Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le 11 septembre et la gauche

Le 11 septembre et la gauche

A l’époque où aucun parti politique en France ne prenait position sur les doutes grandissants d’une partie de la population mondiale à propos de la version officielle des attentats du 11 septembre 2001, l’omerta généralisée était encore défendable. Motivée par une méconnaissance du sujet, de ses enjeux, ou plus simplement par des calculs électoraux, cette omerta ne risquait finalement pas de porter réellement préjudice aux partis politiques, ni à court ni à long terme. Il semble que la perspective ait aujourd’hui changé.

Le 26 août 2009, le journal Minute faisait sa une sur le thème des attentats du 11 septembre, par le biais du livre du journaliste Eric Raynaud paru peu de temps auparavant : "Les vérités cachées".

Le 11 septembre 2009, sur Radio Courtoisie ("La radio de toutes les droites"), le journaliste Guillaume de Thieulloy animait un débat à propos des attentats du 11 septembre, débat qui représente une première en France et un exemple en terme de débat contradictoire sur ce sujet. Le nom d’un des invités fit rire l’animateur de l’émission lorsqu’il le prononça : Kropotkine, le bien nommé membre de l’association Reopen911.

Le 27 septembre 2009, sur Radio Classique, interviewé par Guillaume Durand, Jean-Marie Lepen a exposé ses doutes à propos des attentats du 11 septembre 2001. Le journaliste a très vite posé la question du négationnisme, et M. Lepen a répondu de manière tout à fait décontractée, invoquant le "droit à douter de tout".
Etc…

La liste est longue. Cette liste semble donner d’emblée raison au discours dont nous abreuvent les médias dominants, à savoir : remise en question de la version officielle des attentats du 11 septembre2001 = conspirationnisme = révisionnisme = négationnisme = extrême droite.

A qui la faute ? La faute en revient aujourd’hui logiquement à la gauche. Le Front National ayant été, par la voix de son leader et de certains de ses membres, le premier parti politique de France a avoir rompu le mur du silence politique autour des attentats du 11 septembre, les partis de gauche (je ne parle pas du PS, parti qui n’est plus responsable de rien) font désormais le jeu de l’extrême droite et de la désinformation en ne prenant pas position sur la question.

A ceux, à gauche, qui répondront que la remise en question de la version officielle des attentats du 11 septembre 2001 n’est pas un sujet sérieux, nous leur opposerons qu’à défaut d’être un sujet sérieux, c’est au moins un sujet qui continue, 8 ans après les faits, de remuer en profondeur le débat citoyen sur l’impérialisme, le sécuritaire, la propagande médiatique…, en témoignent les récents remouds provoqués dans les médias par la date anniversaire de ces événements : aujourd’hui, le sujet du 11 septembre 2001 ne peut plus être traité comme il l’était il y a encore 5 ans.

A ceux donc, qui à gauche, pensent que les théories du complot annihilent toute image de sérieux dont le débat politique a besoin, nous leur opposerons l’analyse de l’évolution du discours qu’un observateur attentif n’aura pas manqué d’observer au sein des différents forums sur le net. Pour les en convaincre, nous leur proposons d’aller faire un tour sur le forum du site de la chaine France2, dans la discussion à propos de l’émission de Guillaume Durand « L’objet du scandale », du 1er octobre dernier. Vous constaterez la proportion impressionnante des témoignages qui expriment un agacement de plus en plus marqué face à des médias qui ne font pas leur travail. De marginal, cet agacement est devenu majoritaire en l’espace de quelques années, et traduit une attente de la part des citoyens envers les médias autant qu’envers les partis politiques.

Face à ces deux phénomènes : la persistance dans le débat, en France comme ailleurs, de la question de la véracité de la version officielle des attentats du 11 septembre d’une part, et d’autre part la prise de position d’une certaine droite française sur ce sujet, et plus récemment, d’une prise de position claire du parti d’extrême droite français, la gauche semble plus que jamais aujourd’hui en dessous de ses responsabilités. Cela est vrai aujourd’hui et le sera un peu plus chaque jour. Le prix que la gauche aura à payer d’avoir pratiqué une telle impasse ne cesse d’augmenter avec le temps qui passe. Les sceptiques à propos de la version officielle des attentats du 11 septembre ont parfois trop tendance à croire que cette question représente une pierre angulaire du débat politique. Les hommes politiques ont quant à eux trop tendance à négliger totalement le poids politique d’un tel sujet. Il faut que les digues sautent et que la réflexion se libère. L’émancipation du peuple en est un enjeu.

Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • jondegre jondegre 10 octobre 2009 09:38

    Bonjour,

    Très bon article, à faire circuler sur les sites de goche...

    Mais si la gauche ne réagit pas, c’est aussi peut-être que le clivage « gauche vs droite » est mort et que le clivage actuel serait « neo-conservateur vs ??? » et que ça implique une complète redéfinition de la gauche actuelle pour créer ce ???. Et ça les cadres des partis de gauche n’en ont surement pas envie, car ils risquent gros à faire bouger les lignes.


    • Mmarvinbear mmarvin 10 octobre 2009 14:27

      Ou alors, c’est parce que la vague de contestation au sujet du 11 septembre n’existe que dans l’imagination de ceux qui la portent.

      Les truthers sont très peu nombreux, leur nombre ne varie pas. La seule différence est qu’ils se font plus entendre.


    • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 14:30

      T’échanges ton Teddy Bear contre un Hug ? Ça va cloner sec ensuite smiley


    • Philou017 Philou017 10 octobre 2009 17:44

      mmarvelous :Les truthers sont très peu nombreux, leur nombre ne varie pas. La seule différence est qu’ils se font plus entendre.

      Est-ce qu’on peut se laisser aller à imaginer que mmarv fait de l’humour ?


    • JL JL 10 octobre 2009 19:05

      Le grand schtoumpf est tombé bien bas !  smiley  smiley  smiley


    • ZEN ZEN 10 octobre 2009 19:38

      Léon
      Baratin !
      Comme dit Léon...


    • boris boris 10 octobre 2009 20:02

      Manquait plus que le léon, pour le duo de claquettes .


    • COLRE COLRE 10 octobre 2009 10:46

      Pas mieux ! 

      La gauche a autre chose à faire que de perdre son temps et son argent à ces délires.
      Où irait-on ?!


    • LeGus LeGus 10 octobre 2009 12:07

      Je pense être un homme de gauche et je n’ai besoin d’aucune caution morale pour faire fonctionner mon cerveau.
      De quelle gauche parle-t-on, celle du traité de Lisbonne ? Je la trouve très à droite cette gauche là. Les premières contestation argumentées de la version officielle, je les ai trouvées sur des site comme bellaciao ou Solidaire (parti des travailleurs de Belgique).
      Si Hitler dit « l’eau ça mouille », je ne vais pas penser le contraire juste par esprit de contradiction.

      Pas politique, le 11 septembre dites vous, argument misérable .


    • Philou017 Philou017 10 octobre 2009 17:15

      Si Le Pen a repris la thèse du complot intérieur, c’est qu’il n’a rien à perdre, en terme d’image.

      Au contraire de certains partis qui craignent l’omerta déclenchée par le microcosme politico-médiatique après le livre de Meyssan.
      Ce microcosme a pris un énorme pouvoir et contrôle le politiquement correct conforme à ses idées et inclinaisons.

      C’est ainsi qu’on voit intervenir le clown Finkelkraut sur l’affaire Polanski, on se demande au nom de quoi, avec un discours debilitant.
      C’est ainsi qu’on voit l’Express dégainer la « fachosphere » à la première remise en cause d’un copain de Carla.
      C’est ainsi qu’on voit la clique des BHL, Askolovitch et autres Val sortir l’anathème de l’anti-sémitisme au premier qui met en cause les dogmes établis par l’intelligentsia Parisienne.
      C’est ainsi qu’on voit Bayrou se faire littéralement lyncher par la presse parce qu’il a abordé un sujet « interdit » quand on parle des élites (à propos de Cohn-Bendit).

      Dans ce cadre-là, il n’est pas étonnant de voir que les partis, y compris de gauche évitent tout débat.

      Du reste les politiciens de gauche ne sont pas plus brillants sur ce sujet que les autres.
      Les politiciens d’aujourd’hui, obsédés par leur image dans leur médias n’ont pas envie de s’intéresser au sujet. Ils préfèrent même que cela reste dans l’ombre, vu les remous que ca produirait.

      Ca qui est en cause, c’est pas la gauche ou la droite, mais la déliquescence de la classe politique, qui évite toute initiative sortant du politiquement correct et qui montre une soumission pitoyable aux diktats de l’intelligentsia Parisienne, quand elle n’y est pas partie prenante.
      Que ce soit sur le 11/9, ou sur un ministre qui évoque joyeusement le tourisme sexuel dans un livre.


    • boris boris 10 octobre 2009 20:04

      C’est sur, il le perd tellement si bien dans d’autres foutreries .


    • Philippe D Philippe D 10 octobre 2009 10:39

      Le Boss l’a dit :

      Cybion et Avox sont 2 structures juridiques différentes !
      Aucun problème, circulez y a rien à voir.

      Puisqu’il l’a dit...


    • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 10:42

      Anges et démons, chatons et Chartrons, nébuleuses et libidineux.


    • Philou017 Philou017 10 octobre 2009 17:19

      Je ne vois pas le problème où Cybion puisse exploiter certaines données, à condition de ne pas instrumentaliser les internautes.
      Les dirigeants de Cybion ont passé pas mal d’argent et d’énergie pour faire d’Agoravox ce qu’il est. C’est quelques chose que je respecte. C’est un média où la liberté d’expression est très grande et qui permet à de nombreux citoyens de s’exprimer.

      J’en remercie les initiateurs, et me garderai bien de cracher dans la soupe comme vous le faites.


    • masuyer masuyer 11 octobre 2009 14:58

      J’ai une théorie complotiste sur le sujet :

      Cybion crée Avox. Tu laisses faire les forums, tu choisis bien les thèmes, et quand ça commence à faire un peu peur, tu présentes le tout à des « décideurs ». Si ces derniers commencent à flipper, tu leur propose les services rémunérés de Cybion.


    • Philippe D Philippe D 12 octobre 2009 10:52

      L’idée de Masuyer est effectivement intéressante.

      L’indépendance d’une « Fondation » d’un côté.
      L’exploitation commerciale bien comprise de l’autre.
      Et pour cette dernière la prospection de nouveaux clients, favorisée par la publication de quelques brulots, spontanément amenés (ou initiés) sur Avox.
      Y a plus qu’à laisser mousser, analyser et vendre du conseil et de la veille.

      Le « Business Plan » tient bien la route. smiley


    • Philippe D Philippe D 12 octobre 2009 11:11

      Salut Shaw,
      Ravi de te voir regagner ta chambre habituelle.
      Ne te mêle pas trop de ça, la femme de ménage n’aime pas la poussière sous le lit.


    • JL JL 12 octobre 2009 11:40

      @ Masuyer, en effet, bien vu. Il faut croire qu’ils sont nombreux ici ceux qui y ont déjà pensé, vu qu’ils écrivent comme des « autistes bien pensants ».

      Il suffit de lire la suite de leurs commentaires à partir de leur tableau de bord pour voir que les idées exprimées par eux sont toujours dans le sens politiquement correct et ignorent outrageusement, mais ça ça ne se voit pas dans cette liste, les questions qui leurs sont posées ni les arguments qui leur sont opposés. C’est ce que l’on appelle : mensonges, amalgames, déformation de propos, affirmations « Coué », réponses à coté etc. Ils parlent « à sens unique », comme dans un débat public sans contradicteurs, « entre soi ». Bref, typiquement les mérthodes des activistes et des lobbyistes.

      Je citerai bien un nom emblématique et représentatif, mais ayant reçu des menaces de la part de ce monsieur, je préfère le taire.


      L’oxymore « autistes bien pensants » c’est cadeau. On peut dire aussi : « autiste politiquement correct », mais là c’est un pléonasme.

      Pardon pour les proches d’autistes vrais : mais ce mot « autiste » est déjà dévoyé, comme l’est le mot « libéral ».


    • JL JL 10 octobre 2009 14:16

      « C’est sûr : avant de les croire, on aurait dû vérifier l’appartenance politique de Galilée, Newton et Einstein... » (Renève)

      D’une part, c’est idiot, ça discrédite davantage votre propre discours. Mais les sophistes ne voient même plus leurs propres contradictions puisqu’elles sont chez eux une seconde nature, vu qu’ils ne voient le rationnel qu’à travers le prisme de leurs intérêts et de leurs dogmes.

      D’autre part, que je sache, Newton et Einstein n’ont mis aucun establihment totalitaire en danger. Et surtout, Galilée, persécuté par la « sainte » inquisition, establihment totalitaire s’il en était, a dû se rétracter. Aujourd’hui, c’est vous qui, en soutenant la version autoritaire, représentez l’inquisition.

      Vous instrumentalisez Galilée comme Sarkozy Jaurès et Le Pen Jeanne d’Arc.

      Mais ceci va dans la stratégie qui vise à assimiler irrationnel et antisémite.

      Pour votre gouverne, Renève, savez vous que Descartes était psycho-rigide, lui qui soutenaut rationnellement que les animaux sont comme des robots qui ne souffrent en aucune façon quoi qu’on leur fasse ?


    • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 14:19

      Tu veux mettre le fil à la patte de la chouette, JL ? smiley


    • JL JL 10 octobre 2009 11:15

      Les mêmes qui soutenaient furieusement que les tours ne s’étaient pas écroulées à la quasi vitesse de la chute libre viennent récemment d’annoncer triomphalement que, si elles se sont écroulées si vite , c’est parce qu’elles étaient mal construites.

      C’est un aveu, non seulement qu’ils avaient tort techniquement, mais aussi que leur motivations en deviennent très suspectes.

      Par ailleurs, ce fait que les tours étaient mal construites, loin d’invalider la théorie du complot, la renforce ; en effet, on ne peut pas croire que les propriétaires ignoraient que ces tours représentaient un extrême danger, et qu’il fallait tôt ou tard, voire, au plus vite les démolir. Ils auraient choisi la solution la plus déplorable.

      Aux victimes qui sont mortes ce jour là, et à toutes celles qui ont souffert ou sont décédées depuis, ainsi que celles qui souffrent encore et qui en mourront, et qui attendent désespérément une quelconque aide qui ne vient pas pour cause de batailles juridiques, je demande pardon pour ce mot « déplorable » si léger pour qualifier cette décision.

      Par ailleurs, je vois dans cette obstination à réouvrir l’enquête le refus d’assumer leurs responsabilités, responsabilités que l’enquête révélerait.

      A ceux qu’ici je ne soupçonne en aucune façon d’avoir de près ou de loin quelque intérêt dans cette affaire mais qui font partie des furieux opposants à la réouverture, et qui ont déjà rappliqué comme des mouches sur je vous dis pas quoi, je leur demande gentiment de mettre leur orgueil en sourdine : pour ne pas polluer le débat.


      • JL JL 10 octobre 2009 11:17

        A l’auteur, cet article mérite réflexion. J’espère pouvoir y revenir, si le débat ne dévie pour cause d’obstinations narcissiques.  smiley


        • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 11:28

          Va encore falloir un maxi kind of magic, cher ami JL smiley


        • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 11:26

          C’est en ronflant à côté des Dalton que t’en es arrivé à tes propres conclusions définitives, toi ?


        • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 11:39

          Si, et les astres facétieux veillent sur les gentils ou méchants toutous qui illuminent ou éteignent les lampadaires.


        • JL JL 10 octobre 2009 15:21

          Mais non ranta, vous n’avez rien compris. Ce sont les tenants de la VO qui ont émis cette hypothèse. Cherchez, et vous trouverez. Mais votre avatar est si pertinent en rapport avec vos interventions que je me demande si c’est bien raisonnable de vous répondre.
           


        • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 15:26

          C’est sûr, pas facile pour le toutou à sa mémère d’éructer tout en se mettant à la propre place de ce qu’il appelle les lampadaires.

          Rejoins plutôt le chenil.

          Pitoyable !


        • ZEN ZEN 10 octobre 2009 19:42

          Je dirais même plus ...
          Ben Laden fut un élève de R.Steiner !


        • ZEN ZEN 10 octobre 2009 12:36

          Et c’est reparti dans la dérision qui disqualifie d’emblée tout analyse de fond... !
          Il est sûr que la vérité mettra du temps à se faire jour, mais aux USA beaucoup se réveillent, prenant leur distance par rapport à la VO et à certains délires de Reopen, porte ouverte au meilleur comme au pire
          Il est vrai que le PS français, à le suite de Colombani dans le Monde (« Nous sommes tous des Américains ») et subjugué par les valeurs néolibérales en cours à cette époque, avait fait un trait sur tout réflexion critique, laissant le FN occuper le terrain à sa manière démagogique
          La fascination-dénégation-sidération avait fait son oeuvre
          Le problème est bien politique, quand on sait les conséquences géopolitiques de ce qui a suivi l’événement (Patriot Act, Irak...). Nous n’avons pas fini d’en payer les conséquences.
          C’est autre chose que la graine demulot...
          Une tentative pour réouvrir le dossier et revoir le problème s’esquisse ici :

          "Même les membres de la commission d’enquête ont des doutes :Le Sénateur Max Cleland, qui a démissionné de la Commission du 9/11 après avoir dénoncé un scandale national", a déclaré dans un entretien avec PBS en 2003,"Je dis que c’est délibéré. Je dis que le retard du rapport au public américain de ces informations sur une audition …sur la série d’auditions, que plusieurs membres de Congrès connaissaient depuis huit ou dix mois, y compris Bob Graham et d’autres, cela a été délibérément voulu … la Commission du 9/11 était délibérément ralentie, parce que la politique de l’Administration avait une priorité qui était, nous allons èjecter Saddam Hussein."Cleland, parlant sur Démocraty Now, a dit, "Un jour ou l’autre nous devrons obtenir l’histoire complète parce que la question du 9-11 est si importante en Amérique. Mais la Maison Blanche veut le dissimuler".En 2006 le « Washington Post » a annoncé que plusieurs membres de la Commission du 9/11 soupçonnaient une tromperie de la part du Pentagone. Comme reporté :Certains membres et commissaires du jury du11 septembre ont conclu que l’histoire initiale du Pentagone sur la façon dont il a réagi aux attaques terroristes de 2001 peut avoir fait partie d’un effort délibéré d’induire en erreur la commission et le public plutôt qu’un reflet exact de l’ensemble des événements de ce jour, selon des sources impliquées dans le débat."Le Commissaire Bob Kerry a aussi des questions sans réponse. Comme reporté par le Salon, il croit qu’il y a des raisons légitimes de croire à une version alternative à l’histoire officielle.« Il y a des raisons suffisantes de soupçonner qu’il peut y avoir une certaine alternative à ce que nous avons décrit dans notre version, » a dit Kerry. La commission avait limité le temps et avait limité des ressources pour poursuivre l’enquête et ses accès à des documents et des témoins ont été bloqué par l’administration.Le Commissaire Tim Roemer, sur CNN, a déclaré que les membres de Commission considéraient la possibilité d’une investigation criminelle sur de fausses déclarations.Citation : « Nous avons été extrêmement frustrés avec les déclarations erronées que nous obtenions, » a dit Roemer à CNN. . »


          • franck2010 10 octobre 2009 13:07

            Je résume : la préparation, les attentats et les conclusions de la version officielle sont le fait de l’équipe Bush.

            Rien de nouveau en fait .


          • Francky la Hache Francky la Hache 10 octobre 2009 13:41

            Étant de sensibilité de gauche, la vraie biensur, il me semble que seul Jean Luc Melenchon, à gauche, pourrait avoir le courage de s’exprimer plus qu’il ne l’a déjà fait.
            Dans ce cas, je me verrais obligé de le féliciter.
            Je rejoins certains commentaires plus hauts pour dénoncer qu’une partie de la tête du PS n’est vraiment pas à gauche, et que cela ruine leur crédibilité.
            Hélas, le peuple en France est majoritairement à droite, d’où la dérive de la tête du PS.

            Les doutes sur le 11/9 et l’orientation politique sont en fait totalement indépendants.
            Le newyorkais peut douter parcequ’on lui a amianté son athmosphère sans le prévenir du danger, raison entre autres.
            L’irakien peut être mécontent des décisions unilatérales qui ont été prises de manières falacieuses contre son pays.
            Le palestinien peut douter en se disant que le méchant, c’est toujours le même. (opinion que je ne partage pas)
            Le français peut douter, tout simplement parceque voltairien, cartésien, homme libre, il refuse de gober (ou d’avaler comme dit bigard) une VO manifestement ridicule. Ceci indépendement de ses orientations politiques.

            Alors oui ! J’attend une réaction de la gauche, sereine et efficace.


            • Manfred Manfred 10 octobre 2009 13:46

              Et c’est reparti. Il y aura toujours des autruches incapables de croire que la réalité dans laquelle ils vivent est peut-être une imposture.

              Je ne suis d’aucun partie politique. J’arbore chaque problème avec une démarche scientifique. Et s’il y a bien une chose dont je suis sûr, c’est que la version officielle du 11 Septembre est un mensonge.

              Allez, je vous donne quelques liens dont il me semble qu’ils n’ont pas encore été évoqués :

              http://www.dailymotion.com/user/Rudy-D/video/xarg02_11-septembre-6-membres-de-la-commis_news

              http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2006/08/01/AR2006080101300.html

              http://www.cbc.ca/sunday/911hamilton.html

              Pour le reste, à tous ceux qui croient fermement à ce que les médias veulent qu’ils croient, et qui ne connaissent pas ce que penser par soi veut dire, je leur donne rendez-vous au moment crucial où toute l’humanité saura qui sont les véritables responsables du 11 Septembre 2001. J’attends ce jour avec impatience et de pied ferme, pour voir toutes vos certitudes s’évanouir de vos yeux, et où nous, qui avons réfléchi à votre place pour que la vérité éclate, vous dirons :
              « Qui avait raison ? Bande de moutons aveugles et complices !... »


              • Philou017 Philou017 10 octobre 2009 17:22

                PR : ne parlez pas de ce que vous ne pratiquez pas.


              • boris boris 10 octobre 2009 20:23

                @ Manfred, citation :

                Et c’est reparti. Il y aura toujours des autruches incapables de croire que la réalité dans laquelle ils vivent est peut-être une imposture.

                C’est hélas une constante .


              • JL JL 10 octobre 2009 15:03

                Merci Manfred pour ces liens.


                « "Face à l’événement qui n’aurait pas dû se produire, la société réagit toujours en essayant de nier son existence, de faire comme s’il n’avait jamais existé. » Francesco Alberoni

                Mais de quel événement s’agit-il ici ? Les attentats, ou une tromperie sur la VO ?

                Personne ne nie la réalité des attentats. L’événement nié est par conséquent relatif à la tromperie par les autorités. Notons que ce n’est pas un événement unique dans l’histoire loin s’en faut. L’événement nié est donc, au choix, une trahison, un coup d’Etat, une conspiration… Dans la marine, on dit aussi : baraterie.

                Nos supporters de la VO ne sont plus depuis longtemps dans le déni, mais sont dans la révolte.

                Leur déni était : « ce n’est pas possible qu’on perde ainsi la face. Les anti-VO sont irrationnels, décérébrés ».

                Leur révolte se révèle par le fait qu’ils nous traitent de truffiers irrationnels, et font du trollage sur tous les fils où l’on en parle, révélant par leurs injures, la dérision et la moquerie fallacieuses qu’ils ont renoncé depuis longtemps à défendre l’indéfendable.


                • SURVEYOR 10 octobre 2009 15:26

                  Un manque de courage général face à la VO, pour ne pas dire couardise, bientôt ils s’en mordront les doigts.


                  • franck2010 10 octobre 2009 16:40

                    Sur le fond de l’article, soyons raisonnables, il est de pure forme. Celà peut interesser le débat franco-français, quelques journalistes vendus et une poignée d’intellectuels à la solde . Mais si l’avis du gouvernement français n’a que trés peu d’importance sur le 09/11, la France étant au mieux la cinquième roue du carosse US, alors l’avis de la gôche...franchement *

                    Non, le mouvement reopen 09/11 et son dossier toujours plus solide et non pas délirant comme l’indique un intervenant plus haut... n’existe que par son origine américaine, car la réouverture de l’enquête n’est qu’un problème entre américains.

                    C’est pas mon problème, c’est pas le problème du ’ reste du monde ’, car pour nous la messe est dite. C’est le problème des reopenistes US et de la poignée d’abrutis de bonne foi ou malveillants qui s’accrocheront toujours à la VO. La VO ce pauvre et pitoyable torche-cul, cache sexe de la plus grande opération de manipulation jamais tentée, et du plus énorme fiasco géo-politique jamais réussi.

                    Pour nous complotistes, le 11 septembre c’est que du bonheur ....merci à ses auteurs , merci aux anti-complotistes et bien le bonjour chez vous *


                    • JL JL 10 octobre 2009 18:19

                      Quand le PS s’est allié avec le PC que la droite agitait à l’époque comme un reoussoir, il a gagné.

                      Aujourd’hui, le FN ne fait plus peur à des Français qui n’ont plus rien à perdre après les trahisons de cette classe politque UMPS néo-pétainiste inféodée, quoi qu’elle dise, à la société de marché. Jospin qui a beaucoup privatisé, en a fait l’expérience.

                      Marine Le Pen séduit davantage que son père. La gauche doit en tenir compte et ne pas attendre la veille du scrutin. Mais comme pour le 11/9, la vérité est difficile à avaler.

                      Il est intéressant d’observer comment le PS a réagi au premier tour 2002 : avant le résultat : déni. Au soir du scrutin : révolte (je me retire bla bla), et depuis, résignation et errance. Il est toujours dans l’errance.


                      • boris boris 10 octobre 2009 20:20

                        Il ne reste plus qu’au PS à s’allier avec le FN. Vive le sport !


                        • bernard21 10 octobre 2009 21:01

                          Mais le PS est-il encore de gauche ? Croyez-vous que les Français croient à cette farce ? Un salmigondis d’ ambitions et de contradictions ! Quelle salade avec l’ affaire de Frédéric Mitterrand !
                          Et vous croyez qu ’ils vont se mouiller avec le 11 Septembre ? Pas folles les guêpes ! Et pourtant,
                          tout démontre la sombre implication de certains gouvernants US avec Ben Laden. Lisez le livre
                          « La Guerre contre la vérité » de Nafeez Mosaddeq Ahmed .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès