Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La victoire, temporaire, mais pas moins réelle, des identitaires sur les (...)

La victoire, temporaire, mais pas moins réelle, des identitaires sur les progressistes

Quelle curieuse époque ! Alors que les inégalités explosent et attisent la réflexion intellectuelle, les profits des grandes entreprises battent des records, et l’euro est brocardé par les prix Nobel, le débat économique devrait être au cœur du débat politique. Pourtant, il semble presque en être sorti, dans l’Europe continentale au moins, au profit des sujets plus sociétaux, de l’identité à la sécurité.

 
 
Raisons structurelles et conjoncturelles
 
Il faut bien reconnaître que les évènements des derniers mois, entre la crise des migrants, et la volonté de quelques pays et de l’UE, d’imposer l’accueil de milliers de migrants, de culture majoritairement arabe, alors même que le terrorisme islamiste décime nos pays, logiquement et légitimement, ont poussé le débat public vers les sujets d’identité, de sécurité et d’immigration. Il est tout de même légitime que les peuples de nos pays se posent des questions sur l’opportunité, ou non, d’accueillir des migrants, au regard des origines des terroristes qui ont opéré chez nous. En outre, la revendication toujours plus affirmée de pratiques qui ne sont pas celles de nos pays européens (traitement des femmes, et notamment port de la burka, du burkini ou du voile), amène les citoyens à débattre de cela.
 
Même la très populaire Angela Merkel va devoir reconsidérer sa politique si elle veut garder une chance de l’emporter aux prochaines élections, dans un pays qui débat aujourd’hui de l’opportunité de suivre l’exemple de la France, et interdire également le port de la burka. Assez logiquement, du fait aussi d’une trop grande uniformité de l’opinion des élites médiatiques, en décalage avec l’opinion du peuple, le débat se tend d’une manière assez vive et dans la durée, créant un buzz propice à submerger les médias. Mais bizarrement, le biais ultralibéral des média ne semble plus créer de résistance des citoyens en matière économique, comme si la bataille idéologique avait été gagnée par les ultralibéraux. On peut y voir d’autres raisons que le biais médiatique ou la focalisation du débat sur d’autres sujets.
 
D’abord, l’incarnation de l’alternative en Marine Le Pen n’aide pas, tant elle peine sur ces sujets, qu’elle est loin de maîtriser, et les excès de son parti (Menard disant qu’être français, c’est être « blanc et catholique  ») disqualifient les idées qu’ils touchent. Ensuite, il faut bien reconnaître que la situation internationale n’est pas très porteuse, si ce n’est dans le monde anglo-saxon avec Sanders et Corbyn. La Grèce de Tsipras préfère se plier aux diktats eurolibéraux plutôt que de quitter l’euro. Plus encore, bien des pays cités en exemple par les alternatifs vont moins bien aujourd’hui : Brésil, Vénézuela, Russie ou Argentine, alors même que certains refusaient de voir les limites des politiques de ces pays, apparentes bien avant leur crise actuelle, d’un point de vue économique, mais également démocratique.
 
Enfin, on peut largement se demander si les identitaires sont des progressistes sincères et de convictions et si leur flirt récent avec le progressisme social n’était pas purement et simplement tactique, pour attirer cette partie de l’électorat populaire abandonné par les gauches. Après tout, le virage du FN avant la présidentielle de 2012 succédait à près de quatre décennies de discours ultralibéral et l’effacement de ses sujets dans le débat public semble avoir amoindri l’intérêt des Le Pen pour ces sujets. Sur son blog, David Desgouilles a récemment remis à sa place Eric Zemmour après la parution de son livre, car il semble oublier la question fondamentale de la souveraineté, alors qu’il verse dans un identitarisme de plus en plus dur. Finalement, il y a bien, sans doute, deux familles dans le souverainisme.
 
 
Pour qui ne s’arrête pas à l’écume de l’actualité et des commentaires à l’emporte-pièce, cela ne disqualifie pas le retour aux monnaies nationales, le protectionnisme ou la reprise de contrôle de la monnaie, mais il est beaucoup plus difficile de ranimer ces débats dans une époque, où, pas illégitimement, ce sont les questions de société et d’identité qui domine le débat public.
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 3 octobre 09:44

    Identitaire ou souverainiste, peu importe le nom qu’on lui donne, ce mouvement visant à reprendre la main sur le destin de son pays a devant lui de nombreux obstacles pour s’imposer.

    Contrairement aux dissidents de l’ex URSS qui étaient soutenus par l’Occident, cette tendance ne dispose d’aucun appui à l’extérieur et ne peut guère compter que sur elle-même. Pratiquement tous les médias importants la traitent de populiste et lui dénient le droit de jouer un rôle quelconque. Les votes suscités par ces mouvements sont contestés et ignorés.

    S’il y a une évolution significative, elle ne pourra être que lente et difficile.


    • V_Parlier V_Parlier 3 octobre 23:29

      @Gilles Mérivac
      Mais il est tout de même vrai qu’en ce moment l’os à ronger identitaire tendu aux téléspectateurs a pour but de faire oublier le thème (partiellement lié mais différent) de la souveraineté. Et ici je ne fais pas allusion au FN qui n’a pas tant changé durant ces dernières années, mais à toute la sphère politico-médiatique.
      Le public rassasié se dit ainsi qu’il ne peut pas tout avoir et c’est gagné.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 4 octobre 08:18

      @V_Parlier
      Os à ronger ou pas, sans identité il n’y a pas de souveraineté possible, c’est aussi simple que cela.


    • Harry Stotte 3 octobre 10:14

      « ...cette tendance ne dispose d’aucun appui à l’extérieur et ne peut guère compter que sur elle-même. »



      Pas tout à fait, cette tendance est, chaque jour, renforcée par les politiques des pouvoirs en place et par la propagande à visées culpabilisantes du microcosme médiatique, mais aussi, et peut-être surtout, par les exactions imputables aux clandestins - appelons-les par leur nom. 


      Comment croyez-vous que les habitants des communes qui s’apprêtent à recevoir des jungliers réagissent aux affrontements qui se produisent actuellement, dans la région de Calais, qui continueront de se produire pendant la phase d’évacuation, et dont se rendent coupables ceux des gens qu’on va leur imposer demain ?

      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 3 octobre 12:13

        @Harry Stotte
        Ces habitants rebelles vont être culpabilisés par le battage médiatique, leurs souhaits déniés comme le refus du référendum d’Allex, inutile de se faire des illusions, ils vont devoir se battre contre à peu près tout le monde.

        La différence ne se fera que lorsqu’il y aura un basculement majoritaire défensif, comme c’est le cas actuellement en Corse.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 octobre 11:45

        Pour information, l’auteur parle de sortie de l’euro, de monnaie nationale, il n’y a aucune clause de sortie à l’euro à cause d’Attali. Il faut sortir de l’ UE pour sortir de l’ euro. Ce que l’auteur ne propose pas, ce qui en fait « un gaulliste pour de rire », comme disent les enfants. De plus une sortie de l’euro (10 pays européens n’ont pas l’ euro), cela signifie une souveraineté monétaire, mais pas la souveraineté pleine et entière.


        Tous ceux qui mettent sur le tapis les questions « d’identité - sécurité - migrants » se gardent bien de nommer les responsables de ce vaste bazar, ce qui évite de s’attaquer aux causes et d’avancer des solutions politiques. Tous ces problèmes doivent venir de la planète Mars....
        Pourtant les Français aimeraient bien savoir « qui a créé Al Qaïda et Daesh ? », par exemple ? Silence radio, il n’y a pas de médias sur la planète Mars...

        Ces sujets sont à usage électoral, ils servent à diviser les Français, à cacher les responsables, et surtout à éviter de parler concrètement de souveraineté : du Brexit et du Frexit. Ces débats secondaires sont donc d’une grande utilité politique pour tous les candidats mainstream : cacher la poussière sous le tapis !


        Thérésa May vient d’annoncer le calendrier du Brexit :
        Elle déclenchera l’article 50 avant Mars, le retard peut avoir plusieurs raisons :
        Cameron n’avait rien préparé du tout, pensant que le referendum serait pour le maintien dans l’ UE. Et le Brexit divise le Parti Conservateur, d’où sans doute quelques conflits internes à régler, pour arriver en force aux négociations de sortie... Les Mamamouchis européens s’impatientent, mais c’est le pays sortant qui a la main, ils attendront !

        On connaît déjà quelques grandes lignes du projet :
        - Un grand plan de réindustrialisation du pays, les ouvriers anglais ne s’en plaindront pas.
        - Ce sera un Brexit « hard », sans affiliation commerciale avec l’ UE, comme la Norvège ou la Turquie.
        - Une adhésion indépendante à l’ OMC après le Brexit.
        - Une annonce du déclenchement de l’article 50 par la Reine d’ Angleterre, ce qui vaut bien plus que le Journal officiel français ...

        Ensuite les négociations de sortie avec les 27 autres pays européens peuvent durer 2 ans, mais aussi quelques mois. 2 ans, c’est le délai maximum, et les marchés s’impatientent, disent les médias, comme si les marchés qui avaient voté pour le Brexit ! Ceux qui ont des raisons de s’impatienter, ce sont les laissés pour compte de la mondialisation « heureuse » , qui eux, ont voté pour le Brexit ...

        • zygzornifle zygzornifle 3 octobre 15:11

          les inégalités et les profits explosent sous le sourire béat de nos politiques LRPS qui ne demandent que cela , du fric, du pognon, de l’oseille, du grisbi, des bifftons en grosses coupures comme s’il en pleuvait les yeux dans les yeux sous forme d’enveloppes bien garnies et de dons pour les PESTIDENTIELLES et si ça râle il y aura le tonfa sur la tronche des pas contents ..... 


          • placide21 3 octobre 17:01

            Le couvercle médiatique ne pourra bientôt plus contenir la rancoeur des français .


            • baleti 3 octobre 17:32

              @placide21


              tu te trompe, les français n’ont pas fini de payer leur crédit (maison,voiture, et même électroménager)

              les français sont pas aussi con,ils ont peur de perdre leur maison qui n’est pas encore payer, 
              et d’ailleurs qui ne leur appartiendra jamais, vu les loi fiscal et de succession,

              mais bon, l’illusion d’être propriétaire lui suffit .
              c’est un exemple

              le français a été plonger dans des illusions, entremêler de réalité, il est perdue

            • Etbendidon 3 octobre 17:26

              Toujours étonné de voir des toutous venir sur les articles quotidiens de leblé
              Cet auteur ne participe JAMAIS à ses articles (comme sur les autres).
              Il se contente de faire de la pub pour son blog gaulliste libre ! (MDR)
              bref, il vous jette un os à ronger et vous vous mettez à japir
              OUAF OUAF
               smiley


              • alkoussekousse alkoussekousse 3 octobre 22:19

                Avec un Français sur trois d’origine noire et presque autant d’origine musulmane les mouvements nationalistes, identitaires, chauvins, ethnistes ou racistes n’ont aucune chance en France. La restauration de la France blanche est vouée à l’échec.

                Par contre la lutte contre la déflation est l’affaire de tous. Au lieu de perdre notre temps avec ces histoires de races qui ne mènent nulle part nous ferions mieux de nous mobiliser pour exiger la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, le retour du protectionnisme, la restauration du contrôle des mouvements de capitaux, l’arrêt de l’invasion migratoire, un plan de relance égal au PIB de la France et centré sur la construction de centrales nucléaires à sel fondu et au thorium. Ce plan pourrait être financé en grande partie par des prêts à taux zéros consentis à l’état par la banque centrale. C’est la seule chose vraiment importante et même si elle ne s’incarne dans aucune offre politique et surtout pas celle de Dupont-Aignan de la FAF ou d’Asselineau le rond-de-jambiste, elle vaut la peine que l’on se batte pour elle.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 octobre 09:19

                  @alkoussekousse
                  Tiens probablement un adepte du M’PEP, les cocus du FDG qui ont perdu 5 ans à draguer le FDG en pure perte  ??
                  Votre programme est très bien, manque juste la manière dont vous comptez sortir de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN, un détail de l’ histoire sans doute ??

                  Sinon, rien sur le Brexit ?


                • legrind legrind 3 octobre 22:34

                  Les progressistes c’est comme ça que vous appelez ceux qui ont amené le pays au bord du gouffre en encourageant encore et encore une immigration massive inassimilable, en attendant que l’islam soit, dans quelques décennies 2-3... la première religion du pays ? Avec sans doute entre-temps une guerre civile ethnico-religieuse à la clé ( le scénario de Guérilla se précise) j’aurais choisi les qualificatifs de salauds, traîtres, ordures criminels.. 


                  • tab 3 octobre 23:19

                    @legrind

                    Chiffres du rapport du Sénat de cette année : 5 millions 6 millions grand max de musulmans de culture ou pratiquants, 35 millions de catholiques de culture ou pratiquants. On a encore un peu de temps avant « le grand remplacement ». 

                  • Toz (---.---.143.32) 4 octobre 06:55

                    Les identitaires seraient souverainiste .la bonne blague.ils ont justes les idiots utiles du système,le pendant à droite des antifa.ils ne servent qu a tenter de semer le chaos en France.


                    • Habana Habana 4 octobre 08:09

                      « D’abord, l’incarnation de l’alternative en Marine Le Pen n’aide pas, tant elle peine sur ces sujets qu’elle est loin de maîtriser, et les excès de son parti... »

                      Gardez vos bouffonneries pour vos amis ripouxblicains véreux !
                      Si quelqu’un est bien au fait de ces sujets c’est le Front National qui se bat depuis 50 ans sur ces sujets d’immigration excessive maintenant.
                      Quant à vos « excès » dénoncés, c’est uniquement de votre subjectivité dont il s’agit, car, être Arabe ce n’est pas être blanc et l’inverse est aussi valable sachez le !

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 octobre 09:28

                        @Habana
                        C’est sûr, le FN est imbattable en matière de racisme, de xénophobie et d’islamophobie !


                        Sur les autres sujets, la technique utilisée est celle des lieutenants.
                        Chacun dit la sienne, Marine veut un referendum sur la sortie de l’ UE.
                        Marion veut rester dans l’euro, donc dans l’ UE.
                        Alliot confirme qu’il ne veut pas sortir de l’ UE, mais « Une autre Europe »...
                        Philippot a encore un discours différent...

                        C’est « open bar » ! Chacun trouve ce qui l’arrange !

                      • covadonga*722 covadonga*722 4 octobre 09:41

                        fifi nous démontre qu’il existe de la diversité et des courants différents au FN.

                        A l ’inverse de la secte de mr Asselineau qui prononce des excommunications des que l’on dévies des paroles sacrées du vieux ....
                        pffffff la zélée fifi est du bois dont on fait les les kmers rouges ,les islamistes !le mandharom !
                        un seul dieu et l’on répète en boucle les versets de la secte !!!!!

                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 octobre 13:07

                          @covadonga*722
                          Vous vous gardez bien d’être explicite sur les divers mouvements à l’intérieur de l’ extrême-droite....


                        • epicure 5 octobre 04:59

                          @Fifi Brind_acier

                          manque les extrêmes droites exotiques, comme l’extrême droite musulmane ( frères musulmans, djihadistes, etc... ) ou les racistes noirs.


                        • covadonga*722 covadonga*722 4 octobre 15:40

                          ma chère je suis encore plus a droite que ça combien de fois faudra t il vous le répéter je ne suis pas un démocrate .Je laisse ce genre de simagrée pour votre gourou .... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès