Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La vie des Verts n’est pas rose et pourtant…

La vie des Verts n’est pas rose et pourtant…

Il est évident que si HOLLANDE est élu, de par sa formation, sa culture politique et économique, il n’a toujours pas réellement pris conscience que nous sommes entrés dans l’ère de l’après croissance et en ne remettant pas en cause la logique Monétariste il ne cessera de composer avec les Marchés financiers pour les rassurer… Avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer…Alors que ce qui est plus grave encore c’est la crise écologique qu’il semble totalement ignorer, et pour cause…

Toutefois, Pour les quelques jours qui nous séparent du 6 Mai, tous les écologistes doivent mettre en œuvre leur énergie pour faire en sorte que Nicolas Sarkozy ne puisse pas effectuer un second mandat.

N'est-il pas celui qui dit :

- que nous sommes une secte,

- que nous voulons faire retourner la France au moyen âge,

- qu’il ne veut rien entendre sur le nucléaire,

- qu’il soutien les agro productivistes de la FNSEA bouffeurs de pesticides qui nous tuent,

- que l'environnement ça commence à bien faire,

- qu’il veut assouplir davantage les lois qui protège encore un tant soit peu la Bio - diversité,

- qu’accessoirement le curé vaut autant, sinon plus que l'instituteur pour l'éducation des enfants                - sans cesse des paroles qui ont pour effet de dresser une partie de la population l’une contre l’autre, les gens du public contre ceux du privé, les actifs contre les retraités, les ouvriers contre les cadres, les salariés contre les chômeurs, les Français pauvres contre les pauvres immigrés etc. Alors qu’il ne cesse d’éructer contre l’assistanat, ses ami(e)s de la Finance et du CAC 40 ont fait eux l’objet d’un assistanat très particulier… A titre d’exemple : Madame BETTENCOURT a perçu entre 2007 et 2012 des chèques fiscaux pour un montant total d’environ 150 millions d’euros. Cela représente 31 500 ans de RSA. Monsieur TAPIE a reçu, en indemnisation très controversée de l’affaire du crédit lyonnais, un chèque de l’état français de 450 millions d’euros. Cela représente 94 500 ans de RSA.  

Qui sont donc les assistés ? Les plus pauvres, ces chômeurs ou Rmistes exclus d’un emploi qui ont 470 euros par mois ? Ou les plus riches ?

Certes, François Hollande, bien qu’il soit davantage sensible aux thèses des chantres de la politique monétariste qu’à celles des écologistes, il accepte de discuter avec nous, il est prêt à intégrer la notion de transition et un débat sur l'énergie ainsi qu'à l'ouverture d'une conférence nationale sur l'environnement. Sur le plan social et celui des rapports humains, c’est l’antithèse d’un SARKOZY qui concède chaque jour toujours plus au FN et à ses idées de haine et d’exclusion,

Il est aussi important de bien prendre en compte que pour tous les écologistes voter François Hollande pour ce deuxième tour de la présidentielle ne vaut en aucune manière adhésion au programme du PS.

Ceci dit nous allons devoir tirer les leçons de cette ‘’bérézina’’ électorale des écologistes, pour laquelle la responsabilité principale n’en incombe que partiellement à la candidate, mais essentiellement à des dirigeants d’EELV qui délibérément ont choisi de l’envoyer au casse-pipe après avoir passé un accord préalable inopportun avec le PS pour les législatives au seul bénéfice de leurs ambitions personnelles, mélangeant ainsi deux élections, qui répondent à deux légitimités différentes des institutions.

Eva JOLY qui se disait pourtant l’héritière de René DUMONT, Plutôt que d’évoquer la problématique Démographique, proposait 2 jours fériés aux religions Juives et Musulmane, alors qu'il faudrait abroger les dérogations dont elles bénéficient pour l'abattage sans étourdissement des animaux. Comme pour ses prises de position non défavorables à la corrida, son soutien à SARKOZY pour l’intervention militaire en Libye quand elle s’opposait, à juste titre, aux défilés militaires du 14 juillet, elle approuvait les défilés de bombes meurtrières Française sur Tripoli… Alors que les écologistes doivent refuser catégoriquement de s’aligner sur toute politique contraire au droit international ou d’ingérence, soit disant humanitaire, en violation des accords internationaux signés après la deuxième guerre mondiale, les dirigeants d’EELV ont approuvé et encouragé ces ‘’divagations’’…

 A aucun moment, l’extrême gravité de la crise écologique et les défis écologiques du XXIe siècle qu’elle suppose n'ont été placés au cœur du débat, à aucun moment les difficultés financières et économiques de l’Europe n’ont été reliées aux difficultés d’approvisionnement en énergie, à aucun moment la menace du réchauffement climatique, le décalage entre les ressources disponibles et la croissance démographique, la faiblesse des stock alimentaires ou l’effondrement de la biodiversité n’ont trouvé leur juste place dans le discours. En raison de cette absence et de la dérive d’un discours excessivement anthropocentriste, une grande partie de l’électorat écologiste ne s’est pas retrouvé dans cette élection et a ainsi voulu l’exprimer par un refus de vote en faveur d’Eva JOLY.

Les écologistes doivent affirmer leur identité, apprendre à ne pas être des supplétifs mais des partenaires respectés. Nous devons désormais penser à une refondation de l’Écologie politique en France de manière à contribuer réellement à la construction de cette grande force politique de l’écologie capable de susciter une dynamique nouvelle, y compris au niveau Européen.

Sans écarter ou exclure qui que ce soit, cette refondation ne pourra pas se faire sous la houlette de ceux qui nous ont conduit au désastre électoral du 22 Avril 2012.

L’urgence écologique nous impose toutefois d’interdire à SARKOZY de faire un second mandat, seul un vote sans état d’âme de toutes et tous les écologistes en faveur de François HOLLANDE le 6 Mai peut y contribuer


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Politeia 26 avril 2012 11:49

    Même si je me retrouve dans la plupart de vos propos, se sera sans moi. Quoi que vous en disiez, vous ne votez par contre Sarkozy, vous votez pour Hollande, et il est hors de question que je vote pour hollande ou sarko.

    Ca me fait mal de le dire, mais je suis résigné. Je ne compte plus sur mes congénères pour changer les choses, beaucoup trop sont trop nombriliste.


    • lulupipistrelle 26 avril 2012 11:55

      Tout à fait d’accord pour ce qui est de l’élection...

      Et pour le reste, ne vous résignez pas, do it yourself !


    • lulupipistrelle 26 avril 2012 11:52

      Et puis quoi encore ? vous ne l’avez pas vu venir avec ses gros sabots quand il a fielleusement proposé de sortir du tout nucléaire ?

      Vous n’avez pas encore saisi que le PS étouffe toutes les formations politiques qui s’allient à lui ?

      Désolée, mais l’écologie n’est pas un combat de gauche, ni de droite...c’est une mutation sociétale qui se fera sans les politiques.


      • lulupipistrelle 26 avril 2012 11:56

        @ L’auteur, bien sûr.


      • Spip Spip 26 avril 2012 16:18

        Maintenant que les scores sont connus, on peut tomber à bras raccourcis sur Eva Joly, la manière dont à été conduite sa campagne, voire la légitimité de sa désignation, étant une Verte très récente (après un flirt avec Bayrou). L’échec pour moi, tient, à la base, à un mélange des genres.

        Durant les cinq dernières années, la « république irréprochable » promise par Sarkozy s’est vautrée dans une longue suite d’affaires que tout le monde connaît. Le moteur évident en étant l’argent, toujours plus d’argent et la crise venant aggraver les problèmes de ceux qui en avaient de moins en moins, un fort sentiment d’injustice s’est développé.

        La personne à qui on pensait spontanément, quand il s’agissait de justice face aux puissants, c’était elle bien sûr. Elle avait fait ses preuves. Maintenant, en quoi ce profil vertueux la destinait-elle obligatoirement à être la candidate du mouvement écologique ?

        Son image très positive n’a pu que séduire les militants (surtout face à un Hulot trop compromis), on le comprend bien, mais n’était-ce pas, au final, une facilité qui permettait de régler le problème récurent des leaders des Verts, à savoir les luttes de courants, contre-courants, etc. et les ego qui vont avec ?

        Pour être très clair : l’élection présidentielle focalisant sur la personne, mettons en avant, plutôt qu’un(e) militant(e), une icône indiscutable pour surfer sur ce sentiment d’injustice et porter, si faire se peut, notre discours ?

        J’ai du respect pour cette femme, mais je pense que les calculs des Verts l’ont entraîné sur un terrain qui n’était pas vraiment le sien. Ministre de la Justice par contre, là, je suis preneur, rien que pour voir la tête que feraient certains...


        • Romain Desbois 26 avril 2012 16:46

          Oui mais la primaire ne présentait pas assez de choix :

          Stéphane ne se présentait que pour contester la légitimité de Hulot.

          Re restait de sérieux qu’Eva, pour qui j’ai voté aux primaires.

          pourtant chez les EELV , il ya avait des pointures :

          - Marie Christine Blandin
          - Michelle Rivasi
          - De Rugy
          etc...

          Mais en fait il aurait fallu prendre le présentateur de la télévision, devenu anti nucléaire que depuis un an.
          Les français sont incohérents, ils tapent sur la télé mais adorent leurs idoles.
          Ils veulent des politiques intègrent et votent pour des menteurs, voleurs ou mafieux.


        • lulupipistrelle 26 avril 2012 17:18

          Et sa copine Laurence Vichnievsky, qui l’a laissé tomber...

          Et LV avait fait plus de 17 % de voix en PACA, en 2009...c’est dire s’il existe un réservoir de voix pour une écologie qui ne serait pas à la remorque du PS.


        • Romain Desbois 26 avril 2012 17:30

          lulu

          qu’est ce que t’en a à foutre tu ne votes pas.


        • lulupipistrelle 27 avril 2012 22:30

          Oh, oh...mais j’ai voté au premier tour...dans l’intérêt général...pas spécifiquement pour moi...

          et j’ai milité individuellement contre la mère Joly, dans toutes les assoces écolo dont j’étais membre... Chaque fois qu’elles me branchaient pour « écrire » aux candidats (Joly, Hollande, ha,ha,ha) sur tel ou tel sujet, je leur ai répondu ce que j’en pensais de leurs candidats....

          D’ailleurs, j’ai l’habitude d’écrire aux Verts à chacune de leur connerie ( ’et il y en a tant !) le discours de Voynet, par exemple... quand elle approuvait l’intervention sarkosiste en Libye... Et je signe de mon vrai nom...

          Et ouais, anti-OGM, anti-nucléaire, antipesticide, POUR la biodiversité... et têtue.

          Tous les jours je rencontre des bios,ben le vote Joly c’est pas eux... ha, ha, ha.

          Et même nos élus locaux, j’en rencontre un chaque semaine,un Vert de la première heure... ben il n’était pas enthousiastes... Evidemment, j’étais pas avec lui dans l’isoloir... mais pour ce que je connais des projets de ces élus, aux prochaines municipales... le moins qu’on puisse en déduire, c’est qu’ils sont pas dans le courant national... ha, ha, ha.


        • lulupipistrelle 27 avril 2012 22:45

          Dans tous les scrutins à deux tours je vote au premier, je m’abstiens après...sauf aux législaitves, pour ne pas participer au financement des partis...

          Dans les scrutins à la proportionnelle, en général je vote « local »... sinon rien.


        • Acid World Acid World 26 avril 2012 20:05

          Les problèmes qui préoccupent les français, ce sont de savoir si ils seront mieux lotis que leur voisin à fort accent étranger... Derrière la division entre français et français immigrés, il y a le chômage, c’est-à-dire l’effondrement du monde matérialiste sur lui-même.


          L’écologie intéresse encore peu de monde, il faut dire qu’on la prostitue volontiers à des fins publicitaires hypocrites. Et pourtant, les espèces s’éteignent et les pôles transpirent.

          • Patrick Samba Patrick Samba 26 avril 2012 21:01

            Bonsoir,

            un article spécifiquement sur les Verts (sur AgoraVox ils ne sont pas très nombreux) et vous trouvez le moyen de ne pas écrire le mot « Fukushima », je dois reconnaitre qu’il fallait parvenir à le faire...

            Si vous êtes membre d’EELV je pense que vous avez pas mal de question à vous poser.... Désolé.


            • gogoRat gogoRat 27 avril 2012 13:46

              ... et il ne vient à personne l’idée de remettre en cause le système de consultation lui-même !!


               Les écologistes sont-ils à ce point séduits par l’oxymore « démocratie représentative » ?

               Les chantres de « l’alternatif » sont-ils à ce point fermés à une réhabilitation des cahiers de doléances ?
              ( N’a-t-on pas jeté le bébé avec l’eau du bain lorsqu’on a oublié cette saine pratique sous prétexte qu’elle date de l’Ancien Régime ? )

               Combien de ’gamelles’ faudra-t-il encore déguster avant de penser à faire évoluer les règles du jeu ?

              Pourtant , une Révolution est loin d’être indispensable pour aborder ces quelques pistes :
              - demander non pas je ne sais quelle « comptabilisation de bulletins (chèques-en-)blancs » , mais la comptabilisation de « votes contres » systématriquement associés à chacun des choix proposés dans nos votes classiques.
               ( voilà pour un premier pas de clarification ... passive)

              - permettre à chaque Français d’exposer publiquement (anonymement ou pas) et officiellement les « doléances » ou propositions qui lui tiennent à coeur 
               ( voilà un premier pas d’action constructive )


               Resterait ensuite à faire progerssivement passer ces évaluations officielles (de la volonté générale) d’une valeur informative (du point de vue de l’exercice du pouvoir ) à une valeur contraignante (sous peine de sanctions à l’encontre des mandatés du Pouvoir trop peu attentifs aux demandes d’adaptation qui font consensus )




              • lulupipistrelle 28 avril 2012 00:09

                Mais bien sûr...

                EELV ne représentent qu’eux-mêmes...des aspirants au pouvoir politique. Le monde associatif les soutient au moins dans les formes, en réalité sans soutien des membres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès