• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le destin de Macron était en marche bien avant janvier 2017

Le destin de Macron était en marche bien avant janvier 2017

Destin, ce mot est employé en théologie mais aussi en philosophie. Destin et providence peuvent aussi se conjuguer, avec une résolution dialectique. Destination est une autre notion qui s’accorde avec l’essence de la philosophie dont la finalité est d’ouvrir des chemins. C’est en marchant que les chemins s’ouvrent. Et que la providence effuse depuis les hauteurs du Dasein historial. Le Kronos en marche, le Telos hégélien supprime le PS, le LR, FI et enfin FN. Le Telos heideggérien montre l’avènement, l’Ereignis dans le monde historique. Et Manuel qui Valls sur Hegel, affirmé, supprimé et le verdict final de l’Aufhebung, conservé ou pas ?

Je me rappelle de ce moment précis lorsque, le 9 janvier, les élections semblant pliées pour François Fillon dont le chemin vers l’Elysée semblait tracé, j’écrivais un article. Trois jours plus tard, une intuition m’a conduit à envisager une possible élection d’Emmanuel Macron dans le contexte d’un effacement du PS et d’une alliance avec François Bayrou. Ce n’est que plus tard que les ennuis judiciaires allaient commencer pour le leader des LR et que les ennuis politiques se dessinaient pour le PS et son lauréat des primaires. Le destin était en marche.

Depuis le début de l’année 2017, les événements politiques se sont entrelacés, sous le règne des deux qualités du Temps, Kronos et Telos. Le 7 mai 2017, le candidat en marche est arrivé au terme provisoire de son chemin pour une première station, seulement deux ans après avoir lancé son mouvement et guère plus de trois à figurer sur les radars médiatiques. Tous les analystes ont été surpris. Je note aussi sur mon carnet de route un article du 4 janvier sur le piètre état de la philosophie française. Ce qui est consistant avec les propos de Michel Onfray largement dépassé par les événements pour éclairer cette élection, lui qui s’est improvisé historien pour nous conter l’histoire occidentale comme longue décadence.

Personne ne dispose des outils philosophiques complets pour expliquer le phénomène Macron. La plupart s’expriment en affichant des préjugés, des fantasmes, des obsessions, des jugements partisans, bref, tout ce qui éloigne de la clarté en obscurcissant l’intelligence des choses. Que d’idioties lues sur les réseaux sociaux et les médias citoyens. L’ignorant de l’ère numérique transposé au début du 19ème siècle et regardant Napoléon sur le pont d’Arcole aurait conclu à un numéro de cirque exécuté par un cavalier venu frimer pour la galerie. Hegel y a vu l’Esprit du monde. Les ignorants ont vu chez Macron le candidat des banques, du système, ou alors une marionnette fabriquée par les médias au service du néo-libéralisme. C’est la marque du populisme qui refuse d’entrer dans la complexité des choses et se repaît de jugements simplistes.

L’élection de Macron se situe dans la continuité d’une ascension politique inédite et s’explique par plusieurs facteurs. D’abord une personnalité forte et atypique, plutôt bienveillante, refusant le clivage, capable de revoir à chaque moment le cap. Puis un contexte économique, global, et technologique profondément bouleversé en 25 ans. S’ajoute à cela la mécanique politicienne ancienne, la possibilité de communication avec les réseaux sociaux, les partages d’information. Et puis l’énigme du Temps et des émergences. Les qualités énergétiques des candidats aussi. Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen entrant dans la catégorie des joueurs démoniaque si bien décrite par Broch dans son traité sur la folie des masses.

Ce qui se passe en France, c’est la fin d’un système bipolaire organisé autour du PS et du RPR et de surcroît déphasé par rapport aux transformations du monde. La Cinquième République est en crise. Ce n’est pas une crise des institutions mais des hommes. Cette situation rappelle la fragile république de Weimar. Avec les deux mouvances qui l’ont achevée en une longue décennie. Mélenchon rappelle par certains aspects la Ligue spartakiste qui incarna l’insoumission gauchiste face à Weimar alors que Le Pen et le FN sont des mouvements sectaires jouant un rôle équivalent au NSAPD mais avec des traits très éloignés, excepté l’autoritarisme et le culte du chef.

Broch donc, et Heidegger pour entendre l’appel résolutif du Dasein avec les harmonies sombres des frontistes et des insoumis et les harmonies plus apaisantes des gens en marche. Faut-il convoquer Jung et les symboles inconscients de l’humanité ou Jaspers et les symboles à lire comme signes des temps ? Le Dasein parle aussi à travers les symboles. Mais les Français savent-il entendre, eux qui pour beaucoup se situent dans un déni de réalité comme du reste Gérard Miller, venu du divan pour devenir un dévot de Mélenchon au risque de perdre la raison. Où sont les Lumières, Voltaire et Kant dont la célèbre devise incite à avoir le courage d’utiliser son entendement. Et en 2017, de savoir entendre les choses avec lucidité sans se laisser manipuler par les simplismes nourrissant les ressentiments. Le tour de magie est redoutable. Les gens démoniaques vous font croire que la saleté est dans le monde, dans le système, et que vous, purs agneaux issus de Jeanne d’Arc ou de la Révolution, êtes victimes de ces puissants et des élites mondialistes.

Osons un clin d’œil herméneutique sur cette marche symbolique de trois minutes exécutée par Macron avec en arrière fond la pyramide du Louvre. C’est un symbole qui est à double tranchant, à double sens. La plupart y ont vu la continuité avec Mitterrand ce qui est trivial, tout comme le signe du pouvoir suprême qui s’exerce dans la solitude. La pyramide, lorsqu’elle est inachevée, symbolise l’œil d’Horus, l’œil de la providence. C’est un symbole maçonnique, une pyramide tronquée que l’on retrouve, surmonté par un œil, sur le billet de 1 dollar dessiné par un comité réunissant le franc-maçon Franklin et Jefferson. Ces notes pourront servir aux allumés du complotisme qui y verront la marque des Illuminati et du diable maçonnique avec les puissances lucifériennes de la finance.

L’autre interprétation repose sur Macron incarnant un personnage biblique. Lors d’une émission télévisée sur la Trois, l’un des invités évoqua une figure christique pour ensuite se décaler vers une autre figure, celle de Moïse. En ce cas, la marche de Macron symbolise la sortie d’Egypte et pour plus de précision, on lira ce lumineux texte que représente l’Exode et qui s’il est interprété au niveau le plus haut, raconte non pas une sortie depuis un espace mais depuis un temps. Lorsqu’une époque est achevée et que l’on est devenu esclave du passé, il faut ouvrir un nouveau chapitre de l’Histoire. C’est un peu le sens de l’élection de Macron. Ouvrir le futur, prendre les distances avec les anciennes formations en évitant le « naufrage prévisible avec Mélenchon et Le Pen ».

L’œil de la providence et les racines du Dasein ont propulsé une nouvelle étape incertaine pour la vie politique française. Macron nous invite à prendre racine dans une autre période mais l’essence du marcheur, c’est de tracer aussi son propre chemin. Si la république est en marche, elle ne pourra s’accomplir qu’avec la dissidence en marche.

Il y aurait beaucoup d’autres choses à expliciter et à comprendre. J’en ai assez dit pour le lecteur moyen. La seule attitude sage se résume à une formule ; wait and see ! Complétée par une seconde ; DO IT !


Moyenne des avis sur cet article :  1.37/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 11 mai 17:22

    « Personne ne dispose des outils philosophiques complets pour expliquer le phénomène Macron. »


    le phénomène Macron n’est pas un objet philosophique, mais un sujet de psychiatrie : Manuel Valls, sans parti politique fixe

    • astus astus 11 mai 17:59

      Hélas Bernard, les Illuminatis sont de retour sur Agoravox, et le NOM et aussi le Système, au moment où les évènements politiques, même quand leurs racines profondes sont anciennes, sont devenus aujourd’hui plus que jamais totalement imprévisibles partout dans le monde entier. Mais les obstinés simplistes de la croyance n’en ont cure et continuent d’affirmer qu’un grand marionnettiste, tel un deus ex machina, dirige tout cela d’une main autoritaire dans la direction choisie par l’empire du mal . Alors il vaut mieux continuer à tracer sa voie.

      C.

      • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 mai 20:44

        @astus

        Eh oui, Christian, nous sommes dans la maison du diable et dès que je prends mon vélo, je croise des témoins de Jéhovah qui copulent avec les élites de Bilderberg. Les Illuminati sont partout. Les alertes orange de météofrance, ce sont les Illuminati.

        allez, bon WE et à bientôt, amitiés


      • devphil devphil 11 mai 18:10

        Macron créé par Hollande par besoin d’attendre le 9 Janvier et les affaires Fillon

        http://la-verite-est-ailleurs-2016.over-blog.com/2017/04/dans-le-livre-un-president-ne-devrait-pas-dire-ca-hollande-annonce-clairement-qu-il-a-fonde-en-marche-le-mouvement-de-macron.edifian

        Dézingage de Valls à la primaire par rejet de la politique de Hollande.
        Les affaires Fillon avec un fort relent de fuites de l’Élysée.
        Plongeon du PS par rejet de Hollande

        Et le vainqueur est .... Macron qui va reprendre la politique de Hollande à la puissance 10.

        Hollande qui laisse un quinquennat totalement vide

        Il aura réussi son départ en plaçant son poulain sanguin qui va transformer la société Française en UberLand ( Uber US et Land Allemand )

        Les veaux vont voter au maximum pour Macron car il doit pouvoir appliquer sa politique sinon pourquoi l’avoir élu ???

        Les veaux ont fait barrage à Marine Lepen et maintenant ils vont cautionner par les législatives une politique destructrice des acquis sociaux.

        Les veaux revoteront pour Macron en 2022.

        10 ans de destruction sociale en perspective .....

        Courage pour ces années après il ne restera rien

        Philippe


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 mai 20:45

          @devphil

          Merci pour votre commentaire. Je tenais à prouver qu’il y a un bon nombre de crétins et j’en ai la preuve à lire votre propos. Le degré zéro de la réflexion


        • devphil devphil 12 mai 07:53

          @Bernard Dugué

          Cher Bernard , je vois que vous n’avez pas bougé de votre café depuis plusieurs semaines.

          Vous savez le monde bouge , l’actualité et les faits changent rapidement.

          Je vous invite à demander une connexion internet et à vous renseigner sur des sites qui on le mérite de permettre de s’élever intellectuellement.

          Comme je constate que vous n’arrivez pas à comprendre en quoi consiste une réflexion approfondie , je vous laisse à votre dénigrement permanent.

          La bave du crapaud n’atteint pas la colombe ...
          Savez vous pourquoi ?

          Car le crapaud baigne dans la vase nauséabonde alors que la colombe sait prendre de la hauteur ce qui n’est visiblement pas votre cas.

          Bonne journée au café ... smiley

          Philippe
           


        • Gasty Gasty 12 mai 09:31

          Bernard Dugué se voit déjà secrétaires d’État chargés de la Recherche. Macron est le parti de sa recherche fondamental...


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mai 10:34

          @devphil

          vos réflexions sont en effet approfondies. Macron créé par Hollande, Uberland, les veaux, etc.... La plupart des commentaires sont instructifs et confirment ce que je lis actuellement sur l’âge de la régression. Je me demande quel intérêt à répondre à toutes ces bêtises, beaucoup récupérées sur des sites complotistes qui prétendent rivaliser avec les médias officiels.


        • JL JL 11 mai 18:12

          Toute la valeur de cet article tient dans la (presque) dernière phrase : ’’Il y aurait beaucoup d’autres choses à expliciter et à comprendre.’’

           
          Bernard Dugué explicite avant même que d’avoir compris !
           
           smiley

          • devphil devphil 12 mai 08:00

            @JL

            Faut pas en attendre trop du personnage ....

            Les paguroidea sont des crustacés se complaisant dans la vase..... smiley

            Dès que l’on élève la réflexion , le crustacé se referme sur lui même dans un mouvement de protection car il se sent menacé par un niveau intellectuel le dépassant largement.

            Pour compléter votre commentaire , dans la phrase ’’Il y aurait beaucoup d’autres choses à expliciter et à comprendre.’’ de Bernard
            Il faut en comprendre le vrai sens ’’Il y a beaucoup d’autres choses que je ne comprend pas.’’

            Philippe


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 11 mai 18:19

            C’est la marque du populisme qui refuse d’entrer dans la complexité des choses et se repaît de jugements simplistes.

            hier, Bernard-Henry de la Loire écrivait :
            ils se tournent naturellement vers les solutions les plus simplistes, vers le discours le plus clivant et le plus primaire qui soit.

            Quand les grands esprits citoyens se rencontrent !


            • Etbendidon 11 mai 18:53

              Le petit ronron agoravox reprend
              Dommage qu’on ait point de philosophes du calibre de Michel ONFRAY
               smiley
              En 17 minutes il dézingue tout le système
              https://youtu.be/nxFCcXTZvv4
              SUPER à voir ABSOLUMENT


              • Parrhesia Parrhesia 11 mai 18:59
                >>> Les ignorants ont vu chez Macron le candidat des banques, du système, ... <<<

                Et les ignorants continuent à le voir comme le candidat des Banques et du système Bilderberger !!!
                Nous ajouterons même que de toute évidence, il n’y a pas que les ignorants !!!

                Quant aux « populistes », ou dénommés ainsi à tort ou à raison, il est heureux que les capitalistes exclusivement financier aient commis cette iniquité dialectique car sans cela la racine du mot « peuple » elle-même finirait par disparaître de leur Novlangue avant l’heure !!!

                • dejaegere 11 mai 20:13

                  Pour l’auteur :

                  Je me permets d’etre hors sujet dans la mesure ou dans votre contribution precedente qui se voulait philosophico- religio - scientifique je vous ai pose deux questions sur le sujet que vous souleviez et auxquelles vous n’avez pas rpondu malgre ma relance.

                  Pour quelqu’un qui proclame etre capable de sortir la science moderne de l’impasse dans laquelle elle se trouverait ce devrait etre un jeu d’enfant de me repondre .

                  Je repete donc mes questions : pour vous qu’est-ce qui a la primaute : l’esprit ou la matiere ? Et surtout qu’est-ce qui vous permet de dire que la cosmologie va bientot connaitre une revolution qui expliquera les mysteres de l’univers ?


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 mai 20:51

                    @dejaegere

                    Votre question est imprécise et mal formulée. Elle n’a pas de sens. Quant à la cosmologie, la connaissance est en marche

                    https://iste-editions.fr/products/linformation-et-la-scene-du-monde


                  • devphil devphil 12 mai 08:04

                    @dejaegere

                    Il n’est possible de poser des questions à l’auteur car ses articles représentent un effort énorme pour un résultat insignifiant.

                    Les questions sont trop complexes et dépassent sa compréhension même du sujet.

                    Il faut donc se limiter à essayer de compatir aux efforts déployés par Bernard pour pondre un article à son niveau.

                    Philippe


                  • dejaegere 12 mai 08:27

                    @Bernard Dugu

                    Desole ma question est parfaitement formulee en termes philosophiques. Si vous aviez quelques bases vous la comprendriez.

                    Quand a la cosmologie vous esquivez ma question sur VOTRE affirmation qui est sans aucun fondement scientifique.

                    Je ne vous connais pas mais une chose est sure : vous brassez beaucoup de vent.


                  • dejaegere 12 mai 11:15

                    @devphil

                    Il ne m’a pas fallu longtemps pour en etre convaincu. Merci


                  • devphil devphil 12 mai 11:48

                    @dejaegere

                    Quand un bernard l’hermite pond un œuf sur la plage il doit assumer et s’en occuper ce qui n’est pas le cas de notre ami au café.

                    Déjà à la base , ces articles n’ont que peu d’intérêt mais je fais un effort pour les lire par respect et sans a priori.

                    Quand je lis la teneur de ses réponses arrogantes envers ceux qui ont lu ses articles , je trouve cela détestable car à continuer dans cette voie il n’aura qu’un rejet massif de ses écrits alors que certains avaient une certaine teneur.

                    N’allez pas penser que je l’encense car Bernard n’est pas vraiment dans le top des notations , c’est plutôt le contraire ...

                    Il faut aussi savoir se remettre en question.

                    On ne peux rien contre la bêtise humaine même si je regrette toujours de la voir se répandre devant mes yeux

                    Philippe


                  • mac 11 mai 20:16

                    Malheureusement ce n’est pas en regardant la télé ni en lisant les articles de monsieur Dugué que l’on apprend comment le destin de quelqu’un comme Macron était effectivement en marche depuis environ une décennie et que Hollande y est effectivement pour quelque chose.
                    Croire en une sorte de génération spontanée pour quelqu’un qui se prétend scientifique interpelle quelque peu.
                    Allez-vous renseigner sur ce que sont les Gracques, groupe de réflexion et de pression fort peu connu du grand public et qui mériterait pourtant un article complet sur ce site.


                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 mai 20:41

                      @mac

                      je n’ai jamais parlé de génération spontanée. Les Gracques avaient leur équivalent au temps de Lénine, Weimar et même Kennedy. Je n’ignore rien de toutes ces choses, y compris des liens maçonniques. Sans les élites des siècles passés, vous ne seriez pas là à écrire sur des systèmes numériques en toute liberté. Le problème actuel, ce n’est pas les élites contre le peuple, c’est que les élites ont décliné, voir les livres de Lasch. Et le peuple a été déglingué par une médiocrité médiatique et intellectuelle. Je préfère des Gracques éclairées (ce dont je ne suis pas certain) à des Mélenchon jouant sur les passions tristes.


                    • JBL1960 JBL1960 11 mai 23:04

                      "L’autre interprétation repose sur Macron incarnant un personnage biblique. Lors d’une émission télévisée sur la Trois, l’un des invités évoqua une figure christique pour ensuite se décaler vers une autre figure, celle de Moïse. En ce cas, la marche de Macron symbolise la sortie d’Egypte et pour plus de précision, on lira ce lumineux texte que représente l’Exode et qui s’il est interprété au niveau le plus haut, raconte non pas une sortie depuis un espace mais depuis un temps.« 

                      Et vous dites que le problème actuel ce n’est pas les élites contre le peuple ? Je ne doute pas que vous ayez connaissance des écrits du Dr. Ashraf Ezzat et notamment de son livre »L’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons ni Israélites« . Ezzat démontre juste que géographiquement déjà il n’y a jamais eu ni terre promise, ni peuple élu, ni pharaons, ni mont du temple. Que rien n’est saint dans la ville sainte et sa dernière publication démonte La fuite de la sainte famille en Égypte est-elle un mythe ? Plus grands que les pyramides d’Égypte sont les mythes et les mauvaises conceptions au sujet de cette ancienne terre ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/21/addendum-au-pdf-des-extraits-du-livre-publications-du-dr-a-ezzat/
                      Alors pour le coup, le dernier article de Meyssan qui explique que vous avez raison, le destin de Macron était EnMarche depuis bien longtemps ; EnMarche en hébreu se dit »Kadima" en lien en préambule de ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/10/1ere-liste-sous-macderoth-et-pour-la-toute-derniere-fois/ Parce qu’on est plusieurs à se demander pourquoi le Meyssan a attendu le 9 mai pour publier cet excellent article, l’un des meilleurs sans doute, alors qu’il pouvait le faire bien avant, sachant que
                      les médias alternatifs, du moins ceux intéressés de le diffuser et ne faisant pas partie de la « dissidence contrôlée » l’auraient largement diffusés comme on l’a fait avec Ezzat, Sand, Pappe, Herzog, Newcomb, d’Errico, Morris, Dunbar-Ortiz, Means, j’en oublie... Qui visent tous la mise au grand jour de l’usurpation historique par la falsification et l’imposition d’une vision unique et dominatrice de justification du colonialisme. Voir en Macron un personnage biblique... Alors, on a bien vu la symbolique du discours au pied de la pyramide du Louvre, mais rappelez-vous, comme le souligne Ezzat justement ; Pourquoi n’est-il fait aucune mention des Pyramides dans la Bible ? Elles étaient pas assez grandes, sans doute ???


                      • JBL1960 JBL1960 11 mai 23:12

                        Tenez, je rajoute la vidéo de l’émission « Tous au tableau » en lien, consacré à Macron, car votre dieu vivant sur terre, ne sait même pas expliquer que l’eau est transparente, quand on lui demande « Pourquoi la mer est-elle bleue » ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/04/29/je-ne-sais-pas/ Par contre il bave en expliquant les couleurs du drapeau français, surtout sur le blanc représentant la Monarchie... Et ses explications sur le choix de ne pas être père avec Brigitte sont vachement chiadées, je trouve, aussi...


                        • fred fred 12 mai 06:42

                          Vous avez entièrement raison, mais très peu de gens vous comprennent..voyez pour qui ils votent ?


                            • Claire29 Claire29 12 mai 11:06
                              Cette « personnalité forte et atypique.... » a surtout bénéficié de la propagande énorme des médias qui a commencé juste après l’ouverture d’une enquête préliminaire par le PNF sur le pénélopegate mais il a aussi la chance d’avoir dans son entourage très proche Sébastien Auzières fils de Brigitte Macron,vice président de la société Kantar Health,société à capitaux qataris qui a racheté l’institut de sondage SOFRES ! 
                              Aucune investigation des fins limiers du Canard enchaîné,de Médiapart et du Monde sur les conflits d’intérêt qui sans doute expliquent la victoire de Macron inconnu il y a trois ans,victoire qui paraît-il étonne même à l’étranger ! 
                              Il faut être de mauvaise foi ou bien naïf pour voir dans le parcours de Macron un personnage biblique,une figure christique ou Moïse !

                              • devphil devphil 12 mai 11:55

                                @Claire29

                                Merci pour votre contribution sur un point que peu de personnes doivent connaitre , moi inclus.

                                Factuellement il s’agit d’un point très intéressant qui s’ajoute aux nombreux soutiens directs ou indirects de la presse écrite et audiovisuelle , BFM TV probablement la plus visible.

                                Macron a été mis en place par la finance et les médias ne pas le reconnaitre est un aveuglement intellectuel grave.

                                La finance va commencer à se rembourser de son investissement à partir de lundi 15 Mai , début du pouvoir de Macron 1 ier

                                Philippe 


                              • Claire29 Claire29 12 mai 13:15

                                @devphil
                                Je constate en effet que peu de personnes connaissent cette info ce qui me surprend,c’est un ami qui l’a mise sur Facebook !

                                Une pétition a été lancée pour demander à Macron de lutter contre les conflits d’intérêts !


                              • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mai 14:24

                                @Claire29

                                Deux remarques. Il y a au moins une dizaine d’institut de sondages présents en France dans les médias. Par ailleurs, renseignez-vous sur ce qu’est un conflit d’intérêt. cela vous évitera de vous égarer dans ce déni de réalité si répandu et ces constructions complotistes. J’avoue être quelque peu effrayé par cette meute populiste qui vient déverser ses délires sur le net. Pour être anti-système, il faut être plus lucide que le système. A bon entendeur !

                                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/h1n1-la-pandemie-de-la-peur-un-65139


                              • devphil devphil 12 mai 16:39

                                @Bernard Dugué

                                Notre philosophe du café serait venu à nous expliquer le terme exact à employer pour nommer le fait que

                                1°) le fils de Madame Macron soit vice président d’une société Qataris qui a acheter la SOFRES.
                                2 °) Que la Sofres publie des sondages pour la présidentielle
                                3° ) Que Mr Macron beau père du vice président soit candidat à la présidentielle....

                                Ça fait beaucoup d’indice mais ne soyons pas complotiste soyons mouton de panurge

                                Bien sûr que la Sofres n’a pas fait élire Macron mais elle y a contribué ....
                                 
                                Philippe
                                 


                              • Piere CHALORY Piere CHALORY 12 mai 17:37

                                @Claire29


                                ’’Aucune investigation des fins limiers du Canard enchaîné,de Médiapart et du Monde sur les conflits d’intérêt qui sans doute expliquent la victoire de Macron inconnu il y a trois ans, victoire qui paraît-il étonne même à l’étranger !’’

                                C’est plus que de l’étonnement, j’ai des témoignages de connaissances d’Italie, Angleterre, USA qui me disent à peu près tous la même chose ; ’’c’est qui ce type avec sa vieille, c’est qui ce ???, d’où il sort ?... ’’, c’en est presque gênant, le monde entier se tord de rire avec Macron ! En partie grâce aux macronleaks qui, n’en déplaise aux anti-complotistes ont été certifiées exactes pour la plupart, y compris par le staff de ’’en marche’’ !

                                Je tâcherai de faire un papier publiable ici bientôt car je n’arrive toujours pas à me faire à l’idée qu’un type qui nie la culture française, proclame que le destin des français est à Berlin, et compte gouverner à coup d’ordonnances ait pu être élu président de la République Française...

                                  smiley

                              • Remosra 12 mai 17:43

                                @Piere CHALORY

                                Vous n’êtes pas le seul, et perso je retournerai bien tout ça !


                              • Claire29 Claire29 12 mai 20:16

                                @Bernard Dugué

                                Je ne demande pas mieux de me tromper mais il faut m’expliquer comment après chaque débat avec les autres candidats,tous les commentateurs ont pu annoncer,le débat à peine fini,que Macron en était le gagnant ! Les instituts de sondage font parfois un peu trop de zèle pour qu’on ne les soupçonne pas de chercher à manipuler l’opinion en favorisant leur candidat !
                                J’aimerais me tromper mais Macron a menti sur la vente de SFR et de Alstom et il m’est difficile de faire confiance à quelqu’un qui ment avec un tel aplomb devant des millions de Français !

                                Article du 12/11/2014 sur le site de la chaîne BFMTV

                                 

                                http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/bercy-donne-son-feu-vert-au-rachat-de-sfr-par-numericable-846083.html


                                Le ministre de l’économie Emmanuel Macron a discrètement donné son accord au rachat que son prédécesseur Arnaud Montebourg avait tant critiqué. Un feu vert nécessaire suite au décret sur les investissements étrangers. En mars, Arnaud Montebourg s’était vivement opposé au rachat de SFR par Numericable, prenant bruyamment parti pour l’offre rivale de Bouygues.Son successeur Emmanuel Macron a, pour sa part, béni ce même rachat. Le 28 octobre, le ministre de l’Economie a discrètement donné son feu vert à l’opération...Quelques jours après, Emmanuel Macron a aussi autorisé au même titre la vente d’Alstom à General Electric, en publiant cette fois un communiqué

                              • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mai 20:46

                                @Claire29

                                Bien noté vos remarques. Mon avis est que Montebourg et Macron ont tout faux. Je suis un libéral en économie et je pense que l’Etat n’a pas à se mêler de ces affaires, sauf industries stratégiques.


                              • BA 12 mai 13:10

                                Le vrai visage de Macron :

                                Comment Macron m’a séduit, puis trahi.

                                EN 2010, LE JOURNAL LE MONDE EST AU BORD DE LA FAILLITE ET EMMANUEL MACRON PROPOSE SON AIDE « BÉNÉVOLE » AUX JOURNALISTES. MAIS LE BANQUIER D’AFFAIRES ROULAIT EN FAIT POUR UN DES GROUPES QUI VOULAIT RACHETER LE JOURNAL…

                                Je suis Adrien de Tricornot, je suis journaliste au Monde. En 2010, le groupe Le Monde avait de grosses difficultés financières et j’étais vice-président de la Société des Rédacteurs du Monde.
                                Nous les journalistes, au travers de la Société des Rédacteurs du Monde, étions les principaux actionnaires du groupe *. Nous savions que nous allions devoir faire appel à de nouveaux investisseurs, et voir nos parts diminuer. Nous allions perdre le contrôle actionnarial du journal. Il fallait nous entourer de spécialistes : avocats, banquiers d’affaires.

                                C’est à ce moment là qu’Emmanuel Macron, jeune banquier chez Rothschild, fait savoir à une journaliste, qu’il est prêt à nous aider « pro bono ».

                                Emmanuel Macron se présente à nous comme un banquier d’affaires qui fait de l’argent, mais n’y trouve pas du sens, membre de la Fondation Jean Jaurès, voulant défendre la liberté de la presse, ancien assistant de Paul Ricoeur… Et donc prêt à nous aider bénévolement.

                                Et Emmanuel, puisque c’est comme ça qu’on l’appelait à l’époque, devient vite un conseiller important pour nous. On allait le voir le soir chez Rothschild, quand tous ses collègues étaient sortis ou dans des cafés pour se tenir au courant discrètement. On le trouvait formidable, super brillant…

                                Le 2 septembre 2010 après-midi, on se retrouve une nouvelle fois dans le bureau d’Emmanuel Macron. On lui rend compte de l’état de nos négociations. On s’apprête à conclure avec l’offre Bergé-Niel-Pigasse, qui n’était pas la direction vers laquelle il nous avait conseillé d’aller. Mais l’entretien reste très cordial.

                                Le 3 septembre au matin, nous avions une réunion avec les conseillers de Pierre Bergé [un des futurs repreneurs du Monde], 10 avenue George V. La coïncidence, c’est qu’à la même adresse, il y a les bureaux… d’Alain Minc. Or Minc, ancien président du Conseil de Surveillance du Monde, conseille à l’époque le groupe Prisa qui est un des autres candidats au rachat de notre journal.

                                Après notre rendez-vous, nous discutons quelques minutes entre nous avec Gilles Van Kote, président de la Société des rédacteurs du Monde, notre avocat et sa collaboratrice, en bas de l’immeuble. Je vois la porte de l’immeuble s’ouvrir. Un petit groupe sort autour d’Alain Minc, pour aller déjeuner ; le dernier à sortir est Emmanuel Macron. Je croise son regard, il me semble qu’il me voit également  ; il échange quelques mots avec Minc tout en restant sur le pas de la porte, puis Macron disparaît derrière la porte cochère et ne sort pas.

                                Là je dis à mes collègues : «  vous n’allez pas me croire, mais avec Minc, il y avait Macron ». Mes amis me disent que je suis peut-être un peu fatigué, mais que ça n’est pas possible.

                                Je décide d’aller voir si Macron est toujours derrière la porte. Je ne vois personne dans l’entrée, personne derrière la porte, personne dans la cour.
                                Je reviens sans l’avoir trouvé. Mais avant que nous nous séparions, je décide de faire une autre tentative, et je demande aux autres de m’attendre.
                                Je monte à l’étage et je sonne au bureau de Minc, mais tout le monde est parti manger. Et je me dis, tiens, si j’allais monter voir aux autres étages.
                                J’avais une sorte de pressentiment. J’avais vu que Macron se cachait, or quelqu’un qui se cache doit continuer à se cacher.

                                Je monte les marches. Mon téléphone sonne en appel masqué. Je n’ai pas su qui c’était, j’ai raccroché.

                                Et puis j’arrive au dernier étage de l’immeuble. Je vois que la porte de l’ascenseur est bloquée – et effectivement quand j’avais essayé de prendre l’ascenseur, il n’était pas dispo. Et tout au bout de l’étage, sur le palier, il y avait Emmanuel Macron qui s’était bien « replié » au moment où il m’avait vu !

                                Il avait bloqué la porte de l’ascenseur, et je ne sais pas si c’est lui qui m’avait appelé en masqué pour savoir si c’était moi qui montait les marches. On s’appelait beaucoup à l’époque, mais pas en appel caché ! Ceci dit, c’est peut-être juste un hasard.
                                Surtout, étrangement, quand j’arrive sur le palier du dernier étage, Macron regarde ses pieds et a son portable à l’oreille et fait comme s’il ne me voyait pas. Et précisément au moment où j’arrive sur le seuil du dernier étage, j’entends « Oui allô c’est Emmanuel… » : Il se met à démarrer une conversation au téléphone. Pile au moment où j’arrive. Je ne sais pas s’il y avait vraiment quelqu’un à l’autre bout du téléphone…
                                Et moi je vois ce type juste devant moi, qui fait comme si je n’étais pas là. Je suis totalement sidéré. Je pourrais être en colère de la trahison, car on voit bien qu’il a essayé de nous cacher quelque chose, mais je suis assez content de l’avoir trouvé !

                                Je me rapproche à quelques centimètres de lui, mais toujours rien… il continue à « parler » au téléphone.

                                Je lui tends la main et lui dis : «  Bonjour Emmanuel. Tu ne nous dis plus bonjour ? Mes autres collègues t’attendent en bas ».

                                J’ai senti à ce moment l’angoisse en lui. Il avait du mal à respirer. Son cœur battait à 200 à l’heure.
                                Je lui demande ce qu’il fait là. Il me répond :
                                «  – J’attends des clients »
                                « – Tu attends des clients, comme ça, sur le pas de la porte ? Pourquoi tu ne rentres pas ? »
                                «  – Bah, parce qu’en fait on nous prête des locaux ici, mais j’ai pas encore la clé… »
                                « – En tout cas mes collègues t’attendent en bas, ça serait bien que tu descendes leur dire bonjour »
                                « – Non je ne peux pas, j’attends des clients…  »
                                Finalement, je lui force la main pour qu’il descende dire bonjour à mes collègues. Macron retrouve petit à petit son aplomb, pendant qu’on redescend au rez-de-chaussée.

                                Je repasse la porte d’entrée de l’immeuble, cette fois avec Macron. Là, mes amis, goguenards, s’attendaient à me voir revenir bredouille. Ils passent de l’état goguenard à celui de la sidération. Parce qu’effectivement Macron était bien là !

                                Macron discute quelques instants avec notre petit groupe. Parmi mes collègues, notre avocat d’affaires, qui est assez rompu aux négociations d’affaires, sait que dans ce domaine tout est permis, mais était sidéré.

                                Et Gilles Van Kote [à l’époque président de la société des rédacteurs du Monde, puis directeur du journal de 2014 à 2015], qui était aussi présent ce jour-là, m’avait dit un jour : 
                                « On a été trahis par tellement de gens que si même Emmanuel nous trahit, c’est à désespérer de l’humanité. »
                                Quelques minutes plus tard après être parti, Gilles Van Kote m’envoie ce texto :
                                « Tant pis pour l’humanité.  »

                                https://www.streetpress.com/sujet/1486723160-macron-le-monde


                                • christophecroshouplon christophecroshouplon 12 mai 13:26

                                  Pfiou je n’avais pas encore eu l’occasion de lire la prose de mon troll prefere, celui qui manie l’insulte et la diffamation sur mes posts avec constance et est d’apres mes sources un bon pote du Boss du site. Ca manquait a ma culture generale, j’avoue. Somptueux catalogue de delires pedants se servant du savoir universitaire pour masquer une entiere soumission (et pas qu’intellectuelle) aux puissants. La laque des laquais en somme ... Bref : ca sera ma 1ere et derniere lecture de ce Dugue


                                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mai 14:01

                                    @christophecroshouplon

                                    Je n’ai pas manié l’insulte, je n’ai fait qu’un constat d’inspiration psychiatrique. Merci pour votre commentaire qui confirme ce que je pensais. Vous exprimez des tas de ressentiments à l’égard de ceux qu’on appelle les élites et dont je ne fais pas partie, excepté mon côté aristocrate de la pensée. Vous vous êtes renseigné auprès de quel improbable concierge ? Figurez-vous que je ne connais pas le boss du site. Quant aux puissants, sachez mon bon Monsieur que j’ai osé les défier avec mon livre sur H1N1 qui a décortiqué toute l’incompétence de la machinerie sanitaire et médiatique. Vos leçons et vos jugements d’ado attardé, je m’en passe. Bon WE


                                  • Ben Schott 12 mai 14:35

                                    @Bernard Dugué
                                     
                                    « Vous exprimez des tas de ressentiments à l’égard de ceux qu’on appelle les élites et dont je ne fais pas partie, excepté mon côté aristocrate de la pensée. »
                                     
                                    Vous auriez dû ponctuer avec un  smiley , histoire que l’on comprenne bien le deuxième degré et l’autodérision...
                                     


                                  • devphil devphil 12 mai 16:47

                                    @Bernard Dugué

                                    Entre Bernard et Cuny décidément ceux qui se prennent pour des écrivains ont des chevilles qui enflent avec des poussées de délire de reconnaissance.

                                    La postérité se mérite par la qualité de ces écrits et l’humilité qui en découle , visiblement vous n’avez aucune de ces qualités.

                                    Vous maniez l’insulte envers autrui sans être en mesure de reconnaitre que l’ensemble des intervenants en commentant et donnant leur opinion se font insulter par vous alors ne vous étonnez pas que les réactions fusent à votre égard.

                                    Les écrits de christophe croshouplon sont unanimement reconnus pour leur qualité , leur justesse et leur finesse.
                                    Vous devriez prendre des leçons auprès de lui au lieu de vous comportez comme un gamin qui est jaloux des bonnes notes du meilleur élève....

                                    C’est pathétique et enfantin comme attitude

                                    Philippe


                                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mai 20:26

                                    @devphil

                                    Disons qu’il m’arrive parfois d’aller écrire quelques remarques sur d’autres articles que les miens. J’ai décidé de ne plus passer outre les imbécilités et les dénigrement que je reçois. Je n’insulte personne, je ne fais que répliquer aux abrutis dont vous faites partie et qui viennent casser de l’intellectuel rien que pour se donner l’impression d’exister. En règle générale, le profil du pervers narcissique est largement répandu. Je ne sais pas si dévoiler ces gens sert vraiment car ils ont la possibilité de se comporter en lâches grâce à l’anonymat. Donc je vous considère comme un lâche, doublé d’un crétin. Allez lire votre littérature de cours d’école et ne revenez plus poser ici. Vous perdriez votre temps. Quant aux écrits du dénomé Christophe, permettez-moi d’en rire. Ils sont pathétiques de ressentiments non avoués. Vous ne savez pas lire, je n’ai pas de remède contre les illettrés

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès