Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La taxe de choc devient la taxe en toc

La taxe de choc devient la taxe en toc

Hollande candidat l’avait promis. Il serait le commandant d’un sous marin nucléaire d’attaque qui mènerait une guerre sans relâche contre la finance, qui taxerait comme il se doit les rentiers et profiteurs de la crise.

Ses armes ? Une renégociation de fond en comble du traité Européen, une posture de chef à l’égard de la chancelière allemande, une taxe de 75% pour les plus hauts revenus qui durerait le temps de la crise.

Mais depuis, le commandant du sous marin d’attaque nucléaire “le changement” s’est mué en petit jouet de bois face à l’adversaire “la finance”. Alors depuis :

En revanche, les Eurobonds aux oubliettes parce que Angela a crié vraiment très fort. Le TSCG sera adopté avec l’aide de Debré, Giscard et Sarko. Et la fameuse taxe de 75% au dessus de 1 million de revenus, proposition choc pour paraître de gauche et piquer au passage quelques voix à Mélenchon devient une taxe en toc.

Car les revenus du capital ne sont plus concernés. Car l’unité fiscale n’est plus le foyer mais l’individu. Car la CSG et autres cotisations seront déductibles. Ainsi, Liliane, qui ne perçoit plus de revenus du fruit de son travail mais uniquement de son capital, n’a aucun souci à se faire ! Ainsi, les grands patrons du CAC 40, mariés avec enfants et qui gagnent 1,5 millions en moyenne en revenu du travail n’ont aucun souci à se faire, puisqu’en couple le seuil de la taxe monte à 2 millions. Et quand bien même ils auraient à s’acquitter de la taxe elle serait de 69% et non plus de 75, CSG oblige ! Et puis 2 ans s’est vite passé, car la taxe désormais en toc ne connaîtra pas de troisième anniversaire !

C’est à croire que le capitaine de la France défend bien plus les riches que les pauvres, non ? C’est à croire que le capitaine de la France roule bien plus à droite qu’à gauche, non ?

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Guy BELLOY Guy BELLOY 8 septembre 2012 08:36

    François Hollande n’avait-il pas basé une grande partie de sa campagne sur l’honnêteté et la transparence ? Ne déclarait-il pas le 23 février lors d’un meeting au Mans :
     «  »Il est normal que chacun fasse ses propositions. Mais je demande qu’on respecte certains principes : ne promettre que ce qu’on est capable de tenir ... ces engagements sont publics et m’obligent«  tout en raillant Sarkozy  »le candidat des promesses non tenues".

    http://www.europe1.fr/Politique/Hollande-raille-le-president-des-promesses-non-tenues-961655/


    Tant que le citoyen lambda, abruti par les merdias, ne réagira pas, le peuple se fera toujours couillonné quelque soit le candidat élu !

    En 2007, Ségolène Royale , que je n’apprécie pas particulièrement, avait lancé la promesse qu’une commission rigiureusement indépendante veillerait à ce que les promesses émises soient tenues, ce qui est on ne peut plus normal. 
    A chaque élection, les candidats ont beau jeu de promettre n’importe quoi puisque, une fois élus, ils ne tiennent jamais leurs promesses. 
    Alors, les responsables c’est qui, sinon le peuple qui se laisse toujours entuber ? 

    Ce pays est la risée de nos voisins européens, particulièrement scandinaves où existe une vraie démocratie et où je me serais expatrié depuis longtemps s’il n’existait pas le problème de la langue. 



    • Dan2012 8 septembre 2012 11:25

      J’y crois pas ! Y a-t-il encore des gens qui croient aux promesses des hommes politiques ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès