Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Politique > Le changement immobile

Le changement immobile

9 mois après l’élection présidentielle, l’accouchement du changement met du temps à se produire.

Les français s’impatientent, et comment ne pas les comprendre ?

S’il est louable de défendre « le mariage pour tous », il est temps de s’interroger sur les priorités mises en place par ce nouveau gouvernement.

L’urgence n’est-elle pas pour les français le chômage, le mal logement, les écarts excessifs entre les hauts et les bas revenus ?

Ce président qui « n’aime pas les riches » ne se presse pas trop pour en faire la démonstration, et si la taxe à 75% des plus riches d’entre nous, retoquée par le Sénat, sera représentée bientôt devant l’Assemblée Nationale, elle n’est pour autant qu’une action assez symbolique ; les experts estimant qu’elle ne représente qu’1 petit milliard d’euros, alors que l’exil fiscal concernerait 800 français par an (lien) et que les estimations sur les sommes planquées dans les « paradis fiscaux » fluctuent entre 50 et 60 milliards.

On se souvient d’Hervé Falciani, cet employé de la banque HSBC, qui avait remis à la justice une liste de 6963 noms d’exilés fiscaux pour sa seule banque, la Suisse n’étant qu’un paradis fiscal parmi tant d’autres. lien

Au-delà des sanctions qui pourraient être prises, et qui représenteraient  50 milliards, il ne faut pas oublier que l’exilé fiscal garde en France une partie de son patrimoine, et si 8000 d’entre eux pourraient être soumis à l’ISF pour ces patrimoines, ils sont 7300 à bénéficier d’une niche fiscale qui les exonère de cet impôt. lien

Ce président ne devrait-il pas sanctionner d’une part les exilés, et d’autre part, supprimer cette niche fiscale ?

On essaye de comprendre les conseillers présidentiels semblant faire peu de cas des experts en économie qui disent « pour relancer la croissance, il faut augmenter le pouvoir d’achat du plus grand nombre des français, et diminuer les taxes qui amputent celui-ci  ».

Joseph Stiglitz, pour qui l’austérité est la « mauvaise bonne solution », est scandalisé par le niveau inacceptable du chômage des jeunes, lesquels, lorsqu’ils trouvent enfin un emploi, c’est pour un salaire de misère. lien

Or, ce gouvernement fait le contraire, le SMIC n’a connu qu’une augmentation si dérisoire qu’il vaut mieux éviter d’en donner le montant (lien), et n’a rien fait pour empêcher la prise de bonus dans les grandes entreprises, dans lesquelles il a pourtant son mot à dire.

Tout au plus, Hollande a enfin réussi à baisser de 30% son salaire, (lien) et celui de ses ministres…mais quid de celui des députés ? des sénateurs ? Quid du CES (conseil économique et social) que beaucoup jugent inutile ? lien

Quid des sanctions appliquées aux entreprises qui délocalisent après avoir bénéficié de subventions d’état ?

C’était une promesse de campagne du candidat Hollande, et ce sont des milliards qui échappent à l’Etat, et autant de milliards pris dans les porte-monnaie déjà bien vides des citoyens lambda.

Et puis cette baisse de salaire du président et de ses ministres a largement été compensée par la décision qu’Hollande a pris de s’entourer de 31 conseillers à l’Elysée.

René Dosière, l’infatigable trublion, a pris sa calculette : 117 152,51 euros économisés chaque mois, mais 357 594,3 € mensuels seront dépensés pour payer ces 31 conseillers. lien

Si, contrairement à une rumeur, la « commission rénovation et déontologie de la vie publique  » a bien travaillé bénévolement, comme l’a assuré le président de la commission Lionel Jospin (lien), il n’en reste pas moins que, s’il faut en croire le magazine Challenges, cette commission a couté aux contribuables près de 50 000 euros

Roselyne Bachelot, célèbre pour avoir gaspillé 3 milliards d’euros pour des vaccins inutiles, a participé aux travaux de cette commission. lien

Sur la question de l’environnement, on en est toujours aux effets d’annonce, et si l’on compare la situation de la France à l’Allemagne, on ne peut que constater le gouffre qui s’est créé en 10 ans entre les 2 pays

En Allemagne, la transition énergétique est déjà largement engagée, et elle commence a produire ses premiers fruits, notamment par la création de déjà 400 000 emplois contre 40 000 emplois détruits, (lien), et alors qu’elle coutera moins de 7 milliards d’euros, (lien) à comparer avec les 10 milliards minimum que coutera l’EPR français de Flamanville (lien), et aux 50 milliards investis pour la rénovation des autres centrales nucléaires. lien

En Espagne, les éoliennes dépassent maintenant le nucléaire sur le terrain de la production énergétique. lien

En France, le nouveau président en reste aux atermoiements sur la seule centrale nucléaire qui serait fermée, celle de Fessenheim, affirmant qu’elle ne pose pas de problème de sûreté, mais qu’il serait toujours décidé à la fermer. lien

Dans son discours du Bourget, elle devait l’être immédiatement, et aujourd’hui, il évoque 2016, 2017… prenant comme argument, entre autres, le risque sismique et l’âge de la centrale.

Pourrait-il faire machine arrière sous la pression de quelques 200 ouvriers cégétistes ? lien

En tout cas, Delphine Batho et Arnaud Montebourg, la main dans la main, ont affirmé que l’atome continuerait à jouer un rôle important en France. lien

N’ont-ils pas récemment joué les VRP du nucléaire en annonçant la création d’un fonds de modernisation des entreprises nucléaires à hauteur de 133 millions d’euros ? lien

Delphine nous mènerait-elle en bateau ?

Un autre problème est crucial, celui du logement, et devant les 133 000 sans abris, dont le nombre ne cesse d’augmenter, on pourrait s’interroger sur les lenteurs que met la ministre Cécile Duflot à organiser les réquisitions.

Elle est en poste depuis mai 2012, et ce n’est que fin octobre qu’elle s’est décidée à agir, à quelques semaines des grands froids de l’hiver, n’ignorant pas que de telles mesures prennent du temps. lien

Elle prétend que les formalités sont en cours, et qu’entre les lettres recommandées envoyées aux propriétaires d’appartements vides, et le temps des décisions de justice, s’écoulent fatalement de longs mois, sauf que de nombreux bâtiments vides appartiennent à l’Etat, et que dans ce cas, il suffit à celui-ci, sans lettre recommandée, d’accepter les sans abri.

Au-delà de ça, d’après la fondation « Abbé Pierre », il y aurait 3,6 millions de personnes en situation de grande précarité, non, ou mal, logées. lien

De plus, le nombre de familles monoparentales ne cesse d’augmenter, et si en octobre 2011 elles représentaient 16 000 personnes, elles étaient 19 000 au début de l’hiver 2012. lien

Quand aux logements manquants, au-delà des polémiques qui tentent de faire la différence entre les 800 000 personnes qui manquent de logements et le nombre réel de manque de logements, il n’en reste pas moins que le problème existe. lien

Il est dû en partie aux montants prohibitifs de certains loyers provoquant leur vacance.

Le gouvernement Hollande aurait toute latitude pour agir sur celui-ci, d’une part en multipliant le nombre de logements sociaux, et d’autre part, en regardant de plus près ceux qui les occupent.

On sait que certains privilégiés, bénéficiant de bons salaires, occupent pourtant des appartements HLM.

Il y aurait 380 000 logements sociaux occupés par des nantis. lien

L’ex-président en avait conscience, il n’a rien fait et son successeur ne semble pas envisager d’agir. lien

Aujourd’hui, les permis de construire et les mises en chantier de logements neufs sont toujours en chute libre baissant de près de 20% en 2012 par rapport à l’année précédente. lien

Ce n’est pas anodin, car chacun sait que les logements neufs peuvent être une source importante, non seulement de création d’emplois, mais aussi, de baisse de la consommation d’énergie, puisque les normes actuelles imposent des isolations performantes, lesquelles génèrent de sérieuses économies d’énergie. lien

C’était l’une des grandes priorités du quinquennat de François Hollande : il avait promis de lancer la rénovation thermique d’un million de logements par an : la première année de mandat finit dans 3 petits mois, et il semble que rien ne soit encore engagé. lien

On attend toujours des nouvelles de la loi contre les licenciements boursiers, (lien) et aujourd’hui, on a seulement eu droit à une réforme du marché du travail, laquelle n’a pas fait l’unanimité, loin s’en faut, critiquée par la Cour des Comptes (lien), par F.O. et la CGT. lien

Ne parlons pas des milliards qui pourraient être bientôt gaspillés pour les grands projets inutiles comme le Lyon-Turin (30 milliards) l’Ayrault-port de Nantes (4 milliards) et d’autres projets. lien

Mais les préoccupations du nouveau président sont manifestement assez éloignées des promesses essentielles de campagne qu’il avait présentées lors de son discours du Bourget.

Aujourd’hui, c’est le « mariage pour tous », la guerre au Mali, dont la justification a des raisons économiques évidentes. lien

Demain ça sera « le cumul des mandats », ou la suppression des éthylotest obligatoires, le droit de vote des étrangers dans des élections locales, réformes bienvenues, mais loin d’être la priorité des français.

Comme dit parfois mon vieil ami africain : « quand les idiots dirigent des aveugles, ça finit souvent par un accident ».

L’image illustrant l’article provient de « impots-economie.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Leur monde est devenu trop petit

Dans chaque niche, il y a un chien qui mord

Hollande, un pays au plus bas

Monsieur « plan plan »

Faire sauter la banque

Peugeot peut donc peu ?

On a marché sur la thune

J’aime pas les riches

L’énergie en partage

Pour mémoire :

Le discours du Bourget- partie 1-2

Blog de René Dosière

L’observatoire du nucléaire


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

172 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 1er février 2013 09:17

    Bonjour, Olivier.

    Affligeant constat pour un gouvernement qui se prétend « de gauche ». A cet égard, le titre de l’article résume parfaitement ce que l’on peut penser de l’action publique conduite par Hollande et Ayrault.

    Un point de désaccord avec toi : je ne vois pas comme un progrès le fait que la production d’énergie nucléaire ait été dépassée en Espagne par l’éolien. Certes, il faut aller vers une transition énergétique visant à diminuer la part du nucléaire, mais l’éolien, en défigurant durablement et localement de mannière massive l’environnement, n’est pas la bonne solution à mes yeux. Je ne suis pas loin de penser que c’est même la pire.

    Cordialement.


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2013 09:57

      Fergus

      pour l’éolien, j’ai justement un article sur le feu qui sera l’occasion d’en débattre.
      il y a un fort lobbying manipulateur sur le sujet, lancé par un certain valéry giscard, celui là même qui nous a laissé le nucléaire en héritage.
      des rumeurs infondées sont colportées : mort d’oiseaux etc
      mais j’aurais du plaisir à échanger à ce sujet 
      cordialement aussi.
       smiley

    • jmdest62 jmdest62 2 février 2013 11:56

      @ olivier cabanel

      BRAVO ! tout simplement

      @+


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 février 2013 13:46

      jmdest

      merci, c’est très sympa.
       smiley

    • frugeky 1er février 2013 09:24

      Salut

      Poudre aux yeux !
      Quand le parlement s’accorde 15 jours pour disputer sur le mariage pour tous, le gouvernement prévoit d’utiliser le 49-3 pour faire passer la loi concoctée par le MEDEF, dite de « fléxi-sécurité » (j’ai honte de reprendre ce terme crétin qui n’abuse que la Confédération des Fossoyeurs Du Travail)...

      • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2013 09:59

        frugeky

        oui, une belle démonstration de langue de bois que cette utilisation de la « flexi-sécurité »
        ça me fait penser à l’expression « école libre », qui n’était en fait qu’une école non laïque, voire religieuse...
        belle trouvaille que cette CFDT...fosseyeurs du travail.
         smiley


      • frugeky 1er février 2013 11:10

        Il me semble que je l’ai trouvée chez Léon et Paulette...


      • Jean Valjean Jean Valjean 1er février 2013 12:45

        "la loi concoctée par le MEDEF, dite de « fléxi-sécurité »

        Il y a presque un an François Ruffin l’avait déjà plus ou moins annoncé dans la vidéo Le plan de bataille des financiers
        Hollande est là pour faire le sale boulot que la droite ne peut pas faire sans faire descendre les syndicats dans la rue et le clivage Gauche Droite n’est qu’un minable spectacle pour distraire les simplets.

        Le FN peut se frotter les mains pour 2017...


      • taktak 1er février 2013 15:02

        ce gouvernement est un gouvernement au service de la classe dominante, celle des capitalistes, « de la finance » diraient certains.

        Il n’est pas de gauche.
        Il faut que nos concitoyens prennent conscience de la lutte des classes qui est à l’oeuvre et que ma classe, celle des travailleurs de france (ouvriers, employés, ingénieurs, cadres, chômeurs...) est en train de perdre :
        - lutte des classe pour renforcer l’exploitation des travailleurs : casse des droits collectifs et de la protection contre l’arbitraire vorace et l’appétit féroce des détenteurs des moyens de productions (accord habituel entre « syndicats » traitres, sociaux démocrates et patronat), baisse des revenus du travail (salaires, pension de retraite, indemnité chomages....), chantage à l’emploi (délocalisation, ouverture des frontières....)
        - lutte des classes pour détruire la part de souveraineté conquise par le peuples par ses luttes dans le cadre de la nation : décentralisation balkanisant le pays pour renforcer les potentats des féodalismes locaux (métropolisation, hyper centralisation régionale), tutelle totalitaire des capitalistes européens sur les états à travers la funeste UE construite à leurs mains pour asservir les peuples.

        Il est donc temps de résolument reprendre l’offensive et de ne plus céder de terrain. Reprenons la main en mettant le peuple à l’initiative sur la base de l’unité entre la Nation (souveraineté du peuple) et la classe ouvrière (intérets du peuple). Reprenons la mains sur des directions politiques et syndicales naïves ou vendues (lne voulant pas remettre en cause l’UE soit par idéalisme béat, soit par peur de perdre leurs fromages et le confort du syndicalisme rassemblé et euroconstructif, et en tout cas enfermés dans le dogme européen par leur soumission au PGE ou à la CES...) afin de pouvoir faire émerger un mouvement politique et social crédibles, porteur d’initiatives et d’espoirs, à même de catalyser la colère qui sourd à travers le pays.


      • Jean Valjean Jean Valjean 1er février 2013 16:18

        Et pour les nombreux simplets lobotomisés qui pensent que « la lutte des classes c’est ringard »,
        une petite phrase de Warren Buffet, milliardaire américain, 1ère fortune des Etats-Unis :
        "Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner.« 
        -
        Il ne parle pas de »lutte« mais carrément de »Guerre", ne l’oublions pas !



      • Gabriel Gabriel 1er février 2013 09:48

        Gauche, quelle gauche ? C’est le patronat et la finance qui gouverne depuis 83 avec le Medef comme premier ministre. Pauvre Marianne, tu es violée par une mafia aux ordres du FMI lui-même aux services des banquiers. Pendant ce temps, attendant tranquillement l’échéance, au bar de la Marine ils sabrent le champagne.


        • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2013 10:00

          Gabriel

          je partage totalement et remercie.
           smiley

        • TSS 1er février 2013 10:21

          Petit exemple de la flexi-securité:Goodyear Amiens-sud et Amiens-nord

          Amiens-Nord va être fermé ,E.Lechypre(economiste ?) rend la CGT responsable de cette

          fermeture par contre il glorifie Amiens-sud d’avoir accepté cette flexisecurité !

          Désormais ils travaillent 48 h par semaine payées 35 ! pour un smicard à1430€ brut cela

          équivaut à1070€/35 h soit une baisse de 25% du salaire et un seul jour de congé (Dimanche)

           voila ce qu’est la flexisecurité ,la nouvelle appellation de l’esclavage... !!


          • eric 1er février 2013 10:40

            J’approuve ce constat absolument imparable et incontestable. Cela allait mieux sous Sarkozy....


            • lambda 1er février 2013 11:02

              @ l’auteur

              « les français s’impatientent, comment ne pas les comprendre » dites vous

              Et si les français avant de voter avaient compris que quelque soit le parti qu’ils mettront au pouvoir à l’aide de leur bulletin de vote (qui devient leur chaine) rien ne changera puisque tous les partis servent le même système et les mêmes maitres ,les 1% qui détie nnent 90% des richesses de la planète

              Ils possèdent les organes de presse - (Rockfeller n’a t il pas remercier les médias américains d’avoir tenu secret pendant 40 ans les décisions prises au sein de leurs organisations secretes - Bilderberg - CFR - Trilatérale etc...) - c’est de ceux là dont les gens devraient s’occuper —les élus ne sont que leurs soldats -

               

              Les citoyens pensent avoir élu leur candidat qui finalement est celui décidé par l’Oligarchie - une fois élu il est prié de servir ses Maitres, ce qu’ils font tous avec beaucoup de loyauté

              Ce qui est donc à remettre en cause c’est le détournement des votes des citoyens puisque cet outil donne à l’élu la légalité pour les trahir - la preuve en est faite tous les jours !

              Les citoyens se mettent eux mêmes en servitude à l’aide de leur bulletin de vote - avant de râler qu’ils réfléchissent à pourquoi on en est là

              Un petit dessin servira l’explication :

              http://www.contre-info.com/wp-content/uploads/2012/01/mougeon.jpg

               

               

               


              • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2013 11:06

                lambda

                constat accablant, mais il arrive que dans certains pays, les mougeons se munissent de cornes, en Islande par exemple, et on peut se demander à quel moment, ça arrivera en France ?
                perso j’ai voté Hollande...surtout pour virer le précédent...et au deuxième tour.
                mais il devrait se méfier, le temps pourrait se gâter bientot.
                merci pour le dessin du mougeon, mais connaissez vous celui là ?
                 smiley

              • Fergus Fergus 1er février 2013 11:28

                Bonjour, Lambda.

                Eh oui, les Français sont massivement des « mougeons ». Et c’est bien pour cela qu’ils reconduisent des majorités, quelle que soit la couleur, qui ne dévient pas de l’orientation libérale voule par l’oligarchie.

                Cela dit, ce ne sont pas les élections qui sont en cause, mais l’inertie généralisée qui paralyse la population lorsqu’elle constate à quel point les promesses électorales ont été, scrutin après scrutin, des leurres. Si seulement 10 % des Français en colère d’avoir été dupés - qu’ils soient actifs, retraités, chômeurs ou précaires - descendaient crier cette colère dans la rue, les exécutifs tomberaient comme des fruits mûrs ou se hâteraient de réorienter leur action pour éviter une escalade.

                L’UMP et le PS ne pérennisent cette politique libérale qu’avec la complicité de la population !


              • lambda 1er février 2013 11:43

                @ fergus

                J’entends bien vos arguments mais ils cachent le fond des vraies raisons qui permettent la trahison des élus

                Vous savez bien que d’aller dans la rue maintenant ne sert plus à grand chose, sauf si tous les chômeurs européens formaient un parti sous une même bannière et marchaient là où se trouve la cause de tous nos maux c-a-d - Bruxelles -

                Il y a des alternatives au Système qui met en esclavage les populations et dont d’ailleurs la finalité du programme qu’ils ont mis en place sera 2015 - le marché transatlantique qui transfèrera la gouvernance politique aux multinationales

                Etienne Chouard en donne quelques clés

                http://www.youtube.com/watch?v=sM0Cafj1oy0&feature=related


              • lambda 1er février 2013 12:37

                Vous avez raison Olivier de mentionner l’exemple Islandais qui est maintenu sous silence par les médias alignés

                Et l’exemple islandais corrobore les propos de mon commentaire précédent sur l’utilité du vote dans le système dit « démocratique » qu’est le nôtre

                http://lehollandaisvolant.net/?d=2012/10/11/09/58/22-Elections-par-tirage-au-sort-lexemple-islandais


              • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2013 13:20

                lambda

                comme vous je suis étonné du silence des médias officiels au sujet de l’Islande...
                j’ai écris plusieurs articles là-dessus...l’Islande est un pays qui devrait nous inspirer.
                merci de l’avoir rappelé...
                 smiley

              • Shawford Shawford42 1er février 2013 13:22

                Surtout ses Glaciers Olivier, dont un que je n’ai pas réussi à faire f(p)(t)ondre, apparemment ( smiley ? )


              • Fergus Fergus 1er février 2013 15:01

                @ Olivier.

                Au risque de me faire moinsser une fois encore sur la question islandaise, je répète que ce qu’a obtenu ce pays, nulle nation d’importance en Europe ne pourrait l’obtenir en l’état actuel des rapports de force entre la finance, la politique et la justice, eu égard aux colossaux enjeux économiques. L’Islande n’est qu’une miniscule nation de 350 000 habitants, à comparer avec les 65 000 000 d’habitants de la France. Mais cet exemple est quand même bon car il ouvre la voie...

                Bonne journée.


              • lambda 1er février 2013 15:48

                @ Fergus

                Et la loi du nombre ? Puisqu’ils ont besoin de nos bulletins de vote pour mieux nous trahir, refusons leur cet outil !

                Bien que maintenant ils se permettent de parachuter à la tête des états leurs hommes de mains sortant de Goldman Sachs et à la tête de leur mafia européene Draghi

                Si l’exemple Islandais est soigneusement oublié par les médias, c’est bien qu’il ne doit pas donner d’idées

                Nous sommes 99% - ils sont 1% - renversons la vapeur


              • Fergus Fergus 1er février 2013 16:09

                @ Lambda.

                « Nous sommes 99 %, ils sont 1% », c’est exactement ce qui doit être martelé sans relâche jusqu’à ce que nos compatriotes comprennent enfin qu’ils ont les moyens de prendre le pouvoir.

                Bonne fin d’après-midi.


              • lambda 1er février 2013 17:01

                Fergus nous sommes bien d’accord et il y a longtemps que je m’y emploie

                cordialement 


              • Shawford Agoranymous42 1er février 2013 17:03

                Si en plus t’es dans les 1% c’est ça le MODJO


              • mortelune mortelune 2 février 2013 17:49

                « Les citoyens se mettent eux mêmes en servitude à l’aide de leur bulletin de vote »


                Bien vu !

              • Croa Croa 3 février 2013 08:57

                Oui les Français sont des veaux, ou plutôt des moutons, qui votent comme on leur dit de faire, à savoir toujours pour les mêmes pré-qualifiés des médias et des sondages (la manipulation est menée très en amont) sans vouloir voir que ses véritables représentants sont forcément ailleurs.


              • L'enfoiré L’enfoiré 1er février 2013 12:19

                Salut Olivier,

                 Je ne vais pas répondre par un de mes articles. T’inquiète pas. smiley
                Bonne journée
                 smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2013 13:21

                  bonjour l’enfoiré

                  je vais écouter ces deux interventions de ce cher duhamel...
                  et on en reparle.
                   smiley

                • L'enfoiré L’enfoiré 1er février 2013 14:54

                  Désolé de devoir te le dire.

                  J’avais ajouté ce lien et la page sur une des miennes. 
                  J’ai été voir ce matin, malgré que la page y soit toujours, j’ai attendu désespérément d’avoir le son.
                  Il faut dire que cela datait du 28 décembre.
                  J’ai cherché sur Internet. Les dernières déclarations ont déjà de l’âge.
                  Alors, je vais faire un résumé de mémoire.
                  Duhamel disait que les Français étaient un peuple bizarre qui passe de gauche à droite sans jamais être content.
                  Ils viennent de nommer un président qui se dit « président normal » alors qu’un président ne peut jamais être normal.
                  Il veulent des réformes, mais ne savent pas comment les assumer.
                  Il a parlé de Sarkozy et des possibilités de retour.
                  J’attends son livre qui ne tardera pas de sortir.
                  Son dernier datait de la fin de l’époque Sarko. 
                  « Portraits souvenirs. 50 ans de vie politique » dans lequel il caricaturait les candidats.
                  Oui, si vous ne vous intéressez pas à nos hommes politiques, Nous on compte les points Goodwill. smiley 


                • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2013 15:59

                  l’enfoiré

                  j’ai eu aussi cette surprise...
                  ceci dit, les réformes qu’attendent les français ne sont pas celles qui sont proposées, ou du moins, ils trouvent que ces dernières ne devraient pas être prioritaires.
                  c’est le chômage qui les inquiètent, ce sont les puissances des banksters qui les énervent...

                • L'enfoiré L’enfoiré 1er février 2013 17:46

                  « c’est le chômage qui les inquiètent, ce sont les puissances des banksters qui les énervent... »


                  100% d’accord avec toi, Olivier.
                  Et qu’est-ce qu’on voit dans l’actu française ?
                  Le buzz de Gégé et le choix de savoir si oui ou non, on veut le mariage pour tous.
                  Des leurres et encore des leurres dont les médias aiment s’abreuver à la petite cuillère.
                  Va voir ce fil, c’est amusant, troublant parfois, de constater l’innocence 
                  Quand il y en a plus, on en invente.
                  On se fait fort d’en trouver, même.
                  Il y a des ministres de l’intérieur et de l’extérieur, heureusement smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2013 17:53

                  l’enfoiré

                  oui, et après, ça va être « lancer une polémique sur le cumul des mandats », ou les éthylotests ...bien loin des préoccupations les plus essentielles des français.
                  espérons qu’Hollande réalise enfin qu’il fait fausse route, à moins qu’il sache parfaitement ce qu’il fait !

                • L'enfoiré L’enfoiré 1er février 2013 18:17

                  « Hollande réalise enfin qu’il fait fausse route, à moins qu’il sache parfaitement ce qu’il fait ! »


                  A mon avis, il est coincé. Mais ne le répète pas. smiley
                  Sur la scène internationale que représente encore la France ?
                  Même Obama change cap et s’intéresse à l’Asie.
                   

                • eric 1er février 2013 12:21

                  On l’appelait Flamby, il va falloir le rebaptiser Pénélope...

                  Il retricote la nuit ce qu’il détricote le jour....

                  Mais il est vrai, comme le constate l’article, que ses petits doigts boudinés semblent un peu malhabile et que le résultats est plutôt pire.

                  On avait peut être pas vraiment les Gobelins, mais on se retrouve avec du macramé pour animation sociale de quartier.

                  Ce ne sont que des apparence. Sur le fond, tous va bien, les clientèles de base du parti sont largement arrosées et leurs revendications satisfaites.
                  Du reste, elles le savent. Les caisses sont vides, il n’y a pas d’argent pour les pauvres, c’est le moment idéal pour exiger des hausses de salaire de la fonction publique. Des le lendemain, Peillon évoque des « primes d’orientation », des fois que les gamins sortis du primaire aient des doutes sur leur avenir a court terme....


                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er février 2013 13:22

                    eric

                    belle envolée.
                    merci.
                     smiley

                  • eric 1er février 2013 14:29

                    De par le fait, et en toute immodestie, je ne suis pas mécontent. Je pense que le concept « Pénélope » (TM) pourrait avantageusement faire ecole au sein des « autres gauches »....
                    Il dit en un mot ce que vous dites en tout un article....


                  • Loup Rebel Loup Rebel 1er février 2013 12:22

                    @ Gabriel
                    Pauvre Marianne, tu es violée

                    Il n’y a pas qu’elle ! C’est la pensée socialiste tout entière, qui est bafouée.

                    Le comble est dépassé quand un parti « socialiste » propose des lois « désocialisantes ».

                    Mais qui sont donc ces Français qui osent encore se revendiquer du socialisme ? Une minorité qui a profité d’un vote protestataire pour proclamer et imposer une vision libertaire, individualiste et libertine. Exit l’idéal unificateur de la solidarité, et vive le nombrilisme égocentrique.

                    Coluche doit se marrer comme un fou, lui qui disait : La droite vends des promesses et ne les tient pas, la gauche vend de l’espoir et le brise.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès