison puisque Sarkozy lui a coupé les ailes tant a Pau que dans les medias faut-il qu’il lui fasse peur pour en arriver a comploter .....meme pas le courage de se battre idee a idee ,d’homme a homme...


                    • vivelecentre 2 février 2009 17:15

                      toujours la theorie du complot !!
                      comme si, en 2007, lorsque Bayrou est devenu le troisieme homme, il n’avait pas lui AUSSI beneficié de la couverture de tout les hebdos ! La il ne critiquait plus les medias...

                      c’est en peu comme ca l’arrange !

                      En tout cas compte tenu du "poids parlementaire du modem ,il bénéficie clairement largement d’une sur exposition. malgrès qu’il n’ait pas grand chose de plus à dire que son ancien copain Morin au charisme voisin (même école..) qui a 10 fois plus de deputé

                      Pour ce qui est des idées du modem , là c’est le grand floue...
                      Plutôt Sarnez qui oriente le parti sur la gauche
                      Plutôt peyrelevade qui préfère investir dans les entreprises en choisissant de diminuer volontairement le pouvoir d’achat des français ( vous avezqu’a lire son livre...)
                      Pro européen, souverainiste ?

                      tout depend des circonstances .....


                    • PapyJC_78 2 février 2009 18:13

                      Les idées du Modem sont toujours plus détaillées cf. : www.mouvementdemocrate.fr/ 
                      que celles de l’UDF que voulait relancer Arthuis où celles du NC de Morin qui ne sont que celles du maître UMP.

                      "Pour ce qui est des idées du modem , là c’est le grand floue...
                      Plutôt Sarnez qui oriente le parti sur la gauche
                      Plutôt peyrelevade qui préfère investir dans les entreprises en choisissant de diminuer volontairement le pouvoir d’achat des français ( vous avezqu’a lire son livre...)
                      Pro européen, souverainiste
                       ?
                      "
                      Lorsqu’on a compris, après 50 ans d’alternance droite/gauche que ni l’une ni l’autre seules ne détient LA vérité, il ne parait pas totalement débile de chercher à faire travailler ensemble des gens aussi différents que ceux que vous citez pour éviter de se retrouver dans la situation présente ou les idées sont clairement orientés au détriment du plus grand nombre de citoyens.

                      Sans qu’une opposition bayonnée, ainsi particulièrement que le Nouveau Centre, ne puisse avoir une quelconque influence sur ces décisions d’une chambre aux ordres ne représentant reèllement que 11 millions de français sur plus de 60.

                      Il semble juste que vous n’ayez pas encore compris.....


                    • vivelecentre 2 février 2009 22:17

                      Si l’on vous croit, c’est plutot Bayrou qui n’a rien compris ! puisqu’aujourd’hui il est clairement sur une autre stratégie !
                      en effet son espoir, c’est de faire un meilleur score que le ps et ainsi , revendiquer la tête de l’opposition à sarkozy
                      Et là, l’opposition sera bien...a gauche !

                      Quand a faire gouverner ensemble des gens de droite et de gauche, ce n’est pas ce qui se passe aujourd’hui ?

                      Quand a un centre indépendant, je vous rappelle qu’il ne s’agit plus de cela ! Bayrou a bien dit qu’il faudra se rassembler avec les socialistes pour battre Sarko, sous ses ordres bien entendus(sic)
                       
                      cette troisième voie ??, rien de très nouveau , c’est une vielle chimère qui a commencé sous Lecanuet en 1965..... !

                      Quand vous aurez enfin compris que Bayrou vous mène en bateau que ce n’est qu’un vieux politicard opportuniste prêts à prendre n’importe quel créneau pour assouvir son soit disant destin....

                      Et la notion de droite et de gauche n’est pas prêts de disparaitre ! croyez moi

                      Et dans une democratie il me semble plus sain que le débat soit clair , les choix clairement identifiés, une majorité et une opposition pour éviter tout les amalgames et le "tous pareils" favorable aux montées d’extrémistes de toutes sortes 

                      Quand a l’appellation "droite gauche", si cela vous dérange , vous n’avez qu’a trouver une autre façon d’organiser les places dans l’hémicycle !!


                    • PapyJC_78 2 février 2009 23:29

                      Si ce n’était qu’un problème d’appellation !

                      Nous parlons de problèmes d’éfficacité politique :
                      faire que le plus grand nombre puisse vivre décement et en paix.

                      50 ans ne vous ont pas suffit pour vous démontrer l’inéfficacité de la pseudo lutte entre deux blocs de professionnels de la politique !

                      Niez vous la situation actuelle où la gabegie des 30 dernières années a fait de la France la nation la plus endettée de l’Europe des 12 dans l’impossibilité de relancer par la consommation à cause d’une dette abyssale.
                       
                      Et vous ne répondez toujours pas à propos d’honneteté....



                    • vivelecentre 3 février 2009 20:01

                      Honnêteté honnêteté, je croyais avoir déjà disserté sur les petits écarts de votre herault....

                      Argent publique pour des dépenses personnelles privées , honnêteté intellectuelle douteuse sur le positionnement opportuniste (bien sur ce sont les autres qui trahissent....) bref. !.

                      Quand au résultats économiques de la France, le constat est certainement exacte mais le diagnostic diffère, c’est justement parce que l’on a gouverné de la même façon pendant 30 ans, avec interventionnisme et forte dépenses publiques , le culte d’une certaine exception française que l’on en est là !

                      Par contre, expliquez moi comment gouverner autrement qu’avec un camp majoritaire, qu’il soit issu d’un parti dominant ou d’une coalition !

                      Qui plus est en terme de coalition, ( ce qui peut être peut vaguement se rapprocher de ce que vous souhaitez) ce n’est pas vraiment un modèle d’efficacité ( cf l’allemagne)ni de stabilité politique (cf l’Italie) 


                    • PapyJC_78 3 février 2009 22:47

                      C’était une demande de réponse sur un point précis, d’hier 2 février à 17:56 :
                      "Répondez moi par contre un peu plus en détail à propos de l’honneteté qui permet de trahir son candidat entre les 2 tours d’une élection présidentielle .... "

                      Et désolé mais votre réponse ne me satisfait pas sur ce point précis !


                    • vivelecentre 4 février 2009 09:21

                      Pardon, je n’avais pas compris que c’était cela que vous évoquez

                      Bayrou a dit entre les deux tours qu’il voterait Royal, cela ne suffit pas a expliquer la défection des parlementaires Udf ?
                      En fait bien sur , Bayrou n’a pas dit cela , mais cela revient au même !
                      il a dit qu’il ne voterait pas Sarko ! et alors ? Comme il ne fait pas parti des abstentionnistes , qu’il a le sens civique et compte tenu du fait que voter blanc ou nul consiste a donner la prime a celui qui est -apparemment - en tête, le plus efficace pour barrer la route à Sako était de voter Royal !

                      Donc Bayrou a voté Royal ou du moins , c’est ainsi que ses pairs l’ont interprété.

                      Et je pense qu’ils n’attendaient qu’un pretexte et que Bayrou leur a offert sur un plateau !

                      Il s’agit ( cette au minimum "non neutralité" ) d’une faute politique majeure alors tant pis pour luis si cela lui a coûté l’abandon de la quasi intégralité du groupe Udf.

                      Maintenant on peut penser que Bayrou n’a pas été emporté par sa rage et son besoin d’exister dans l’entre deux tours l’a peut être fait volontairement pour se débarrasser de troupes conservatrices encombrante- et notamment pour incarner un nouveau chevalier blanc(sc)- qui de toute façon ne l’aurait pas suivit dans sa nouvelle aventure de revendiquer le leadership à gauche au parti socialiste sur la recomposition de la sociale democratie.

                      Alors evidemment dans la légende Bayrou il s’agit d’un trahison de félons mais en fait politiquement parlant ,une necessaire clarification dont finalement les deux bords en trouvent avantage !

                      Alors honeteté politique ? ce n’est pas tout blanc d’un coté et tout noir de l’autre, Bayrou est un homme d’experience etil doit savoir que la situation actuelle resulte aussi de ses choix et de quelue unede ses erreurs
                      L’udf dans les années 90 avait plus de 200 deputé , la formation qui -juridiquemen- s’en revendique n’a plus aujourd’hui qu’a peine trois deputé
                      Tout est de la fautes des autres et d’un complot anti bayrou ? l’auto critique n’existe pas ?

                       


                    • Jean-Louis Touchot Jean-Louis Touchot 2 février 2009 13:15
                      Fr Bayrou en tant qu’Européen convaincu, a jugé qu’une démarche européenne face à la crise était préférable à des plans étatiques.

                      "Selon moi, l’effort nécessaire était au moins de 3% du PIB, ce qui pour l’ensemble de l’Union européenne aurait représenté quelque chose comme 500 milliards d’euros, que chaque pays aurait été libre d’utiliser ou pas. Mais on avait là un plan sérieux", a-t-il déclaré à l’AFP.

                      Nous ne sommes pas obligé entre un choix UMP de saupoudrage de l’investissement , et celui du PS de relance de la consommation. 

                      De l’investissement productif c’est une bonne chose, dès lors qu’on vérifie que l’objectif est de bien créer à terme de la croissance et de l’emploi, mais il ne faut pas comme le fait aujourd’hui l’UMP rejeter une relance de la consommation, et Fr Bayrou l’a dit plusieurs fois il ne faut pas aussi détruire mais au contraire renforcer la qualité de nos services publics , en particulier dans le domaine de la recherche, de la santé, lors de ses voeux à la presse , il s’est prononcé pour "un plan de relance supplémentaire", avec "un volet consommation"

                      Une des mesures du plan Sarkosy .l’exonération de charge patronale pour toute nouvelle embauche dans les entreprises de - 10 salariés, est une idée qui appartient en partie à Fr Bayrou, qui lors de la campagne présidentielle de 2007, proposait deux emplois sans charges pour limiter le chômage et relancer la consommation. 
                       
                       
                      « c’est un peu comme sa motion de censure elle est restée muette  »
                       
                      C’est la « démocratie » qui est muette lorsque les institutions ne permettent pas à un homme qui a recueilli 18.57% soit 6.820.914 voix et à un mouvement politique qui représente 7,5 % des voix au premier tour des élections législatives de n’avoir pas plus que trois représentants à l’Assemblée Nationale.
                      Malgré cette non démocratie, Fr Bayrou a fait entendre la voix d’une opposition constructive, en votant la motion de censure déposée par l’opposition

                      • kriptonite 2 février 2009 13:47

                        Ben ça compense les 13 annees ou Sarkozy n’a pas paye ses impots+les maguoilles de son appart a Neuilly+ses magouilles avec Pasqua...ect...ect....


                        • kriptonite 2 février 2009 14:58

                          Pour la motion de censure :
                           

                          François Bayrou, pourquoi avoir décidé de voter la motion de censure contre le gouvernement présentée, mardi, par le groupe socialiste ?

                          Au mois de décembre 2008, j’avais proposé à plusieurs reprises le dépôt d’une motion de censure en raison des atteintes répétées à la séparation des pouvoirs et aux principes nécessaires aux libertés publiques. A l’époque, le Parti socialiste avait décidé de ne pas assumer une telle démarche. J’étais persuadé qu’il se trompait, et il revient aujourd’hui sur cette position. Il y a des moments et des situations où il faut dire haut et fort que ça ne va pas. J’ai des différences avec le texte déposé par le PS. Mais l’essentiel est qu’un acte solennel montre au pays qu’un signal d’alarme s’allume. Pour que nul ne puisse dire : nous ne savions pas. J’ai donc décidé de voter la motion de censure.

                          Vous vous rangez clairement dans le camp de l’opposition ?

                          C’est plus profond : je défends les principes républicains. Quand je pense que des décisions sont justifiées, je les soutiens. Quand je pense qu’elles sont dangereuses, je le dis. Cette liberté et cette indépendance sont les principes de ma démarche.

                          Dans sa motion de censure, le PS explique qu’il entend défendre une politique alternative contre la crise économique et sociale. Est-ce que vous le rejoignez sur ce point ?

                          Dès le mois de décembre, considérant que le plan actuel ne suffirait pas, j’ai proposé une politique de relance différente. Premièrement, je plaidais pour un grand emprunt européen de l’ordre de 3 % du PIB. Deuxièmement, je proposais une aide aux familles modestes, un livret d’épargne crise, dont le montant pourrait atteindre 1 000 euros. Enfin, je suggérais des investissements, notamment universitaires, ou en termes de réseaux. Le plan du PS est assez proche de cette architecture.

                          Mais d’autres idées doivent être défendues : il y a pour moi quelque chose qui n’est pas acceptable dans l’action du gouvernement. On n’arrête pas de sortir des dizaines de milliards pour les banques, mais sans exiger les contreparties qui s’imposent. Encore hier, on a annoncé qu’elles allaient recevoir 5 milliards, fléchés vers Airbus.

                          L’Etat ne peut pas mobiliser ces sommes astronomiques sans prendre, en contrepartie, les sièges au conseil d’administration qui doivent lui permettre d’exercer sa part de la gouvernance des établissements, de se faire entendre aussi bien pour la rémunération des dirigeants que pour le soutien au crédit. Il existe d’ailleurs, je crois, une disposition législative, en date de 1935, qui oblige l’Etat lorsqu’il atteint 10% des fonds propres d’une banque à nommer au moins deux administrateurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès