Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le chant du cygne de Nicolas Sarkozy

Le chant du cygne de Nicolas Sarkozy

Si Nicolas Sarkozy a réussi son pari c'est bien de mettre à mal la sacro-sainte soirée télévisée du dimanche soir. Dans un registre oscillant entre Belphégor et Mission impossible, le président sortant s'est livré à un monologue élyséen.

Eléments du décor, les journalistes présents, ectoplasmiques de bout en bout, ont confirmé le ridicule de l'exercice, digne d'une république bananière. Mieux vaut en rire. "Sarkozy a exigé de ne passer ni sur La Chaîne Météo, ni sur Equidia. On est quand même dans un pays très, très libre" a résumé Laurent Fabius.

Le mandat de Nicolas Sarkozy arrive à son terme mais le locataire de l'Elysée s'enferme dans un déni de la réalité. Pas encore candidat (déclaré), le président sortant se projette déjà sur un nouveau mandat en annonçant par médias réquisitionnés des mesures susceptibles d'entrer en vigueur en octobre 2012.

Tout ça pour quoi ? Pour tenter de mettre un coup d'arrêt à la dynamique de François Hollande qui aura réussi un grand chelem médiatique dans la semaine.

Ce lundi, de nombreux journaux analysent aujourd’hui l’intervention télévisée de Nicolas Sarkozy. Engagé derrière le sortant Le Figaro loue des "mesures fortes" sur la TVA, le logement et les 35 heures, tandis que Libération, dans le camp opposé retient de l'intervention "d'un Président perdu".

Les Echos décrit de son côté le tour de force en 80 jours tenté par Sarkozy dans l'annonce de mesures aux allures de coup de poker. Mais voilà, la baguette du magicien de 2007 ne fonctionne plus, transformant désormais en plomb, et plus en or, tout ce qu'elle touche.

Au final, le déni de réalité de Nicolas Sarkozy n'est qu'une apparence. Le fauve politique sait intuitivement que le combat qu'il engage est désespéré. Ne reste plus qu'à sauver les apparences et à ne pas rester dans l'histoire comme le président d'un mandat calamiteux marqué par une dette publique gonflée de 550 Mds € en 5 ans, des politiques publiques menées à la hache et des institutions sérieusement malmenées.

A défaut d'avoir réussi son mandat, Nicolas Sarkozy tente de réussir sa sortie en se drapant dans le costume des capitaines courageux. "Je ne me déroberai pas" a-t-il ainsi martelé.

Courageux peut-être, menteur assurément. "Je n'ai jamais prononcé le mot de 'TVA sociale. Ce mot n'a aucun sens'", a affirmé le Chef de l'Etat à la mémoire sélective. "Si la TVA sociale contribue à freiner les délocalisations, si elle est bonne pour l'emploi, si elle est bonne pour la croissance, si elle ne pénalise pas le pouvoir d'achat, alors nous ferons la TVA sociale", avait-il pourtant déclaré le 20 juin 2007, lors d'un discours de politique générale aux parlementaires de la majorité, juste après son accession à l'Elysée relève Le Monde.

TVA rime surtout avec Attila. Car la défaite de Nicolas Sarkozy, si elle devait se produire, laisserait la place à un champ de ruines à droite avec la fragmentation de l'UMP entre le FN et le Modem. Le chant du cygne présidentiel résonne aujourd'hui de son slogan de campagne de 2007 : "Ensemble tout devient possible". Entre temps, le curseur s'est déplacé de bâtisseur vers destructeur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (85 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


    • devphil30 devphil30 30 janvier 2012 11:28

      Les méchants Français qui ne comprennent rien alors que nous avons un fantastique président qui passe son temps à mentir , à faire le contraire de ce qu’il dit et nous ne comprenons rien car il est dans le mouvement notre président , dans l’action etc .....


      Comme c’est beau on va presque culpabiliser de le foutre dehors MAIS lui avec ses réformes dans du grand n’importe quoi , lui est-ce qu’il culpabilise un peu d’avoir favoriser ses amis au détriment du plus grand nombre , d’avoir augmenter l’age de départ à la retraite alors qu’il y avait d’autre de la financer , de nous parler de taxe sur les profits pour faire payer les riches car c’est inadmissible qu’il ne contribue pas à l’effort ( à hauteur de 0,1 % , ils ne forcent pas trop ..) 

      Il n’a pas parler de son bouclier fiscal , de la relève de l’ISF etc ....

      Et dire que certains vont gober ces foutaises de fin de mandat ou on pourrait presque penser qu’à défaut de mettre la barre à gauche , il commence à regarder un peu à gauche surement pour des raisons électorales car il ne sera pas juste élu avec les voix de bouygues et bollore 

      Mettons le dehors au premier tour , c’est la priorité , ne lui laissons aucune chance , il faut lui rabattre son caquet que le 22 Avril 2012 soit celui de la défaite de la droite , ils ne méritent que d’être présent au premier tour car eux auront leur 500 signatures à défaut d’autres rivaux qui se retrouvent aussi muselés par ce système dont aucun candidat n’a proposé une modification ni dans le mode de fonctionnement des scrutins et des attributions des sièges cela manque beaucoup de démocratie.

      Philippe
       






      • Richard Schneider Richard Schneider 30 janvier 2012 17:20

        devphil :

        J’adhère entièrement à vos propos - mais ça vous le saviez déjà.
        Ce que je regrette, c’est que plus de 16 millions de téléspectateurs ont cru bon de suivre le Sarko-show, car cela démontre que notre « fantastique président » garde quand même une une certaine écoute - ou une écoute certaine - auprès des Français ...
        Certes, même Christophe Barbier, ce matin, n’a mis qu’un pâle 10/20 à la prestation assez brouillonne de notre Guide Suprême. Qui n’avait pas hésité à s’inviter sur 8 chaînes de télé (et peut-être davantage) - du jamais vu dans les annales !
        Plus la campagne avance, moins je suis convaincu qu’IL ne sera pas au 2e tour. Je pensais que MLP ou même Bayrou pourraient « avantageusement » le remplacer, au soir du 1er tour. Mais la machine électorale de l’UMP - qui ne se gêne pas d’utiliser tous les moyens de l’état mis à la disposition du président non-encore-candidat - va fonctionner à plein régime. Le FN et le Modem (ainsi que le FdG) ne pourront pas suivre. Seul le PS a les ressources nécessaires pour continuer à lutter à armes presqu’égales avec le parti majoritaire.
        Amicalement,
        RS

      • Atlantis Atlantis 30 janvier 2012 21:57

        normal. « by design » comme disent les anglosaxons => le précédent n’a pas fait mieux et le suivant le sera pas plus.
        http://www.dailymotion.com/video/xiyzhh_etienne-chouard-conference-le-tirage-au-sort-comme-bombe-politiquement-durable-contre-l-oligarchie_news


      • pissefroid pissefroid 30 janvier 2012 11:29

        « Chant du cygne » donne une connotation dont la noblesse ne correspond pas à cette fin de règne, je pense qu’il faudrait plutôt parler de « râle du moribond ». 


        • Traroth Traroth 30 janvier 2012 13:48

          Je voyais plutôt un truc comme « le bruit du camion-poubelle » ou « les borborygmes de la chasse d’eau ».


        • BOBW BOBW 30 janvier 2012 15:21

          En fait il n’a cessé de blatèrer pendant une heure !


        • anarcococo 30 janvier 2012 11:52

          Peut-être ne lui reste-t-il plus qu’à monter un club des mal-aimés avec Eva Joly ...


          • chantecler chantecler 30 janvier 2012 12:12

            Je crains que votre cygne ne soit encore bien vivant .
            Et qu’il ne manque pas de munitions .
            Ce qui ne m’enthousiasme pas vraiment .  smiley
            Mais bon...
            Comment dit on déjà : prendre ses désirs pour des réalités ?


            • Old Dan Old Dan 6 février 2012 01:39

              A mon avis, le problème est de 2 ordres
              1) Comment les français normaux ont-ils pu élire un type pareil en 2007 ?
              2) Pourquoi les mêmes français re-éliraient un type pareil en 2012 ?

              Ca en dit long sur la puissance de la « communication politique »,
              sur la qualité de l’information et... la sur la crédulité des gens
              (dont je suis !)

              PS : On peut en dire autant pour le FN & d’autres...


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 janvier 2012 12:20

              Un président le dos au mur et qui joue son va tout....
              Pitoyable.... sinistre et arogant face à des journalistes à plat ventre.
              Sucrer de plus d’une heure la sacro sainte soirée du dimanche soir pour çà....

              Et je retiendrai l’élèment qui jette la suspicion sur tout le reste : le mensonge sur la TVA Sociale, qu’est-ce qui lui a pris d’aboyer si fort, reprenant la question du journaliste : « je n’ai jamais parlé de TVA sociale ». Il ne sait pas que tout est enregistré et accessible.... ce matin les radios et les Télés ne se sont pas privées de repasser en boucle les déclarations du même Sarkozy parlant en 2007 de la TVA Sociale... Oui un président menteur et ce n’ets pas la 1er fois...
              http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


              • Imhotep Imhotep 30 janvier 2012 12:28

                A lire ici les mensonges du capitaine du Titanic

                et ici cette information effarante : 

                Dimanche soir, après la prestation télévisée de Nicolas Sarkozy, record battu : 25 communiqués de presse pour faire l’éloge du président sortant, sans compter la conférence de presse tenue au siège de l’UMP par son secrétaire général, Jean-François Copé. Autant de déclarations témoignant de l’immodéré engouement des troupes pour leur « espéré candidat » et de délicieuses variations sur le thème de l’hymne à l’amour.

                Et le vainqueur de la soirée fut... Christian Estrosi. A 21h22, anticipant même la fin de l’entretien retransmis sur neuf chaînes, le député des Alpes-Maritimes saluait le« courage » du chef de l’Etat « pour réformer en profondeur notre pays jusqu’au dernier jour de son mandat ». Se félicitant des « mesures antidélocalisation »annoncées par le président de la République, l’ancien ministre de l’industrie allait plus loin : « J’exige des entreprises quelles baisses [sic] leurs prix grâce aux allègements de charges patronales et que les entreprises où l’Etat est actionnaire donnent l’exemple immédiatement. » Et le maire de Nice de conclure : « Alors que François Hollande vole l’élection aux Français en estimant qu’il est déjà président de la République, Nicolas Sarkozy lui protège les Français. »

                Franck Allisio, président des Jeunes actifs de l’UMP, n’est pas en reste pour saluerle « courage » de M. Sarkozy. « Plus que jamais, nous, les trentenaires, sommes convaincus que le changement, c’est depuis cinq ans et que c’est avec Nicolas Sarkozy. Plus que jamais, nous sommes convaincus que le courage, c’est maintenant et c’est avec Nicolas Sarkozy. Plus que jamais, nous en appelons à cinq années supplémentaires de courage et de changement pour la France ! »


                • deovox 30 janvier 2012 14:06

                  ils s’accrochent parceque la soupe est bonne. on va se marrer quand après la déroute ils vont tous retourner leur veste un par un


                • goc goc 30 janvier 2012 12:28

                  L’intervention dominicale du Conductator a été pathétique.

                  Maintenant il sera intéressant de voir la réaction des journalistes, à savoir, continueront-ils à servir la soupe à leur maitre, ou bien, tel les résistants de 46, ils s’achèteront une virginité au dernier moment, afin d’éviter la tonte libératoire

                  En tout cas, il est clair que le nain et sa cour sont dans leur monde, incapable de voir la réalité des choses, et obnubilés par une seule chose : garder le pouvoir !

                  Alors nous devons être inquiets car tel la nomenclatura soviétique au meilleure de sa forme, ils seront prêts à tout, y compris, lorsqu’ils sont au bord du gouffre, à nous organiser un « Printemps de Prague » dévastateur


                  • FYI FYI 30 janvier 2012 12:33

                    NS est le dernier baby bush au pouvoir, plus personne dans les coulisses, où çà se décident réellement, ne veulent de ces laquais sulfureux.
                    Plusieurs fois une sortie lui a été proposée, mais le cancre exige une amnéstie totale, ce qui est hors de question. Donc il s’accroche à ce qu’il peut en espérant trouver une parade lui et ses sbires. Mais rien n’y fera, ils devront tous rendre des comptes, c’est le passage obligé pour exorciser les populations sur le mensonge qu’est ce système.


                      • devphil30 devphil30 30 janvier 2012 14:24

                        Excellent mais les comiques de la politique ne font pas rire car on paye pour un spectacle dont nous sommes le sujet de moquerie.


                        Philippe 

                      • JPhilippe 1er février 2012 12:28

                        Stan Laurel, LUI avait du talent ... et ne pé....t pas plus haut que son C.l


                      • communauthic communathic 30 janvier 2012 12:43

                        Tout cela est tellement pathétique. Un leader de gauche qui propose les mêmes hérésies économiques que ses illustres prédécesseurs et qui nous mèneront aux mêmes résultats catastrophiques. Un président exsangue qui se croit obligé de tirer ses dernières cartouches à la fin de son mandat, alors qu’il avait 5 ans pour agir. Tout cela est à pleurer.

                        Et il va falloir choisir...La peste ou le choléra ?
                        Moi je crois que c’est l’hallali, cette ripoublique vit son dernier souffle.
                        La démocratie n’a cessée de perdre du terrain au profit de ses représentants élus. Ils ont agit en faisant l’inverse du mandat que les électeurs leur avaient donné.Ils ont même confié leur pouvoirs à des administrateurs européens non élus, c’est dire le confiance qu’ils ont en eux même.
                        Et il faudrait que nous leur donnions encore tout le loisir de se moquer de nous pour 5 longues nouvelles années.
                        Il faut leur enlever leur jouets, la récréation est terminée.
                        Le net est encore là, il faut s’en servir pour prendre le pouvoir avant qu’il ne soit trop tard.
                        Imposons la démocratie directe, les urnes sont nos ordinateurs. Votons et imposons le résultat à nos chères têtes blondes.

                        • luluberlu luluberlu 30 janvier 2012 12:46

                          « digne d’une république bananière. »
                           : Vous êtes encore optismiste sur l’état de la notre, dans laquelle, si l’on en croie les médias, les instances les plus hautes ont elles même crachée sur leur plus hautes fonctions Républicaine au moment le plus sacré, "l’élection Présidentielle,. Les personnes aux plus hautes charges, se retrouvent dans des affaires pour le moins suspectes au encore rêveurs....Faudra t’il que l’on vous prouve qu’aux plus profond deses intitutions (à notre vielle Res publica), c’est le culte du dieu de l’omo économicus : Le Pognon. Et ce depuis pas si longtemps que çà....


                          • bernard29 bernard29 30 janvier 2012 12:47

                            la principale motivation de cette soirée télévisée de Sarko était de passer à l’offensive contre Bayrou en le poussant dans les contradictions du MODEM.

                            - TVA augmentée de 1, 6 % quand Bayrou proposait une augmentation de 1 à 2 %.
                            - Produire en France contre Acheter français.
                            - Dose de proportionnelle ( Sarko d’accord).

                            De fait Bayrou n’a plus de raison d’être, sauf a critiquer la personnalité et les manières d’être de Sarko ou a présenter un autre marketting.

                            conclusion ; Bayrou va se dégonfler.


                            • goc goc 30 janvier 2012 13:05

                              Désolé mais je trouve votre analyse plutôt superficielle

                              D’abord parce que prendre les arguments de l’adversaire ce n’est pas l’affaiblir, mais au contraire le renforcer

                              Ensuite, vous n’avez pas bien compris a quoi peut servir une annonce d’augmentation de TVA, 8 mois a l’avance. son seul but est de relancer l’économie juste avant les élections en faisant comprendre aux français qu’ils ont intérêt à acheter maintenant avant que ça augmente !, car il est évident que le nain n’a plus aucune solution directe pour empêcher les chiffres de démontrer son incompétence économique, alors toute astuce et toute tricherie seront bonnes à prendre

                              Enfin vous oubliez la rancœur de Bayrou envers nabot1er qui l’avait marginalisé après 2007, afin de le « punir », donc même s’il ne prendra que 1% des voix de l’UMP, le candidat centriste restera


                            • bernard29 bernard29 30 janvier 2012 13:56

                              pourtant il ne faut pas nier l’offensive de l’UMP vers les centristes. 

                              Il n’y aura aucun UMP face aux centristes aux législatives et on propose les réformes pour lesquelles les centristes sont d’accord.


                            • epapel epapel 30 janvier 2012 15:07

                              Et surtout, il ne faut pas fâcher le futur allié du second tour.


                            • hubert 30 janvier 2012 13:37

                              blabla de l’imposteur de l’Elysées

                              s’il avait un peu de courage il aurait déjà démissionné et laissé sa place à François Hollande depuis longtemps

                              « Hollande 2012, le changement c’est maintenant »


                              • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 30 janvier 2012 13:49

                                Bonjour à tous,

                                On crie beaucoup haro sur le président, et à raison, il faut en convenir. Certains croient même que l’élection présidentielle est pliée. Mais avez-vous pensé au scénario selon lequel M. Sarkozy pourrait se désister au dernier moment en faveur de M. Juppé ?

                                Juste une hypothèse. Qui n’est pas de moi, je l’ai simplement entendue. Mais elle serait de nature à changer beaucoup de choses, donc je la relaie.


                                • Traroth Traroth 30 janvier 2012 13:55

                                  Personnellement, j’étais persuadé depuis longtemps qu’il ne représenterait pas, mais là, il ne peut plus reculer, pas après les déclarations de hier.


                                • naudin 30 janvier 2012 14:08

                                  Il a dit « Je ne me déroberai pas ». Cela ne signifie nullement qu’il sera candidat. Cela peut vouloir dire « Je ne me déroberai pas ...en tant que Président » C’est à dire qu’ il déclare qu’il fera le « job » jusqu’au bout.
                                  Si les sondages sont catastrophiques en mars, je ne l’imagine pas y aller. Son égo l’en empêchera. 


                                • deovox 30 janvier 2012 14:13

                                  @Traroth

                                  sarko est capable de dire tout et son contraire dans un intervalle de 5 minutes. 


                                • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 janvier 2012 14:23

                                  @PierreMarie Baty,

                                  Non, il est tellement prisonnier de l’idée qu’il se fait de lui même, qu’il ira à la bataille...il peut difficilement attendre courant février, voir début mars, mais pour déserter en pleine campagne et exposé ainsi son camp à un échec patent.
                                  Oui il sera candidat et utilisera tous les moyens pour tenter de discréditer François Hollande.
                                  Ce faisant il s’expose à l’injure suprême, être battu au premier tour....


                                • devphil30 devphil30 30 janvier 2012 14:26

                                  Il est vraiment trop con notre agité car il va jusqu’au bout même si il est détesté , vraiment ces Français ne le comprennent pas et c’est largement réciproque


                                  Philippe

                                • Traroth Traroth 30 janvier 2012 14:50

                                  @deovox : c’est exact, il peut toujours le faire, mais je pense qu’il serait encore plus ridicule que s’il était battu au premier tour, en se retirant, mettons, en février, soit 2 mois avant le premier tour. Vous imaginez le tableau ? L’UMP, qui clame depuis des mois qu’il n’y a qu’un seul candidat possible pour eux, Sarkozy, obligée de trouver un autre candidat en catastrophe, ensuite la branlée électorale du siècle à la présidentielle, puis une autre mega-branlée aux législatives, avec toutes les personnalités de l’UMP, des ténors genre Fillon ou Copé, jusq’aux plus obscurs députés en train d’expliquer à quel point c’est de sa faute, une fois libérés de leurs obligations envers lui ? Le ridicule, la honte, pendant des mois, du moment où il annoncerait sa non-candidature au moins jusqu’aux législatives, plus probablement jusqu’en 2017 au minimum !

                                  Il aurait pu se retirer, s’il l’avait voulu, avec les honneurs ou au moins en limitant la casse, mais il aurait dû le faire au maximum en octobre. Il avait même un prétexte tout trouvé avec la naissance de sa fille.

                                  Mais maintenant, limiter la casse, ça veut dire y aller, et essayer de faire bonne figure. En sachant que s’il perd au premier tour, ça sera une première, et que de toutes façons, une fois le massacre électoral terminé, l’UMP aura sa peau. Les députés battus par sa faute aux législatives le poursuivront avec des faux et des fourches !

                                  Personnellement, j’ai beaucoup ri en entendant sa déclaration « si je perds, je me retire de la politique ». Comme s’il avait le choix ! smiley


                                • epapel epapel 30 janvier 2012 14:54

                                  C’était sans doute un des buts du débat contre Hollande : tester une éventuelle candidature Juppé.

                                  Le test est concluant et sans appel : Juppé ne fait plus le poids, il est fatigué ringard et impuissant face aux retours de Hollande.


                                • epapel epapel 30 janvier 2012 14:57

                                  Beaucoup raillent sur le charisme de Hollande, mais Juppé lui a un profil de croquemort.


                                • Traroth Traroth 30 janvier 2012 15:10

                                  Sans compter que c’est un délinquant condamné, ce qui lui rejaillirait en pleine gueule si d’aventure il la tentait (l’aventure) !


                                • BOBW BOBW 30 janvier 2012 15:36

                                  Peut-être a-t-il envisagé sèrieusement la probabilité d’entrer dans un pénitencier ??


                                • Melara 31 janvier 2012 12:51

                                  Comme on peut s’attendre à tout avec NS, cette hypothèse d’un désistement n’est pas nulle.

                                  Il est possible que jouant la statégie du choc sur un événement hautement perturbant pour les citoyens, il se place en seul sauveur.
                                  Ou bien il expliquera aux français qu’ il assume jusqu’au bout son mandat de Président, mais qu’un événement majeur dans sa vie privé requière son sens des responsabilité et donc que c’est à regret qu’il doit confier les rênes à un autre UMP pour la reconquête du pouvoir.


                                • Traroth Traroth 5 février 2012 11:28

                                  Le fond du problème (pour lui), c’est que les Français ne sont plus dupes. Quoi qu’il dise, les gens vont d’abord se dire qu’il ment avant d’éventuellement envisager que ça pourrait ne pas être le cas. Et comme la plupart du temps (et encore je suis gentil), effectivement, il ment, il n’arrive plus à les enfumer ! A partir de là, il peut bien gesticuler comme il veut, ça ne change plus rien.


                                • Traroth Traroth 30 janvier 2012 13:52

                                  Bon, il semble clair qu’il va se présenter, contrairement à ce que je pensais depuis 2009, et qui semblait se confirmer ces dernières semaines. Difficile de savoir s’il en a plus dans le ventre qu’on l’imagine ou s’il est totalement intoxiqué par son entourage qui a tout intérêt à ce que ça soit lui qui aille au charbon histoire de garder les mains propres. On verra ça à l’aune de l’engagement des successeurs possibles, genre Fillon, NKM, Copé ou Bertrand. Je pense qu’ils vont prendre du recul pour se préserver du carnage qui s’annonce et auquel l’UMP ne survivra probablement pas...


                                  • Gérard Luçon Gerard Lucon 30 janvier 2012 14:04

                                    je voudrais simplement rappeler que Attila etait un Conquerant, en un seul mot .. pour sarkozi c’est en deux mots !

                                    Mais au final, si le peuple francais qui l’a elu s’est fait mettre en beaute, pourquoi n’en redemanderait-il pas encore pour 5 ans ? C’est peut-etre bon de se faire enfiler !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès