Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Laurent Wauquiez au chevet du malade placébo

Laurent Wauquiez au chevet du malade placébo

De l’irresponsabilité de ceux qui gagnent de l’argent en restant couchés : en voilà un bon sujet pour les longues soirées d’hiver qui s’annoncent.

Laurent Wauquiez veut vraiment laisser une trace indélébile dans la fin de règne de Nicolas Sarkozy. Après son souhait de vouloir faire travailler les bénéficiaires du RSA (Revenu Solidarité Active) 5 heures par semaine, considérant que ces profiteurs du système, sorte de rentiers sociaux, se devaient de donner un peu de soi envers ceux qui les assistent, ce ministre zélé s’en prend maintenant à ceux qui dépasse le 37,2° le matin.

Le malade doit être puni d’être faible car la faiblesse coûte cher. C’est probablement la feuille de route officielle. Officieusement, le profiteur du système est un marronnier électoral qu’il est de bon ton de sortir quand vous êtes au plus bas dans les sondages.

Eric Besson ayant quitté la place convoitée de la provocation médiatique, c’est au tour de Laurent Wauquiez de s’inscrire dans la ligne décomplexée. Laurent s’est donc mis dans la tête de vouloir couper les oreilles des mauvais malades et brandir ce cartilage auditif sur l’agora Elyséen comme signe de la victoire du Roi sur ses sujets fraudeurs. Punissons ces tricheurs que le Roi ne saurait voir ! Mais au fait, si le malade est un faux, la maladie ne serait-elle pas alors une supercherie imaginaire ? Et le trou de la sécu dans tout ça… l’auberge espagnol des petits bobos de la terre ? 

Il ne faut pas sortir de Saint-Cyr ou de la tente de Kadhafi dans le jardin de l’Elysée pour comprendre l’enjeu électoral qui se joue ici. Ce n’est autre qu’un artifice de plus servant à détourner l’attention des Français des vrais problèmes. 

Le faux malade est lancé comme un appas dans une campagne présidentielle qui s’annonce décidemment sous les auspices d’un haut niveau de débat. La maladie devient donc une suspicion systématique, une anomalie touchant principalement les classes populaires, plaçant le malade dans la peau du bouc émissaire. En un clin d’œil, vous passez du statut de citoyen lambda au citoyen coupable. De victime vous devenez responsable de votre culpabilité.

Enfin bon, ce n’est pas facile de trouver sa place quand on est ministre sous Sarkozy. Vous devez, pour vous faire remarquer, laver plus blanc que blanc. Alors oui, l’impopularité est une façon comme une autre de sortir du lot.

Et si un kit du parfait bonnet d’âne était offert pour toute prescription d’un arrêt maladie ? L’idée est délicieuse. Le même principe pourrait également s’appliquer aux autres jours chômés : congés, RRT et retraites. Laurent Wauquiez a encore des marges de manœuvre…

 

Nicolas GEORGES 

A retrouver ICI


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 21 novembre 2011 10:27

    Il s’agit moins de lutter contre la fraude, que de punir les malades, d’ancrer
    dans l’esprit des assurés sociaux qu’ils sont des fraudeurs en puissance, des
    parasites, des assistés. Alors que ce ne sont pas eux qui se prescrivent des arrêts
    maladies, mais des professionnels compétents, donc, s’il y a problème ce n’est pas
    du coté de l’assuré qu’il faut chercher..........
    http://2ccr.unblog.fr/2011/11/15/la-secu-et-les-fraudeurs/


    • Yvance77 21 novembre 2011 10:44

      Salut,

      Tiens le Wauquiez... lui c’est de la bonne ordure néo-libérale. De la jeune pousse néo-conne qui a bien appris à piétiner le peuple. Il a fait ses classes chez les salauds qui laisse crever le populo. Ceux dont peuvent être fier l’enc*lé en chef aka Pipole 1er.

      Il en sera de tous les gouvernements, pour tondre et tordre la masse aux profits des nantis.

      A prendre à la libération !!!


      • Gabriel Gabriel 21 novembre 2011 10:47

        Est-ce que Monsieur Vauquier va s’intéresser au prix exorbitant de certain médicament mis sur le marché 50 à 100 fois leur prix de fabrication avec l’aval de quelques députés pour qu’ils soient pris en charge par la sécurité sociale et dont l’efficacité reste à prouver (Autant pour le médicament que pour le député) par rapport à des médicaments 20 à 50 fois moins cher qui ont déjà fait leurs preuves pour les mêmes thérapies et dont on refuse par contre le remboursement ? Monsieur Vauquier, pour exister, préfère taper sur les plus faibles que de s’attaquer aux grands profiteurs du système que sont les laboratoires. La lâcheté et la roublardise sont les marques de fabrique de ce gouvernement.


        • Jean 21 novembre 2011 17:40

          Les députés n’ ont aucun pouvoir, écouter rien que le début de l’ entretien entre Mrs Blot et Chouard. (2e lien)

          Démocratie, pas de pouvoir perso. pas de lobbies qui dirigent ; impôts -30%, dépenses -30%, endettement -50%, choisissez !

          http://www.democratiedirecte.fr/

          http://www.dailymotion.com/video/xl...

          http://www.dailymotion.com/video/xi...

          Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/


        • morice morice 21 novembre 2011 10:51

          ambigu, le Wauquiez : hier, il dit de ne pas d’instrumentaliser la mort d’Agnès.


          j’applaudis.

          Hier, il était à marche blanche à l’endroit où elle est morte. Ah oui, mais c’est parce que c’est sa mère qui est maire du village où ça s’est produit.

          Ah, c’est donc différent ?

          Pourquoi pas.

          Alors pourquoi les ministres se réunissent aujourd’hui pour en causer ?

          S’il y est, il a tout faux.

          • foufouille foufouille 21 novembre 2011 12:17

            comme a tf1 on peut bosser a 80a, pareil pour une grippe


            • Le printemps arrive Le printemps arrive 21 novembre 2011 13:15

              Bonjour,

              et si l’on s’occupait à ne pas tomber malade ?

              Lire l’extrait du livre ici

              Je vous souhaite à tous une bonne santé pour la suite de vos jours.


              • foufouille foufouille 21 novembre 2011 14:13

                et si on etait invulnerable


              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 21 novembre 2011 22:39

                Un sale petit con hypocrite que ce personnage ambitieux et sans scrupule, prêt à toutes les manipulations les plus sordides de l’opinion pour qu’on retienne son nom, sans que ça ne lui coûte aucun courage ni aucune imagination. Un minable petit profiteur. A oublier rapidement ou à pendre haut et court par les couilles pour lui apprendre à faire le malin sur le dos des malheureux. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nicolas GEORGES


Voir ses articles







Palmarès