Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Langues régionales : le démantèlement institutionnalisé de la (...)

Langues régionales : le démantèlement institutionnalisé de la France

Comment ils veulent flinguer tous les acquis de la Révolution et de l'Empire.

Bien que le Conseil d'Etat ait émis un avis défavorable, l'idée fait son chemin : la reconnaissance des langues régionales et peut-être la subvention de l'apprentissage de celles-ci par l'État semblent désormais ne plus relever du domaine de l'irréel.

La France métropolitaine et ultramarine compte près de 75 langues et parlers locaux. L'Europe, depuis deux décennies ne cesse de revenir à la charge pour obliger le législateur français à une révision constitutionnelle, afin que ces parlers soient constitutionnellement reconnus par l'État français ; les plus intransigeants voulant même que ces langues soient enseignées dans les écoles publiques des régions concernées.

Plusieurs questions que soulève une telle proposition sont hélas éludées par les politiciens et les journalistes.

La subvention de tels enseignements ne pourra se faire qu'au détriment d'une autre matière. Alors entre les maths, le français ou l'histoire-géographie, qu'allons-nous sacrifier pour que les futurs citoyens français apprennent le basque ou le créole ? Un tel projet serait également ruineux pour l'Éducation Nationale qui devrait créer des formations pour les futurs professeurs ; puis des postes pour ceux-ci. Soit, tout un chamboulement dans le système éducatif français, des dépenses faramineuses pour rien si ce n'est de satisfaire au lobby européen et aux quelques agités régionalistes.

Qu'en est-il des patois ? Chaque région, chaque "pays" comme on le disait jadis, a un parler, un patois qui lui est propre. Comment alors le gouvernement pourra-t-il justifier que soit enseigné l'occitan mais pas le parler nordiste ou picard ?

Quant à l'unité nationale, elle a certes connu des jours meilleurs, mais au moins la France n'est pas agitée par des conflits séparatistes qui font rage au-delà des Carpates et de la Mer Noire. Un tel projet ne pourrait qu'être funeste pour l'unité de la France. Les enfants, voyant déjà semé la graine de la division dans leurs têtes se définiront comme Corses, Basques, Bretons, Occitans ou je-ne-sais-quoi avant de se définir comme Français. Comment, une fois devenus adultes, pourraient-ils servir ce pays qu'on leur aura appris à voir comme une marâtre ?

Les langues régionales et autres parlers sont certes une richesse du patrimoine historique de la France qui s'en trouve ainsi embellie de sons et de mots divers. Leur pérennité est aussi vitale, que leur disparition serait un crime contre l'Histoire. Cependant, ces richesses doivent être transmises au sein des familles, et non par l'État. C'est tous les acquis de la Révolution qui s'en trouveraient menacés.

Ce chemin funeste est emprunté par l'Etat depuis quatre décennies déjà. La régionalisation sous Giscard et Mitterrand, puis les grands plans de décentralisation de Chirac à Sarkozy, et enfin le "redécoupage territorial" de Valls, pour finir avec la "charte des langues régionales" de l'ex-séparatiste Taubira… Autant de clous pour le cercueil français.


Moyenne des avis sur cet article :  1.84/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 7 août 2015 13:10

    Tout n’est pas perdu on a le rebeu qui prend la relève .....


    • Allexandre 7 août 2015 13:55

      @zygzornifle
      Remarque intelligente et dans l’air du temps !


    • sarcastelle 7 août 2015 13:21

      Verum est that le lingue regionales in Frankreich sono unnützlich. Ego préfère mischen european langages. Das is molto piu rigolo.


      Alerte de dernière minute : le ministre Macron vient de dire sur France Inter : « les Français sont comme saint Thomas »

      M.rde ! Et la laïcité de l’état !?!?!



      • zygzornifle zygzornifle 8 août 2015 10:02

        @sarcastelle

          « les Français sont comme saint Thomas »

        il voulait parler de Thomas de Rothschild je suppose ?


      • lsga lsga 7 août 2015 13:23

        les nations authentiques sont les régions.
        la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, le Royaume Uni, etc : ce sont des constructions artificielles, mise en place par la bourgeoisie et la franc-maçonnerie au 18ème siècle.


        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 8 août 2015 10:43

          @lsga Que dire d’Israël alors ? Lui seul aurait la bonne taille ??

          « Les structures économiques vont suivre la même évolution que les structures politiques. Dans ce dernier domaine, l’Europe de l’Ouest – c’est-à-dire les six pays du Marché Commun plus la Grande Bretagne, peut-être l’Irlande et les pays scandinaves selon des modalités à définir – vont constituer une Europe politique fédérale. Mais parce que chaque individu éprouve le besoin de se situer dans un milieu restreint, il s’identifiera à une province, que ce soit le Wurtemberg ou la Savoie, la Bretagne, l’Alsace-Lorraine ou le pays Wallon. Dans ces conditions, la structure qui va disparaître, le verrou qui doit sauter, c’est la nation parce qu’elle est inadaptée au monde moderne  : tantôt trop petite, tantôt trop grande.  »

          Edmond de Rothschild (1926-1997), « Quand un Rothschild plaide le dossier des PME   », Entreprise, 18 juillet 1970, page 64.

            


        • Allexandre 7 août 2015 13:57

          Les Etats-Unis et Bruxelles veulent démanteler les Etats-Nations !! Quoi de mieux que de reconnaître les trente langues régionales, ou plutôt dialectes ? Nous y allons tout droit. Dieu le veut, Paris le fait !


          • beo111 beo111 7 août 2015 14:27

            @Allexandre

            Mouais bof, les régions, pas plus que les pays ne sont des hôtels, donc ça me choque pas que des fonctionnaires apprennent une langue régionale si elle est répandue dans la ville où il sont mutés.

            Et puis l’argument que ça coûte cher ne tient pas, surtout si on compare le coût supporté par le contribuable pour le gavage de nos enfants à l’anglais !


          • Allexandre 7 août 2015 14:34

            @beo111
            Vous ne répondez absolument pas à mon propos !


          • beo111 beo111 7 août 2015 16:09

            @Allexandre


            C’est mon droit :D

            En fait je voulais dire que c’est pas parce que ça arrange les Etats-Unis que c’est mal.

          • Fergus Fergus 7 août 2015 18:10

            Bonjour, Allexandre

            Il n’est pas question de reconnaître comme langues régionales les patois locaux, mais les véritables langues que sont l’alsacien, le basque, le breton, le catalan, le picard ou l’occitan.

            Cela s’est déjà fait dans plusieurs pays d’Europe sans difficulté. Pourquoi en irait-il différemment en France ?

            Autre point important : contrairement à ce qui est souvent affirmé de manière mensongère et manipulatrice, l’Union Européenne n’est pour rien dans cette initiative, la Charte des langues régionales existe depuis 1992 et elle due au Conseil de l’Europe qui n’a strictement rien à voir avec l’UE !


          • Allexandre 7 août 2015 22:50

            @beo111
            C’est votre droit de le penser. Mais vous êtes bien naïf selon moi !!!


          • Allexandre 7 août 2015 22:58

            @Fergus
            Bonjour Fergus,


            Je voudrais partager votre vision très honnête, mais j’ai un peu de mal. Si en théorie, l’UE et le Conseil de l’Europe n’ont rien à voir, êtes-vous sûr qu’il en soit ainsi en pratique ? Moi pas du tout.
            Par ailleurs, ces langues sont parlées et enseignées dans les écoles. La France a une autre histoire et une autre réalité que l’Espagne ou l’Allemagne. Vouloir les comparer absolument est, selon moi, une grave erreur d’appréciation.
            Quant à l’UE, elle se mêle de tout. Comment pouvez-vous affirmer qu’elle n’a rien à voir ? Les méfaits engendrés par l’alliance UE et EU ne seraient-ils pas suffisants ? Les accointances entre les différentes personnalités de l’une et de l’autre me font dire que si !!!

          • Fergus Fergus 8 août 2015 12:03

            Bonjour, Allexandre

            Désolé de ne pas être d’accord avec vous : l’Allemagne - après avoir surmonté son éclatement historique en principautés - a au moins l’avantage sur la France d’avoir été bâtie sur une langue unique dont les langues régionales pratiquées dans ne pays ne sont que des variantes.

            A cet égard, Isga n’a pas tort dans son opinion d’une nation artificielle concernant la France : elle n’a en effet été constituée au fil des siècles qu’au prix de décisions d’intérêts monarchiques du pouvoir central qui tenaient fort peu compte des particularités locales des populations annexées de facto à la couronne de France et qui étaient pourtant constituées de peuples différents.

            Or, il est nécessaire de maintenir ce qui reste de culture régionale. Et penser que l’adoption de la Charte pourrait constituer un danger pour l’unité de la France est une absurdité que seule l’UPR met en avant. Si danger de régionalisation il y a au niveau de l’Europe, cela se fera sur des critères économiques et en aucun cas linguistiques. Le nombre de locuteurs des langues régionales n’a d’ailleurs cessé de baisser dans les régions, au point d’y être devenu très minoritaire.

            D’où l’intérêt, pour des raisons culturelles, de sauvegarder ce qui peut l’être en termes d’apprentissage sans tomber dans les excès évoqués ici et là pour agiter le chiffon rouge. Sans raison valable : on ne constate pas de tels excès dans les pays ayant ratifié la Charte.

            Sur la proximité entre le Conseil de l’Europe et l’Union Européenne, il y a certes des points d’intérêt communs. Comment pourrait-il en aller autrement sur un même continent ? Mais le Conseil concerne tous les pays de ce continent, ce qui n’est pas le cas de l’UE. Et certains pays qui ont ratifié la Charte ne font pas partie de l’UE. Cela relativise le soupçon de manipulation politique, non ?


          • Fergus Fergus 8 août 2015 12:05

            Sincèrement désolé, j’ai oublié plus haut de mentionner le corse et le créole. Toutes mes excuses aux locuteurs et aux amoureux de ces belles langues.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 août 2015 08:21

            @Fergus
            Les critères et les objectifs, sont, dans l’ordre :
            - politiques : faire éclater les Etats nations.
            - économiques : favoriser les grandes métropoles.
            - linguistiques : un levier pour appuyer la désintégration, la balkanisation des Etats Nations.


            Les véritables raisons : organiser le territoire européen pour TAFTA.

            Quand on dote les régions de pouvoirs législatifs, il faut avoir une peau de saucisson devant les yeux pour ne pas comprendre qu’il s’agit de détruire les Etats nations.

            Mais comme la Gauche radicale est désormais reconvertie au Fédéralisme, on comprend que vous ne vouliez rien voir.


          • Wirsher Wirsher 13 août 2015 16:56

            @Allexandre
            Au contraire les langues régionales sont un rempart contre la mondialisation.
            Seuls les nationalistes s’y opposent.


          • pierre 7 août 2015 14:20

            et de trois, plus qu’un article, me demande qui vote pour ? fabien ?chalot ?


            • Fergus Fergus 8 août 2015 13:28

              Bonjour, Laissebéton

              Il ne tient qu’à vous de proposer des articles de qualité sur des sujets intéressants.

              Si vous soumettez en modération de tels textes, je m’engage à voter positivement pour leur publication - et cela même si je suis en désaccord avec le fond ! - dès lors qu’ils ne sont ni insultants ni rédigés de manière approximative ou truffés de fautes d’orthographe.

              A votre souris...


            • nours77 nours77 7 août 2015 14:51

              Mouais, je ne suis pas d accord, oui les langues régionales sont un morceau de la culture, et encore, les textes qui la composent oui, mais ces textes peuvent être traduis... la langue française est plutôt riche en allusion et métaphore... 

              Le langage c est surtout un code qui permet de tous ce comprendre... Quand comprendrez vous que ceci, préservons les langues régionales revient a dire, préservons des barrières linguistiques ! Et que ceci est un argument du divisez pour régner... 
              A quand un monde ou l on parle tous la même langue, ou un auteur de n importe que pays ou région du monde pourrait être compris par tous et avoir des milliards de fans... La culture ce porterait mieux a mon humble avis que dans vos microcosme linguistique...

              • lsga lsga 7 août 2015 14:54

                « A quand un monde ou l on parle tous la même langue »
                ça c’est la solution pour sous-doués.
                 
                Pour les gens normalement intelligent, il y a le plurilinguisme. Le fait de parler une langue régionale, plus une langue commune (comme le parisien mondialisé) permet d’apprendre beaucoup plus facilement d’autres langues. La majorité des immigrés clandestins parlent 4 ou 5 langues : ils montrent la voie à suivre.


              • Fergus Fergus 7 août 2015 18:01

                Bonjour, nours77

                « préservons les langues régionales revient a dire, préservons des barrières linguistiques ! Et que ceci est un argument du divisez pour régner... » 

                Faux : il suffit à cet égard de voir l’exemple suisse. Ce pays fonctionne depuis des siècles avec plusieurs langues, pas seulement de statut régional, mais national. Sont officiels : l’allemand, le français, l’italien et, même s’il reste peu de locuteurs, le romanche. 4 Langues et une unité farouche autour du drapeau à croix blanche !


              • nours77 nours77 7 août 2015 18:08

                @lsga


                OK, donc pour vous, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué... ? 
                Je parle 3 langues et est mit un moment pour y arriver... Bon plus que 5997 selon le parisien et je pourrait converser avec le monde entier... Au minimum 17, pour les plus parler au monde...
                Ce serait tellement trop simple d avoir tous la même langue maternel, puis d étudié celle de sont choix, bien que la connaissance en question serait donc devenu inutile... sauf aux historiens... 

              • lsga lsga 7 août 2015 18:10

                @nours77
                lol
                 
                va en Catalogne, ou au Pays Basques, ou en Bretagne : tu pourras parler anglais avec presque tout le monde.


              • nours77 nours77 7 août 2015 18:19

                @Fergus


                Je vous redit la même chose que pour isga... a une chose en plus, ce n est pas parce que vous avez toujours fait une bêtise, que c est devenu plus, qu une bêtise... 
                Il y a beaucoup de mouvement en suisse pour qu une langue soit choisie, depuis 2012 des mouvements montrent que l allemand prévaut un peu pour la population suisse... 
                Peut importe la langue, mais tous la même... !

              • rocla+ rocla+ 7 août 2015 18:27

                @nours77


                C ’est c’la , la même langue , les mêmes coutumes , du nord au sud 
                les mêmes magasins , les mêmes positions pour faire l’ amour , les 
                même  réactions partout . 

                Le monde uniforme de la pensée tunique ...


              • nours77 nours77 7 août 2015 18:32

                @lsga

                Marrant ça, je vient d a coté de muzillac et j ai de la famille a mimizan... 
                On parle le français la bas... dans mon souvenir... Je ne parle pas espagnol désolé la catalogne n est pas pour moi... Quand au faite que ce sont tous des gens dit têtu, et fière... Il ne sont pas stupide au point de tous refuser les avantages de la langue unique... 
                Et peut importe la langue unique anglais, français ou une toute nouvelle, tous la même c est ça l intérêt... 
                Votre discourt semble vouloir me faire passé pour un tueur d identité, méchant qui veut imposé l anglais, une langue pauvre... 
                Pour finir avoir la même langue ne tuerait pas le locale bien au contraire, l exportation des valeurs vers l extérieur a cette communauté s en retrouverai facilité...

              • nours77 nours77 7 août 2015 18:33

                @rocla+

                Pas unique, mais formuler de la même façons pour être comprit par tous, rien a voir...

              • rocla+ rocla+ 7 août 2015 18:47

                @nours77


                Salut Nours 77

                Etre bilingue ou trilingue de naissance est un inestimable bonheur .

                Sans doute ça n’ a rien à voir avec le sujet .

              • Fergus Fergus 7 août 2015 19:18

                Bonjour, Capitaine

                Comme vous, je dis non, et avec force, à la société effrayante que défend nours77.


              • rocla+ rocla+ 7 août 2015 19:49

                @Fergus


                Bonsoir Fergus , 

                D ’autant plus qu’ il parait qu’ une ou plusieurs  langues meurent par
                 jour dans le monde .

                L’ ennui vient de l’ uniformité .

              • la vergonha 8 août 2015 10:20

                @nours77
                Que vous ayez de la famille en dehors de l’Ile de France est extraordinaire... vraiment dépaysant ! Quel dommage que vous n’ayez pas remarqué qu’on y parle pas QUE français. Si je résume, vous ne parlez pas breton, ni gascon, ni espagnol, ni catalan et vous nous expliquez qu’il faut que nous utilisions le Français ? Excusez nous de parler plusieurs langues, régionales ou non, et d’en comprendre encore plus... Des langues régionales qui étaient là BIEN avant le Français, une langue de souche en quelque sorte... Des langues régionales qui, en leur temps, on été adoptées par les migrants et qui n’ont pas, loin de là, empêchées l’intégration des populations étrangères. Nos grands parents parlaient un, deux, trois dialectes en plus du Français et sans avoir été à l’école (ou si peu). Vous ne pouvez pas affirmer que les langues régionales sont le retour des frontières !
                Quand vous parlez de traduire les textes en langues régionales, vous semblez ne pas comprendre ce qui fait une langue. Déjà que traduire le provençal en niçois dénature le texte, je vous laisse imaginer traduire du gascon en français... ça n’aurait aucun sens !

                Enfin quand vous dites que le langage est un code qui permet de tous se comprendre... je suis sans voix. La langue est le véhicule de la culture. Sans langue pas de culture. Sans langue régionale, Paris devient enfin la France, le vieux rêve des jacobins... tout au plus quelques troupes de danse folkloriques et quelques musée viendront vous rappeler qu’à tel ou tel endroit on vivait différemment qu’à Paris.
                Il est fascinant de constater que le Français est aujourd’hui en position de faiblesse face à l’Anglais (enfin face au Globish plutôt...). Les défenseurs du Français ont les mêmes arguments que les défenseurs des langues régionales. Tant que nos compatriotes Parisenc ne comprendront pas que défendre les langues régionales c’est défendre le Français, nos langues et nos cultures (Français inclus, si vous n’avez pas compris) continueront a se perdre et se dissoudre ou pire... se folkloriser.


              • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 8 août 2015 10:48

                @nours77

                Quatre fautes en une phrase, on voit que vous êtes compétent sur cette question des langues.

              • hunter hunter 8 août 2015 10:51

                @nours77
                L’anglais n’est pas une langue pauvre, c’est le globish qui en est une !
                Parlez eu UK, avec des locuteurs ayant disons un certain niveau d’études, vous verrez que ce n’est pas la langue à laquelle vous êtes habitué.
                Le globish n’est pas l’anglais. Le globish s’inspire essentiellement de l’anglais parlé aux USA, qui lui-même est disons...appauvri.

                C’est pourquoi le globish tend à être imposé partout, car simple à maîtriser.

                Et ça ressemble plus à une langue, que l’aberration nommée espéranto

                Adishatz

                H/


              • hunter hunter 8 août 2015 11:15

                @la vergonha

                Très bonne analyse merci.

                De plus, le français actuel n’a plus rien à voir avec la langue française (ma nièce de 19 ans ne connaissait pas l’expression « l’appoint »...et pourtant issue d’un milieu CSP++) ; c’est une dérivée du français en fait, ce qu’Isga a bien décrit sous la dénomination de « parisien ».

                Par rapport à LA langue française, ce « parisien » ou « néofrançais », est une langue régionale aussi, mais qu’on impose à tout le pays !

                Je ne parle pas des dialectes banlieusards, issus du parisien, et mêlant français, langue d’origine du locuteur et globish : c’est un autre débat.

                Adishatz

                H/


              • hunter hunter 8 août 2015 11:27

                @Senatus populusque (Courouve)

                Effectivement, c’est un festival..... !

                Sans doute un bachelier récent, voire un « étudiant » !

                Heureusement que je ne suis pas allé à l’agrèg’  !

                Adishatz

                H/


              • Fergus Fergus 8 août 2015 12:08

                Bonjour, la vergonha

                Un grand bravo pour ce commentaire !


              • la vergonha 8 août 2015 15:03

                @hunter @Fergus
                Le problème c’est que les parisiens qui ne parlent que le Français et à la limite l’Anglais voudraient nous empêcher de vivre notre pays en version originale.
                Voilà qu’on nous explique, après avoir empêché nos grands parents de parler à l’école, après avoir limité les médias à quelques rubriques hebdomadaires en patois, après avoir martelé dans ces médias que nos patois n’étaient que des sous langues sans structure ni grammaire, après avoir empêché toute expression de nos langues régionales dans toutes communications officielles et même religieuses, (...) que les langues régionales ont vocation à rester dans la sphère privée.
                Mais c’est justement de ça qu’elles meures nos langues régionales ! La radio, puis la télévision et internet ont remplacé nos veillées traditionnelles et se sont elles qui transmettent aujou(rd’hui la culture. Une culture Jacobine centralisée qui a tout fait et qui continuera a tout faire pour étouffer nos langues et cultures régionales.
                Notre chance est aujourd’hui internet, qui pourrait nous permettre de faire vivre nos patois dans un environnement moderne. Mais sans jeunes impliqués dans la survie de la langue c’est un espoir vain.


              • nours77 nours77 8 août 2015 15:23

                @Senatus populusque (Courouve)

                ha ? Et quel compétence faut il ?
                Vous avez mit a jour l une de mes faiblesse, bravo, je suis dyslexique et est beaucoup de mal avec l orthographe en règle général, si vous voulez tout savoir... Mais je ne vois pas en quoi cela m enlèverais le droit de m exprimer, au vu des commentaires, j ai bien été comprit c est le principale pour moi...

              • nours77 nours77 8 août 2015 15:41

                @la vergonha

                Plusieurs chose a vous répondre,

                Je parle le français, l anglais, le japonnais et j ai des notions de breton et d espagnol mais pas suffisamment pour considérer pouvoir les parler... vous pouvez parler toutes les langues ce que vous désirez, le problème na jamais été ici... 
                La langue française est une langue très riche, la 3 ou 4 ème plus complexe a apprendre, on peut exprimer presque toutes pensés... En quoi une bonne traduction perd sont sens, le contexte et la langue sont tout ce qu il faut pour comprendre un texte... non ?

                A mon sens la culture n est pas une langue, ce sont les textes et œuvres et donc les pensées et objets des gens qui la parlent, cette connaissance peut être exprimée dans n importe quel langue, c est la pensé qui importe par la manière de l exprimer... 
                Pourquoi les gens ici présent sont si attachés a leurs petites frontières ou tout non initié (ou personne qui ne parle pas la langue) ne peut entrer... De quoi avez vous peur ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès