Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La taxe carbone au placard : zéro pointé pour l’UMP

La taxe carbone au placard : zéro pointé pour l’UMP

photo_1269344758185-6-0.jpgLorsque j’étais candidat à la présidentielle, Monsieur Nicolas Hulot et ses amis nous ont fait signé à tous un pacte. Mais la signature, ça a une valeur. Les deux premiers engagement étaient de faire un grand ministère de l’environnement, c’est fait, et la création de la taxe carbone. Je ne comprends pas comment on peut avoir signé le pacte de Nicolas Hulot et aujourd’hui renier sa parole. Je l’ai signé, je le fais. C’est une question d’honnêteté. Si on ne le fait pas, on n’est pas honnête et la démocratie républicaine ne peut pas continuer à fonctionner avec des gens qui ne respectent pas leur signature. La scène a moins d’un an, Nicolas Sarkozy, en déplacement dans l’Ain, s’exprime alors sur la taxe carbone, en débat au parlement. Aujourd’hui, le premier ministre François Fillon, au lendemain des élections régionales, a balayé d’un revers de main cette mesure phare du gouvernement, devant un Palais-Bourbon conquis.

François Fillon s’est dédouané en assurant que la taxe carbone sera mis en place sur le plan européen et que dans un contexte uniquement national, elle aurait plombé la compétitivité des entreprises françaises. Les députés UMP, dont le retournement de veste est ma foi génétique, ont tous applaudi cette décision alors qu’elle avait été approuvée avec 72% des suffrages exprimés à l’automne dernier à l’Assemblée. La secrétaire d’état à l’écologie Chantal Jouanno s’est dite désespérée que ce soit l’écolo-scepticisme qui l’emporte. Je ne suis pas en phase avec cette décision. C’était possible de le faire en France avant de le faire en Europe.

D’autant plus que quoi qu’en dise François Fillon, la taxe carbone à l’échelle européenne reste, dans l’état actuel des choses, un voeu pieux. Nicolas Sarkozy avait annoncé vendredi que les chefs d’états européens avaient trouvé un accord et que la commission européenne mettrait sur la table une proposition au mois de juin pour élaborer une taxe carbone aux frontières. Egalement interrogé, José Manuel Barroso s’est lui montré moins optimiste et déclara que l’on en discutera plus tard. Trop rapide le président français ?

En effet, la Comission Européenne n’envisage nullement de mettre sur la table une proposition, les divergences entre les états membres ne permettant pas de mettre en place un calendrier. Un revanche, un rapport sera publié courant juin par le commissaire à la fiscalité sur une taxe carbone intérieure à l’union. Mais aucune décision ne devrait être prise dans le courant de l’année.

L’abandon du projet de taxe carbone par le gouvernement sonne comme la seule leçon que la majorité aie tiré des élections régionales, les français assistant éberlués, à la pirouette de classe olympique du président de la république qui tonnait en début de semaine contre le dumping environnemental [qui] menace nos emplois. Mais, en votant massivement dimanche dernier pour les listes de gauche, les électeurs ont-ils exigé du gouvernement le retrait de la taxe carbone ? En confirmant leur vote des élections européennes l’an passé, faisant d’Europe-Ecologie la troisième force politique nationale, ont-ils exigé le retrait de la taxe carbone ? En abandonnant la taxe carbone, le gouvernement tente de ratisser sur sa droite, perpétuant la stratégie de vidange de l’électorat frontiste, opérée avec succès en 2007 par Nicolas Sarkozy. Or, l’UMP se trompe de cible. Les échéances présidentielles 2012, après dix-sept années de présidence à droite, dont douze de gouvernance, ne se joueront pas à la droite de l’échiquier politique, les électeurs porteront au pouvoir un projet consensuel, d’harmonie sociale, après cinq ans de présidence Sarkozy dont le mandat restera affublé, volontairement ou non, d’une image conflictuelle et de divisions.

 
Retrouvez ce billet dans son contexte original sur http://lenouvelhebdo.com 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 29 mars 2010 10:07

    si Alex Joubert comme à critique le petit Duce , c’est vraiment que ça sent le roussi !


    • Martin D 29 mars 2010 10:45

      je suis content que la taxe carbone ait été abandonné...c’est toujours une taxe en moins que le pauvre particulier que je suis ne paiera pas....


      • Voris 29 mars 2010 10:48

        Personne ne regrette la taxe carbone telle qu’elle était prévue, à savoir sur le principe suivant : « Total pollue ? Faisons payer les Français ! » (et on les tiendra par la promesse de leur reverser une partie - à la tête du client- )

        A part, bien sûr, les égologistes intégristes qui voulaient en faire leur totem.


        • Algunet 29 mars 2010 13:13

          Vous avez raison, et si je suis votre raisonnement, les constructeurs de voiture tuent les français, il faudrait les supprimer..


        • aigle80 aigle80 29 mars 2010 11:55

          exact les veritables pollueurs n’etaient pas redevables de cette taxe, un comble !! alors on fait payer le bon citoyen en le culpabilisant pour qu’il avale ça sans broncher heureusement ça coince !!!mais rassurons nous on va bien nous trouver une autre taxe à acquitter.... quand va cesser cette comédie ? et surtout il nous faut de véritables ecologistes et non des rigolos qui croient tout savoir et se comportent en véritable ayatolas du monde moderne.Le problème de l’eau,son gaspillage et sa pollution à travers les pesticides qui empoisonnent les rivières et les nappes phreatiques me parait plus urgent.Mais là il faut s’attaquer directement au lobby de l’agroalimentaire ce n’est pas gagné !


          • ddacoudre ddacoudre 29 mars 2010 12:16

            bonjour alex

            ton exemple montre combien les parlementaire sont caudillos.
            mais en dehors de cela sur le sujet de fond la taxe carbone n’est que le petit bout de la lorgnette, si l’on ne sait pas a quoi sont utilisés ces prélèvements, il peuvent être incitatifs en temps qu’exempte, mais en tant inefficacité devant l’ampleur du problème c’est dérisoire et sers seulement a se donner bonne conscience.je ne veux pas dire par là qu’il ne faut rien faire, mais seulement que ce qui se fait n’est pas approprié, et n’apportera aucune solution de fond. lien de l’article que j’ai fait à ce sujet
            http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=72467
            cordialement.


            • 65beve 29 mars 2010 16:46

              @ddacoudre

              « ton exemple montre combien les parlementaire sont caudillos »

              On devrait leur envoyer nos godillots Franco de port !

              cdlt
              bv


            • Deenye Deenye 29 mars 2010 13:12

              C’est toujours bon à rappeler, Alex...

              Bon article.


              • Romain Desbois 29 mars 2010 14:05

                et que dire du bonus/ malus version Fillon ?

                bonus donnée au diesel parcequ’il consomme moins mais pollue plus (microparticules cancéragènes).

                Ces borBORLOOigmes sont des fumisteries !
                Pour eux il n’y a que le C02 . Or des pollutions plus nocives sont pléthores.


                • PtitLudo PtitLudo 29 mars 2010 15:57

                  Oui enfin si il y en a qui on cru 1/2 s. que Sarko était écolo ils sont bien naïfs.

                  Il va dans le sens du vent, de ce qui rapporte électoralement et aussi et surtout en fonction des renvois d’ascenceur potentiel.

                  Visiblement l’écologie, ça n’a pas été payant, donc voilà il repasse aux fondamentaux qui vont être l’ouverture des jeux en ligne (Lobby F. Lefebvre & Co), et la réforme de la retraite (lobbys G. Sarkozy & Co).

                  En tout les cas, le retrait de cette taxe carbone sous cette forme est finalement plutôt une bonne chose, car elle aurai été soit injuste soit une « usine à gaz carbonique » comme l’a dit avec humour S. Royal lors du débat avec D. Cohn Bendit.


                  • Croa Croa 29 mars 2010 21:51

                    D’ailleurs il n’y avait que Hulot pour y croire ! smiley

                    D’évidence Sarko a signé le pacte en 2007 pour ne pas être le seul à ne pas le faire. C’est pour cela que le « Grenelle » a accouché d’une souris et la taxe au programme était trop tordue pour être vraie.

                    Le naturel est revenu au galop, au moins les chose sont claire désormais !


                  • PtitLudo PtitLudo 29 mars 2010 16:57

                    Je rajouterai par rapport à cette taxe carbone, que nos gouvernants montrent déjà l’exemple, la campagne pour les régionales ayant occasionné une débauche d’utilisation d’avions privés pour « ne pas » faire campagne (cf. dernier canard).

                    Tiens, Nicolas Hulot nous ferai pas un petit bilan carbone des fois ? Ah non c’est vrai faut pas fâcher son client Bouygues sinon à qui il vendra son émission ?


                    • curieux curieux 29 mars 2010 20:32

                      Je viens d’entendre : Hulot vient de quitter le Machin. C’est le moins qu’il pouvait faire si il voulait rester encore crédible


                    • Romain Desbois 30 mars 2010 03:16

                      Nicolas Hulot il y a deux trois ans sur Europe 1 reconnaissait prendre l’avion tous les jours pour aller de son lieu de travail à chez lui en Corse.

                      Et dire qu’il y en a qui se contentent de prendre le métro !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles







Palmarès