Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le bling bling primate

Le bling bling primate

Nicolas Sarkozy aurait engagé son processus de « déblinguisation ». Il semble qu’il ait entendu les voix de la sagesse primate, puisqu’il se plie enfin aux règles du jeu qui structurent les organisations de primates, singes comme humains.

Non, le bling bling n’est pas l’apanage de Sarkozy de certains hommes de pouvoir. Il trouve ses racines dans notre nature de primate.

Chez les chimpanzés, cas assez exceptionnel dans le monde des singes, un individu de petite complexion (mais néanmoins pas complexé) peut tout à fait accéder au pouvoir, à la place de numéro 1. C’est rare, mais cela arrive.
En fait, il semblerait que plus les espèces sont évoluées, moins les attributs physiques comptent dans la dominance. C’est le cas du chimpanzé.
Pour parvenir à ses fins, néanmoins, « le p’tit » doit se donner plus de mal que ses pairs dotés d’une belle carrure. Il doit en faire des tonnes pour se faire repérer, pour séduire le maximum de membres au sein de sa tribu, les convaincre de le suivre et pour asseoir son autorité.

En général, si le chef primate n’est pas l’individu le plus grand ni le plus fort de la tribu, il se comporte de manière à être le plus visible et le plus impressionnant, voire parfois le plus intimidant.
Il est expert dans l’art d’attirer l’attention de la troupe en lançant des pierres, le plus loin possible, et de préférence des pierres imposantes. Une manière de démontrer sa force et sa capacité de manier ces armes potentielles avec dextérité.

De même, il est habile dans l’art de secouer les branches d’arbres, des branches géantes, bien sûr. L’objectif étant de faire le maximum de bruit et de remuer le maximum d’air.
Ses cris sont en général très sonores, très puissants. Il faut dire que la « voix » est importante chez les singes, chez certaines espèces comme les gibbons, le « cri puissant » est même la marque distinctive du dominant.

Selon la primatologue réputée Jane Goodall, le fait que Mike, un chimpanzé candidat au pouvoir, ait eu l’idée de se servir de bidons d’essence vides, pour se faire entendre et se faire remarquer, a largement contribué à son « élection » à la tête de la tribu.
Ce jeune chimpanzé ne s’est pas séparé de son bidon pendant toute la période de conquête du pouvoir, il grimpait dessus pour se grandir, l’utilisait comme caisse de résonance pour se faire entendre de loin.

Quand ce n’est pas un objet qu’il exploite, le postulant au statut de leader, augmente sa visibilité en adoptant des postures particulières.
Ses bras sont souvent levés au ciel et rarement repliés ou croisés, histoire de « se grandir ». De plus, il se déplace fréquemment debout, le buste dressé et, en présence des autres, il bombe le torse.

Il semblerait que le comportement de Sarkozy ne soit pas si éloigné de celui de Mike qui a su se rendre plus visible et plus «  sonore » pendant la « campagne électorale ».

Ils ont en commun certaines parades telles que les nombreuses gesticulations, les grands moulinets de bras, le fait de bomber le torse et les fréquents coups de gueule.

Certes, quand notre cousin singe utilise des bidons, des pierres et secoue des branches pour compenser son handicap de carrure et attirer l’attention de sa troupe, notre chef primate humain à nous grimpe sur ses talonnettes, abuse de son arme fatale de communication (le portable) et monopolise les micros des médias...
Et, là où son cousin s’affiche avec la plus grosse pierre, la plus grande branche et le bidon le plus imposant, Sarkozy s’affiche avec sa Rolex, ses lunettes Ray Ban et désormais avec sa superbe femme top model, le top du « bling bling » primate.

Là où ils se différencient vraiment, c’est dans leur comportement après la prise du pouvoir.
Une fois assis sur le trône, le chef singe modifie son comportement.
Désormais, il dispose de la couronne, il peut s’appuyer sur ses alliés, voire charger « un numéro 2 », de « pousser les coups de gueule » pour lui désormais.
Il peut redevenir plus calme, plus serein, se contentant de brèves démonstrations de puissance, de temps à autre, quand même, histoire de conforter son autorité.

La parade du pouvoir ne peut qu’être limitée dans le temps. Trop de parades nuisent à la crédibilité du chef. Une fois au pouvoir, le dominant a des missions plus importantes que de secouer des branches ou de monter sur des bidons d’essence.

Visiblement, suite à la chute de sa popularité, notre président semble avoir entendu les voix de la sagesse primate, puisqu’il semble vouloir renoncer à ses habitudes bling bling (à l’exception de sa femme, accessoirement chargée de le "déblinguiser" en douceur) et à la parade du pouvoir.

Ceci étant, ne nous y trompons pas, si la parade qui accompagne la "campagne électorale" n’a plus de raison d’être, cela ne veut pas dire qu’il n’y ait plus de parade du tout. Mais que désormais Sarkozy doit parader en vrai chef de tribu, et cela est une autre histoire, dont on parlera prochainement.


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


    • morice morice 11 avril 2008 12:35

       Oh là la charge est sévère... on aurait élu un chimpanzé ? il nous reste une solution : le mettre en orbite !


      • dalat-1945 12 avril 2008 08:53

        @ Morice,

        Morice ressemble un peu à Hollande, le TOUFOU TOUCON de service, le bouffon, le boy scout islamiste "toujours prêt", le "troller" sachant "troller"sans son chien.

        Salut vieux Chnok !


      • La Taverne des Poètes 11 avril 2008 12:38

        Christian Poncelet, UMP, et président du Sénat devrait bientôt être entendu par la police judiciaire (sous réserve que le bureau du Sénat donne son accord !). Le siège du MeDef est perquisitionné. Et ne parlons pas des Pasqua, Tibéri, et autres.

        Votre chef de tribu ne serait-il donc pas plutôt chef de gang ?


        • Yohan Yohan 11 avril 2008 12:43

          Tout ce tapage n’est-il pas fait au fond pour séduire la guenon ?


          • Eve 11 avril 2008 12:59

            Ce qui est surtout désolant, plus encore que le candidat, c’est cette part non négligeable des membres de la tribu sensibles auxdits attributs. Inutile de taper sur "le" citoyen car cette part non négligeable comprend aussi les supposés intellectuels, éduqués-cultivés : les experts en tous genres, les journalistes (et patrons) de la presse consensuelle et une beaucoup trop grande part de nos dignes élus prêts à tout pour un régime de bananes. 


            • tvargentine.com lerma 11 avril 2008 13:00

              Vous etes prestataire de service et vous faites de la pub pour vos services en prenant un exemple après cout.

              C’est facile,tout le monde peut le faire et tout le monde peut aller vendre vos services

              La question est la suivante,pourquoi est-ce si compliqué pour vous puisque vous venez faire du publi-reportage pour vous meme ici ?

               


              • sisyphe sisyphe 11 avril 2008 13:23

                Je bisse ici mon commentaire sur lerma, qui le vaut bien....

                 

                Finalement, on est tous injustes avec lerma : je l’ai été aussi, je m’en repens...

                Faut comprendre aussi : le brave lerma s’est engagé à ce que le TzarKozy soit un grand président : il le revendique dans la présentation de son CV.

                Aussi, depuis que le petit bling-bling est élu, il est, jour après jour, tellement obligé d’avaler des couleuvres (qui sont devenus des boas), qu’il tente de trouver tous les moyens de justifier l’injustifiable, pour ne pas souffrir, définitivement, d’une dissonnance cognitive, qui le plongerait dans la dépression.

                Soyons lui donc compatissant de tous ses efforts, pour ne pas sombrer dans l’autisme : ce serait dommage : ça nous priverait des francs moments de rigolade que provoque chacune de ses interventions.

                lerma, tu as notre soutien ; ainsi que tes proches, les pauvres...


              • sisyphe sisyphe 11 avril 2008 13:15

                Le chef primate jurait d’aller "chercher la croissance avec les dents" : pour le moment, c’est la tribu qui en prend plein les machoires : ce qui s’appelle une "délégation de pouvoir" ??


                • Le péripate Le péripate 11 avril 2008 13:54

                  En tant qu’amis des singes, je proteste avec la dernière énergie contre ce parallele odieux !


                  • valere valere 11 avril 2008 14:33

                    Les primates sont-ils eux aussi des traitres, des menteurs, des manipulateurs ?Les primates n’ont pas la soif d’argent et de pouvoir qui caractérise Sarkopipeau.

                    A part sa libido, je ne vois pas ce qu’il peut avoir de communs avec ces honorables animaux.

                    Et encore d’après Cécilia il serait plus proche du lapin que du primate.

                     

                     


                    • spartacus1 spartacus1 11 avril 2008 15:42

                      Et encore, la libido, c’est ceux qui en ont le moins qui l’affiche le plus !


                    • la fee viviane 11 avril 2008 14:52

                      Ha, je comprends maintenant pourquoi les partisants de Sarko disent que c’est "un animal politique" tout s’explique !! Maintenant vous n’apprendrez à personne que hélas, beaucoup d’hommes plus petits que la moyenne sont complexés !! seulement pour passer outre ce soi-disant désavantage il faut être bien avec soi-même et se connaître. Pourtant il y a une différence notable entre les primates du type homo, comme les bonobos qui sont donc des cousins et qui règlent leurs conflits par l’amour !! Le parallèle avec Sarko est insultant pour nos cousins qui ne seront jamais bling bling ,eux !!


                      • Philippe D Philippe D 11 avril 2008 14:54

                        Vouais..

                        Amusant..., mais je vois pas trop ce que l’article fait en pages ’’Politique’’

                        Mike servirait-il de prétexte de parler d’un homme politique français ? L’auteur voudrait-elle faire un parrallèle entre Mike et Sarkozy ? Si c’est le cas ce serait très subtil en effet, et de très bon goût. Si Si, léger, délicat, très 2ème degré. Bref le genre d’humour que l’on a plaisir à apprécier, en étant persuadé être parmi les rares à avoir découvert l’allusion.

                        Bon, J’ai dû me tromper !


                        • Gilles Gilles 11 avril 2008 17:07

                          Unique espoir. Qu’un babouin plus petit assoifé de revanche et ravagé par les morpions, donc forcément plus teigneux, sorte du bois pour détroner notre Chef

                          Mais votre analyse ne s’adapte pas du tout à un autre cas grave qui fait pleurer l’Europe : Berlusconi, bientôt réellu pour la troisième fois. Lui il est moins moche, plus grand, séducteur et riche...pourtant il est aussi tapâgeur

                           


                          • Charles Ingalls Charles Ingalls 11 avril 2008 18:20

                            Article trés interessant mais pourquoi l’avoir illustré uniquement avec la photo de Mike ?


                            • Yohan Yohan 11 avril 2008 18:41

                              Alors qu’il devait chercher la croissance avec les dents, il commence par nous chercher des poux et pendant ce temps la croissance s’ennuie à mourir. Pas de doute c’est un primate


                              • chris11 11 avril 2008 19:12

                                Pourquoi tant de haine ?

                                L’approche de la fin ,sans doute ....


                              • sisyphe sisyphe 11 avril 2008 21:12

                                par Calmos (IP:xxx.x49.157.100) le 11 avril 2008 à 19H38

                                 

                                La fin de quoi..... ? ? ? ?

                                10 ans de Sarko que suivront 10 ans de Fillon......vous etes pas sortis de l’auberge les guignolos....

                                 

                                C’est ça ; rêve, baltringue !

                                On parie qu’il finit même pas ses 5 ans, le complexé à talonnettes ?


                              • morice morice 11 avril 2008 21:14

                                Calmos : calmos, vous vous emportez là. Gare au gorille !


                                • Avatar 12 avril 2008 00:11

                                   

                                  Et avoue que ça t’excite d’écrire cela Demian ...


                                • jaja jaja 11 avril 2008 22:31

                                  Chef de tribu ? J’en doute... Ex ministre de l’intérieur (donc chargé de la lutte "antiterroriste") et incapable au micro de Morandini de faire la différence entre un sunnite ou un chiite il me fait plus penser à un pantin dont les capitalistes financiers qui le dirigent tirent les fils...

                                  Jusqu’au moment où lassés de le voir singer les vrais chefs de tribu ils lui diront "Casse-toi pauvre con"...


                                  • artnaif 12 avril 2008 12:47

                                    cet anti-sarkosisme forcené , insistant lourdement sur les defauts physiques de l’ intéréssé ,n’ est rien d’ autre que du racisme .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès