Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le blues de l’UMP

Le blues de l’UMP

dedj_1220606167.1220640211.jpg

Le PS ne va pas bien mais, l’UMP ne va guère mieux. Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, la machine de guerre s’est grippée, le laboratoire d’idées s’est arrêté. Alors quand le deuxième raille le premier, il y a de quoi sourire. Après l’université d’été PS de La Rochelle, le Campus UMP de Royan. La proximité géographique atteste des similitudes dans la difficulté des deux grandes formations politiques françaises. Si le décor et les acteurs changent, la pièce reste la même.

La rentrée s’avère morose pour l’UMP réuni en « campus » du 5 au 7 septembre à Royan, officiellement à l’invitation des Jeunes UMP. Derrière le titre trompeur de secrétaire général, Patrick Devedjian, contesté en interne, n’est que l’homme de paille de Nicolas Sarkozy. Les décisions, toutes les décisions, sont prises à l’Elysée.

Efficace en temps de campagne électorale pour conquérir le pouvoir, le fonctionnement Bonapartiste de l’UMP est difficilement compatible avec celui de parti de la majorité. Transformé en parti godillot, simple exécutant des oukases présidentiels, l’UMP est confronté à une hémorragie de militants dont le nombre est passé en moins d’un an de 370 000 à environ 210 000.

Le malaise lié à l’absence de débats et de vie démocratique est illustré par le député Hervé Mariton qui dénonce le mélange des genres : « un porte-parole doit exprimer ce qui se dit dans le parti, pas ce qui se passe dans l’exécutif. » Faute d’idées et d’initiatives l’UMP est devenu un vaste marigot dans lequel l’occupation principale est la chasse au plaçou ou, de devenir vizir à la place de son voisin.

« C’est avec des hochets qu’on mène les hommes » déclarait Napoléon créateur de la Légion d’Honneur. Nicolas Sarkozy applique la même recette en distribuant les places prestigieuses de la république. Des trônes fragiles. Donner et surtout pouvoir reprendre, quand bon lui semble, offre un pouvoir considérable au président qui assoit par cette méthode son autorité. Des maroquins aux perchoirs, sans oublier les investitures ou choix de têtes de liste, les faveurs de l’Elysée sont précieuses.

Le Secrétaire Général de l’UMP n’échappe pas à ce mode de gestion. Son sursis est permanent et sa marge de man ?uvre doit être appréciée à l’aune des trois adjoints qui lui ont été imposés. Les mauvais résultats enregistrés aux dernières municipales habilement imputés à Patrick Devedjian exonèrent facilement l’UMP de sa responsabilité collective.

Comme dans tout marigot, il y a les vieux et les jeunes crocodiles. Malgré les différences d’âge, les claquements de mâchoires sonnent du même brut sec. Dans un mimétisme révélateur, les « jeunes pop », dénomination qui prête à sourire, se sont entredéchirés il y a deux semaines pour désigner leur nouveau président. Non sans mal. La liste malchanceuse a évoqué « magouilles » et « pressions ». Une bonne école, somme toute.

Après le style Sarkozy, qui a beaucoup choqué à ses débuts, les militants de l’UMP sont désormais ébranlés par la politique économique de leur champion. S’ils applaudissent des deux mains le dégraissage du mammouth étatique, la chasse aux fonctionnaires, ils s’estiment trahis par une redistribution qui semble ne profiter qu’aux classes les plus aisées. Qualifié de péché originel par l’opposition, le paquet fiscal suscite des interrogations de plus en plus massives au moment où le bouclier fiscal permet aux grandes fortunes de s’exonérer de verser tout écot pour le financement du RSA.

Les classes moyennes sont dans la seringue, prises entre 1,5% des riches protégées par le bouclier fiscal et 50 % des Français dispensés d’impôt. Face à des caisses publiques vides, elles savent qu’elles sont la dernière niche de recettes pour l’Etat quand la croissance promise, qui devait être arrachée avec les dents, fait défaut.

La désillusion est grande pour cette frange de l’électorat qui a largement contribué à la victoire de Nicolas Sarkozy, et qui assiste impuissante à l’érosion de son pouvoir d’achat. Le risque de décrochage avec cette base est réel si la situation économique ne connaît pas une embellie rapide.

Nicolas Sarkozy, n’en a fi et compte sur la méthode Coué. Lundi le Chef de l’Etat a fixé la stratégie de communication à l’état-major de l’UMP réuni à l’Élysée : « L’UMP a un leader, elle a un projet, elle parle de la France. Le PS n’a pas de leader, pas de projet, et il ne parle que du PS. » Une ligne qui n’est pas sans rappeler l’air fredonné depuis plusieurs mois par Christine Lagarde, la ministre de l’économie :« tout va très bien… ». Fascinée par la décomposition et les déchirements du PS, l’UMP semble ne pas s’apercevoir qu’elle est porteuse des mêmes ferments.

Crédit photo : Marie-Lan Nguyen


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • morice morice 6 septembre 2008 12:46

     Devedjian sera notre nouveau ministre de la justice à la place de Dati. Il a suffisamment de dossiers sur tout le monde maintenant pour y prétendre : dans les écuries d’Augias, on trouve aussi des perles...


    • Daniel Roux Daniel R 6 septembre 2008 12:57

      Il n’y a rien de surprenant à ce que les Français et donc les militants de base UMP soient déçus par Sarkozy et le parti.

      Ils s’est fait élire sur des mensonges et des promesses intenables parce que contradictoires. Rappelez-vous, il y en avait pour tout le monde, un jour blance, un jour noir.

      Le pouvoir d’achat en vrille, les cadeaux fiscaux et le bouclier fiscal pour les plus riches, l’Afghanistan et l’Afrique dont nous devions retiré nos soldats, le fiston Jean et ses frasques judiciaires, les nominations clientélistes, le traité constitutionnel voté malgré un référendum, etc...

      Peu importe que l’on soit de gauche ou de droite, les citoyens français se rendent bien compte qu’ils ont été bernés par Sarko l’américain.

      Encore 3 ans et demi, ça va être dur.


      • non666 non666 7 septembre 2008 15:39

        Pas forcement 3 ans et demi, d’ailleurs.

        Il a suffisament piétinné les interets stratégiques français au profit de ses donneurs d’ordres pour que des fuites soient organisées. En crachant sur le chef d’etat Major des armées et en trahissant l’armée avec ses reduction d’effectifs "surprises" , il sait qu’il n’aura plus de defenseur pour imposé un pouvoir totalitaire en reaction au prochain 11 septembre.

        L’homme controle un parti de suivants mais il est désormais seul.

        Quand les peruves de sa félonie seront lachées au canard enchainé, par les circuits habituels, les procédures de hautes trahison peuvent lui eviter le lynchage.
        Ceci dit, dur dur pour les deputés qui se sont definis uniquement dans le suivisme du Traitre de voter son elimination... Il reste donc une bonne chance que cela finisse mal.


      • Sylvie et Nicolas Sylvie et Nicolas 7 septembre 2008 21:33

        Un bémol :
        N’ont été bernés et ne sont déçus que ceux qui ont voté pour lui 

        Mon petit doigt me dit qu’il serait fort édifiant voire bénéfique à long terme que le cul leur pelle encore un peu plus 


      • non666 non666 8 septembre 2008 19:27

        En effet.

        Comme pour les resistant de la dernière heure, il faut laisser les naifs collabos de Sarkozy se rendre compte seuls de la nuisance de celui qu’ils ont porté.

        Les cocus ont parfois des reactions outrancières et violentes qui me feront bien rire.
        De plus , histoire de se dedouaner entre coupable, la surenchère risque de faire plaisir a voir, à la liberation.

        "Elle a couché avec un Sarkozyste avéré... !"

        "...Qu’on la tonde !"


      • morice morice 6 septembre 2008 13:35

         Si je vous suis, Daniel R, c’est un beau ... gâchis....


        • Daniel Roux Daniel R 6 septembre 2008 14:22

          Eh oui, Morice, vous l’avez dit, c’est un beau .. gâchis.

          Comment en sommes nous arriver là, alors que nous sommes le peuple le plus spirituel et polique du Monde et peut-être même de l’Univers ?




        • Yvance77 6 septembre 2008 13:58

          Salut,

          Quand la seule idée de base c’est prendre aux pauvres, pour donner aux moins nécessiteux, c’est clair qu’au bout d’une année le stock d’idées est un comme le porte-monnaie des moins aisés ... à vide.

          Le reste n’étant qu’ amusement de galerie, poudre aux yeux, et gesticulations pipolesques.

          Vivement un retour de la gauche, la vraie !!!!

          A peluche


          • cathy30 cathy30 6 septembre 2008 16:10

            Les umpistes n’ont pas le moral tant mieux parce que nous non plus.
            Le programme de campagne de sarko n’était que du mensonge, maintenant qu’il est élu depuis plus d’un an, cela va être difficile de continuer sur les mêmes promesses.

            Comment peut-on croire une minute qu’en privatisant la santé, l’éducation, les transports et autres cela profitera aux pauvres et classes moyennes, alors que notre éducation et santé nous a pris en charge sans trop de problème jusqu’à maintenant, faut être con non, m’enfin on ne veut plus payer pour les fainiants.

            le français seul au monde, sarko leur a concocté un programme sur mesure pour chacun d’entre eux. Les masques tombent, un peu comme un lendemain de cuite.


            • non666 non666 6 septembre 2008 18:25

              La censure est déja passée sur cet article ?

              Decidement, si on ne peut meme plus montrer du doigt les hommes de pailles de sarkozy choisis pour leur manque de charisme, cela ne va plus.


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 6 septembre 2008 20:28

                c ’est la méthode Coué , couard , ou coucou la praline la méthode à l’ auteur ?


                • Thierry LEITZ 6 septembre 2008 21:51

                  C’est un examen de conscience honnête auquel devraient se livrer avec le recul, les électeurs de NS :

                  Penser à son argent ne fait pas un vote de projet républicain
                  Ne voir que sa contribution fiscale mais non les bénéfices indirects non plus
                  Avoir peur des voyous et des jeunes non plus
                  Etre effrayé de voir un femme à l’Elysés non plus
                  Craindre le terrorisme non plus
                  Etre focalisé sur sa retraite non plus
                  Admirer les cadors de la finance non plus
                  Ne considérer que les médias "dominants" non plus

                  Etc. Etc.

                  Ce n’est qu’en portant un regard large, ouvert, fait de solidarité intelligente, de critique morale des excès de richesses et de pouvoir avec le sens de la responsabilité citoyenne qu’une autre approche de 2012 réussira, dans l’intérêt général.

                  Indépendamment des querelles d’ego qu’on observe ici et là.


                  • HELIOS HELIOS 6 septembre 2008 23:04

                    Eh bien, moi j’accuse aussi le PS de l’etat dans lequel la France se trouve aujourd’hui.

                    Ils savaient tres bien, les "éléphants" que Ségolène, outre son incompetence est porteuse d’un esprit qui n’a rien a envier a Sarkozy... sauf que pour elle, on l’a detecté avant et elle a été viré, parce qu’en fin de compte, on prefère toujours l’original a la copie.

                    Maintenant, ce qui me fait le plus peur, outre que le PS risque de nous "LA" ressortir en 2012, et qui, comme une machine a perdre, va recommencer son non-exploit. c’est que Sarko premier (et dernier j’ose esperer) se mette a nous faire passer la pilule dès ses premières années de règne par une distribution catastrophique d’amuses-gueule et empoche de nouveau la mise.

                    helas, je vois bien venir la chose et j’angoisse déjà !


                    • tvargentine.com lerma 7 septembre 2008 02:00

                      "les spécialistes" nous expliqué ici même un baril de pétrole à 200 euros !!!!!

                      Aujourd’hui il est à 105 euros et terminera à 80 ou 50 euros à la fin de l’année !

                      Le prix des matières premières se sont retrouvé dans une bulle spéculative entretenue par les grandes banques financières et nous pouvons penser ,que cette spéculation visée à se refaire de la crise des subprimes qui allé arriver

                      Ces structures en partie en faillite,et les autres banques (société générale,natixis,crédit agricole...) s’étant retirés de ces marchés spéculatifs pour completer leur propre passif,la bulle spéculative s’est crevée d’elle meme

                      Alors,maintenant,nous allons bénéficier des fortes baisses des matières premières et durant quelques années car ses sociétés financières ne sont pas pretent de récuperer les centaines de milliards d’euros perdu dans ces folies

                      Vous dites que tout va mal ! je ne suis pas d’accord et j’en prend encore ici le pari

                      Ici,voici quelques mois j’ai été a contre-courant d’une pensée unique d’idées simplistes sur le prix des matières premières et j’avais indiqué une forte baisse du pétrole


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 7 septembre 2008 09:18

                        Lerma Président  ! Lerma Président  !


                        • benflasherBZH 7 septembre 2008 21:11

                          Cà fait mal sans vaseline, hein ???

                          Démerdez-vous avec votre parti !!!


                          • benflasherBZH 7 septembre 2008 21:12

                            On vous avais prévenus, pourtant !!!

                            LA HONTE !!!!!


                          • benflasherBZH 7 septembre 2008 21:12

                            Cà n’est que le début !!!!


                          • rameur rameur 7 septembre 2008 21:36

                            Quel parti detestable, insupportable !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès