Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La tentation italienne de Nicolas Sarkozy !

La tentation italienne de Nicolas Sarkozy !

Une bien étrange préface passée sous silence.

La presse s’est fait l’écho de la publication du livre de Nicolas Sarkozy «  Témoignages », lequel a bénéficié d’un marketing efficace et innovant. Il est possible de le commander sur Internet et de recevoir ainsi un exemplaire dédicacé par l’auteur lui-même.

Le livre marche bien, il connaît même des éditions en langues étrangères, signes indiscutables du succès.

D’ailleurs celui-ci en lui rapportant légitimement des droits d’auteurs accroîtra naturellement sa contribution au budget de l’Etat via l’ISF (Impôt sur le fortune).

L’édition italienne de ce livre a retenu l’attention d’un blogueur averti : Mehdi Ouraoui, qui nous rapporte sur son site :

http://desmotsetdebats.blogs.liberation.fr/discours/2007/02/le_prfacier_fas.html

une information tout à fait étonnante :

Le candidat Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle a confié la préface de son livre à un personnage bien sulfureux Gianfranco Fini.

J’imagine que Nicolas Sarkozy n’a pas fait ce choix à la légère, le spectre de la vie politique italienne lui offrait un large choix de préfaciers honorables à droite, j’aurais pu moi-même lui en conseiller plusieurs.

Celui-ci a commencé sa carrière politique en Italie en adhérant au Front de la jeunesse, formation d’extrême droite dont il deviendra en 1977 le président.

Poursuivant sa fulgurante carrière dans les franges extrême droitières de l’Italie des années 80, il succède au non moins sulfureux Giorgio Almirante comme secrétaire national du MSI (Movimento Sociale Italiano), parti issu directement d’une nostalgie affichée au fascisme et regroupant les héritiers de Mussolini.

C’est en 1995 qu’il tentera de redonner des couleurs à ce parti d’extrême droite en le rebaptisant « Alliance Nationale. ».

Certes il fera une vraie carrière politique aux côté de Silvio Berlusconi en occupant différents portefeuilles ministérielles qui lui conféreront une notabilité installée.

Mais pour autant, en opérant ce choix, Nicolas Sarkozy envoie un signal fort sur son positionnement politique et qui n’est pas neutre. Certes, il envoie aux électeurs du Front national un message d’encouragemment, mais je ne pense pas que les électeurs de François Bayrou apprécieront un tel compagnonnage et ils lui créeront quelques difficultés dans les calculs de reports de voix au deuxième tour qu’il sera bien obligé de faire.

Nicolas Sarkozy a bien le droit de s’afficher littérairement en compagnie de qui il veut. Mais tout de même, de ce fait, ses citations intempestives sur Blum et Jaurès paraissent bien déplacées, ainsi que ses rodomontades contre l’appellation « Sarko facho » et son irritation à l’égard de Renaud et de sa chanson.

Je veux bien croire qu’il soit souple, mais, là, le grand écart est total. Gare à la rupture musculaire !


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (209 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • jujubinche (---.---.235.222) 5 février 2007 13:53

    Merci de signaler cette bizarrerie qui (excepté Libé) est passée sous silence dans les médias traditionnels.

    Le couplet sur la diabolisation de Mr sarkozy va evidemment suivre cet article, mais il faut bien admettre que ses fréquentations ne jouent pas en sa faveur ...

    Nous avons le droit de savoir pour qui nous allons voter, et un préfacier n’est jamais choisi par hasard.


    • (---.---.145.35) 5 février 2007 15:29

      @Jujubinche,

      En effet, je suis plus que surpris par le fait qu’un tel événement ne soit pas repris par la presse. Quant il s’agit de compter et de décompter le nombre des sous marin nucléaires... il y a de l’espace presse disponible, mais commenter cet étrange compagnonage du Candidat Sarkozy ... silence radio.

      bien à vous.


    • machinchose (---.---.168.64) 5 février 2007 15:33

      Même Libé a été plutôt léger sur le coup. L’info sur le net le week end c’est une bonne façon de pas trop en faire tout en disant qu’on l’a fait...

      je suis affligé.


    • machinchose (---.---.168.64) 5 février 2007 15:36

      L’article n’est pas repris par Yahoo ?

      j’imagine que c’est une question de temps...


    • PasKal (---.---.201.240) 5 février 2007 17:38

      Quoi d’étonnant ???

      L’entourage direct et le plus proche de Sarkosy est truffé de « Gianfranco Fini » français : il suffit de regarder la ribambelle de types passés par l’extrême droite au sein de groupuscules dont même Le Pen n’a pas voulu quand il a ramassé l’extrême-droite pour en faire le FN les jugeant trop ’extrême-droite’ (c’est dire !), ou passés par les syndicats fascisants de la fac de droit d’Assas (voir le nombre d’avocaillons-nazillons qui composent l’équipe de Sarkosy).

      _HORMIS LE PEN, QUEL AUTRE POLITOCARD A RECRUTE AUTANT DE MECS VENUS DE L’EXTREME-DROITE pour en truffer littéralement son entourage ???

      _PAS UN ! ; Y’A QUE SARKOSY !

      Et maintenant on voit même ’madame’ jouer les « Fraulein Leni Riefenthal de l’UMP » avec ses mises en scéne grandioses et martiales à coups de millions d’euros (on en frémit même rien qu’à l’idée de ce qui pourrait se passer si ce couple était au pouvoir avec l’accès aux caisses de l’Etat quand on voit comment ils ’claquent’ déjà l’argent des militants...) pour célébrer le culte de la personalité de son cher Herr Sarkosy


    • (---.---.38.189) 5 février 2007 20:11

      Je suis agréablement surpris que M Sarkozy s’entoure de sympathisants du FN.

      C’est en effet le seul courant politique à véhiculer encore nos valeurs nationales en léthargie depuis 40 ans et remplaçée par le j’enfoutrisme national.

      Merci pour l’info, du coup Sarko me devient sympathique, et si le FN ne peut pas passer en 2007 au premier tour, je voterai Sarko pour attendre 2012.


    • dégueuloir (---.---.44.168) 5 février 2007 21:17

      comment ? vous découvrez les penchants cachés du lutin ? ce n’est pas nouveau ,quand je dis Sarkopen ou Lepenosy ,personne me croit,d’ailleurs quitte à choisir entre 2 tirans ,autant prendre le plus vieux ,lui au moins il ne va pas tarder à clamser ,tandis que l’autre ,on l’a pour 25 ans.......lol....... smiley


    • JL (---.---.73.200) 5 février 2007 22:30

      Enfoutrez les jean-foutre je m’en fout, mais ne voyez-vous pas que vous enfoutrez par vos propos hideux la bonne tenue de ce forum ? smiley


    • (---.---.38.189) 5 février 2007 23:22

      Non, non, je ne ferais pas celà. Je ne vous manquerais pas de respect à ce point. smiley


    • philippe DELCROIX (---.---.133.229) 6 février 2007 09:49

      Mes amis étrangers restent en effet sans voix devant ces pompeuses mises en scène qui ne sont pas sans leur rappeller les meilleurs temps du national-socialisme nazi ou du stalinisme !Comment la France, pays des droits de l’homme,longtemps considérée comme idéal républicain par les pays écrasées sous la botte de dictateurs a-t-elle pu en arriver là ? Le coq gaulois n’est plus , aux yeux d’éditorialistes américains, qu’une poule mouillée.Il croit qu’on lui demande aujourd’hui ce qu’il veut manger, alors que la véritable question est : à quelle sauce veux-tu être mangé !


    • PasKal (---.---.201.240) 6 février 2007 10:34

      Le ’sacre’ de Sarkosy :

      _<< Un show « à l’américaine » avec une mise en scène et un score « à la soviétique » ! Frappant de voir ce ’petit bonhomme’ choisir d’apparaitre tout seul sur une scène immense ...et vide... L’incarnation type du narcissisme à son paroxisme, comme dans les Etats non ou peu démocratiques ; aulieu de chercher à exprimer l’image d’un groupe soudé au service d’un Pays. Effrayant en un sens...>>

      (propos tenu en privé par un ministre -pourtant de droite- d’un pays voisin de la France, « très inquiet du ’sur-Ego’ (sic) de ce personnage »)

      A noter que son choix, clairement dit lors de ce dîner, allait à François Bayrou.

      Intéressant aussi de voir que dimanche dernier le journal suisse « Le Matin » (le journal le plus diffusé en Suisse romande et touchant par la même le plus de gens ; des français frontaliers votant aux élections en France du même coup !) appelait, dans un éditorial écrit par l’un des journalistes de radio et de télévision parmi les plus connus (et bien que n’appartenant pas à la rédaction de ce journal) à... « voter François Bayrou » !, pour son courage, son intelligence et son projet (réunir les plus compétents, de quelque bord qu’ils soient pour enfin sortir la France du bourbier où le PS et l’UMP l’ont mis), Royal étant jugé ’décevante’ et Sarkosy ...’inquiêtant’ !


    • PasKal (---.---.201.240) 6 février 2007 10:35

      Le ’sacre’ de Sarkosy :

      « Un show ’à l’américaine’ avec une mise en scène et un score »à la soviétique" ! Frappant de voir ce ’petit bonhomme’ choisir d’apparaitre tout seul sur une scène immense ...et vide... L’incarnation type du narcissisme à son paroxisme, comme dans les Etats non ou peu démocratiques ; aulieu de chercher à exprimer l’image d’un groupe soudé au service d’un Pays. Effrayant en un sens...

      (propos tenu en privé par un ministre -pourtant de droite- d’un pays voisin de la France, « très inquiet du ’sur-Ego’ (sic) de ce personnage »)

      A noter que son choix, clairement dit lors de ce dîner, allait à François Bayrou.

      Intéressant aussi de voir que dimanche dernier le journal suisse « Le Matin » (le journal le plus diffusé en Suisse romande et touchant par la même le plus de gens ; des français frontaliers votant aux élections en France du même coup !) appelait, dans un éditorial écrit par l’un des journalistes de radio et de télévision parmi les plus connus (et bien que n’appartenant pas à la rédaction de ce journal) à... « voter François Bayrou » !, pour son courage, son intelligence et son projet (réunir les plus compétents, de quelque bord qu’ils soient pour enfin sortir la France du bourbier où le PS et l’UMP l’ont mis), Royal étant jugé ’décevante’ et Sarkosy ...’inquiêtant’ !


    • machinchose (---.---.168.64) 6 février 2007 10:47

      On notera que toute personne attachée encore à deux ou trois principes républicain est terrifié par Sarkozy.

      Je suis absolument sidéré par l’indifference dont font preuve les militant de cet homme quand aux questions de principes, de valeurs et de morale.


    • parkway (---.---.18.161) 6 février 2007 11:58

      jujubinche,

      ce que vous dîtes sur la presse est faux(lol)

      la preuve : dimanche sur tv5 arrêt sur image avait invité le directeur de l’A2 (je ne sais plus son nom) et surtout le sieur Pujadas pour leur demander le pourquoi de leur opinion (très)dirigé en faveur de sarko.

      Pujadas a dit que ce n’était pas vrai et que en somme qu’il ne comprenait pas la question (je résume), et qu’il ne changerait rien à ses habitudes.

      Alors, vous voyez, vous avez tout faux !


    • jujubinche (---.---.235.222) 7 février 2007 12:50

      J’ai parlé de Pujadas ? Puisque, vous démentez une information que je n’ai pas donnée, vous pourriez être plus clair.

      Quand au sujeten question, « Fini préface sarko », vous estimez que les journaux ont relayé la nouvelle ? autant que les vociférations de Roger Hanin ? La bonne blague.


    • Piki (---.---.184.177) 5 février 2007 13:54

      L’information n’est pas nouvelle ...

      Par contre ce qui est étonnant c’est que l’information n’est que peu buzzée ...


      • Pelletier Jean 5 février 2007 15:33

        @piki,

        Pas nouvelles... certes... mais je n’ai ni vu, ni lu des journalistes si âpres à commenter la capacité de comptage des sous marin nucléaires de la candidate socialiste, se bousculer pour mettre en avant et commenter cette information, qui dans le cadre de la campagne n’est pas si innocente que cela.

        bien à vous.


      • (---.---.38.189) 5 février 2007 13:55

        Si Sarko s’inspire réellement des enseignements du FN il remonte dans mon estime. Il serait tant qu’on en revienne aux vraies valeurs nationales


        • (---.---.128.37) 5 février 2007 14:37

          Mais, mon cher, il faut toujours préférer l’original (Le Pen) à la copie (Sarkozy).


        • Pelletier Jean 5 février 2007 15:34

          @xxx,

          Ah ! toujours le fameux anonymat ... pour distiller votre poison !!!


        • camelia (---.---.24.219) 5 février 2007 16:19

          Mais non il s’inspire des méthodes Berlusconi


        • (---.---.38.189) 5 février 2007 19:53

          Mieux vaut avoir la copie que rien du tout, le néant !


        • Ark (---.---.85.6) 5 février 2007 14:17

          Mais les vrais valeurs nationales quelles sont elle ? Retour du droit de cuissage ?interdiction du vote des femmes ? les heretiques au buchers ?


          • (---.---.38.189) 5 février 2007 19:52

            Les vraies valeurs nationales sont le courage, l’ambition, le travail, l’autodiscipline, le civisme.

            Ces valeurs, qu’on le veuille ou pas ne sont véhiculées que par un seul parti.

            C’est pourquoi l’on s’ingénie à le diaboliser car on ne veut surtout pas de tout celà, préférant une France en voie de sous développement dans laquelle chacun peut encore vivoter en glandant et en donnant parfois de la voix.


          • machinchose (---.---.168.64) 5 février 2007 20:24

            vous ne parvenez décidemment pas à assumer les érrements moraux de votre leader, vous en êtes donc à ramer derrière des bétises. affligeant mais révélateur.


          • jujubinche (---.---.162.94) 5 février 2007 21:20

            Et voilà !! Il a pas fallu l’attendre bien longtemps le couplet sur « la diabolisation » de sarko. smiley


          • (---.---.38.189) 5 février 2007 23:29

            Normal, tous les assistés du chomage socialo communisme sont là, désoeuvrés, n’ayant rien d’autre à faire qu’à tenter de protéger leurs privilèges pendant que la France travaille pour leur petit confort bourgeois rentier.

            Ils ne crachent pas dans la soupe ! Encore heureux !


          • crou (---.---.58.129) 6 février 2007 01:03

            @degueuloir,

            Tes propos sont vraimment inadmissibles.

            Je signale un abus.


          • gem gem 5 février 2007 14:30

            là, je crois qu’on touche le fond du fond... un commentaire sur le seul nom du préfacier, en fonction de ce qu’il a été dans le passé, passé au brou de noix pour faire bonne mesure (comme si le contexte politique italien était transposable en France...) ... Et pas un mot de la préface ! Et la maison d’édition, c’est qui ?

            Pourquoi ne pas commentez ça, plutôt ?


            • (---.---.128.37) 5 février 2007 14:38

              Je ne peux pas commenter, ne parlant pas italien,


            • jujubinche (---.---.235.222) 5 février 2007 14:56

              On touche le fond ?

              Ecoutez, je suis certain que Mr fini peut produire une préface tout à fait modérée. Maintenant, je m’étonne que sarko cache ce genre de fréquentation pour citer à tout bout de champs de grandes figures de gauche.

              Si cela ne vous gêne pas c’est très bien. Moi cela me gêne fortement que notre potentiel président fleurte avec ce genre de personnage. Laissez donc les gens juger.


            • Pelletier Jean 5 février 2007 15:38

              @gem,

              vous êtes libre de vos commentaires, je suis tout aussi libre de mes propos même s’ils vous déplaisent.

              Quant au fond, je pense, « cher » Gem que par vos commentaires « scrupuleux » et « réguliers » pour ceux qui vous liront... ils apprécieront votre connaissance des profondeurs ...oh insondables et tortueuses...


            • gem gem 5 février 2007 15:39

              Je ne connais pas Fini et je ne connais pas l’Italie ni a fortiori son contexte politique.

              Par contre, je connais assez la gauche française pour savoir qu’elle a un peu tendance à déclarer « fasciste » et plus généralement « infréquentable » un peu n’importe qui (Chirac, par exemple, ce qui conduit à des résultats ubuesque, comme en 2002), et à utiliser des anathèmes contre les personnes à la place d’arguments valides contre les idées et projets.

              Et j’imagine assez bien un plumitif italien reprocher à M. Prodi de se faire faire la dédicace d’un bouquin par des personnages aussi infréquentables que M. Jospin, (trotskyste notoire), Mme Royal (ancienne collaboratrice directe d’une figure du régime de Vichy : M. Mitterand), etc. De quoi impressionner un italien pas très au fait de la réalité française...

              Le minimum était de nous traduire la préface, au moins sous forme d’extrait ; ou, au moins, des extraits de discours représentatifs de Fini. Histoire de nous prouvez l’infréquentabilité de l’individu, au lieu de la proclamer évidente.


            • Pelletier Jean 5 février 2007 15:44

              @gem,

              Que ne le faites-vous, à chacun son labeur. Moi j’informe à vous de traduire... puisque visiblement vous maitrisez l’Italien. Ceci dit, vues vos « lourdes allusions » sur la gauche ... elles ne m’incitent pas à vous faire confiance quant à l’honneté de votre éventuelle traduction...


            • machinchose (---.---.168.64) 5 février 2007 15:58

              Gem, vous êtes drole quand même. vous faites mine de comparer un angagement d’un quart de siecle avec les errances politiques de la jeunesse d’un Jospin (on pourrait alors parler des syndicats étudiants de droite très dure qui ont fourni la plupart du personnel politique de droite d’aujourd’hui)...

              Gianfranco fini est toujours président de son parti il était assez fan du duce jusqu’en 1995 époque à laquelle il a fait ce que fait Le Pen aujourd’hui, devenir fréquentable... sans changer de parti.

              Toujours les même excuses un peu foireuses : j’ai le droit de me faire préfacer par un fasciste parce que jospin a été trotskiste à 20 ans... ok... et si Jospin avait été stalinien sarkozy aurait le droit à quoi ??

              je ne dis pas qu’il est fasciste sarkozy, je dis qu’il ne partage aucune des valeurs de la république. Et il le prouve sans cesse. et l’interview en lien est un tel tissus de banalité de mauvaise foi que ça en devient comique.

              faut il rappeler que quand Jospin restait premier ministre il était face à... son président !! les conditions n’avaient rien à voir et faire mine de ne pas le voir relève vraiment de la malhonneteté..


            • gem gem 5 février 2007 16:06

              J’ai dit que je ne connaissais pas l’Italie, et vous en déduisez que je maitrise l’italien ???

              Propager une rumeur qui vous plait, sans rien ajouter, je n’appelle pas ça de l’information.

              http://villepin.over-blog.com/article-5500472-6.html, ça oui c’est de l’information ; incomplet, tendancieux (dans votre genre), mais vraiment informatif et avec des commentaires originaux, qu’on soit d’ccord ou pas (exemple : « Fini d’ailleurs ne s’adresse pas à un grand public mais aux siens qu’il espère forcer à de nouveaux efforts de « modernisation ». » )

              Votre façon de déclarer votre défiance a priori à l’égard d’une éventuelle traduction que je pourrais faire, au prétexte de mes opinions, cela vous décris parfaitement et éclaire votre « article ». En somme, ne seraient dignes de votre confiance que ceux qui sont d’accord avec vous... voilà qui vous rend ... infréquentable !


            • gem gem 5 février 2007 16:18

              @machinchose

              vous avez mal lu mon ironie : il s’agissait pour moi, avec mon exemple de Jospin, de souligner qu’il serait assez facile de le faire passer pour un horrible extrémiste aux yeux d’italiens ne connaissant pas la réalité politique française.

              OK, je sais que, vu de Gauche, Berlusconi était un affreux horrible et infréquentable, et je ne suis pas surpris que certains traitent de même un homme qui fut dans son gouvernement (au poste de ministre des affaires étrangères de la République italienne, quand même !)... mais qu’on me permette quand même de me gausser, et de souligner le vide abyssal de cet « article », simple grosse bonne attaque ad hominem, dépourvu de matière probante, sur Fini d’abord et sur Sarkosy ensuite !


            • jujubinche (---.---.235.222) 5 février 2007 16:21

              Quelle rumeur ? Fini est donc fréquentable ? Soit, mais que sarkozy ait l’honnêteté de ne pas cacher ses soutiens.

              C’est tout ce qu’on lui demande, le « peuple » se chargeant par la suite de déchiffrer ses déclarations, son « programme » si changeant, et valider ou non ses drôles d’amitiés.

              Nous n’avons pas dit que sarko était un facho. Maintenant, il semblerait qu’il en fréquente, et si la situation italienne vous est trop étrangère, il n’est pas interdit de se renseigner, surtout sur internet (wikipédia ?). Mais le net, c’est évident, n’est qu’un repaire de gauchistes auveugles.


            • machinchose (---.---.168.64) 5 février 2007 16:22

              je ne suis pas d’accord. À la difference de Berlusconi, Fini a été pendant 25 ans uns neo fasciste auto proclamé. Il était avec Alessandra Mussolini, il parlait de Mussolini comme d’un grand homme etc. Puis il a fait son tournant tout recemment. Donc non on ne peut pas comparer. Même si, en effet, en Italie il est considéré par certains comme étant fréquentable MAINTENAT du fait de son coté assez respectueux de l’état (les « restes » d’une certaine idée du fascisme ?) et en comparaison de la clique Berlusconnienne (corrompu, ignare etc.) .

              Ceci dit, ce que l’article dit bien c’est qu’il y avait bien d’autres types disponibles...


            • Pelletier Jean 5 février 2007 16:25

              Bravo l’artiste, toutes mes félicitations pour ce morceau de bravoures.

              Rien sur le fond et que du persiflage ...limites injures... vous êtes bien droit dans vos bottes, vous n’avez plus qu’à ajouter le salut nazi et le tableau sera parfait.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès