Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le contraire de nous-mêmes

Le contraire de nous-mêmes

 Guéant, Hortefeux, Morano, Besson, ce sont les visages de la France, ouverte, universelle, patrie des droits de l'homme, des lumières. Cette équipe est censée nous emmener tout droit vers la catastrophe globale l'année prochaine, je veux parler d'une réélection de De Funès à la présidence. Ce sont nos propres visages dans le mirroir, ceux qui nous représentent, ceux qui nous reviennent en pleine poire, ceux qui nous ressemblent. 

Si la bêtise ne tue pas, la connerie peut le faire, s'il fallait inventer une parodie du poste de ministre de l'intérieur nul doute que le profil du Guéant apparaîtrait comme un portrait robot d'évidence.

Le mot d'ordre antifrontiste, avant tout autre forme de procès est de traquer le bougnoul et le bamboula, le gitan, l'Arabe, et parfois même parcequ'on pourrait les confondre avec des faux Français, les bougnats, les Auvergnats. 

Sans temps mort, et pour prouver qu'il était là pour manier le gourdin, Guéant a d'abord demandé à l'Italie de garder ses réfugiés, avant de squater la frontière de Menton pour faire barrage de son propre corps aux hordes de clandestins, avant de bloquer les trains en provenance de Rome. 

Guéant protège nos frontières, il n'aime pas les révolutionnaires tunisiens qui n'ont qu'à inventer chez eux leur propre démocratie, il nous explique que 20 000 réfugiés sont un poids insupportable pour la cinquième économie du monde qui de plus par l'intermédiaire de ses plus grands groupes de distribution et du BTP se goinfre sur le dos de la nouvelle démocratie.

Guéant a mis son casque de chantier en expliquant que nous n'avons surtout pas besoin de main d'oeuvre étrangère pour bâtir nos routes et nos hôpitaux.

Guéant n'aime pas les enfants d'immigrés qui plombent les performance de notre éducation nationale.

Hortefeux adoube cette politique, il explique que l'immigration doit faire l'objet d'une politique pragmatique, que la France n'a pas vocation à accueillir la misère du monde.

Besson et Morano sont les chiens de garde des deux autres, les Saint-Bernard des basses oeuvres, les artificiers, les sans-grades.

Face à cette calamité, cette meute hurlante, cette idéologie de la terre brûlée, ce carré perdant, je demande qu' un contrôle au faciès soit promulgué, dans un souci déontologique, je demande de traquer tous les Belphégor et les chacals rodant dans les couloirs du pouvoir, de contrôler les usurpateurs, d'arrêter le parti de l'étranger, ceux en qui les révolutionnaires de 1789 voyaient les vrais envahisseurs de l'intérieur, ceux qui dénaturent notre destin commun, qui bafouent la devise de la République.

Ce qui parait hallucinant dans ce fatras de bassesses, de répugnantes pulsions, dans ce viol des consciences, c'est notre passivité, notre lâcheté face à cette manipulation électoraliste qui détruit jusqu'à notre âme, ce qui parait irréel et qui pourtant nous regarde chaque jour, c'est ce contraire de nous-mêmes.


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 26 mai 2011 13:25

    Toutes ces gesticulations médiatiques ne sont que des « écrans de fumée » pour nous faire oublier l’essentiel : le pillage de nos sociétés par une minorité.
    Ne leur accordons pas davantage d’importance.


    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 26 mai 2011 14:09

      Les droits de l’homme n’appartiennent à personne, sauf à l’humanité tout entière. Mais ils sont liés à la culture occidentale.

      L’égalité des droits (isonomia) est d’origine grecque. Les droits de l’Homme sont apparus d’abord en Angleterre (Magna Carta, 1215 ; Habeas Corpus, 1679 ; Bill of Rights, 1689) puis en Amérique (Declaration of Independence, 1776) avant la Déclaration française d"août 1789 (dont plusieurs des auteurs ont été victimes de la Terreur).


      • Mugiwara 26 mai 2011 20:05

        le pire dans tout ça, en dehors du pillage de nos société, c’est que les intéressés eux mêmes sont pas forcément racistes. ce sont surtout de bons acteurs, pas pour rien qu’un acteur célèbre a pu être président des usa à une certaine époque. de tous temps, les dirigeants jouaient en fait les bouffons sans le savoir. il leur fallait animer le pays en gesticulant comme vous le dites. parce que en dehors la passivité légendaire des gens bons, le pays serait, le croit on dans les hautes sphères du pouvoir, incapable d’avancer sans personne à leurs têtes. la belgique prouve et a prouvé maintes fois qu’un pays sans gouvernement peut fonctionner. il faut simplement un garant de l’unité des assemblées régionaux ou interrégionnaux, genre découper la france en 5 parties comme pour les numéros de téléphone, chose que ça se fait déjà, mais c’est surtout pour éduquer nos gouvernants que je dis ça. être président n’est rien d’autre que d’animer dans la paix et amour pour aspirer à une vie meilleure. dans le cas de l’article présent, il se trouve que la gouvernement est tombé dans la facilité, mais surtout dans l’impuissance, une impuissance d’une force sans nom. 

        en dehors de l’identité nationale, le vrai problème se situe dans la faillite des idées pouvant amener de la prospérité auquelle le pays court depuis bien longtemps. l’identité est devenue plus floue en france comme ailleurs, parce que le peuple a pris conscience qu’il pouvait devenir plus intelligent et donc être plus bon qu’avant, le peuple a décidé sans prévénir les gouvernants actuels ou précédents que la france est juste une région comme une autre qui participe à la recherche du bonheur pour le bien de l’humanité. les tenants de l’identité cherchent desespérement une issue favorable, ne serait ce que pour valider qu’il existe bien une race supérieure à une autre. mais bon, la race n’est supérieure que si tout un peuple se met à faire du sheakspear, et c’est pas un seul shakespear qui rendra tout un peuple supérieur à un autre, loin de là. de là se trouve la réelle identité de la france, elle est simplement en cours d’évolution qui verra son terme seulement qu’après que les acteurs du pays, le peuple donc, aient réussi à se débarasser de ces escrocs qui se disent gaullistes qui sont en fait des sous fifres du front national. jamais chirac n’avait agi de la sorte, maintenant, en dehors de gaulle, les gaullistes tiennent une autre référence grace à sarkozy, et il s’appelle jacques chirac dit le bonimenteur professionnel et amateur de bières, fils de bernadette chirac, la bien aimée et reine du croire savoir vivre... 
        la gauche pendant ce temps ? on gesticule aussi, ça reste encore de la communication. on continue même à gauche d’abuser les médias pour propager les idées. mais, les idées sont innombrables, il y en a même 65 millions d’idées, bon, un peu moins si on décompte les enfants de bas age, quoique ... 
        nos chers politiciens doivent se faire une raison, le peuple a gagné voilà 2 siècles, et d’autres ethnies sont arrivées pour le soutenir dans son entreprise d’une vie meilleure basée sur la confiance d’autrui, l’amour pour l’humain quel que soit la couleur. puisqu’on a tous les mêmes besoins, les mêmes envies de vivre, de liberté, d’égalité et de fraternité. 

        • LE CHAT LE CHAT 26 mai 2011 23:02

          comme dirait Villach , ces gens ne sont que des leurres d’appel faisant croire à un UMP défendant la France contre l’invasion du tiers monde , ça ne prend plus...............


          • Thérèse Leduc 26 mai 2011 23:58

            Voilà ceux qui représentent la France (dans le désordre) raciste, homophone, bourgeoise, jalouse, envieuse, cupide, catholique, réactionnaire.

            Bref la France dont nous ne voulons plus. Ils ne sont plus représentatifs de nos valeurs.
            Ils sont une minorité mais usent de leur influence pour garder l’avantage. Ils sont une espèce en voie de disparition qui essaie de survivre par la violence.
            Le peuple doit comprendre que c’est lui qui est représentatif de la France et qu’il est en majorité pour faire change les choses.

            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 27 mai 2011 00:26

              Article courageux et couillu,

              vous dites «  je demande qu’ un contrôle au faciès soit promulgué, dans un souci déontologique, » si tel était le cas, Longuet ne serait pas ministre de la guerre.. http://bellaciao.org/fr/spip.php?article99532 " En 1964, il prend part, en compagnie d’Alain Madelin, à la création du mouvement Occident, organisation de militants d’extrême droite souvent impliqués dans des affrontements violents contre l’extrême gauche.En 1967, soupçonné en sa qualité de dirigeant du mouvement d’avoir été co-instigateur d’une expédition violente menée par Occident contre des étudiants d’extrême gauche à l’université de Rouen (l’un de ces derniers étant laissé dans le coma après l’attaque), il est inculpé et incarcéré "Gérard Longuet est condamné le 12 juillet 1967 à 1 000 francs d’amende pour complicité de « violence et voies de fait avec armes et préméditation », en même temps que douze autres militants d’extrême droite, dont Alain Madelin et Patrick Devedjian. "

              Ce sont ce mec la qui commandent.. !!! Boutons les aux diable dans un an ... !!!


              • Albar Albar 27 mai 2011 08:32

                Bonjour à tous,

                Guéant, Hortefeux, Morano, Besson... les néo cons français, farouchement anti musulmans, même si ils s’en défendent.


                • non667 27 mai 2011 21:37

                  c’est bien vrai çaaaa
                  j’ai une idée !
                  pourquoi on n’imprime pas des billets de 100€ et n’en donne t-on pas des gros paquets a tout les étrangers ??????????????
                  c’est pas difficile ? smiley smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès