Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le député François Goulard, sauveur de la France ?

Le député François Goulard, sauveur de la France ?

Il a l’air bien brave, le député du Morbihan, pas du tout star and fashion et encore moins bling-bling et pourtant il est un des rares au sein de la majorité qui ose critiquer ouvertement l’œuvre de Sarkozy, disant (bien avant la chute présidentielle dans les sondages) tout haut ce que beaucoup pensent de moins en moins bas dans la majorité UMP. Peut-il aller jusqu’au bout et créer un courant dissident, voire un groupe indépendant au sein du parlement et ainsi tenter une majorité de droite et de centre droit non sarkoziste ? Après la débâcle du premier tour des municipales, une certaine droite dont la France n’a pas à rougir, même si elle a ses défauts et ses faiblesses, doit être furieuse et certainement pense à tourner la page Sarkozy.

S’il faut compter sur le Parti socialiste pour débarrasser la France de « Sa Majesté » il va falloir attendre longtemps, tant les prétendants sans grande idéologie et à l’envergure limitée se bousculent au portillon du pouvoir. D’abord pour gagner la présidence du PS ensuite atteindre le sommet de l’Etat. Delanoë semble bien parti, mais il n’est pas assez provincial pour rassembler extra muros, Vals et Montebourg sont trop jeunes pour prétendre s’imposer en 2012, on les attend pour 2017, si d’ici-là ils n’ont pas implosé. Strauss-Kahn a grillé sa chance en acceptant son poste international sous la houlette de Sarkozy, quant à Fabius, il a passé son tour. Reste la catastrophique sirène du Poitou qui a encore de nombreux partisans et qui risque de damer le pion à tous les autres pour nous refaire du Sarko en pire : même compassion, même victimologie, effet d’annonce, vocabulaire et culture limitées et même désir de mettre en scène sa vie privée. Il y a peut-être quelques actuels seconds couteaux du PS ayant une vision moderne et sociale tenant compte des réalités économiques, mais ils n’ont pas encore eu le temps ni l’occasion de se faire reconnaître médiatiquement et de s’imposer comme personnages télévisuels.

Bien sûr, il y a Bayrou, mais il part de loin et ne peut faire bouger les choses qu’à la présidentielle de 2012, pas avant. Aura-t-il cette chance ? C’est encore trop tôt pour le dire, est-ce souhaitable ? Oui, probablement, s’il ne se laisse pas prendre au piège des écologistes. Issu du monde rural, on peut espérer qu’il fasse l’analyse des déficiences et des incohérences des Verts and Co et ne les suivent pas dans leurs délires les plus farfelus.

Mais allons-nous subir encore plus de quatre ans les divagations de Sarkozy, ses outrances, son manque de concentration, ses prises de position brouillonnes et ses effets d’annonce érigés en mode de gouvernement. La France dite profonde n’est pas en majorité fâchée avec la droite et si elle vote à gauche c’est plus souvent pour marquer son mécontentement que par amour de Hollande ou même par nostalgie de Mitterrand ou du mendésisme.

François Goulard a lancé un pavé dans la mare en déclarant le 25 février dernier qu’il envisage un nouveau groupe parlementaire, que l’idée est en train de germer. Il va, dit-il, « mettre en place quelque chose" autour de lui "dans quelques mois".

Un homme simple sans être simpliste, venu de Bretagne, loin des paillettes de Neuilly et du parisianisme de Lang et Delanoë, a peut-être la possibilité de mettre sur le carreau l’arrogance et l’inefficacité sarkozienne. En effet, si une petite centaine de députés UMP rejoignent ce nouveau groupe et déposent une motion de censure votée aussi par les socialistes, le gouvernement saute (en réalité, il suffit de 61 députés, mais il vaut mieux envisager plus large pour éviter les revirements et les manipulations de dernière minute). Trouver entre 65 et 100 UMP ou affiliés qui en ont marre de Sarkozy, ce n’est pas inenvisageable. Certes, cela n’oblige pas Sarkozy à la démission, mais la nomination d’un nouveau gouvernement, sous la menace d’une nouvelle motion de censure, serait aléatoire et ne verrait pas les candidats ministres se bousculer au portillon. Car rien dans la Constitution n’interdit les motions de censure à répétition. A terme Sarkozy peut être forcé à la démission au risque de la paralysie totale du pays et de la chute de l’économie. C’est à la fois une chance pour la droite de garder le pouvoir avant que les socialistes ne reprennent du poil de la bête et pour les socialistes un coup à tenter. Donc, les deux camps ont intérêt à essayer, surtout la droite, car si elle attend 2012, elle sera balayée.

La transition pré-électorale par le président du Sénat aurait très peu d’interférences. On voit mal Christian Poncelet jouer les Poher et se présenter pour son maintien à l’Elysée. Il pourrait par contre jouer les bons offices et permettre l’organisation de la transition avant les élections présidentielles anticipées en évitant un certain nombre de coups bas entre droite et socialistes, et par exemple en organisant des listes d’élus de droite et de gauche protégés et des alliances permettant l’éviction des derniers sarkozistes, à la fois pour punir leur vilenie, mais surtout pour en débarrasser la France et revenir à une classe politique plus saine. Pour une fois, un peu de cuisine politicienne et petits arrangements entre frères ennemis ne seraient pas préjudiciables à la France !

La voix différente et dissidente à droite de Goulard est une opportunité pour tous les démocrates raisonnables de fermer la parenthèse Sarkozy et de revenir enfin à un débat politique véritable entre une droite recomposée et respectable, deux gauches (une socio-démocrate et une plus radicale) et les gens de Bayrou pouvant orienter le jeu politique dans un sens ou dans un autre. Seul écueil à éviter, ne pas remettre sur les rails Ségolène Royal capable à elle seule de continuer le marasme sarkozien en plus terne et plus gnangnan. Rêvons un peu et que ce nouveau groupe voie le jour et qu’il nous débarrasse d’un président qui ridiculise la fonction et de ce fait la France.

Car le principal si ce n’est le seul intérêt d’un nouveau groupe de droite au Parlement est de mettre Sarkozy hors d’état de nuire. Un nombre non négligeable d’élus UMP est capable de sauter le pas s’ils ont la garantie de ne pas perdre leurs avantages. Et cela, seul le PS peut les en assurer.

Enfin François Goulard mériterait de prendre officiellement la tête de cette fronde. Il n’est certes ni charismatique ni télégénique, mais il a été le premier à parler à droite et, de ce fait, a le droit au respect, contrairement aux rats qui vont très bientôt quitter le navire de Sarkozy pour garantir leurs avantages et sauver leurs fauteuils, positions et maroquins. Par contre, si jamais Devedjian, Hortefeux, Karoutchi ou Lellouche s’en vont, ils n’auront aucune crédibilité et peuvent même faire capoter la manœuvre, les traîtres deviendraient de fait les sauveurs de Sarkozy, mais c’est trop gros pour être envisagé.

Il faut donc que la démarche de cet éventuel nouveau groupe parlementaire soit ressentie par les Français comme un sursaut républicain, une mesure de salut public et non comme une manœuvre d’arrière-garde pour sauver de petits avantages.

Alors, doit-on crier et supplier François Goulard en lui demandant : « Vas-y, débarrasse-nous de Sarkozy ! » Et, là, si ça marche, je participe à une souscription pour lui ériger une statue à Vannes.

PS : Il y a probablement quelques fautes, mais j’écris en QWERTY de Nairobi.


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 10 mars 2008 12:18

    Je ne pense pas que M Goulard ait la carrure pour s’imposer en challenger, et il y tant d’autres prétendants, en particulier les chiraquiens à l’affût comme Fillon, Alliot-Marie, ... Mais on a toujours raison de tenter sa chance.

    Il n’est pas d’ailleurs évident que l’électorat de droite ne se refracture pas comme avant entre gaullistes, libéraux et FN, l’illusion Sarko passée.

    Un peu trop sophistiqué comme analyse au bout de moins d’un an de quinquennat et donc plus de quatre ans des prochaines élections présidentielles. On a bien le temps de voir. Et puis la grande crise économique de 2008 va sans doute changer les choses.


    • non666 non666 10 mars 2008 13:23

      Je crois depuis longtemps que "l’electorat de droite" n’est pas un, mais pluriel, bien avant que ce concept ne soit utilisé a gauche.

      La redefinition va forcement arrivera un moment ou a un autre.

      Les 3 droites vont ressurgir mais il va probablement falloir attendre la fin ( la mort) de certains mamouths.

      La droite nationale va surement devoir attendre la mort de Lepen pour voir fusionner tous les souverainistes qu’ils soient ancien gaullistes, ancien lepenistes , ancien villieristes ou autres.

      La droite chretienne democrate a deja recommencé sa reprise de "segment" autour du modem.

      Il finira par ne rester que les liberaux atlantistes a l’UMP, cela evitera l’illusion entretenue par Sarkozy qu’il etait la synthèse de tout ça alors qu’en fait il ne servait que certains interets très visibles.

       


    • vivelecentre 10 mars 2008 13:50

      apparemment d’après votre Cv , vous êtes de passage en France, ce qui explique peut être que vous n’êtes pas au fait de toute les finesses de la vie politique française

      Francois Goulard est mon maire

      C’est( ou c’était) une Villepiniste

      Vous n’êtes pas sans savoir le contentieux entre l’ancien premier ministre et le nouveau président de la république

      il existe , (entre autre) un contentieux particulier entre l’ancien ministre de l’intérieur ( aujourd’hui président de la république) et l’ancien ministre de l’enseignement supérieur actuellement maire de Vannes sur la tenue du Tecknival en 2007 sur l’aérodrome de Vannes Meucon , qui s’est traduit par une humiliation du maire de vannes

      Ceci rajouté à la mission de porte flingue anti sarko de Villepin plus une sympathie affichée pour le candidat du modem, et une prise de position Bayrou pour le premier tour des présidentielles a rajouté a l’inimitié Sarko/Goulard

      Malgré ceci , Goulard a obtenu la double investiture UMP/MOdem pour les municipales

      A l’issue du premier tour , et en raison de ce qui est évoqué ci dessus et la présence de deux listes concurrentes dont une présentée comme apolitique( donc du centre ..), il se trouve aujourd’hui à 46% avec une abstention nettement plus importante que la moyenne nationale

      La fusion prévisible des deux listes de gauches pour le second tour menace le sortant avec un score globale sup à 50%

      Pourtant, Mr Goulard est un leader de grande qualité, avec une très bon bilan, et une vision raisonnable et dynamique pour la ville 

      La fusion des deux listes de gauche et "centre" permettrait l’élection d’une équipe particulièrement hétéroclite, avec des representants de la LCR, et un tandem d’un socialiste médiocre en tant que maire et d’une jeune femme plein d’ambition mais autoritaire et sans expérience premier adjoint

      Il n’est pas du tout sur que cette coalition contre nature résiste au temps et ne conduise pas malheureusement très rapidement à un naufrage pour une ville jusqu’ici bien géré

      Alors que ce soit réglé avant que F Goulard prenne éventuellement le leader cheap d’une alternative à droite à la "sarkozye" ce qui se fera d’une façon ou d’une autre , irremediablement, avant 2012...i


      • judel.66 10 mars 2008 15:45

        censurer le gouvernement ????pourquoi faire  ????ce sont les meilleurs qui sautent et sarko reste.. !!!!!...


        • Georges Yang 10 mars 2008 15:57

          ON NE PEUT PAS CENSURER LE PRESIDENT !

          Donc, le seul moyen de lui montrer la porte est de censurer le gouvernement, pourquoi pas avec son accord tacite.

          Fillon ne serait peut etre pas contre.


        • Georges Yang 11 mars 2008 13:13

           Trois motions suffissent largement pour obliger Sarkozy a la demission d’autant qu’une dissolution lui serait encore plus fatale


        • Vincent Salette 10 mars 2008 15:53

          Le problème de Goulard est la cédibilité. Pour avoir des amibtions nationales, il faudrait être fort dans ses bases arrières provinciales, or c’est tout le contraire pour Goulard à Vannes. Lors des municipales en cours, il a passé un très mauvais 1° tour et risque d’être battu au second tour dans une ville pourtant bien à droite ! Une des principales raisons est son manque d’écoute de la population, mais aussi le fait qu’il ne sache pas travailler en équipe ni déléguer. Ces raisons comme leurs conséquences en font un bien pîètre leader national.

          Voici pourquoi, vu de Vannes, je diverge avec l’idée que l’on peut avoir de Goulard nationalement, ou vu de l’étranger.


          • vivelecentre 10 mars 2008 17:53

            Je veux bien d’un moins mais expliquez moi en quoi ce n’est pas constructif ( a moins qu’il s’agisse d’un perpétuel sondage d’opinion...)


            • Céphale Céphale 10 mars 2008 18:10

              Je ne pense pas - en accord avec Forest - que Goulard ait la carrure d’un leader de parti. Mais la manière dont de nombreux candidats de droite se sont démarqués de Sarkozy (par exemple à Versailles) me fait penser que l’UMP est au bord de la rupture.


              • vivelecentre 10 mars 2008 19:21

                l’ump n’est pas à la rupture mais il est plus prudent de ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier et d’avoir une alternative à droite à la sarkozy

                Bayrou un moment aurait pu ramasser la mise à droite au moment du paroxysme de l’affrontement Sarko Villepin, mais il est parti vers d’autre cieux et  s’est lancé prématurément dans une croisade personnelle ou personne ne pouvait le suivre !

                 


                • matthius matthius 10 mars 2008 21:59

                  Je pense que cet article alimente ce qu’on entend à la télévision.

                  Je vais simplement donner un démenti sur Ségolène ROYAL qui n’aurait selon vous aucun programme politique telle une sarkozyste introvertie.

                  Tout d’abord toutes les personnes informées savaient que Ségolène ROYAL avait préparé un programme présidentiel avec les citoyens qui avaient envie de faire avancer notre pays. Elle avait peu de temps pour faire cela donc son programme n’était que des orientations sur un début de politique ainsi que des mesures à prendre rapidement. Il était cependant déjà étoffé grâce à la participation massive de citoyens créatifs mais l’ensemble du projet n’était pas disponible car il y aurait eu des rectifications.

                  J’entends autour de moi que les deux candidats lors du débat proposaient toutes sortes de choses plus intéressantes les unes que les autres. Seulement ce qui n’avait pas été dit c’était que l’UMP avait ajouté des choses à son programme au cours du débat en prenant l’augmentation des petites retraites à Ségolène ROYAL.

                  Je tiens aussi à signaler que Ségolène ROYAL doit encore et encore présenter son CV pour des personnes comme vous. Elle a été plusieurs fois ministre avec des responsabilités qu’elle croit importante. En effet elle pense que la politique ce n’est pas être responsable d’une gestion mais donner des atouts aux citoyens pour qu’ils puissent plus facilement résoudre leurs problèmes. Ainsi ils accéderont à ce qu’ils désirent plus facilement. La politique selon c’est agir pour augmenter la solidarité.Ce n’est pas mettre à bas un budget en donnant de l’argent à des personnes qui n’en n’ont pas besoin sans aucune contrepartie. Les personnes dont vous parlez ont voulu faire cela et veulent toujours faire cela. En effet ils veulent continuer cette politique.

                  Ségolène ROYAL pense que ceux qui ont des problèmes au cour de leur vie lui permettent en ce moment de préparer un vrai programme pour que des évènements malencontreux ne se répètent pas pour les citoyens.

                  Il y a aussi avec elle des entrepreneurs qui ne croient pas au P.S. et encore moins à la droite. Avec eux elle applique une méthode simple : trouver les ressources pour créer de la richesse. Elle sait choisir ceux qui écoutent et analysent, ceux qui inventent correctement. Elle ne croit pas aux économistes pour créer son programme car elle sait que ce sont eux qui sont responsables de notre malaise.

                  Elle se base avant tout sur la solidarité pour que la richesse se crée. En effet c’est la solidarité qui a permis d’enrichir le pays jusqu’aux 30 glorieuses.

                  Alors vous pouvez parler de vos candidats qui ressemblent plus à ce pantin de président qu’ont mis au pouvoir les industriels de notre pays.

                  Bonne lecture !


                  • Jocrisse Jacques 11 mars 2008 11:35

                    Matthius,

                    Il faudra quand même être objectif quelques minutes, si ce n’est pas excessif.

                    Personne ne veut de la venimeuse Ségolène (cf son vice président du CR Charente/Poitou) et surtout ses copains PS.

                    Le meilleur espoir PS est Manuel Wals qui est un pragmatique (Evry, ça ouvre les yeux) pour 2012.

                    Montebourg, lui, et l’étoile filante du parti. Aucune envergure nationale, mais formidable concocteur d’embrouilles.

                    Delanoë, ne sera pas investi, ses potes se chargeront de son cas.

                    Sarko est tranquille pour son second mandat !


                  • Jocrisse Jacques 11 mars 2008 11:36

                    Correctif

                    EST l’étoile filante du parti


                  • vivelecentre 10 mars 2008 23:26

                    ""Il va, dit-il, « mettre en place quelque chose" autour de lui "dans quelques mois"."""

                    je sors de réunion politique UMP MODEM à Vannes pour debriefing du premeir tour

                    Le point ci dessous a été evoqué , Goulard assure que ses propos ont été modifiés par le journaliste et qu’il n’a jamais eu l’intention de creer quelque chose autour de lui, sous forme de mouvement ou de partie

                    par contre , il a rappelaé que lors de la creation de l’ump en 2002 , il etait du camp de ceux qui voulaient imposer des courants à l’interieur de l’ump et qu’il est toujours favorable à cette idée qui jusqu’ici n’a pas été retenue.


                    • Nemo 11 mars 2008 11:08

                      C’est de la politique fiction. Sarko finguera le premier député UMP qui ose l’ouvrir. Je ne donne pas cher de Goulard dans les prochaines échéances...


                      • Jocrisse Jacques 11 mars 2008 11:24

                        L’auteur

                        "vocabulaire et culture limitées"

                        Nos jugements nous jugent.


                        • judel.66 11 mars 2008 11:34

                          il va lui arriver ce qui est arrivé a bayrou il sera ptogressivement marginalisé ........il y a plein de députés ump qui pensent comme lui mais qui dans le contexte actuel vont a la gamelle.......meme valérie Pecresse qui est une ne nos valeurs d’avenir se tait.........si jamais sarko disparaissait il y aurait une foire d’empoigne a droite aussi profonde qu’au ps .......

                          cela dit je continue a penser que la censure ne résoudrer rien ......Fillon est bon......seul l’interventioniste kouchner est en trop la France profonde ne le suit pas.........védrine aurait été beaucoup mieux......il faut nous désengager de l’afrique , du moyen orient , de l’afganistan  ; nous avons tout a y perdre....il nous fallait quelqu’un pour freiner le buschisme de sarko et ce n’est pas kouchner qui se conduit en juif......

                           

                          qui pourrions nous trouver a droite pour remplacer Fillon ......il faut laisser décanter.......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès