Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le dernier combat

Le dernier combat

Cette élection marque la fin du Parti socialiste tel qu’il se présente depuis le congrès d’Epinay en 1971. Le troisième tour des élections, c’est-à-dire les législatives, débouchera sur une redistribution des cartes.


Il y a quelque chose de pourri au cœur du Parti socialiste. Les 25,87% des voix qui se sont reportés sur Ségolène Royal ne lui appartiennent même pas. Ils appartiennent à sa représentante qui s’est battue depuis le début contre vents et marées pour éteindre les feux que ses petits camarades ont allumés tout au long de ce premier tour. Je n’ai pas vu beaucoup Nicolas Sarkozy l’attaquer de front, tellement il n’avait pas besoin de rajouter quoi que ce soit. Qu’on se souvienne des différents couacs et petites phrases assassines depuis les primaires de ce parti, pour admettre avec elle que vraiment rien ne lui aura été épargné.

Pourtant le score de Ségolène Royal aura été le plus élevé réussi par un socialiste depuis 1981. Mais l’écrasante victoire de ce premier tour de Nicolas Sarkozy balaie tout sur son passage.

Mais ne nous y trompons pas. Ce parti joue son dernier combat. Le prochain, sera le combat de trop. Et il se passera exactement ce qui s’est passé pour Le Pen cette fois-ci.
En 1981, François Mitterrand pouvait compter sur la réserve de voix des radicaux de gauche et du parti communiste. Aujourd’hui, des miettes de tout et de n’importe quoi, et même de quelques points apportés par des frontistes revanchards prêts à voter Royal au second tour pour battre leur nouvel ennemi, n’arriveront pas à faire le compte. Après le second tour, c’est un nouvel Epinay qui se profile, inévitablement.

Et c’est tant mieux. Qui accepterait de vivre cinq ans dans une maison pourrie ? Je comprends qu’un Français sur trois ait voulu, dès le premier tour, produire un vote utile en votant à droite plutôt que de partir à l’aventure avec un parti qui ne sait même plus cacher, en période électorale, ses divisions.

Le virage à la droite extrême de Nicolas Sarkozy est totalement réussi. Admettons sa victoire. Beaucoup d’entre nous s’étaient plantés dans leur analyse.
Il a saigné à blanc le parti de Jean-Marie Le Pen. C’est la première bonne nouvelle de ce premier tour. Je suis assez d’accord avec le vieux leader frontiste lorsqu’il a affirmé du haut de sa tribune à la suite des résultats : « Nous avons gagné la bataille des idées ». Seule chose intéressante pour eux, ils peuvent à présent visualiser avec exactitude leur socle d’adhésion qui tourne autour de 10% et préparer la succession de leur leader.

La seconde bonne nouvelle vient de François Bayrou. Plaise au ciel qu’il arrive à contenir ses cadres pour qu’ils ne soient pas tentés de vendre leur âme au diable et qu’ils patientent jusqu’au troisième tour de cette élection, c’est-à-dire aux législatives, pour construire un nouveau groupe parlementaire qui débouchera sur un avenir nouveau et un nouveau parti : seules possibilités de préparer l’alternance à la période ultralibérale qui se profile.

Mais pendant cinq ans, il va falloir apprendre à marcher en apnée.


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 24 avril 2007 10:06

    La fin du parti socialiste correspondait-elle avec la fin de l’histoire ?

    Avec un très bon avocat,qui ,de plus, à du bagout et à réponse (Questions pour un champion) à tout,Nicolas Sarkozy,on pourrait penser que le parti socialiste n’a donc plus d’existence !,plus d’idée,plus de passion pour le combat politique.

    Le positionnement de Ségolène ROYALE en est en parti responsable et surtout il ne faudrait pas qu’elle s’entour maintenant de tous les loosers du 1er tour qui n’ont pas faient 2% avec leurs idées obscurantistes pour les français.(verts,communistes...)

    D’ailleur,si ces extrèmistes avaient eux une conscience de classe,ils se seraient regroupés dans une force unique.

    Comme quoi,l’individualisme ne mêne nul part ! smiley

    Oui,nous pouvons battre Sarkozy,car il représente la droite de REEGAN ,la plus réactionnaire et la soumission à une puissance étrangère ,les USA en matière de politique étrangère.

    IL avait été s’excuser auprès de G BUSH du comportement des français contre la guerre en IRAK !

    Qui pourrait faire confiance à un traitre à son pays ?


    • Dégueuloir Dégueuloir 25 avril 2007 18:39

      il est vrai que sous le futur et très hypothétique sombre régne de Sarkoléon ,les futurs délinquants et pédophiles seront définis dés le bas age !! ah « l’eugénisme » quand tu nous tiens !! même Lepen n’a jamais osé !! d’ailleurs cette « doctrine »est interdite en France et passible de la justice ,n’est-ce pas ? un ministére de l’identité nationale,le retour de Vichy !! quant aux intimidations de certaines presses et médias tout au long de cette campagne,cela en dit long sur ce type !!ce personnage colérique et égocentrique est un vrai danger pour notre nation,serait-il téléguider par le nouvel ordre mondial à la botte du clan maffieux « boucherie »US.....moi je préfère quand même mon petit drapeau Français sur le bord de ma cheminée......et vous ? ? ?....lol....smiley d’autant qu’elle sera amenée à gouverner avec le nouveau parti de FB !!! cela à l’air de fonctionner fort bien en Allemagne avec de vrais résultats positifs.....ne laissez pas cet individu accéder au pouvoir sous peine de le regretter amèrement,il faut choisir ,méme avec une pince sur le nez comme en 2002,il ne faut pas voter nul ni s’abstenir mais mettre hors d’état de nuire ce nuisible qui a provoqué les émeutes dans les banlieues en 2005,cet homme est un pyromane manipulateur !!


    • aquad69 24 avril 2007 10:07

      Bien d’accord avec toi, Philéas.

      Tout celà devrait servir de tremplin à Mr Bayrou dans cinq ans.

      Mais en attendant...Sainte patience...

      Cordialement Thierry


      • Anthony Meilland Anthony Meilland 24 avril 2007 10:29

        Tous les espoirs ne sont pas perdus, même si ils restent malheureusement très minces.

        Enfin, si les français choisissent de voter pour un néo-conservateur réactionnaire aux comportements erratiques et à la colère facile, ils l’auront bien cherchés.

        Quand je pense que dans mon bureau de vote, il y a eu presque 80% pour Sarkozy + le Pen + de Villiers, ça fait peur !!!

        Mais revenons sur le thème de l’article. Effectivement il faut que le PS (dont je suis membre) évolue vers un véritable parti social-démocrate.

        S’il ne le fait pas, ce sera Bayrou qui créera son Parti Démocrate-Social dont le barycentre sera légèrement plus à droite et le PS se marginalisera.

        Il y a en fait trois solutions envisageables :

        - un PS rénové devenant, comme les autres PS européens, un véritable parti social-démocrate (cela ne veut pas dire qu’il faille faire du Blair non plus !!!)

        - Un « Parti Démocrate » crée par Bayrou et agrégeant quelques membres du PS déçus par sa non mutation et quelques membres de l’UMP lorsqu’ils auront constaté la dérive fascisante et personnelle de Nicolas Sarkozy.

        - Une scission du PS centrée autour de DSK, Rocard et autre, s’alliant avec une nouvelle UDF pour former un nouveau parti.

        Le barycentre serait légèrement différent dans les trois cas, respectivement : centre-gauche, centre-droit, et centre.

        Deux leaders apparaissent pour diriger ce mouvement : Bayrou et DSK. Probablement que l’avenir du pays passe par la capacité de ces hommes et de leurs équipes respectives à se mettre d’accord, ce qui n’est pas gagné vu l’ego démesuré de tous nos hommes politiques.

        Enfin en attendant, il ne nous reste plus qu’à acheter un bel uniforme brun et une nouvelle paire de bottes.


        • arturh 24 avril 2007 11:09

          Ca suffit les accords entre dirigeants de partis concoctés dans les cuisines à l’abri des regards des militants !

          Les accords ne doivent pas se faire entre partis. Ils doivent se faire entre militants dans la transparence, à l’issue de débats publics !

          Y en a marre des PS où on vote pour un énarque ou on s’en va. Marre des UDF ou on vote Bayrou ou on s’en va. Marre de la partitocratie, vive la démocratie !


        • Voltaire Voltaire 24 avril 2007 11:15

          Je partage l’essentiel de cette analyse, et aussi celle de la taverne des poetes.

          Selon toute vraissemblance, François Bayrou lancera demain un appel à la création d’un nouveau parti. Il ne pourra se prononcer sur le second tour que tardivement, et à mon avis, restera très neutre étant donné la campagne de premier tour et les projets en présence. Les divers appels du pieds du PS et de l’UMP sont si alambiqués qu’il ne pourra rien se passer avant le second tour, et une vraie négociation ne pourra avoir lieu qu’en vue des législatives.


        • arturh 24 avril 2007 11:16

          Vous n’avez pas compris ce que les électeurs, dans leur très grande majorité, ont voulu dire.

          Ils ont dit qu’ils veulent des partis dont les candidats ont été élus, comme Royal et Sarkozy. Ils ont dit qu’ils en ont marre de ces dirigeants de partis nommés par on ne sait qui et qui ne représentent qu’eux même comme Schivardi.

          On a peut-être eut la première élection démocratique de l’après guerre. Et si ça emmerde les ennemis de la démocratie, très nombreux sur ce blog comme en France (20% des voix environs d’après ces élections), tant mieux !


        • Casimir 24 avril 2007 11:45

          @Voltaire (au passage pseudo un peu prétentieux non ?)

          Il va de soi que ce serait le plus logique néanmoins , je suis curieux de voir s’il est prêt à sacrifier tous les députés de l’UDF sur l’autel de l’honnêteté intellectuelle. Et si jamais il le faisait, il court un grand risque de se retrouver tout seul mais celà légitimerait son combat. Il a plus que le cul entre deux chaises....


        • Philippe95 25 avril 2007 00:25

          Je suis électeur PS : Mon choix est « plus à gauche » que l’UDF mais les extrêmes ne sont pas mon choix et je serais très preneur de nouvelles institutions plus clairement représentatives.

          Aujourd’hui une fenêtre est ouverte pour effectivement créer une nouvelle façon de faire. On peut même jeter dès à présent les bases d’un parti du centre qui ne mettrait pas le Medef au commandes de la france, ne sacrifierait pas tout à l’économie, mais serait ancré dans une société moderne et libérale (sans « ultra » devant) et gérerait les finances avec le sérieux requis. Faire une politique généreuse tout en ayant assuré d’abord les moyens de la faire sans vivre à crédit, ça aurait « de la geule ».

          Si des discussions sérieuses étaient menées dans ce sens, je ne verrai pas de pb dans le fait de voter pour un député UDF, tout comme j’aurais voté Bayrou au second tour sans l’ombre d’une hésitation si tel avait été le cadre du second tour.

          Je suis quand même effaré du nombre de contributeurs prêts à se goinfrer 5 ans de droite dure avec tous les pouvoirs dans la main de l’UMP juste pour faire la même chose après une nouvelle présidentielle. C’est cher payer, alors que la possibilité est là de le faire maintenant. Et qui sait ce qu’il en sera dans 5 ans : C’est long 5 ans, il peut s’en passer des choses !


        • nessoux 25 avril 2007 14:41

          @chapeau

          Salauds d’électeurs, 80 % pour Sarko+le pen+villiers. On devrait mettre en place un permis de voter que l’on ne donnerait qu’a des personnes bien choisies...


        • La Taverne des Poètes 24 avril 2007 10:55

          J’espère que Bayrou ne donnera de consigne de vote pour aucun des candidats et laissera chaque électeur se prononcer en son âme et conscience. Pour conforter son indépendance, le centre ne doit se vendre à ancun camp et doit préparer les Législives dans l’esprit d’ouverture qu’il a monré pour le premier tour des présidentielles.

          Si le centre perd cette indépendance, l’espoir sera perdu pour beaucoup de gens dans les luttes à venir.


          • arturh 24 avril 2007 11:03

            Les sondages ne se sont pas trompés sur le premier tour. Ils ne se sont donc pas trompés sur le deuxième tour. Si Bayrou avait été au deuxième tour il aurait été élu, tout en ne pouvant pas accéder au deuxième tour....

            Résoudre la quadrature de ce cercle est très simple. Il faut que ce PS de « L’Union de la Gauche » pour faire alliance avec les communistes et obligatoirement dirigé, depuis 81, par des énarques, disparaisse.

            Il faut que de ce PS naisse un véritable Parti Démocrate (donc qui ne sera pas obligatoirement dirigé par un énarque et ne présentera pas obligatoirement un énarque), qui acceptera le débat et en particulier le rôle de la société civile. Ce parti pourra alors en plus accueillir ces électeurs qui préféraient voter Bayrou que Sarkozy.

            Et les sondages, qui ne se sont pas trompés, disaient que ce parti serait majoritaire aujourd’hui.


            • bulu 24 avril 2007 11:35

              Les electeurs de gauche mais surtout du PS auront reussi l’exploit de faire elire deux fois de suite la droite, alors meme qu’ils pouvaient la faire echouer, en faisant echouer leur candidat en 2002 au premier tour et en le faisant passer coute que coute au second tour en 2007.

              Les consequences en 2007 sont terribles, Sarko sera tres bien elu, la gauche alter est laminee et le candidat social democrate le plus credible (Bayrou) n’est plus sur de conserver son groupe parlementaire a l’assemblee. Tout ca pour les ambitions des elephants du PS qui auront bien cocufie leurs militants, preferant voir couler le bateau PS plutot que de le saborder en rejoignant Bayrou. Il est beau le vote utile : tout le monde est perdant, pas de jaloux.

              Il eut fallu faire passer Bayrou, cela n’aurait rien change quand a la deroute du PS, mais au moins, on aurait echappe a Sarko.


              • Casimir 24 avril 2007 11:42

                Je suis probablement totalement à l’opposé des idées de politique de vous mais je partage entièrement votre analyse. Sauf les derniers mots :P


              • Philippe95 25 avril 2007 00:32

                Bon ça commence à devenir pénible votre litanie répétitive sur chaque article. tout le monde a bien compris que vous n’aimez pas SR, on sait lire et on n’a pas Alzheimer, il est inutile de répéter 50 fois. Maintenant si vous pouviez écrire autre chose pour changer !


              • jujubinche 25 avril 2007 10:07

                « t’as rien compris à la propagande ».

                Et donc tu es content de toi ? t’es content de faire de la propagande ?


              • toto1701 24 avril 2007 12:15

                regardons les chiffres

                en 95 la droite(chirac plus balladur)10 millions de suffrage chirac gagne au second tour avec 15millions de voix

                en 2007 le candidat de droite reuni 11 millions de suffrage en chippant 1 millions d’electeurs au fn

                dans le meme temps sego fait 9 millions comparé aux7 millions de jospin cela fait une progréssion de 2 millions...

                question d’ou proviennent les 7 millions de suffrages de bayrou ? des nouveaux electeurs des decus de droite et de gauche ?etc etc...

                ceci pour dire que le vainqueur du premier tour n(est pas celui qu’on dit !


                • toto1701 24 avril 2007 12:39

                  hihihihi,imaginez vous cela les candidats du premier tour font toujour campagne la dans ma telé sur une chaine de tv nationale a diffusion différée avec 2 semaines de retard hi hih i c’est çà la france un pays a indigestion différée///vivement septembre pour voir la retransmission du desastre de la gauche !!!tiens y a le sarko mielleux qui parle !!


                  • Inarius 24 avril 2007 14:01

                    On verra

                    Moi je crois surtout à la mort politique de l’UDF, assassiné à sa gauche et à sa droite

                    Si le PS a fait un si bon score, c’est « aussi » parce que pour une fois il a eu le mérite d’être vraiment de gauche

                    Celui qui voulait se la jouer Tony blair, et faire un programme d’« inspiration socialiste », et faire de la social démocratie, c’est lionel jospin ça ne lui a pas porté chance

                    J’ai ma carte au PS sans être militant, mais si le PS avait présenté DSK ou quelqu’un proche des idées de la social démocratie je n’aurais pas voté PS.


                    • Ricky972 24 avril 2007 16:48

                      Il y a une journaliste d’i-Télé qu ia dit en parlant des socialistes qui en appelle aux UDF : « Un appel en forme de sauve qui peut ! ».

                      Franchement, c’est pas la joie au PS. Pierre Giacometti l’a dit : « Le plus inquiétant pour Ségolène Royal, c’est la dynamique qui s’est installée avec le sentiment qu’il y a un gagnant qu iest Sarkozy et une vaincue. Or, vu l’écart entre Sarkozy et Royal, il faudra bien plus qu’un débat, qu’une éventuelle polémique pour renverser la tendance... ». Sans doute le sait-on aussi au PS !

                      Alors il ne faut jamais perdre espoir car tout reste possible dans une élection. Mais tout est possible n’est-il pas le slogan de Sarkozy ? En tout cas, cela semble bien être au PS plus une tentative de sauver la face que de jouer réellement la gagne !

                      Et au PS, on sent déjà la crise pointer son nez. Car si, comme cela est probable et monsieur Giacometti l’a dit : « Pour les élections présidentielles avec un vrai leader au premier tour, jamais les sondages d’après premier tour ne se sont trompés », Sarkozy est facilement élu, DSK et Fabius vont mener la révolte. Et ce sera inévitable et il est même probable qu’ils n’attendront pas un mois pour les législatives. De fait, Hollande sautera et c’est déjà acquis. Ils diront qu’ils avaient dit que Royal n’était pas compétente pour le job... Bref, ça va être sport pour le dire gentiment ! Et il pourrait bien y avoir même débâcle aux législatives...

                      Bref, le PS actuel est mort et c’est un nouveau PS qui naîtra. D’ailleurs, il n’est pas dit que les électeurs qui ont voté Royal plus par vote utile que par addhésion se déplaceront... En résumé, le temps n’est pas à la fête au PS en ce moment et sans doute pour longtemps !


                      • Foudebassan Foudebassan 24 avril 2007 21:10

                        Le pire c’est qu’il vont naturellement s’accrocher et se presenter à nouveau en 2012, puis en 2017, puis. N’oublions que la politique est leur métier et donc leur unique source de revenu.


                        • PascalR 26 avril 2007 10:16

                          Pour ma part, le PS est un partie en déliquescence, sans programme, sans unité, sans sens ni direction. Après les déchirures de l’investiture de S.ROYAL, on a pu constater que les barons du PS cultivaient des egos surdimensionnés et se fichaient bien des intérêts du pays. Avant le 1er tour, S.ROYAL ne voulait pas entendre parler d’accord avec F.BAYROU, et maintenant, elle lui picore dans la main. Est-ce vraiment sérieux ? Crédible ? C’est un peu n’importe quoi et je n’ai pas envie d’une présidente sans consistance ni compétence qui conduira la France à la ruine et à la guerre civile. De toutes les façons, vouloir conduire la France à reculons, alors que la dynamique mondiale avance, c’est surréaliste. Par contre, j’attends de N.SARKOZY, qui est un bon présidentiable, d’avancer dans le sens du monde, tout en préservant le capital social et humaniste de notre pays. Il en est capable et semble abonder dans ce sens. La France doit rester une force de conviction pour contrecarrer les projets déraisonnables de Bruxelles en matière du tout libéral, et d’insuffler les règles qui permettront de ne pas basculer dans le chaos capitalistique, dans l’uniformisation des peuples, dans la perte d’identité totale des nations, et dans un parasitisme qui gangrène la France et qui démotive ceux qui, par leur travail, font tourner la machine pendant qu’une frange de plus en plus importante de petits profiteurs, français et étrangers, en profite bien. La liberté des uns est en train de tuer celles des autres ...


                          • Christoff_M Christoff_M 8 mai 2007 07:39

                            Un parti artificiel créé par MITERRAND pour faire gagner la gauche... 1981 est loin, trois défaites et pas de remise en cause, et les dauphins qui vieillissent ont bien du mal a ravaler leurs ambitions déçues et leur manque de cohésion... ROYAL a fait au mieux entourée de vieux râleurs !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès