Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > LA TELE DU POUVOIR

LA TELE DU POUVOIR

Jeudi 05 février, 20h 15, le Président de la République intervient pour expliquer à nouveau sa vision du monde et de la France, sur 3 chaînes de Télévision qu’il a choisi : TF1 bien sûr, France 2, M6, et une radio privé RTL, devant des journalistes qu’il a sélectionné également, et ceci pendant plus de 90 minutes. Cette intervention correspond à la totalité du temps comptabilisé sur TF1, de janvier à septembre 2008 accordé au principal parti de l’opposition, le Parti socialiste.
80 % du temps de parole donnée sur la totalité des chaînes de télévision sont ainsi octroyés au pouvoir (Président, Gouvernement, partis de la majorité). Ceci est facilement vérifiable, en se rendant tout simplement sur le site web du CSA (décompte du temps de parole).
La loi de répartition globale défini par le gouvernement, est ainsi strictement appliqué (1/3 du temps de parole au gouvernement, 1/3 à la majorité, 1/3 à l’opposition). Le temps utilisé par le Président, ou ses collaborateurs est décompté à part . Sur TF1 toujours, de janvier à septembre 2008, ce temps a représenté 3 heures 40 minutes et 20 secondes, soit 2 fois plus que celui accordé à toute l’opposition de gauche.
 
Le pouvoir domine ainsi complètement la petite lucarne, imposant sa présence de manière quasi permanente.
 
Cela explique sans doute le sentiment de défiance exprimée par les téléspectateurs à l’égard de la Télévision et de ses journalistes. Un sondage publié par TNS, SOFRES, pour la Croix en début d’année indique par exemple que 61 % des personnes interrogées estiment par exemple que les journalistes ne sont pas indépendants, à la Télévision en particulier.
 
Le Sénateur Jean Luc Mélanchon, lors d’une intervention à la haute assemblée a proposé la devinette suivante : « comment reconnaît on un journaliste de droite et de gauche à la Télévision ? », « et bien les journalistes de gauche sont tous au placard ».
Le mot est sans doute dur et excessif, mais il correspond néanmoins à un sentiment partagé par beaucoup, la Télévision est bien avant tout, et de plus en plus, un instrument de propagande du pouvoir.
 
Des nuances bien sûr sont à apporter, des journalistes résistent dans les rédactions, certaines chaînes de Télévision tentent un équilibre de la parole. FR3 par exemple, toujours selon les décomptes du CSA, essaient de régulariser plus honnêtement les temps de parole, et ses journaux sont plus neutres envers le pouvoir politique. C’est sans doute pour cela que plusieurs députés de l’UMP sont intervenus à l’assemblée nationale à l’occasion du débat sur la loi de l’audiovisuel, pour proposer tout simplement la suppression des journaux télévisés diffusés par FR3.
 
La révolutionnaire Rosa Luxemburg dont nous célébrons cette année les 90 ans de son assassinat à Berlin disait : « La liberté, c’est toujours la liberté de celui qui pense autrement. ».
A méditer en ce temps de main mise cathodique, et médiatique, par un Parti, un Gouvernement, un Président.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 6 février 2009 14:10

    C’est l’UMP , matin , midi et soir :

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/guillon/video/x7qewl_ump-matin-midi-et-soir_fun

    Stephan guillon, france inter


    • Kalki Kalki 6 février 2009 14:26

      En pratique
      1/3 pour le gourvenement
      1/3 pour la majorité présidentiel
      Et le reste pour l’opposition.

      Sachant que le temps de parole du président et de ses collabo(rateurs) n’est pas compatibilisé.
      N’est pas comptabilisé non plus, le temps de paroles de ceux qui ne "font" en théorie pas de politique n’est non plus comptabilité, les journalistes ( qui sont aujourd’hui obligé d’etre majoritairement avec le gouvernement ce qui a de l’influence sur le spectateur, par certains mots, certaines phrases, certains gestes, sourirs, regard, accord avec l’invité de droite, et desaccord avoué ou non avec l’invité des gauches allant meme jusqu’a discréditer ses propos ...) les intervenants, et les Stars (triés sur le volé pour toujours corresponde au gouvernement)

      Ca fait à la louche, 90 % de temps de paroles pour le gouvernement, et 10% pour l’opposition.

      On est juste derriere la chine et la birmanie, mais comme sarkozy n’intervient pas en tenue militaire, C’est moin voyant.


    • anny paule 6 février 2009 15:47

      Ce n’est rien, par rapport à ce qui nous attend dès lors que les lois sur l’audiovisuel public seront votées !
      Avec une assemblée "bleu-horizon", ça passera comme une lettre à la poste !
      Souhaitons simplement que nos concitoyens aient, soit une dose suffisante d’esprit critique, soit une "over-dose !
      En tous cas, on peut se gausser des systèmes totalitaires ! Tout dépend de quoi l’ on parle !!!


      • Hieronymus Hieronymus 6 février 2009 15:49

        TF1 (TF haine), tele du pouvoir
        c’est Chirac, ce demago pourri, qu’a fait le coup !
        ensuite Sarko n’a plus eu qu’a recuperer ..


        • Kalki Kalki 6 février 2009 16:26

          en 2002 ???

          Qui a refait le coup ?

          Chirac ? Sarkozy ?

          Sarkozy qui avait déja manigancé son plan, apres avoir tissé ces relations ?
          Sarkozy arrivant par hasard dans ... le gouvernement de chirac.


          Qui l’a influencé et lui a donné de bonnes idées ( des idées appliqué aux usa pour les élections préscedente) ?

          Je réfléchis.


        • Hieronymus Hieronymus 6 février 2009 16:59

          @ K.
          la privatisation de TF haine date de 1987, qd le gd Chi etait 1er ministre
          depuis elle a ete sous la coupe du RPR et maintenant de l’UMP
          pensez vous que J.C. faisait qq chose sans y avoir interet ?


        • Kalki Kalki 6 février 2009 17:24

          Non c’est pas ca, mais le stratageme d’utiliser la peur, de donner le sentiment d’insécurité et de s’en servir pour l’élection d’une "Male Fort DRoit" et réconfortant a été son paroxisme en 2002 et a été repris aussi par la suite.

          Mitterand lui aussi aurait pu ne pas fléchir sous le coup de "Bouygues" et d’autre entreprise quand il s’agissait de faire le choix entre le satellite payant et un bouquet de chaines "accessibles" par tous (comme en allemagne 20 ans avant nous).


        • Lapa Lapa 6 février 2009 16:46

          j’ai une question : dans le journal municipal que vous éditez (mairie PS je suppose) , quelles sont les proportions des différents écrits des différents groupes municipaux et du maire ? Quelles sont les proportions, sur les photos, de photos où l’on voit le maire faire sa pub ?

          si vous êtes dans des proportions de l’ordre du 1/3 1/3 1/3, félicitations.

          Sachez néanmoins que ce n’est pas le cas dans beaucoup de "démocraties locales" quelles soient de gauche ou de droite...

          Il en est malheureusement de même quelque soit la couleur du gouvernement pour les media nationaux...
          une mauvaise habitude prise durant toute la 5ème République que seule l’opppostion (quelle qu’elle soit) a toujours critiqué. Quand on est au pouvoir évidemment c’est différent...


          • noop noop 6 février 2009 18:34

            Lors du congrès du PS avez vous fait le même décompte des temps de paroles ?
            Avez vous eu même l’idée, l’envie d’en parler ?


            • docdory docdory 6 février 2009 18:49

               @ emosaïque 

              Il était aussi sur la 15ème et la 16ème chaînes de la TNT ( BFM TV et I Télé ) ! Et semble t-il sur deux autres radios ( à vérifier ) ...


              • civis1 civis1 6 février 2009 21:47

                @ l’auteur
                ce n’est pas 3 mais 5 télés qui ont retransmis : TF1 France 2, M6 mais aussi i télé et LCI ... 


                • mojique mojique 7 février 2009 07:44

                  C’est bien pour cela que l’internet les gène. C’est le meilleur contre-pouvoir depuis que les média officiels sont dépendants pour la pluspart des groupes financiers. Le croque de l’UMP, Lefèbre ou la poissonnière Morano tentent de le museler, le net, en invoquant la protection des mineurs ou le peer to peer. Mais en fait ils lisent agora et autres et cela ne leur plait pas du tout pas du tout. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès