Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le changement ? c’est tout le temps !

Le changement ? c’est tout le temps !

Décidément, avec François Hollande, on va de surprises en surprises.

Lui qui avait martelé « le changement, c’est maintenant », n’arrête pas de changer.

De compagne, on le sait, mais c’est, comme il l’affirme, sa vie privée…

Sauf que ses changements se multiplient dans beaucoup d’autres domaines.

Oublions donc la scabreuse histoire mettant en scène son ex-compagne, humiliée devant la France entière, et mise à la porte assez brutalement…pour découvrir les autres changements. (Mais qui connait le mari d’Angela Merckel ?)

Il était socialiste, s’étant fait élire sur un programme socialiste, propre à séduire la gauche, voire l’extrême gauche, se targuant de renégocier le traité européen, de mettre au banc de la société son ennemi «  la finance », en bref s’engageant à faire revenir de l’égalité, de la liberté, de la fraternité dans le paysage français s’il était élu.

Or il n’arrête pas de changer…

Il voulait renégocier le traité européen…il a vite changé d’avis, et s’il a tenté de faire croire le contraire, il a finalement été désavoué par son propre premier ministre. lien

Il avait affirmé que pour cette renégociation : « j’aurais à en convaincre la chancelière, mais je ne serai pas seul : les chefs de gouvernements, même conservateurs, partagent sans le dire notre position »… on sait maintenant ce qu’il en a été. lien

Malgré tout, Hollande a tenté de faire croire qu’il avait « rempli son contrat ».

S'il avait affirmé être capable « d’inverser la courbe du chômage », formule géométrique qui, s’il faut en croire le scientifique Etienne Klein, n’a aucun sens, (lien) il reconnait aujourd’hui avoir échoué.

Mais un autre changement est remarquable : pour cette « inversion », il s’était engagé personnellement, utilisant le « je  », (je veux inverser la courbe du chômage à la fin de l’année 2013), or, lorsqu’il a évoqué l’échec, il a utilisé le « nous  », dégageant ainsi sa propre responsabilité.

« Nous n’avons pas réussi dans l’année 2013 à faire diminuer le chômage… » lien

Le changement, c’est aussi ça : il n’assume pas son propre échec, préférant en partager la responsabilité avec son gouvernement.

Autre changement, il utilise maintenant le mot « stabilisation », et non « inversion » ce qui n’a évidemment pas le même sens. lien

Interrogé sur la « Franceafrique », il avait assuré, évoquant son prédécesseur : « j’aurais préféré que, pendant 5 ans, le candidat sortant marque plus de distance à l’égard d’un certain nombre de régimes, dont les comportements étaient tout, sauf incontestables ».

Les interventions militaires décidées au Mali, et en Centrafrique, n’ont pas confirmé cette détermination. lien

Comme l’estime, avec d’autres, Jean-Luc Mélenchon, l’intervention au Mali était à l’évidence liée aux activités nucléaires de la France, via Areva, au Niger, (lien) et si le gouvernement a tenté de mettre ça sur le dos du « terrorisme », il est difficile de ne pas y voir d’autres raisons, plus économiques celles-là, liées aux mines d’uranium qu’Areva exploite pour nos centrales nucléaires. lien

Il devait fermer Fessenheim dès son investiture, il l’a reporté à la fin de son mandat, et manifestement la « transition énergétique » recule au fur et à mesure que le temps passe.

De plus, les signes qu’il donne de sa volonté de sortir du nucléaire ne sont pas convaincants, c’est le moins qu’on puisse dire, puisqu’il vient de rencontrer le premier ministre britannique, notamment sur la construction de 2 EPR à Hinkley Point. lien

C’est assez paradoxal, puisque lui, qui semble de plus en plus tenté par le « modèle allemand », n’est manifestement pas pressé de lui emboiter le pas, en matière énergie. lien

Son ennemi « le monde de la finance » n’est pas trop inquiet.

Lors de sa conférence de presse récente, il a décidé de supprimer 35 milliards de cotisations patronales, ce qui représente, au-delà du cadeau fait aux patrons, une baisse de salaire annuelle de près de 1250 € pour chaque travailleur, dans la continuité des 20 milliards déjà offerts aux patrons grâce au CICE (crédit impôt compétitivité emploi) et s’il faut en croire l’économiste Bertand Martinot  : « un allègement de 15 milliards d’euros génèrerait donc un peu moins de 200 000 emplois supplémentaires (…) projections très fragiles qui voleraient en éclat en cas de nouvelles hausses d’impôts (…) difficile à mesurer, au mieux nous pourrons avoir les premières analyses fiables aux alentours de 2020  ». lien

En résumé, des cadeaux aux entreprises…et des résultats incertains…en 2020.

Mais Pierre Gattaz, le patron des patrons en veut plus : il promet la création d’un million d’emplois à condition d’une baisse de 100 milliards d’euros des charges des entreprises. lien

Prendre de la main gauche pour le donner à la main droite, en quelque sorte, c'est la nouvelle stratégie de François Hollande.

Et quid de la lutte contre la fraude, l’exil fiscal ?

Des Seychelles à la Suisse, en passant par le Luxembourg, Chypre, 20 pays sont montrés du doigt, considérés comme « non conformes aux standards de l’OCDE en matière d’information à des fins fiscales », (lien) mais comment expliquer alors la décision hollandaise de retirer de cette liste noire Jersey et les Bermudes, décision qui aurait été prise sous l’impulsion de l’industrie financière ?

Le fait que BNP Paribas y possède 8 filiales en serait-il la raison ? lien

Qui cherche-t-on à protéger ?

Au passage, le gouvernement a été plutôt discret sur certaines annulations de dettes : près de 4 milliards pour la Cote d’Ivoire, (lien) 106 millions pour le Congo (lien)… 10 millions d’euros pour les Comores (lien), sans oublier celle du journal l’Humanité, qui se montait à plus de 4 millions d’euros. lien

Autre changement : Il voulait faire la guerre à l’impôt, et a multiplié les taxes et les impôts divers…a part l’écotaxe qui a connu un destin assez tragique, les autres impôts sont toujours là, privant toujours plus les français de pouvoir d’achat.

Alors qu’en 2010 les prélèvements obligatoires se montaient à 822 milliards d’euros, ils ont atteint 921 milliards en 2012. lien

Pour 2014, de nouveaux records devraient être battus, dans la continuité de 2013, puisqu’ils atteindraient les 46,5 % de PIB (produit intérieur brut) soit plus de 985 milliards… ils étaient de 44,9 % fin 2012, et de 46,3 % en 2013. lien

Nous voilà bien loin du combat annoncé le 22 janvier 2012, il y a plus de 2 ans, au Bourget contre « son ennemi, le monde de la finance  »… lien

De mauvaises langues affirment que la célèbre vignette automobile serait remise à l’ordre du jour… après les municipales, à moins que ce ne soit qu’une bête rumeur, un hoax ? lien

Le dernier changement en cours est plus inquiétant.

Lui qui se présentait lors du discours du Bourget comme ayant un gros cœur à gauche, le voila d’un coup, au début 2014 s’affirmer haut et fort social libéral, rencontrant en secret celui-là même qui a permis la paupérisation de millions d’allemands, qui sont passé du jour au lendemain de la case « chômage », à la case « misère », obligés d’accepter des salaires défiant toute concurrence, d’environ 400 euros, dans un monde du travail ou la soumission du travailleur est organisée en coupe réglée, lequel se verra privé de tout revenu s’il refuse le travail qu’on lui propose.

Cet homme s’appelle Peter Hartz, des lois du même nom, social libéral aussi, et c’est sous le régime social libéral de Schroeder que ces lois ont été mises en place, avec le résultat que l’on sait.

Après avoir assuré qu’il n’y avait pas eu de rencontre, l’Elysée a finalement admis qu’elle a bel et bien eut lieu entre Hollande et Hartz en novembre 2013, même si le président a juré de ne pas avoir parlé de réforme avec lui. lien

Ce ne serait donc pas une surprise si un de ces prochains jours, de nouvelles lois, calquées sur celles préconisées par Hartz, soit décidées au plus haut niveau en France : au programme, le travail payé un euro de l’heure, comme le craint Thierry Lepaon, le nouveau patron de la CGT, et la durée d’indemnisation du chômage drastiquement réduite, avec l’obligation d’accepter n’importe quel emploi, sous peine de radiation.

Il avait assuré au sujet des entreprises qui délocalisent « elles devront rembourser les aides qu’elles ont obtenu »…on attend toujours.

Il avait martelé avec conviction lors de son discours du Bourget « le quinquennat ne sera pas un zigzag, une volte face, une contradiction  », on sait maintenant à quoi s’en tenir.

Le plus cocasse c’est que les critiques viennent aussi de l’ex-président, lui qui n’a cessé de changer son fusil d’épaule, déplorant déjà en mars 2012, que le programme de son ex-rival socialiste « change tout le temps ». lien

Comme dit mon vieil ami africain : « les chameaux ne rient pas les uns des autres de leurs bosses  ».

L’image illustrant l’article provient de « saveurlibre.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Hollande, les 4 vérités

Mollande, terre de mirages

La fable du ruissellement

En marche pour une 6ème ?

Hollandie, l’autre pays de chômage

Des sous et des déçus

Un président tétanisé

La retraite au Flamby

La taxe carbonisée

La crise qu’ils disent finie…

1000 € pour tous…utopie ou nécessité ?

Qu’est-ce qui cloche ?

La fable du modèle allemand


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • oncle archibald 4 février 2014 08:59

    Hollande a rempli le seul contrat qu’il s’était fixé à lui même, devenir Président de la République. 

    Pour arriver à ses fins il a multiplié les promesses tous azimuts mais une fois passée l’euphorie d’une élection finalement assez facile tant il y avait d’électeurs mécontents de son prédécesseur il a vu qu’il ne pouvait rien faire de ce qu’il avait promis. 

    Les réalités de la vie économique et sociale sont bien plus coriaces que ce qu’il croyait, lui qui n’a jamais géré autre chose que les combines du PS. Après avoir quasiment insulté les entreprises pendant sa campagne il s’aperçoit qu’il ne peut rien sans elles. Au plan sociétal il s’aperçoit que l’idéologie des minorités qui l’ont fait élire est insupportable à beaucoup.

    En bref il est dans une merde noire. Il ressemble à une mouche fly-toxée qui brounzine sur le dos en tourbillonnant avant de crever. Ce qui est très dommageable pour 100/100 des français car notre pays dans cette période troublée a absolument besoin d’un dirigeant crédible, pragmatique et efficace. Il n’est rien de tout cela.

    • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 09:19

      cher oncle

      c’est quand même bien dommage.
      il avait toutes les cartes en main... le sénat, les députés, 
      la liste des fraudeurs fiscaux
      la possibilité de récupérer des milliards, récupérer les subventions données aux entreprises qui délocalisaient, établir une échelle de salaire plus équitable, redonnant ainsi de la richesse aux plus pauvres...
      de construire 500 000 logements par an, d’améliorer l’isolation des logements existants, créant ainsi des centaines de milliers d’emplois...
      faisant ainsi diminuer la facture énergétique...
      permettant de baisser les impots, de relancer la consommation, de diminuer la misère en remettant de la solidarité, de l’égalité...
      bref, il a tout faux, et l’addition va être salée.
      quel gâchis...
      merci de votre commentaire.

    • oncle archibald 4 février 2014 10:00

      Et oui .. pour cela il eut convenu qu’il ait analysé soigneusement l’état du pays au moment ou il en prendrait les rênes, et qu’il ait à partir de cette analyse établi un programme de gouvernement.

      Mais il n’a analysé que les chiffres des élections précédentes, les voix qu’il pouvait racler en promettant aux uns et aux autres ceci ou cela, et les voix qu’il pouvait faire perdre à son adversaire .... 

      En résumé il a été bon pour l’analyse politicienne et nul pour l’analyse politique. 

      Et lui Président, oui, c’est fait, mais pourquoi faire ??? Pour mettre le pays encore plus minable que son prédécesseur ... Aujourd’hui il ne lui reste qu’une poignée d’irréductibles fidèles, il a contre lui les adversaires habituels de la gauche, plus les entrepreneurs qui ne lui pardonnent pas l’idéologie affichée pendant la campagne, plus un tas de modérés genre fidèles de Bayrou qu’il a exaspéré avec les problèmes sociétaux clivants, plus à sa gauche les Mélanchons et les communistes qui l’avaient fait élire, plus les verts qui n’ont rien de ce qu’ils espéraient, plus les homosexuels qui trouvent qu’il n’ont pas eu la PMA et GPA qu’on leur faisait miroiter .. 

      Bref .. Il est attendu par le peuple qui gronde et a bien besoin d’un gros casque s’il veut arriver sans bosses chez sa dulcinée du moment. Mais ayant répudié Valérie, Marquise de Pompedur, peut être peut-il désormais rester cloitré à l’Elysée et y recevoir par quelque porte dérobée la jeune et jolie Julie, Comtesse Delarue Ducirque.

    • bleck 4 février 2014 13:44

      @ Cabanel


      Vous écrivez : « c’est dommage : il avait toutes les cartes en mains ; Sénat , Assemblée , Régions , gogos suffisants : bref tout » 

      C’est vrai que c’est bâlot : quel gâchis  

      Ca ne vous rappelle rien ?

      Non ?

      Cherchez un peu

      Toujours pas trouvé ?

      Période Mitteux !!!!

      Tout pareil : mais en pire : en duo avec son pôte Gattaz


      Ca le Mitteux l’aurait pas osé

      Je m’demande ? : est-ce que c’est naturel chez lui ou est-ce qu’il se force pour paraître ce qu’il est : un Nullos de premier choix ?

      Dans les 2 cas : chapeau l’artiste

      Son avenir est assuré : aprés son quinquennat il fera florés dans les Diners de Cons : on va se l’arracher Pépére 

      Prime doublée si il s’y rend en scooter

      Parce que question conférences : à part des sujets sur le « comment bien entuber son électorat » ; je ne vois pas de quoi il pourrait causer le Clown de la rue du Cirque ?

      Et pis , c’est pas fini : encore 3 ans de spectacle ; l’a pas fini de vous étonner l’artiste

      Si les tomates ne l’immergent pas avant



    • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 13:54

      pas mieux !

      je remercie et partage.
      et bravo pour le lyrisme.
       smiley

    • zygzornifle zygzornifle 4 février 2014 09:02

      Changement OUI mais de nanas.....


      • zygzornifle zygzornifle 4 février 2014 09:04

        Le changement à un sens, c’est bon ou c’est mauvais ..... Aux électeurs de juger ....


        • zygzornifle zygzornifle 4 février 2014 09:06

          Hollande c’est peau d’âne, qui habite à l’intérieur de cette peau éculée de soit disant socialiste ?? 


          • howahkan Buddha Hotah 4 février 2014 09:07

            Hollande c’est un chaud à nanas...... smiley


            • howahkan Buddha Hotah 4 février 2014 09:09

              Cela dit il n’y a plus que des partis oligarchiques en France, je veux dire c’est le cas depuis très longtemps mais pour la première fois cela se sait......c’est pour moi un séisme d’enfin voir cela...

              salutations...


              • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 10:11

                Buddha Hota

                oui, un séisme, un terrible séisme...
                comment ne s’en rend-il pas compte ?

              • howahkan Buddha Hotah 4 février 2014 10:32

                l’oligarchie donne d’elle même l’image hypnotique d’un groupe qui contrôle tout,sait toujours ce qu’il fait, sait tout sur tout , prévoit tous les coups en avance et gagne toujours...pour moi cette image n’est pas le réel......parce que cette oligarchie veut juste + de pognon et de pouvoir, leur vision unineuronale se limite à çà et à rien d’autre.....et ceci commence à ne plus marcher du tout pour la planète....

                le bateau prends l’eau....et comme ces gens ne sont pas différents de nous même mentalement , contrairement à ce que on pourrait penser, la peur, qui pour eux aussi est une inconnue est ce qui les domine aussi encore plus que pognon et pouvoir...ils vieillisent aussi et commence a voir que l’argent pour 1000 ans va finir en nourriture a vers de terre comme les autres.....

                la société pyramidale ne tient que par la force et la violence, le mensonge et la calomnie ,simplement parce que elle est contre notre nature profonde qui est de coopérer sans hiérarchie de pouvoir ce qui ne rejette pas les compétences des uns et des autres bien au contraire, mais il ne faut pas oublier que une compétence seule sans les autres elle ne vaut strictement rien...tous égaux nous sommes ...car seul je ne survis même pas...et je crois que sous peu...cette aventure de la société marchande de profit qui est une création humaine et pas Universelle va se finir d’une manière ou d’une autre..les politiques n’ont plus aucun projets ni rien a dire sauf leur piteux mensonge à 10 centimes d’euro........

                merci...


              • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 10:38

                Buddha

                il y a une différence de taille entre Hollande et son prédécesseur.
                ce dernier avait endormi tout le monde, c’était un séducteur, certains y croient encore aujourd’hui, malgré la débacle qu’il a provoqué...
                et le peuple a voté, par une courte majorité, pour son remplaçant, certain que celui-ci allait s’en tenir à son programme.
                il se rend compte aujourd’hui, comme son ex-compagne, qu’il a été trompé, et il est possible que le peuple ait cette fois une rancune tenace, voire une colère aveugle.
                on verra bien...

              • howahkan Buddha Hotah 4 février 2014 11:00

                Sarkozy séducteur ? Encore en france lorsqu’il fut élu, je me suis surtout rendu compte autours de moi qu’il avait levé le couvercle de la haine du genre humain comme seul remède à tout....Sarko,s’adressait à tous ceux qui ont une vie de m...e.....et pensent que c’est la faute des autres, comme tous les apprentis sorcier fascistes.
                la séduction du diable alors ! Il donnait un exutoire illusoire mais facile aux beaufs et un espoir aux bourgeois pour s’en mettre plus dans la poche ..aux uns pour leur faire croire que de haïr allait leur faire du bien dans leur vie misérable crée par eux même et au autres donc leur donner pognon, pouvoir et bonheur..quand a ses vrais maitres de l’oligarchie il ne leur donnât pas de la haine mais du cash bien réel....comme les autres d’ailleurs...

                hollande sert le même maitre...comme je dis, il n’ y a plus que des partis oligarchiques, cela dit l’opposition n’a pas de représentant unique, ce qui fait sa faiblesse du moment mais aussi qui est la nature de ce que doit être le monde des humains, qui est très diversifié...le pouvoir est toujours mauvais ....

                Mais sans humain et son cerveau qui pour moi ne marche plus intégralement depuis un moment, pas de système. or l’humain comme étant 100% responsable de ce carnage planétaire n’est toujours pas le sujet, sans voir l’origine nous n’allons rien résoudre,reste alors l’illusion que ca va arriver...

                du genre demain on rase gratis..le coiffeur qui a inventé cela , ne fut jamais pris au piège, car quand quelqu’un venait chez lui en disant : bon rasage gratuit aujourd’hui ! en s’assoyant, le coiffeur lui montrait la pancarte qui dit : demain on rase gratuit....donc tu repasseras...

                la politique et le pouvoir c’est exactement çà.....un piège a cons !!


              • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 11:11

                Buddha

                la politique...le pouvoir...ce ne sont pas fondamentalement des concepts négatifs.
                le problème est plutôt lié à la façon de les utiliser.
                il y a tant d’esprit d’avidité dans l’humain, qu’il fait naître le mensonge, la corruption, la manipulation.
                il serait temps d’élire à la tête d’un pays des sages.
                des hommes (ou des femmes) de parole, respectables, qui redonnent aux mots politique et pouvoir le sens qu’ils méritent.

              • howahkan Buddha Hotah 4 février 2014 13:09
                Olivier : la politique...le pouvoir...ce ne sont pas fondamentalement des concepts négatifs

                pour moi, ici tu penses que la politique et le pouvoir existent de par eux même, ceci n’est pas un fait pour moi , le concept n’existe pas sans les cerveaux qui lui donne existence..la politique et le pouvoir sont des symboles seulement donc pas vrai, pas réel de l’etat d’esprit humain violent qui gagne..pouvoir et politique ne donneront jamais autre chose que ce que tout pouvoir et politique donne depuis 10 000 ans....l’occident a juste vécu une parenthèse tel un accident de parcours après 1945, principalement du au développement mécanique de production..mais là le pouvoir il veut siffler la fin de la partie,retours au pire..

                Olivier : il y a tant d’esprit d’avidité dans l’humain, qu’il fait naître le mensonge, la corruption, la manipulation.

                certes mais quel est la racine de cela ? j’ai mon voyage personnel qui me dit des choses, mais mon voyage ne vaux rien pour les autres....à chacun son fardeaux , pour finir un jours par le poser.

                Olivier : il serait temps d’élire à la tête d’un pays des sages.
                des hommes (ou des femmes) de parole, respectables, qui redonnent aux mots politique et pouvoir le sens qu’ils méritent.

                un sage ne peut être élu car il ne voudra pas de pouvoir, il en connait forcement tout le mal par contre un sage sait dire non a celui qui veut le briser , le manipuler etc dans ce sens dieudonné est une sorte de sage et il est bien seul. dans un monde de sage personne n’a de pouvoir..car il sait que ce sera de toutes façons le mauvais chemin..il n’y a là pas d’espoir et je trouve que c’est bien..la situation humaine est sans espoir là...comprendre la source du problème doit etre le premier pas, je trouve que ceci n’est pas fait

                l’espoir est une dernière tentative d’y croire, avant la seule chose qui reste ensuite, entamer le voyage ou je vais comprendre ce qui se passe..et là oh suprise ça passe par chacun d’entre nous, car nous sommes le système ...

                amicalement smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 13:12

                Buddha

                « le sage ne voudra pas du pouvoir » ?
                c’est ce que tu écris.
                prenons le cas de Stephane Hessel, de Mandela...et d’autres
                ce sont des hommes de pouvoir.
                ils sont bien la preuve que le pouvoir peut être conçu différement.
                la démocratie, c’est l’application par un homme (une femme) voire une femme (un homme) choisi éventuellement au hasard... pour appliquer le programme du peuple.

              • howahkan Buddha Hotah 4 février 2014 13:31

                certes mais le peuple il veut la même chose que la pseudo élite, sauf peu nombreuse exceptions..c’est a dire plus de tout exponentiellement , ...tu as peut être une vision qui est juste et ce serait excessivement bien je te l’accorde , prêt a participer voir plus OK..mais l’histoire montre bien que la parenthèses pseudo démocratique, est une parenthèse..le pouvoir redevient de + en + violent ,de + en + autoritaire sauf là ou existent des « presque sages » qui doivent utiliser les même armes que le pouvoir pour en faire autre chose ....c’est indéniable..mais au dela de tout ceci je voulais juste souligner que cette société est le résultat de ce que nous sommes passivement ou activement , or seul la société serait remise en cause mais jamais l’humain qui la crée, ceci ne me semble pas contenir les graines d’un monde différent, finalement Sarkozy avait bien résumé ceci en parlant de moralisation du capitalisme..on garde la compétition qui élimine qui sera toujours guerre et autre démence et l’appât du gain aussi ,on essaye de faire moins pire si on peut...

                mais c’est pas facile de créer de compétitions partout et de demander au gagnant de s’arrêter..la compétition doit s’arrêter et les racines de cela sont en chacun, un non sujet total pour l’humain aujourd’hui ...pour moi on s’enfonce....ceci peut être faux certes. Ne pas le reconaitre est une erreur, encore une fuite sans comprendre..

                salutations


              • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 13:57

                Buddha

                le peuple ne fait rien que de demander à ce que la démocratie soit respectée.
                que le programme pour lequel il a voté le soit aussi.
                car, au fond, le peuple n’élit pas un président, 
                il choisit un programme.
                si celui qui n’est pas (ou ne veux pas) l’appliquer ne convient pas, 
                on le vire.
                d’une manière ou d’une autre.
                c’est pas plus compliqué.
                « tu crois qu’ils sont plus grands que toi ? erreur, c’est seulement que tu es a genoux ».
                 smiley

              • howahkan Buddha Hotah 4 février 2014 14:24

                Non le peuple et les pseudo élites ne sont pas différents, le bucher des vanités est le lot commun de tous sauf de celui qui réussirait éventuellement à se libérer de ce « moi je » pour qui on est prêt à envahir l’univers ...ces vies aux uns comme aux autres ne contient rien sauf des possessions et la réalisation de leur souhaits, c’est affligeant de banalité par manque de sens..survivre est devenu le sens ainsi que ce que « moi je » veux qui implique d’utiliser les autres comme des objets pour y accéder... .....voila pourquoi on se bats sur l’argent car il donne accès a tout ce que l’on veut dans le superficiel....le mot démocratie est pour moi est un attrape nigauds, comme gauche , droite etc etc comme je dis souvent une de leur première gloire démocratique fut d’assassiner le paisible Socrate, tout en reconnaissant, après coup, s’être trompé..le neo conservatisme est en fait né en Grèce antique avec la naissance de la démocratie , il y a 400 ans avant jc...il est basé sur des rapports de force d’où sortent des vainqueurs ,malheur aux vaincus.....2400 ans de guerres quasi continue prouvent ce fait...

                tout ceci est caduque et de + en + de personnes le voit........on pense la vie alors survivre devient vivre..ceci est vide....comme disait Desproges, c’est mon avis et je le partage...


              • claude-michel claude-michel 4 février 2014 09:53

                Hollande l’illusionniste...plus fort que Majax..nous fait des tours de cartes depuis bientôt deux ans...Arrive à faire disparaître les choses mais ne sait pas les faire revenir... ?
                Le public réclame le retour des objets prêtés a ce tartuffe immédiatement et à être remboursé pour ce spectacle miteux.. !


                • BABAYAYA BABAYAYA 4 février 2014 10:41

                  Bien le bonjour Olivier...

                  Cela va bien faire 2 ans et demie voire plus que je n’ai plus visité ce site et grand merci vous êtes encore là pour vos très utiles piqûres de rappel...
                  bien des changements se sont opérés dans mon entourage quotidien... notament celui d’une réelle et palpable paupérisation... tout devient plus dur, plus cher, et rien n’est fait pour nous en soulager... quant à augmenter la tva (surtout histoire que les moins bien lotis aient encore plus de mal) et les divers impots cela va sans dire que tout lemonde le ressent... 
                  Me situant dans la tranche « vache à lait » (classe moyenne sup, célib pas d’enfant) je sais de quoi je parle, je vis moins bien qu’il y a ne serait que 8 ans en arrière...
                  La seule réelle amélioration est laprise de conscience généralisée que nos élites sont définitivement déconnectées de nous tous qui sommes le socle de leur pouvoir...
                  peut etre va-t-il etre temps un jour de faire quelque chose à ce propos...
                  cordialement à vous...

                  • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 10:54

                    bonjour Babayaya

                    plaisir de vous revoir...
                    comme vous le dites très justement, « La seule réelle amélioration est la prise de conscience généralisée que nos élites sont définitivement déconnectées de nous tous qui sommes le socle de leur pouvoir.. »...
                    et ça, c’est un réel changement...
                    personne de censé ne lit la presse trad, ne regarde la tv, internet est là... les échanges se font, et j’ai bien peur qu’ils (ces élites) n’aient pas encore compris ce profond changement, 
                    leur langue de bois se voit comme le nez au milieu de la figure, 
                    la rue aura peut-être le dernier mot... mais pas la rue que l’on a vu défiler avec crucifix, et bréviaires... smiley


                  • Le printemps arrive Le printemps arrive 4 février 2014 13:27

                    Bien sûr, Olivier, qu’ils ont compris, et leur panique se voit tous les jours dans leurs actes, interventions et lois scélérates qu’ils veulent faire passer.

                    Ils savent que le troupeau ne veut plus se faire accompagner dans le pré, que les moutons ne veulent plus se faire tondre la laine protectrice. Alors leurs chiens de garde aux ordres aboient férocement, mais c’est trop la zizanie pour tout contrôler.

                    A tous, de prendre en main son destin et de ne pas attendre que des êtres désignés (par dieu ou le vote) fassent ce que nous pouvons faire nous-même. La connaissance existe pour ce libérer du joug d’un maître providentiel.
                    Prenons le pouvoir sur nous-même, ne le laissons pas aux auto-proclamés élus.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 13:32

                    le printemps arrive..

                    oui... il arrive en effet.
                     smiley

                  • Castel Castel 4 février 2014 10:43

                    Merci pour votre analyse. N’ayant pas la télé, étant quelque peu désabusé par la politique, je suis vraiment de très loin ses prouesses. Au moins, on sait qu’Hollande est un embobineur. Il utilise son intelligence pour adapter la politique à une politique sans visage. Mettre une photo de lui, avec une expression du visage, c’est le rendre trop humain. Le représenter par une photo toute noire serait beaucoup plus pertinent pour savoir qui il est.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 10:56

                      castel

                      une photo dit pourtant pas mal de chose... je suis heureux d’avoir trouvé celle là... elle en dit plus que n’importe quel article...
                       smiley
                      merci de votre commentaire...

                    • gogoRat gogoRat 4 février 2014 10:48

                       Ok , bien sûr ! ...
                       mais quand commencerons-nous à prendre un poil de hauteur ?
                       Après : le problème, c’est Chirac
                      on a eu : le problème, c’est Sarko
                      et voilà maintenant : le problème, c’est Hollande
                       ... Le prochain (ou la prochaine) aurait-il des chances de devenir La Solution.

                       Quand commencerons nous à nous poser les questions qui s’imposent ?
                       - repenser nos techniques d’évaluation de la « volonté générale »
                       - repenser nos techniques de légitimation des décisions politiques (qui engagent tous les Français ! )


                      • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 10:57

                        gogoRat

                        la France a soif d’un vrai changement, elle a envie de vivre une vrai démocratie...
                        et les bonnes idées finissent toujours par gagner.

                      • Frabri 4 février 2014 10:49

                        Seul le Père Éternel ne change pas. Dieu merci


                        • gogoRat gogoRat 4 février 2014 11:01

                          Concernant le deal du patron des patrons
                          ( « création d’un million d’emplois à condition d’une baisse de 100 milliards d’euros des charges des entreprises. »)
                           cf ma précédente remarque :

                           Pour le même prix l’Etat pourrait donner directement plus de 5 ans de salaire (à hauteur d’un peu mieux que le Smic) à un million de Français sans ressources !
                           Pas sûr que les « emplois » (y compris si CDI) promis par Gattaz dureraient en fait plus de 5 ans (pas besoin de détailler ici les astuces ...).
                           Est-ce que la rentabilité de cette dépense serait forcément moindre ? - Là aussi rien n’est moins sûr ! ...


                          • mario mario 4 février 2014 11:07

                            Bonjour Olivier,

                            Hollande est une couille molle ( ? ) Martine Aubry .

                            non mais vous le voyait président ....( ? ) Laurent Fabus.

                            dites moi une seule chose que Hollande a fait en 30 ans de vie politique...( ? )

                            Ségolène Royal.

                            etc...

                            prochaines élections, il faut écouter grandement l’entourage de l’enfumeur !


                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 11:14

                              mario

                              pas sur, 
                              ce serait intéressant qu’un psy se penche sur son cas.
                              un ami m’a fait parvenir « son tableau de chasse féminin », et celui de quelques autres... c’est gratiné.... mais je ne m’en servirais pas, c’est du domaine de la presse de caniveau.

                            • César Castique César Castique 4 février 2014 11:16

                              « Lui qui avait martelé « le changement, c’est maintenant », n’arrête pas de changer. »


                              C’est pas lui ! C’est une boîte de com’ qui avait inventé le slogan, et le staff flambyen a trouvé que ça faisait bien dans une campagne, accompagné de la superposition de deux demi-quenelles qui a fait rire la planète entière. Au dépens de la gauche la plus intelligente du monde.

                              « Il voulait renégocier le traité européen…il a vite changé d’avis. »

                              Mais il a pas changé d’avis smiley C’était de la pure propagande de la part d’un type qui savait que ses vingt-six partenaires n’en avaient rien à foutre des états d’âme d’une partie de la France.

                              « Il avait affirmé que pour cette renégociation : « j’aurais à en convaincre la chancelière, mais je ne serai pas seul : les chefs de gouvernements, même conservateurs, partagent sans le dire notre position »… on sait maintenant ce qu’il en a été. »

                              Mais non, on sait maintenant - mais il suffisait d’être lucide pour le savoir « à chaud » - ce qu’il en était alors... Quelle naïveté !

                              • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 11:23

                                cesar castique

                                ce n’est pas un cas isolé,
                                tout le monde se doute que les slogans des uns et des autres ne sont pas nés dans la tête du candidat...
                                travailler plus pour gagner plus... ça vous dit quelque chose ?
                                ce sont toujours des « agences de com » qui « brainstroment » la dessus... par contre c’est bien le candidat qui choisit. et qui a donc la responsabilité du message.
                                ne reportez pas la faute ailleurs !
                                le traité européen, je crois au contraire qu’il pensait pouvoir le renégocier... sauf qu’il a changé d’avis...
                                qu’il ait trompé tout le monde, y compris sa compagne, personne n’en doute plus...
                                mais la colère monte (pas celle qu’on a vu défiler dimanche) et les citoyens pourraient bien être tenté de le lui faire comprendre assez vite.

                              • César Castique César Castique 4 février 2014 11:55

                                « ..mais la colère monte (pas celle qu’on a vu défiler dimanche)... »


                                Pourquoi celle-là, c’est de la merde ?

                              • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 13:05

                                cesar

                                de la merde ?
                                je n’en sais rien.
                                mais nous sommes (jusqu’à présent) dans une république laique.
                                vous devriez y réfléchir à deux fois.
                                de l’autre coté de la méditerranée, on sait aujourd’hui comment finissent les religieux qui tentent de prendre le pouvoir.
                                je respecte les religions, les croyances, au nom de la liberté de croire (ou pas) mais la religion n’a rien à faire dans le domaine citoyen.
                                on en reparle.
                                 smiley

                              • César Castique César Castique 4 février 2014 16:01

                                « de l’autre coté de la méditerranée, on sait aujourd’hui comment finissent les religieux qui tentent de prendre le pouvoir... »


                                Ah parce que c’est fini ? Vous m’en direz tant smiley

                                Ca ne m’étonne plus que vous ayez cru aux promesses de Hollande...

                                P.S. - Je ne vois pas en France de religieux qui prétendent s’emparer du pouvoir...

                              • spartacus spartacus 4 février 2014 11:20

                                Qu’est ce que vous racontez !

                                -La finance a été vaincue en 18 mois !. 
                                Comme vous pouvez le constater, la finance n’investi plus du tout en France !.
                                C’est même un cas unique dans le monde occidental.
                                Les socialos ont vaincu les vils actionnaires Français ! Il n’en reste presque plus !

                                Les socialos ont vaincu la mondialisation en 18 mois ! !
                                Nous allons rester les seuls et pourront garder notre chômage de masse rien qu’a nous ! 
                                Allemagne, Irlande et Autriche croissance de 1,7% prévue en 2014.
                                Reprise en Italie et Espagne.
                                Royaume-Uni, prévision de croissance de plus de 2%.
                                Indonésie, Colombie et Pérou croissance attendue entre 4 et 6%.


                                Nous allons aussi réussir la décroissance bien socialo-ecolo ! N’est ce pas formidable ?
                                L’indice PMI Markit  indique que quatre des cinq composantes de l’indice sont en recul, dont commandes et emploi en chute libre ! Nous avons le pire d’europe !
                                Tous sont supérieur à 50 quand celui de la France stagne à 47. Même la Grèce (49) a un meilleur indice PMI que la France !


                                Le monde est plus moral. Le socialisme a vaincu partout. 
                                Toutes les mairies, les conseils régionaux, les associations, les services publics, les syndicats, sont de gauche, les juges, l’AFP et France télévision.
                                Notre pays est devenu le centre du monde moral. Les bobos donneurs de leçons ont tous un compte en Suisse comme Gérard Miller, Picoli, Moreau, Cahuzac !
                                Le comité d’étique est tellement étique qu’au lieu d’un renouvellement de 9 membres, on en a ajouté 22 de gauche pour que l’éthique soit bien de gauche.
                                Le droit moral a pris le dessus. Un humoriste douteux est jugé en 1 jour par un tribunal d’exeption, comme sous Staline. 
                                Tu injurie ? 
                                On t’envoie le Fisc ! Sans que cela n’émeuve personne qu’il n’y a aucun rapport entre un délit fiscal et un délit d’opinion.

                                Le donne la parole au peuple. Il a maintenant son mot a dire 
                                Un problème ? Une commission sans les concernés. 
                                Des commissions sur le chômage sans chromeurs indemnisé représenté.
                                Des commissions sur la retraite sans retraités concernés.
                                Des commission sur la démocratie avec uniquement l’élite représentée. 
                                Des syndicats représentatifs sans adhérents.

                                Le socialisme a vaincu ! Nous y sommes vous nagez tous dans le bonheur !

                                • olivier cabanel olivier cabanel 4 février 2014 11:27

                                  spartacus

                                  vous avez tout faux, et manifestement, vous n’êtes pas bien renseigné.
                                  le tableau idyllique que vous nous brossez du reste de l’europe mérite un éclaircissement.
                                  pourquoi ne rien dire sur l’énorme dette cachée de l’allemagne ?

                                  « La vérité », titre le Handelsblatt, qui coupe court à la présumée parcimonie de l’Etat allemand, des chiffres faramineux à l’appui. Officiellement, la dette allemande en 2011 est de 2 000 milliards d’euros. Mais ce n’est qu’une demi-vérité, car la majeure partie des dépenses prévues pour les retraités, les malades et les personnes dépendantes ne sont pas inclues dans le calcul.

                                   

                                  D’après des nouveaux chiffres, la véritable dette se chiffre en 5 000 milliards d’euros supplémentaires. L’Allemagne serait donc endettée à hauteur de 185 % de son produit intérieur brut, et non pas 83 % comme officiellement annoncé.

                                  Par comparaison, la dette grecque devrait être de 186% du PIB en 2012, et la dette italienne est actuellement de 120%. Le seuil critique au-delà duquel la dette écrase la croissance est de 90%. Depuis son arrivée au pouvoir en 2005, Angela Merkel, "a créé autant de nouvelles dettes que tous les chanceliers des quatre dernières décennies réunis", remarque l’économiste en chef du quotidien économique.

                                  voulez vous que je vous parle aussi de la réelle situation anglaise ?

                                  espagnole ? italienne ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès