Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le cas Dieudonné

Le cas Dieudonné

Comment le militant antiraciste marqué à gauche qu’était Dieudonné dans la seconde moitié des années 1990 en est-il arrivé là ? Au cours des années 2000, lors de son combat pour la reconnaissance et la mémoire de l’esclavage des Noirs, il se lance dans une logique de concurrence entre les victimes de l’esclavage et celles de la shoah. Progressivement, Dieudonné va se réapproprier tous les clichés et les thèmes traditionnels d’un antisémitisme qu’il masquera par un engagement « antisioniste », « les Juifs » deviennent les seuls boucs émissaires de la souffrance des Noirs, du « Dieu argent », et de la « pleurniche internationale ». Assez logiquement, Dieudonné en vient à fréquenter l’extrême droite qu’il avait autrefois combattue : le cap du symbolique est franchi lorsqu’il se rend la même année à la fête du Front National, où sa rencontre avec Le Pen est orchestrée sous l’œil des caméras…

Cette « reconversion » de Dieudonné aboutit au printemps 2009 à la constitution de la Liste Antisioniste, conglomérat de négationnistes, d’intégristes chiites, de complotistes, de catholiques traditionalistes, de « rouges-bruns », sous la houlette de Yahia Gouasmi et d’Alain Soral, alors fraîchement éconduit de la liste du FN dont il convoitait la première place. Se drapant sous la bannière de l’antisionisme, l’objectif est, en recyclant de vieilles thématiques d’extrême-droite aux cotés de « représentants » de communautés minoritaires et discriminées (Dieudonné pour les Noirs, Gouasmi pour les musulmans), de les diffuser auprès de franges de la population à priori hostiles à l’extrême-droite « traditionnelle », notamment dans certaines banlieues, et de semer une confusion dans des repères politiques qui n’en avaient déjà pas besoin.

A différentes occasions on a pu noter dans son entourage la présence de l’anglo-australienne Michelle Renouf, qui, est très active dans le soutien judiciaire aux négationnistes, ou de Peter Rushton, figure de l’extrême droite britannique la plus radicale, Charles Alban Scheppens (ancien cadre du Renouveau Français), ou Thomas Werlet, dirigeant du Parti Solidaire Français, l’ancienne « Droite socialiste » dont plusieurs membres furent impliqués dans une fusillade contre des habitants d’une cité de l’Essonne en Juin 2008. Parmi les désormais vieilles connaissances de Dieudonné on retrouve : Frédéric Chatillon, ancien chef du GUD (duquel sont issues Unité Radicale, groupuscule auquel appartenait Maxime Brunerie, puis les Identitaires), un des principaux diffuseurs d’écrits révisionnistes au Moyen-Orient…

Le 11 novembre 2004, Dieudonné rencontre quatre rabbins de « Neturei Karta » qui prônent une conception très stricte de la loi religieuse juive orthodoxe. Dieudonné rencontre Hugo Chavez en 2006, déclarant : « À mes yeux, Hugo Chavez est le chef de la résistance mondiale à l’impérialisme américain ». En novembre 2009, en déplacement à Téhéran pour assister à un festival du court-métrage, Dieudonné a été reçu par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad. En mars 2011, Dieudonné se rend en Libye, « pour rencontrer le colonel Kadhafi, afin de protester contre l’agression occidentale ».

Dieudonné entretient-il seulement la confusion comme certains de ces « fans » le disent, allant jusqu’à l’absurde de l’image que les médias on fait de lui ? S’agit-il d’une provocation permanente ? S’est-il engagé dans une fuite en avant avec l’impossibilité de faire demi-tour ? A-t-il eut l’impression d’être trahi, incompris et s’est-il enfermé dans un personnage ? A-t-il été récupéré par la mouvance négationniste et complotiste de l’extrême droite ? Toujours est-il que l’humoriste a même été agressé physiquement, preuve que Dieudonné concentre sur lui tous les extrêmes.

Dieudonné cultive l’ambiguïté, avec un jeu morbide, basé sur la concurrence entre les victimes noires opposées aux victimes de la shoah. Il reste cependant un acteur exceptionnel, dommage qu’il n’utilise pas son talent à bon escient, car il reste une bête de scène lorsqu’il aborde d’autres sujets que le « lobby juif ». Alors, Dieudonné, manipulé, manipulateur ou vulgaire « rouge-brun » ?

« En attendant, c’est vrai que l’on s’interroge et l’on se demande s’il a même conscience de son obsession. En plus il a fait des adeptes comme un gourou dans une secte. Franchement on regrette tous le temps où il nous faisait rire de sujets graves sans malaise ! « SAID

Publié sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/01/26/le-cas-dieudonne/


Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

196 réactions à cet article    


  • Gonzague Gonzague 4 février 2012 08:45

    Dieudonné a eu mon soutien jusqu’en 2008, année où, je ne sais par quelle piqûre de mouche, il décida de faire sa fameuse « blague » avec Jean-Marie Le Pen. (Il fit croire au baptême de sa fille et au parrainage de celle-ci par Le Pen)
    Jean-Marie Le Pen est un tortionnaire d’extrême droite. On fait des traits d’esprit, des blagues, des sketches sur lui, pas avec lui- et il en va de même pour Faurisson avec lequel ce même Dieudonné a réalisé une saynette du plus mauvais goût.

    Bref, Dieudonné est mort pour moi. Et c’est vraiment dommage, car outre ces écarts qui sont malheureusement aujourd’hui devenus la règle, c’est le seul comique francais digne de ce nom.


    • DSKprésident 4 février 2012 21:04

      Dieudonné résistant au système oligarchique-sioniste !

      Tout est résumé...

      http://www.youtube.com/watch?v=kiG2RJA8Pg0&feature=related

      http://www.youtube.com/watch?v=fjI8WtIRLbs&feature=related

      ET ce que pensent nos +maitrQ-ëdominateurs" sur les résistants comme Dieudo :

      http://www.youtube.com/watch?v=KGR7Lnmcc28&feature=related


    • eric 4 février 2012 09:06

      Il me semble qu’il faudrait elargir la question.
      Dieudonné suscite ce genre de commentaire parce qu’il y a eu le génocide juif pendant la guerre et que cela s’est produit chez nous (entre autre). Même dans les milieux de l’extrême gauche la plus exaltée, tous le monde ne parvient pas a l’oublier.
      Le fond de la question est en réalité pourquoi le caractère profondément débile de ces pensée, n’apparait il comme tel a certain que concernant la question juive ?
      L’amour immodéré pour l’Iran,le Venezuela ou Cuba, la haine obsidionale pour des professions ( banquier) des catégories fantasmée ( les riches, les immigrés) certains pays ( les américains), certaines personnalités ( Sarkozy). Bref, la recherche de boucs émissaires, sur le thème, une fois qu’on les aura mis à la raison, nos problèmes seront derrière nous. Brun ? Rouge ? Il n’y a que les thuriféraires de ces tendances qui parviennent vraiment à découvrir une différence entre ces pensées primitives.
      Pour n’importe quel héritier de la démocratie libérale, qui a mis a genoux les uns dans la version brune lors du dernier conflit mondial, les autres dans la version rouge pendant la guerre froide, il est clair qu’on a affaire au même phénomène, aux mêmes types de profil humain, aux mêmes genre de catégories sociologiques, aux même modes de pensée. Mettre de plus mauvais point aux uns, revient a dédouaner les autres.
      Il n’est en réalité pas beaucoup plus ridicule et dangereux de faire porter à d’hypothétiques « sionistes » tous les malheurs du monde, de traiter les électeurs Fn de Nazis, Hollande d’hyper libéral, ou d’espérer que l’homme deviendra bon si il élimine les riches.
      Dieudonné est un miroir dans lequel les extrêmes encore un peu conscients gagneraient a se regarder.


      • Giordano Bruno 4 février 2012 09:09

        L’humour est un acte intelligent qui s’adresse à l’intelligence de l’autre. Si on en manque, on peut faire des contresens complets. Dieudonné est parvenu à des sommets d’intelligence humoristique depuis qu’il est persécuté par les médias et le sionisme. Du coup quelques individus, heureusement minoritaires, ne sont plus capables de le comprendre. Pour eux, conseillons l’almanach Vermot et les blagues belges.


        • Tartiflette Tartiflette 4 février 2012 12:26

          Bonjour,

          Je viens de voir et écouter le spectacle de Dieudonné. Très drôle, beaucoup d’humour. Je suis d’accord avec le fait que « lhumour est un acte intelligent qui s’adresse à l’intelligence de l’autre ».

          Quant à l’almanach Vermot et aux blagues belges, il et elles sont encore trop évoluées pour certaines personnes.


        • Karash 4 février 2012 18:22

          En dépit d’une forte sympathie pour la cause palestinienne et pour son action contre la référence permanente à la shoa et l’antisémitisme dans les médias, j’ai effacé tous les sketchs de Dieudonné de mon ordinateur le jour où j’ai vu l’interview qu’il a réalisé en Iran.

          Les liens :
          http://www.dailymotion.com/video/xl6855_interview-de-dieudonne-mbala-mbala-a-la-tv-iranienne-sahar-1-2_news

          http://www.dailymotion.com/video/xl685m_interview-de-dieudonne-mbala-mbala-a-la-tv-iranienne-sahar-2-2_news#rel-page-1

          Un torrent d’expressions haineuses proférées envers les « sionistes ». Des références au diable, à un mal absolu qu’il faut détruire, j’en passe ... tout cela dit avec le calme des gens raisonnable, pleinement conscients de ce qu’ils sont en train de faire.
          Prenez le temps de tout regarder avant de reparler du génie humoristique de Dieudonné.


        • epicure 5 février 2012 19:51

          où est l’humour dans ces interviews en iran ?
          C’est un ramassis de bêtises qui ne font même pas rire.

          ll faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles
          Il a abandonné l’antiracisme pour fréquenter uniquement l’extrême droite, comme le prouve son déferrement par rapport à la dictature sanglante iranienne.

          L’humour il se fait dans les salles de spectacles, pas dans la vrai vie.

          S’il voulait attaquer la bêtise humaine , il a de la matière avec le régime iranien.
          Tout ce qu’il accorde au sionisme, peut être appliquer au régime iranien dans son pays.


        • molotov molotov 7 février 2012 00:16

          Ceux de toto aussi !


        • molotov molotov 7 février 2012 00:22

          @ karach

          « Un torrent d’expressions haineuses proférées envers les »sionistes"

          Mais le sionismes ai le synonyme de haine, de complot et de dégout en puissance...


        • Karash 7 février 2012 15:57

          « Mais le sionismes ai le synonyme de haine, de complot et de dégout en puissance... »

          Diffuser des messages de haine ne sera jamais une solution à aucun problème. Empiler les qualificatifs haineux sur un mot valise ne peut générer qu’une catastrophe.

          Essayez de me définir le sionisme sans utiliser aucun terme péjoratif. (Ce qui est parfaitement possible)


        • molotov molotov 8 février 2012 00:09

          Le sionismes fut crée sous le pretexte de quelque illuminé comme par exemple l’antisémite fondateur :HERZL.

          Les vrais juifs sont d’origine « sémite » et tout à fait réspectable et ne désirant surtout pas regagné « la terre promise », mais la plus part des sionistes mediatico-politique sont antisémite et ne sont pas d’origine sémite.

          Le sionisme fut dévloppé par les occidentaux anglo-saxon de surcroit pour un « cheval de troie » régionale.

          Ce n’est que du business en fin de compte, renseigne-vous mais pas dans les dicos, ils sont corrompu.


        • Yohan Yohan 4 février 2012 09:09

          Les vrais anti racistes ne ressentent pas le besoin de le crier sur tous les toits. Je suis persuadé que ceux qui crient trop fort sont des racistes qui ont besoin d’un masque.


          • morice morice 4 février 2012 12:45

            le mec qui parle de masque à comme effigie un casque


            trop bête....

          • appoline appoline 4 février 2012 19:23

            Puis sincèrement, qu’est ce qu’on en a à foutre, cela s’est passé il y a des décennies, nous avons beaucoup d’autres chats plus important à fouetter sans aller ressasser des conneries faites par nos arrière-arrière-arrière et peut- être même plus grands-pères


          • quid damned quid damned 4 février 2012 19:44

            « Les racistes sont des gens qui se trompent de colère » est la citation correcte.
            Dieudonné n’est pas raciste, ni anti-sémite. D’ailleurs le « peuple sémite » n’est pas le « peuple juif »
            Quand on tronque des citations, on a aussi tôt fait de faire des amalgames et des raccourcis malhonnêtes .
            Dénoncer le sionisme, n’est pas être anti-juif.
            La politique actuelle d’Israël n’est pas louable.
            Ça ne veut pas dire que tous les Israëliens sont mauvais.
            Et tous les Palestiniens ne sont pas des anges, en attendant ceux sont eux qui sont dans le camps des victimes.
            Mais sinon c’est vrai, « Les racistes sont des gens qui se trompent de colère » L.S. Senghor.


          • Aldous Aldous 4 février 2012 10:04

            Les divorces ça mène à tous les extremitées...


            Ceci dit, la machine à exclure à marché à plein avec Dieudonné comme avec Charles Anderlin et tous ceux qui titillent un peu trop le sionisme.
             
            Sauf que Dieudonné a réagi par l’outrance et la provoc, discréditant son discours et justifiant l’amalgame antisionniste=antisémite.

            • morice morice 4 février 2012 12:46

              Ceci dit, la machine à exclure à marché à plein avec Dieudonné comme avec Charles Anderlin et tous ceux qui titillent un peu trop le sionisme.


              apprenez au moins à l’écrire bon sang

              Enderlin

            • Ariane Walter Ariane Walter 4 février 2012 10:16

              Bon, je vois que , sauf , Giordano Bruno, il n’y a que des vieux de la dernière guerre sur ce fil. Vous ne comprenez rien ni à l’histoire que nous vivons,ni à la position hautement provocatrice, intelligente, bien fondée de Dieudonné.
              Son sketch sur un chef de la mafia donnant ses ordres à Bush et à Powell est un chef-d’œuvre d’humour à mourir de rire. Son récent sketch pour se moquer du geste ridicule de la campagne de Hollande ,« le changement , c’est maintenant » est aussi formidable. Et tant d’autres. Quand on voit le niveau de Semoun à côté, on comprend le précipice qu’il y a entre eux.
               
              Mais soyons clairs. Il y a au moins deux partis qui s’affrontent.
              Dans la vie et ici.

              D’un côté ceux pour qui le mot « antisémitisme » est la faute majeure,l’horreur absolue pour laquelle il n’y a pas de pardon ! Ceux qui sont « antisémites » crachent sur les camps de la mort et ne méritent pas de vivre ! Des racistes ! Des nazis !

              Mais il y a ceux qui ont compris qu’une sacrée clique se cachait derrière ce bouclier pour faire ses petites affaires. Ils ont vu ce que...comment appeler ça...pendant un temps on pouvait dire « l’anti-sionisme », allusion à la politique impérialiste d’Israël, car il s’agit de ça , tout de même, d’Israël qui , actuellement, reçoit une armada américaine, et chauffe, avec ses alliés, les pieds du Satan Iranien ! Un Satan qui a des piscines replies de pétrole , bien sûr ! Donc , on pouvait nuancer mais il fallait prendre des gants pour le faire : « Non, nous ne sommes pas antisémites mais nous sommes contre la politique d’Israêl », certains disent, à juste titre, d’Usraël !!!"

              Pourra-ton continuer à le dire depuis que Hollande a promis au CRIF qui lui rendait visite de punir et l’antisémitisme et l’antisionisme !!! Pour la première fois au niveau de l’Etat ces deux mots sont mis sur le même plan !!!

              Je dirai que ceci a déjà existé dans notre histoire. Il s’agit de la main-mise d’un parti relligieux sur Un Etat. C’était le cas des catholiques, les dévôts , sous Louis XIV, ces fameux Tartuffes qui ont tué Molière. 

              Dieudonné n’est pas Molière mais c’est un humoriste engagé de grand talent.
              Et Israel une puissance impérialiste , dont certains éléments, pas tous heureusement car on sait qu’au plus haut niveau de l’Etat , en Israel, des hommes refusent l’affrontement, qui pousse le monde vers une troisième guerre mondiale.

              Le film à voir sur les excès de la propagande contre l’antisémitisme inventé : DEFAME. (Je crois que j’écorche le nom et si quelqu’un peut mettre le lien ! Merci !)

              Qunat à la politique qui consiste à agiter l’encensoir de l’antisémitisme, elle est complètement dépassée. Les yeux se sont ouverts figurez-vous. Et je recommande à tous un film remarquable sur ses dérives. Il s’agit de :


              • Nejibus 4 février 2012 12:24

                Merci Ariane, votre post est très juste. Un bonheur


              • morice morice 4 février 2012 12:41

                Bon, je vois que , sauf , Giordano Bruno, il n’y a que des vieux de la dernière guerre sur ce fil. Vous ne comprenez rien ni à l’histoire que nous vivons,ni à la position hautement provocatrice, intelligente, bien fondée de Dieudonné. 


                fêlée, ik n’y a pas d’autre mot : vous rendez-vous compte de CE QUE SIGNIFIE DE FAIRE VENIR FAURISSON SUR SCENE ? C’est faire applaudir quelqu’un qui dit « les chambres à gaz n’ont pas existé ».

                vous vous dites de gauche et avez même cité Mélenchon.

                Alors je vais vous montrer une PHOTO, une seule :

                celle de votre idole aux sketchs « intelligents » selon vous avec les invités de la fête de baptême de sa fille

                à gauche, votre idole. Au milieu, JLLEPEN déjà bien aviné, et à droite Chatillon du GUD.

                je ne pense pas que les deux à droite puisse être les amis de Mélenchon.

                Soit vous ne bitez rien à ce que RACONTE Dieudonné, soit vous avez perdu tout libre arbitre : Dieudonné n’aime que la compagnie des fascistes, ceux qui sont antisémites déclarés en priorité... 


                à la fête de Dieudonné 

                Chatillon et Jeny LePen...


                réunion de FAMILLE....

                la cour des miracles de Dieudonné 


                Faurisson, Renouf, Blanrue, et votre idole : 4 NEGATIONNISTES.

                vous voilà adepte de LePen, Ariane !

                j’ai bien essayé de vous dire de faire attention ,tant pis pour vous... vous ne distinguez pas l’antisémitisme de la critique d’Israel ; et ça les fachos en vivent !!!

              • Ariane Walter Ariane Walter 4 février 2012 12:57

                Vous savez très bien que je ne suis pas adepte de Le pen...
                Je regarderai vos liens et je vous en dirai un mot.


              • Ariane Walter Ariane Walter 4 février 2012 13:01

                Un article sur ces évènements :

                Faurisson au Zénith ? « Une bombe médiatique artisanale, de ma fabrication, dit Dieudonné. Fallait que je trouve plus fort que Le Pen. Tu peux pas faire deux fois un coup avec le même personnage. Et puis moi je ne suis pas du Front national, j’en ai rien à foutre de ça. Bon le mec est sympa, on s’est bien amusé », ajoute-t-il.

                Devant ses spectateurs, Dieudonné raconte que « ce n’était pas évident de trouver plus infréquentable que Le Pen ». De Faurisson, il en parle comme « un poids lourd. Même moi il m’a choqué. (…) A côté Le Pen, c’est Casimir dans l’Île aux enfants. C’est Lorie. » Et d’ajouter : « Dans le métier, si tu sers la main à ce mec là, t’es grillé, t’es calciné. Vaut mieux avoir le Sida ».

                Dieudonné raconte sa rencontre avec le négationniste : « Il m’a dit « s’il faut taquiner, j’ai de quoi envoyer ». (…) Sa spécialité, c’est la contestation. Il conteste, très très fort. (…) Je me suis dit, avec un mec comme ça, on va faire péter le compteur. » Très fier de l’indignation provoquée, il lance : « C’est nucléaire ce qui vient de se passer. J’ai fait mieux que Fourniret, Dutroux, tous les pédophiles. Pourquoi tu vas te faire chier à violer un enfant. T’invite Robert chez toi, t’es pénard »…








              • Aldous Aldous 4 février 2012 13:07

                Vous avez parfaitement raison Ariane sur le diagnostique.


                Mais la méthode de lutte choisie pas Dieudonné me semble contreproductive, car elle offre prise à l’amalgame antisionniste = antisémitisme.

                Elle focalise l’attention sur les outrances et rend le pékin moyens intellectuellement frileux.

                Le cas Enderlin est bien plus symptomatique des méthodes dignes de la Stasie de la police de la pensée sioniste. C’est un franco-israélien, spécialiste de la question israélo palestinienne.

                Il a été professionnelement démoli pour avoir dire que le petit Mohamed Al Dura avait été tué par des tirs de L’armée Israélienne.

                Cette chasse à l’homme est bien plus typique de la répression intellectuelle qui gangrène les médias Français.


              • colombe rouge colombe rouge 4 février 2012 13:11

                Quelle farceur ce momo. Toujours près à sauter sur tous ce qui bouge, quand ça va pas dans votre sens. Que vous dérange chez Dieudo ? C’est qu’il est écouté et pas vous ?
                Vos chantages à l’antisémite ne marche plus. Tu devrait te rouler un gros joins de drogue et te détendre sur le canapé ou faire l’amour à une biquette.


              • Aldous Aldous 4 février 2012 13:14

                J’ajoute le cas d’Alain Ménargue qui lui aussi à été tué professionnellement pour avoir dévié de la ligne du parti...


                http://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/alain-menargue-ex-directeur-de-l-33625

              • Aldous Aldous 4 février 2012 13:16

                @ motrice


                Désolé mais a la radio, enderlin ou Anderlin... C’est pas évident de deviner.

                Mais je vois que je peux compter sur vous pour me corriger. Merci !



              • morice morice 4 février 2012 14:06

                franchement, vous êtes idiote ou quoi ?


                c’est QUOI Faurisson ?

                C’est ça :

                « Celui qui nie la réalité d’Auschwitz est celui-là même qui serait prêt à recommencer. » Primo Levi

              • morice morice 4 février 2012 14:10

                Méanrgue et l’extrême droite :


                Le 28 juillet 2004, Alain Ménargues est nommé directeur de l’information de RFI. En septembre de la même année sort son livre Le Mur de Sharon dans lequel il anticipe les problèmes qui risquent de lui arriver pour vouloir dénoncer certains aspect de la politique israélienne et les interpréter à la lumière de supposées caractéristiques du judaïsme. Il reçoit des critiques virulentes de certains journalistes notamment du quotidien Libération, et ses propos tenus sur Radio Courtoisie (une radio qu’Alain Ménargues, dans une interview publiée le 15 novembre 2004, définit comme « une radio catholique située à l’extrême droite ») sont jugés « intolérables » par les syndicats du personnel de RFI qui obtiennent le 17 octobre sa démission de ses fonctions de directeur de l’information.

                il en a été disculpé par la justice :

                La Cour d’appel de Paris, dans un arrêt rendu le 6 mars 20093, a estimé que les propos d’Alain Ménargues avaient été émis « dans le cadre de sa liberté d’expression d’auteur, insusceptible de tomber sous le coup du pouvoir disciplinaire de l’employeur. » Quant au « prétendu trouble (..) il s’avère dépourvu de pertinence et doit donc être écarté ». Pour le reste, la Cour a jugé « qu’aucune des fautes invoquées par la société RFI à l’encontre d’Alain Ménargues n’étant établie, (son) licenciement doit être dépourvu de cause réelle et sérieuse ». RFI a été condamnée à verser à son ancien N°2 l’intégralité des droits inhérents à son licenciement, aux indemnités qui lui sont dues pour ses 32 ans d’ancienneté dans l’audiovisuel public et à des dommages et intérêts.

                La Cour de cassation, dans un arrêt rendu le 9 mars 20114 a confirmé le jugement de la cour d’appel.

                à trop fricoter avec l’extrême droite....

                qu’est ce qu"il est allé foutre dans cette radio repaire de nazillons ?

              • Aldous Aldous 4 février 2012 14:29

                Ha ? Selon vous les gens qui passent dans les médias sont forcément du bord du média en question ?


                Lamentable vision du débat public.

              • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 4 février 2012 16:59

                Je pluche !!!


              • mahatma mahatma 4 février 2012 17:57

                Superbe commentaire ...


              • Karash 5 février 2012 16:52

                Je vous invite à regarder l’interview de Dieudonné à la télévision iranienne :

                http://www.dailymotion.com/video/xl6855_interview-de-dieudonne-mbala-mbala-a-la-tv-iranienne-sahar-1-2_news

                http://www.dailymotion.com/video/xl685m_interview-de-dieudonne-mbala-mbala-a-la-tv-iranienne-sahar-2-2_news#rel-page-1

                De mon côté, je n’ai pas pu continuer à considérer Dieudonné comme « un gentil » après l’avoir visionnée.


              • epicure 5 février 2012 19:58

                @Karash

                en effet le dieudonné de ces interview aurait révolté dieudonné collègue de elie semoun et engagé à gauche et dans l’antiracisme. C’est un homme de droite qui parle, et pas la droite libérale.


              • Ariane Walter Ariane Walter 4 février 2012 10:22

                je corrige : il s’agit de DEFAMATION dont voici le lien :

                http://www.archive.org/details/Defamation-FrenchVostfrFullMovie
                (Excusez la fin, mal corrigée , de mon dernier message.)


                • Jean Valjean Jean Valjean 4 février 2012 21:40

                  Ah la la... La Mêre Ariane en un an il faut voir comment elle s’est fait retourner le cerveau par les fachos Dieudo-Soraliens, ça fait de la peine de voir un tel gâchis...


                • Pie 3,14 4 février 2012 22:07

                  Vous avez raison,ce n’est pas très joli à voir.

                   

                  Il y a quelques jours, sous l’article d’un militant de Soral, elle lui demandait pourquoi il ne votait pas Mélanchon. Cela en dit long sur la profondeur de sa culture politique.

                  En réalité, elle n’a aucune culture dans ce domaine et ne réagit qu’au sentiment et à l’émotion, ce qui demeure la pire manière de concevoir la politique et le meilleur moyen de sombrer dans le populisme.

                  Dieudonné est un type drôle et un excellent acteur, il est aussi complètement infréquentable politiquement et véhicule des idées lamentables.

                  Faire venir Faurisson sur une scène, ce n’est pas de la provocation, c’est de la bêtise, prendre Soral pour un penseur, c’est de l’inculture, délirer sur les juifs, les franc-maçons, les complots capitalistes, les américains, c’est grave, dénoncer le racisme anti-noirs avec les mêmes schémas de pensée que les racistes, c’est triste.

                  Ariane Walter est capable de voter Mélanchon et de trouver Dieudonné pertinent, on peut y voir le signe d’une grande tolérance, j’y vois plutôt le signe d’une grande confusion.

                  On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui.

                   


                • Jean Valjean Jean Valjean 4 février 2012 23:05

                  "En réalité, elle n’a aucune culture dans ce domaine et ne réagit qu’au sentiment et à l’émotion, ce qui demeure la pire manière de concevoir la politique et le meilleur moyen de sombrer dans le populisme."
                  -
                  Très bien vu !


                • Ariane Walter Ariane Walter 4 février 2012 23:08

                  Bref, qui n’est pas d’accord avec vous est confus. Bien. C’est une façon de voir. La vôtre. Ca ne va pas plus loin.


                • Pie 3,14 5 février 2012 00:14

                  Vous vous trompez. Je ne vous reproche pas de ne pas être d’accord avec moi.

                  Je vous reproche votre incohérence et votre absence de connaissance des idéologies politiques qui vous conduit à des dérapages réguliers.

                  Chacun est libre de penser ce qu’il veut et ne pas être d’accord avec moi ne me cause aucun problème.

                  Les militants véritables d’extrême-droite sont par exemple d’une grande cohérence. Ils pensent faux mais disposent d’un corpus idéologique qui se tient, qui a sa logique, son argumentaire.

                  Votre culture politique se réduit à des élans humanistes qui partent dans tous les sens et vous conduisent de Mélanchon à l’extrême-droite sans même que vous vous en rendiez compte.

                  On ne peut pas voter PC new look ( Mélanchon), tout en trouvant Dieudonné chouette dans son expression politique, les juifs vraiment trop juifs, les franc-maçons dangereux, les complotistes en tout genre pertinents, les américains diaboliques, l’UE à détruire, etc...

                  A un certain moment, il faut savoir ce que l’on veut et lire les programmes des partis. Il faut aussi comprendre l’idéologie sous-tendue derrière ces programmes.

                  Vous connaissez le poids des mots, hé bien sachez qu’en politique, ils pèsent plus lourd qu’ailleurs. Il faut les manier avec précaution.

                   


                • epicure 5 février 2012 20:26

                  Bon alors pour résumer l’accusation de confusion :

                  mélanchon est le représentant du front de gauche, qui rassemble tous les courants de al gauche qui ne soit pas démissionnaire face au capitalisme comme le PS, et se réclamant du corpus idéologique central de la gauche : égalité, humanisme, liberté, laïcité, antiracisme etc....
                  De façon techniques on peut les regrouper dans la catégorie des idées immanentes et universalistes.

                  Maintenant dieudonné au fil de ses dérives s’est retrouvé bien loin de tout ça en se rapprochant de lepen, des négationnistes, des pro régime iranien, donc d’intégristes religieux etc... enfin b bref toute une clique d’extrême droite unie par leur détestation de ce qui est en rapport avec les juifs, et qui bien sûr font tout pour pas qu’on rappelle la dangerosité des idées racistes qui habitent certains d’entre eux. Et là on est tout à l’opposé des idées du front de gauche de mélanchon, dans les idéologies transcendantes et particularistes.

                  Donc en soutenant les deux tu soutiens tout et son contraire, caractéristique qui normalement est attribuée aux fous. Et si tu n’es pas folle, c’est donc que tu es confuse au niveau des idées politiques.
                  On ne peut être de gauche et d’extrême droite, c’est incompatible. Dnc logiquement on ne peut soutenir à la fois les dérives extrémistes de dieudonné et mélanchon à la fois. Sauf à tenr des positions irrationnelles, et confuses.

                  Si dieudonné combattait tous les persécuteurs, il devrait mettre en haut de sa liste le régime iraniien à qui il apporte son soutient. Quand on soutient un régime comme le régime iranien, cela prouve au moins une chose, ce pour quoi on ne se bat pas : pour la liberté, la démocratie, l’émancipation etc.... Bref tout ce pourquoi dieudonné affirmait vouloir se battre à ses débuts.

                  A partir du moment où il a un discours d’extrême droite comme dans son interview iranienne, et qu’on se met en liste avec des gens d’extrême droite, qu’on fait lepen parrain de sa fille, on est plus un défenseur des opprimé, mais un défenseur des oppresseurs, quitte à taper sur d’autres oppresseurs pour faire passer ses oppresseurs pour les gentils.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès