Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le crime de Cahuzac

Le crime de Cahuzac

Citoyens et politiques ont-ils été outrés de la même façon par l’affaire Cahuzac ? Et si les protestations des politiques, une fois de plus, dissonaient avec celle du peuple… Cela ne signifierait-il pas que le crime que ceux-ci dénoncent n’est pas celui qu’on exhibe sous les yeux de la plèbe ? Sans doute vaut-il le coup de se demander non à qui profite le crime mais à qui nuit sa manifestation au grand jour.

Déçus ? 

La condamnation de Cahuzac semble implacable et unanime. L’analyse dévoile cependant que la réprobation est moins exacerbée qu’il n’y paraît. Bien des citoyens ne sont même pas déçus, faute d’attendre encore quelque chose des politiques. Les images des deux ménagères qui manifestaient leur désenchantement à Hollande, l’une refusant de se faire photographier avec lui, l’autre, lui exprimant son dépit sans méchanceté, traduisent bien un sentiment général..

A Villeneuve-sur-Lot, ville dont Cahuzac est maire, les témoignages, à l’instar du candidat de l’opposition, marquent une absence d’étonnement devant cette affaire. Toutefois, les candidats UMP et FN s’inquiètent de ce que celui-ci soit encore très populaire et ait donc de bonnes chances d’être réélu localement. A l’évidence, une grande partie des élécteurs pratiquent une totale dissociation entre compétence politique et probité.

Tu ne nous mentiras point.

A bien y regarder, le tonnerre est plutôt venu de la classe politique même. Or, en quoi ce cas crée-t-il un précédent inacceptable pour eux ? Est-ce parce que Cahuzac était alors en charge d’un ministère ? Ce n’est pas là une situation inédite… Le véritable crime qu’on lui reprocherait serait d’avoir menti. Est-ce plausible ? Car, quel politique ne nous a pas mentis ? D’ailleurs, Cahuzac a beau jeu d’ironisé en déclarant avoir également menti en promettant qu’on respecterait les 3% de déficit budgétaire… Non, soyons-raisonnables, à quelle condition le mensonge en vue de dissimuler un acte répréhensible serait-il plus blâmable que l’acte lui-même ?

En fait, il n’y a pas à chercher bien loin pour localiser cette faute inacceptable pour ses pairs. Heyraut, dès le lendemain, vendait d’ailleurs, naïvement, la mèche : « Cahuzac a menti à l’assemblée nationale ». A cette phrase, mon sang n’a fait qu’un tour. Enfin, suis-je vraiment le seul qui ai trouvé cet aveux inacceptable ? Faut-il vraiment traduire : « Mentir au peuple, aux électeurs (ce que ce gouvernement, comme le précédent ne s’est pas gêné à faire) est une chose, mais nous mentir à nous, entre nous, ça, on ne saurait le tolérer ! » Voilà exhumé le crime de lèse-majesté…

Un pour tous : Tous pourris ?

Hollande a lâché que le ministre aurait dû se montrer « exemplaire et irréprochable. » Pléonasme ! Si le président, par exemplaire, entendait « qui puisse être considéré comme un modèle ». Mais, non moins oxymore ! Si l’on choisit de faire résonner un autre sens du mot exemple, à savoir : « un cas représentatif », le fameux « Un pour tous »…

Pitoyable spectacle que celui de l’assemblée nationale, tirant à gros calibre sur un corbillard ! A bien y réfléchir, cette scène de théâtre rappelle la fin du film de Fritz Lang, M. le Maudit ! Dans celui-ci, le criminel se voit traduit devant un jury composé de toute la pègre, moins pour dénoncer l’immoralité de ses forfaits que parce que la police, attisée par la grogne populaire, perturbe le traintrain de leurs forfaits habituels.

Ce n’est que du cinéma dira-t-on ! Mais, cette fronde unanime des élus n’est pas sans faire écho à une autre, bien réelle quoi que sous d’autres latitudes, à savoir celle qu’avait essuyée Clinton lors du scandale avec Monica Lewinsky assailli par la meute des tartuffes ! Souvenons-nous : Au cours du débat sur l'impeachment (​​la destitution de Bill Clinton le 19 Décembre 1998, Larry Flint par l’intermédiaire de son magazine Hustler, offre un million de dollars à quiconque apportera la preuve que tout haut-responsable politique ou juridique des Etats-Unis s’est compromis dans des affaires à caractère sexuel. Bob Livingston prend les devants et démissionne aussitôt de la présidence élue ! Mais souhaitons plutôt à nos sycophantes le sort de Bob Barr, le représentant de Géorgie et le chef de file des enragés anti-clintoniens[1] au Congrès ! Ce parangon de la moralité fut en effet confondu par le témoignage de son ex-femme…[2]



[1] Bob Barr est décrit comme “an early and aggressive champion of impeaching President Clinton.”

http://www.ajr.org/Article.asp?id=530

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 15 mai 2013 12:05

    Bonjour, Démosthène.

    « Qu’attendre d’autre de la part d’un Suisse », écrivez-vous. Moi qui me suis souvent rendu en Suisse et connaît plutôt bien les mentalités contrastées des habitants de ce pays, permettez-moi de trouver ce propos quelque peu choquant car il amalgame tous les citoyens helvétiques dans la même opprobre. La Suisse n’est pas, loin s’en faut, qu’un pays peuplé de nationalistes et de populistes xénophones, mais compte également des humanistes de grande valeur.


  • Fergus Fergus 15 mai 2013 13:46

    Désolé pour cette coquille : il fallait évidemment lire « xénophobes ».


  • Cherif C. Kanz Cherif C. Kanz 16 mai 2013 18:47

    Je vous l’accorde volontiers ! Le candidat socialiste s’en fait sans doute au moins autant que les autres…


  • subliminette subliminette 15 mai 2013 11:30

    Ce qui me frappe dans toute cette affaire c’est le peu de honte éprouvée par Cahuzac, dont il semble vraisemblable maintenant qu’il va se présenter aux élections. Et ce, malgré une contrition télévisuelle soigneusement orchestrée par des communiquants.

    Imaginez un peu que vous vous fassiez surprendre en train de voler une ramette de papier dans votre entreprise, et que votre faute soit rendue publique.
    Auriez-vous honte ?

    1) Oui car les autres employés, n’ayant rien à se reprocher, me regardent de travers, voire ne m’adressent plus la parole
    2) Non car tout le monde dans l’entreprise en fait autant. Je me sens juste tout con de m’être fait surprendre.

    Or Cahuzac n’éprouve visiblement aucune honte, ça, c’est certain.
    Donc Cahuzac sait qu’il est loin d’être le seul à avoir triché et menti. CQFD


    • Cherif C. Kanz Cherif C. Kanz 16 mai 2013 18:40

      Je suis bien d’accord.

      Mais dans cet article j’ai plutôt voulu souligner l’attitude des autres, le positionnement face au mensonge, symptôme du mépris envers le peuple (à qui l’on peut mentir). C’est le premier crime de Cahuzac : Mentir à ses paires.

      Son second crime est d’avoir suscité la méfiance du peuple envers les gouvernants et leurs magouilles (ce qui perturbe la bonne marche de leurs affaires).


    • Fergus Fergus 15 mai 2013 11:59

      Bonjour, Chérif.

      Ce qui est insupportable aux yeux d’un citoyen comme moi est moins que Cahuzac ait menti à l’Assemblée Nationale (entre les députés et les ministres venus répondre aux questions, le Palais-Bourbon est une repaire de menteurs patentés) qu’il ait été ministre du Budget et, à cet égard, en charge de la lutte contre la fraude fiscale. Ce qui met sa faute à un niveau de gravité nettement plus élevé que celle des autres ministres convaincus de magouilles.

      Pour ce qui est de son avenir politique à Villeneuve, je ne pense pas que Cahuzac puisse être réélu (ou alors ce serait à désespérer de nos compatriotes) mais s’il se présente, il contribuera certainement à faire battre le candidat du PS en favorisant de facto un 2e tour UMP vs FN.


      • subliminette subliminette 15 mai 2013 12:04

        C’est peut-être son but. Il est plus qu’acoquiné avec des UMP...

        Quant à nos compatriotes, ils sont assez cons pour ça, excusez-moi, il y a eu pas mal de précédents, et il y a pas mal de pourris assumés dans nos « zélites »


      • Fergus Fergus 15 mai 2013 12:10

        Bonjour, Subliminette.

        Il serait temps, si les Français veulent un jour pouvoir exiger d eleurs représentants une conduite exemplaire, qu’ils comprennent qu’il faut de manière impérative tourner définitivement le dos aux repris de justice (tels Balkany, Flosse, Mancel) ou à ceux, non encore jugés, qui ont manifestement mis les doigts dans le pot de confiture comme Cahuzac ou Guéant.

        Si les Français ne comprennent pas cela, qu’il ne viennent pas râler lorsque des affaires surviennent !


      • Cherif C. Kanz Cherif C. Kanz 16 mai 2013 19:00

        Bonjour Fergus

        Je n’ai pas dit que le plus choquant pour un citoyen est que « Cahuzac ait menti à l’Assemblée Nationale (entre les députés et les ministres venus répondre aux questions, ) »  Je soutiens au contraire que c’est choquant et inadmissible pour les députés justement !

        Ce que, moi, je trouve choquant est précisément cette coalition des « menteurs patentés », pour reprendre vos mots, qui s’estiment au dessus du peuple et châtient ceux des leurs qui les traitent comme eux traitent le peuple...

        Quant au fait que le ministre du budget, en charge de la fraude fiscale, soit pris la main dans le sac…  je pense, comme le dit Subliminette, qu’il y a des précédents : Rien d’inédit... Prenez donc un Peillon ministre de l’éducation et grand prédicateur de la morale, par exemple, considérez ce que son fils s’est permis d’écrire sur facebook… Examinez, comme je l’ai fait, la moralité du personnage…

        Vous verrez que ces mises en abîme sont nombreuses. Je crois que c’est le prétexte qu’ils nous donnent pour nous inviter à condamner Cahuzac sur un motif fédérateur.


      • Scual 15 mai 2013 12:13

        Y en a qui prennent vraiment leur désir pour des réalités...

        Tout le monde est profondément dégouté par Cahuzac et le fait qu’il y soient habitués par les autres affaires n’y change rien. Quand à sa réélection, il se trouve qu’au niveau local les sortant ont toujours une partie de soutiens de la part de leurs « clients », qui ont des avantages qu’ils ont peur de perdre et qui voteront pour lui quel que soit son niveau de pourriture.

        Je sais de quoi je parle je suis Grenoblois et aujourd’hui encore, malgré tout ce temps il reste des soutiens à Carignon qui voudraient retrouver l’époque où ils étaient les bénéficiaires de sa générosité.


        • Fergus Fergus 15 mai 2013 13:49

          Bonjour, Scual.

          Les plus douteux de nos élus sont en effet des experts en clientélisme. D’où leur popularité locale.


        • LE CHAT LE CHAT 15 mai 2013 16:50

          @Fergus
          les socialos des bouches du Rhône sont des experts en la matière .................
          ça + les magouilles electorales , y compris à l’intérieur du parti , c’est bien du 13 que sont parvenus les votes manquant à Aubry ...............


        • Cherif C. Kanz Cherif C. Kanz 16 mai 2013 18:45

          « Certains prennent leur désir pour réalité… » : Je ne sais pas si vous parlez de moi ou vous référez à un autre message...

          Oui les gens sont dégoutés par Cahuzac mais ils ne le sont pas moins des autres politiques. Si Cahuzac était une exception parmi les blanches colombes, ce scandale suffirait sans doute à le discréditer…

          Qu’est-ce qui rentre alors en ligne de compte ?

          Clientélisme, vous avez surement raison, pour les quelques vendus qui ont la chance d’être éclaboussés par sa générosité, lesquels ne sont vraisemblablement pas sans influence…

          Néanmoins, il faut être réaliste justement : je ne pense pas que la majorité des 24 000 habitants de Villeneuve s/ Lot était arrosée par ses soins…

           Est-ce inconcevable que beaucoup l’apprécient au niveau local en dépit de son absence de probité ?


        • Cherif C. Kanz Cherif C. Kanz 16 mai 2013 19:02

          Réponse plus bas.


        • Le421 Le421 16 mai 2013 08:55

          Perso, je ne cesse de dire et de répéter que Cahuzac, mis de côté sa compétence certaine, est un politique à qui il reste un soupçon d’honneur.
          Pris la main dans le sac, il finit par avouer. Il doit payer pour ses fautes.
          Ceci dit, comme quand un délinquant sort de prison après avoir purgé sa peine, il doit être considéré comme un homme neuf.
          Contrairement aux dires, la majorité n’est pas à la récidive. Qui vivra verra.
          Par contre, on a l’exemple de certains qui sont enferrés jusqu’à la moelle dans des affaires louches et qui crient leur innocence. La main dans le pot de miel, il ne savent pas ce que c’est qu’une abeille.
          Ministre de l’Intérieur, on ne sait rien des procédés malhonnêtes des trafiquants, par exemple.


          • Cherif C. Kanz Cherif C. Kanz 16 mai 2013 19:09

            Je ne pense pas blâmer Cahuzac dans cet article. Mais mon propos n’est pas non plus de le défendre. J’invite juste à considérer ceux qui lui jettent la pierre et à se demander les vraies raisons de cela.
            Au sujet de votre argumentation, je ne suis pas en désaccord.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès