Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le complexe du roitelet

Le complexe du roitelet

Le désormais célèbre Benjamin Lancar, plus connu pour ses prises de position autoritaire que pour son engagement réellement politique,  s’est montré aux yeux de ses maîtres et chefs visiblement trop carriériste. Le président des Jeunes Populaires s’est vu recadré pour autoritarisme par ses pairs de l’UMP.

Tout comme « jeune giscardien » sonnait comme une antithèse voici une trentaine d’années, il appert aujourd’hui que Benjamin Lancar et autoritarisme sont pléonastiques. Depuis son trône de la rue de la Boétie, il devait déjà se voir en mini-Sarkozy, en Roitelet hurlant fort à la place du calife bougeant beaucoup… c’est raté. Pour le moment. Avoir l’âme d’un chef ne signifie pas ordonner, mépriser, rabaisser ses subalternes ; visiblement, monsieur Lancar eut un peu de mal à comprendre, lui qui, fan de vocabulaire guerrier, joue mal avec son e-force… N’en déplaise à Camille et Mathieu, ils se reconnaitront, la guerre des chefs n’aura pas lieu, pas encore. Affûtez vos canines, tout vient à point à qui sait ne pas attendre !

Les vieux de la vieille de l’UMP ont donc tancé le président des jeunes populaires, devenu par trop hégémonique, Benjamin Lancar qui avait demandé à (exigé de ?) ses cadres de s’inscrire sur le réseau social de l’UMP, Les Créateurs de possible… et ce, sous peine d’être « démis de leurs fonctions ». Si t’es pas gentil avec Ben, eh ! ben Ben il joue pu avec toi !! Comportement visiblement parfaitement puéril et méprisant à l’égard des cadres Jeunes Populaires, comportement inacceptable de la part de celui qui court exiger des excuses à Angoulême, comportement inexcusable de celui qui ne dit rien face à l’insulte faite à de Villepin…

Benjamin Lancar, Pierre Dac disait en substance « la discipline est la force principale de ceux qui ne savent pas se faire obéir sans commander. » Réfléchissez à cette phrase, elle vous fera le plus grand bien. Un parti, une organisation, n’est pas autocratique sinon c’est le FN. On n’ordonne pas, on demande, sinon on n’est pas Lancar, mais Mégret…

De fait, rue de la béotie politique (de la Boétie, plus exactement), le Jeune Pop’ s’est fait remonter les bretelles et l’ego par conséquent…Il ne faut pas intimider comme cela fut fait… mais le roitelet ne faisait que répondre aux consignes de Xavier Bertrand… A vos rangs, Fixe ! Code électoral sur l’épaule droite, on avance en rangs serrés vers la victoire au mépris des règles du savoir vivre politique… Les Créateurs de possible, réseau social de l’UMP ne marche pas au mieux, Benjamin Lancar est déçu… C’est son jouet et celui de l’E-force… il force, il se plante.

Frédéric Lefebvre a sèchement remis le dirigeant zélé à sa place : « excès de zèle  ». Justement. Repos !

Ce qui pose problème à Lancar, c’est sa difficulté à communiquer via son réseau qui démarre à peine péniblement contrairement à ceux des partis concurrents…moins de 7500 inscrit, 100 000 visiteurs uniques, pour un parti leader ou se prétendant tel, c’est léger. L’e-force serait-elle faible ? c’est certain ! Ses stratégies web sont à revoir !

Vouloir faire marcher au pas les troupes des jeunes pop’ est une erreur majeure en soi, tout comme les faire danser, plutôt se ridiculiser, dans un LipDup…

En pseudo-fin politique qu’il est, il assure que les menaces de sanctions qu’il voulait (dit-il à libération.fr) étaient juste une « blague pas drôle », « Ce ne sont évidemment pas les méthodes de l’UMP », « Le site est justement très ouvert, on ne va donc pas utiliser des méthodes sectaires. »

Admettons ! Il est un moment où, cher Benjamin Lancar, il faut faire de la politique, et non pas retourner sa veste. On est en période électorale, pas dans un cours de HEC ou de Sciences Po. C’est la vraie vie là !

« On ne doit pas manquer le coche. », poursuit-il, évoquant son réseau UMP, j’ai du mal à accoler social à UMP, on me le pardonnera… l’UMPbook ne décolle pas, les prises de paroles y sont sur-contrôlées pour ne pas étriller l’image de Nicolas ou celle de Benjamin Lancar, normal… mais depuis le 7 janvier, Les Créateurs de possible sont dans une impasse très similaire à la campagne globale de l’UMP.

Finalement, je retire ce que je disais plus haut, la communication web des jeunes Pop est tout à fait pertinente et cohérente avec les objectifs de défaite du parti omniprésidentiel.

L’Editorialiste

http://rasecampagne.lesdemocrates.fr/


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

UMP


Palmarès