• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > le désarmement du Hezbollah, un défi pour le Liban

le désarmement du Hezbollah, un défi pour le Liban

Après que le conflit actuel se soit terminé, il est nécessaire de faire un nouvel inventaire de la situation, de voir quels sont les nouveaux défis que va traverser le Liban et comment répondre justement à ces défis.

 

Le 1er constat est que le Hezbollah est comme on pouvait s’y attendre le grand gagnant de la situation post conflit.

Il était prévisible depuis le début du conflit que le Hezbollah ne pouvait être défait militairement. On ne peut défaire une milice qui jouit du soutien populaire d’une large partie de sa population. Pour rappel, le Hezbollah a représenté l’année dernière 15.8 % des suffrages lors des élections législatives de 2005 et est le 1er parti politique de la 1ère minorité libanaise, la population chiite (soit un peu plus de 30% de la population libanaise)

 

Politiquement tout d’abord, le Hezbollah devient le parti de référence sur lequel les autres partis politiques libanais sont quasiment obligés de s’aligner. On a déjà bien vu le 1er ministre Saniora, durant le conflit, faire l’apologie du parti chiite, lui qui pourtant est pro-américain et dont la famille politique est proche de la France.

La proposition de reconstruction des domiciles détruits par le conflit actuel de la part du Hezbollah va encore une fois renforcer le soutien populaire de cette population à cette organisation.

 

Militairement, l’armée israélienne, au bout de 31 jours de conflit, a du aligner plus de 30 000 (koi ?) pour faire face officiellement aux 2 000 hommes mobilisés par le Hezbollah. Au dernier jour du conflit encore plus de 250 roquettes de type Katioucha ont été tirées sur le nord d’Israël, rappelant à l’Etat hébreu que les structures militaires sont quasiment intactes.

Le début du retrait israélien, commencé bien avant le déploiement de l’armée libanaise et de la force multinationale, laisse à penser que Tsahal a failli dans sa mission de prises de positions stratégiques au Sud Liban. Pire encore, les fortes pertes militaires israéliennes face à une milice démontrent l’incapacité d’une armée de type traditionnel à traiter le problème que pose une guérilla soutenue par la population locale à l’image de ce qui se passe en Irak.

Il faut ici rappeler que, d’après des estimations faites par des services de renseignement occidentaux, le Hezbollah compterait 600 miliciens à temps plein, 2000 miliciens mobilisables à tout moment et de 60 000 à 90 000 personnes mobilisables qui ont plus ou moins subi dans le passé un entrainement militaire.

 

Cependant, la nouvelle résolution 1701 demande le retrait du Hezbollah au-delà du fleuve Litani dans un 1er temps et rappelle la mise en application de la résolution 1559 qui précise que les milices encore existantes au Liban doivent être désarmées.

Sur un plan interne encore, malgré que la stratégie militaire israélienne visait toutes les régions qu’elles soient chrétiennes, musulmanes, une union nationale dans le malheur s’est créée, la solidarité intercommunautaire a prouvé que la notion même de peuple libanais existe.

 

Cette vision de la situation volontairement simplifiée démontre aujourd’hui toutes les difficultés que va traverser le Liban et l’on voit bien justement le défi futur pour désarmer le Hezbollah, le principal défi étant de ne pas tomber dans le piège qui consisterait à nous pousser vers une nouvelle guerre civile.

 

A court terme, le désarmement du Hezbollah ne peut se faire qu’avec l’accord politique de celui-ci. Il semble que le principe de celui-ci ne peut être acquis, spécialement depuis les déclarations de la ministre des affaires étrangères israélienne, Livni pour ne pas la nommer, posant une nouvelle condition bien après le vote de la résolution 1701, acceptant non plus le désarmement du Hezbollah mais demandant tout simplement son démantèlement.

Il s’agissait me semble-t-il de retrancher le Hezbollah dans le déni de cette résolution qui était auparavant acceptée par celui-ci et ainsi augmenter les difficultés auxquelles fait face le gouvernement libanais.

Si le désarmement se fait par la force, tout d’abord les résultats ne sont pas surs, Tsahal a bien compris qu’une offensive terrestre sur le Liban lui coûterait cher en terme de vies humaines. Les projections des pertes israéliennes, d’après certains analystes militaires, auraient été de 400 hommes rien que pour occuper le sud Liban. Aucune armée qu’elle soit libanaise ou internationale n’a la puissance de l’armée israélienne dans la région. Elles n’auront donc pas la capacité à agir pour désarmer le Hezbollah, peut-être du moins à pouvoir contrôler leur théâtre d’opération.

De même, il n’est pas souhaitable que l’armée libanaise use de la force contre une partie de la population libanaise. Les risques de plonger le pays dans une guerre civile serait trop grand. L’armée Libanaise ne peut agir que pour prévenir une guerre civile et non pas comme élément déclencheur d’une guerre civile.

 

La solution pour désarmer le Hezbollah ne peut-être que dans un moyen ou long terme.

On peut, je pense obtenir le retrait des hommes du Hezbollah au-delà du Litani comme spécifié par la résolution 1701, on se doit de remettre en branle le processus politique de dialogue pour diminuer les tensions communautaires qui pourraient resurgir.

 

L’Etat libanais dont les finances sont déjà mal en point se doit de prouver aux populations touchées par le conflit qu’il existe une alternative au Hezbollah.

Les services sociaux de l’état doivent entrer en concurrence avec ceux du Hezbollah.

L’armée libanaise doit pouvoir défendre la mère patrie aux yeux de la population chiite.

On aura donc bien compris, que cela prendra du temps, mais il faut pour désarmer le Hezbollah prouver que l’Etat peut exister. Il faut vendre aux populations du Sud Liban, la notion d’Etat de droit, d’Etat-justice, d’Etat-protecteur.

Aux yeux de ces populations, l’Etat les a abandonnés depuis la fin des années 60, depuis les accords du Caire, depuis la création du Fatah land, puis ensuite l’occupation israélienne du sud Liban. Le Hezbollah s’est en fait substitué à l’Etat libanais parce que l’Etat libanais a cessé d’exister. L’existence du Hezbollah est avant tout, on l’aura compris le symptôme de la démission de l’Etat des années durant. On ne peut pas demander au Hezbollah de se désarmer sans répondre aux attentes des populations abandonnées par l’Etat depuis temps d’années.

Il faut obliger le Hezbollah de se retrancher comme un parti purement politique et non plus militaire et seul le fait de rogner l’appui populaire dont il jouit peut y arriver.

 

Cela a déjà certes mal commencé, comme je l’ai déjà dis plus haut, le Hezbollah se propose de reconstruire les domiciles détruits, d’offrir les meubles de ces maisons et en attendant de donner 1 an de loyer.

 

A défaut d’accord politique pour parvenir au désarmement du Hezbollah, il faut donc désormais adopter une politique, dans un 1er temps, qui diminue les risques de partition civile et la guerre qui en découlerait et dans un deuxième temps construire une politique dont l’objectif serait au moyen voir au long terme pour renforcer l’Etat libanais et obtenir la remise des armes d’une manière pacifique.

On aura donc compris qu’il faut construire l’Etat pour désarmer le Hezbollah.

Malheureusement, cette crise nous a largement prouvé que les hommes politiques libanais manquent d’une vision au long terme. Accepter le Hezbollah l’année dernière au sein du gouvernement a permit aux israéliens d’avoir une excuse pour tous nous attaquer. Cela était prévisible. Il semble que déjà l’union nationale de la crise s’effrite aujourd’hui et malheureusement leur vision généralement à court terme et orientée vers leur intérêt privé ne leur permet pas justement de promouvoir une politique au long terme.


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (136 votes)




Réagissez à l'article

159 réactions à cet article    


  • Miche75 (---.---.155.248) 18 août 2006 11:51

    Très bon article, certains responsables politiques actuels ont commencé à demander le désarmement du Hezbollah avant de s’occuper plutot à resoudre les problèmes actuels et permettre à l’état de s’affirmer ce qui prouve comme vous l’avez bien dit certains courent déjà derrière leur intérêt uniquement.


    • FYI (---.---.17.100) 18 août 2006 13:15

      « Malheureusement, cette crise nous a largement prouvé que les hommes politiques libanais manquent d’une vision au long terme. Accepter le Hezbollah l’année dernière au sein du gouvernement a permit aux israéliens d’avoir une excuse pour tous nous attaquer. Cela était prévisible. »

      First, le Liban est un pays souverain, 2nd ceci prouve qu’Israél est un pays béliqueux, 3rd tout le monde le sait mais ......

      Rappel : Sondage effectué par la Commission de l’UE via ces pays 25 membres « Quels est le pays le plus beliqueux susceptible de provoquer des guerres », réponse « ISRAEL »....

      La réponse de nos détracteurs, « on a des propos antisémites » .... super comme argument... Ben qu’ils le soutiennent devant les Libanais .....


      • libnanews (---.---.245.85) 18 août 2006 13:50

        Israel existe et donc il faut prendre en compte cette realité.

        effectivement si israel n avait pas ete crée en 1948...


      • Bateleur du Tarot Le Bateleur 18 août 2006 13:52

        « Rappel : Sondage effectué par la Commission de l’UE via ces pays 25 membres »Quels est le pays le plus beliqueux susceptible de provoquer des guerres« , réponse »ISRAEL« .... »

        A l’exception bien sür de l’Irak ds Saddam Hussein, l’Iran de Ahmadinejad, du Hamas, du Hezbollah, d’Al Qaida...

        De la même façon que « la démocratie est le pire des régimes à l’exclusion de tous les autres »


      • sam2 (---.---.208.240) 19 août 2006 01:14

        Si israel n’a pas été créée par l’occident, une partie du monde serait en paix. oui.oui.oui et le peuple palestinien ne connaitra pas de génocide !


      • FYI (---.---.17.100) 21 août 2006 10:00

        @ septquiprend « C’est un historique qui démontre bien l’implication de la Syrie dans le processus de déstabilisation de la région. »

        Euh avant 1948, pas ce genre de problème ! Faut pas se voiler la face.


      • Bateleur du Tarot Le Bateleur 18 août 2006 13:37

        Ce qui est curieux dans votre article c’est que vous passez sous silence les 26 ans d’occupation syrienne, et ce fait apporte un éclairage différent sur votre analyse néanmoins très juste.

        Si personne n’a rien fait face au Hezbollah (politiquement, socialement, militairement) c’est que le gouvernement libano-syrien n’y avait aucun intérêt, bien au contraire c’était une façon de laisser le vers dans la pomme et pour la Syrie, entre autre de pouvoir proposer son aide et ainsi ré-occuper le terrain le cas échéant.

        Mais ce qui ressort en filigrane de votre article c’est qu’une nouvelle arme à fait son apparition aux mains des mouvements terroristes (Hammas et Hezbollah entre autre) c’est l’arme sociale, arme qui fonctionne à merveille dans les pays pauvres d’Afrique et d’Asie du sud-est, on l’a vu lors du refus de l’aide humanitaire dans certaines régions islamiques pour imposer l’aide des imams après le tsunami.

        Si le Hamas a gagné les élections dans les territoires palestiniens c’est bien en utilisant cette arme imparable face à la corruption du Fatah de Arafat à Gaza et en Cisjordanie. Votre article le démontre quant a la part prise par le Hezbollah eu liban.

        Le Vietnam, l’Irak et aujourd’hui le Liban démontrent que l’on ne peut rien contre une guérria qui a le soutien de la population. Et seul le social peut combattre le social. Est-ce là une forme de progrès de notre civilisation qui fera imposer aux armes de destructions massives l’humanisme, l’écoute et la solidarité ?

        Comme quoi il faut croire et faire confiance à notre système économique dit "de marché’ et nos démocraties car ils portent en eux des ressources cachées qui se révèlent à nous lorsque le temps est venu...


        • libnanews (---.---.245.85) 18 août 2006 13:46

          j etais plus interessé par la situation actuelle que la situation passée.

          les troupes syriennes ont quitté le Liban l’année derniere. pour avoir un control effectif sur un pays, il faut une presence armée dans ce pays, ce n est pas avec des services de renseignement qu on controle effectivement un theatre d’operation.

          par contre pour enfoncer un peu le cloiu, le hamas et le hezbollah sont tt a fait representatif de la population locale respectivement de cisjordanie et du sud liban. ils sont le resultat ou plutot le symptome d’une part de l occupation israelienne et d autre par de la demission du gouvernement libanais, du fatahland des années 70 au sud liban puis de l occupation israelienne.

          on doit donc apprendre a traiter les causes et pas seulement les symptomes.


        • Christophe (---.---.119.14) 18 août 2006 13:49

          Tout d’abord je ne vous félicite pas pour votre article qui ressemble plus à de la propagande pro-hezbollah qu’à un article journalistique et nous savons maintenant à quoi nous en tenir à propos de votre « site de information au liban » monsieur le « francais evacué du liban ».

          Mais je vois ne vous en arrêtez pas là, vous nous affligez en plus de votre désinformation :

          « Cependant, la nouvelle résolution 1701 demande le retrait du Hezbollah au-delà du fleuve Litani dans un 1er temps et rappelle la mise en application de la résolution 1559 qui précise que les milices encore existantes au Liban doivent être désarmées. »

          La 1701 rappelle certes la 1559 (engagement non tenu par le Liban) mais dit très clairement que le hezbollah doit être désarmé (et je suppose qu’il ne vous a pas échapé que le ballet diplomatique de ces derniers jours ne parle que de ça) :

          « Souligne qu’il importe que le Gouvernement libanais étende son autorité à l’ensemble du territoire libanais, conformément aux dispositions des résolutions 1559 (2004) et 1680 (2006), et aux dispositions pertinentes des Accords de Taëf, afin d’y exercer intégralement sa souveraineté, de sorte qu’aucune arme ne s’y trouve sans le consentement du Gouvernement libanais et qu’aucune autorité ne s’y exerce autre que celle du Gouvernement libanais »

          « Exclusion de toute force étrangère au Liban sans le consentement du Gouvernement libanais ; Exclusion de toute vente ou fourniture d’armes et de matériels connexes au Liban, sauf celles autorisées par le Gouvernement libanais ; Demande au Gouvernement libanais de sécuriser ses frontières et les autres points d’entrée de manière à empêcher l’entrée au Liban sans son consentement d’armes ou de matériel connexe et prie la Finul, comme elle y est autorisée au paragraphe 11, de prêter assistance au Gouvernement libanais sur sa demande ; »

          Elle demande également la libération INCONDITIONNELLE des soldats ENLEVES par la milice chiite :

          « Soulignant que la violence doit cesser et soulignant dans le même temps qu’il faut remédier d’urgence aux causes qui ont donné naissance à la crise actuelle, notamment en obtenant la libération inconditionnelle des soldats israéliens enlevés »

          D’après les dernières déclarations du président (placé là par la Syrie faut il le rappeler), l’état libanais envisage de ne pas respecter ses engagements internationnaux sur le premier point et nous attendons toujours cette libération INCONDITIONNELLE que nous ne voyons pas venir. Ce n’est vraiment pas glorieux et il ne faudra pas revenir pleurnicher auprès de la communauté internationale et de l’ONU dans quelques mois, quand la guerre (inévitable si les terme de l’accord ne sont pas respectés) reprendra de plus fort !

          Enfin vous nous dites : « Aux yeux de ces populations, l’Etat les a abandonnés depuis la fin des années 60, depuis les accords du Caire, depuis la création du Fatah land, puis ensuite l’occupation israélienne du sud Liban. Le Hezbollah s’est en fait substitué à l’Etat libanais parce que l’Etat libanais a cessé d’exister. L’existence du Hezbollah est avant tout, on l’aura compris le symptôme de la démission de l’Etat des années durant. On ne peut pas demander au Hezbollah de se désarmer sans répondre aux attentes des populations abandonnées par l’Etat depuis temps d’années. »

          vous savez bien que c’est faux, le hizbollah a été armé et déployé dans le sud Liban par la Syrie et l’Iran pendant l’occupation Syrienne. Le hizbollah a interdit au gouvernement d’y intervenir ou d’y déployer l’armée Libanaise cherchant ainsi a y faire un état dans l’état. Nous en voyons le triste résultat aujourd’hui et le hizbollah, la Syrie et l’Iran devront rendre des comptes pour cela !

          Quant à : « Cela a déjà certes mal commencé, comme je l’ai déjà dis plus haut, le Hezbollah se propose de reconstruire les domiciles détruits, d’offrir les meubles de ces maisons et en attendant de donner 1 an de loyer. »

          Les « vrais » media ont déjà dénoncé l’intervention de l’Iran : « Un député libanais a confié mercredi au New York Times que Téhéran aurait promis au Parti de Dieu »un budget illimité« pour la reconstruction du pays. » source Le Monde.

          Bref une belle tranche de propagande et de désinformation ... Alors votre libnanews, vous trouvez une grande poubelle et vous le mettez dedant au plus vite. Merci d’avance !


          • libnanews (---.---.245.85) 18 août 2006 14:32

            « La 1701 rappelle certes la 1559 (engagement non tenu par le Liban) mais dit très clairement que le hezbollah doit être désarmé (et je suppose qu’il ne vous a pas échapé que le ballet diplomatique de ces derniers jours ne parle que de ça) : » je ne crois pas que vous ayez conscience que tsahal n a pas reussi par la force a desarmer le hezbollah, le hezbollah est une guerrila, aucun pays n a reussi a desarmer une guerrila qui jouit du soutien populaire

            regardez donc les hésitations aujourd hui des pays contributeurs de cette force multinationale, a part l italie et le bangladesh, l australie recule, l angleterre se propose de deployer... des awacs et 6 chasseurs bombardiers jaguar depuis chypre (on se demande a quoi cela peut servir, le danemark et l allemagne a envoyer une force maritime. a l heure qu il est peut de pays veulent envoyer une force terrestre. Pourquoi ? parce qu on ne peut pas desarmer le hezbollah par la force, il faut donc trouver un autre moyen. Desarmer le hezbollah par la force aurait pour resultat une nouvelle guerre civile vu que l etat libanais souffre de faiblesses chronique et c est cela qu il faut a tout pris eviter. bref au lieu de critiquer de loin, il faut aussi revenir a la realité sur le terrain et je constate que votre connaissance réelle sur le liban pays complexe est limité.

            il etait prévisible depuis le début du conflit que le hezbollah allait proposer de reconstruire et d ailleurs je l avais déjà signalé, et effectivement cela fut le cas.

            ce sont des personnes ayant cette etroitesse d analyse comme vous monsieur qui nous ont plongé dans cette guerre et maintenant qu il faut reparer les dégats d une maniere intelligente et non pas de sortir des conneries qui ne vont faire qu empirer la situation.

            je doute meme qu il soit dans l interet de vos compagnons israeliens d avoir un liban instable en guerre civile, est la la propagande du hezbollah ?

            quand a libnanews qui avait été lancé 1 mois avant le conflit, nous sommes devenu la référence de l information continue en francais depuis le liban et de nombreuses personnes nous soutiennent depuis, dont un ancien ministre délégué aux finances, un directeur du cnrs etc... en 2 mois mettre au moins une structure en urgence par rapport aux evenements qui se sont déroulés et avec ce succes (4000 visiteurs/jour sans parler du nombre de pages vues) je peux juste dire que je suis fier de mon equipe et que donc notre succes est la meilleure reponse à cette critique ridicule


          • fredericKH (---.---.102.41) 20 août 2006 00:20

            @ Christophe (IP:xxx.x95.119.14) le 18 août 2006 à 13H49

            « Tout d’abord je ne vous félicite pas pour votre article... »

            1) Personne ne te demande de le faire, alors ne te donne pas cette peine.

            2) Ton charabia n’interesse personne. Si quelqu’un veut voir les résolutions ONU, il y a des Sites pour ça et on a pas besoin de toi pour nous expliquer quoi que ce soit.

            Bon vent !


          • hussein (---.---.131.43) 18 août 2006 14:36

            Question : est ce que Hizbollah doit être désarmé ? Réponse : qui peu le remplacer pour défendre le Liban sud, sûrement pas l’armer libanaise. et sûrement pas les forces de nation unies.

            Est ce que l’état libanais est juste avec tout les libanais pour lui confier le sort de tout les libanais ? Réponse : Non, l’histoire a bien montré que l’état libanais n’est point juste envers les libanais du sud.

            Question : est ce que le Liban sud a le droit de se défendre ? Réponse : toute personne a la droit de se défendre par elle même, surtout en cas ou l’état ne peut pas le faire.

            Question : faut il faire confiance a Israël, et dire elle va nous rendre nos prisonniers, la carte de mines en territoire libanais, libérer nos territoire occuper, nous laisser en paix, ne pas nous obliger a signe des accords de paix en sa faveur ? Réponse : Non, Non, Non, Non, Non, Non.

            Question : Faut il respecter les résolution 1559 et 1701 ? Réponse : Non, car Israël n’a jamais respecter aucune résolution, pour quoi le Liban serai obliger de le respecter.

            Les libanais serai malhonnêtes, traîtres et irresponsables si ils désarment Hizbollah.


            • (---.---.40.137) 18 août 2006 14:40

              Le conseil de sécurité a accepté la résolution présentée par la France et les États Unis sur le Liban. Elle comporte la demande de l’arrêt des hostilités et le déploiement d’une force internationale. En fait, elle serait une FINUL renforcée avec un mandat élargi dont la mission principale serait de soutenir le déploiement des troupes libanaises au sud Liban.

              Le problème est de savoir quelle mission donner à cette force ? Est-ce que celle-ci doit être une simple force d’interposition destinée simplement à séparer les deux protagonistes ou bien une force coercitive envoyée pour combattre le Hezbollah ?

              Dans les faits, le Hezbollah a tout intérêt à accepter cette résolution comprenant l’arrêt des hostilités et le déploiement d’une force d’interposition. Car si les armées de Tsahal ont réussi à entamer quelque peu ses forces, elles ne les ont en rien vaincues et les roquettes de la milice chiite continuent de s’abattre sur Israël. Vaincre le Hezbollah ne pourrait se réaliser que par l’occupation militaire du terrain réalisée par une offensive de l’infanterie israélienne qui serait longue et très coûteuse en hommes. Le seul avantage militaire, et non des moindres, qu’Israël a tiré de ce conflit a été d’empêcher la poursuite du déploiement au Liban des missiles iraniens Fajr et Zelzal qui menacent directement la population israélienne. En lançant son offensive, Israël a tout simplement protégé la vie de ses citoyens.

              Dans ce cadre, donner à la force internationale qui se déploiera au Liban sud une simple mission d’interposition serait une faute majeure. Elle ne résoudra aucun problème et ne fera même que les compliquer. Un arrêt des hostilités sera profitable au Hezbollah qui saisira l’occasion pour panser ses plaies, réorganiser ses forces et reprendre son ravitaillement en armes et en munitions par l’Iran via la Syrie. Dans les faits, cette force d’interposition deviendrait une force de protection du Hezbollah. Celui-ci pourra alors reprendre, quand il le voudra, le lancement de ses roquettes sur Israël, roquettes qui passeraient au-dessus de la force d’interposition, ce qui ne poserait aucun problème technique insurmontable. Quant aux missiles Zelzal iraniens ayant une portée de 200 km, ils passeraient largement au-dessus de la force d’interposition. Dans cette perspective, cette dernière se trouverait dans une situation très délicate et peu enviable, coincée entre le Hezbollah et les Israéliens. Dans ce contexte, les troupes libanaises, contrôlées par les chiites, risquent de poser un problème supplémentaire car, bien que leur mission soit d’appuyer la future force internationale, elles refuseront de s’attaquer au Hezbollah.

              Il faut bien avoir à l’esprit que le Hezbollah n’acceptera le déploiement de cette force que s’il estime en tirer un avantage, c’est à dire être à l’abri de l’armée israélienne dans l’immédiat. A partir du moment où il jugera que la force internationale devient gênante pour poursuivre ses agressions envers les Israéliens, celle-ci sera considérée comme une alliée des « sionistes » et combattue comme telle, c’est-à-dire férocement. Est-ce la volonté des gouvernements dont les armées participeront à cette force internationale de se servir de leurs propres troupes comme d’un dérivatif, pour fixer sur elles les agressions du Hezbollah ? Certainement pas. Par conséquent, la force internationale qui se déploiera au Liban Sud devra avoir pour mission prioritaire et essentielle de désarmer le Hezbollah ! L’envoyer en simple force d’interposition la placerait dans une situation intenable et serait dramatique pour les militaires qui y participeront, cela n’apporterait aucune stabilité dans la région. Toute autre mission devra être subordonnée à celle-ci. Sans le désarmement du Hezbollah, la situation ne peut évoluer en rien. C’est pourquoi la force internationale qui sera envoyée au Liban devra être une force destinée à se battre, car le Hezbollah n’acceptera jamais d’être désarmé. Sa lutte contre Israël et les juifs est sa raison d’être et il la poursuivra tant qu’il en aura les moyens. La force internationale ne pourra pas laisser reprendre les agressions du Hezbollah envers Israël ; elle sera dès lors considérée comme un obstacle à cette lutte et elle sera la cible d’attentats jusqu’à ce qu’elle quitte les lieux. Il faudra bien alors qu’elle se batte.

              Dans cette perspective, il en découle que les pays qui enverront des soldats de la Paix au Liban soient prêts à en payer le prix, c’est-à-dire à envoyer leurs soldats se faire tuer pour le Liban. Le retour au calme dans la région est à ce prix.la suite


              • Christophe (---.---.119.22) 18 août 2006 15:26

                enfin une analyse intelligente, vous avez raison (IP:xxx.x04.40.137), seule une opération terrestre d’envergure (accompagnée d’un blocus du pays pour ne pas permettre le réapprovisionnement) peut venir à bout de la guerilla. C’est ce que proposaient les généraux Israëliens dès le début de la guerre, et ce que n’a pas autorisé E. Olmert pensant qu’une attaque aérienne suffirait et limiterait les morts côté Israëlien (au détriment des civils Libanais). Il n’a d’ailleurs échappé à personne que le hizbollah n’a accepté le « cesser le feu » (alors que le texte lui était défavorable) que lorsque le gourvernement Israëlien a fini par donner son accord pour une offensive terrestre d’envergure.

                Ne pas désarmer le hizbollah revient a accepter de se retrouver dans la même situation dans quelques semaines/mois/années. Le gouvernement Libanais et l’armée Libanaise ne PEUVENT PAS désarmer le hizbollah (pour les raisons que vous évoquez), seule l’ONU ou les Israëliens le peuvent mais cela risque de coûter très cher aux Libanais, le hizbollah le sait et compte sur l’ « humanité » (qu’il considère comme une faiblesse) de la communauté internationale pour ne pas laisser les Libanais payer, comme ils ont utilisé les morts civils pour arracher un « cessez le feu » de la communauté internationale ...


              • septquiprend (---.---.231.158) 18 août 2006 15:02

                « Fallait-il toutes ces années et tous ces morts pour déployer l’armée à la frontière ? »

                C’est la question à la quelle répondait il y a peu le journaliste libanais Émile KHOURY dans un article paru dans L’orient le Jour.

                En dehors des passions vives bien compréhensibles, de temps en temps on trouve quelques libanais bien lucides.

                C’est un historique qui démontre bien l’implication de la Syrie dans le processus de déstabilisation de la région.

                La dernière tentative pour déployer l’armée libanaise, je le cite « date du mandat du président Hraoui Forts du feu vert de Washington et de l’ONU, le président Hraoui, le Premier ministre Rafic Hariri et le président de la Chambre, Nabih Berry, décident de déployer l’armée au Sud. Mais la Syrie les rappelle à l’ordre, les convoque à Damas, et les chapitre sévèrement sur cette initiative qui n’aura pas de suites. »

                Et de conclure : « Le Liban peut-il espérer, en août 2006, avoir tiré les leçons de tous ces obstacles à sa souveraineté et passer outre à tous les veto ? ».

                Alors Hezbollah Iran, Hezbollah Syrie, Hezbollah Iran et Syrie, toujours est il que quand on observe les réactions de la Syrie et de l’Iran au cessé le feu, il n’y a plus aucun doute à avoir sur leur implication directe au conflit : défilés de victoire, propos de vainqueurs, discours de va - t - en guerre... ; face au désarroi et à la discrétion des libanais, ils affichent une impudence bien malsaine.


                • Pierre - André (---.---.75.194) 18 août 2006 15:17

                  Messieurs Bonjour. J’ai lu avec grande attention tous vos avis. je constate qu’il y a une diversité marquante dans l’opinion de chacun. Le débat est intéressant, car nous nous fions tous aux infos de nos médias et des commentaires des journalistes pros et spécialistes. Il y a beaucoup de vérité.

                  « le désarmement du hezbollahn un defit pour le Liban » ;

                  Ce serait un bon sujet de BAC.

                  Comment le Liban peut-il désarmer le hezbollah. En l’état actuel de la situation, il n’y a aucune possiblité. Il n’y a pas d’Etat Libanais. Il n’y a pas de Gouvernement viable. Un Gouvernement corrompu jusqu’à la moelle et dont deux de ses ministres sont hezbollah.

                  Pendant 40 ans, le Liban a abandonné le Liban Sud. Ses populations ont été laissées livrées à elles mêmes. Elles n’ont eu aucune compensation et pratiquement aucune aide. L’argent allait ailleurs.

                  Le hezbollah « Parti de Dieu », tout d’abord à la solde de la Syrie, a pu grace à des moyens financiers occultes, aider les populations à sortir de la misère et de l’abandon, aprés la guerre de 1982. Faire des habitations, construire des hopitaux, donner les soins gratuits, venir en aide financièrement et alimentaires aux plus pauvres. Le hezbollah a chassé les palestiniens et condammés dans ce pays dans des ghettos, dans une misère la plus totale.

                  le Liban n’a rien fait. Ni même son armée ne pouvait franchir le Fleuve Litani, sous peine de se faire attaquer et se faire assassiner.

                  Maintenant, il un cessez le feu. Il faut attendre les jours et les mois à venir.

                  Il faut voir ce que va faire le hezbollah.

                  Il fait des promesses mirobolantes. pourra t-il les tenir.

                  Pourra t-il reconstruire, comme il annonce. le Liban Sud est détruit à 90%.

                  Dispose t’il plus de 4 à 6 milliards d’euros pour remettre en état les destructions.

                  La Syrie et l’Iran seront-ils disposés à financer le hezbollah, pour cette somme énorme.

                  Déjà que l’Iran est sur la sellette et que son peuple vit dans une misère importante, et qu’il n’a pas les moyens de vivre.

                  Le peuple iraniens acceptera t’il que l’argent du pétrole aille pour les libanais.

                  Ce sont des questions que l’on se pose.

                  Actuellement les faits sont là.

                  le Liban aura t’il les moyens politiques et les hommes capables de se faire respecter. Cela semble difficile.

                  le seul qui a perdu. C’est Israel. Il n’a pas fini un travail commencé à cause de la CI.

                  On le voit depuis 48 heures l’ONU se débat dans des discussions avec les 49 états du CS, et qui ne savent pas ce qu’ils veulent. On critique la FRANCE d’avoir fait des promesses et de ne pas les respecter. Aucun autee pays européen ne s’est engagé comme la FRANCE. Aucun pays européen n’a fait de propostion de résolution. Maintenant on fait marche arrière. Ce n’est pas honnete. Pour pas mette la FRANCE dans la merde, tout le monde veut faire quelque chose, mais ne pas prendre de risques. il falait l’(étudier avant et pas aprés coup.

                  le Gouvenrment libanais, ne veut rien savoir pour le désarmement. Il répète à tutête. « Nous n’avons pas les moyens pour le désarmer ».

                  Un ministre libanais dit « le hezbollah c’est la résistance à l’egémonie israélienne ».

                  Un autre ministre dit « Il ne nous appartient pas de désarmer le hezbollah, il appartient et il a appartenu à Israel de finir le boulot commencé ».

                  Comment voulez-vous qu’il y ait un accord.

                  Le Liban dans les mois à venir, va plonger dans une crise politique énorme et un conflit entre communauté peut éclater en guerre interne.

                  Il faudra à nouveau que la CI intervienne pour mettre de l’ordre, afin que la Syrie n’y mette pas son nez. la Syrie est capable en sous main de reprendre position au Liban en invoquant « la protection des masses musulmanes agresssées et rejetées par les politiques libanais » etc.... C’est reparti comme en 14.

                  Retour à la case départ.

                  Je ne vois pas le hezbollah désarmé. Bien au contraire, il se réarme à la vitesse grand V, sans que personne n’y voit que du feu.

                  Actuellement, il profite du chaos provoqué par les retours et de l’hésitation de la CI, pour envoyer ses hommes chercher les nouvelles armes. Du retrait israelien sans FINUL. Car Israel se retire du Liban sans qu’il y ait une force d’interposition en place. Israel ne veut plus dans ce pays. Donc, il laise un vide, que le hezbollah profite au maximum. Personne ne controle les zones libres et laissées par Israel.

                  Isarel met la CI dans la merde, car, elle aurait pensé qu’elle serait restée jusqu’à la relève arrive, suivant la Résolution 1701. qui dit « le Gouvernement libanais et la FINUL à déployer leurs forces de concert à travers le Sud et le Gouvernment israelien lorsque commencera ce deploiement à se retirer en parallèle toutes ses forces du Sud-Liban ». Or, elle part sans l’arrivée de la FINUL. Donc le terrain est libre.

                  la FRANCE elle ne fait que de la reconstruction de ponts. elle ne s’occupe nullement de la force d’interposition. Les autres sur place, font comme ils faisaient avant. « Regarder et ne rien faire ». « Tourner la tête et ne rien dire ».

                  Je pense que le Gouvernement libanais s’en détache totalement.

                  C’est un cercle sans fin. Israel doit rester sur ses gardes, la CI ne fera rien.


                  • simplet simplet 18 août 2006 15:40

                    ok sur le principe que pour rendre le hezb moins béliqueux, il faut le doubler sur son point fort c’est à dire « avoir la quote auprès de la population du sud liban »

                    Pb principale : le liban est ruiné et endètté et cette situation est irréversible grace au pillonage de tsahal...

                    donc il faudrait une grosse aide économique extérieure, neutre idéologiquement, pour permettre au sud liban de se reconstruire sans l’aide des finances du hezb ( situé ou bon lui semble.. ). Bref va falloir se bouger le fion, car le hezb a déjà commencé à lacher la monnaie...

                    Peut être qu’Israël pourrait aider ??? nan j déconne ! mais çà le ferait...


                    • Internaute Internaute 18 août 2006 19:08

                      On se pose toujours la question : pourquoi désarmer le Hezbollah ?

                      Le Hezbollah fait partie intégrante de la vie civile et politique du Liban. Il est la seule force capable de défendre ce pays contre les agresseurs et il vient de le prouver. Le désarmer est tout simplement suicidaire pour le Liban.

                      La solution se trouve plus dans les apparences que dans les faits. Il faudrait promouvoir Nasrallah au titre de Maréchal du Liban et ses principaux cadres au titre de Généraux de corps d’armée. Ensuite, il faudrait donner des uniformes de l’armée régulière aux miliciens.

                      Ainsi, le Hezbollah aura disparu et le Liban aura conservé les moyens de son indépendance. Les résolutions de l’ONU seront respectées sans douleurs tout en préservant les intérêts fondamentaux du pays.


                      • demian au sud-sud-nord-ouest (---.---.227.180) 18 août 2006 19:34

                        je suis tout a fait pour le desarmement du hesbollah , juste apres celui d israel bien entendu


                        • musulman libre (---.---.92.201) 19 août 2006 22:53

                          commentaire court mais lucide. tout a fait daccord avec toi cher demian.


                        • Pierre - André (---.---.75.194) 18 août 2006 19:54

                          INTERNAUTE, votre idée a déjà été suggérée au gouvernement libanais avant la Résolution 1701. C’était dans le premier projet abandonné. Le hezbollah avait totalement rejeté cette proposition, l’obligeant à ne plus rester anonyme et à être vulnérable par Israel. En tant que homme portant l’uniforme, il est repérable et facilement tuable. En tant que civil, il peut en toute impunité faire son boulot de militaire et se plaindre qu’il est civil et qu’il a été attaqué par erreur. C’est la tactique du hezbollah. Donc il ne portera jamais l’uniforme. En cas de nouvelle guerre, ce ne sera pas lui qui paiera les pots cassés, c’est l’Armée Libanaise qu’il sacrifiera.

                          Aujourd’hui on lui fait fête. Demain, il sera l’otage et prisonnier du hezbollah.

                          Il ne pourra plus jamais dicter sa Loi où faire respecter des résolutions ou des ordres du Gouvernement.

                          Les seuls ordres qu’il devra recevoir, seront ceux du hezbollah.

                          Il ne faut pas être idiot. La CI le sait, mais elle veut se donner bonne conscience.


                          • visiteur Indigène (---.---.180.214) 18 août 2006 20:11

                            Désarmer les résistants Libanais (Hezbollah), désarmer le Hamas, désarmer les Palestiniens,désarmer les Irakiens, désarmer les Syriens, désarmer l’Iran etc...désarmer tous les pays arabes et la Perse. Dites ce ne sont pas eux qui se défendent des envahisseurs sionistes et américains ? Ce n’est pas leurs terres qu’ils défendent ? ce n’est pas leurs richesses aquarifères et pétrolières qu’ils défendent ? ce n’est pas leurs patrimoines culturels qu’ils défendent ? Ce n’est pas leurs pays aux frontières établies par l’ONU qu’ils défendent ? Que leurs restera-t-il à défendre si ils devaient être désarmés ? C’est l’hôpital qui se moque de la charité ! Tous ces pays défendent avec aprêté leurs chez soi, leurs valeurs et leurs biens ! les agresseurs américano-sionistes ont la part belle, l’un est aux antipodes géographiquement parlant et l’autre a été monté de toutes pièces par les américano-européens en 1948 pour se dédouaner ou plutôt sur l’insistance froide et déterminée de sionistes qui n’ont pas hésité à sacrifier les leurs en échange de cette revendication. Vous voudriez délivrer un blanc-seing à ces voleurs de grand chemin ? L’aide européenne est indispensable croit-on pour arriver à ses desseins, triste démagogie...l’Histoire démontre que tous les envahisseurs ont été rejetés à plus ou moins long terme...Commencez donc à désarmer le tom pouce belliqueux avant que la monnaie de sa pièce ne lui soit rendue avec pertes et fracas. Ils ont eu un territoire octroyé et reconnu par les Arabes, qu’ils s’en retournent aux frontières de 1967 et l’affaire sera classée pour tous le monde avec une paix à laquelle aspire tous citoyens mondiaux. C’est simple, non ? Demandez donc à vos diplomates respectifs de le faire, eux qui aiment le compliqué.....dans leurs stratégies de pillages des ressources d’autrui.


                            • Ali Tunisien (---.---.20.126) 18 août 2006 20:36

                              un peuple souffre : les palestiniens , un autre souffre : les irakiens, un autre voit son pays detruire et son peuple fuir sous les bombes sionistes. Que le Hezbollah(parti de Dieu) desarme ou non, faut se demander pourquoi certains pays du moyens orient prennent les armes et developpe des extremismes et une haine de l’occident. je viens de prendre connaissance du site et je suis convaincu de plus en plus que les occidentaux et nous , les orientaux, nous devons cesser tout contact. En pays arabes un mouvement prend de l’ampleur et j’en suis un fervent animateur qui propage cette idée de rompre tout contact avec l’occident. Nous devons faire une pause minimum 50 ans, que chacun parte de son coté, rompre nos relations economiques, diplomatiques, social... plus rien ne doit nous reunir ou rassembler.Cette idée prend forme, nous la voulons fortement. L’orient n’a aucune affinité avec l’occident, nous sommes trop différent.Cette rupture ne concerne que l’occident, l’asie n’est pas concerné. Ce mouvement n’a rien d’extremiste, il preconise juste une pause dans nos relations. L’orient et l’occident sont trop différent pour continuer à faire semblant. J’espère qu’e cette idée de rupturefasse aussi son chemin chez vous en occident, si c’est le cas faites en sorte que l’idée devienne réalité.


                              • sam2 (---.---.208.240) 19 août 2006 01:44

                                l’occident en voulant réparer une erreur qu’il a honteusement commises pendant la 2ème guerre mondiale a implanté une entité sioniste dans le monde arabo-musulman. une greffe d’un corps étranger est rejeté normalement. Pourquoi cet occident qui voulait créer ce foyer pour les juifs ne l’a pas chez lui sur ses terres en grande-bretagne par exemple. Jamais une entité étrangère ne sera acceptée surtout dans cette partie du monde ou tout est rassemblé : le berceau des 3religions monotheistes + le pétrole ...le fossé s’est creusé davantage après l’agression israelienne au Liban et la haine grandit et prends de l’ampleur vis à vis des USA et d’israel !


                              • Ali Tunisien (---.---.20.126) 18 août 2006 20:45

                                Il me semblait qu’en Occident la censure n’existe pas, je me trompe ? Passer mon post

                                un peuple souffre : les palestiniens , un autre souffre : les irakiens, un autre voit son pays detruire et son peuple fuir sous les bombes sionistes. Que le Hezbollah(parti de Dieu) desarme ou non, faut se demander pourquoi certains pays du moyens orient prennent les armes et developpe des extremismes et une haine de l’occident. je viens de prendre connaissance du site et je suis convaincu de plus en plus que les occidentaux et nous , les orientaux, nous devons cesser tout contact. En pays arabes un mouvement prend de l’ampleur et j’en suis un fervent animateur qui propage cette idée de rompre tout contact avec l’occident. Nous devons faire une pause minimum 50 ans, que chacun parte de son coté, rompre nos relations economiques, diplomatiques, social... plus rien ne doit nous reunir ou rassembler.Cette idée prend forme, nous la voulons fortement. L’orient n’a aucune affinité avec l’occident, nous sommes trop différent.Cette rupture ne concerne que l’occident, l’asie n’est pas concerné. Ce mouvement n’a rien d’extremiste, il preconise juste une pause dans nos relations. L’orient et l’occident sont trop différent pour continuer à faire semblant. J’espère qu’e cette idée de rupturefasse aussi son chemin chez vous en occident, si c’est le cas faites en sorte que l’idée devienne réalité


                                • (---.---.108.144) 19 août 2006 17:14

                                  Je trouve très louche ces propos de quelqu’un venant de Tunisie , un des pays les plus « occidentalisé » et vivant en paix depuis bien longtemps .


                                • septquiprend (---.---.231.158) 18 août 2006 22:29

                                  à Ali Tunisien Chez nous on n’a pas de président Ben Ali pour censurer, j’aimerais savoir si chez toi ce genre de débat peut exister, par contre si comme tu dis tu cesses tout contact, il faudra demander au tourisme européen d’aller se faire voir ailleurs, au fabriquants de chemises de produir chez les autres ....etc, c’est pas la bonne solution je pense, et puis t’es un peu comme nous, ce qui se passe chez les libanais on s’en fou, alors à l’année prochaine à Ibizza, sans rancune...


                                  • MAB (---.---.114.175) 19 août 2006 00:19

                                    Quand on ne tient plus très bien la route et que, pour être tranquille, on nomme un connard au Quai d’Orsay, on finit dans le ridicule :

                                    "Maintenant que les Israéliens se retirent et que les combattants du Hezbollah se pavanent, le président français déclare être prêt à envoyer seulement 200 soldats français » dit le Washington Post

                                    La présidentielle 2007 c’est quand ? 22 avril - ça va être long, surtout vers la fin...


                                    • Pierre - André (---.---.66.200) 19 août 2006 00:44

                                      Pur MAB. On n’est pas dans le sujet, mais il y est aussi, qu’on le veuille ou pas.

                                      Je suis désolé pour notre pays de se trouver dans une telle situation.

                                      Nos politiques ont dérapé en franchissant la ligne jaune.

                                      Nous nous sommes encore fait remarquer par notre incompétence et notre ambition, d’être le premeir et le meilleur.

                                      Nous avons mis la charrue avant les boeufs.

                                      Pourtant nous ne sommes pas des argentins. Nous ne sommes pas des spécialistes du tango. l’Argentine va déposer plainte.

                                      Soyons, serieux.

                                      La situation est grave. l’ONU est incapable de trouver des hommes pour faire tampon au hezbollah.

                                      Pour que personne ne se précipite, c’est qu’il est trés puissant. Il fait peur à l’occident.

                                      Faisant peur à l’Occident, Israel devrait se méfier.

                                      Toute le monde demande des garanties.

                                      Personne ne veut mourir pour le Liban.

                                      Tout le monde veut que la FRANCE fasse la maximum et quelle montre l’exemple.

                                      C’est bien la résolution Française qui a été appliquée avec ses dispositions. Elle se doit de montrer l’exemple. Au lieu de ça, elle se défile. C’est triste et cela donne au hezbollah une position internationale de premier ordre.

                                      Au train où cela avance, on va arriver à dire « Excusez-nous, mais n’attaquez pas Israel. Nous n’avons pas les moyens de faire la Force d’interposition. »


                                      • Pierre - André (---.---.66.200) 19 août 2006 01:05

                                        Comme Christophe, anonyme, je suis d’accord avec vous. C’est judicieux et realiste. La situation que vous développez est la situation reelle. On, a empêché Israel de developper sa stratégie, pour cause de désatre humain important. la CI ne voulant pas assumer cette responsabilité. Car si Israel s’etait deployé bien avant avec l’Armée terrestre,et non le dernier jour avant la résolution, elle aurait fait un carnage dans le hezbollah. Elle l’aurait éradiqué. Bien sûr n’aurait eu pas 100 mais 300 ou 400 tués comme je l’avais dit dans mes commentaires précédents.

                                        le hezbollah se réarme. On le sait et Israel l’a vu aujourd’hui. Son aviation a reperé des mouvemùent d’armes à la frontière syrienne. Il profite de la confusion et du non contrôle des frontières, pour faire entrer en toute impunité des armes beaucoup plus sofistiquées. Israel l’a dénoncé. Personne ne réagit. Trop occupé a chercher une solution à la FINUL.

                                        C’est du pain beni pour le hezbollah.

                                        On prie le hezbollah d’accepter la résolution. On lui demande l’autorisation de ne pas plus attaquer israel et de se faire désarmer. l’ONU qui s’abaisse. Je ne le l’ai jamais vu.

                                        c’est triste.


                                        • tux_2001 (---.---.26.22) 19 août 2006 13:26

                                          Merci indigene tu parles bien !!!

                                          Tu as une vision populaire et juste. Tu ne fais pas de cosidérations geopolitico stratégiques gnangnan car tu as compris la simplicité du problème. Le Moyen Orient est une région convoité par l’hegemonisme americano-sionniste un point c’est tout !!!

                                          Et alors si l’Iran soutient le Hezzbollah pourquoi ce reproche alors que Israel est soutenue par la Terre entière depuis 60 ans !!!

                                          Non seulement ils agressent mais en plus ils reporchent aux agréssés de vouloir se défendre.Comble de la connerie américano-sionniste.

                                          Quel echec pour Israel 60 ans d’existence = 60 ans de paranoia et de guerre. En 60 ans ils n’ont même pas été foutu de s’intégrer au Proche Orient et de donner leurs droits aux palestiniens. Pendant 60 ans au lieu de dialoguer, aider, construire un Etat Palestinien viable, construire des partenariats avec les peuples de cette région. Pendant tout ce temps ils ont dominé, humilier, massacrer, menti, trompé. Pendant tout ce temps ils se sont gargarisés de sionnisme jusqu’à en devenir des fascistes.

                                          La conclusion : Israel n’est pas prêt de changer et la guerre continuera tant que les peuples de cette région ne se soumettront pas aux américains et aux sionnistes !!!


                                          • visiteur Indigène (---.---.180.214) 19 août 2006 15:09

                                            Les arabes ne se soumettront jamais, il faut le préciser ! La réflexion d’Ali le Tunisien de rompre les ponts avec l’occident (18/08 20h36) est peut-être une des pistes à étudier... Difficile à concevoir mais hautement symbolique de l’exaspération générale des peuples musulmans.


                                            • calou (---.---.158.92) 19 août 2006 15:16

                                              si Israel n’avait été créé en 48, le Liban serait sous domination syrienne aujourd’hui et la region de la palestine se partagerait entre egypte, jordanie et syrie

                                              donc pour vous les libanais, rien ne change


                                              • Christophe (---.---.119.22) 19 août 2006 15:28

                                                « En pays arabes un mouvement prend de l’ampleur et j’en suis un fervent animateur qui propage cette idée de rompre tout contact avec l’occident. Nous devons faire une pause minimum 50 ans, que chacun parte de son coté, rompre nos relations economiques, diplomatiques, social... plus rien ne doit nous reunir ou rassembler. »

                                                Excellente idée, que le monde oriental se coupe du monde occidental serait une des meilleures choses qui puissent nous arriver en terme énergétique (principale relation commerciale entre l’occident et l’orient). Nous savons que le coût du pétrole est aujourd’hui le principal frein de la croissance mondiale et le seuil de tolérence est atteint après des consommateurs face à l’instabilité chronique de ces pays et à ces coûts qui ne font que croitre. Nous savons maintenant que les bio carburants peuvent parfaitement remplacer les carburants fossiles. Restait à convaincre les pouvoir publics, les compagnies pétrolières et constructeurs automobiles de tourner cette page. Il semble que ce déclic ce soit produit :

                                                Le ministre de l’économie T. Breton vient d’annoncer que devant ces coûts toujours croissants qui plomblent notre économie, il venait de lancer une action visant à faire en sorte, auprès des différents acteurs concernés, qu’au plus tard en 2010, tous les français puissent choisir entre les carburants fossiles et les bio-carburants sur tout le territoire. Cela implique pour les constructeurs automobiles de proposer des moteurs à énergie fossile, bio ou mixte (ce que fait déjà Toyota avec sa Prius et tous les constructeurs ont déjà annoncé avoir des produits dans leur cartons et attendre que les bio carburants soient disponibles pour les mettre sur le marché), et que les stations services proposent des bio carburants en plus du GPL et des carburants fossiles.

                                                BP annonce également aujourd’hui sur la radio BFM, qu’il souhaite être le fer de lance des bio carburants et travailler sur le sujet depuis plusieurs mois. BP s’exprimant en tant que réprésentant des compagnies pétrolières annonce également que c’est une préocupation de l’ensemble des compagnies pétrolières qui envisagent d’utiliser les profits records de cette année (36 milliards de dollard pour Exxon, et 10 milliards pour Total par exemple) pour amorcer le virage.

                                                Les compagnies aériennes qui subissent pertes sur pertes ces dernières années, on aussi déclarées qu’elles allaient exiger des constructeurs aéronautiques de leurs proposer très rapidement des avions fonctionnant avec d’autres carburants, il en va de la survie du transport aérien. Ils indiquent que leur facture énergétique atteint maintenant plus de 30% de leurs coûts totaux (dépassant la part salariale) ce qu’ils jugent inaxeptable.

                                                bref, le monde occidental semble maintenant décidé à se débarraser au plus vite de cette dépendance (plus ou moins importante suivant que les pays en produisent ou pas) au pétrole moyen oriental. Dans ces conditions, une « coupure complète avec le monde oriental » serait de mon point de vue une excellente chose pour tout le monde. Certes le pétrole augmenterait quelques mois, mais nos économies sont solides et y survivraient (comme elles ont su l’absorber en 73), mais cela nous obligerait à accelerer les choses et en ce qui me concerne, je suis près à rouler un peu moins et payer mes billets d’avions un peu plus cher pour cela.

                                                La question reste de savoir ce que vont devenir les pays producteurs de pétrole ? Certains on dejà commencé leur conversion, mais pour beaucoup la part des revenus pétroliers reste important dans leur PIB : entre 40 et 60% voire plus pour certains pays (essayez d’imaginez ce que vous deviendriez si l’on vous emputait entre 40 et 60% de vos revenus). Il ne leur reste que peu de temps et sans réagir rapidement, il leurs faudrait accepter de redevenir des pays en voie de développement au même titre que les pays africains.


                                                • (---.---.108.144) 19 août 2006 17:52

                                                  Couper les ponts avec ces pays est une idée d’extrémistes (surement le cas d’Ali le tunisien ) . Tout le monde y serait perdant ,aussi bien eux que nous . Eux car c’est un moyen pour les extrèmistes d’imposer leur modèles de sociétés fascisants dans ces pays , nous pour deux raisons . la première ,avoir des pays fascistes aux portes de l’Europe n’est pas bon pour notre sécurité , la deuxième ,les premiers bénéficiaires seraient la Chine et l’Inde , car même si nous nous passons grace à la technologie et pour des raisons écologiques du pétrole dans les transports , l’Asie est en pleine croissance ,elle a besoin d’énorme quantité d’energie pour se développer et consommera sans problème tout le pétrole et gaz que nous n’acheterons plus aux pays de l’opep et ce à bas prix contrairement à maintenant où les prix augmentant de plus en plus commence à contraindre la croissance chinoise .L’inde étant une grande démocratie cela ne pose pas de problème par contre concernant la Chine , vu son régime politique , ainsi que les ambitions affichées des dictateurs en place elle ne m’inspire pas confiance alors une synergie mollah d’orient+dictateur d’Asie je n’ose même pas imaginer smiley


                                                • fredericKH (---.---.102.41) 19 août 2006 18:16

                                                  @ Ali Tunisien (IP:xxx.x1.20.126) le 18 août 2006 à 20H45,

                                                  Etonné par tes com’s, surtout d’un tunisien et de surplus qui semble sûr de lui.

                                                  Pouvez-vous écrire ceci en arabe, même phonétiquement si vous ne disposer pas de clavier bi-lingue :

                                                  «  Je suis bien Ali le tunisien et je confirme ce que j’ai dit dans mes différents posts sur Agoravox.  »

                                                  C’est simplement par curiosité mais je sais que vous allez pouvoir le faire.

                                                  Bien à vous.


                                                  • MAB (---.---.16.123) 19 août 2006 19:48

                                                    A tous ceux qui pensent, sérieusement ou pas, que les bio carburants vont nous permettre de nous dispenser des apports en pétrole, je voudrais poser la question suivante.

                                                    Pour avoir des bio carburants, il faut les produire et dépenser de l’énergie en intrants et en travaux culturaux, il faut transformer le produit industriellement et les usines ont besoin d’énergie.

                                                    Au final, on a des bio carburants, mais il a fallu dépenser de l’énergie qui jusqu’à ce jour est surtout du fuel.

                                                    Alors, si on remplace le fuel nécessaire par les bio carburants produits, il reste quoi, faire marcher les voitures, chauffer les maisons, faire marcher les centrales thermiques, etc... etc... ?

                                                    Ceux qui savent peuvent peut être répondre, parce que moi je ne sais pas.


                                                    • (---.---.108.144) 19 août 2006 19:59

                                                      les bio-carburants seuls ne remplaceront jamais totalement le pétrole et même de loin . Les bio-carburants font partie comme d’autres techniques envisagées d’un ensemble de solutions complémentaires permettant une transition .

                                                      http://www.oleocene.org/


                                                    • Christophe (---.---.119.22) 19 août 2006 20:34

                                                      @MAB, pourquoi voulez vous que les usines de conversion tournent au pétrole, l’énergie nucléaire sert à quoi ?

                                                      @IP:xxx.x18.108.144) Le E85 ne nécéssite que 15% de pétrole (pour 85% d’Etahnol) par exemple. Il est déjà utilisé en Suede, le Bresil (ou plus de 75% des véhicules roulent déjà à l’E85), au USA (premier producteur mondial d’Ethanol), le Canada vient de se lancer et la France ou l’expérimentation du E85 est lancée depuis le 1er Juin 2006 (Champagne-Ardenne et Picardie) : « L’objectif du gouvernement est d’autoriser complètement ce carburant à compter du 1er janvier 2007, et d’encourager le développement d’un réseau de pompes vertes », indique un communiqué du ministère de l’Industrie). La France travaille aussi sur un projet appelé « Flex fuel 2010 » qui devrait permettre au plus tard en 2010 à plus de 75% des Français de rouler indifféremment à l’essence ou à l’éthanol ... d’autres pays expérimentent le diester, et BP devrait proposer dès janvier 2007 un biocarburant appelé biobutanol dans toutes ses stations services, et à déjà annoncé engager 500 Millions de dollards dans la recherche pour développer rapidement en partenariat avec DuPont (référence dans les bio-sciences) et British Sugar (pour la production) des bio carburants de nouvelle génération ... La machine est en marche ...

                                                      Par ailleurs pas besoin de se passer complètement du pétrole, le pétrole du moyen-orient ne représente que 40% de la production mondiale (source wikipedia) ...

                                                      Enfin, n’oublions pas que toutes les compagnies pétrolières capables d’extraire et de rafiner du pétrole sont occidentales. Sans leur aide, les pays du moyen orient ne pourraient même pas utiliser leur propre pétrole (c’est le cas de l’Iran qui alors qu’il est le 4me pays producteur de pétrole est obligé d’acheter son essence) ...


                                                    • Ali Tunisien (---.---.20.126) 19 août 2006 20:41

                                                      « Je suis bien Ali le tunisien et je confirme ce que j’ai dit dans mes différents posts sur Agoravox. »

                                                      ana âli etounsi, ilikoltou eshih fi agoravox.

                                                      La question est que chez nous dans les pays musulmans nous sommes exaspérer par vous, occidentaux. Vous venez dans nos pays , on vous accueille les bras ouvert. Et que faites vous ? vous vous croyez en pays conquis, vous ne développer aucune humilité. Les richesses arabes sont dilapidés par les grands majors(exxon, bp, shell, elf...Vous engagez vos armés pour voler nos ressources, souiller nos terres, tuer, dévaster, violer, et vous nous demandez de garder raison, nous regardons nos freres et soeurs libanais se faire assassiner par des sionistes de la pire espèces, assassiner nos freres et soeurs irakiens par des batar d’américains et vous voulez que nous restons les bras croisés ???????? vous voulez rire. Et le pire vous demandez à nos peuples de desarmer. Que voulez vous ? nous sommes des peuples fiers et nous propageons l’idée de nous séparés définitivement. En réponse à l’idiot qui parle de textile ou de tourisme, nous n’en voulons pas. La sous traitance n’apporte rien economiquement aux peuples. Le transfert de technologie, je serai plus ouvert à la discussion. Le tourisme européens , non merci, je dis à ce monsieur, que sur 5 millions de touriste en tunisie, 3 millions viennet des pays arabes, tu peux garder tes 2 millions d’rmistes chez toi, nous n’en voulons pas, nous les tolérons. De plus je dirai que dans le pays de Ben Ali, contrairement à l’idée propagé nous vivons en toute liberté et l’internet est le plsu devemloppé des pays arabes et africains. Sortez les dimanches occidentaux, vous etes a coté de la plaque. Ali,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès