Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le coût d’un fonctionnaire n’est pas égal au budget de la (...)

Le coût d’un fonctionnaire n’est pas égal au budget de la fonction publique divisé par le nombre de fonctionnaires

J’aimerais faire de cet article un plaidoyer en faveur du rôle de l’État que le capitalisme sauvage, complice des néolibéraux, voudrait réduire à sa portion congrue :

Dans une entreprise, les charges et salaires sont en concurrence, dans un chantage permanent, avec le profit. Diriez-vous que le profit est une charge ? Non, évidemment, puisque tel n’est pas le point de vue répandu par la pensée unique. Mais du point de vue des salariés, c’est le profit et les dividendes qui sont le boulet : chacun voit midi à sa porte, et l’heure officielle est celle des dirigeants.

Le coût d’un fonctionnaire n’est pas égal au budget de la fonction publique divisé par le nombre de fonctionnaires. L’État, c’est nous tous, et les prélèvements obligatoires ne servent pas uniquement, loin s’en faut, à payer les fonctionnaires, mais à assurer la maîtrise d’ouvrage de notre patrimoine commun et des services indispensables et non monétisables, ainsi que de garantir les investissements d’avenir.

Les fonctionnaires sont de deux sortes : d’une part, les agents chargés de gérer ce patrimoine collectif qu’on appelle la Nation, et d’autre part les agents chargés de produire des services.

Les premiers gèrent un budget considérable qui est dépensé principalement en appels d’offre, ce qui fait le bonheur des entreprises privées, notamment quand elles ont réussi à faire du lobbying (c’est un euphémisme) pour obtenir les marchés. Et quand elles se plaignent des dépenses de l’État, alors on peut dire qu’elles se prévalent de leurs propres turpitudes : le plus haïssable comportement qui soit. On classe ces dépenses de l’Etat dans la rubrique keynesianisme, la bête noire des libéraux qui se trouvent sur ce point en opposition avec les bénéficiaires de ces largesses.

Quant aux agents chargés de produire des services – la police, les enseignants, les soignants, etc. -, ils produisent les richesses qui les rémunèrent. A ce sujet, un agent de l’État est a priori aussi productif qu’un agent du privé. Ceux qui disent qu’un bon fonctionnaire est un fonctionnaire mort mériteraient d’être poursuivis en justice pour appel à la guerre civile.

De fait et par conséquent, la plus-value des salariés du service public appartient en partage aux salariés et à l’État, c’est-à-dire à la nation. Dès lors, le fonctionnaire ne « coûte » plus que son salaire brut, et comme ce salaire est, a priori la juste rémunération qui lui revient, s’il y a une plus-value, c’est tout bénéfice pour la collectivité. Donc le fonctionnaire ne coûte rien, puisqu’il travaille, au contraire du rentier qui lui ne produit rien.

Pourquoi les capitalistes râlent-ils ? Parce que cette plus-value du travail des fonctionnaires appartenant de droit à la collectivité, est un cruel manque à gagner pour eux qui ont coutume d’avoir le beurre et l’argent du beurre : d’autant plus cruel qu’ils ont de l’argent à ne plus savoir qu’en faire et développent un stress considérable à l’idée que cet argent se dévalue, comme Harpagon qui ne vivait que pour sa cassette.

Au sujet du stress : une expérience réalisée dans un laboratoire de comportements a mis en évidence que, dans un groupe social, ce sont les individus les plus stressés qui deviennent dominants. Qu’on se le dise.

D’après des commentaires de JL1

Lire : DES CRÉATIONS D’EMPLOI QUI COUTENT CHER AUX FINANCES PUBLIQUES


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • flourens flourens 13 août 2015 11:29

    de toute façon, coût ou pas coût, ils s’en foutent, ce n’est qu’un des nombreux prétextes, car la haine du fonctionnaire est idéologique, une fois compris ça, il n’est plus la peine d’essayer de justifier la nécessité du fonctionnaire pour telle ou telle raison financière ou pratique, il faut défendre les fonctionnaires de manière idéologique, c’est un projet de société basé sur le collectif et la fraternité, contre un projet basé sur l’égoïsme et la cupidité, c’est la civilisation contre la barbarie prônée par les libéraux,
    j’entends déja certains


    • mmbbb 13 août 2015 22:46

      @flourens c’est cela meme « collectif et fraternite » je pouffe de rire je connais beaucoup de fonctionnaires qui n’ont peu d’egard pour ceux qui bossent dans le prives et certains ont meme de la haine Je n’ai jamais vu des fonctionnaires descendrent dans la rue defendrent les emplois du prive et les nantis de la SNCF EDF par exemple s’en tapent royalement Quand au PCRF de ce media qui soutient les pilotes d’AIr France, la c’est du grand art camarades soutenir les damnes de la terre de cette corporation est d’une tres grande temerite Beaucoup de fonctionnaires s’attachent a renvoyer une image qui donnent le flan a une critique acerbe Le monde a change personne n empechera de prendre un autre bateau que la SNCM pour aller en Corse par exemple.Nous n’avons pas les meilleures services publics du monde. education nationale entre autre 


    • Gasty Gasty 14 août 2015 09:16

      @mmbbb

      D’après vous un salarié du privé doit se faire défendre par les fonctionnaires ? Dans le domaine de la réglementation du travail, ce serait aussi aux fonctionnaires qu’ils incomberaient de descendre dans la rue pour défendre leurs droits ? Vous allez loin dans l’assistanat.ET lorsque les fonctionnaires réclament des emplois, c’est pour qui à votre avis ? Sachez aussi qu’à la SNCF ou à EDF on ne s’en tape pas royalement, on est pas médecin, agriculteur ou boulanger de pères en fils et les problèmes des enfants et conjoints sont présents dans chaque foyers.
      Pouffez pouffez ! je trouve que vous avez de mauvaises fréquentations.


    • flourens flourens 14 août 2015 13:10

      @mmbbb
      tutafé, bravo le raisonnement, nous n’avons pas les meilleurs services publics du monde, donc d’après toi et les tiens, il faut donc les faire disparaitre, pas les rendre meilleurs, non, les faire disparaitre
      et puis dans les manifs contre le saccage des retraites, ce sont les fonctionnaires qui étaient dans la rue, pour défendre tout le monde, privé compris, ça n’a pas marché car on n’est pas des agriculteurs de la FNSEA on peut pas se permettre de bruler une préfecture, des portiques, impunément, si on fait ça, on est des casseurs, des terroristes, des gauchos, mais pas des citoyens, alors que la FNSEA est reçue avec les honneurs alors qu’ils sentent encore la fumée
      suivant que vous soyez puissant ou misérable, les jugements de cours vous rendront blanc ou noir
      ça a plus de 300ans et pas une ride


    • rocla+ rocla+ 13 août 2015 11:46

      Ne parlez surtout pas des escrocs  faisant payer l’ Etat pour leurs fantaisies . 


      Je parle d’ une femme ayant abusé l’ Etat de 40 000 euros et 
      Monsieur Gil répond que ça lui étonnerait qu’ une femme de ménage etc ...

      Monsieur Gil vous êtes tous simplement fou . 

      L’ autre  ....... j’ en parle même pas .

      • Robert GIL Robert GIL 13 août 2015 11:53

        @rocla+
        vous etes en pleine confusion ; vous prenez un cas isolé et vous faite une generalité sur plusieur millions de fonctionnaire ! Mauvaise foi evidente ! Et le cas dont vous parlez, c’est une fonctionnaire ou une elue ?
        .
        ensuite pour les personnes qui abusent l’etat voici un exemple concret : d’apres l’insee, la derniere tranche d’aide aux entreprises (25 milliards ) a créé 100 000 emplois : ce qui fait 250 000 euros par emploi. Pour creer le million d’emplois promis par le medef il faut donc que l’etat verse pas moins de 250 milliards d’euros aux entreprises !!! Cela pour une seule année évidement , car si jamais ,imaginons, le medef pérennisait ces emplois sur 40 ans il demanderait : 250 milliards X 40 = ... je vous laisse calculer ...


      • Lemaïsjekiff Neo-str 13 août 2015 12:03

        Rocla,

        « Je parle d’ une femme ayant abusé l’ Etat de 40 000 euros »
         
        Ouais dehors la tocarde et à grand coup de pied au cul ... Comme tout les gros pourris qui planquent leur tunase dans des paradis fiscaux et ne paient pas leur impôts ...

        Tous ces gens la fonctionnaires ou autres pleins de frics qui volent le portefeuille collectif il y a cas les exproprier sans dédommagement et les priver pendant 15 ans ou à vie de leurs droits civiques ... 

        Les pendules doivent être remises à l’heure ... Passer à l’heure des coups de pieds au derche et des bouffes dans la face pour ce style de profiteurs !


      • CN46400 CN46400 13 août 2015 15:31

        @Neo-str


        Ho, Ho, ! Grace au ménage Balkany, une équipe de juge vient de rentrer 3 millionsd’€.....Et c’est pas fini !

      • rocla+ rocla+ 13 août 2015 11:48

        Et de quinze. C’est le nombre de policiers interpellés dans le cadre de quatre dossiers différents depuis le début de cette année. Personne n’est épargné, du simple gardien de la paix au sommet du « 36 », le temple de la PJ parisienne. Lundi 23 mars, dans l’après-midi, ce sont cinq policiers de la brigade anticriminalité (BAC) de Stains, en Seine-Saint-Denis, qui ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire conduite par un juge d’instruction du tribunal de grande instance de Bobigny pour « vol et violences aggravés, association de malfaiteurs en vue de se livrer au trafic de stupéfiants ».

        Interpellés pour certains sur leur lieu de travail par l’inspection générale de la police nationale, ils sont suspectés d’avoir, depuis au moins deux ans, volé des trafiquants de drogue, les délestant de leurs produits comme de leur argent. Selon une information du Point.fr, la drogue était ensuite revendue par des fournisseurs protégés. Les présumés « ripoux » se seraient servis dans les scellés et auraient volé 10 000 euros dans une fourrière.


        En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/03/24/un-nouveau-scandale-eclabousse-la-police-nationale_4599898_1653578.html#rZOwF0p8giTKurq6.99


        • Robert GIL Robert GIL 13 août 2015 11:59

          @rocla+
          voila un point ou l’on se rejoint : dans la police il faut faire un grand ménage !!! Ensuite c’est vrai que 15 policiers sur X centaines de milliers ce n’est pas trés elevé non plus !
          .
          en fait c’est un peu comme si l’on coinçait un patron voyou et que l’on amalgamait cela a tout les patrons, ou comme si lorsque l’on trouve un artisan ou un commerçant fraudant le fisc ou faisant du travail au noir l’on englobe la totalité de la proffession ... quoi, que dans ce cas la, il faut peut-etre approfondir la reflexion !


        • bourrico 7 13 août 2015 12:19

          @Robert GIL

          il faut peut-etre approfondir la reflexion !


          Ouch !
          Ca c’est mesquin pour Raclure ! smiley

          Une fois qu’il a balancé sa sentence, c’est en général le vide sidéral.

        • Hervé Hum Hervé Hum 13 août 2015 23:20

          @Robert GIL

          Rocla+ emploi une technique vieille comme le sophisme, quand tu manque d’argument, tu fait dans l’anecdotique. C’est le principe du tireur texan, manque jamais sa cible !

          Rocla+ est un pur sophiste, s’il en tourne, il s’en rend même pas compte !


        • rocla+ rocla+ 13 août 2015 11:54

          Excusez moi  , j’ ai Chinois là , je reviens après .... smiley


          • bourrico 7 13 août 2015 12:17

            @rocla+


            Ca y est, t’es assez passé pour un con ?
            T’as besoin de laisser décanter un peu ?

            Je te l’ai dit déjà, un fait divers ne constitue pas une généralité.
            Regarde, toi, par exemple, bon, t’es con comme un manche, mais ça ne signifie pas que ce soit le cas de tout le monde.

             smiley

          • Robert GIL Robert GIL 13 août 2015 12:23

            @bourrico 7
            je crois que plutot que faire chinois il devrais faire « français renforcé » car il ne capte pas tout ce que l’on ecrit et on ne comprends pas toujours ce qu’il dit ! Il ne faut pas qu’il s’eparpille, il a besoin de moboliser les neuronnes qu’il lui reste !


          • rocla+ rocla+ 13 août 2015 19:32

            @Robert GIL



            Vous envisagez sérieusement de donner des cours de Français ? 


            La caractéristique des ignares c ’est qu’ ils ne doutent de rien . 

          • Robert GIL Robert GIL 13 août 2015 21:14

            @rocla+
            wouahou !!! c’est plus grave que je ne croyais, vous ne comprenez meme pas ce que vous lisez , et donc comme d’hab, vous repondez donc a coté de la plaque !!


          • Spartacus Spartacus 13 août 2015 12:11

            Quelle montagne de clichés et odes au corporatisme, à la corporation au clientélisme et communautarisme des étatistes.


            Sacraliser l’état pour faire passer le clientélisme, les privilèges et les droits différenciés statutaires et inéquitables des accapareurs profiteurs fonctionnarisés. 

            1-1er cliché de Marxistes.
            Si les salaires et les profits étaient en compétition comment expliquer que les entreprises qui licencient sont celles qui ont les profits les plus faibles.
            Le profit ne se décrète pas en fonction des salaires, mais en fonction des ventes. Ça s’appelle la dynamique du capital.
            Plus il y a de profit plus les salaires sont élevés

            2-L’état c’est pas nous. 
            Volonté de confondre et la société et sacraliser l’état pour la corporation et s’attirer la bienveillance d’une pseudo légitimité a dépenser sans compter.
            L’état est comme une mafia, il se finance en rançonnant les autres contre des services bien plus chers qu’ils ne devraient l’être. 
            L’État n’agit pas dans notre intérêt, il agit selon la direction que lui donnent ceux qui le dirigent, et ceux qui le dirigent sont essentiellement issus de ce même état. 
            Bénéficiaires de statuts et de privilèges face aux risques électifs, les dirigeants sont issus de la même caste que ses obligés.

            3-La nation n’est pas un patrimoine. Toujours cette propension à la caste étatiste a se donner un rôle sacraliste.
            Le fonctionnaire est au service de la société. Pas l’inverse comme ce texte voudrait le faire croire et nous le vivons dans la réalité.

             4-Étonnante cette apologie de l’irresponsabilité. C’est typiquement la psychologie communiste. 
            La belle phrase responsable mais pas coupable de l’ex-ministre coco est d’« actualité dans la corporation des étatistes.
            La décision d’un contractuelle, c’est toujours l’acheteur qui décide qui quand et pourquoi. Seul le fonctionnaire ou l’élu est responsable d’un contrat qu’il signe. La société marchande n’a pas le pouvoir de décision. 

            5-L’étonnante ignorance de la création de la richesse. 
            Evidemment le gauchiste statutaire se croit la société. Alors quand c’est pour sa gueule on ne compte pas. Evidemment. Sauf que pour la société un fonctionnaire est une dépense de la société matérialisée par les impôts et a un coût contribuable parfaitement chiffrable. Allez chercher la valeur de la richesse crée par un policier ou la bombe atomique. 
            A part morale ou psychologique voire utilitaire, elle est économiquement une dépense pour la société. Point. C’est dans tous les livres d’économie.
            Obligatoirement la richesse est une création de l’échange pas d’une sensation fusse t-elle d’utilité publique.

            6-Les conséquences valent le coût a lire intellectuellement. La gamelle, la gamelle pour notre corporation car nous on est »la société« ...Les autres doivent être des extraterrestres ?

            7-Les capitalistes. Les vils gens. Ils ont de l’argent et l’état et ses statutaires seraient des gens FOR-MI-DA-bles Tous altruistes et bénévoles. A la lecture de l’économie bonon rose on se demande si les fonctionnaires ne travaillent pas »gratuitement" et on une supériorité envers leur prochain E-NOR-ME.

            En fait cette caricature pose la question d’une caste qui dispose de droits différentiés et démontre que les statuts sont une vrai problème pour notre pays et que si les fonctionnaires étaient administré dans un un droit commun à tous, ces gens ne sacraliserait pas leur employeur et l’état serait géré en compte d’exploitation qui rendrait notre pays plus riche. 



            • bourrico 7 13 août 2015 12:13

              @Spartacus


              Quelle montagne de clichés et odes au corporatisme pâtronal, à la corporation au clientélisme et communautarisme des grands patrons.

              ben oui tête de noeud, tes arguments sont pas plus solides que ça.


            • bourrico 7 13 août 2015 12:15

              @Spartacus

              Plus il y a de profit plus les salaires sont élevés


              Mais non tête de noeud, plus y a de profit, plus y a de dividende, on ferme parfois des boites même s’il y a profits, juste parce que les actionnaires trouvent qu’il n’y en a pas assez.

              Vas t’acheter un autre cerveau, celui que t’as est défaillant.



            • Robert GIL Robert GIL 13 août 2015 12:20

              @bourrico 7
              avec sapragus, je perds pas de temps, il y a tellement de meli-melo dans sa tete, que c’est inutile ... il reprends betement les arguments de tfi, du figaro ou de l’express sans se poser de questions ... en guise de reponse je me contente de lui mettre un lien, ça ne le rends pas plus intelligent car il ne le lis pas et de toute façon il ne lis que la presse officiel, mais ça le met hors de lui !


            • Spartacus Spartacus 13 août 2015 13:48

              @Robert GIL

              Faire des copiés collés d’articles, des liens pour rechercher un profit de fréquentation pour ton site.
              Envoyer des insultes cachées dans la dérision du pseudo, et le refus de le contradiction argumentée....

              Une chose vous unis. 
              C’est qu’a vous deux vous n’êtes pas des gens très constructifs.

              Bon ça fait quoi de se savoir dans la caste des dotés de droits sociaux statutaires supérieurs aux autres ?
              Comme statutaire, réclamer l’égalité quand on a pas sur soi un échantillon d’équité ? 
              C’est un concept de l’hypocrisie ou des inégalités ? 


              Quoi revenir sur les statuts ? 
              Vous n’y pensez pas ma bonne dame. Quand on a goutté aux privilèges on ne peut plus s’en passer.

              Alors ton régime spécial, c’est la société égalitaire et socialo-communiste ?
              Alors tes statuts, c’est un concept Marxiste de la juste répartition inégalitaire Marxiste ?

              Allez trouve nous donc un joli copié collé de justification des inégalités statutaires corporatistes de la caste des obligés de l’état dans les proses Marxistes.

            • Robert GIL Robert GIL 13 août 2015 14:16

              @Spartacus
              Marx et plus ...


            • CN46400 CN46400 13 août 2015 15:23

              @Spartacus
              « Plus il y a de profit plus les salaires sont élevés. »

              Ce qu’il faut lire : Plus il y a de profits et plus les salaires du capital sont élevés

            • Spartacus Spartacus 13 août 2015 15:34

              @CN46400

              Un actionnaire n’a pas de salaire. Son profit n,est pas garanti ni contractuel comme un salaire.

              Quel que soit le résultat le salarié sera payé.

              Mais regarde donc concrètement avec les chiffres......
              Microsoft des salariés sont millionnaires..

              A part en France ou les dividendes sont donnés même en cas de perte comme dans les entreprises avec l’état actionnaire comme EDF ou GDF. 
              Il y a corrélation entre emplois, salaire élevés et profits. 

              Les salaires sont meilleurs comme salarié de Total ou Loreal que chez Peugeot ou Carrrefour à poste égal.
              Plus il y a de profits et de marge bénéficiare, plus c’est évidemment à l’aise pour distribuer des bons revenus.

            • Yurf_coco Yurf_coco 13 août 2015 15:53

              @Spartacus


              Extrait d’un document officiel de l’insee, accessible ici : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ES323D.pdf

              Intro du document :

              La valeur ajoutée représente la richesse engendrée au cours du processus de production par la mise en œuvre des facteurs de production, notamment le travail et le capital. Or, le partage de cette richesse entre salaires et rémunération du capital a fortement fluctué en France depuis la fin des années 60. Après avoir sensiblement augmenté à la suite des accords de Grenelle en 1968 et des chocs pétroliers de la décennie 70, la part des revenus du travail a reculé au cours des années 80. Elle a retrouvé, depuis le début des années 90, un niveau proche de celui du début de la décennie 60.

              ->Grosso-modo, en 60, la part des salaires étaient autour de 58%, est monté jusqu’à 70% dans les années 80 (Grâce a ces gauchistes qui se sont battus pour nous), puis à l’arrivé du libéralisme sous tonton, on est bien d’accord, ça chute jusqu’à retourner vers 50%.

              Et c’est là que c’est beau, c’est que toute la théorie du libéralisme-capitalisme c’est : les profits d’aujourd’hui sont les investissements de demain et les emplois d’après demain. Ca fais 30 ans que les profits augmentent... Les profits du CAC 40 ont encore augmenté de 30% l’année dernière... 
              Les salaires ont ils augmenté de 30 % ???? 

              Ca ne vaut plus le coup d’investir et de chercher si ça ne rapporte pas 30% tout de suite... Il faut « faire travailler l’argent » dans les paradis fiscaux et c’est tout.

              Les groupes font : Acquisition, Fusion, Pression, Réduction des effectifs, profit immédiat. 

              Et c’est normal, les groupes ne sont pas des être humains avec une conscience collective... 
              Une entreprise est faite pour faire des profits c’est tout.

            • Spartacus Spartacus 13 août 2015 23:25

              @Yurf_coco


              Votre étude démontre simplement que vous ne comprenez rien à l’économie. Et que la conclusion de l’étude est aussi conne et n’importe quoi que sa motivation du politicien qui l’a demandé.

              Vous ne comprenez pas que le monde a changé, et vos repères sont anarchiques. Entre 1960 et 2015 le monde a changé.

              1-D’une société industrielle, nous sommes passés à une société de service et l’industrie ne fait même plus 18% de la masse salariale du pays.

              2-Entre 1960 vos achats étaient matériels, aujourd’hui 40% sont immatériels et font un effet levier du CA avec moins de personnel. 
              Entre des disques vinyles et un serveur informatique de Youtube vous produisez 500 fois plus de valeur ajoutée avec 100 fois moins de monde. Votre TV vous l’achetez sur Cdiscount sans voir un vendeur. Il est donc normal que la masse salariale diminue dans la part de valeur ajoutée dans ce nouveau monde.

              3-En 1960 la zone de chalandise des entreprises étaient le pays. Les coûts de commercialisation et de production n’engendraient des besoins en capitaux élevés.
              Aujourd’hui c’est le monde. Cela nécessite des fonds plus importants.
              Si une entreprise recherche du capital ou une d’une part du capital, elle attire les investisseurs en offrant plus de dividendes indifféremment de la masse salariale.

              C’est donc absurde de raisonner en mélangeant torchons et serviettes.

              En fait la question est ailleurs. 
              Mais qu’est ce que ça peut vous foutre que l’actionnaire gagne 10 fois plus ou 10 fois moins, si toi ton salaire progresse plus que les autres dans le pays.

              A part la jalousie de Marxiste, y’a qu’a faire des économies et les placer. Il n’y a pas de seuil minimal pour de l’investissement et c’est ouvert à tous.
               
              C’est un problème uniquement pour les frustrés et jaloux maladifs.

              Les profits du CAC 40 ont largement reculés. Simplement il faut savoir les lire et comprendre les bilans.

              1-Les marchés sont mondialisés et le monde s’évalue en USD pas en €uros sauf pour les bobos.

              Si les profits ne progressent que pour les bobos et le gouvernement qui aime montrer le bonheur de sa politique pour les entreprises, la réalité est autre et plus grave.
              L’USD en 2013 était à 1.35€. En 2014 il est à 1.13€. Soit -25%.
              Ramené en USD, les profits du CAC 40 font pitié....

              5 entreprises distribuent 70% des profits du CAC
              Sur les 5 elles sont tous sur des marchés de clientélisme, de collusion et connivence avec avec l’état et ses fonctionnaires.
              Ces bénéfices ont hors maché libre et très loin du capitalisme.
              Sanofi et son marché du médicament et ses prix de cession gérés par l’état. 
              EDFet GDF Suez et les prix manipulés de vente de l’énergie manipulés par l’Etat. 
              Orange et son marché sur des droits bloqués à 4 opérateur par la connivence de l’état. 
              Total et les prix de carburant gérés par Bercy.

              Regardez aussi dans le CAC40 les dirigeants Enarques et la connivence de la caste des fonctionnaires étatistes. 
              La gamelle capitaliste que vous dénoncez c’est la gamelle de la société dominée par la caste fonctionnarisée. C’est très loin du capitalisme. 
              Les pays capitalistes se portent bien mieux que la France et ont largement moins de fonctionnaires protégés statutaires.

            • Yurf_coco Yurf_coco 14 août 2015 10:17

              @Spartacus

              Ce que j’aime bien dans votre analyse, c’est que vous faite une critique objectif du monde capitaliste... Mais arrivez à mettre ça sur le dos de l’état.... 

              Votre haine de l’état, votre rêve du monde full-libérale se confondent....

              Et c’est que c’est l’état qui soudoit le monde riche capitaliste ? Ou est-ce l’inverse ? 

              Alors arrétez de nous faire pleurer, on est pas la corée du nord... Et déréguler encore plus, vous le savez très bien, n’amène que plus de corruption des marchés.



            • Spartacus Spartacus 14 août 2015 14:19

              @Yurf_coco

              Avec 57% du PIB engendré par l’état nous ne sommes pas dans un monde capitaliste. 


            • Yurf_coco Yurf_coco 14 août 2015 14:55

              @Spartacus

              Monsieur je-sais-tout ne sais plus ce qu’est un modèle capitaliste :  Le capitalisme est un concept à la fois économiquesociologique et politique qui caractérise un système s’appuyant sur la propriété privée des moyens de production.




            • Maxleouf 13 août 2015 12:28

              Ce qui me chagrine avec les fonctionnaires c’est que beaucoup se plaignent alors qu’il n’y a vraiment pas de quoi.


              Pour mon expérience personnelle, j’ai 2 amies professeur des écoles et 1 amie infirmière. Et bien les discussions boulot c’est :

              « gna gna gna salaires pas assez élevée, gna gna gna conditions difficiles, gna gna gna je suis fatiguée donc je me fait un petit arrêt de qq jours pour récup... »

              Alors que les salaires ne sont pas dégueulasses fait pas exagérer (professeur des écoles bac+3 avec 4 années de pratique = 1700€ net / mois pour un salaire de 10 mois réparti sur 12. C’est plutôt pas mal, surtout depuis la crise (perso je gagne 200€ de plus net par mois en étant ingénieur en informatique sur une base de 39h hebdo).

              Bref, de ce que je constate dans mon entourage, je trouve que les fonctionnaires ne sont pas assez « impliqués » dans la vie de « l’entreprise »... Nous dans notre PME, on a eu des années difficiles, surtout avec la crise de 2009, et bien on ne trouvais pas super décent d’aller réclamer une augmentation de salaire (méritée ou pas) alors que l’entreprise a des difficultés. On attends un peu que ça se redresse avant, c’est la moindre des choses...

              Eux non, l’état a beau être en état de quasi faillite, il faudrait encore niveler tout le monde vers le haut. sur le principe je ne suis pas contre avoir un salaire doublé, la retraite a 50 ans pour tout le monde etc... mais parfois on se demande si ils se rendent compte que l’argent ne se chie pas... Et cette « non culture d’enreprise », je l’ai remarqué chez tous les fonctionnaires de mon entourage et ça peut être énervant quand on est dans le privé et qu’on se fait rappeler tous les jours par son patron qu’il faut aller chercher l’argent parce que les salaires ne se payent pas tout seul...

              • Robert GIL Robert GIL 13 août 2015 13:15

                @Maxleouf
                je ne connais pas specialement les problemes des profs des ecoles, mais je crois que maintenant le recrutement s’effectue a bac +5 ... d’autre part il me semble avoir lu qu’ils étaient parmis les plus mal payé en Europe ( a confirmer ), par contre sur la faillite de l’etat il y a beaucoup a dire, j’ai d’ailleurs proposé cet article a la moderation.
                .
                ensuite lorsque vous dite : je l’ai remarqué chez tous les fonctionnaires de mon entourage, encore une foi, attention aux amalgames, car comme tout le monde dans mon entourage il y a des fonctionnaires et beaucoup ont un discours different .


              • Yurf_coco Yurf_coco 13 août 2015 15:59

                @Maxleouf


                Pareil il ne faut pas généralisé, j’ai une amie institutrice, dans les 1600 euros... Quand elle a commencé son poste, on annonçait le gèle de leur salaire... qui dure depuis 7 ans.

                Vous en connaissez beaucoup des gens dans le privé qui n’ont pas d’augmentation pendant 7 ans ? Juste du fait de l’inflation, même si c’est 1% ?

                Et même si vous ne gagnez pas des milliers en plus pour l’instant, avec votre expérience, vous savez tout comme moi, qu’après 5-10 ans d’expériences on vous donnera un poste de responsable, et là votre salaire prendra 30% d’un coup... 

                Je le sais je suis ingénieur en informatique aussi. 

                On peut pas en dire autant des profs... Qui ne font donc pas ça pour les opportunités salariales. Et tant mieux, on leur confie nos enfants.

              • Maxleouf 14 août 2015 13:28

                @Yurf_coco

                Pour ma part, en 7 ans, mon salaire n’a pas augmenté, mais il a même diminué. Grâce à la defiscalisation des heures sup (eh oui je vous ai dit que j’étais a 39h) et cette loi, j’ai perdu un peu plus de 100€ / mois.

              • Maxleouf 14 août 2015 13:32

                @Robert GIL
                Oui maintenant c’est +5 (c’est d’ailleurs complètement idiot pour des professeurs des écoles, ils feraient mieux de prendre des bacs +2 voir bac tout court et de les former à la pédagogie mais bon c’est un autre débat....)


                Le fait est qu’elle est a +3 comme moi donc pourquoi aurait-elle le salaire d’un +5 ?

                Concernant les plus mal payés d’europe, faut pas exagérer non plus, on est dans la « moyenne basse », ce qui n’est pas terrible effectivement vu la position de la France en europe.

                Par contre ce que les calculs ne disent pas c’est que c’est des comparaison de salaires net mensuels et les ensengnants en France ne font que très peu d’heures comparés à leurs homologues allemands par exemple. Mais si on prends le taux horaire, on se rend compte qu’on rejoint l’allemagne. Donc les professeurs Français pourraient être payés comme les allemands si ils faisaient (comme les allemands) plus d’heures de présence en classe et moins de vacances.

              • Robert GIL Robert GIL 14 août 2015 13:45

                @Maxleouf
                comme je vous l’ai dit je ne connais pas trop ce milieux ... par contre cette phrase me choque un peu : "Le fait est qu’elle est a +3 comme moi donc pourquoi aurait-elle le salaire d’un +5 ?« .... car si vous trouvez votre salaire trop bat, battez vous pour vous faire augmentez, et ne souhaitez pas voir les autres touchés moins, car ça n’ameliorera pas du tout votre situation ... ça ne fera au pire que flattez votre ego ; comme je dit : » Ce n’est pas parce que l’on coupera la jambe de ton voisin que tu courras plus vite …"
                .


              • Yurf_coco Yurf_coco 14 août 2015 15:08

                @Maxleouf

                Non non non... Votre salaire n’a jamais baisser... Vous n’allez pas réussir à me faire pleurer

                Sarkosy le populiste (inventeur du mensonge du travailler plus, gagner plus) a artificiellement et temporairement fait baisser vos cotisations sur vos heures supplémentaires.

                Vous qui travailler à pleins temps, et faites des heures supp... Et les cotisations que vous n’avez pas payé, l’ont été par tous les autres travailleurs, temps partiels y compris !!!

                Déjà que vous aviez la chance d’être à temps plein, ingénieur, il fallait que tous le monde paie vos cotisations ? 

                C’est revenu à la normal, comme tout le monde, vous payez sur ce que vous gagnez.

                Si votre patron ne vous augmente de rien en 7 ans... Ma foi, c’est sont, choix, si les gens reste chez lui, c’est qu’ils ne s’estime pas si mal lotie.



              • Maxleouf 17 août 2015 14:11

                @Yurf_coco
                Ne jouez pas sur les mots s’il vous plait vous avez très bien compris ce que je voulais dire. OK mon salaire n’a pas baissé mais je touchais quand même moins à la fin du mois avec cette refiscalisation des heures sup’. C’était pour répondre à votre précédent poste qui plaignait les fonctionnaires sur le gel du point d’indice.


                Je voudrais jouer sur les mots comme vous, je pourrais dire que le gel du point d’indice ne veut pas dire que le salaire n’augmente pas, mais je n’irai pas sur ce terrain là...

                Concernant l’augmentation depuis 7 ans. Eh oui, je suis peut être trop gentil, mais j’ai du mal a demander une augmentation à une boite en difficulté, surtout que le patron est tout sauf un salaud.

                Or, si cette boite était la France, on aurait mis la clé sous la porte depuis longtemps... mais çe n’empêche pas les fonctionnaires de demander toujours plus, sans vraiment se soucier de conséquences (qui c’est qui paye). C’est d’un égoisme qui me fait herisser les poils surtout quand c’est accompagné de grands discours sur le service de la nation etc....

              • Ronny Ronny 13 août 2015 14:25

                @ auteur


                Des réflexions en vrac :

                1. La dépense publique représente 56% du PIB, mais dans ce chiffre il y a les cotisations sociales reversés directement aux particulier. Cela ne veut pas dire que l’état prélève 56% de la la « richesse crée par le privé ! » pour financer des « fonctionnaires improductifs »
                 
                2. Sur 1100 milliards de dépenses publiques, il a 550 milliards de prestations sociales (retraites, sécurité sociales, allocations diverses, etc.) qui soutiennent l’activité privée 

                3. 550 milliards représentent le payement des fonctionnaires.

                4. Contrairement aux idées reçues, l’activité des fonctionnaires augmente le PIB via les soins aux personnes, l’éducation globalement gratuite, les secours aux biens et aux personnes, la sécurité publique, etc. C’est la part non marchande du PIB....

                5. Les attaques contre la fonction publique relèvent simplement d’une stratégies de gain de parts de marché. Je m’explique. Nous vivons en France dans un système, où il n’y a plus ou très peu de parts de marché à gagner, peu de marge de manoeuvre. Nous sommes sur du renouvellement de biens, pas sur autre chose ! Où donc gagner des marchés ? Via deux actions : 1. déréguler, c’est à dire imposer des normes sociales, environnementales, de moins bon niveaux, qui « coûtent » donc moins en termes de production mais qui conduisent aux baisse de salaire, d’austérité, de chômage, etc. Et 2. Reprendre en « privé » ce que faisait le public avec les conséquences que l’on sait : moins bon service et coût plus élevé (voir La Poste privatisée vs. poste publique, voir EDF privatisée via EDF publique, voir le coût de l’eau en régie publique via le coût de l’eau distribué par Véolia et autres, etc.), etc. 

                4. Les prélèvements publics en France représentent 46% du PIB et environ 35% aux USA. La différence vient en fait de choix de type santé : publique en France privée aux USA. En dépit des attaques des néolibéraux, la France est classée 1ere au niveau mondiale en termes de qualité de soins, les Etats Unis se traînent autour de la 10eme place. Dans la même ligne, les frais de gestion de la sécu en France représentent moins de 5% des sommes distribuées, et en moyenne plus de 35% aux USA des sommes distribués par les asurances privées ! 

                C’est bien le recours au marché qui coûte cher, pas le secteur public !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès