Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Lang : faut-il mettre les points sur les i ?

Lang : faut-il mettre les points sur les i ?

Après la publication de « Nicolas Sarkozy et le syndrome Lang », des lecteurs s’étonnent d’une charge personnelle. Puisqu’il faut des faits, allons-y.

A la suite de l’article Nicolas Sarkozy et le syndrome Lang, certains s’émeuvent d’une mise en cause ad nominem de l’ancien ministre de la Culture. Tant pis pour le risque de personnalisation et l’inévitable soupçon d’acharnement : il y a des circonstances où il faut savoir enfoncer le clou. Et ce d’autant plus que le lecteur a raison de réclamer des faits pour étayer les dires. Il faut donc aller de l’éditorial vers l’article. Les faits, donc, quels sont-ils ? Après une dure campagne pour les présidentielles durant laquelle ils n’ont pas ménagé le vainqueur final, ceux que l’on appelle les "éléphants" du Parti socialiste répondent à l’appel de l’ "ouverture". En soi, chacun pourrait y voir la marque d’un changement d’époque.

A cela près qu’il n’est pas moins noble de reconstruire une opposition, une gauche, digne de ce nom et plus en phase avec elle-même et avec ses électeurs, que de se hâter de répondre à une opération qui, bien évidemment, n’est pas dénuée de conséquences politiciennes. Là où Jack Lang brille par une ambiguïté dévastatrice pour son propre camp, c’est par son opportunisme qui n’a aucune limite. Or, à force de passer entre les gouttes, protégé par son éternel capital de sympathie, le député du Pas-de-Calais inflige un camouflet supplémentaire à ceux qui espèrent encore dans le renouvellement du premier parti de gauche. Voici donc quelques questions. Peut-on se proclamer aussi admiratif du président de la République lorsque, quelques semaines auparavant l’on déclarait : « Donner à penser que Sarkozy serait l’incarnation de la morale, mais on croit rêver » (Le Figaro, 30 avril 2005 ).

Le même jour, d’ailleurs, ce même Jack Lang allait plus loin : "En même temps, donner à penser que la gauche d’aujourd’hui serait une gauche qui détruirait les valeurs, qui serait favorable au désordre, c’est se moquer du monde, c’est jouer avec la réalité. C’est une fois de plus un discours de tromperie, d’imposture", a-t-il ajouté à propos du candidat de l’UMP. "Est-on l’incarnation de la morale lorque l’on bafoue les lois de la République dans sa propre commune, à Neuilly et que l’on ne fait pas respecter le quota de logement sociaux ?" (Le Journal du Dimanche).

Mais il faut remonter dans le temps. En février, voilà l’homme qui se dit aujourd’hui tant "honoré" d’être approché pour faire partie de la Commission de révision de la Constitution lançant à l’encontre de Nicolas Sarkozy, qu’Eric Besson (responsable du programme économique du PS) venait de rejoindre, qu’il offrait "un vrai exemple d’amateurisme" (Le Monde). Sur l’immigration, voilà le même Lang qui disait en avril 2006 à Lyon : "Il croit, en draguant sur les terres du Front national, en reprenant son vocabulaire, capter ses voix. Ce n’est pas très glorieux". Et cocasse, sur son blog, qu’il a d’ailleurs pris soin de "neutraliser" depuis sa réélection en tant que député, dans un post le 26 avril :

Déclaration de Jack Lang, conseiller spécial de Ségolène Royal,
candidate socialiste à la présidentielle.
Sans avoir alerté Ségolène Royal ni François Bayrou, Canal+
annonce unilatéralement la suppression du débat prévu entre elle et
François Bayrou.
La chaîne invoque des règles d’égalité édictées par le CSA.
Cette affirmation est exactement contraire à la lettre adressée par
M. Michel Boyon le 24 avril à M. Patrick de Carolis, dans
laquelle il est dit qu’un temps équivalent doit être accordé dans la
mesure du possible, à l’autre candidat. Il aurait suffi à Canal+
de proposer à M. Sarkozy, un droit d’expression correspondant.
C’est une atteinte intolérable à la liberté d’information.
Manifestement des pressions politiques sont exercées pour empêcher
cette libre confrontation entre deux personnalités nationales. L’état
Sarkozy se croit déjà tout permis.

 

Donc, l’homme qui se proclame "pour la vérité des faits" se dit honoré d’un président qu’il jugeait hier encore fondamentalement amateur et antidémocratique. Chacun appréciera.

Des faits, encore ? Mais oui. A l’automne 2004, l’ancien ministre de la Culture écrivait à Laurent Fabius pour lui dire son regret de le voir prendre position pour le "non" au référendum sur le Traité pour la Constitution européenne, le redisant toutefois sa "fidélité". On connaît la suite. Des faits toujours ? Que les journalistes décrochent leur téléphone et appellent les caciques de la région Nord-Pas-de-Calais, notamment Dominique Dupilet et Serge Janquin, pour leur demander si, oui ou non, de sérieux remous ont existé ces dernières années à la région pour dénoncer l’absentéisme de Lang. Quant à l’Assemblée, n’en parlons pas.

La liste est longue. Jack Lang est très emblématique de la capacité unique de nos politiques à survivre en eaux troubles et à faire taire les critiques trop gênantes. Mais visiblement, les citoyens y regardent de plus près. L’on trouvera amusant de prendre connaissance de la décision de M. Lang au sujet de cet honneur qui lui est fait de parrainer à une éventuelle nouvelle constitution.

D’ailleurs, au passage, plus amusante encore sera cette décision à la lumière de ce que vient de dire Jack Lang, qui explique que "l’hyperprédisentialisation" du pouvoir par Sarkozy ne le "gêne pas". Car on relira avec bonheur son livre Changer (du moins publié sous son nom), pour y lire en toutes lettres son opposition à ce type de régime. Il y a des hommes, décidemment, auxquels on pardonne tout. Jusqu’à l’écoeurement.


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 11 juillet 2007 11:53

    Ils sont bien vos articles,mais cela devient une fixation sur ce pauvre jack.

    Après tout,il à quand même des compétences ,que l’Etat peut utiliser et si Nicolas Sarkozy lui donne un job c’est que Nicolas Sarkozy à une tres grande ouverture d’esprit.

    Lang est un relicat du Mitterandisme qui à cherché à resortir la tête avec la candidature de Ségolène Royal.

    Un placard pour Jack Lang et on l’oubli ! smiley


    • joe l'indien joe l’indien 11 juillet 2007 17:32

      vous en avez pas un peu marre de vous croire en dictature ??

      arrêtez 5 mn. de 2 choses l’une : ou lang met son travail au service de son ambition et alors tant mieux, ou alors il le fait au nom de l’ouverture. Dans tous les cas, l’important est que des personnes représentant différents courant de la société puisse être au devant de la scene et s’exprimer sur des sujets importants. Ce que vous ne comprenez pas, bande d’archaïques de la politique a papa que vous êtes, c’est que si sarko fait au moins un chose dans sa mandature, c’est celle là et nous en avions bien besoin. La campagne sert à choisir la ligne directrice que le pays doit adopter pendant les 5 ans à venir. Pour le reste, il est normal que tlm travaille main dans la main, même si ce n’est qu’une façade. c’est encore plus débile de remplacer les spécialistes de droite par les spécialistes de gauche et inversement, à chaque alternance. Alors moi qui pense plutôt à droite et bien pour une fois, je suis plutôt d’accord avec Lang et dsk, et consorts. Pour le reste, tout n’est que politique politicienne...


    • aeronef 12 juillet 2007 10:43

      il semblerait que le stalinisme n’est pas mort


    • joe l'indien joe l’indien 12 juillet 2007 12:04

      Le stalinisme à engendré la mort de dizaines de millions de personnes, je ne pense pas que ce soit comparable ...


    • ExSam 11 juillet 2007 11:55

      DSK, Lang et deux de chute.

      Ils ont fait leur coming-out, si je puis dire.

      Ils ont, ou s’apprêtent à rejoindre les personnes qui sont leurs connaissances, leurs voisins, leurs partenaires d’action comme de valeur : les zélites mondialisées. S’il faut préciser, en pensant encore que le socialisme est liée au peuple et à la tranformation sociale, ces individus n’ont plus rien de socialiste.

      S’il faut expliquer : Lang va participer à un projet de Constit piloté par Sarko. Peut-on penser une seconde que le dit Sarko va le laisser faire de la prose socialisante ?..Lang le sait.

      DSK va participer à une institution dénoncée ultra-libérale au moins par Stiglitz. Institution mise en coupe réglée par les USA et leurs alliés indéfectibles. Peut-on penser une seconde que DSK va être autorisé ou aura les coudées franches pour mener une politique monétaire internationale de nature socialiste ?..DSK le sait.

      Pour revenir sur le bouffon à petit doigt levé, ne nous y trompons pas : Jack Lang est bien flatté de la proposition de Sarko. Et ce que l’auteur de l’article dénonce, décline impitoyablement, les assurances, les engagements, les dénonciations de Sarko comme d’autres choses, n’étaient, elles, que du vent.

      Sur le strict plan de la tromperie - et cette affaire de Lang et DSK va plus loin - on avait déjà vu un Lang larguer sa « bonne ville de Blois », subitement et en reniant d’un coup tous les serments de fidélité.


      • ExSam 11 juillet 2007 20:29

        Ludovic Charpentier

        Comme le disait Coluche, le monde, c’est 6 milliards d’étrangers...

        Certains parlent de « frères humains », mais bon, cette discussion sur la séparation ou la relation fondamentale d’un individu nous amènerait bien loin...Elle participe fondamentalement du clivage droite/gauche au sens large, je crois...

        Le FMI, ce n’est pas vraiment le meilleur lieu pour faire de la politique, c’est plus de la gestion que d’autres choses. Après, le différence se fait plus sur la compétence du gestionnaire que sur son bord politique (et avec son pote Camdessus, Sarkozy a vu ce qui se passait quand on met une brelle au FMI...).

        On parle « de politiques d’ajustements structurels ». Les membres du FMI mènent une politique, une orientation de l’équilibre des changes, de la monnaie à l’échelle mondiale, qui relève de vision singulière de la société. Les adversaires du FMI ne dénoncent pas une gestion mauvaise, mais une stratégie globale dans laquelle est inscrite une gestion. Importante, c’est vrai, mais qui est la tactique de la stratégie.

        A la limite, DSK peut profiter du poste pour acquérir une certaine notoriété, cette nomination peut être un piège pour Sarko de même que l’élection de Prodi à la présidence du Conseil Européen a été un piège pour Berlusconi... De toutes façons DSK n’a pas été choisi par Sarkozy mais par l’ensemble des dirigeants européens, ses collègues Juncker, Zapatero et Prodi en tête...

        Franchement l’avenir de DSK me soucie peu. Par ailleurs, sa nomination aurait été décidée comme ça par les dirigeants européens et Sarkozy en aurait simplement pris acte ?..Je n’y crois pas une seconde.

        Concernant Lang : prendre part à une commission ne signifie pas acquiéscer tout ce qui se décide dans sa commission. Quand Vallini avait présidé la commission d’Outreau, ce n’était pas pour suivre la même ligne que le gouvernement (la preuve : les conclusions de la commission d’Outreau tardent à être appliquées...).

        Comme tu le dis, les conclusions d’Outreau tardent à être appliquées...Une commission est pensée, pesée, évaluée et promue dans ses moindres détails, par des états qui savent, aujourd’hui, combien sur le fond ils mettent en place des politiques qui sont régulièrement rejetées par le vote. Dans cette opposition de fait Etat/citoyen tu crois que la commission concernée sera libre ?..

        Je suis désolé de choquer certains, mais on peut être de droite et être intelligent, et des propositions peuvent faire consensus, en particulier sur les institutions, un domaine relativement apolitique (les blocages sont plus liés aux intérêts personnels des partis politiques et des copains députés, la nécessité d’avoir une assemblée représentative mais capable de travailler efficacement intéresse tout le monde).

        Evidemment qu’il y a des cons et des intelligents à droite et à gauche.

        D’accord avec toi sur la nature des blocages.

        Maintenant, ça n’enlève rien au contenu de l’article concernant Jack Lang, dont la popularité reste un mystère pour moi...

        Il a mis en place la fête de la musique. Ce qui le place au moins à côté de Malraux. smiley

        Une mesure majeure, quand même, à porter à son crédit : le prix unique du Livre.


      • Arlows from Mars 11 juillet 2007 12:30

        mais qui se soucie encore de l’avenir de Jack Lang a part lui même ??? qui plus est ce qui était un signe de renouveau lancé par Bayrou est soudain devenu suspect et sent mauvais alors que cela vient de Sarkozy. Certes la maneuvre politicienne est évidente, mais si l’on raisonne en bon trotskiste, le noyautage n’est il pas un bon moyen de promouvoir le changement at la révolution de l’intérieur ???? Olivier dit oui a Nicolas !!! vive la révolution camarades !!


        • maxim maxim 11 juillet 2007 12:31

          tiens en parlant de Jack Lang.... ce dernier vient de demissionner des instances dirigeantes du PS et a critiqué vivement le comportement de Hollande ,et dit entre autre qu’il ne reconnait plus le PS tel qu’il est actuellement .... info Europe 1 .......


          • JL JL 11 juillet 2007 12:34

            "A queque chose, malheur est bon’

            J’aime les dictons populaires, celui-ci me paraît adapté à la situation, pour nous, gens de gauche : l’ouverture pratiquée par le président NS a au moins le mérite de faire tomber les masques au PS, ce que nous attendions depuis longtemps. Et prouve que l’UMPS n’était pas un mythe.


            • h. 11 juillet 2007 15:15

              L’ouverture, utiliser le meilleur de la droite et de la gauche, c’est pas un truc propose par Bayrou et LARGEMENT critique par tout le reste de la classe politique ... dont UMP et PS ??


            • faxtronic faxtronic 11 juillet 2007 15:45

              ben si... mais pourquoi pas ainsi. Je suis bayroutiste, mais ce que fais Sarkozy me plait. Apres les voix du FN, Sarko ne dragueriat il pas les voix de bayrou ?


            • Djanel 11 juillet 2007 22:19

              « par H :L’ouverture, utiliser le meilleur de la droite et de la gauche, c’est pas un truc propose par Bayrou et LARGEMENT critique par tout le reste de la classe politique ... dont UMP et PS ? ? »

              Pour la vinaigrette prendre une portion de vinaigre, ajouter trois portions d’huile secouer fort, servir très vite avant que çà ne retombe. Pourquoi voulez-vous qu’une telle collusion dure. Il y a forcément un perdant dans cette histoire. Qui ? Regardez à gauche.


            • Nathalie Fragné 12 juillet 2007 13:50

              Je me souviens encore de Sarkozy essayant de ridiculiser le projet de Bayrou en disant « Faire travailler ensemble des gens qui ne sont pas d’accord entre eux, eh bien ça va être joli ! ». Quant à Jack Lang, rien d’étonnant ...


            • aurelien 11 juillet 2007 13:02

              On ne peut pas dire que vous ayez votre Lang dans votre poche smiley


              • Philippe D Philippe D 11 juillet 2007 13:07

                Quelle découverte ! Félicitation vous avez redécouvert la formule de l’eau tiède.

                Les couleur des socialistes est le Rose. Rose c’est la couleur obtenue en mélangeant du rouge et du blanc. En variant les proportions on obtient une charmante palette allant du blanc rosé (couleur vierge effarouchée) au rose rouge (couleur sanguin énervé).

                Il faut comprendre ces pauvres politiciens qui s’apercoivent que leur petite entreprise piétine face à la concurrence. Si un chasseur de têtes habile passe par là au bon moment et leur propose un plan de carrière inespéré dans leur boite, ils hésiteront un peu, par courtoisie envers leurs pauvres collègues moins chanceux, avant de passer à la concurrence.

                Ils ont tellement débité d’arguments commerciaux dans le but de vendre leurs produits à leurs clients (ici électeurs) qu’en bons commerciaux ils sont prêts à retourner leurs arguments de dénigrement du concurrent qu’ils ne pouvaient s’empècher d’admirer. Nous sommes ici entre pros du commerce, ne l’oublions pas. Enfin ils vont pouvoir se retrousser les manches et mettre leur talent (réel) au service d’une entreprise qui a le vent en poupe et qui gagne des parts de marché. Travailler pour le leader d’un marché est quand même plus passionnant, et sans compter tous les avantages sociaux que les grosses entreprises proposent à leurs élites du service marketing.

                Alors les blancs rosés, les roses pâles, s’apercoivent avec bonheur qu’ils avaient mal rebouché le tube de peinture blanche et que le pourcentage de blanc dans leur mélange pour repeindre la façade a depuis longtemps dépassé les 50%.

                Il ne reste plus qu’à vider complètement le tube de blanc, presque vide du reste, pour obtenir enfin la jolie couleur qu’ils souhaitaient :

                Vierge même pas effarouchée.


                • WOMBAT 11 juillet 2007 13:12

                  Lang c’est le Paris Hilton de la République (hors les nichons et le pognon),mais pourquoi s’intéresse-t-on à lui encore et toujours ? De toutes manières il est simplement et systématiquement du côté du pouvoir, quel qu’il soit et si demain l’élastique du slip de sa mère soulevait l’intérêt d’on ne sait quelle sous engeance de rap foireux,célèbre (pendant cinq minutes), Jack l’innénarrable aurait déja sous le coude un programme à ce propos. Sur tant de vanité, de vacuité, d’hystérie de paraître il n’y a pas à gloser d’avantage, mais il faudra carboniser l’individu au chalumeau si l’on ne veut plus en entendre parler.


                  • Comptesrendus 11 juillet 2007 13:57

                    Votre réaction était jouée d’avance : relisez ledébut de mon article, elle est annoncée. Voilà bienle problème : ce « pauvre » Jack. Pardonnez-moi, mais ce n’est pas la personne privée qui est en cause. C’est le ministre de la Ve République ayant occupé le plus longtemps un ministère, l’ancien candidat à la présidentielle, l’un des porte-parole du Parti Socialiste. Et uniquement cela. Les responsabilités doivent avoir un sens ou elles ne sont rien. Que pensent les électeurs du Pas-de-Calais aujourd’hui ? Etonnant tout de même, ce capital sympathie inoxydable, qui fait accepter de cet homme politique ce que l’on fustigerait - peut-être - chez un autre. Peut-être, car on voit bien à travers ce que vous dite que la critique est difficile.


                    • NPM 11 juillet 2007 13:58

                      Le texte intégral de la lettre à François Hollande :

                      Au cours de ces cinq dernières années, j’ai travaillé sans relâche auprès de toi et pour notre parti avec loyauté et solidarité. J’ai participé activement à de nombreux combats : campagnes régionales, européennes et présidentielles, ouverture de notre parti à de nombreux adhérents, élaboration du projet socialiste, inscription des jeunes sur les listes électorales.

                      Aujourd’hui, je ne me reconnais plus à travers les méthodes de direction qui sont les tiennes, en conséquence je te présente ma démission de Secrétaire National et je suspends ma participation aux travaux du Bureau National. Militant socialiste je suis, militant socialiste je reste fidèle à mon idéal de toujours. En particulier, je continuerai à combattre vigoureusement la politique économique et sociale de la droite.

                      Citoyen libre, je servirai mon pays selon les règles de conduite que seule ma conscience me dictera et fort de la confiance populaire qui m’est accordée.


                      • Djanel 11 juillet 2007 20:07

                        npm : Je t’ai mis un point. Jacques Lang va polluer la droite maintenant. Gardez le bien au chaud. Il peut servir à vous faire perdre les prochaines élections dans 5 ans. C’est un cheval de Troie. Une ruse de guerre du ps, vous êtes foutu. .


                      • NPM 12 juillet 2007 06:34

                        Mouais, possible ; En Tous cas, on vous laisse la Royale ! Surtout pas cette folle chez nous !


                      • moebius 11 juillet 2007 14:09

                        Le PS n’est pas là pour changer le monde, sa finalité reside pour l’essentiel dans la promotion de quelques hauts fonctionnaires qui apparemment ont obtenu gain de cause. La stratégie sarkosiste de division et de décribilisation de la gauche est une réussite incontestable. Reste un champ de ruine au milieu duquel trone un roi solitaire qui n’a toujours pas renoncé à ses ambitions contrariés. Comme seul avenir apres avoir encouragé le cynisme de certain, préparons nous donc à partager un passionnant probléme de couple divorcé. Participez à ce débat qui verra l’aube d’un monde nouveau, à qui iront les cuilléres en argent de la tante Berthe ?


                        • moebius 11 juillet 2007 14:20

                          N’esperez pas une rénovation ni une reformation interne du PS, ça ne marchera pas ,ça n’a jamais marché. Personne n’a rien à gagner du pourrissement de cette situation. Pour l’avenir de nos idees exigez la dissolution de ce qui reste du PS et de tout les partis de la gauche. Exiger la création d’un grand parti unique de gauche.


                        • moebius 11 juillet 2007 14:28

                          Il faut savoir, ou nous servons les interets de certain ou nous servons nos propres interets ? Ou le PS est un syndicat auquel adhere un certain nombre de professionnel de la politique ou la gauche veut changer le monde . Le cas de Lang est secondaire par rapport à notre utopie


                        • moebius 11 juillet 2007 14:31

                          Dissolution du PS car celui ci vient de nous prouver qu’il est soluble


                        • A. Nonyme Trash Titi 11 juillet 2007 14:13

                          hé oui, voici le parfait exemple des méfaits de la professionnalisation des politiques. Faut toujours être sur la brêche, élu à tel ou tel endroit afin de toucher les subsides du dit poste, même si on n’y fait rien.

                          C’est quasiment une exception française. Qu’a fait l’ex chancelier allemand une fois battu ? Il est retourné travailler dans la société civile. Clinton ? Il est conférencier... Imaginez ça de nos hommes politiques qui occupent le devant de la scène depuis parfois plus de 30 ans !

                          Je crois qu’il faudrait une limite d’âge (y’a quand même un sacré paquet de vieux croutons dans nos assemblées) et peut-être limiter le nombre de mandats... Sûr qu’il est dur de renouveller le personnel politique avec de telles sansues du pouvoir.


                          • lerogertroutman 11 juillet 2007 14:17

                            Cet article est bien écrit et bien renseigné. Mais il s’acharne à critiquer quelqu’un qui a simplement conclu que son action serait plus utile sur le terrain que dans l’opposition.

                            De quel crime parle-t-on là ?

                            Quelle que soit son opinion sur Nicolas Sarkozy, et on peut supposer qu’elle est mauvaise, ne pensez-vous pas qu’il (Jack) sera plus efficace et plus décisif à la tete de cette commission qu’au sein d’un PS en miettes (et en guerre) ?

                            Autour de lui, certains préfèrent mettre leur énergie à marteler qu’Elles et leurs fesses royales seront là en 2012. Pendant que les ’Jeunes Lions" veulent brûler les étapes et renvoyer les éléphants au musée, Eléphants qui sont trop occupés à se partager le pouvoir pour réaliser le ridicule de cette situation.

                            Jack Lang a décidé de s’éloigner de cette mégalosphère pour agir.

                            A sa place, j’aurais fait pareil ! smiley

                            LeRogerTroutman


                            • Comptesrendus 11 juillet 2007 14:21

                              On débat de la clarté des hommes. Arrêtons d’y voir un lynchage. Jack Lang déclarait il y a quelques jours ne pas être opposé à l’hyperprédisentialisation. Que disait-il le 26 septembre 2005 dans Le Monde ? Que pensez-vous du terrain institutionnel de la Ve république ? Doit-il être bouleversé radicalement ?

                              Jack Lang : Pour moi, changer la République est une nécessité absolue. Ce n’est pas un luxe d’esthète du droit. Aujourd’hui, le pays crève d’une asphyxie du système. Une des nombreuses anomalies du système français, c’est la concentration des pouvoirs entre les mains d’un seul homme, qui, en même temps, est irresponsable politiquement, pénalement et juridiquement.

                              http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3224,55-693087@51-628859@45-100,0.html


                            • nessoux 11 juillet 2007 14:27

                              S’éloigner de la mégalosphère ? Impossible il la transporte avec lui partout où il va...


                            • farahmi 11 juillet 2007 14:27

                              S’il faut que tous les cadres du PS se débauchent(dans tous les sens du terme),que va-t-il rester ? Les jeunes lions ? J’ai vraiment peur pour l’avenir du PS,en tant que nouvelle militante,je trouve que la plupart des dirigeants du PS n’ont aucun courage,et pas une once de morale politique. Ils ne semblent pas croire à ce qu’ils disent,ce qui donne raison aux abstensionnistes ou autres désabusés de la politique à l’ancienne. Et puis je pense pas que Jack Lang soit une grosse perte pour le bureau politique du PS,il n’a pas fait avancé grand chose au sein du parti et il n’a aucune modestie(cf sa déclaraion à Hollande,il légitime ses choix par la « confiance populaire qui [lui ai] accordée »). Je ne crois pas qu’à partir d’aujourd’hui le peuple lui fera autant confiance avec l’opportunisme qui le caractérise. Ou peut être veut-il suivre les pas de Jacques Chiarc ?


                              • nessoux 11 juillet 2007 14:30

                                Soyez totalement rassurée, il va rester Montebourg et Gogolène. Ca c’est l’avenir assuré et rassurant !


                              • moebius 11 juillet 2007 14:33

                                Le PS est mort vive la gauche


                              • moebius 11 juillet 2007 14:34

                                Le PC aussi vive la gauche


                              • moebius 11 juillet 2007 14:35

                                et les autres aussi vive la gauche


                              • tyze 11 juillet 2007 15:21

                                Faut arrêter de mettre « LOL » sytématiquement à la fin de chacun de vos commentaires... ca fait vraiment gros lourd qui se marre à chaque fois qu’il sort une vanne dans le style « à vraiment qu’est ce que je suis drôle »... Maleuheuresement c’est généralement assez pitoyable, autosuffisant avec de façon récurrente une bonne dose de beauferie machiste...


                              • Irony 11 juillet 2007 15:41

                                A la différence de votre intervention pleine d’à-propos et de bon sens d’ailleurs.

                                Merci d’être passé.


                              • A. Nonyme Trash Titi 11 juillet 2007 16:24

                                Tiens un pisse-froid. Tys, t’es un copain de Reboul ?

                                 smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  :-


                              • bozz bozz 11 juillet 2007 19:03

                                LOL.... ! smiley


                              • Comptesrendus 11 juillet 2007 14:36

                                Jack Lang sur son blog, le 27 Juin 2006 : Je ne suis pas de ceux - ils sont d’ailleurs de plus en plus rare - qui attendaient de l’intervention insolite du Président de la République, hier soir, la moindre surprise. Mais l’on pouvait attendre, à tout le moins, un minimum de lucidité. Il n’en n’a rien été. L’exécutif français est bel et bien sourd et aveugle. Seule exception : l’hyperactivisme de Nicolas Sarkozy, qui n’en finit plus d’intervenir, de verrouiller, de déborder de ses prérogatives, bref, de faire main basse sur tout ce qui tente de lui échapper. C’est un comportement dangereux dans une démocratie et qui relève de l’anachronisme. La France d’après, pour le Ministre de l’Intérieur omniprésent et omnipuissant, c’est une France d’après la république, je ne crains pas de le dire. Je ne sais pas comment l’on pourrait qualifier la dérive dans laquelle le Président de l’UMP précipite ses troupes. Mais je sais que nous lui porterons un coup d’arrêt franc et massif.

                                C’est heureux qu’en de telles circonstances pour la France, à proprement parler stupéfiantes, Lionel Jospin prenne la parole. La clarté et la hauteur de vue dont l’ancien Premier ministre et chef de la majorité plurielle fait preuve est une chance pour tous les Socialistes et par-delà, pour l’ensemble des forces du progrès. Si ma reconnaissance va à lui à titre personnel, il en est de même en tant que responsable du PS que je suis, et qui souhaite, sans relâche, que nos débats prennent la hauteur qu’ils méritent. Nous sommes en mesure, portés par un élan populaire, de gagner les élections présidentielles de 2007. Nous serions en mesure de remporter, dès à présent, des élections législatives ou présidntielles, j’en ai l’absolue conviction. Mais hélas, au contraire de toute démocratie moderne, notre pays est tenu par un pouvoir qui a une pratique abusive et scandaleuse des institutions, qui tient tout un pays en otage pour une rivalité à trois ou quatre. Pour en finir une fois pour toutes avec cette époque, nous devons nous garder de toute esprit de conservatisme. Et c’est bien cela qui tranche singulièrement entre les deux interventions, celle de Jacques Chirac hier, celle de Lionel Jospin aujourd’hui. De Laurent Fabius à Dominique Strauss-Kahn, de François Hollande à Martine Aubry, de Ségolène Royal à Arnaud Montebourg, d’Henri Emmanuelli à Jean-Pierre Chevènement, et la liste est si longue, nous sommes tous, au-delà de nos distinctions, portés par une conscience aigue de ce que signifie pour notre pays l’échéance en préparation. Hélas pour l’UMP, un tel casting n’existe pas chez elle : son culte du héros est sa marque de fabrique, héritée de temps autoritaires.


                                • Philippe D Philippe D 11 juillet 2007 15:42

                                  @ l’auteur

                                  Vous dites :

                                  « Si ma reconnaissance va à lui (Jospin) à titre personnel, il en est de même en tant que responsable du PS que je suis, et qui souhaite, sans relâche, que nos débats prennent la hauteur qu’ils méritent. »

                                  Vous êtes responsable du PS ?

                                  Nous avons peut-être une proposition à vous faire, dans la communication aux Etats-Unis. Nous avons toujours apprécié la qualité de votre réflexion, et même si nos idées se sont parfois heurtées, je crois que le débat entre nous a toujours été courtois et constructif. J’ajoute que nous avons le désir, dans un sincère esprit de pluralisme au sein de notre majorité, de mieux faire entendre le courant que vous représentez si-bien.

                                  J’espère que vous ne prendrez pas mal cette proposition qui, je le reconnais à de quoi vous surprendre. Il est tellement important que les talents et les compétences puissent enfin se regrouper pour tenter de repositionner notre pays sur le rang qui est le sien et qu’il n’aurait jamais dû abandonner au profit des pays anglos-saxons et des allemands en particulier.

                                  Nous sommes nombreux à avoir beaucoup apprécié votre dernier article si réaliste et laissant transparaitre tant d’idées nouvelles que vous seriez de fait le premier à prétendre pouvoir incarner.

                                  Bien à vous, PS : Il ne nous reste à peine 2 ou 3 Vel-Satis avec chauffeur. Veuillez donc nous recontacter au plus vite car le stock diminue à grande vitesse.

                                  Votre dévoué NS.


                                • aurelien 11 juillet 2007 15:26

                                  @ L’auteur,

                                  Juste une question en marge de l’article :

                                  Le jour de votre premier article sur Jack Lang, vous mentionniez dans votre profil que vous vous situiez à New-York.

                                  Aujourd’hui, vous indiquez que vous êtes à Buenos Aires (Argentine), fuyez-vous de pays en pays à cause de vos articles trop dérangeants ? smiley

                                  Cela dit, vous n’êtes pas obligé de me répondre n’ayant pas de comptes à me rendre sur votre situation géographique smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès