Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La supercherie de la taxe carbone “Sarko-Rocardienne” (...)

La supercherie de la taxe carbone “Sarko-Rocardienne” !

Il y a deux jours, Michel Rocard (encore un mercenaire people du gouvernement) a remis son rapport sur la mise en place d’une taxe carbone pour 2010.

L’objectif annoncé est de respecter l’engagement de la France qui consiste à diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. Cette nouvelle taxe doit ainsi inciter les consommateurs à adopter des comportements plus vertueux d’un point de vue écologique en agissant sur les prix. Les produits visés seront ceux basés sur les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon), c’est-à-dire pour les ménages : le prix du chauffage au gaz (environ + 15%) et le prix du carburant à la pompe (environ + 8 centimes).

Si on décrypte cette nouvelle taxe présentée comme vertueuse, on pourrait bien trouver là un nouvel impôt très injuste...

En effet, qui seront les principales victimes de cette taxe ?

Les conducteurs de voiture, principalement dans le monde rural où les alternatives n’existent pas et où les distances peuvent être importantes. Ainsi que les foyers se chauffant au gaz et au fioul.

Or, dans ces deux cas, ce sont les foyers les plus modestes et les classes moyennes (basses) qui seront touchés de plein fouet. Ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter des voitures moins gourmandes, ceux qui n’ont pas les moyens de financer des travaux d’isolation et de chauffage durable et enfin tous ceux qui n’ont pas accès à la propriété immobilière et qui sont des locataires dépendants du bon vouloir d’un propriétaire.

Par ailleurs, cette taxe portant sur la consommation d’éléments essentiels (logement et transport) sera proportionnellement d’avantage supportée par les ménages les moins riches, puisque leur budget est en grande partie consacré à la consommation, contrairement à celui des plus riches (qui épargnent plus).

Alors bien sûr, en bon socialiste français, Michel Rocard évoque la possibilité de reversement vers les plus fragiles sous forme de « chèque vert ». Non seulement ces chèques sont loin d’être acceptés par le gouvernement (Eric Woerth en tête) mais c’est toujours le même processus archaïque de la gauche française : on ponctionne d’abord avant de rendre l’argent mais par le biais de l’assistanat…

A ce petit jeu, selon Michel Rocard, toutes les sommes récoltées seront redistribuées aux contribuables (encore une fois ce n’est sûrement pas le but du gouvernement) mais il y aura à coup sûr un perdant : la classe moyenne (qui endosse ce rôle trop souvent depuis 30 ans), qui n’aura pas droit aux compensations (pas assez pauvre !) et qui n’aura pas les moyens d’éviter la taxe (pas assez riche pour des investissements lourds dans leur logement ou leur voiture).

En résumé, cette taxe est surtout un impôt nouveau qui sera injustement supporté par la classe moyenne et les plus fragiles. Les compensations éventuelles ne seront pas durables ni suffisantes, elles seront l’objet de frais de fonctionnement et de gaspillages inévitables, voire de logiques électoralistes.

L’objectif de protection de la nature ressemble plus à un prétexte inespéré pour le gouvernement pour faire passer un nouvel impôt dont il a bien besoin en ces temps de déficit public abyssal.

Car du point de vu de la baisse des émissions de CO², cette taxe risque d’être très peu efficace : la plupart des redevables ne seront pas en mesure de modifier leur mode vie soit pour des raisons financières soit pour des raisons géographiques.

Pour faire baisser les émissions de CO², il y a des actions bien plus pertinentes qu’une taxe. Ainsi contre la pollution automobile :

  • Continuer à développer, dans les grandes villes, des tramways qui empêchent structurellement l’accès des voitures au centre ville tout en offrant une alternative de déplacement.
  • Aider et inciter la recherche dans le domaine des véhicules propres. La voiture n’est pas un mode de déplacement à bannir, en particulier dans la ruralité, mais il faut à terme qu’elle ne fonctionne plus au pétrole.
  • Développer des infrastructures de substitution pour le transport longue distance de marchandise, en particulier privilégier le ferroutage aux camions.

Concernant les émissions de CO² issues des logements, l’évolution ne peut être que très progressive pour le bâti mais peut être rendue obligatoire pour les constructions à venir (les surcoûts pouvant être absorbés par les économies d’échelle). Dans ce domaine, il faut sans doute privilégier des actions incitatives (exonérations fiscales, qui ont déjà un réel succès) plutôt que les punitions fiscales.

Enfin, l’idée d’une taxe carbone reste intéressante mais avec une définition, un cadre et un ciblage tout à fait différent. Elle peut être l’outil d’un système très ambitieux avec à terme une moralisation de la production mondiale…mais cela est un vaste sujet qui mérite un article à part entière… A suivre. 

Adrien Debever


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Vieux Sachem 18 août 2009 10:25

    C’est la vignette auto qui revient et qui s’appliquerait aussi aux chaudières, aux Gazinières, aux téléviseurs, aux ordinateurs, à l’éclairage et bien sûr, aux Mobylettes !


    • Vieux Sachem 18 août 2009 10:26

      Ah ! Oui, j’oubliais les cracheurs de feu !


      • LE CHAT LE CHAT 18 août 2009 10:31

        On devrait imposer la retraite aux veillards séniles !

        de la pure connerie , créer une taxe pour la redistribuer , c’est n’importe quoi !
        les transports publics étant subventionnées en grande partie , autant les rendre gratuits avec le produit de la taxe carbone et ça sera vraiment du concret !


        • JL JL 18 août 2009 10:55

          Les transports publics gratuits ? Mais vous n’y pensez pas. Rappelez moi qui est le principal actionnaire des machines qui ont remplacé les poinçonneurs ? Ce monsieur est bien trop important pour qu’on lui fasse de la peine !


        • jltisserand 18 août 2009 10:48

          J’ai vu (chez les british) comment utiliser la taxe carbone. Une idée (payante) pour ceux que ça interesse. Commencer par créer une ONG (avec un nom comme solar, cool, vert) dont le but sera de réduire le carbone dans un pa-ys pauvre au choix -afrique - sud amérique - en inde - le choix sera fait selon les préférences du créateur. Sonner à la porte du banquier (oui car il faut créer une banque spéciale) et lui proposer de vous suivre dans votre démarche « verte » (oui car le monde - la planète sera plus vert (e) grace à vous).
          Vous recevez les fonds immédiatement vous allez dans votre zone préférée et choisie pour démarcher les villages, les gens qui planteront les arbres, utitliserons les panneaux solaire (en lieu et place de la lampe tempête usagée et hautement polluante). Vous créez un site web ou un blog avec de belles photos de gamins tout sourire, de fmme qui applaudissent à votre venue. Prenez du bon temps, revenez fatigué surtout et convaincu que vous participez à la mission essentielle de sauver la terre, ne parlez pas des voyages polluants que vous devez effectuer plusieurs fois par an aux frais de votre ONG pour visiter vos chantiers, aller dans des conférences toujours éloignées et dans des pays exotiques. Vous laisserez une empreinte dans le monde par votre « générosité », votre abnégation pour les pauvres du monde. Peut être serez-vous décoré. Un point est sûr c’est que vous aurez voyagé, bien gagné votre vie, vous vivrez vieux et heureux d’avoir « accompli » votre mission. La terre plus verte, le soleil plus bleu, le moinde meilleur ....
          Ne pensez pas à un roman ce que j’ai écrit. Je l’ai vu et « partagé » pendant 6 mois.


          • bernard29 bernard29 18 août 2009 13:13

            Trés bien . Si entre temps vous avez réussi a créer une ONG de micro crédit, votre rente ad vitam eternam est assurée. Vous pouvez partir à la retraite dans les îles et passer à la télé . Youpee !! lbonjour la vie  !!!


          • Radix Radix 23 août 2009 13:22

            Bonjour jltisserand

            Je vois que vous connaîssez Nicolas Hulot !

            Radix


          • tvargentine.com lerma 18 août 2009 10:51

            Voila un frustré socialiste qui aura créé la CSG et le RMI avec ses amis curés de gauche pour mieux imposer son « libéralisme social »

            Pendant 3 ans de son passage à Matignon il aura fait régresser la France

            Cela n’aura pas empêché les actuels responsables socialistes de le faire élire sur la liste des européennes

            Juste récompense ???? c’est ça la rénovation du PS ???


            http://www.tvargentine.com/


            • monbula 18 août 2009 16:17

              Encore lui , le Lerma , le pigeon voyageur de l’UMP.

              Sans lui, je me trouve dans un désert... Ouf ! Il existe ... ?


            • Traroth Traroth 18 août 2009 19:06

              Le RMI était et est toujours une nécessité. La CSG malheureusement aussi, puisque tous les gouvernements, de droite ou de gauche-de-droite, semblent être d’accord pour dépenser de l’argent qu’ils n’ont pas. D’ailleurs, la droite a poursuivi avec le CRDS. La fameuse taxe carbone n’est que la continuation de la logique de dépouillement des pauvres si chère à la droite et à Sarkozy.


            • Annie 18 août 2009 19:11

              Pasteurs, pas curés.


            • Zkyx 18 août 2009 11:00

              La taxe carbone c’est dans la pure continuité de l’exploitation du filon écologiste pour faire du blé (si je puis dire)...

              L’idée est bien sur ici de faire culpabiliser les gens en leur disant qu’ils sont des gros pollueurs et qu’ils doivent faire des efforts.
              A la base y’a du vrai, tout le monde peut et doit faire des efforts, m’enfin avec cette taxe c’est l’hopital qui se fout de la charité, car la pollution est avant tout le fruit d’un système économique basé sur la consommation de masse et la croissance économique. Ce système n’est à aucun moment remis en cause, même partiellement, suffit d’écouter un ministre parler de « consommation » avec des étincelles dans les yeux.
              Pourtant ce productivisme acharné est en lui-même très antagoniste de la thèse défendue qui consiste à protéger l’environnement, non ?

              Ce que je veux dire finalement, c’est que si tout un chacun peut en effet faire attention à ses dépenses en matières premières (et pas que l’énergie car le pétrole n’est pas la seule ressource naturelle épuisable !), à un moment c’est au système de bouger et d’enclencher le mouvement.

              Seulement là rien ne bouge car les dirigeants savent très bien que ça va à l’encontre des sacrosaints dogmes économiques (ceux qui créent des crises notamment).
              Faut se dire une chose : privilégier l’environnement ça consiste à faire des choix dans lesquels l’argent, le profit, la rentabilité ne sont pas les variables ultimes.

              On veut réduire la pollution ? Favorisons les productions locales, (a-t-on vraiment besoin de chercher nos gigots d’agneau en nouvelle-zélande ?).
              Rien n’empêche de brider les véhicules en puissance et en vitesse.
              Et puis pourquoi pas baisser les limitations de vitesse sur les routes ?
              Développer et baisser le prix des transports en commun ?

              Y’a sans doutes autre chose à faire que de taxer les gens qui ont l’outrecuidance de se chauffer en hiver. En tout cas comment peut-on taxer avant même de mettre en place des alternatives ???

              Bref, on a le gouvernement qu’on mérite...


              • Céphale Céphale 18 août 2009 11:05

                Réflexion faite, vu les réactions à ce projet de taxe, Rocard a glissé un pétard allumé dans le froc de Sarko. A-t-il fait exprès ?


                • monbula 18 août 2009 16:35

                  Cephale

                  Cela nous occupe, c’est à l’usure le but du jeu de Sarkosy .

                  La taxe carbone resterait publique.
                  C’est pas le cas aux USA, elle est privatisée et spéculée( les faux écologistes sont déjà présents sur ce marché ’ l’écologie est un business " ).
                  Yes, we can.


                • Leo29 Leo29 18 août 2009 11:47

                  Sarkozy a eu raison d’ ouvrir sur sa gauche son gouvernement. Il a compris que les clivages gauche/droite ne sont plus à l’ordre du jour et que ce qu’il lui fallait soient des hommes compétents avec un culot et un égo démesuré....
                  Les hommes ainsi dévoyés, ne le sont qu’auprès du peuple et ce que demande M Sarkozy à ces hommes ce sont des solutions ....
                  Rocard a inventé cette taxe non pour satisfaire le Peuple mais pour montrer à sarkozy toutes ses compétences et il en a :
                  proposer une taxe sur un consensus national, voire international, fallait y penser, et tout ça venant d’un homme de gauche ! c’est très fort ! Merci Monsieur Rocard...
                  Et nous le Peuple d’en Bas on s’est encore fait avoir. Faudrait qu’on évite les consensus, c’est pas bon pour notre portefeuille !
                  Car non seulement on va payer le prix fort pour notre propre consommation d’énergie, mais les dépenses publiques vont encore faire un bond ne serait-ce qu’avec notre omniprésident, il va falloir lui payer à lui et ses consorts quelques pleins en plus pour ses déplacements, ainsi qu’à Mr Fillon lorsqu’il rentre en jet dans la Sarthe alors qu’il pourrait prendre le train !
                  On ne se serait pas fait avoir à l’insu de notre plein gré ?


                  • LawraC LawraC 18 août 2009 12:03

                    Je suis d’accord avec la vision développée dans l’article.
                    Particulièrement sur cette manière encore archaïque et tellement révélatrice d’un n’importe quoi général qu’est le reversement de la taxe à une partie de ceux qui l’ont payé.
                    Comment croire que notre gouvernement à réellement ouvert les yeux sur le problème de l’environnement ? Droite ou gauche c’est du pareil au même. Surfons sur la vague même si la planche est foireuse et faites d’ordures.
                    c’est incroyable de voir à quel point la France est encore en train de se prendre un vent par d’autres nations sur un point où elle aurait pu jouer les précurseurs et doper son économie.
                    Admettons 2 secondes le principe d’une taxe (oui je sais c’est dûr), si encore on était sûr qu’elle serve à favoriser l’économie verte en rendant les énergies, les moyens de transports, les matériaux plus abordables, alors là je dis pourquoi pas.
                    Faut pas s’étonner de la situation dans laquelle on est quand on voit que même en leur mettant le nez dedans, les gens qui nous gouverne n’ont toujours pas perdu leur courte vue.


                    • bosk 18 août 2009 12:09

                      une taxe carbone qui aurait impacter les produit venue par cargo, produit dans les pays a bas cout ou l’on se fout de l’écologie pour les produire et donc qui ont une empreinte bien plus forte que des produit fabriqué en france avec des normes et un coût social qui les rendent moins concurrentiel, aurait été plus judicieux, puisqu’il aurait permis de rendre le made in france plus interrerssant car l’ecart aurais été amoindrie

                      et même en redistribuan la taxe versé sous forme d’incitation au entreprise propre, la boucle serais bouclé


                      • Zkyx 18 août 2009 12:17

                        Eh oui c’est tellement vrai, mais le problème c’est que si on faisait ça l’Europe et tous les libéraux de service nous tomberaient dessus en disant qu’on remet en cause les principes de base du libre échange et de cette mondialisation tellement bénéfique à la nature, ou je ne sais quoi de ce genre...

                        Alors non, on ne remet surtout pas ça en cause, et comme les gens ne peuvent pas consommer plus et qu’il faut des sous, on leur pompe du fric autrement, avec une taxe par exemple !


                      • Adrien Debever Adrien Debever 18 août 2009 12:28

                        Je suis tout à fait d’accord avec les dernières réactions : une taxe carbone qui toucherait tous les produits en fonction de leur bilan carbone global serait bien plus efficace et permettrait de limiter l’intérêt du dumping social du grand import (car le transport entrainerait la taxe carbone)...

                        C’est toute l’idée développée dans mon dernier article (déjà sur mon blog et en court de validation sur Agoravox) que vous pouvez retrouver sur le lien suivant :

                        L’autre taxe carbone : la bénéfique

                        • bilout1 18 août 2009 15:10

                          Les réactions à cet article sont affligeantes et dignes de gens irresponsables. Les arguments du genre :« n’allez pas trop vite, il y a beaucoup trop de morts sur la route » n’ont jamais modifier l’hécatombe des 12000 morts annuels. Il a fallu des radars pour passer à 4000 décés. L’autobiliste vache à lait, la raquet du gouvernement, voilà ce qu’on peut lire dans tous les journaux démagogiques toujours prêts à flatter la connerie qui sommeille dans chacun de nous. Pour le carbone c’est exactement pareil. Il faudrait peut-être enfermer dans leur garage, moteur allumé tous ceux qui rouspètent réfugiés derrière l’injustice. La compréhension serait immédiate. Cohn Bendit a trouvé la mesure de Sarko courageuse, ce qui veut dire difficile à imposer. Toucher au portefeuille est malheureusement la seule solution pour modifier les comportements.


                          • Adrien Debever Adrien Debever 18 août 2009 15:25

                            Très bien ce message mais alors comment vont faire "les conducteurs de voiture, principalement dans le monde rural où les alternatives n’existent pas et où les distances peuvent être importantes. Ainsi que les foyers se chauffant au gaz et au fioul.

                            Dans ces deux cas, ce sont les foyers les plus modestes et les classes moyennes (basses) qui seront touchés de plein fouet. Ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter des voitures moins gourmandes, ceux qui n’ont pas les moyens de financer des travaux d’isolation et de chauffage durable et enfin tous ceux qui n’ont pas accès à la propriété immobilière et qui sont des locataires dépendants du bon vouloir d’un propriétaire.

                            Par ailleurs, cette taxe portant sur la consommation d’éléments essentiels (logement et transport) sera proportionnellement d’avantage supportée par les ménages les moins riches, puisque leur budget est en grande partie consacré à la consommation, contrairement à celui des plus riches (qui épargnent plus).

                            Enfin du point de vu de la baisse des émissions de CO², cette taxe risque d’être très peu efficace : la plupart des redevables ne seront pas en mesure de modifier leur mode vie soit pour des raisons financières soit pour des raisons géographiques."

                            Concernant Cohn-Bendit que vous semblez prendre pour le nouveau gourou environnemental du monde en péril ! (c’est bien mal le connaitre...), le vrai courage serait d’arriver enfin à des mesures globales au niveau européen, seule dimension pertinente...

                            Voir par exemple : http://www.adrien-debever.com/index.php/lautre-taxe-carbone-la-benefique/


                          • Neris 18 août 2009 20:17

                            @bilout1

                            « Toucher au portefeuille est malheureusement la seule solution pour modifier les comportements. »

                            Morte de rire ! parce que quand on vous a piqué votre thune destinée à modifier votre comportement, on fait comment après pour le modifier ledit comportement ??

                            Imaginez juste un instant, une consommatrice de gaz naturel (chauffage et cuisine) qui aimerait vraiment beaucoup refaire l’isolation de sa demeure et changer éventuellement sa chaudière en autre chose. Qui économise parce que n’entrant dans aucun dispositif d’aide. Et qui brusquement se voit piquer ses économies destinées à changer son comportement et à améliorer son habitat, par une taxe qui a pour but de l’aider à modifier son comportement de consommatrice d’énergie fossile... wow... et elle fait comment, la con-sommatrice, qui a économisé mois après mois et qui au final n’a plus une thune, aspirée dans une taxe moralisatrice, pour modifier son comportement qu’elle aurait modifié si on lui avait pas piqué ses sous !!!!!!!!!

                            Non, vous ne voyez pas le burlesque, l’absurdité de votre raisonnement, et surtout de votre dernière phrase...

                            Parce qu’ainsi toucher à mon portefeuille, c’est autant d’argent que je ne pourrais pas investir dans une meilleure isolation et un autre mode de chauffage... parce qu’ainsi toucher à mon portefeuille, c’est m’interdire de faire les travaux et m’obliger à garder mon mode de chauffage fossile. Parce qu’ainsi toucher à mon portefeuille, c’est donc me condamner à ne pouvoir changer et à payer justement pour ne pouvoir changer... bref, on m’empêche de modifier mon comportement et on me punit pour cela !!!!!

                            Mais n’est-ce pas le but ? empêcher les gens d’agir maintenant, tant qu’il y a encore de l’énergie fossile !


                          • jymb 18 août 2009 22:22

                            Et bien oui, le terrorisme cela fonctionne. Traquez les salauds qui ont l’ontrecuidance de se déplacer, au besoin fabriquez à la chaîne des pseudo infractions, et les chiffres baisseront par l’absurde ( je l’avoue, je suis le premier a rester chez moi si je n’ai plus une nécessité impérieuse de rouler : trop dangereux. Un de moins sur la route, un risque de moins d’accident )
                            Idem pour la taxe carbone ; on en est déjà à combien 100, 200 , 300% de taxes ? peu importe si demain on assassine pour siphonner un réservoir, « ya qua » rouler en vélo, ou en voiture électrique ( oui je sais, vous êtes perclus d’arthrose et les voitures électriques n’existent pas, on ne va pas s’arréter à ces détails, le « résultat » obtenu par l’absurde pourra être flatteusement étalé)
                            Pas de chance, matin gris après matin beige, il y a toujours quelques ahuris pour trouver des justifications, courber le dos, accepter : ils sont sûrs d’être mis en avant, et leur aquiescement béat le prétexte à une nouvelle spirale descendante


                          • johnford johnford 23 août 2009 10:45

                            vas y l’ami baisse ton pantalon avec le sourire pour sauver la planète en bon serf, écoute les biens les éclats de rires des bourgeois qui te donnent le fouet ; tu es content : il s’occupent de toi.


                          • monbula 18 août 2009 16:38

                            La taxe carbone, une taxe parmi d’autres.. Un prétexte.

                            Réchauffement par le soleil ou par l’être humain .. ?


                            • bluelight 18 août 2009 17:06

                              Par définition la plupart des vrais riches ne paient rien puisque leur richesse n’est pas liée à un quelconque mérite ou utilité économique (à part les vrais entrepreneurs ayant une éthique sociale et écologique)

                              C’est l’exemple d’un Chirac (un incompétent devenu président, comme d’autres) créant une taxe sur ... les billets d’avion ... qu’il ne paie pas !
                              Taxe plus chère en classes affaires, ce qui est juste, seulement la plupart des passagers en classe affaires ne paient pas leur billet par leur travail, contrairement aux touristes en classe éco .

                              Chercher à discréditer la taxe carbone sous prétexte que les riches ne la paieraient pas est ignoble .

                              Car les riches ne paient rien du tout, au contraire, ils détournent (cas des traders) la richesse produite par d’autres (détournent car les richesses de la technologie sont créées par les scientifiques, les ingénieurs, les ’travailleurs’, pas les ’fat cats’)

                              La taxe carbone est rendue nécessaire par le principe pollueur-payeur .

                              Vous avez la chance de vivre en France, un Etat providence qui vous permet de faire rénover votre logement avec des prêts à taux zéro pour plus d’efficience écologique, alors que vous avez la possibilité de moins consommer d’énergie pour le même niveau de vie vous n’allez pas vous plaindre que l’énergie soit plus chère pour une question de pollution et de raréfaction des ressources .

                              Aucune éthique écologique ces râleurs .

                              Regardez les autoroutes de France cet été, quel trafic ... c’est bien que les prix de l’énergie ne sont pas élevés sinon il n’y aurait pas un tel trafic

                              La taxe carbone ne sera pas assez chère





                              • henri_jac 18 août 2009 17:09

                                Entièrement d’accord.

                                Tant qu’il sera plus économique de prendre sa voiture que le train, on peut continuer à taxer l’essence.

                                Henri_jac


                              • Adrien Debever Adrien Debever 18 août 2009 17:26

                                Allez vivre à la campagne, on en reparle après...


                              • Neris 18 août 2009 20:29

                                @bluelight

                                Ah oui, c’est vrai qu’en France, on a une belle chose qui s’appelle le crédit ! à taux 0 ou à 20 %, peu importe, on emprunte, on emprunte....

                                Et au hasard d’un licenciement (c’est très à la mode ces temps-ci), bang, on n’arrive plus à rembourser le prêt, à taux 0 ou à 20 %, peu importe.

                                Alors, on devient surendetté (c’est très à la mode aussi ces temps-ci) et on fait ce qu’on appelle un Plan de Surendettement (ou remboursement) à la Banque de France (c’est très à la mode aussi ces temps-ci)...

                                Et là, aïe, plus de crédit pendant au moins dix ans !!!!

                                Alors, le crédit à taux 0 pour rénover l’appartement ou changer de voiture pour plus d’efficience écologique, ça sera pour dans dix ans !!!! et en attendant, on pourra se consoler en se disant qu’une payant une taxe carbone astronomique, on fait œuvre de citoyenneté...

                                Oui vraiment, je n’ai aucune éthique écologique !!!


                              • bluelight 19 août 2009 07:29

                                Adrien,
                                il se fait que je vis à la campagne .
                                Ceux qui vivent à la campagne ont la possibilité d’acheter un véhicule consommant moins d’énergie qu’un 4x4 (avec bonus écologique), de moins consommer d’essence en diminuant de 15% la vitesse de leurs déplacements, et de se chauffer à l’électricité nucléaire plutôt qu’au fioul (pas de gaz à la campagne ! )

                                Neris,
                                évidemment les réformes écologiques doivent aussi être sociales, faire plus payer les classes moyennes supérieures, aisées et les riches, accorder des aides pour le logement à ceux qui ne peuvent pas payer la transformation écologique de leur logement, etc
                                mais je n’accepte pas, sous prétexte qu’aucun système n’est parfait, que rien ne soit fait
                                moins consommer d’énergies fossiles c’est aussi moins dépendre de régimes ignobles du Moyen Orient, de Russie, etc


                              • Céline Ertalif Céline Ertalif 19 août 2009 09:53

                                Tu as raison Bluelight ! Je ne connais pas dans le détail le rapport de Michel Rocard, remis hier... C’est tout de même extraordinaire de voir autant de prises de position aussi tranchées dans un tel délai.

                                On sait tout avant de savoir. On suppose que Rocard et les écolos n’ont jamais réfléchi deux secondes au problème des ménages modestes résidant en extrême périphérie. On est pour plein de solutions écologiques alternatives spontanément, et surtout alternatives... à la taxe. L’auteur n’hésite pas à réclamer une solution européenne, etc.

                                Ah si on pouvait avoir un budget européen plus important et une fiscalité européenne, mon cher ami ! Moi, je signerais des 2 mains sur le principe (et les 55 députés Verts/ALE dont Cohn Bendit aussi !). Le titre de l’article est fondamentalement NIMBY et suscite principalement des réactions du même type, c’est le syndrome NIMBY généralisé.

                                Un système fiscal ne peut jamais être parfait, il y aura sûrement des critiques justifiées. Personnellement, je pense qu’il faut concrétiser le principe de la taxe carbone et mon opinion sur les modalités concrètes n’est pas aboutie. Mais surtout, je veux souligner que le dialogue démocratique a besoin d’un minimum de bienveillance en priorité.


                              • Alexandre88 Alexandre Flet 19 août 2009 21:18

                                +1

                                tout fait d’accord

                              • Alexandre88 Alexandre Flet 19 août 2009 21:22

                                ... avec Céline Ertalif sur le syndrome NYMBY.


                              • Ali 18 août 2009 17:46

                                et pendant que le menu peuple disserte sur la burqa, on nous glisse en douceur taxes et augmentations diverses ( EDF carburants consommables)


                                • Adrien Debever Adrien Debever 19 août 2009 12:02

                                  Bien je réponds à ce commentaire, mais il ne le mérite pas ! Insulter les gens et une bien curieuse façon de concevoir la démocratie et l’échange d’opinion....

                                  Alors p1rlou1t, en plus de s’honorer de son vocabulaire, ne propose bien sur rien, il n’est que dans la critique gratuite et selon lui tout va bien dans le meilleur des monde.

                                  Le réchauffement climatique n’est en rien le résultat de l’activité humaine, donc continuons à saloper notre planète et les générations futures n’auront qu’à nettoyer ! BRAVO joli discours !

                                  Je ne suis pas expert en climatologie mais je crois qu’il ne faut pas aller chercher bien loin pour trouver des études sérieuses sur la question et l’immense majorité des scientifiques sont d’accord sur la réalité de l’influence de l’homme sur son environnement.

                                  Par contre, p1rlou1t n’a pas compris m’a proposition (cela est-il étonnant ?), je ne veux pas faire peser une super taxe carbone sur le consommateur. Il s’agit de la faire supporter aux producteurs et aux distributeurs qui vendent des produits soit venus en toute illogique de l’autre bout du monde ou fabriqués avec des techniques archaïques et polluantes.

                                  C’est aussi, par un biais détourné, un moyen de lutter contre le dumping social, principalement asiatique, et favoriser une industrie de proximité et donc des emplois et du pouvoir d’achat...bref moraliser un peu l’économie mondiale.

                                  Donc à relire : http://www.adrien-debever.com/index.php/lautre-taxe-carbone-la-benefique/

                                   


                                • Lakost 23 août 2009 01:22

                                  @ p1rlou1t ,

                                  La température terrestre augmente à une vitesse inquiétante et ce depuis le début de la révolution industrielle, l’augmentation de la température est telle qu’elle ne peut pas avoir une cause naturelle.

                                  Quand au projet de mettre des panneaux photovoltaiques sur les toits des maisons, il faut avoir un ordre de grandeur du coût d’une telle démarche et être conscient que l’énergie solaire, même par temps ensoleillé a un potentiel très limité.


                                • Bardamu 18 août 2009 22:17

                                  Il y a une chose formidable dans la vieillesse, son pouvoir de révéler au grand jour le TARTUFE que l’on a été !
                                  Elle agit ainsi telle un révélateur :
                                  -pour exemple, l’expression d’un visage abandonnant sa prétendue supériorité pour laisser définitivement place à des traits clownesques, un rien d’insignifiance.
                                  Alors, suffit-il de regarder ici la photo de ROCARD ! 


                                  • Thoth 18 août 2009 22:40

                                    J’ai été censuré parceque je proposais des compteurs de pets et de rots, en ajoutant que j’allais de ce pas avaler mon cassoulet avant que ce soit interdit. Et oui, les amis ! On approche du régime totalitaire chinois ou iranien et plus rien ne pourra bientôt passer sur Agoravox. N’est-ce pas, messieurs les censeurs ?


                                    • Bardamu 18 août 2009 23:21

                                      Je te suis en tes démarches salutaires... compteurs de relevé de vomi aussi ! réservoirs de merde recyclable ! moteurs d’automobiles à l’urine !... mobylette roulant dès lors à SANG, car... parfaitement réglées !
                                      Oui !... et, à bas les censeurs !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès