Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La vengeance, un plat qui se mange froid

La vengeance, un plat qui se mange froid

Il avait prévenu, il n’aimait pas qu’on se moque de lui.
Alors, le Prez fait le ménage.

Il a commencé en douceur avec la suppression d’une des rares émissions qui donnait un espace de liberté sur le petit écran, celle de Daniel Schneiderman : « arret sur image ».

Heureusement on peut la retrouver sur le net.

Elle avait le malheur d’analyser à froid les contradictions, les dérapages, ou les évidences télévisuelles des petits et des grands, avec ce détachement un peu cynique qui fait le bonheur de ceux qui veulent encore garder un peu de lucidité.
Paris Match avait eu l’indélicatesse de publier une photo de son ex, avec son amant américain.
Résultat, le directeur du journal a été mis à la porte. cliquer sur le lien

On ne rigole pas avec Sarko.

Et puis, il se fait voter une loi sur mesure lui permettant de nommer qui il veut.
Bien sûr, en haut lieu, on argumentera que le CSA a le dernier mot, mais çà ne trompe pas grand monde.

En tout cas, l’indétrônable PPD a sauté rapidement, pour avoir osé comparer le Prez à un petit garçon jouant dans la cour des grands.

Quelques temps après, il est mal reçu à France trois, où un technicien à l’audace de ne pas répondre à son « bonjour ».

Il s’en ouvre, mais ne sait pas qu’il est enregistré, et sa colère fait le tour du net.
Il attend patiemment l’occasion pour faire payer ces impolis.

Elle lui est fournie par l’impertinent Stéphane Guillon qui le brocarde allègrement.

Le directeur de radio France est rappelé à l’ordre,

Jean Paul Cluzel fait profil bas, mais comme l’annonce Guillon, c’est une caisse de champagne que celui-çi recevra le lendemain de la part de la direction d’Inter.

Cluzel est menacé, et la photo de ses tatouages sera l’occasion de ne pas renouveler le mandat.

Pour l’instant, l’humoriste Anne Roumanoff n’a pas manifestement été inquiétée par l’Elysée, pourtant sa « petite saucisse » (entourée de fayots) et dédiée à Nicolas 1er a fait des dégâts.
La punition viendra-t-elle plus tard ?

Et voilà que les annonces pleuvent,

Philippe Val serait le prochain nominé.

Cet ami de Carla est en odeur de sainteté depuis qu’il a viré de son journal « charlie hebdo », le libertaire et libre Siné,

Déjà, l’été dernier, Val s’était porté au secours de Jean Sarkozy, celui qui « soutient à mort » lorsqu’il plante un couteau dans le dos du naïf Martinon.

On se demande parfois ou est passé son humour caustique lorsqu’il partageait la scène avec son compère Font.

Val est donc pressenti pour venir à la tête de France Inter.

Il est à craindre que son acceptation signe la Fin de cet hebdo, qui sous un autre nom, s’était vu interdire de diffusion par le grand Charles.

De fil en aiguille, le « Philippe » s’est retrouvé à la tête d’une chronique matinale sur France Inter dont il serait bientôt le patron.

Décidément la soif du pouvoir fait du mal à nos « penseurs » de gauche.

De Kouchner, qui fait en ces temps-çi une indigestion de couleuvres, à Rocard qu’on envoie prendre froid, en passant par DSK dont la libido active est en quelque sorte le déclencheur de tout cela, le savoir-faire sarkozien fait merveille.

Mais qui s’en plaindrait ?

Car au fond, à gauche, même si on n’ose l’avouer, c’est plutôt un soulagement de voir tous ces « grands esprits » virer de bord.

A quand la nomination de Claude Allègre, le pourfendeur des évidences ?

On en vient à souhaiter que d’autres rejoignent le camp des déserteurs en compagnie des Besson, et autres « humanistes ».

La cour du Prez est déjà bien achalandée :

L’expatrié Johnny, toujours en Suisse, malgré le bouclier fiscal, en compagnie du rappeur de charme Gynéco, de l’inénarrable Mireille Mathieu et de quelques autres vieux artistes.

Tout çà n’est pas de prime jeunesse, mais ce n’est que justice puisque les sondages nous ont appris que Sarkozy avait dû sa victoire aux plus âgés d’entre nous.

Par ici donc la bonne soupe.

Séguéla n’est pas le dernier à s’y précipiter.

Çà lui coûtera une belle montre, même s’il continue de clamer que les mots ont dépassé sa pensée.

Ce qui est maintenant intéressant, c’est de voir à quel moment tout ce beau monde changera à nouveau de camp, et comment s’y prendra-t-il ?

Car comme disait un vieil ami africain :
« Celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus ».
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.04/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • jako jako 9 avril 2009 12:12

    Bonjour Olivier, cela ne regarde pas votre article lui même mais il doit y avoir un gros problème sur le nouveau Agora, je viens de voter oui et l’article passe à 2 voix « non » !!
    De plus mon explorer se bloque sans cesse
    bon courage à vous


    • Doumé 9 avril 2009 12:28

      Je vote « Oui » et il passe à 4 « Non » .
      Le comptage des votes est inversé !
      Il faut contacter l’équipe AV
      Cordialement.


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2009 17:28

      oui Jako,
      j’ai remarqué ce défaut,
      je pense que les concepteurs du site doivent déjà le savoir et ne tarderont pas à réagir,
      cordialement,


      • pseudo 9 avril 2009 22:22

        La machine de guerre de L’UMP est prête pour 2012, les médias télévise, la presse, bientôt internet et l’interdiction de réunion en bande organiser. Le PS est loin de s’attendre aux pièges qui se referment sur lui ! Lorsque le PS se reveillera il sera trop tard et il est déjas trop tard.


        • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2009 07:46

          Oui, Pseudo,

          le PS est trop préoccupé a se trouver un chef,
          des alliances bidon, ils sont à mon avis les responsables de la non élection de Royal, ils ne sont pas capable de faire le ménage dans leur propres rangs,
          cette absence d’opposition au gouvernement va provoquer un énorme désordre citoyen, et on imagine facilement comment le Prez va gérer tout çà..
          comme disait un ex ministre de droite, qui a quitté la politique, (léotard) « tout çà va très mal finir ».


        • Christoff_M Christoff_M 10 avril 2009 03:32

          Et problème a quoi servent ces médias... Bolloré, Dassault, Bouygues, Lagardère, Vivendi...

          Censure sur l’Orient et l’Afghanistan, Gaza... et attaque en règle voir licenciement quand vous ne parlez pas des sujets autorisés !!

          Par contre grandes réceptions au Crif et fetes de la Paques juive à la maison blanche !! on ne se cache plus d’afficher la main mise sur les différents « pouvoirs » !! Obama contrairement à ce que certains croient, les naifs, les non éclairés, n’est pas le porte étendard des pauvres et des noirs mais de la classe business et des riches américains, ses correspondants européens étant Brown, Berlusconi, les polonais, les tchèques, et Sarkozy accessoirement...


          • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2009 07:51

            Christoff_M

            il va falloir que vous me comptiez au rang des naïfs, car je crois encore qu’Obama n’est pas tout à fait ce que vous en dites,
            je pense qu’il est animé de bon sentiments, mais bien sur, on ne fait pas de la politique avec des bons sentiments,
            quand aux médias, il serait injuste de jeter le bébé avec l’eau du bain, il y a encore de bons journalistes, qui ne sont pas à la botte, même s’ils sont encore trop nombreux à pratiquer la langue de bois, ou qui sont inféodés au pouvoir.


          • Pépé le Moco 10 avril 2009 04:03

            @olivier cabanel


            Bonjour,


            Votre article est déplacé, voir insultant, pour tous ceux (vrais journalistes) qui essayent encore de faire une information sur France Inter.

            J’entends par information, ceux qui se déplacent, qui recueillent et qui écoutent, les citoyens (citoyens : définition juridique des termes et au regard de la D.D.H de 1789) de toutes obédiences religieuses et conditions de vies, qui peuplent notre hémisphère.

            Vous exprimez une certaine inquiétude, quant à vos référents qui seraient susceptibles de disparaître ; mais ces référents ne représentent que les « fous du roi » (Stéphane Guillon par exemple,…), que l’on change au gré des aléas politiques.

            En revanche, il existe des structures, comme France Culture (en dehors des « Matins de France Culture », déjà « vérolés »), et quelques reporters sur France Inter, qui œuvrent pour une information indépendante et de qualité (ceux-la même que vous ne citez pas).

            Votre analyse n’est que factuelle, elle reste comme disait Cornelius Castoriadisun, à propos de BHL :

            « Sous quelles conditions sociologiques et anthropologiques, dans un pays de vieille et grande culture, un “auteur” peut-il se permettre d’écrire n’importe quoi, la “critique” le porter aux nues, le public le suivre docilement – et ceux qui dévoilent l’imposture, sans nullement être réduits au silence ou emprisonnés, n’avoir aucun écho effectif ? ». Optimiste, Castoriadis ajoutait néanmoins : « Que cette camelote doive passer de mode, c’est certain : elle est, comme tous les produits contemporains, à obsolescence incorporée. »

            Malheureusement, il apparaît que vous en êtes toujours dans le domaine des « produits contemporains » et que vous n’analysiez pas bien la situation actuelle, même si celle-ci vous inquiète.


            Bien à vous, cordialement.


            • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2009 08:00

              Pépé le Moko,

              ne me faites pas un mauvais procès,
              il est tout à fait injustifié,
              j’ai moi-même défendu stéphane Guillon sur ce site, il y a quelques semaines dans un article,
              je suis un intemporel auditeur de France Inter, et de France Culture,
              ali badou, nicolas Demoran, je ne rate pas un seul masque et la plume,
              et d’ailleurs je suis très fier d’avoir été invité à plusieurs reprises par claude Villers, qui aimait beaucoup mes chansons, ainsi que par josé Arthur qui a courageusement diffusé sur l’antenne de France inter une chanson qui s’attaquait directement au nucléaire, et qui m’a invité aux cotés d’haroun Tazzief dans son émission « avec ou sans sucre »
              le thème de mon article n’est a aucun moment dirigé contre le service public, que je défend,
              j’ai d’ailleurs comme des millions de français participé aux deux dernières manifestation,
              alors si le contenu de mon article vous a paru critiquer les journalistes du service public, j’en suis désolé, ce n’est pas du tout le sujet de mon article.


              • Reinette Reinette 10 avril 2009 11:43

                Et qui Sarkozy va nommer à la tête de Charlie H ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès