Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Lancement du site de la grève générale : 19mars2009.fr

Lancement du site de la grève générale : 19mars2009.fr

Le Conseil national de la Résistance ;-) persiste et signe. Après avoir ouvert le site du 29 janvier 2009 pour concentrer les informations sur la grève générale, le collectif lance celui du 19 mars avec le même principe et les mêmes ambitions, permettre la convergence des luttes contre les réformes du gouvernement Sarkozy. En parallèle, le CnR ;-) organise les Etats Généraux 2009 pour rassembler les doléances des citoyens.

Leur dernier site avait déjà créé le buzz avant le 29 janvier dernier, les membres du Conseil national de la Résistance ;) lancent un nouveau site pour centraliser les informations sur le 19 mars.

19 mars grève générale

www.19mars2009.fr


Collectif informel créé en juillet dernier pour combattre l’inertie des syndicats face à la politique destructrictrice du gouvernement Sarkozy, le CnR ;-) regroupe des citoyens de tous les horizons politiques et sociaux. Parfois déjà militants dans des organisations politiques ou syndicales, parfois non-encartés mais engagés dans les luttes, ils se sont unis et ont lancé un appel à la grève générale pour le 10 novembre 2008.
Voir : qui sommes-nous ? sur le site du CnR ;-).

Le 10 novembre 2008 n’est pas concluant, mais permet au collectif de se structurer en faisant ses premières armes. Des groupes locaux se créent partout en France, des liens se tissent avec des associations et d’autres organisations se considérant "en résistance". L’expérience va servir pour les combats qui s’annoncent nombreux en 2009.

La date est tombée, la grève inter-professionnelle est programmée pour le jeudi 29 janvier. Dans la foulée, un site est créé : www.29janvier2009.fr . Il connaît un succès rapide, puisqu’il répertorie mieux que n’importe quel site, toutes les informations sur la grève. Chaque jour, des communiqués tombent, du matériel arrive, des commentaires se déversent. La presse s’en fait l’écho, tels BFM TV dans un sujet sur "la grève préparée sur internet" ou Marianne2.fr . C’est le symbole d’une grève qui dépasse les syndicats, c’est le symbole d’une grève politique contre un président impopulaire et ses réformes. La grève générale connaît le réussite que l’on sait ; malgré sa non-reconduction, le collectif ne lâche rien.

Les syndicats se réunissent de nouveau le 9 février et fixent une nouvelle date de mobilisation pour le 19 mars. C’est loin mais l’unité est sauvée. Entre temps, seuls cinq syndicats sur huit se rendront au ministère le 18 février pour obtenir d’hypothétiques satisfactions sur les revendications. La pression monte pendant ce temps face à Sarkozy, la Guadeloupe, la Martinique et bientôt la Guyane connaissent un mouvement de grève générale. Le monde universitaire avec le renfort des lycéens sort tous les jours dans la rue. Les esprits s’échauffent, la reconduction est possible en métrôpole aussi.

Le collectif crée le site du 19 mars : www.19mars2009.fr. Il participe en parallèle à l’Appel des Appels, initiative permettant la convergence des luttes, sans traduction par des actions concrêtes pour le moment. Il lance en parallèle le projet des Etats Généraux 2009, pour rassembler toutes les revendications et doléances des citoyens et secteurs en lutte. Ils auront lieu du 1er au 8 mai 2009 et les doléances sont rassemblées dès maintenant.

Le Conseil national de la Résistance du XXIème siècle n’est pas à cours d’idée pour lutter contre les réformes libérales qui portent atteintes à notre modèle social hérité du programme du CNR de 1944. Une chose est sûre, il sait tirer profit des avantages d’internet pour organiser la contestation.


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • dapeacemaker911 20 février 2009 13:30

    Bonjour,

    a ce sujet, je travail actuellement sur un texte que j espere utile et unificateur mais aussi court, 2 pages. afin d etre lu.

    Il n est pas achevé, si vous voulez apportez votre pierre a l edifice ou simplement me donner une critique constructive, envoyez moi un mail (peaceforevery0ne@hotmail.com)

    Merci.

    ==============================================================================

    Odeur de souffre.
     
     
    Démocratie : « Régime politique où c’est l’ensemble du peuple qui dispose du pouvoir souverain. »
     
    Pour décider, le Peuple doit être capable de comprendre le fonctionnement du système qu’il gouverne, il doit être conscient des enjeux globaux qui en découlent et de la manière dont les différents pouvoirs annexes s’articulent, en un mot le peuple doit être « INSTRUIT ».
     
    Hors, combien d’entre nous connaissent le fonctionnement des principales instances du pouvoir mondial auxquels nous sommes tous assujettis ?
    Combien d’entre nous ont une idée, même vague, du fonctionnement de l’OMC, l’OMS, des banques centrales, de la banque mondiale, du FMI ou d’autres institutions supranationales du même acabit ?
    Combien ont conscience de la façon dont on créer l’argent, celui la même qui occupe pourtant tous les esprits ?
     
    Comment pouvons nous donc contrôler nos destins et construire notre société années après années, votes après votes, puisque nous ignorons l’essentiel de son fonctionnement.
     
    La crise actuelle, qui semble surprendre jusqu’aux plus initiés, n’est en rien un incident hasardeux, une anomalie du système, mais une simple conséquence de celui-ci.
    De nombreuses personnalités nous ont pourtant avertis, prévenus, du désastre en cours, inévitable car inhérent au fonctionnement même de nos sociétés corrompues, fonctionnement que nous ignorons vraisemblablement dans notre grande majorité.
     
    Aujourd’hui, alors que l’odeur de souffre se répand sur le monde entier, de la Grèce aux USA, de la Chine à l’Egypte, et évidemment, ici aussi, en France ;
    Alors que les inégalités de ce monde ont atteint une proportion si énorme qu’elles ne peuvent engendrer que haine, violence et souffrance ; guerres civiles, émeutes et désirs de vengeance ;
    Alors, le monde ouvre peu à peu les yeux sur ce qu’il se refusait de voir :
    Nos sociétés sont malades, atteintes de multiples troubles que NOUS le Peuple, avons laissez se développer lentement mais sûrement, espérant sans doute que nos elites-oligarches allaient nous en débarrasser. Le constat est amer.
     
    Mes concitoyens, VOUS êtes la société, notre jeunesse en est l’avenir.
    Qu’offrons nous à nos enfants en soif de modèles auxquels se référer ?
    Et nous leurs reprochons leurs excès, leur violence, alors qu’ils découlent directement des modèles dont ils disposent ?
     
    Qui sont les adultes dans ce Pays ? Qui assume ses Responsabilités et ses Devoirs ?
    Ne faisons pas assumer ce trop lourd fardeau à notre jeunesse, elle qui n’est que le fruit de ce que nous et nos anciens avons bâti, ou avons laissé bâtir par d’autres.
     
    (QUI EST STAN MAILLAUD ?)
     
     
     
     
    Machiavel.
     
    Les puissantes industries se battront becs et ongles pour conserver leurs pouvoirs (usurpés), nous manipulant ave toujours plus d’efficacité par le biais des medias.
    Ne vous y trompez pas, dans ce monde ou la corruption s’est installée partout, on veut désormais acheter le silence du Peuple a coup de millions, on voudrait nous corrompre à notre tour, pourtant ce n’est pas tant d’argent dont nous avons besoin, certaines choses ne s’achètent pas.
    L’Egalité, la Fraternité, et le respect des Libertés en font parti.
     
    Les medias n’évoqueront jamais les causes profondes du désordre dont ils profitent allégrement ; ils se contenteront de nous noyer dans un brouillard de conséquences, de nous parler encore une fois d’argent, de chômage, d’insécurité ou d’immigration, de nous monter les uns contre les autres en somme ; art dans lequel ils sont passés maîtres.
    Mais pas une seule fois vous les entendrez émettre un doute quant à la souveraineté réelle du Peuple, ou l’intégrité de nos « élites ». Jamais ils ne vous démontreront l’évidente continuité des politiques, de gauche comme de droite, au fil de ces 50 dernières années.
    Ils n’évoqueront pas non plus le fait qu’un système entièrement bâti sur l’endettement n’engendre que frustration, misère et donc colère et violence ; jalousie des uns, hypocrisie des autres.
    Bref, nous ne pouvons et ne devons absolument pas confier notre instruction, notre information à ces exploiteurs.
     
    En cette année 2009, la division est telle que les vieux démons resurgissent, la tentation de trouver un bouc-emissaire est grande, mais inutile, entendez le, comprenez le.
    Vos meilleurs alliés seront la curiosité, moteur de connaissance, la communication directe entre êtres humains, facteur de Vérité.
    Mais aussi la Colère ; inévitable colère qui ne pourra que vous envahir au fur et à mesure que votre compréhension du système grandira.
    Serrez les poing, chers concitoyens, serrez les dents aussi. Cette colère doit être canalisée, utilisée à construire, non a détruire.

    Aux Adultes, je souhaite du courage et de la sagesse, mais surtout un investissement personnel, en temps et en énergie, afin que vous appreniez par vous-même de quoi il retourne et pourquoi nous en sommes la ;
    Aussi je leur souhaite d’exercer une bienveillante autorité envers notre Jeunesse en désespoir, qui risque fort d’être incontrôlable dans les moments difficiles.
    Nos enfants doivent comprendre que nous allons agir pour eux, mais que l’expression violente de leurs peurs nous mettront à coup sûr en défaut.
    Je ne vous cacherais pas que le Changement qui reste à accomplir est gigantesque et périlleux, mais indispensable.
    Cela dit, pour UNE FOIS dans nos vies, nous allons travaillez pour NOUS même dans notre ENSEMBLE.
     
    Enfin, je voudrais que chaque Vie qui lira ce texte admette que ni Toi, ni moi n’avons réellement choisi ce que nous sommes devenus.
    Nous n’avons pas décidé ni de notre couleur, ni de notre culture religieuse (ou non), ni de notre milieu de naissance. Nous sommes tous d’innocents enfants modelés par le hasard de cette vie. Respectons nous, pour nos différences, elles seules font notre Richesse.
    (QUI EST STAN MAILLAUD ?)
     

    • Kalki Kalki 20 février 2009 13:54

      La grêve ?
      POUR QUOI FAIRE ?

      Pour faire passer un message aux politiques ?

      Je vous donnes une solution, la sollution :
      FAITE LA POLITIQUE VOUS MEMES, ENSEMBLE
      ENTRE CITOYEN
      EN DEMOCRATIE.

      A chaque grêve, vous ne faites que vous agitez et perdre votre rage, au lieu que votre envie de vivre libre, et votre désespoir vous amenes a creer quelque chose de vraiment utile, de réaliser vos Besoins rééls.

      Arrettez de vous agiter.
      Agissez.

      Arrettez de meugler dans la rue.
      Levez vous et prenez la politique.

      Soyez libre, Soyez la POLITIQUE !

      					Je met ici quelques reflexions d’une amie.

      "Néanmoins, je ne suis pas de ceux qui prédisent un désastre à l’échelle mondiale susceptible d’anéantir brutalement le système techno-industriel dans les toutes prochaines décennies. Le risque de survenue d’une telle catastrophe est réel et inquiétant mais personne ne peut dire si elle aura effectivement lieu. Mais même si nous échappons à cette catastrophe, une autre menace à laquelle il sera difficile d’échapper nous guette  : la perte de notre humanité. Le progrès technologique modifie non seulement l’environnement de l’être humain, son mode de vie et sa culture, mais encore l’être humain lui-même. L’homme est en grande partie le produit des conditions dans lesquelles il vit. A l’avenir, en supposant que le développement du système technologique se poursuive, les conditions de vie de l’homme seront si profondément perturbées par rapport aux conditions antérieures qu’elles transformeront inévitablement l’homme lui-même."
      "Ne perdez pas de vue que, dans la mesure où la technologie continue de progresser, il n’y a aucune garantie que la démocratie représentative sera toujours la forme politique la mieux adaptée pour survivre et se propager. La démocratie pourrait être remplacée par un système politique plus performant. En fait, on pourrait même dire que c’est déjà le cas. Il n’est pas excessif de dire que, malgré le maintien d’apparences démocratiques telles que des élections globalement honnêtes, notre société est en réalité gouvernée par les élites qui contrôlent les médias et dirigent les partis politiques. Les élections ne sont guère plus que des luttes entre groupes rivaux de propagandistes et de conseillers en image."
      "Les gauchistes sont inutiles en tant que révolutionnaires parce que la plupart d’entre eux ne veulent pas vraiment réduire à néant la forme existante de la société. La seule chose qui les intéresse est la satisfaction de leurs propres besoins psychologiques en défendant passionnément une « cause ». N’importe quelle cause fait l’affaire dans la mesure où elle n’est pas étiquetée de droite.""Les intellectuels universitaires participent également à la réalisation de ce bon tour. Bien qu’ils aiment se présenter en penseurs libres et indépendants, les intellectuels constituent (à quelques exceptions près) le groupe le plus sursocialisé, le plus conformiste, le plus apprivoisé, le plus domestiqué, le plus choyé, le plus aliéné et le plus lâche de toute l’Amérique aujourd’hui. Par conséquent, leur tendance à la rébellion est particulièrement forte. Mais, du fait qu’ils sont incapables de pensée indépendante, ils sont inaptes à toute véritable rébellion. Ce ne sont que des pigeons manipulés par le Système pour réaliser son tour ; leur rôle se borne à agacer les gens tout en savourant l’illusion de se rebeller sans même avoir à contester les valeurs fondamentales du Système."
      Théodore Kaczynski alias Unabomber

      Cela s’étend à toutes les grèves et manifestations d’aujourd’hui, aussi bien au niveau universitaire que de la part de travailleurs -ce sont des mouvements de protestations faits pour combler le besoin de se rebeller (autosatisfaction), l’expression du besoin de crier contre un système dénaturé qui les étouffent par le moyen de faux prétextes et de visées hypocrites (voir au delà du problème ciblé : le malaise ’réel’)- mais sans vraie volonté de changer les choses, car ils se trouvent dépendants et esclaves du monde auxquels il se sont (on les a ?) intégrés. Or, il n’y a pas de changement net sans certains sacrifices : celui de l’action réelle, concrète, du bouleversement. Le système n’évoluera pas tout seul et encore moins par le biais des politiques qui font leur boulot (une partie de leur boulot étant de garder le système -et leurs places- fonctionnel). Qu’on le veuille ou non, en démocratie représentative, c’est toujours une élite qui gouverne (sans compter que Sarkozy, les politiques en général, ont poussés ses dernières années leur rôle au delà de la simple ’représentation’, ils n’écoutent plus la voix du peuple mais s’autoproclament Élus portés au poste pour mettre au monde leur Vision du ’bien commun’).

      Il arrivera un jour où toutes ses fausses agitations ne suffiront plus, où les ’marginaux’ (conscients du système) gagneront assez de force et assez de poids parmi la masse pour tout mettre à plat et repenser un ’nouveau’ mode de vie -espérons-le plus humain, plus logique, plus strictement démocratique. Espérons aussi que nous serons capables d’admettre nos erreurs pour ne pas les commettre à nouveau.
      				


      • dapeacemaker911 20 février 2009 14:48

        pourriez vous me mettre en relation avec votre amie ?

        Merci.

        Dam

        (merci de me moinsser gaiement afin de vite replier ce commentaire que je sais inutil au debat)


      • Kalki Kalki 20 février 2009 15:40

        passe ton adresse ou autre moyen pour te contacter.


      • Kalki Kalki 20 février 2009 15:50

        Je ne sais pas si vous avez les mêmes valeurs
        ...

        Et la meme conception de l’action, dela morale, du bien et du mal.

        Je lui ai donné ton adresse.


      • Blé 20 février 2009 14:30

        Les coups contre le peuple sont rudes et fréquents. J’ai le sentiment qu’il faudra un peu plus de temps pour que les gens, le plus grand nombre, ceux qui sont par de multiples difficultés "enfumés" par de nouvelles annonces qui en chassent de plus anciennes, tout est fait pour que l’organisation d’une vrai riposte soit impossible. Je regrette la perte de crédibilité des syndicats en voulant accompagner cette politique économique de casse et de nouveau esclavagisme. Pour le MEDEF, un salarié sera toujours trop cher et il travaillera jamais assez. Pas un jour où le Petit nous le dit sur tous les tons.




        • non666 non666 20 février 2009 14:53

          Choisir la journée funeste de la capitulation en Algerie pour faire des grèves contre sarkozy  :
          quelle surenchère !

          Pourquoi ne pas feter le 6 fevrier les ligues LDJ et Betar pendant qu’on y est ?...


          • olivier cabanel olivier cabanel 21 février 2009 11:54

            666,
            la capitulation ? comme vous y allez...
            je dirais plutot feter l’indépendance d’un pays,
            et l’arret du massacre des petits piou-piou...
            même si aujourd’hui, ils font un usage discutable de cette indépendance,
            mais, comme disait l’autre, çà ne nous regarde pas...

            chaque fois qu’un pays se libère d’un joug de colonisateur, çela est une raison de le fêter.


          • Bois-Guisbert 21 février 2009 12:50

            chaque fois qu’un pays se libère d’un joug de colonisateur, çela est une raison de le fêter.

            Ah, je pense pas, non. Parce qu’on est déjà obligé de spéculer sur le temps qui nous sépare du moment où les ex-colonisés tendront les mains de l’impéritie en direction de nos libéralités.

            Les prochains seront les Antillais si la France a l’intelligence de se libérer de ce boulet.

            Il est curieux que près de cinquante ans d’’indépendances en tous genres, ne vous aient pas encore enseigné cela...


          • xbrossard 20 février 2009 15:15

            pour montrer au gouvernement le nombre de mécontents, ne serait il pas intelligent de choisir un jour pour manifester, et donc par exemple un jour du week-end, et non pas nécessairement faire grève ? nombre de personnes du privé hésite à se faire mal voir par leur entreprise en faisant grève, surtout si ce n’est pas pour se plaindre d’elle...

            Et ne me parler pas de prendre un jour de congé, car dans ce cas, l’effet est le même pour le manifestant que de manifester le dimanche

            Si l’idée est de montrer que l’ensemble des français est prêt à basculer contre l’état, inutile de faire grève... 10 millions de manifestants le week-end feront plus d’effet que 1,5 millions en semaines...


            • Kalki Kalki 20 février 2009 15:23

              A quoi ca sert de faire grêve ?

              Il faudrait m’expliquer.

              Une greve, pour quoi faire ?
              C’est une bonne question à méditer.


            • Bois-Guisbert 20 février 2009 15:26

              C’est très bête de lancer un mouvement, pour lancer un mouvement, dont il est couru d’avance qu’il ne débouchera sur rien du tout... D’ailleurs il me surprendrait qu’on en parle encore aux alentours du 10 mars...

              En outre, on se demande ce que les turlupins du selapétant Conseil national de la Résistance feront des doléances concernant le trop grand nombre d’immigrés en général et d’immigrés exotiques en particulier
               smiley smiley


              • anny paule 20 février 2009 15:26

                "Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles deviennent difficiles". Sénèque.
                Si le monde qui nous est donné à vivre est en crise... c’est parce que nous n’avons pas su, ou voulu, comprendre avant où il nous menait... c’est parce que nous n’avons pas "osé" qu’il est devenu tel qu’il est. ("Nous" ou d’autres qui nous ont précédés ou entourés)...
                Alors, est-il légitime de laisser pourrir la situation ? Je ne pense pas !


                • Kalki Kalki 20 février 2009 19:44

                  On a besoin de révolutionnaires, et non de revoltés (pour un soubressaut dans la rue).

                  La révolution c’est tous les jours , c’est dans la vie,
                  la greve c’est une revolte pour des revendications.( et si on faisait partie du probleme)

                  Et donc, si on faisait partie de la SOLUTION ?

                  Prenons nos responsabilités.
                  Soyons libre.


                • stef stef 20 février 2009 21:51

                  C’est pas une grève qu’il faut, c’est une insurrection !


                  • Le péripate Le péripate 20 février 2009 22:05

                     Comme en témoigne le slogan "Rêve générale", la grève ne sert pas à grand-chose, sinon à faire la fête. C’est donc un moyen de couper une morne semaine par un épisode festif. D’autant que le jour choisi permet au apparachiks syndicaux d’aller défiler sans perdre une journée de salaire. Tant pis pour les cons, pardon, les fêtards qui suivent.


                    • verbre verbre 21 février 2009 03:44

                      Ouais, une grève...
                      Et si on résiliait notre mensualisation à l’impôt sur le revenu
                      et qu’on décidait de ne pas les payer pour une fois ?
                      Mais tous ensemble hein ?
                      Alors ?

                      Ouais, une grève...


                      • foufouille foufouille 21 février 2009 12:15

                        50% des gens ne paient pas d’impots


                      • verbre verbre 25 février 2009 14:36

                         Certes Foufouille, et combien qui sont au chômage ou en emploi "merdique aidé" alors pour eux faire la grève de quoi ?
                        Peu importe ceux qui n’en payent pas, l’état fonctionne sur ceux qui payent...


                      • civis1 civis1 21 février 2009 10:29

                        Qui modère à EG ??? 
                        Là quand même ! Le conseil national de la résistance sur la même page que la légalisation du cannabis (et quoiqu’on en pense bien sûr de cette question ) et puis rien d’autre !!! euh... Suspect ... pour le moins ! pour décrédibiliser les mouvements de revendicatrion qui dit mieux ? 
                        http://www.etatsgeneraux2009.fr/spip.php?article13


                          • tomasi75 21 février 2009 13:36

                             ca déchire ce site
                            il faut foutre le souk
                            la france , c’est le pays de la révolution :

                            d’autres articles polémiques :

                            http://voxx.over-blog.com/article-14188267.html


                            • PUCK 22 février 2009 16:50

                              Je me demande si je dois écrire :
                              c’est fou le nombre d’imbéciles aveugles qu’il y a sur ce site ou

                              c’est fou le nombre d’aveugles imbéciles qu’il y a sur ce site .

                              En effet ,le sens change beaucoup selon l’un ou l’autre cas , le premier étant plus inexcusable que le second ,car ,si un aveugle est imbécile ,ce n’est pas de sa faute , tandis qu’un imbécile aveugle est vraiment imbécile ,car il ne se rend pas compte que ce n’est vraiment pas le moment de faire grève pour demander des sous , il n’y en a plus du tout et c’est PARTOUT PAREIL .

                              Alors,faire des manifs ,ça fait passer le temps ,ça permet de se rencontrer entre copains ,ça fout encore un peu plus le bordel , mais ça restera du pareil au même avec Martine ,Olivier ou qui encore ?

                              Il parait qu’il y a des fonctionnaires qui font grève et qui manifestent pour convaincre de la qualité du service public ! Bien vrai ,ils sont gonflés ,ceux là !!!!! Et dire que c’est nous qu’on les paye ! On aura tout vu !


                              • civis1 civis1 22 février 2009 19:12

                                @ PUCK
                                a MON AVIS ? il n’y a qu’un aveugle au sens figuré et un imbécile au sens propre pour écrire des généralité de ce genre sur l’état et ses fonctionnaires.


                              • PUCK 23 février 2009 09:58

                                @ civis

                                A MON AVIS ,il n’y a qu’un imbécile pour ne pas avoir vu que ce post était écrit au second degré ,et,justement ,pour des imbéciles .

                                Cible atteinte .


                              • Ocséna 22 mars 2009 21:49
                                Heurts place de la Nation : 300 interpellations
                                 
                                Les manifs en France constituent un modèle démocratique mais qui pose deux questions :
                                 
                                1° La première est la suivante : pourquoi les casseurs cassent-ils stupidement à l’endroit précis où justement on les attend ? tôt ou tard les manifestants nerveux, un peu douillets, vont se poser la question d’aller cosy tout simplement casser ailleurs. Par ex, c’est pas les places qui manquent à Paris en dehors de celle de la Nation.
                                 
                                2° Deuxième question : Pourquoi 300 manifestants seulement interpellés ? Tôt ou tard les forces de police qui sont aussi des intellos vont se poser la question évidente : mais pourquoi pas 3000 aussi bien, et un peu plus tard, pourquoi pas 30 000 au fond, qu’est-ce qui gènerait fondamentalement dans le principe ?
                                 

                                ................................................

                                Les Pensées zaz de l’Ocséna



                                 

                                Ocséna, Organisation contre le système-ENA et pour la démocratie avancée

                                -[-> http://ocsena.ouvaton.org]

                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès