Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le changement, façon Sarközi

Le changement, façon Sarközi

Alors que pour la énième fois Nicolas Sarközi affirme qu’il a changé, une chose est sure, beaucoup de choses ont changé autour de lui… D’abord il est pour la première fois le candidat de l’opposition, mais aussi pour la première fois s’est fait jour dans son propre camp une véritable opposition qui indique clairement que son challenge, celui d’être le candidat de son parti en 2017, est tout, sauf gagné d’avance.

En effet, dans le camp de la droite, il y a du monde : entre Alain Juppé qui s’est récemment fait huer dans sa propre ville par les partisans de Sarközi, sous les yeux amusés de ce dernier, et Bruno Le Maire, en passant par Hervé Mariton, sans oublier Copé en embuscade, et de quelques autres, sous les yeux attentifs des militants de l’UDI, et du Modem, la partie est loin d’être gagnée.

Son score, étriqué pour les uns, voire décevant pour les autres (64,5%) du 30 novembre 2014, loin des attentes du vainqueur, ne va rien arranger. lien

Bruno Le Maire avec ses 30% n’a pas à rougir, et il est probable qu’il va subir les avances du nouveau président…mais aura-t-il envie d’y succomber, ou va-t-il se rapprocher de Juppé, alors qu’une partie du mouvement clame « le renouveau, c’est Bruno  » ? lien

En tout cas, après la 1ère entrevue, le challengeur a clairement fait comprendre au nouveau président de l’UMP qu’il entendait garder sa liberté en dehors de tout organigramme. lien

Alors, Sarközi fait feu de tout bois pour se mettre dans la poche Bruno Le Maire, lui proposant des missions de prestige, mais l’intéressé à fait savoir qu’il entendait garder sa liberté, et pourrait bien se décider à être candidat à la primaire. lien

Les sondages ne font pas tout, mais tout de même, quand on sait que dans l’hypothèse d’un second tour face au front national, les sondés ont clairement choisi, pour faire gagner la droite, Alain Juppé comme meilleur candidat, on peut s'interroger sur la conviction du nouveau président de l'UMP, que c'est lui qui portera les couleurs de son parti à la présidentielle.

Au-delà des luttes de personne, c’est un combat idéologique qui est engagé, et toute la question est de savoir comment les candidats à l’élection présidentielle du camp de la droite se positionneront par rapport à l’idéologie du Front National.

Il y aura fatalement une partie de la provisoire UMP qui tentera, sous la houlette sarköziste, de se « front-nationaliser » et une autre partie qui tirera le parti vers le centre, ce qui conduira éventuellement à l’éclatement du parti.

Même si officiellement, Sarközi tient un discours de rassembleur, il est évident qu’il tentera de pousser son parti vers l’extrémisme de droite, comme on l’a vu lors du meeting récent, où sous la pression des « anti mariage pour tous », il a donné des gages à ce mouvement. lien

Sarközi, dès son élection a la tête du parti, a tenté de piéger Fillon et Juppé, en proposant de se mettre sous le conseil d’une poignée d’anciens premiers ministres, dont il assure qu’il en serait l’oreille attentive… mais le piège n’aura pas tenu longtemps, puisque Fillon a fait savoir le 1 décembre, qu’il ne donnait pas une suite favorable à cette proposition, et Juppé réserve sa réponse définitive. lien

Pour l’instant le seul à avoir accepté de participer à ce comité d’anciens premiers ministres est Dominique de Villepin, celui là même qui devait finir sa carrière sur un croc de boucher…et on attend la réponse d’Edouard Balladur, de Jacques Chirac, et de Jean-Pierre Raffarin.

Ensuite, la question la plus délicate à trancher se porte sur les primaires.

Seront-elles ouvertes, donnant la possibilité à tous les sympathisants de droite et du centre, soit 2 ou 3 millions, de choisir leur candidat, ou fermées, ne prenant en compte que l’avis des militants de l’UMP ? lien

Au début du mois d’octobre, Sarközi avait promis qu’elles seraient ouvertes, mais on sait la fragilité des promesses politiques. lien

Dans le premier cas, il y a de fortes probabilités que Jupé sera désigné…et dans le second, ce sera Sarközi.

Or, si ce dernier choisit finalement des élections primaires fermées, il aura certainement l’investiture, mais ça fragilisera sa crédibilité… et s’il choisit des « primaires » ouvertes, il court le risque de ne pas être le candidat choisi.

Même s’il est vrai que, dans l’hypothèse d’un second tour ou la gauche serait absente, certains sont convaincus que dans le cas de figure opposant Sarközi à la présidente du FN, certains à gauche seraient tentés de faire élire l’extrême droite, il n’en reste pas moins que dans la seconde hypothèse d’un duel Marine Le Pen, et Alain Juppé, ce dernier l’emporterait avec les voix de gauche. lien

Mais la lecture dans le marc de café a ses limites et d’ici 2017, les nombreuses casseroles que trimballent le nouveau président de la provisoire UMP, pourraient finalement éclore en fleurs judiciaires de mauvais aloi pour le futur candidat…à condition que la justice se décide enfin à passer.

On dénombre au moins 9 affaires qui menacent la sérénité du nouveau président de l’UMP.

De l’affaire des contrats passés entre la France et la Kazakhstan (la vente de 45 hélicoptères pour laquelle Sarközi aurait fait pression sur le Sénat Belge), à celle des comptes de campagne de 2012 (dont Sarközi aurait du être le seul concerné, au lieu de laisser l’UMP régler la facture), en passant par l’affaire des écoutes, (la cour d’appel de Paris à suspendu l’enquête, mais Sarközi reste mis en examen), l’affaire Bygmalion, (qui concerne en priorité Copé, mais n’épargne pas Sarközi), celle des sondages de l’Elysée, (éventuels faits de favoritisme, détournement de fonds publics, complicité, recel), l’affaire Karachi,(financement de la campagne de Balladur en 1995 par le biais de rétro-commissions présumées), celle de la Libye, (Kadhafi aurait financé la campagne présidentielle de 2007 de Sarközi), l’affaire Lagarde-Tapie, (dans laquelle Tapie aurait été « favorisé  »), et celle des voyages d’affaire suspects, ce serait troublant si rien n’aboutissait avant 2017. lien

En tout cas, l’un des rares à se féliciter de ces péripéties s’appelle François Hollande, découvrant qu’il est agréable de ne plus être pour quelques temps l’inconditionnelle cible des médias.

Quant à Marine Le Pen, élu triomphalement à la tête de son parti avec un score de potentat africain, vu qu’elle était la seule à se présenter, elle doit méditer cette phrase de Corneille : « à vaincre sans périls, on triomphe sans gloire  ».

Et comme dit mon vieil ami africain : « il est plus facile de déplacer un fleuve que de changer son caractère ».

L’image illustrant l’article est de Joe Cummings

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Sarközi et Guéant sur la sellette

Kadhafi, le retour

Affaire Kadhafi, la note risque d’être Saleh

Vers un dénouement du Karachigate

Les dessous sales du Karachigate

Le maillon faible du Karachi-gate

Panique à l’Elysée

Aux armes, etc…

L’alibi de Kadhafi

A lire aussi  : le travail de l’ombre de Claude Guéant en Libye

Le dossier complet sur les 10 mois d’enquête menés par Médiapart est sur ce lien.

Un blog intéressant à visiter : désintox.blog.libération


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • diogène diogène 2 décembre 2014 10:01

    «  L’image illustrant l’article est de Joe Cummings »


    quelle image ?

    • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 11:02

      diiogène

      oui, je ne comprend pas, j’avais pourtant proposé une caricature assez réussie... mais apparemment il y a eu un problème ?
      désolé
      voila le lien

    • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 11:03

      non Martin, j’avais bien proposé une caricature, mais apparemment elle n’est pas passée.


    • diogène diogène 2 décembre 2014 14:24

      14:20 fiat lux


    • jocelyne 2 décembre 2014 10:28

      Bonjour Olivier, tant que les paroles d’un politique prononcées en meeting ne seront pas intégrées dans un contrat, cela continuera ainsi.


      • Txotxock Txotxock 2 décembre 2014 10:29

        Berlusconi avait fait le coup du contrat, on en sait le résultat. Parlons plutôt de mandats révocables.


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 11:03

        jocelyne

        100% d’accord !
        merci

      • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 11:05

        Txotxock

        il suffirait de désigner une autorité indépendante et juridique qui soit capable de destituer un président lorsqu’il ne tient pas parole...
        une sorte d’empeachment à la française...

      • asterix asterix 2 décembre 2014 19:23

        Pour moi, le scénario le plus plausible est l’implosion de l’UMP. Sarko sera le Président-candidat du rassemblement Sarko et va se faire balsiner au premier tour. Juppé et compagnie vont se repositionner au centre et c’est celui-ci, quel que soit le candidat ( Juppé, Le Maire, Bayrou ? ) qui terminera second au premier tour.
        Ensuite, le principe républicain jouera.
        Si par miracle, Sarko passe devant, la France aura une Présidente...
        Quel que soit le cas d’école, le nabot est foutu.


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 19:29

        astérix

        oui, le nabot est foutu, mais dans le scénario proposé, si la France hérite de cette présidente, la France aussi.
         smiley

      • lloreen 2 décembre 2014 10:42

        Le vrai visage de Sarközy de Nagy-Bocsa.

        http://www.youtube.com/watch?v=KcSPZN-Ikn8


        • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 11:06

          lloreen

          super !
          quel régal !
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 19:26

          Constant

          oui, je me suis fais la même réflexion... des produits dopants peut-être ?
           smiley

        • GrandGuignol GrandGuignol 3 décembre 2014 18:22

          Ou la Folie plus simplement....La Folie des grandeurs !


        • fred.foyn Le p’tit Charles 2 décembre 2014 11:00

          100.000 voix sur 260.000 inscrits.. ?

          C’est loin d’être un triomphe il me semble... ?
          Pour moi il ne sera pas candidat en 2017...il se refait la cerise a la tête du parti..en prenant au passage quelques biftons pour sa retraite prochaine.. !

          • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 11:10

            au p’tit charles

            si sarközi choisit une primaire ouverte, en effet il y a de fortes probabilités qu’il ne soit pas choisi...
            mais le fera-t-il ? j’ai quelques doutes !
             smiley

          • bernard bernard 2 décembre 2014 18:04

            Bonsoir Olivier,

            « si sarközi choisit une primaire ouverte, en effet il y a de fortes probabilités qu’il ne soit pas choisi... »(sic)

            Je pense au contraire que si la primaire est ouverte, il a toute les chances d’être choisi.
            Plus il y aura de candidats, plus les voix des électeurs vont se diluer sur leur « champion respectif ». 
            Or, le minus dispose d’un noyau(très dur et surtout très c..) de fidèle. On vient de s’en apercevoir ! 
            Je pense donc qu’il a tout intérêt à ce qu’il y ait le plus de candidats possible à cette primaire.

            Il ne reste que la justice pour le stopper !
            Et c’est pas gagné !

            Mais ce n’est que mon avis !




          • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 18:16

            bonsoir Bernard

            oui, ça tient aussi...
            mais je ne suis pas sur qu’il y ait pléthore de candidats ?
            tu devrais lire le commentaire de Fergus pour découvrir que l’affaire semble mal engagée pour lui... mais on verra bien. 

          • bernard bernard 2 décembre 2014 18:44

            J’ai lu le commentaire de Fergus et l’approuve entièrement...
            Mais pour la primaire, je reste persuadé que plus il y aura de candidats et plus il aura de chance.

            Les candidats officieux :
            Juppé, Fillon, Le Maire... 
            En embuscade Bertrand
            Et l’officiel Sarko, donc 5 candidats ...
            Ça commence à faire beaucoup !

            Enfin, je trouve !

             smiley

          • Spartacus Spartacus 2 décembre 2014 11:03

            Les « affaires » contre Sarkozi sont un peu « bidonnées » et a forcé d’en avoir ajouté plein la barque ça va revenir en boomerang aux auteurs, toujours les 3 mêmes cocos. 


            Les 2 journalistes du « Monde », L’Homme et Davet, les baveux aux source limitées de l’Elysée. Médiapart et son journaliste très « neutre » le frère de l’ancien ministre Peillon, Antoine Peillon.
            Il faut dire que le journalisme d’investigation gauchiste sur les affaires revient pour « Le Monde » et« Médiapart », à allez chouiner au cabinet noir du parano de l’Elysée des informations distillées à charges. 

            Entre « Le Monde » journal ultra-subventionné gauchiste aux ordres d’un certain Pigache, faisant du lobby pour la culture de l« endettement d’état et de l’autre dirigeant d’une banque spécialisée en endettement d’état (Lazard Frères)....

            Journal qui curieusement met en pâture en 1ere page matin, midi et soir les vils capitalistes qui choisissent l’exil fiscal et dispose d’un propriétaire (Pigache) dirigeant d’une banque Lazard aux Bermudes.......Et »Médiapart« aux ordres d’un certain Plenel, Ex-bolchévique qui se faisait appeler »rouge avant et spécailiste de la désinformation, qui a obtenu une exception fiscale ubuesque ayant disposé d’une loi rien que pour lui, exceptionnellement « rétroactive qui lui a fait sauter un redressement fiscal déposée par un certain président Hollande, qui lui même a écrit un livre avec ce Plenel.....

            Affaire France et la Kazakhstan Source piochée au cabinet noir anti-Sarkozi par les zozos des journaliste appointés Monde L’Homme et Davet.

            Affaire comptes de campagne de 2012 Source piochée par le cabinet noir anti-Sarkozi par les zozos du Monde L’Homme et Davet.

            Affaire des écoutes, commanditées par une juge Syndicat de la Magistrature dans une unités spéciale de L’Elysée décrétée par Hollande. Syndicat ayant publiquement affiché qu’il ciblait des personnalités.

            L’affaire Bygmalion, Trouvée par les écoutes de tous les dirigeants de l’opposition par le cabinet noir (Coppé). Infos sorties par »France Info"Source piochée par le cabinet noir anti-Sarkozi par les zozos du Monde L’Homme et Davet. 

            Sondages de l’Elysée,Source piochée au cabinet noir anti-Sarkozi par les zozos du Monde L’Homme et Davet.

            L’affaire Karachi,, celle de la LibyeSource piochée par le cabinet noir anti-Sarkozi par les zozos du Monde. 

            L’affaire Lagarde-Tapie, Engendrée par le syndicat de la magistrature. Syndicat de la promotion de la justice de gauche.....

            En fait, ces affaires renforcent l’idée que les libertés individuelles sont menacées, que les gauchistes utilisent l’appareil d’état pour neutraliser les opposants et que la dictature qui ne dit pas son nom est en place.... 

            La persécution, la stigmatisation organisée des catégories sociales qui ne vottent pas à gauche sont réalité. Poussées à quitter le pays pour ne laisser que de fonctionnaires et des entrepreneurs de collusion avec l’état.

            La vraie république Bananière c’est maintenant

            • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 11:09

              spartacus

              vous avez l’art et la manière de noyer le poisson.
              faire du soupçonné un martyre est désopilant.
              heureusement, il semble que les juges aient des dossiers un peu plus solides que vos élucubrations.
               smiley

            • Pyrathome Pyrathome 2 décembre 2014 14:56

              Il est bien mal en point l’idiot inutile, là, pour en arriver à se saouler de carabistouilles victimaires aussi grotesques...
              On sent vraiment la fin et la débâcle.....
              Son ex idole va lui faire exploser ses anciens potes de beuverie, UMP va changer de nom et s’appeler Waterloo, Naboléon va pas tenir 100 jours.....


            • Trelawney Trelawney 2 décembre 2014 15:18

              Affaire France et la Kazakhstan. Si vous voulez parler de l’affaire des sous-marins, des rétros commissions et du financement de la campagne Balladur, il s’agit du Pakistan. C’est quand même une affaire qui a fait 20 morts. Les 14 morts de l’attentat, ainsi qu’un commercial de la DCNI qui se serait suicidé en se jetant de la fenêtre de sa chambre d’hôtel, mais dont on a retrouvé le corps à plus de 10 mètres de la façade (il aurait dû faire les jeux olympiques celui-là), ainsi que 3 membres du gouvernement pakistanais. Dans les notes du procès, Philippe Léotard (ministre de la Défense de l’époque) considère la piste Al-Qaida comme « peu probable » et penche plutôt pour « une vengeance de personnes n’ayant pas touché leur part de commissions »[.

              Le procès de Ziad Takieddine, Thierry Gaubert, Nicolas Bazire, Abdul Rahmam Al-Assir, Renaud Donnedieu de Vabres et Dominique Castellan au Tribunal correctionnel de Paris aura lieu en 2015.

              Balladur et Sarkozy ne risquent rien, à moins qu’une des personnes citées plus haut décide de l’ouvrir.

               

              Affaire comptes de campagne de 2012

              C’est à joindre avec l’affaire Bygmalion. Sarkozy pense régler le problème en liquidant l’UMP et en créant un nouveau parti politique.

               

              Affaire des écoutes, commanditées par une juge Syndicat de la Magistrature dans une unité spéciale de L’Elysée décrétée par Hollande. Syndicat ayant publiquement affiché qu’il ciblait des personnalités.

              C’est le juge Gentil qui est à l’origine de cette affaire et in n’est pas syndiqué. De plus il a recommencé ses conneries sur d’autres avocats à Lille et cette fois risque de morfler grave. Bon débarras !

              Avec toutes les casseroles que se trimballe Sarkozy est-ce que l’Elysée a vraiment besoin d’un cabinet noir ? Ce serait plutôt à Sarkozy de se trouver un « Mr propre »

               

              L’affaire Bygmalion, cf. les comptes de campagne 2012

               

              Sondages de l’Elysée C’est le plus gros problème de Sarkozy. En droit privé on appelle cela « abus de biens sociaux ». Pour Sarkozy c’est piquer dans les caisses de l’état pour rémunérer à titre privé un conseiller (Buisson). Des faux sondages ou un emploi fictif.

               

              L’affaire Karachi, voir plus haut et rien à voir avec celle de la Libye. Pour cette dernière, pas de preuve pas de témoins et vu le problème en Lybie, pas prêt d’en trouver.  

               

              L’affaire Lagarde-Tapie, Sarkozy n’est pas directement concerné, De plus Lagarde va sauver sa tête et c’est Tapie qui va morfler le rapport d’enquête de police conclu que : « les faits ayant pu être établis par les investigations ne permettent pas de donner crédit à la thèse de M. Tapie et aux conclusions des arbitres » et que « M. Tapie et son conseil ont produit des attestations qui s’avèrent inexactes, voire mensongères » et que « Le raisonnement des arbitres reposait sur des documents non conformes à la réalité » Et un costume Adidas pour Tapie !

               

              Monsieur Spartacus,

              Tout le monde sait que chez les sympathisants sarkoziste comprendre un ordre c’est déjà de la désobéissance, mais essayez d’avoir un minimum d’esprit critique vous sera très salutaire.


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 15:53

              Pyra

              cent jours... oui, mais pas un de plus.
              quand au nom du parti, les possibilités sont nombreuses.
              il pourrait choisir PMU, (parti mal uni)... mais laissons lui le choix.
               smiley

            • Redj Redj 2 décembre 2014 17:28

              C’est bien, Spartacus tombe le masque, ce n’est pas un libéral comme il aime se définir, ce n’est qu’un vulgaire conservateur comme l’est Sarkosy.


            • Spartacus Spartacus 2 décembre 2014 23:31

              @Trelayney


              Vous n’avez pas compris que je n’ai rien a foutre de Sarkosy ?

              Par contre s’il tombe pour des raisons arrangées, il n’y aura plus de contre pouvoir à la dictature gauchiste. 

              C’est la dictature qui se met en place. Tous les jours les atteintes aux libertés individuelles se mettent en place. En Allemagne, ils n’ont pas vu arriver Hitler..

              La semaine dernière une loi est passée. Maintenant l’état a le droit d’interdire de quitter le territoire. Pour l’instant l’excuse serait que qulqu’un irait rejoindre des groupe terroriste. Maintenant les gauchistes peuvent mettre en interdiction de territoire sous un prétexe fabriqué comme coupable « d’entreprise terroriste individuelle »....Ce sera donc a celui qui sera emprisonné au goulag de prouver qu’il n’est un potentiel terroriste. 

              Ce qui me choque c’est l’atteinte aux libertés individuelles et le harcèlement à charge dont est victime Sarkosy et la dictature gauchiste qui se met en place.

              La mise sous écoute de personnalités d’opposition.
              La mise en place d’une juridiction d’exception contrôlée par Taubira.
              Un Dieudonné à qui on reproche des provocations, qui devrait être examiné par une juridiction civile, et on lui envoie le fisc....
              L’utilisation a des fins politiques d’association financées par l’état, remplie de politiciens qui n’ont d’autre buts que de poursuivre les opposants politiques, par la morale ou la persécution fiscale comme Anticor ou SOS Racisme.

              La mainmise sur les écoles de la république d’un endoctrinement Gauchiste. 
              La persécution des opposants libéraux dans les écoles d’administration, comme l’ENA l’école de la Magistrature ou l’école de Journalisme.

              De services publics qui passent leur temps a démolir les prérogatives de libertés.

              @Redj
              Je défend la liberté, pour n’importe qui, pour Sarkozy, j’estime que les dés sont pipés et qu’il est victime de manipulation d’état.

              Ça ne fait pas de moi un Sarkozyste, même si je ne hurle pas dans le mimétisme des masses incultes manipulées qui ont reproché jusqu’au paroxysme de la débilité à Sarkosy d’aller au Fouquet’s. 

              Je vous dis que Hollande est un manipulateur dictateur, et que ce type sous ses airs de prof de Math est capable du pire.....
              Je n’oublie pas que Hollande, cette pourriture de personnage a fait écrire par Berkoff un faux livre d’un sympathisant de droite pour déstabiliser l’opposition à l’époque.......Et que ces affaires sont construites et relèvent de la manipulation des masses dont vous faites partie .....

            • Aristoto Aristoto 3 décembre 2014 02:54

              tout t à fait Spatacus !!

              Les détracteurs de Sarkozy sont du meme moule !! seulement lui assume pleinement sa perfidie et son statut de mafieux !! Une vrai Racaille !!!

              Par contre tous les autres, comptez pas trop dessus pour changer quoi que se soit !!!

              TOUS A LA GUILLOTINE !!!!! Y EN A MARRE !!!


            • Redj Redj 3 décembre 2014 18:09

              Aaaaah oui, la victime la persécution tout ça...

              Vous n’êtes peut-être pas au courant, mais l’affaire Bygmalion est bien réelle, comme les soupçons dans les autres affaires...

              Quant au cabinet noir, ça me fait bien marrer. Comme si chaque président n’en n’avait pas un. Vous ne pensez pas que Sarkosy en avait lui aussi ?

              Vous prêtez énormement de chose à Hollande, qu’on pourrait également reprocher à Sarkosy du temps de son quinquennat. Sur le coup de la dictature en revanche, je pourrais être presque d’accord, mais moi j’y inclus aussi les manières de Sarkosy.


              Et que ces affaires sont construites et relèvent de la manipulation des masses dont vous faites partie .....

              C’est bien, on sait, il n’y a que vous de lucide, les autres, la masse, ce ne sont que des cons.


            • Spartacus Spartacus 3 décembre 2014 20:48

              @redj

              Dans l’atteinte aux libertés Hollande a fait plus en 2 ans que tous les présidents depuis De Gaules.

              Jamais les individus n’ont étés aussi contrôlés.
              Jamais les individus, des catégories sociales n’ont étés aussi ostracisés.
              Jamais un tel fossé qui ne c’est creusé entre le peuple et les élites.
              Jamais la société civile n’a été aussi peu représentée.
              Jamais nous n’avons perdu en si peu de temps autans de libertés, économiques, sociales.

              Jamais !

            • GrandGuignol GrandGuignol 3 décembre 2014 23:54

              Spartacus,

              « Dans l’atteinte aux libertés Hollande a fait plus en 2 ans que tous les présidents depuis De Gaules.

              Jamais les individus n’ont étés aussi contrôlés.
              Jamais les individus, des catégories sociales n’ont étés aussi ostracisés.
              Jamais un tel fossé qui ne c’est creusé entre le peuple et les élites.
              Jamais la société civile n’a été aussi peu représentée.

              Jamais nous n’avons perdu en si peu de temps autans de libertés, économiques, sociales.

              Jamais ! »

              Pour une fois je suis partiellement d’accord avec vous ! smiley

              Je dirais plutôt :

              Dans l’atteinte aux libertés Sarközy et Hollande ont fait plus en 9 ans que tous les présidents depuis De Gaules.

              Hollande ne fait que suivre, avec enthousiasme, le chemin tracé par Sarközy depuis que celui ci nous a embarqué de force (les français avaient voté Non) dans l’arche de l’Union Européenne et dans la réintégration de la France dans le commandement militaire intégré de l’OTAN...


            • GrandGuignol GrandGuignol 4 décembre 2014 12:22

              «  »ont fait plus en 9 ans que tous les présidents«  »..........Depuis 7 et demi pardon...


            • Spartacus Spartacus 4 décembre 2014 13:47

              Si vous voulez associer Sarkozy aux pertes de libertés, pourquoi pas.


              Mais Hollande ajoute l’excuse « morale » systémique pour tous les jours créer des attentats aux libertés. Cela a créé un effet levier effrayant, dans la dictature de l’élite étatiste.

            • GrandGuignol GrandGuignol 4 décembre 2014 19:59

              Oui effectivement... la dictature prend des allures alarmantes sous ce gouvernement Hollande.


            • mario mario 2 décembre 2014 11:52

              Bonjour Olivier,
              vos calcul pour 2017 sont hasardeux parce que il ne prennent pas en compte la dégradation sociale prévue entre 2015/2017.
              encore une fois, il n’y aura pas de 2017 mais bien avant . Hollande va tomber en dessous des 10 % de satisfait et se posera la question de sa légitimité a gouverner la France . deja c’est le cirque le plus total. les patrons manifestent ( ! ) et E.Macron vient de declarer (le point) «  »le pacte de responsabilité est un échec«  » !
              quand a Sarkosy , il dispute le titre d’homme de gauche... a Hollande .


              • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 13:16

                mario

                c’est pas faux...
                la dégradation sociale que vous évoquez est en chute libre, mais le plus grave c’est qu’elle perdure, elle n’est pas née en 2012... elle est bien antérieure, et pour l’instant, je ne vois pas chez les français les signes d’un énervement, d’une prise de conscience...
                on a vu les bonnets rouges a l’oeuvre... les anti-mariage pour tous... voire les patrons...
                l’affaire de l’appartement rénové du leader syndical ne fait rien pour arranger les choses.
                bien sur, il y a la poussée environnementaliste avec nddl, sievens, et les réformes grenobloises, mais c’est un peu court pour mettre tout un peuple dans la rue, même si hollande atteint bientot les 10% de satisfaits...
                il existe un point de rupture.
                pour l’instant, ceux qui n’ont pas grand chose s’accrochent à ce « pas grand chose »
                ceux qui n’ont plus rien sont fatalistes, et ceux qui sont repus digèrent en paix.
                alors ? un réveil ? faut voir... mais si c’est pour aller dans les bras du FN... à quoi bon ?

              • Tall 2 décembre 2014 13:43

                si c’est pour aller dans les bras du FN... à quoi bon ?


                Salut Cabanel

                C’est l’histoire d’une souris qui est tombée dans un bidon de lait ... alors elle remue ses petites pattes pour s’en sortir, mais rien à faire ... les parois métalliques sont trop hautes et glissantes... aucun espoir ...
                Seulement voilà, pas intello pour un sou, notre petite souris, continue quand même de remuer ses petites pattes encore et encore et encore ... jusqu’au moment où le lait a commencé à tourner en beurre !
                Et là, elle a pu se sauver ... sans rien comprendre à ce qu’elle a fait ... sauf qu’elle a bougé.






              • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 16:04

                bonjour Tall

                jolie fable...
                elle me rappelle celle de l’âne tombé dans un puits...
                ne voyant pas de solution pour le sauver, son maître préfère l’enterrer pour abréger ses souffrances, et jette des pelletées de terre sur la pauvre bête.
                ce dernier, profite du niveau de la terre qui monte pour finalement se sauver.
                 smiley

              • Tall 2 décembre 2014 17:58
                la politique peut se jouer comme au billard... en passant par la bande
                le FN pour sortir de l’UE .... et le FG après... par exemple ...

                en tout cas, dans l’UE, je ne vois aucune solution

              • olivier cabanel olivier cabanel 2 décembre 2014 18:13

                Tall

                dans l’UE actuelle, je ne vois non plus aucune solution.
                il faudrait qu’elle change, et ne soit plus celle des lobbys et des banquiers.
                et là, c’est pas gagné.
                quand au scénario « billard », je vois assez mal comment on pourrait passer de la case FN pour en arriver au FDG ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès