Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le couperet passa si près …

Le couperet passa si près …

Dans le Doubs, abstiens-toi ! 

La logique des apprentis sorciers.

Huit cents voix d'écart pour une élection partielle entre un parti démocratique et une organisation protestataire pour laquelle les doutes sont réels quant à cette dénomination, il y a de quoi s'inquiéter et surtout s'étrangler. Notre bon président qui surfe sur une vague illusoire de popularité, acquise sur un bain de sang, évoque, sans rire, l'esprit du 11 janvier.

La réponse des urnes est sans nuance. Il est bien loin, à moins qu'il ne fût que factice, ce bel esprit de la concorde nationale. Il existe des fractures fortes, inconciliables, irrémédiables dans ce conglomérat de philosophies si distinctes que jamais rien ne pourra les réunir. Se bercer de doux rêves en pensant nos concitoyens réunis tous derrière le slogan réducteur « Je suis Charlie ! » est une foutaise dont il est grand temps de se réveiller.

Que va-t-on faire derrière ce nouveau scrutin, signal d'alarme ? La gauche va se féliciter d'une victoire dont elle devrait rougir. La droite gouvernementale oubliera de pointer du doigt la tentation de plus en plus forte de ses électeurs de s'allier avec le diable. Satan criera victoire comme toujours depuis des années. Puis rien ne changera vraiment et la désespérance continuera d'alimenter le vote de la terrible colère …

Il serait facile de pointer du doigt la lourde responsabilité des sbires de Nicolas le Grand, le conférencier des pétrodollars. Le Ni-Ni n'est certes pas de nature à barrer l'accession de l'extrémisme mais il a au moins la qualité de souligner les convergences idéologiques, qui sont de plus en plus sensibles, entre leurs lignes politiques respectives. Le front républicain est, de son côté, une formidable hypocrisie quand les électeurs voient s'entredéchirer des gens qui prétendent défendre les mêmes valeurs. Le piège se referme et le Front National a fini par faire son nid dans le paysage électoral.

Que faire désormais ? Stigmatiser les malheureux qui se fourvoient dans cette voie en lui apportant de plus en plus de suffrages ? L'histoire se répète et la misère conduit toujours dans les bras les plus redoutables. Il n'est pas à faire la morale à ces pauvres gens, premières victimes du chômage, de l'insécurité, de la peur, de la pauvreté et des inégalités. C'est à ces maux qu'il faudrait s'attaquer, maux qui se sont imposés pour favoriser la prospérité de la grande bourgeoisie, noyau dur des partis de gouvernement.

La contradiction est bien là. Pourquoi attendre un changement radical de la part de gens qui sont d'abord au service des tricheurs, des prévaricateurs, des fraudeurs fiscaux, des bénéficiaires des niches fiscales, des profiteurs des exceptions législatives et légales en tous genres ?… Leurs belles paroles ne trompent personne et les privilèges qui sont les leurs et ceux de leurs commanditaires nourrissent sans cesse le flot des mécontents.

La seule question qui vaille alors est l'absence d'alternative telle celle que la Grèce et l'Espagne font émerger. Les électeurs ne sont pas dupes : trop de casseroles de ce côté-là également, trop de maladresses et de calculs pour quelques postes ou quelques places. La vie politique française n'est qu'une perpétuelle compromission pour obtenir des faveurs, des sièges, des médailles ou des fonctions honorifiques et rémunératrices.

Rares sont les élus qui échappent à cette course à l'échalote. Alors, les braves gens qui continuent contre vents et marées d'user de leur droit électoral, se tournent vers ceux qui n'ont pour l'instant rien à se reprocher. Rassurez-vous, accordez-leur quelques strapontins et ils vous démontreront leur capacité de nuisance et leur facilité à faire comme les petits coquins. Pire même, leur idéologie de l'exclusion finira par porter le fer et le feu dans un pays au bord de la crise de nerfs.

Je n'ai pas d'autre proposition qu'un changement de paradigme. La cinquième République est agonisante. Il est urgent de repenser la représentation nationale, de sortir de la désignation des élus par le vote. Le suffrage majoritaire est d'une redoutable perversion, la proportionnelle est tout aussi critiquable. Je crois au tirage au sort et au mandat unique.

Faudra-t-il passer par le cataclysme de la prise de pouvoir du FN pour ouvrir enfin les yeux sur le pourrissement de nos institutions, sur la gangrène de la professionnalisation de la fonction politique ? J'ai peur que la redoutable échéance n' pproche bien plus vite que nos chers dirigeants ne le pensent ! Eux, d'ailleurs, ne se font pas de bile : ils exploitent sans honte la situation actuelle. Ils instrumentalisent (le verbe est aussi vilain que les intentions qu'ils portent) la montée du Front National. Un jour ils auront la monnaie de leur pièce, et nous aussi, hélas !

Républicainement nôtre. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • eric 12 février 2015 09:36

    Tout a fait excessif. Il est vrai que l’on peut s’interroger sur le caractère vraiment démocratique du PS.

    Que ce soit en matière de liberté d’expression : Dieudonné est attaqué en justice pour avoir dit la même chose que Vals et ses copains ! « Je suis Charlie », c’est à dire solidaire des journalistes assassinés, mais moins Hyperkasher. Ce qui se conçoit pour Dieudonné compte tenu des ses obsessions, mais plus mal pour le reste des gauches. Parce qu’est ce qui est le plus grave ? Que des journalistes soient tué dans le cadre de polémiques politiques ou que des enfants se fassent tirer une balle dans la tête en raison de l’étiquette qu’un assassin leur colle ? Je suis Koulibaly, revient à dire que c’est peut être aussi apartheid français qui conduit à certaines dérives... A mon avis, deux idioties, mais qui ont la même significations chez Vals et Dieudonné....

    Que ce soit en matière d’élection : un scrutin local ou l’appareil d’État, Le président, le Premier ministre, le ministre de l’intérieur ont recours aux fonds publics pour peser sur un scrutin local ?
    Quand on pense que certaines élection sont annulées pour un tract de trop.

    De là à le qualifier de diable....Il est vrai que des électeurs des droites classiques, en leur âme et conscience, ont sans doute voté pour le candidat de l’État. Mais ce fût leur libre choix démocratique.

    Le Fn apporterait « le fer et le feu dans un pays au bord de la crise de nerfs » ? Vous habitez où ? Vous n’avez pas noté que des gens viennent de se faire assassiner, que la population est descendue assez largement dans la rue et que globalement, on peut difficilement parler d’une société sereine en ce moment ?

    En revanche, oui, il y a sur le plan théorique, un vrais souci démocratique. Vos projets de changer de système représentatif, sont le reflet de l’impuissance politique des gens comme vous. Le scrutin majoritaire, c’est que c’est la majorité qui décide.

    Vos propositions visent pour l’essentiel à remettre en cause la loi de la majorité pour permettre à des minorités de gouverner contre des majorités divisées.

    On connait les résultats de ce genre de système. Allende fût désigné avec le même pourcentage de suffrage que Syriza, Hitler ne franchit jamais la barre des 50%. Tous ces pouvoirs minoritaires en voix, furent contraint dans un premier temps à des alliances contre nature puis au recours à la violence pour s’imposer à des sociétés au sein desquelles, le reste de la population divisé, était quand même unit dans le refus de leurs projets de rupture.

    Il s’agît toujours d’obtenir une majorité relative formelle pour imposer aux autres sa volonté.
    Au mieux, cela débouche sur l’immobilisme. C’est ce que nous voyons avec le pouvoir socialiste actuel ; Légitime avec ses 51% aux présidentielles, mais réduit à l’incapacité par le rejet de plus de 70% de la population. Au pire sur la violence, comme le montre ces quelques exemples.

    C’est toujours la même rengaine. Le peuple ne nous suit pas, il faut dissoudre le peuple. Chez vous, trouver une magouille de système électoral pour que nous gagnons quand même.

    Bon, ce sont des petites choses ponctuelles. Dans l’ensemble, les gauches respectent concrètement notre système démocratique presque aussi bine que le FN.

    Mais il est vrai qu’on ne peut qu’être inquiet de tous ces signes du reflux de l’idéal démocratique à gauche. cela avait commencé avec des gens osant manifester dans la rue contre des résultat d’élection, et cela va en empirant.

    La vigilance démocratique s’impose et il faut dénoncer sans relâche ces empiètements inquiétant.


    • C'est Nabum C’est Nabum 12 février 2015 10:20

      Eric


      Excessif mais finalement ...

    • fred.foyn Le p’tit Charles 12 février 2015 10:20

      (une élection partielle entre un parti démocratique et une organisation protestataire)... ?

      L’organisation protestataire est quand même (d’après les médias) le premier parti de France...quand au parti démocratique j’ai comme un doute sur cette appellation...vu l’état de notre pays en ce moment...9,5 millions de gens sans travail...4,5 milliards de dette hors bilan...et pas loin de 10 millions de pauvres..Plus d’industries..des emplois précaires (CDD)..plus de pouvoir d’achat..une éducation nationale digne d’un pays d’Afrique...des politiciens corrompus en veux tu en voilà..etc...


      • C'est Nabum C’est Nabum 12 février 2015 15:08

        Le p’tit Charles


        Moi aussi 

        J’ai un doute sur la démocratie dans de pays

      • septikettak septikettak 12 février 2015 20:33

        Il suffit d’avoir un doute sur Charlie pour ne plus avoir aucun doute sur notre soi-disant démocratie.


      • non667 12 février 2015 11:41

        vous manipulez suffisamment la langue française pour savoir qu’en qualifiant le ps de démocratique et pas le fn vous impliquez subliminalement ne l’est pas  !

        alors :
        copie d’un de mes com !
        Depuis des années les même anathèmes sont assénés : ce parti n’est pas républicain !
        Chiche ?!!!

        invité dimanche18h30 à la radio marine a mis défi « les journalistes » de demander au interviewé de justifier en quoi le fn n’était pas républicain !

        je met au défi les opposants au fn sur a.v. d’en apporter la preuve !

        ex 68tard je vote fn depuis 1986 , je ne me sens pas humilié par ce genre de propos fascisants, j’en pousse un bien gros à tous les c.... de charlies charlots. !

        Faudra-t-il passer par le cataclysme de la prise de pouvoir du FN pour ouvrir enfin les yeux sur le pourrissement de nos institutions, sur la gangrène de la professionnalisation de la fonction politique
        c’est pas faut -il ?  c’est il faut ! la bande d’escrocs au pouvoir ne va pas le lâcher spontanément !


        • fred.foyn Le p’tit Charles 12 février 2015 11:56

          +++

          Seul..les cons sont aveugles en France pour ne vouloir voir la réalité...mais c’est ainsi..les lobotomisés sont légion..et face à une exploitation de dindons...que faire..glou glou.. ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 12 février 2015 15:10

          non667


          Ce parti usera de la démocratie pour prendre légitimement le pouvoir Celà ne faut aucun doute

          Ensuite, bien plus que ces deux confrères, il le gardera par des moyens douteux.

          Il fera simplemnt un peu plus pire et c’est cela qui m’inquiète

        • C'est Nabum C’est Nabum 12 février 2015 15:11

          Le p’tit Charles


          Ne confondez pas le débat et l’insulte mon cher

          Jamais je ne tombe dans ce travers ou vous prie de faire de même ici 

        • fred.foyn Le p’tit Charles 12 février 2015 15:33

          Vous pensez donc être dans ces cons.. ?
          C’est un mot que vous pouvez trouver dans n’importe quel dictionnaire...Con est un mot polysémique et un substantif trivial1 qui désigne à l’origine le sexe de la femme. Au sens figuré, le mot con est aussi un mot vulgaire1 en général employé comme insulte dans les pays francophones, mais dans un sens très atténué, voire amical, dans le Midi de la France. Il désigne une personne stupide, naïve ou désagréable, de même que ses dérivés « connard » et « connasse ». Con a aussi un emploi impersonnel, souvent dépréciatif dans les expressions « jouer au con », « bande de cons », etc. Le mot dérivé « connerie » désigne une erreur, une bêtise, la stupidité en général.
          Obtenir le mot « con » en modifiant un panneau ou une enseigne est pour certains un jeu.
          Con est également à l’origine du nom des confréries de Conards, sociétés festives et carnavalesques traditionnelles de Normandie, Auvergne, Bourgogne,....


        • C'est Nabum C’est Nabum 12 février 2015 18:49

          Le p’tit Charles 


          J’aime les mots forts, les mots précis et ce Con depuis qu’il a été craché à la face d’un brave homme par un soit disant Président d ela République ne me plait guère

          Pardon de réagir ainsi 

        • fred.foyn Le p’tit Charles 13 février 2015 07:25

          Vous n’êtes nullement visé.. !


        • C'est Nabum C’est Nabum 13 février 2015 12:34

          Le p’tit Charles 


          Je suis un peu réactif parfois 

          Désolé

        • erichon 12 février 2015 12:49

          Faudra-t-il passer par le cataclysme de la prise de pouvoir du FN pour ouvrir enfin les yeux sur le pourrissement de nos institutions sur la gangrène de la professionnalisation de la fonction politique ?

          Je crains que ce ne soit malheureusement inévitable  !! 


          • C'est Nabum C’est Nabum 12 février 2015 15:12

            erichon


            C’est aussi la seule issue que j’envisage à la prise de conscience salutaire

          • bluerage 12 février 2015 14:17

            Que de mépris pour le peuple qui commet le péché impardonnable de « mal » voter...

            Vous vous prétendez de gauche ? Vu comment vous traitez les citoyens qui en ont marre de voter UMPS je pense que vous l’êtes vraiment, de gauche et pas démocratique pour un sou puisque vous cautionnez la dictature UMPS pour que rien ne change dans un système à bout de souffle.

            Comme dirait le regretté Desproges : je ne déteste rien de plus que la droite, à part la gauche.


            • C'est Nabum C’est Nabum 12 février 2015 15:15

              bluerage


              Si cela vous encourage de penser celà ...

              Relisez bien commentaires et billet

              Attention, ce n’est pas parce que je n’approuve pas votre cher parti que je l’insulte

            • HELIOS HELIOS 12 février 2015 19:17

              ... Satan criera victoire ...

              ... stigmatiser les malheureux qui se fourvoient...
              ... accordez-leur quelques strapontins et ils vous démontreront leur capacité de nuisance...
              ... Leur idéologie de l’exclusion finira par porter le fer et le feu dans un pays au bord de la crise de nerfs ...
              ... le cataclysme de la prise de pouvoir du FN... 
              ... républicainement nôtre....

              J’ai lu et relu une fois ce billet, et a part quelques reflexions de fond qui donnent au texte un air de verité, le reste se compose de jugements de valeurs, (quelles valeurs d’ailleurs, surement pas démocratiques) infondés, sans faits ni preuves.
              Bref le type de texte que les communistes de 1968 lachaient aux etudiants en mal de cours. Les rares exactitudes faisaient avaler a l’auditeur tout ce qui accompagnait le discours.

              Le FN se retrouve competiteur des autres partis. Cela veut dire clairement que le jeu democratique fonctionne, que l’offre perçue par le citoyen est attrayante ou au minimum alternative.
              A partir de là, nul ne peut pretendre renier la volonté du peuple qui est, rappelons le, le seul decideur en la matiere.

              depuis des années toutes les regles, toutes les lois ont une arriere pensée obsessionnelle : comment favoriser les petits partis et defavoriser le FN. On voit que cela ne marche pas, que Dupont-Lajoie demasque le manipulateur gouvernental caché derriere (au mieux) et decide de voter pour ceux qui (paraisse) portent une difference avec la cituation actuelle.

              Dans un contexte sain, l’offre politique aurait du s’adapter. Elle ne le fait pas (encore il faudrait voir l’UMP a la fin du mandat de FH). le FN apporte des réponses, possiblement discutables puisqu’il s’agit d’orientation politique), pourquoi faudrait il isoler un parti qui tend a repondre a la demande des français ?

              Lorsque la classe politique et les citoyens comme vous, cesseront leur attitude autiste, meprisante, ils cesseront de fait de favorisertoutes sortes d’errances beaucoup plus dangerenses que la simple mise en avant de la souveraineté du peuple français exigée par le FN qui n’a rien de raciste ou de xenophobe.

              • C'est Nabum C’est Nabum 13 février 2015 06:54

                HELIOS


                Profitez encore un peu pour analyser mes dérives, ma mauvaise foi, mon parti pris contre ce bon et généreux parti qui exprime si bien la colère des gens

                Quand il sera au pouvoir, ma liberté d’expression sera nulle

                Avec un peu de chance on me laissera en liberté ...

                Il n’y a pas d’exemple dans l’histoire ou cette couleur politique n’ait pas utilisé la contrainte pour rester en place. Ce n’est pas parce que les autres sont médiocres et bien plus encore qu’il faille oublier les leçons du passé

                L’extrémisme est une peste 

              • HELIOS HELIOS 13 février 2015 16:55

                Bonjour Nabum,

                Merci pour votre réponse. J’attache beaucoup d’importance a ce que tout le monde puisse exprimer son opinion et son ressenti. Le votre m’importe aussi et je comprends parfaitement vos doutes et vos appréhensions.

                Cependant permettez que j’apporte, contradictoirement, une autre perception. Le FN n’est pas ni meilleurs ni plus généreux ni porteur de la colère des citoyens... il est simplement porteur d’espoirs déçus par une classe politique qui n’applique pas la règle démocratique.
                La règle démocratique étant qu’un élu de la république représente son parti AVANT l’election et représente les citoyens APRÈS l’élection. Donc, pendant son mandat, il *doit* tenir compte de ceux qui n’ont pas son avis, d’autant plus que les scores sont très souvent proches (genre 52/48).

                Or, le mécanisme électoral de la V eme république et la dérive des valeurs de notre société font que les parlementaires ne font que défendre leurs pré carré au lieu de la société dans son entier, ne représentent plus que les quelques votants qui l’ont porté au pouvoir... et tout cela dans un tunnel « démocratique » sans contrôle de 5 ans de règne absolu (La dissolution de Chirac fut un accident et les referendum ignorés).

                Le citoyen se reporte alors vers les partis n’ayant jamais participé a ce simulacre de démocratie, donc le FN, d’autant que ce dernier propose des solutions qui semblent être des réponses au difficultés quotidiennes rencontrées. Ces réponses ne sont ni plus ni moins complexes, ne sont pas moins humaines ou liberticides que tout ce que les français subissent depuis de nombreuses années.

                Les leçons du passé que vous évoquez ne sont pas pertinentes cars elles sont contextuellement liées aux conditions historiques. On ne peut pas supprimer la liberté d’expression du jour au lendemain, plus que ce que les différents ministres l’ont fait jusqu’à ce jour, on ne va pas déporter une catégorie de personne ou quoi que ce soit d’autres, les lois sont déjà écrite et ce que demande le FN c’est simplement de les respecter.

                Enfin, vous parlez d’extrémisme... laissez moi vous rappeler deux choses que vous devez surement connaitre. Les mots « gauche », « droite », extrême-G ou extrême-D correspondent a la position géographique des partis dans l’hémicycle et sa « relativité »ne préjuge pas du niveau idéologique...
                S’il faut traiter de « peste » une tendance, c’est le DOGMATISME qu’il faut rejeter. Seulement, le dogmatisme n’est pas l’apanage de la droite ou de la position « extrême » de ses députés... il est malheureusement bien partagé par tous et, laissez mois faire ce clin d’œil a votre billet qui est en lui même un exemple de dogmatisme puisque vos propos sur le FN ne sont étayés par aucun faits significatifs.

                Bien a vous, toujours heureux d’échanger.

              • Garance 12 février 2015 21:25

                Nabum


                 « Huit cents voix d’écart pour une élection partielle entre un parti démocratique et une organisation protestataire » 

                Ah bon ?

                Le PS serait un Parti démocratique et le FN , si c’est de lui dont vous nous parlez ; une « Organisation » qui ne le serait pas puisque protestataire ?

                Curieuse conception de la démocratie que vous avez là

                Donc pour vous le fait de protester contre le Parti au pouvoir fait de vous un paria non démocratique

                Je vous rappelle que l’ « Organisation protestataire » fait 30 % dans les sondages , ce depuis 10 ans : est n’est représentée que par 3 députés

                Mais cela n’a pas l’air de gêner le grand démocrate que vous êtes

                Je crains que les temps à venir vous soient pénibles à vivre Nabum ; les yeux se décillent

                Ils voient que les « Fascistes » ne sont pas ceux que leur désignent si complaisamment ceux qui le sont 100 fois plus

                Ce pour garder le pouvoir pour le pouvoir et rien d’autre

                Evidemment rien d’autre ; ils sont si nuls et si pourris

                Les résultats sont à voir et méritent qu’on proteste

                • C'est Nabum C’est Nabum 13 février 2015 06:57

                  Garance


                  Ne me placez pas du côté du PS
                  je vomis autant que vous ce qu’est devenu ce parti bourgeois

                  Je décris le comportement des grands partis

                  Le FN me fait peur
                  Je m’en suis expliqué

                  Vous êtes libre de pencher pour cette option. 

                  Je suis certain qu’elle relève de l’aventure dangereuse. Mais ce n’est qu’une opinion et elles sont libres encore 

                • HELIOS HELIOS 13 février 2015 22:32

                  ..petit trait d’humour... quand les conditions sont difficiles il faut relativiser (pour Nabum)... donc, comme disait ma grand mère, qui n’a plus d’age : si tu n’aimes pas, n’en dégoutte pas les autres !


                • Bastienou Carcajou 14 février 2015 01:15

                  @Nabum

                  Si les électeurs du FN sont de pauvres gens - je ne vois pas ce qui vous autorise à sous-estimer leurs capacités, y compris intellectuelles - comment doit-on qualifier des citoyens qui votent pour deszozos que les enfument, les appauvrissent, leurs mentent, les prennent pour des gogos -voir le referendum de 2005 sur lequel les partis DÉMOCRATIQUES se sont joyeusement assis-  ?

                  Pourriez-vous m’indiquer votre fournisseur de boule de cristal qui vous permet de savoir ce que sera la liberté d’expression et la liberté individuelle si le FN parvient au pouvoir ?

                  Cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès