Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le combat des chefs

Le combat des chefs

Les législatives arrivant, le combat des chefs fait déjà rage, et que ce soit pour la lutte à Hénin-Beaumont entre Mélenchon et Le Pen, entre Guaino et Delaporte ou Dati et Fillon à Paris, à Pau, puisque l’UMP présente un candidat face à Bayrou, le Far West s’invite dans la campagne.

La chambre des députés, ce sont 577 députés, dans laquelle l’UMP a encore pour l’instant la majorité. lien

Avec 314 UMP, contre 204 SRC (socialiste, radical, citoyen), 24 NC (nouveau centre), et 22 GDR (gauche démocrate républicaine), la chambre d’aujourd’hui handicape le PS. lien

L’enjeu n’est pas mince, puisqu’il s’agit pour le François Hollande de mettre en œuvre son programme, pour l’UMP de « sauver les meubles », pour Mélenchon de donner les moyens au Front de Gauche de peser sur le projet Hollandais, pour EELV de promouvoir les idées écologistes, de Le Pen de faire saillir ses petits muscles, et pour Bayrou de jouer les équilibristes au centre.

Belle équation, dans laquelle il y aura des perdants, et des gagnants.

Bayrou n’entend pas se faire oublier, et va se trouver face à la vengeance de l’UMP qui pour lui faire payer ce qu’il a appelé « une trahison », présente contre lui le Palois Eric Saubatte dans la 2ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques. lien

Jean Luc Mélenchon va pour sa part aller provoquer sur ses terres Marine Le Pen, mettant toutes les forces de son 11,10% national face aux 18,1% de sa concurrente, et c’est à Hénin-Beaumont que va se dérouler apparemment le combat des chefs le plus révélateur.

Il faut rappeler le scandale qui a frappé cette commune ouvrière, dans laquelle le dissident socialiste et maire Gérard Dalongeville, s’était illustré. lien

Le rapport de force n’est pas en faveur du Front de Gauche, qui dans cette circonscription n’a réalisé que 11,98%, alors que le FN pèse 35,48%, mais le peuple républicain pourrait changer la donne, en y mettant son grain de sel, comme il l’avait fait en 2002, lorsque Chirac gagnait contre Le Pen, avec un score de république bananière. lien

Lors de la présidentielle, le PS avait fait le score relativement modeste de 28% et va présenter Philippe Kemel. lien

Quant à l’UMP, elle a obtenu un score plutôt étriqué de 15,79%.

Si Mélenchon passe la barre des 12,5%, ce qui parait dans l’ordre du possible, il pourrait se maintenir au second tour et jouer les troubles fêtes. lien

Cette lutte à, Hénin-Beaumont va donc être très éclairante sur la nouvelle donne, car si l’on observe bien les résultats du premier tour de la présidentielle dans cette ville, les scores additionnés de Le Pen, Dupont-Aignan et Sarközy (52,41%) devraient permettre la victoire du FN, mais la logique n’est pas toujours arithmétique, et à l’occasion de cette élection on découvrira peut-être à quel point l’UMP et le FN pourraient être compatibles ou non.

On imagine mal que les 5,2% de Bayrou puissent aller se porter sur Le Pen, supposant que toutes les voix de la gauche iraient à Mélenchon. lien

Bien sur, Marine Le Pen a multiplié ses efforts pour faire paraitre son parti fréquentable, et un sondage récent fait apparaitre qu’à 64%, les électeurs UMP souhaitent une fusion entre leur parti et le FN (lien), mais est-ce suffisant ?

La fusion est un sujet qui revient régulièrement, et si officiellement dans les 2 camps, on le conteste avec vigueur, il n’est pourtant pas si improbable.

A l’UMP, dès juin 2010, une équipe, composée de Lionel Luca, Thierry Mariani et Jean-Paul Garraud, avait été mise en place pour permettre ce rapprochement.

Dans les colonnes du « Canard Enchainé », on découvre que Thierry Mariani a partagé sa table avec Marine Le Pen, concluant un accord, permettant la création d’un collectif nommé « la droite populaire  », lequel collectif avait été reçu par l’ex chef de l’état le 24 mai 2011. lien

Les arrangements entre le FN et l’UMP ne datent pas d’hier : on se souvient de l’élection de Jean-Pierre Stirbois qui avec son maigrelet 16,7% en 1983 ne pouvait espérer l’emporter, et qui gagna grâce à l’appui du RPR avec finalement 55% des voix.

Plus tard, lors des régionales de 1998, ce ne sont pas moins de 4 présidents de Région qui feront gagner l’UDF avec les voix du FN. lien

Et quid du député Christian Vanneste, UMP, militant pour cette fusion, dont l’exclusion annoncée par son parti n’est toujours pas effective et qui avait déclaré « l’alliance avec ce qui est à notre droite est tout à fait possible », (lien) ajoutant dans les colonnes du Figaro : « tant qu’on aura un ennemi à notre droite, on perdra les élections ».  lien

Xavier Lemoine, maire de Montfermeil et ex porte parole de Christine Boutin, (lien) en avait remis une couche en déclarant « il est nécessaire et indispensable que l’on arrive à cette union de toutes les droites, y compris avec le FN  ». lien

Personne n’a oublié que celui qui avait fait fermer une mosquée dans sa ville avait déclaré : « la France et l’Europe sont en danger. Si nous refusons de voir l’étendue de la menace musulmane, nous sommes gravement en péril ». lien

Quel que soit le résultat de cet affrontement législatif, le FN entend surtout gêner, voire supplanter l’UMP en provocant des triangulaires, lesquelles pourraient empêcher l’UMP de garder sa majorité à l’assemblée, l’étape suivante étant la recomposition de la droite, poussée à la droite de sa droite.

Du coté de l’UMP, c’est surtout la guerre interne des chefs, comme par exemple avec Henri Gaino, l’ex-plume présidentielle, qui semble avoir pris gout au pouvoir, et convoite une place de député à Paris, sauf qu’un autre membre de son parti, Olivier Delaporte, maire UMP de la Celle-St-Cloud, mène la campagne depuis un bout de temps.

On se souvient de l’énervement de Guaino lorsque l’on d’un débat télévisé récent, il avait « pété les plombs », enjoignant à Jérôme Guedj, le député PS, de se taire : « mais c’est insupportable à la fin, je peux parler, oui ? Bon : Taisez vous ! Vous avez assez parlé ». lien

Il faut dire que la place attire toutes les convoitises, car avec 63% de votes UMP lors de la présidentielle, c’est quasi gagné d’avance pour le candidat de l’UMP dans cette 3eme circonscription des Yvelines.

On comprend mieux pourquoi « ça se bouscule au portillon  » puisque, outre Delaporte, il y a encore comme postulants Hervé Seveno, ex-bras droit de Dominique de Villepin, et Bernard Hagège, soutenu par Christine Boutin. lien

N’oublions pas l’autre combat des chefs qui va faire s’affronter Rachida Dati et François Fillon, combat pour lequel les couteaux sont tirés depuis longtemps.

Accusant Fillon de pantoufler, ce qui n’est pas très gentil pour celui qui a été le ministre soumis, discret et obéissant de l’ex président, Rachida Dati ne se suffit manifestement pas de son poste de député européenne, et de maire du 7ème arrondissement parisien, négligeant le cumul des mandats. lien

Le fait qu’elle ait déclaré « je n’en peux plus, il va y avoir un drame avant je finisse mon mandat  » (à Strasbourg) est peut-être un élément de réponse. lien

C’est dans la 2ème circonscription parisienne que ces deux ténors vont s’affronter, et le sang qui va couler sera aussi rouge que les célèbres bottines « bling bling » de Rachida Dati. lien

L’ex président ne pourra les départager, ayant signifié qu’il se mettait en vacances (provisoires ?) de la République, (lien) d’autant que les affaires judiciaires le concernant vont devenir de plus en plus d’actualité, et qu’il n’est plus à l’abri de poursuites, de par son échec présidentiel.

Il est le patron d’un cabinet d’avocat, et il est possible qu’il sera bientôt l’un de ses meilleurs clients, à moins que le fait de siéger au conseil constitutionnel ne lui permette pas d’exercer ce métier. lien

De Bettencourt, ou De Maistre, en détention provisoire, soupçonné d’avoir participé au financement illicite de la campagne de Sarközy en 2007, (lien) à l’affaire Karachi pour laquelle on vient apprendre que Gérard-Philippe Menays, ex directeur administratif de la DCNI (direction des constructions navales) avait confirmé que Sarközi, alors ministre du budget, avait bien donné son accord pour la création de Heine, cette société luxembourgeoise servant à payer les contrats d’armement, en passant par l’affaire Merah ou l’affaire Kadhafi, de lourds nuages noirs semblent s’accumuler sur la tête de l’ex président français. lien

D’autant que dans cette affaire, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a mis son grain de sel affirmant que «  Nicolas Sarközy avait bénéficié d’un financement libyen à hauteur de 100 millions de dollars, et non pas de 50 millions de dollars pour sa campagne électorale de 2007  », citant les propos de Kadhafi lui-même lors de sa visite à Minsk. lien

Mieux, une conversation téléphonique au sujet de l’énergie nucléaire a eu lieu le 28 mai 2007 entre le président sorti et le dictateur, ainsi que le relate « Médiapart ». L’intégralité de la conversation est sur ce lien.

Il est probable que dans les jours à venir, nous aurons des réponses à toutes ces interrogations, car comme dit mon vieil ami africain : «  seul l’ignorant se fâche, le sage comprend ».

L’image illustrant l’article provient de « linternaute.com ».

Merci aux nombreux internautes qui m’ont aidé à construire cet article.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Merah les grosses ficelles

« to lose » à Toulouse

Tout ça pour une réélection

J’ai fait ça en douce

Allo, j’écoute

Vers un dénouement du Karachigate

Les dessous sales du Karachigate

Le maillon faible du Karachi-gate

Sarközi, un gamin de 10 ans ?

Sarközi, présidandidat

Quand Sarkomence

Les saigneurs de la République

Garçon ! L’addition !

Les folies de Mr Blabla

L’orchestre jouait une valse

Allo, j’écoute

Nous étions au bord du gouffre…

Main basse sur la République

Une Ripoublique irréprochable

La stratégie du toc

Les vessies pour des lanternes

Sarko, le pompier pyromane

Apprenez le « parler creux »

L’Attila de la République

Un bonimenteur

Sarko…verdose

Pourquoi Sarközi a perdu

La France et Sarközi divorcent

Premier Gaou n’est pas gaou

Sur l’affaire woerth : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

206 réactions à cet article    


  • gordon71 gordon71 12 mai 2012 08:35

    salut cabri Oli


    j’aime beaucoup votre illustration

    j’avais proposé à Mme Walter et aux électeurs fans de Mr Mélechon de se choisir le bouquetin comme emblème,
    de leur croisade, (eu égard à la taille des cornes)

    vous avez raison on pourrait penser à élargir la base à tous les français



    • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 08:54

      gordon

      vous avez l’esprit taquin ce matin.
      tout le monde connait le symbole que représente les cornes, et on sait que le champ du coucou n’est pas sans rappeler les mésaventures conjugales de certains de nos concitoyens, mais de là à impliquer les membres du front de gauche ?
      Mélenchon aurait pu se trouver une circonscription facile, qui lui aurait assuré une place gagnée d’avance à la chambre des députés.
      mais non, courageusement, il va défier la danseuse du front.
      comment pourrait-on le lui reprocher ?
       smiley

    • Deneb Deneb 12 mai 2012 08:58

      Olivier : soyez indulgent, Gordon a manifestement bouffé de la vache enragée ce matin ...


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 09:22

      Deneb

      il est vrai que sur le lien que vous m’avez proposé, il a l’air particulièrement agressif.
      il est parfois difficile de perdre, et encore plus difficile d’admettre qu’on s’est trompé, ou pire qu’on s’est fait abuser...
       smiley


    • gordon71 gordon71 12 mai 2012 09:55

      mon cher cabri 



      pour moi effectivement défendre certaines valeurs que vous jugez sans doute archaïques comme le respect de la vie humaine, de la procréation, du corps des femmes et de la sexualité nécessitent d’être combatif, 

      je le suis je vous le confirme , et ce que vous prenez pour de l’agressivité n’est qu’une réaction de combat face à une philosophie mortifère qui aimerait effectivement abattre les derniers bastions de dignité qui font tenir debout quelques pans de notre vielle civilisation pas encore complètement acquis à la frénésie compulsive de la jouissance sans limite 

    • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 10:00

      gordon

      je suis un peu surpris par vos propos, car je ne connais pas grand monde qui ne se reconnaisse dans les valeurs que vous évoquez : « respect de la vie humaine, procréation, corps des femmes et de la sexualité »
      à moins que y mettiez un autre sens ?
       smiley

    • gordon71 gordon71 12 mai 2012 10:05

      sur les mots oli tout le monde est d’accord vous avez raison 


      moi je vous parle de mettre les actes en accord avec le verbiage

    • gordon71 gordon71 12 mai 2012 10:13

      deneb


      normalement ce devrait être le cabri qui vient chercher le réconfort du vieux bouc

      et pas l’inverse 

       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 10:24

      gordon

      une autre hypothèse est possible : tout dépend de ce que l’on met derrière chaque mot.
      pour le FN, par exemple, la liberté du pays correspond à l’enfermer derrière des frontières
      pour d’autres, comme moi, c’est exactement le contraire.
       smiley

    • gordon71 gordon71 12 mai 2012 10:42

      l’enfermer ou le protéger ?


      vous êtes pour la libre circulation des capitaux également 

      autre exemple Monsieur Oli

      que pensez vous de la préférence nationale dont vous (moi aussi) et tous les fonctionnaires de France bénéficiaient jusqu’en 2008 pour passer les concours de la fonction publique 

      vous êtes vous quelquefois élévé contre cette scandaleuse fermeture et ce repli national exclusif ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 16:52

      gordon

      bien sur, 
      mais on ne peut pas résumer la critique à ce seul élément.
      légèrement de mauvaise foi, non ?
       smiley

    • gordon71 gordon71 12 mai 2012 16:55

      non concret c’est tout 


      quand je parle des actes en conformité avec les grandes idées c’est un exemple, je peux en trouver d’autres 

    • @ gordon...............bouquetin et melenchon non melechon

      il faut en avoir des cojones pour aller dans les corons récupérer les voix de vieux communistes de père en fils ET IL Y ARRIVERA..
      COMME HOLLANDE Y ARRIVERA a mater merkel...et faire payer les milliards aux riches et au capitalisme plutot qu’aux salariés........

      il est entouré d’un staff jeune (100 personnalités moyenne d’ae 40 ans) et d’excellents economistes cahuzac...migaud...genereux...sapin...fitoussi ET LA CEE SUIVRA

      UN TYPE COMME HOLLANDE NE PEUT ETRE MAUVAIS IL A DIT « J AIME PAS LES RiCHES »

      SARKO LES AIMAIT POUR LEUR FRIC .DONATIONS A L UMP CONTRE BOUCLIER ET
      NICHES FISCALES

      j’ai du mal a comprendre que l’UMP PUISSE FAIRE ENCORE 30% ...ENTRE RICHES ET BEAUF.......ET LE FN 18% CE QUI ADONNE AU 2EME TOUR 48 % POUR LA DROITE POPPULAIRE SOLIDAIRE FN/UMP

      PREVISIONS MAXIMALES POUR LES LEGISLATIVES et optimales pour 400 deputés
       :
      _PS 30 % 190 DEPUTES

      -FDG PCF 20% 130 DEPUTES

      -ECOLOS 4% 20 DEPUTES

       -CENTRE 5% 30 DEPUTES

      - FN 5% 30 deputes

      -BLANCS ET AUTRES..........................1 caramel...mou

      DONC ON POURRAIT FAIRE AVEC 410 ENVIRON .... DEPUTES ET ECONOMISER PRESQUE 167.
      AUTRE MESURE A PRENDRE POUR LA NOUVELLE ASSEMBLEE REDUITE BAISSER LES LOYERS DE 50% ET CONTROLER SUR 3 ANS TOUS LES IMMEUBLES SURTOUT LES INSALUBRES LA 1ERE ANNEE
      .....

      -


    • AU FAIT GORDON JE DETESTE LES ANLAIS PAS POUR AVOIR BRULE J D ’ARC...EL

      LE VOTAIT FN/UMP

      - pour avoir acheté des avions us ces jours ci AUX US au lieu des bons rafales du bon mr dassault

      - plus grave ...je viens de l’apprendre a la guerre d’insdépendance des INDES VOS COMPATRIOTES ET VOTRE TARE DE VICE ROI DES INDES A FAIT EXPLOSER 6 MILLIONS D HINDOUS EN LES ATTACHANT SUR LA BOUCHE DE LEURS CANONS.
      FAUT IL ETRE UN PEUPLE DEGENERE POUR AVOIR FAIT CELA.....DE plus vous roulez a gauche...et vos mariages consanguins et princiers donnent de tels tarés que ce vice roi exterminateur du RHAJASTAN ( region de new delhi..,,, ???.)

      comme disait les quebecquois pendant leur guerre d’indépendance « les cochons »d’englais « ils mértitent pas la corde pour les pendre. »..l’allemagne n’aurait pas inventé le nazisme...les english l’auraient fait...ces dégénérés...royalistes


    • « LES ANGLAIS JE LES DETESTE »
      ils ont meme persècuter nos cousins celtes irlandais.


    • gordon71 gordon71 12 mai 2012 17:38

      hello l’écureui 


      une noisette qui n’arrive pas à passer ?

      ( en passant je suis Bourguignon, mais c’est vrai que pour Jeanne, on est un peu complices...) 

    • mortelune mortelune 13 mai 2012 10:11

      Allez je vais ’me faire’ @gordon pour le fun smiley


      « c’est vrai que pour Jeanne, on est un peu complices... »
      > Encore un mouton de panurge qui parle de quelqu’un sans lire d’autres biographies que celle qu’il a imaginé pour donner le change à son manque de culture.
      Monsieur gordon est à la droite du troupeau et comme chacun sait cette droite ne brille ni par le goût ni par l’esprit.
      Si vous parlez de Jeanne d’arc en nommant Jeanne dans votre post, je ne vois pas ce qu’elle vient faire ici. A moins que comme tout bon nationaliste de base vous tentiez une récupération nauséabonde. Je vous conseille donc de visiter cette page qui vous donnera une leçon d’histoire. 
      Eteignez la télé une poignée d’heures car apprendre prend du temps...






    • gordon71 gordon71 13 mai 2012 10:15

      morteburne 


      ce n’est pas moi qui évoque Jeanne 

      c’est l’écureuil qui s’est mis au steak 

      et me prend pour un rosbif

    • jaja jaja 12 mai 2012 09:24

      Les matchs électoraux se poursuivent, l’enfumage médiatique continue plus que jamais et l’essentiel pour les militants de la vraie gauche passe à la trappe...

      Qu’en est-il de la volonté maintes fois exprimée par JLM durant la campagne de ne pas se coucher devant le PS alors que le FdG négocie avec un PS qui est en position de force 115 circonscriptions où l’alliance devrait se faire dès le 1er tour sous prétexte du danger FN...

      Le PS fait semblant de rechigner un peu et avance un nombre plus réduit de circonscriptions (50 seulement pour le moment)...

      Avec le match entre la facho et JLM à Hénin les liens vont encore pouvoir se resserrer entre les gauches...

      Qu’en est-il de la construction de cette opposition de gauche à la « rigueur qui fait sens » de Hollande et de l’austérité qui va obligatoirement nous tomber dessus vu qu’il n’est pas question pour les forces politiques de la gauche de gouvernement de se battre pour les seules exigences permettant de l’éviter....

      A savoir l’expropriation de toutes les banques, sans indemnités ni rachat aux gros actionnaires, afin de créer un service public bancaire ayant le monopole du crédit.... et le refus de rembourser la dette aux financiers qui la détiennent et qui se font des couilles en or grâce aux intérêts iniques que l’on demande aux gens du peuple de payer...

      Le NPA a proposé l’unité des anticapitalistes contre l’austérité « de gauche » à venir au FdG et à toutes les organisations et associations politiques et syndicales de gauche....
      La première réponse de JML n’est pas bien encourageante : JLM répondant à une question sur l’attitude du FdG face à un gouvernement Hollande répond  :

      « Nous n’appellerons pas à des manifestations. Nous, on suit les syndicats ... Ni soutien, ni participation, ni opposition... L’extrême gauche donne des consignes pour la grève ou le reste, mais pas nous !... Face à Hollande, Besancenot dit on doit être l’opposition, mais laissons le respirer, donnons une chance à notre pays..."
      Pour ceux que ces déclarations surprennent voir le lien vidéo
      http://www.dailymotion.com/video/xq...

      Ici extrait de la déclaration de F. Sabado et de C. Poupin pour le NPA appelant à un regroupement unitaire des anticapitalistes....

      "Pour affronter la crise, les appels à la « république », les dénonciations de la « finance », les combinaisons institutionnelles avec le social-libéralisme ne feront pas le poids. Dans une conjoncture électorale marquée par des défaites sociales, le discours du Front de gauche a pu convaincre des millions d’électeurs. Pourtant, nous pensons que ni la direction du PCF ni la rhétorique de Mélenchon ne seront à la hauteur des défis de la crise.

      Les projets réformistes, même de gauche, peuvent dans un premier temps rassembler les premières résistances à la crise. Il s’agit maintenant de préparer la confrontation avec les capitalistes et de rejeter l’austérité de gauche du gouvernement. L’objectif, nous ne le cachons pas : préparer un nouveau mai 68 ou un nouveau juin 36 qui impose une transformation radicale de la société.

      Nous sommes prêts à marcher ensemble avec le Front de gauche et tous ceux qui s’opposeront aux politiques d’austérité, à discuter des modalités d’un bloc anti-austérité, anti Front National, d’un bloc qui soit l’opposition de gauche au gouvernement Hollande. Mais les chocs sociaux et politiques à venir exigent, plus que jamais, l’indépendance des anticapitalistes.

      Face aux incertitudes de la politique du Front de gauche et à son orientation « un pied de dedans, un pied dehors » vis-à-vis de la nouvelle majorité, nous proposons que se fédèrent sur des bases 100% indépendantes du PS toutes les forces et courants anticapitalistes, les forces qui ont assuré la continuité et le fil historique du courant révolutionnaire, les libertaires, les écologistes radicaux, les militant(e)s du mouvement social et syndical..."


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 09:35

        jaja

        si je vous ai bien compris, vous en voulez à Mélenchon de se rapprocher du PS, mais en êtes vous bien sur ?
        il a clairement dit qu’il ne voulait pas participer à ce gouvernement,
        on ne peut pas reprocher à l’électorat républicain de voter contre Le Pen, et donc pour Mélenchon, et je crois que toutes ces divisions qui se sont fait à gauche de la gauche ne sont pas vraiment justifiées, n’en voyant pas tant de différences dans les programmes et les postures,
        mais peut-etre fais-je erreur ?
        si c’est le cas, expliquez moi les différences fondamentales qu’il y a entre FDG, LO, et NPA...
        merci d’avance, et merci de votre commentaire.

      • jaja jaja 12 mai 2012 09:53

        Malheureusement Olivier on n’a pas longtemps à attendre pour comprendre ce qui va nous arriver. L’exemple des socialistes grecs de Papandréou ou de l’Espagne de Zapatero sont pourtant sous nos yeux... Et pour vous qui êtes de ma génération et qui avez connu 1981 et les années Mitterrand, toujours encensé par Hollande, vous savez bien comment cela va se finir dans cette période où la bourgeoisie exige toujours plus de coupes dans les budgets sociaux et les services publics pour maintenir son taux de profit à elle....

        Ce que propose le NPA, dans la continuité de sa campagne qui était de « dégager Sarko, sans faire confiance à Hollande » c’est de construire un large front anti-crise unissant toutes les forces se réclamant de l’anticapitalisme pour résister.... dans la rue et par la grève....

        Sans nouveau mai68 ou juin36 jamais nous ne ferons reculer l’offensive, la « guerre de classes » des capitalistes comme la qualifiait Warren Buffet... il s’agit aujourd’hui de faire la guerre à leur guerre ou de se coucher. Nous n’avons plus le choix...

        Sur ce je dois partir....bonne journée...


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 10:03

        jaja

        nous verrons...
        je ne suis pas certain que l’on puisse mettre dans un même sac Mitterrand et Hollande, et je crois que ce dernier va tenter réellement d’appliquer le programme qu’il a promis,
        peut-être suis-naïf.
        ceci dit, son programme est largement en deça de mes rêves, et je suis plutot du bord des indignés qui demandent une vrai démocratie, plus directe, plus vivante, plus en phase avec le peuple.
        merci de votre réponse, et bonne journée.
         smiley

      • onetwo onetwo 12 mai 2012 21:37

        à jaja

        Vous préférez 115 députés FN à l’assemblée ?

        Je ne sais pas si vous êtes syndiqués, mais moi je le suis. Nous n’avons que faire des mots d’ordre des politicards, même ceux du NPA, les Krivine, Besancenots et consorts. Nous sommes indépendants. Mélenchon respecte notre indépendance, lui.

        Ni soutien, ni participation, ni opposition. C’est assez clair pourtant. Cela veut dire indépendance du FdG vis à vis du PS, et vis à vis de l’extrême gauche aussi.

        Que Hollande fasse de bonnes propositions, et nous ne nous y opposerons pas. Qu’il fasse de mauvaises propositions, et nous nous y opposerons.


      • jaja jaja 13 mai 2012 09:09

        Me parler de l’indépendance des directions syndicales c’est pour me faire rire. Après plus de 40 ans de vie militante et syndicale s’il y a une chose dont je suis convaincu c’est bien que les directions syndicales ne sont indépendantes que du mouvement ouvrier....

        Se rappeler du dernier mouvement contre la saloperie de « réforme » des retraites où, une fois encore, elles nous ont menées dans le mur.... Journées d’action après journées d’action isolées et démobilisatrices et refus de travailler à la grève générale avec blocage du pays, ce qui aurait été nécessaire pour faire reculer le gouvernement...

        Et là-dessus arrive Mélenchon et qui appelle à un référendum sur la question des retraites donc qui ramène la question hors du champ social alors qu’il aurait fallu essayer de lancer le mot d’ordre de grève générale et non ramener le combat sur le terrain des institutions et des politocards professionnels... pour en fait tuer le mouvement...

        Et c’est ce Mélenchon qui respecte l’indépendance du mouvement syndical alors que les Besancenot non ?

        Beaucoup de gens vont vous croire Onetwo car malheureusement j’ai assisté à 40 ans de tromperies et de magouilles et c’est pas souvent qu’une majorité voit où l’on veut l’emmener...

        Si la lutte n’était pas conduite par des directions ayant bien d’autres objectifs que ceux avoués à leur base, il y a longtemps que les choses auraient changé...
        Orwell, qui fut un combattant du POUM a tiré les leçons de son expérience en Catalogne de ce qu’étaient les directions « socialistes » et où elles menaient les gens de la base qui leur faisaient confiance... Beaucoup le citent mais peu veulent le comprendre réellement...Hélas !


      • onetwo onetwo 13 mai 2012 12:15

        La grève générale ne se décide pas dans une réunion syndicale.
        Ce reproche fait aux directions est ridicule. S’il y avait eu entre 40% et 50% de grévistes, en moyenne, le mot d’ordre pouvait être lancé car manifestement, c’était une demande majoritaire, et pas minoritaire...

        Dans ma boîte (500 personnes) comme dans de nombreuses boîtes où SUD (mon syndicat de l’époque) est implanté, il a lancé une grève reconductible. J’ai fait 3 semaines de grève et nous étions 3% de grévistes chaque jours.

        Le référendum était la meilleure solution à ce moment là.

        On se souvient qu’avant que Thibault démissionne au moment de prendre ses fonctions, les dirigeants de la CGT siégeaient au comité central du PCF. La dépendance était claire.

        On se souvient que le mot d’ordre était pas de vagues pour ne pas gêner la gauche au pouvoir. Les dirigeants de la CGT siégeaient encore au PCF. La dépendance était claire.
        C’est pour éviter cela que Mélenchon et le Front des luttes insistent sur l’indépendance des syndicats.

        Par contre, depuis 10 ans que la droite est au pouvoir, rien ne retient la CGT, si ce n’est la faiblesse des mouvements sociaux et l’intransigeance du pouvoir.

        La CFDT c’est encore différent :
        http://www.syndicat-sud-solidaires-mairie-dunkerque.fr/article-pour-ceux-qui-se-font-encore-des-illusions-sur-la-cfdt-et-fran-ois-chereque-79222592.html


      • leypanou 12 mai 2012 10:03

        @auteur :

        Bonne analyse de la situation pré-législative. Je constate que tant que la gauche sera incapable de convaincre une majorité de Français de voter pour eux, elle restera toujours obligée de tabler sur les triangulaires ou le mode de scrutin majoritaire à 2 tours pour gagner les élections législatives (on peut très bien avoir une majorité à l’Assemblée Nationale avec moins de 40% de voix).

        Le vrai défi est donc là : convaincre les abstentionnistes et les autres. Le PS lui joue beaucoup sur les triangulaires avec le FN, étant incapable avec le social-libéralisme de proposer autre chose qui se différencie nettement du programme UMP. Et puis, au niveau de la trahison du choix du peuple français lors du TCE de 2005, le PS et l’UMP, c’est kif-kif, l’abstention lors du MES équivaut à une acceptation.

        La France est-elle condamnée au système etats-unien républicain/démocrate, je ne le pense pas. Le peuple grec a ouvert la voie : la 2ème position de Styriza aux dernières élections devant le PASOK peut changer la donne.

        Quand une majorité de Français auront compris que l’insistance sur les soi-disants « dettes insupportables » n’est que de l’enfumage pour mieux faire accepter la politique de régression sociale du néo-libéralisme (travailler jusqu’à la veille de sa mort, privatisation de tout, régression des libertés, précarisation à outrance, enrichissement scandaleux d’un très petit nombre, etc, etc), on aura avancé.


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 10:29

          lepaynou

          je crois que nous devrions regarder de bien plus près ce qui s’est passé en Islande, 
          ce pays est la preuve qu’il y a d’autres solutions que l’austérité, et l’acceptation d’être pris en otage par « la banque ».
          ensuite, il nous faudrait rendre notre pays vraiment démocratique, en permettant une démocratie directe, rendant possible et efficaces les référendums, par exemple,
          mais aussi, permettant à l’élu de comprendre qu’il ne décide pas,
          qu’il est le représentant du peuple, et non pas un petit despote (comme nous l’avons connu récemment) et qui décide tout, tout seul, contre vents et marées, se félicitant de ne pas tenir compte des manifestations, des avis syndicaux, etc
          il nous faut envisager une nouvelle république.
          pour moi, c’est une certitude,
          merci de votre commentaire.
           smiley

        • Dzan 12 mai 2012 11:46

          Olivier
          L’Islande (320000 habitants ) n’est pas la France.
          C’est quand même plus facile. Et en plus c’est un peuple très instruit.
          Connaissent-ils KOh Lanta ? Lol


        • Yvance77 12 mai 2012 13:58

          Salut,

          Je cite leypanou : « Je constate que tant que la gauche sera incapable de convaincre une majorité de Français de voter pour eux, elle restera toujours obligée de tabler sur les triangulaires ...

          Le vrai défi est donc là : convaincre les abstentionnistes et les autres. »

          Pas d’accord du tout sur ce point. Le VRAI défi quand son se nomme PS n’est pas de convaincre les abstentionniste et autres mais de faire d’abord une politique de gauche et non pas un « Canada Dry » de libéralisme qui ne dit pas son nom.

          Je viens de me taper le discours de Jean-Luc Mélenchon sur sa candidature dans le Pas de Calais. Et là je constate qu’il est dans le vrai. Les ennemis sont bel et bien les financiers qui ont dépossédés le peuple de peu qu’ils avaient, y compris d’un travail qui pouvait assurer de maigres subsides.

          C’est ainsi qu’il faut réussir à convaincre et pas autrement. Et cela concerne nous tous y compris ceux qui ont désertés les rangs du PS pour aller chez MLP


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 14:17

          Yvance

          je partage et remercie.
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 14:18

          Dzn

          mais pourquoi ce qui a été réussi à petite échelle ne le serait pas à grande échelle ?
           smiley

        • tigron 12 mai 2012 17:49

          Commencez vous même par être démocratique en acceptant dans le camp républicain les six millions quatre cent mille électeurs qui ont voté pour le Front national.

          Car ils ne sont ni fasciste ni xénophobe ni antisémite. Is sont des êtres humains qui aiment la France et ne veulent pas d’une France répondant à l’ordonnance prescrite par les docteurs mondialistes Attali,BHL ou Alain Minc.

          Si vous acceptez personnellement cette prescription, c’est que vous êtes vous même un idiot utile du sytème.


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 18:08


          tigron,

          je crois que vous ne faites pas une bonne analyse : dire que les 6,4 millions qui ont voté front national sont tous contre la france d’attali, bhl, ou minc n’est pas juste.

          certains sont des xénophobes, des racistes, antisémites, mais pas tous.

          je crois que d’autres auraient voté blanc si ce vote était comptabilisé, et ont voté le pen par dépit, voire par colère, désespérés de ne pas trouver de solutions acceptables pour eux, et rassurez vous, je ne crois pas faire partie des « idiots utiles »

          c’est pour ça que la candidature de Mélenchon est intéressante, et gêne beaucoup MLP, même si elle fait comme si ça ne la concernait pas.

          la présence du front national dans notre pays est une honte pour notre démocratie, et si sarko a perdu, c’est qu’il a oublié ce dicton africain : « quand on mange avec le diable, il faut une très grande fourchette ». il n’aurait jamais du aller dans le sens des idées du front, et je pense que c’est en partie ce qui l’a fait perdre.

           smiley


        • tigron 12 mai 2012 19:22

          oui bien sûr comme d’habitude une analyse qui vous convient et vous arrange.

          Il ni a pas plus aveugle qu’une personne qui ne veut pas voir !

           

           


        • Jean Jolly Jean Jolly 13 mai 2012 02:42

          A mon avis non mais bon !

          Tout est possible en lisant les commentaires d’AV.


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2012 10:00

          tigron

          ce n’est pas seulement une analyse, mais une réflexion basée sur des réalités prouvées
          je les ai largement décrite dans un article récent

        • Marco07 12 mai 2012 10:29
          Encore un article partisan... (un mixe subtile de citations et d’allusions bien choisit)
          Allez hop, un p’tit coup de mantra ! Viva Mélãochon y viva Hollandemos ! (y EELV) !
          A bas le FN et ses électeurs, à bas l’UMP... (j’ai oublié personne ?!)

           smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 10:30

            marco sancho 7

            ne soyez pas aigri, et grincheux comme ça.
            vous devriez admettre la défaite de votre camp, 
            et envisager le meilleur : en matière énergétique, l’arret progressif du programme nucléaire et son remplacement par des énergies propres et renouvelables.
             smiley

          • gordon71 gordon71 12 mai 2012 10:37

            mon cabri sauteur

            pourquoi dire que vous avez gagné ?

            du point de vue de l’assemblée nationale 

            vous étiez déjà au pouvoir 

            sur 635 députés 



            270 députés du secteur public soit la catégorie la mieux représentée quelque soient les majorités 

            et ceux qui l’ouvrent le plus pour demander la révolution 

             foutage de gueule de madame walter et ses coquins de manipulateurs



          • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2012 11:01

            gordon

            vous ne seriez pas un peu marseillais ?
            combien avez vous compté de députés ?
            combien de gauche ? combien de droite
            il y aurait quelque désordre dans votre esprit ?
            un coup de corne mal placé ?
            je m’inquiète.
             smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès