Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La vision du non français à l’étranger

La vision du non français à l’étranger

Je ne peux pas résister à poster un peu sur le sujet. Je viens de demander aux lecteurs de mon blog anglais comment était perçue la nouvelle dans leurs pays, j’espère avoir quelques commentaires.

Si vous me lisez en français depuis d’autres pays que la France, pourriez vous me dire où vous êtes, la manière dont la nouvelle a été interprétée et ce que vous en pensez ? Merci d’avance.

Commentaires :

À mon avis on va nous prendre pour des idiots..
Et les freedom fries vont être renommées en imbecility fries.

Rédigé par : gml | mai 31, 2005 12:53 AM

Perso je travaille beaucoup avec l’étranger et j’ai été submergé de mails ce matin me demandant si les français étaient définitivement tombés sur la tête, pour la plus part, ils sont abasourdis !!
Moi aussi par la même occasion, je suis désolé pour nous...

Rédigé par : Little Monkey | mai 31, 2005 01:04 AM

Un ancien collègue espagnol me disait en plaisantant qu’il n’y a qu’en Corée du Nord et à la Bastille que l’on voit encore des drapeaux de Lénine à la TVE.

Rédigé par : Franck Poisson | mai 31, 2005 01:05 AM

J’habite à Atlanta et ici on s’en fout royallement, je n’en ai pas vraiment entendu parler aux infos d’ailleurs !
Bon mais c’est férié aujourd’hui (lundi), demain je pense que les grands talk-show d’info devraient couvrir le sujet un peu plus, surtout si de Villepin est premier ministre...

Rédigé par : Sébastien | mai 31, 2005 01:27 AM

Bonjour Loic,

Bonjour Loic,

Je vis en Hollande depuis 5 mois, au sein d’une communauté d’étudiants postgraduate.
Je t’avoue que la nouvelle fut dure à recevoir.
Assis dans la salle commune de la résidence (35 étudiants de toutes nationalités), essayant de décrypter les infos de la chaine nationale hollandaise, je suis donc parvenu a la conclusion que le non l’avait emporté.
Derrière moi une dizaine des étudiants avec qui je vis depuis 5 mois, déjeunaient péniblement en attendant l’heure de prendre leur vélo (hollande...) sous un torrente d’eau unique a la région du Fyseland.
Biensur, quelques thésard et PhD connaissaient la nouvelle de la veille mais attendaient impatiemment une réaction de la part des frenchies si pressés de politiser une europe déjà monétarisée...
Manque de bol, j’étais le seul mangeur de grenouille dans cette salle définitivement immense de pression.
Je me suis levé, fit une rotation de 180 dégré, et apercu une vingtaire de paires d’yeux fixés sur ma barbe de trois jours.
Le polonais prit la parole :
« Why, you french people, were trying for years to build The Europe, and why now you fuck it up here ? »

L’allemand repris :
« For my part I am not surprised ... »
Je n’ai préféré pas comprendre.
Le chinois a son habitude :
« What happened ? »
Raclement de gorge pour expliquer et trouver mes mots.
Euh... you know French decide not to politize Europe in rejecting the constitution..."
A part cet anglais bien pauvre, rien ne sorti.
Aidé du Belge, j’ai passé la journée a échanger avis et conclusion sur la question.

Quoiqu’il en soit, cette journée m’appris une chose : ce dimanche, il n’y avait personne à Groningen, Vanstarkenborghstraat 3, The Netherland qui ait paru aussi peu anti europe que moi et moi même ... malgré mes convictions personnelles...
La France se tire une balle dans le pied, je suis décu, honteux et triste pour les nouveaux arrivant dans une europe désormais habituée de la marche du char italien : deux pas en avant, trois pas en arrière ....
See you in Panama

Rédigé par : Greg | mai 31, 2005 03:13 AM

Bonjour Loic,

Depuis la Chine il faut avouer que cela n’a pas fait de seisme... seulement dans la communauté francaise qui a vote a plus de 90% pour le traité !! A croire que vivre a l’etranger offre une vision elargie des problemes qui secouent notre hexagone... en tout cas il parait important depuis ici de construire une puissance europeenne forte.

Le seul point de vue ici traité et les seules personnes citées sont bien sur ... de gauche et traitent de la condition sociale ou du rejet du Gouvernement.

Il faut dire aussi que les chinois ont d’autres preoccupations en ce moment avec la guerre commerciale sur le textile...

Cheers

Rédigé par : Cyril | mai 31, 2005 03:58 AM

De la ville de Québec, Canada.

Le « non » Français ? J’ai suivi le débat de loin et lu quelques articles concernant cette « constitution » de même que des extraits de celle-ci...

Ce n’est pas une constitution qui a été rejeté mais un contrat de compagnie d’assurance ou de banquier véreux.

C’est l’Europe des marchands et des affairistes qui a été rejeté pas l’union des Européens...

Bien sûr , les motifs divers de ceux qui ont votés non ne sont pas uniquement de beaux principes... Mais les auteurs du
texte « constitutionnel » croyaient-ils susciter quelqu’enthousiasme pour ce « truc » ?

Le problème n’est pas le non du référendum Français mais le oui « Budestagien » de l’Allemagne maladivement pro-européenne,
quelle que soit cette Europe.Cela, je crois, fait partie de l’autoflagellation allemande pour oublier et faire oublier son passé récent...

L’Europe sera celle des Européens pas celle des affairistes, fonctionnaires de Bruxelle et de la classe politique français, une des plus corrompue d’Europe.

Vive la VI ième République, Vive l’Europe !

Rédigé par : Claude LaFrenière | mai 31, 2005 04:49 AM

Bonne idée ce p’tit sondage, Loïc !
Ici à Montréal, tout le monde rigole des français... ;-)
Après Le Pen au 2e tour il y a 3 ans... le repli sur eux-mêmes des « petits franchouillards » face à un projet, apportent toutes sortes de sarcasmes...

Un exemple juste pour rire : à l’heure de midi, pour descendre du bureau situé au 30e étage, mes collègues Américains et Canadiens m’ont tout de suite lancé : "c’est trop risqué pour un Français de prendre l’ascenseur du 30e étage, tu devrais prendre l’escalier... !"

No comment... bien sûr c’est de la plaisanterie et on ne peut rien faire d’autre que rire dans ces cas-là... mais bon... le message est clair... non ?
A l’Université HEC Montréal où travaille mon épouse, l’ambiance ironique était la même...

Bref, les « maudits Français » qui ont voté à +78% pour le OUI de ce côté de l’Atlantique se trouvaient, aujourd’hui sur Montréal, la cible de diverses ricailleries...

Prenez le temps de lire cette analyse Québécoise extérieure, c’est intéressant : http://www.ledevoir.com/2005/05/30/82904.html

Bye bye

Rédigé par : SteF | mai 31, 2005 05:36 AM

C’est dur à comprendre ce NON quand on vit à l’étranger... Ici, tout le monde semble crier en faveur du OUI.

Le résultat du vote des expats ne fait d’ailleurs pas de mystères avec 82% de votant OUI !!!

Pourquoi voit-on les choses d’une manière si différente ?? Une autre chose qui m’a frustré c’est que très peu d’entre nous n’ont pu voter ce WE (cf. la dernière note sur mon blog) !

Rédigé par : Nicoolas | mai 31, 2005 06:06 AM

Aujourd’hui, avec 55 % de votes non, le référendum trouve son analogie électorale dans le scrutin historique du 21 avril, celui qui avait adressé jusqu’à ce jour le message le plus fort à l’égard du système et des dirigeants politiques. Mais aujourd’hui le message se renforce de l’expression d’un malaise social que toutes les forces politiques se doivent de prendre en compte. La construction européenne, elle, paraît être la victime collatérale de ce scrutin, tant les motivations de politique intérieure des électeurs français semblent l’avoir emporté sur les considérations européennes.

a plus alcidia portugaise en france

bises amicales

Rédigé par : alcidia | mai 31, 2005 06:56 AM

eh bien il faut croire que les politiciens n’ont toujours pas compris et répondu au malaise des français, que la France d’en bas ils s’en foutent, d’où le vote protestataire.

Heureusement tous les français n’ont pas voté Non pour protester, ils ont voté Non car ils ne veulent pas de cette « constitution » de marchandage favorable aux investisseurs et qui laissera sans ressources ceux qui n’ont pas les moyens d’investir.

Pour ma part j’ai voté Non pour tout ça :
http://tubbydev.typepad.com/oui_ou_non_/2005/05/tmoignage_dun_r.html

Rédigé par : Ziala | mai 31, 2005 09:51 AM

J’ai passé ma journée d’hier à justifier les photos de Le Pen et De Villiers victorieux, c’est fantastique. On démontre ncore une fois une belle image d’ouverture. Qu’on ne me lance pas le "non humaniste de gauche" ça a le don de m’énerver ! Toute la gauche réformiste européenne vote oui, et les arguments de Emmanuelli et consorts sont aussi chauvins que ceux de droite.

Rédigé par : Antoine | mai 31, 2005 10:04 AM

"Ce n’est pas une constitution qui a été rejeté mais un contrat de compagnie d’assurance ou de banquier véreux.

C’est l’Europe des marchands et des affairistes qui a été rejeté pas l’union des Européens..."

enfin quelqu’un qui a compris le pourquoi de ce vote !
tous ceux qui n’en reviennent pas ont tellement la tête dans le guidon (doré) qu’il ne voient pas , ou ne veulent pas voir, le mur arriver.

Rédigé par : phildard | mai 31, 2005 10:06 AM

Salut Loïc,

en Suisse (ou l’Europe est plus que jamais d’actualité à l’aube d’un vote crucial qui déterminera si la confédération rejoindra l’espace Schengen) le scrutin a fait beaucoup de bruit et a été très bien analysé. N’étant pas pollués par le débat présidentiel ils ont tout de suite mis le doigt sur le fait que tout a été mélangé. Le peuple français a voulu sanctionner le gouvernement sans que cela ne soit très constructif. Voter non à la constitution européenne au nom des usines qui délocalisent en Chine ? Hum...

Enfin quand on voit ses voisins et concurrents se tirer des balles dans le pied on a toujours un petit sourire en coin et c’est bien légitime.

Tout ça pour dire que la perception de notre beau pays n’a pas beaucoup changé : ils nous prennent pour une bande de malades qui sabote tout ce qui lui arrive de bon, tout en reconnaissant que nous formons un ensemble de gens fascinants (parce qu’incompréhensibles ?). Je compare souvent la relation suisse/france à la relation france/usa
- > ils nous prennent pour des idiots et nous admirent à la fois.

On continue cette discussion la semaine prochaine autour d’une bière danoise à reboot. Comme quoi l’Europe existe !

A lire : http://www.letemps.ch/template/editoriaux.asp?page=1&article=156857

Rédigé par : laurent | mai 31, 2005 10:10 AM

http://lafragua.blogspot.com/2005/05/la-pequeeur-opinin-francia-ha.html
C’est une des visions qu’on a ici en Espagne. La France perd un part de sa grandeur.

Rédigé par : icaro | mai 31, 2005 11:18 AM

La suite des commentaires ici.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • William Miller William Miller 10 juin 2005 06:12

    Loic,

    Vu depuis la Chine, c’est un non-evenement.

    Mais vu depuis les ambassades Europeennes, quelle rigolade ! Cela va de la depression la plus forte (Commission Europeenne, Ambassade de France) au French Bashing (Ambassade d’Angleterre, Espagne ou Pologne).

    Beaucoup d’incomprehension, car la perception globale etait celle d’une France leader (meme si cela etait souvent insuportable a nos voisins) dans la construction Europenne. Or ce vote donne l’impression a tous que les Francais rejette l’Europe.


    • www.jean-brice.fr (---.---.8.192) 24 février 2006 19:01

      IL Y A UN MOMENT OU IL FAUT SAVOIR DIRE NON ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès