Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le dernier scandale « eugénique » de Sarkozy

Le dernier scandale « eugénique » de Sarkozy

La citation du candidat : "J’inclinerais, pour ma part, à penser qu’on naît pédophile, et c’est d’ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie. Il y a mille deux cents ou mille trois cents jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n’est pas parce que leurs parents s’en sont mal occupé ! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable”.

L’’antifiscalisme, le retour à l’ordre musclé, le visage d’une droite décomplexée, la rhétorique sécuritaire malgré un bilan discuté ont été les étendards du candidat de la majorité sortante. Voici qu’il y rajoute un élément supplémentaire directement importé de la boîte à outils de la nouvelle droite américaine, le puritanisme génétique.
Sarkozy s’exprimait - face à Michel Onfray dans Philosophie magazine de mars 2007 rapporté enfin par le Monde du... 4 avril 2007. Il nous confirme sa faible disposition à comprendre la diversité des situations humaines et à pouvoir aider les Français à "faire société”.

A quoi bon des éducateurs, des thérapeutes, des enseignants puisque le destin de chacun est écrit par avance ?
Dans cette logique, c’est plus la neutralisation, l’isolement, la mise à l’écart du “malade - délinquant” qu’il faut développer que toute intervention sociale. Voyez le nombre record de prisonniers états-uniens (2 millions) ou le nombre de condamnés à mort explosant depuis Reagan et Bush.
Les boucs émissaires défilent au choix : la racaille, les voyous, les RMistes, les assistés, ceux qui “égorgent des moutons dans la baignoire”, “ceux qui ne se lèvent pas tôt pour aller travailler le matin”. Le candidat va-t-il trouver le gène qui explique tout ?

Le généticien Axel Kahn revient dans Marianne sur les arguments du candidat : "La vision d’un gène commandant un comportement complexe tel que ceux conduisant à l’agressivité, à la violence, à la délinquance, à la dépression profonde avec dérive suicidaire, est ridicule et fausse." Il ajoute que "cette conviction réaffirmée par le candidat de l’UMP à l’Elysée confirme ses liens idéologiques avec la nouvelle droite".

La droite américaine et sa “Christian coalition” a construit sur fond une vision puritaine de la société et du monde “avec Dieu à nos côtés”.
Celle-ci a trouvé dans la génétique la confirmation des vieilles théories de la prédestination et la division du monde entre bons et méchants, tant dans l’ordre social que dans l’ordre international.
Philippe Quéau cite Calvin : "Dieu met le glaive et la puissance en la main de ceux qu’il lui plaît d’établir par-dessus les autres." Puis il explique : “La société exige un ordre, et Dieu, par ses plans, y contribue radicalement.”
Sarkozy décline la vision des néoconservateurs et l’adapte à la France.

Ainsi pas à pas, le candidat de la droite s’aligne sur la représentation du monde des néoconservateurs états-uniens : celle d’un monde darwinien où les forts doivent gagner, où le droit, l’opinion démocratique, l’argumentation scientifique et les instances internationales sont vécues comme des obstacles qu’il faut contourner. Une morale et des méthodes pour une jungle avec peu d’élus et beaucoup de terrorisés. Sarkozy sera-t-il demain comme ses cousins états-uniens en faveur du créationnisme, de la discrimination génétique ?

Bayrou et Royal ont dit leur consternation. Mais la grande presse et le journal de 20 heures ont-ils parlé de bourde, ont-ils demandé au candidat des explications ?

Nous sommes décidément loin du Vivre ensemble et du Pacte écologique de Nicolas Hulot. Monsieur Sarkozy divise les Français, comme Monsieur Bush divise les Américains... et les Terriens.


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (223 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Bois-Guisbert (---.---.184.16) 11 avril 2007 12:38

    Quel effet ça fait d’être le trois mille six cent quatre-vingt-dix-septième à touiller le même bouillon d’inculture ?


    • jujubinche (---.---.235.222) 11 avril 2007 16:33

      Et celui d’être le trois mille six cent quatre-vingt-dix-septième à tenter de justifier des déclarations d’une connerie rare ?

      Vous aussi vous allez nous expliquer que Mr Sarkozy est plus qualifié pour parler de génétique que Mr A.Kahn ? Ou alors c’est juste du dépit devant le simplisme crasseux et sans bornes de votre idole ?


    • Jean (---.---.91.22) 11 avril 2007 21:14

      Le barbare des Carpates, Sarkosy, vient nous vendre sa soupe moyen-ageuse, de nature hitlerienne et nous apprendre sa science faite d’inculture et de croyances nauséabondes à nous Français. Comment ce type a-t-il pu squatter nos institutions jusqu’à ce niveau. Comment est-ce même permis ? Même un Le Pen n’a jamais dit le dixième de ce qu’il a dit. Est-ce que ses origines étrangères l’immunisent contre l’obligation d’un brin d’humanisme que tout candidat de l’extrême gauche à l’extrême droite est tenu en république et en démocratie, car on y est tous égaux et solidaires les uns des autres.

      A sa décharge, l’extrait est un extrait de réponse à une question expurgée de ce qui pourrait noyer la hideuse pensée dans le conditionel. De plus l’ensemble de son entretient portait en fait sur un tout autre problème, qui était celui de la responsabilité des personnes et des uns envers les autres et des sanctions pénales. Ca n’en est bien sûr que plus grave que de laisser échapper dans le discours ne serait-ce que le soupçon de l’éventualité d’une pareille pensée enfouie eugéniste, donc clairement nazie.


    • Jean-Philippe Immarigeon Jean-Philippe Immarigeon 11 avril 2007 22:44

      L’auteur de l’article a raison : Sarkozy a tout à la fois commis une bourde, prévisible lorsqu’on se souvient de la bouillie infame que constituait son discours Porte de Versailles, fatras idéologique fourre-tout qui trahissait une pensée pauvre, mais en même temps, Sarkozy a encore une fois effectivement avoué son admiration pour ses maîtres et modèles américains, néoconservateurs ou pas, et son idéal importé d’une prédestination, calviniste mais également scientiste, d’un déterminisme verrouillé qui fait qu’on naît « bad guy » ou « good guy », « nation indispensable » ou « vieille Gaule en déclin ».

      C’est bien l’idée de libre arbitre que le candidat à la présidentielle rejette farouchement(http://coriolan.blog.fr/2007/04/05/la_betise_a_aujourd_hui_un_nom 2036395), cette vieille idée européenne qui hérisse tant les Puritains américains chez qui il va régulièrement gerber sur la France. Mais prédestination ou pas, ce n’est pas parce qu’il est né Sarko que sa tendre moitié s’est envolée un jour pour New York devant l’objectif de Paris Match, c’est parce que personne ne veut de lui, et surtout pas à l’Elysée.


    • (---.---.166.9) 11 avril 2007 22:51

      En plus, sa tendre moitié est fière de n’avoir aucune goutte de sang français, comme elle l’a dit à Libération le 8 juillet 2004.


    • Bois-Guisbert (---.---.156.187) 12 avril 2007 11:00

      Et celui d’être le trois mille six cent quatre-vingt-dix-septième à tenter de justifier des déclarations d’une connerie rare ?

      Jutifier, moi !? smiley !? smiley !? smiley !? smiley

      Bien que cela ne serve à rien du tout, je signale que Sarkozy ne joue les matamores que pour être élu et que trois jours d’exercice du pouvoir suffiront pour que des électeurs sarkozystes regrettent amèrement d’avoir voté pour ce faux dur.


    • PierreMF 12 avril 2007 15:53

      Dans son émission « Question d’actu » sur LCI, Julien Arnaud a présenté une émission passionnante mais dépassionnée sur les propos de Nicolas Sarkozy sur le suicide et la pédophilie. Sur son blog, le journaliste résume son émission :

      « Quelle part d’inné ? Quelle part d’acquis. N. Sarkozy relance ce débat philiosophico-tout dans son entretien avec Michel Onfray, pour Philosophie magazine. Voici ses propos exacts : »j’inclinerais à penser qu’on naît pédophile, et c’est d’ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie. Il y a 1200 ou 1300 jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n’est pas parce leurs parents s’en sont mal occupés ! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable."

      En montant une émission sur le sujet, nous pensions avoir du mal à trouver des défenseurs de cette thèse. Et bien pas du tout ! Ce fut même le contraire qui se produisit. Et s’ils ne partageaient pas à 100% absolument tout, naturellement, ils lui reconnaissaient le mérite de poser le débat.

      Quand on lit le dossier, on se rend compte d’ailleurs que la phrase tombe à la fin d’une conversation à batons rompus, et, sur le coup, le propos ne semble même pas choquer Michel Onfray, peu suspect de complaisance sarkozyste, comme l’atteste tout ce qui précède dans leur conversation. Il ne relève rien, et enchaîne même sur des cadeaux qu’il fait au candidat (des livres).

      Emission dure, mais passionnante. Avec un enseignement très fort : il y a encore quelques décennies, les chapelles médicales s’affrontaient sur ce terrain (psychiatres contre généticiens). Aujourd’hui, elles parlent ensemble et voient le problème dans sa globalité génétique, médicale, et sociale."

      Les invités de Julien Arnaud étaient :

      Le professeur Arnold Munnich, chef du département génétique à l’Hôpital Necker. Le docteur Paul Bensussan, psychiatre, auteur de « La dictature des émotions, protection de l’enfant et de ses dérives », qui a de nombreux patients ayant fait des tentatives de suicides Maître Jean Chevais, Avocat des droits de l’enfant à la cour de cassation de Paris, qui a défendu des enfants victimes de pédophiles. Michel Fize, Sociologue au CNRS, spécialiste des questions de l’adolescence et de la famille, auteur du « Livre noir de la jeunesse ». Tous les invités ont déclaré qu’ils n’étaient pas choqués par les propos de Nicolas Sarkozy. Ils déclarent unanimement que l’orientation sexuelle, et la souffrance qui provoque un suicide ont plusieurs causes, dont une charge génétique.

      La vidéo de l’émission qui remet les pendules à l’heure est ici :


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 12 avril 2007 17:23

      PIERRE MF

      MERCI d’introduire dans le débat un peu de pensée non prédigérée comme celle que l’on nous sert à tout bout de champ sur ce site .

      Tout est vraiment bon pour flinguer Nicolas .

      Cette fin de campagne est vraiment en dessous de la ceinture .

      Salut et fraternité .


    • toto1701 (---.---.110.115) 11 avril 2007 12:52

      hors de ma npp !!!


      • Calmos (---.---.104.181) 11 avril 2007 13:26

        Et allez ... !!!!...Hop....

        Une autre couche !!!

        Cette fois ci c’est Mr Solaire qui s’y colle....

        Pas fainéants les « auteurs d’AgoraVox »

        Ce matin , j’ai réagis sur « l’article » d’un Triple R qui traitait du meme sujet.....

        Je n’ai pas revu mon post pour la bonne raison : qu’aussitot il n’y avait plus d’article .... !!!!

        Coincidence ????....je l’espéres

        Cela en devient comique.....Lol.... !!!!


        • Phosphoros Phosphoros 11 avril 2007 13:26

          Encore un article pour nous servir la même soupe, probablement régurgitée depuis Libé.fr, et sans une once de réflexion...

          Vous avez beaucoup de chance que votre article ait été validé !!


          • tvargentine.com lerma 11 avril 2007 13:36

            Oui,Nicolas Sarkozy à des idées,un programme et une vision pour la France.

            Et alors,nous sommes dans une démocratie !

            On peut être pour ou contre.

            Libre a tout candidat à l’election presidentielle de proposer ses idées,son programme et sa vision de la société.

            Seulement,pour combattre un candidat comme Sarkozy,il ne faut pas tout mélanger comme vous le faites.

            Vous avez la possibilité,ici de nous exposer VOS idées que VOTRE candidat(e) apporte aux problèmes de notre société.

            Mais,bon,sans doute faites vous partis de ces extrèmistes de gauche qui ont mis LEPEN au 2eme tour en 2002 et qui une fois de plus(+) considère le délinquant comme « une victime de la société » smiley


            • Fred (---.---.20.123) 11 avril 2007 13:49

              Sarkozy sera la prochaine victime de la société dans 15j Hi Hi Hi


              • johndeuf (---.---.102.1) 11 avril 2007 13:55

                d’accord avec Lerma,

                Otez moi d’un doute ? une certaine candidate n’avait elle pas envisagé de faire procéder à des examens médicaux sur des aspirants enseignants de manière à détecter des travers pédophiles ?

                Ai-je rêvé ??


                • (---.---.185.253) 11 avril 2007 14:09

                  Oui mais Sego est de gauche, donc sociale, donc elle peut se le permettre car c’est pour le bien de l’enfant.

                  Sarko lui c’est pour le mal du pedophile, pas bien.

                  Rappel l’affaire Bernard Hanse ou un prof s’est suicide car un enfant menteur l’a accuse de pedophilie et Sego a refuse la presomption d’innocence : http://bernardhanse.canalblog.com/archives/2006/11/28/index.html


                • Stéfan (---.---.162.39) 11 avril 2007 15:32

                  « une certaine candidate n’avait elle pas envisagé de faire procéder à des examens médicaux sur des aspirants enseignants de manière à détecter des travers pédophiles ? Ai-je rêvé ?? »

                  Ca n’a absolument rien à voir. L’un dit que l’on nait pédophile. Autrement dit, la pédophilie n’est pas liée à l’environnement de l’individu pédophile, à son vécu. L’autre dit que l’on peut être prédisposé à la pédophilie à l’entrée dans l’âge adulte ; il n’y a donc pas négation de l’impact de l’environnement et du vécu sur l’individu.

                  La polémique ne vient pas de la question de la détection de la pédophilie, mais du fait que selon N. Sarkozy la pédophilie est déterminée génétiquement.


                • tovara (---.---.149.182) 12 avril 2007 12:11

                  Et alors ? on débat du « sexe des anges » ici, on se croirait à l’époque de l’Inquisition, où les hérétiques passaient devant le tribunal ecclésiastique pour expurger leurs idées soi disant fausses, comme Galilée (« eppure, si muove ») : est ce que les déclarations de Sarkozy ont causé mort d’homme ? non. Celle de SR, oui, elle a causé la mort d’un prof de gym accusé injustement de pédophilie en menant une chasse aux sorvières contre lui. C’est ignoble, surtout de la part de quelqu’un qui veut donner l’image de la « tolérance » et de l


                • PapyJC_78 (---.---.57.109) 11 avril 2007 14:52

                  On peut être ingénieur en informatique et nul en génétique. Ce n’est pas une tare. Mais dans ce cas, on laisse les « sachants » donner leur avis, en l’occurence celles de généticiens me semble plus crédible. Regardez donc cet article du Monde : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-894367,0.html

                  Sans rancune....


                  • Rem (---.---.119.243) 11 avril 2007 14:56

                    L’article est totalement stérile car il ne fait qu’exacerber la rogne des adversaires de Sarkozy. A partir de l’opinion personnelle du candidat, l’auteur de l’article élabore une vision utopiste du monde en comparant ici et là, des attitudes d’autres hommes politiques.


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 11 avril 2007 15:14

                      Salut Fred,

                      Je commence a comprendre pourquoi que Ton Cruise ( le v.r.p. de la scientologie ) est son pote !

                      Tom Cruise :

                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Tom_Cruise

                      La scientologie sur Wikipédia :

                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Scientologie

                      @+ P@py


                      • (---.---.60.48) 12 avril 2007 02:33

                        C’est marrant comme Eva semble proche de Tom, en tout cas plus proche de Tom que d’Adolf 2.0 (beta).


                      • yralim (---.---.212.7) 11 avril 2007 16:18

                        Monsieur Lerma, comme il fallait s’y attendre, lorsqu’on n’est pas d’accord avec la pensée de votre idole, on est rejeté au rang de complice de toutes les turpitudes... Après avoie été amis des délinquants de la gare du nord, nous voici donc alliés aux pédophiles... Curieuse conception d’une démocratie assez effrayante dans ses limitations.

                        Non Monsieur, un homme qui prétend devenir président d’un pays civilisé n’a pas tous les droits... Il n’a pas le droit de raconter les mensonges pseudo scientifiques qui l’arrangent pour en arriver là où il le veut,( après le gêne de la pédophilie quels autres ? du chômage ? de la vieillesse ? de la misère ?) il n’a pas le droit de surfer sur les divisions et les haines, il n’a pas le droit de désigner des coupables par principe... On sait très bien , l’Histoire l’a prouvé maintes fois, quel est le déroulement éternel de ce genre d’idéologie... La première étape consiste à désigner les coupables, potentiels, présumés ou simplement vulnérables. Dans un deuxième temps on les empêche de nuire par les moyens appropriés... Comme il n’y a jamis d’amélioration bien au contraire, on s’abrite ensuite derrière les complots. Alors l’Aventure peut commencer...

                        A ce moment là tous les Monsieur Lerma disent qu’ils ne savaient pas, qu’ils pensaient que...

                        Peut être que la répétion des articles sur les propos de Sarkozy gêne certains qui voudraient bien que l’on oublie vite... Mais au contraire il faut les évoquer et les répéter en proportion du risque qu’ils font courir à tous...


                        • perlin (---.---.216.218) 11 avril 2007 22:09

                          Très bien vu L’homme à la mémoire trop courte quand ses passions innées lui font oublier ses acquis sur les bancs des grandes écoles smiley


                        • Joe Staline (---.---.94.53) 11 avril 2007 16:20

                          Bizzare, on a fait sauter mon commentaire d’un autre article traitant du même sujet...

                          je le remets donc ici, dépêchez-vous de le lire avant qu’il ne soit effacé smiley

                          Rien de calomnieux d’ailleurs, je ne rapporte que des faits et extraits d’articles de journaux, faits qui apparemment sont génants.

                          Le Monde du 26 janvier 1977 :

                          Nous avons reçu le communiqué suivant :

                          « Les 27, 28 et 29 janvier, devant la cour d’assises des Yvelines vont comparaître pour attentat à la pudeur sans violence sur des mineurs de quinze ans, Bernard Dejager, Jean-Claude Gallien et Jean Burckardt, qui arrêtés l’automne 1973 sont déjà restés plus de trois ans en détention provisoire. Seul Bernard Dejager a récemment bénéficie du principe de liberté des inculpés. Une si longue détention préventive pour instruire une simple affaire de »moeurs « où les enfants n’ont pas été victimes de la moindre violence, mais, au contraire, ont précisé aux juges d’instruction qu’ils étaient consentants (quoique la justice leur dénie actuellement tout droit au consentement), une si longue détention préventive nous parait déjà scandaleuse. Aujourd’hui, ils risquent d’être condamnes à une grave peine de réclusion criminelle soit pour avoir eu des relations sexuelles avec ces mineurs, garçons et filles, soit pour avoir favorisé et photographié leurs jeux sexuels. Nous considérons qu’il y a une disproportion manifeste d’une part, entre la qualification de »crime« qui justifie une telle sévérité, et la nature des faits reprochés ; d’autre part, entre la caractère désuet de la loi et la réalité quotidienne d’une société qui tend reconnaître chez les enfants et les adolescents l’existence d’une vie sexuelle (si une fille de treize ans a droit à la pilule, c’est pour quoi faire ?) La loi française se contredit lorsqu’elle reconnaît une capacité de discernement d’un mineur de treize ou quatorze ans qu’elle peut juger et condamner, alors qu’elle lui refuse cette capacité quand il s’agit de sa Vie affective et sexuelle. Trois ans de prison pour des caresses et des baisers, cela suffit. Nous ne comprendrions pas que le 29 janvier Dejager, Gallien et Burckhart ne retrouvent pas la liberté. »

                          Ont signé ce communiqué : Louis Aragon, Francis Ponge, Roland Barthes, Simone de Beauvoir, Judith Belladona, docteur Michel Bon, psychosociologue Bertrand Boulin, Jean-Louis Bory, François Chatelet, Patrice Chéreau, Jean-Pierre Colin, Copi, Michel Cressole, Gilles et Fanny Deleuze, Bernard Dort, Françoise d’Eaubonne, docteur Maurice Erne, psychiatre Jean-Pierre Faye, docteur Pierrette Garrou, psychiatre Philippe Gavi, docteur Pierre-Edmond Gay, psychanalyste docteur Claire Gellman, psychologue, docteur Robert Gellman, psychiatre André Glucksmann, Félix Guattari, Daniel Gurin, Pierre Guyotat, Pierre Hahn, Jean-Luc Henning, Christian Hennion, Jacques Henric, Guy Hocquenghem, docteur Bernard Kouchner (! !!), Franoise Laborie, Madeleine Lak, <#ff0000>Jack Lang, Georges Lapassade, Raymond Lepoutre, Michel Leyris, Jean-François Léotard, Dionys Mascolo, Gabriel Matzneff, Catherine Millet, Vincent Montail, Docteur Bernard Muldworf, psychiatre Négrepont, Marc Pierret, Anne Querrien, Grisldis Ral, François Régnault, Claude et Olivier Revault d’Allonnes, Christiane Rochefort, Gilles Sandier, Pierre Samuel, Jean-Paul Sartre, René Schérer, Philippe Sollers, Gérard Soulier, Victoria Therame, Marie Thonon, Catherine Valabrgue, docteur Gérard Valls, psychiatre Hélène Védrines, Jean-Marie Vincent, Jean-Michel Wilheim, Danielle Sallenave, Alain Cuny.

                          Citation de Jack Lang : Son point de vue sur la pédophilie (journal Gay Pied, 31 Janvier 1991)

                          « La sexualité puérile est encore un continent interdit, aux découvreurs du XXIe siècle d’en aborder les rivages. »

                          Quant à cet «  »inénarrable«  » Dany le rouge :

                          Publié en 1976 dans un journal allemand, le député Vert y narrait ses relations avec des enfants dans le cadre d’un programme écolo-baba « anti-autoritaire » :

                          « Mon flirt permanent avec les enfants » écrivait-il, « prit bientôt un tour érotique. Je pouvais parfaitement sentir comme les petites filles de cinq ans avaient appris à m’exciter (...) il m’est arrivé que plusieurs fois des enfants m’ont ouvert la braguette et ont commencé à me caresser. Selon les circonstances, j’ai réagi de façons diverses. Quand ils le voulaient, je les ai caressés alors on m’a accusé de perversion ».

                          Embarrassé, Daniel Cohn-Bendit a confirmé avoir écrit ses lignes qu’il juge désormais « inacceptables », « lignes que j’aurais mieux fait de ne pas écrire ».


                          • Joe Staline (---.---.94.53) 11 avril 2007 16:32

                            PS : notez ATTENTIVEMENT les noms des signataires.¨ Jack Lang, Bernard Kouchner, Sollers, Sartre, etc. Sans oublier une floppée de « psychiatres »...

                            Voila quelque chose qui moi me choque. Et qui ne relève pas d’une simple discussion philososphique mais du passage à l’acte.

                            Désolé mais je préfère Sarkozy à ces ignominieux !


                          • gAZi bORAt (---.---.164.192) 11 avril 2007 17:34

                            @ Joe Staline

                            « La pédophilie est-elle une position politique ? »

                            A vous lire, on pourrait le croire puisque vous avez soigneusement sélectionné vos exemples dans la gauche « caviar » et chez les libertaires de 68.

                            Malheureusement, ce n’est pas si simple. La lecture de Wilhelm Reich dans « Psychologie des masses du fascisme » vous éclairera sans doute sur les liens que l’on peut établir entre nazisme et pédophilie.

                            L’exemple connu de la colonie DIGNIDAD, univers concentrationnaire créé au Chili par l’ancien nazi Paul Schaefer où se pratiquait allègrement des actes pédophiles est particulièrement intéressant sur ce sujet.

                            Ou peut-être un groupuscule, toujours neo-nazi, le PNFE, qui se finançait par l’édition et la distribution d’une collection de video pedophiles « Toro Bravo ».

                            Pour ma part, je pense que ces penchants ne sont, ni de droite, ni de gauche..

                            gAZi bORAt


                          • tovara (---.---.149.181) 11 avril 2007 17:44

                            ...et M Font de Charlie hebdo ? il était d’extrême droite ?


                          • CAMBRONNE CAMBRONNE 12 avril 2007 17:36

                            JOE STALINE

                            Malgré votre pseudo je vous remercie d’avoir remis les pendules à l’heure .

                            Je me souviens très bien de cette époque où le tabou de la pédophilie avait pris un sacré coup dans la tronche . Il n’était pas rare de voir les nouveaux maitres à penser sortis tout frais des amphis de la sorbonne soixante huitarde nous expliquer comme Khon Bendit que les trés jeunes avaient leur sexualité et qu’il était bon de les initier afin de ne pas en faire des bourgeois coincés .

                            Ces types là n’étaient surement pas des pédophiles de naissance mais de gros pervers . La perversion , ça c’est de l’acquis et ça s’apprend en fréquentant ce genre d’intellectuels qui aujourd’hui poussent des cris d’orfraies aux propos de Nicolas Sarkozy .

                            Quand on veut noyer son chien on lui trouve des puces .

                            Vive la république quand même .


                          • johndeuf (---.---.102.1) 11 avril 2007 16:32

                            c’est vrai... j’oubliais que la vérité est à gauche et que les tenants de la pensée unique peuvent tout dire... eux !

                            J’aurai aimé que plusieurs généticiens s’expriment sur la question, puisque l’on fait le procès de SARKO..

                            Car un seul avis, fusse-t’il celui de A. KHAN, comment dire....je doute de l’objectivité politique ...car ce n’est pas un pro.SARKO. loin s’en faut !

                            Puisque la théorie de N.S est absurde selon certains, pour quelles raisons envisage t’on des traitements chimiques à des pédophiles récidivistes ?

                            Puisque que de tels comportements sont liés, semble-t’il (cf.stéfan) au vécu et à l’environnement de l’individu, et pas à son patrimoine génétique, comment expliquer qu’après de nombreuses années d’incarcération, nombre de pédophiles récidivent et disent ne pas pouvoir résister à leurs pulsions ??

                            Si l’environnement et le vécu sont aussi déterminants, comme expliquer qu’après des années de ’placard’, ces travers ne soient pas annihilés ??

                            Egalement, s’agissant de Ségo. c’est facile de balayer d’un revers de la main en disant :’ ça n’a rien à voir’... ben voyons !

                            Car l’on peut fort bien déceler des tendances chez un individu même enseignant, si l’on suit son raisonnement, sans qu’il n’y ait jamais de passage à l’acte pour autant. Faudra t’il le condamner et ce serait pire que tout, avant tout commencement d’exécution ?? (cf.Bernard HANSE)


                            • tovara (---.---.149.181) 11 avril 2007 17:41

                              Justement, les tartufes de gauche sont hostiles, par idéologie à la castration chimique telle qu’elle se pratique dans de nombreux pays (dont la Suède qui n’est pas une dictature sud-améticaine) ; peu importe que cette castration soit souvent demandée par les violeurs eux mêmes qui ont souvent conscience de leur état (càd que ce sont des malades, en partie d’origine génétique, eh oui), nos grands démocrates droits-de-l’hommistes ne croient pas en la médecine, ils ne misent que sur les réponses pénales !(ou sur des cures psychanalytiques dont il est démontré qu’elles sont totalement inefficaces)...le plus répressif n’est pas celui qu’on croit ! mais peu importe que le pédophile récidive (car le système ne fonctionne pas), du moment que le dogme de la soi-disant « dignité humaine » (pour paraphraser Pascal, « je bande donc je suis »)est sauf !


                            • perlin (---.---.216.218) 11 avril 2007 22:15

                              Pauvre de vous de vivre avec des idées aussi simplistes. J’espère que vous êtes jeune et que vous allez évoluer


                            • Papy_JC_78 (---.---.57.109) 11 avril 2007 22:49

                              Voir aussi : http://www.7sur7.be/hlns/cache/fr/det/art_427745.html?wt.bron=categorieArt1

                              Je ne suis pas très au fait des accointances politiques des scientifiques d’où une question : André Langaney est-il aussi communiste ?


                            • yralim (---.---.212.7) 11 avril 2007 16:49

                              Monsieur Joe... Il ne viendrait aujourd’hui à l’idée de personne de défendre la pédophilie et je crois qu’il y a consensus total sur ce sujet... Ceux qui ont tenu ces prpos et signé cette lettre ont à l’évidence eu grand tort. Seulement votre article est hors du sujet. Les déclarations de monsieur Sarkozy ne portent sur la pédophilie et les tendances suicidaires qu’a titre d’exemple, il affirme par son propos l’origine génétique (et donc irrécupérable) de l’ensemble des déviances. En ramenant à la condamnation ou à l’acceptation de la pédophilie, vous faites un ammalgame qui sous entend que les geens de gauche sont pro-pédophiles... Cela n’a rien a voir avec les déclarations dangereuses du candidat.


                              • tovara (---.---.149.181) 11 avril 2007 17:35

                                Beaucoup de gens de gauche avaient un rapport pas clair avec la pédophilie aprés mai 68, lire « le grand bazar » de DCB entre autres...


                              • perlin (---.---.216.218) 11 avril 2007 22:26

                                @ yralhim

                                Pas d’accord avec votre mot « irrécupérable ». Il existe des cons qui s’améliorent et des gens très bien éduqués qui deviennent des vieux cons, et ça c’est de l’acquis, on en connaît tous.

                                On peut dire aussi et par raccourci, des gens qui nous surprennent et d’autres qui nous déçoivent. C’est simple. Ca existe. C’est une évidence. Alors qu’est-ce-qui peut vous pousser à cette outrance ?

                                PS ; ne perdez pas trop de temps à me répondre, je reviens rarement sur les articles que j’ai déjà lu, même si j’y ai fait des commentaires, mon but est seulement de faire avancer des trucs là ou je crois que c’est possible, même si je me gourre souvent. Mais bon, on ne se refait pas smiley


                              • yralim (---.---.212.7) 12 avril 2007 11:35

                                Mon cher Perlin, je ne vous réponds donc pas...

                                Cependant...enfin disons que je me réponds à moi-même en ricochet.

                                J’ai bien noté votre aversion pour le terme irrécupérable. Dans mon esprit, rien n’est irrécupérable, mais je sais que pour une personnalité psychorigide, il est rassurant que les choses soient gravées dans le marbre et établies une fois pour toutes... Ainsi on peut justifier toutes formes d’interventions précoces pour écarter les risques... l’outrance à mon avis est plutôt dans cette vue là.

                                Enfin voulez vous dire que si un jeune bien éduqué devient un vieux con, ou l’inverse, grace à l’acquis, il faut voir la patte de l’inné derrière le jeune con qu’on retrouve vieux con ?

                                Amicalement


                              • Fred (---.---.20.123) 11 avril 2007 16:50

                                Jadis il y avait la peine de mort pour les coupables... mais on a pu voir des erreurs irréparables... pourquoi ne pas l’instaurer pour les multi récidivistes ?

                                Ca éviterait à la Justice de faire sortir des grands malades qui tuent des enfants et violent des femmes.

                                A défaut de les tuer , il faut absolument contrôler ces populations à HAUT RISQUE... Marre de la récidive !!!


                                • tovara (---.---.149.181) 11 avril 2007 17:33

                                  Bien d’accird Fred, et j’ajouterais que pour les intéressés eux mêmes la peine de mort est moins inhumaine (çà dure quelques secondes) que rester 30 ans dans un cul de basse fosse, ce que trouvent normal les tartufes droit-de-l’hommistes...


                                • perlin (---.---.216.218) 11 avril 2007 22:44

                                  @ Fred

                                  D’accord avec toi Fred. Comme 55% des Français aux dernières nouvelles. Mais le jour où la démocratie ira jusque-là, on aura certainement une démocratie paisible en Irak (grâce au Américains, que Dieu les benisse), un état iranien qui acceptera l’existence d’Israël, des Chefs d’Etats Africains honnêtes, etc. ou une révolution (que j’espère non sanglante...).

                                  Il faudrait peut-être commencer par déclarer comme « secte » l’association des droits de l’homme, qui, sous une appellation irréprochable, s’occupe en réalité plus du droit des voyous « victimes de la société » que de ceux des journalistes incarcérés ou des civils innocents maltraités.

                                  Mais l’époque n’est pas au politiquement incorrect.

                                  Vive Bove, Besancenot, Laguiller, Nihous, De Villier, Le Pen et consors qui eux, sont de vrais démocrates, républicains, n’envisagent que le bonheur de tous et surtout, ont compris mieux que quiconque le sens dans lequel va le monde et comment nous pouvons nous y associer. smiley)

                                  Allez, Fred, on règlera la moitié du quart de tout ça dans les urnes. Courage. smiley


                                • tovara (---.---.149.182) 12 avril 2007 12:17

                                  Mais mon ami, puisque les gens de gôche se tuent à répéter, en bons inquisiteurs obscurantistes, que le Dogme est plus important que la réalité ! pour eux éviter des tragédies DANS LES FAITS est moins important que la défense des grands principes abstraits (dont l’abolition de la peine de mort fait partie)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès