Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le diable s’habille en TAFTA

Le diable s’habille en TAFTA

Sorti par la porte sous le nom de « AMI », il revient par la fenêtre sous celui de TAFTA (ou TTIP ou PTCI) mais quels que soient les initiales du projet, c’est dans la plus parfaite opacité que Commission Européenne et USA sont en train de négocier.

Le diable s’habillerait-il en TAFTA ?

Telle est la question que l’on est en droit de se poser tant l’accord transatlantique en cours de négociation entre l’Europe et les Etats-Unis suscite interrogations et inquiétudes.

Négocié depuis le mois de juillet 2013, cet accord n’est pas un simple accord commercial mais il a bel et bien pour finalité la convergence réglementaire, n’en déplaise au Commissaire Karel de Gucht ou à Barack Obama qui ont déclaré la main sur le cœur qu’ils n’accepteraient pas d’affaiblir la réglementation qui protège les consommateurs européens, avec le risque est réel d’un nivellement par le bas de nombreux droits acquis par les consommateurs européens (santé, sécurité des produits, alimentation, protection des données…). lien

Ce « typhon qui nous menace  », selon Lori M. Wallach, dans un article paru dans les colonnes du journal « Le Monde » en novembre 2013, permettrait à toute multinationale de porter plainte, par le biais d’une instance juridique privée, contre un état européen au motif qu’une mesure règlementaire porterait atteinte à ses profits, précisant : « négocié en secret, ce projet ardemment soutenu par les multinationales leur permettrait d’attaquer en justice tout état qui ne se plierait pas aux normes du libéralisme ». lien

TAFTA pour Trans-Atlantique Free Trade Agreement, ou TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership) ou PTCI (partenariat transatlantique de commerce et d’investissement), c’est bonnet blanc, blanc bonnet, sous des noms différents.

C’est entre 1995 et 1997 que les USA et les 29 états membres de l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique) avaient déjà tenté d’imposer un traité, mais divulgué in extrémis, la vague de protestation européenne obligea les promoteurs du projet à le remettre dans un tiroir. lien

Il y a encore un an, il n’y avait pas grand monde à s’inquiéter des tractations qui s’étaient mises en place entre les USA et la commission européenne destinées à mettre au point ce nouveau projet de commerce multilatéral, destiné à « promouvoir les principe de l’économie de marché, rejetant le protectionnisme, afin de renforcer les économies nationales à un système d’accord multilatéral ».

C’est d’abord l’Allemagne qui a tiré le signal d’alarme, provoquant un vaste débat, lequel a donné naissance à un appel ANTI-TTIP de l’organisation Campact, lequel a déjà récolté plus d’un demi-million d’adhésions. lien

Dans cette coalition on trouve des organisations environnementales, des anti-gaz de schiste, anti OGM, ATTAC

Quel est le vrai problème dénoncé par ces associations ?

Il est d’ordre juridique, car si ce traité était signé, il ne serait plus possible de s’opposer à ce que l’Europe conteste encore aujourd’hui, tels que « bœufs aux hormones, poulets au chlore, gaz de schiste, etc », car dès l’instant ou les Etats Unis acceptent ce genre de pratique, si un état européen s’opposait à ce genre de produits, il aurait à payer de lourdes sanctions financières.

En effet, par le truchement d’une structure d’arbitrage privée, dont les délibérations sont secrètes, les décisions de ces « juges privés » seraient appliquées sans que nos juridictions officielles puissent avoir leur mot à dire. lien

Cet organisme existe déjà à l’OMC sous le nom de « organe de règlements des différends », et celui qui exercerait son pouvoir si l’accord TAFTA était finalement approuvé, cette « juridiction privée » aurait la possibilité de condamner les états qui ne se soumettraient pas aux décisions prises.

Fort heureusement, suite à ce qui s’est appelé « la bataille de Seattle », le sommet de l’OMC avait tourné en eau de boudin, donnant la victoire aux ONG. lien

Il faut se souvenir que lors de l’interdiction du bœuf aux hormones de croissance en Europe, l’organe de règlement des différends a condamné l’Europe à payer des centaines de millions de dollars d’amende et rappeler que les critères de santé publique n’entrent pas en ligne de compte dans le cahier des charges de cet organisme.

On imagine sans peine ce qui se passerait si TAFTA était finalement signé : il ne serait plus possible pour un pays de s’opposer par exemple au gaz de schiste, aux OGM, ou d’autres pratiques largement contestées dans de nombreux pays européens, alors qu’aux USA leur constitution donne tous les droits aux multinationales qui voient déjà par cet accord, s’il était signé, l’occasion de se débarrasser une fois pour toutes ce qu’ils considèrent comme d’encombrantes régulations.

Pour découvrir le contenu du mandat de négociation menée entre l’Union Européenne et les Etats Unis d’Amérique, c’est sur ce lien.

Remercions ici Raoul Marc Jennar qui a commenté avec lucidité sur le document proposé les différents articles de l’accord.

Pour bien comprendre la complexité de la situation, il faut rappeler les nombreuses divergences qu’il existe entre l’UE et les USA : chez nos voisins outre-Atlantique, le secteur privé est privilégié au secteur public, la peine de mort et la vente des armes sont des pratiques légales, les USA ne sont pas liés par les conventions internationales sur les droits de l’Enfant, sur le respect de la biodiversité, sur le changement climatique, sur la cour pénale internationale…

Quid de ce "pays de la liberté » que sont les Etats Unis dans lequel les multiples atteintes aux droits de l’homme sont dénoncées depuis longtemps ?

La première étape de ce traité a déjà été franchie puisque le conseil européen des affaires étrangères a validé en juin 2013 le TABD (dialogue économique transatlantique). lien

On ne peut que s’étonner qu’à 2 semaines du scrutin européen, le débat sur ce thème soit largement occulté.

Danièle Favari, juriste de l’environnement, avait déjà résumé dans un ouvrage récent les enjeux et les dangers que représente cet accord de libre échange. lien

Sur l’antenne de France Culture, le 29 mars dernier, elle s’étonnait déjà de cette discrétion médiatique. lien

Comme elle l’écrit dans une interview : «  il est nécessaire de s’interroger dès maintenant sur ses conséquences sur nos préférences collectives et nos principes démocratiques fondamentaux, et d’interpeller nos gouvernants (…) en parallèle, des barrières douanières et des normes nivelées vers le bas vont certainement concerner les secteurs agro-alimentaires et culturels si protégés dans l’Union Européenne. Sont à craindre, notamment, l’arrivée dans nos assiettes des OGM, du lait et bœuf aux hormones, poulet chloré, sans compter l’exploitation du gaz de schiste  ». lien

En tout cas, son petit livre est indispensable pour bien comprendre les enjeux de cet accord dans lequel une armée de lobbyistes représentant les intérêts des différentes entreprises multinationale, voire impériales, est déjà largement à l’ouvrage dans les coulisses du futur traité.

Elle a aussi lancé une pétition. Lien

Pour l’instant, les négociations sont suspendues, non pas au scrutin du 25 mai, mais à l’étude d’un mécanisme d’arbitrage, via une consultation publique, lancée par Karel de Gucht, commissaire européen du commerce, et elles reprendront discrètement à Washington dès le 19 mai sans qu’on en sache réellement le contenu. lien

C’est l’occasion de rappeler la menace larvée qu’avait proféré l’ancien président de la république qui évoquait déjà en 2009 l’impossibilité d’échapper à une future gouvernance mondiale. lien

Il répondait en écho à David Rockefeller qui déclarait déjà « nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial  ». lien

L’occasion peut-être de rappeler que nous étions déjà prévenus ne serait-ce qu’en décryptant attentivement les billets de 1$, billet sur lequel apparait clairement le N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial), lequel confirme le plan caché, devant aboutir en 2014 pour faire triompher le système financier américain. lien

Ce plan est destiné à provoquer l’effondrement du dollar (et de l’euro par la même occasion) afin de faire naitre dans la douleur un nouveau paradigme par le biais, entre autres, d’un changement du système monétaire. lien

Ce plan diabolique va-t-il réussir ?

L’avenir nous le dira.

En tout cas, François Hollande craint, lors des élections européennes, de recevoir une claque qui pourrait être plus violente que celle des municipales, les électeurs voulant, soit en s’abstenant, soit en votant ailleurs, lui signifier leur désaccord quand à la politique menée, aux antipodes des promesses qu’il avait fait.

Comme dit mon vieil ami africain : « qui crache en l’air doit s’attendre à recevoir des crachats sur la figure  ».

L’image illustrant l’article vient de « piaf-95.webnode.fr »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Les cocus de la démocratie

Sur ce lien, le rapport final du 11 février 2013,

A voir « le plus grand complot de tous  ». (NOM)


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 13 mai 2014 09:24
    Nous vivons les idéos de gauche, la chute des champions du CAC 40. Ils tombent l’un après l’autre, entraînant le bonheur de gauche, la « décroissance ».

    Les PME ne parviennent pas à se développer dans un matraquage réglementaire, fiscal, pseudo-social et bureaucratique. 
    Les investisseurs sont ostracisés et conduit nos grandes entreprises sous contrôle étranger ou sont démembrées pour éviter les pluies de taxes.

    La part de l’industrie française devient dérisoire. Nous détenons le triste record du monde de décroissance industrielle.

    De nouveaux débouchés commerciaux possible ? Les gauchistes sont contre évidemment !
    C’est vrai que maintenant nous « vivons » leur idéal, la « décroissance », surtout que ça continue. C’est tellement mieux !

    Bienvenue dans le monde « égalitaire » de gauche type ATTAC. Préférer de façon nihiliste la misère égalitaire pour tous à une richesse inégalement partagée. 

    • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 09:49

      spartacus,

      il faudra un jour ou l’autre que vous fassiez le constat : le travail est mort !
      ou disons moribond...
      les robots sont là, de plus en plus nombreux, remplaçants les humains, mais comme il n’y a pas eu transfert de salaire, le chomage est là, lui aussi.
      et la décroissance que vous évoquez nous est imposée.
      c’est apparemment pour vous une mauvaise nouvelle... et pourtant, un jour vous allez comprendre que c’est exactement le contraire.
      il suffirait qu’un gouvernement courageux mette en place le Revenu de Base, et l’impasse dans laquelle nous nous trouvons trouverait une issue positive.
      mais je crois que nous sommes largement sorti du sujet...
       smiley
      je vous rappelle qu’il s’agit seulement de dénoncer ce scandaleux projet d’accord entre les USA et l’Europe...

    • Gauche Normale Gauche Normale 13 mai 2014 10:04

      Mais oui, c’est génial une richesse inégalement partagée ça donne ce qu’il se passe aux USA, au Royaume-Uni, en Allemagne avec un cortège de pauvres pas possible ! Mais bon il faut bien ça pour que quelques-uns vivent en liberté d’accumuler sans limite et puissent offrir une bonne vitrine du système capitaliste. Sauf qu’au final ça aboutit aussi à la « misère égalitaire » (pour beaucoup en tout cas) que Spartacus reproche aux « gauchistes » !


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 10:12

      gauche normale

      il est certain que le modèle américain, en matière de liberté, n’est pas exemplaire, et ce projet d’accord entre l’Europe et les USA est la pire des choses..

    • gaijin gaijin 13 mai 2014 10:14

      spartacus
      sauf que votre partage inégal de la richesse c’est 99% pour une poignée de personnes et rien pour les autres
      vous dénoncez a juste titre la situation en france notamment pour les pme en oubliant que les lois qui causent cette situation sont votées a l’instigation des lobbys financiers et industriels .....
      votre rêve de libertarien aboutira fatalement a ça :
      http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fcache.20minutes.fr%2Fimg%2Fphotos%2F20mn%2F2009-03%2F2009-03-03%2Fdiapo_decharge.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Frevelation-sacraal.over-blog.com%2Farticle-oceans-de-plastique-44257829.html&h=430&w=590&tbnid=ZM0-ScNtLxu38M%3A&zoom=1&docid=Xe98F7afTLPa1M&hl=fr&ei=tNNxU5Ig8JjUBfecgYgH&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=629&page=2&start=12&ndsp=16&ved=0CK8BEK0DMBo

      au fait vous êtes certain que vous ferez partie du 0.0 1% de « happy few » ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 10:16

      jm

      oui, je le sais !
      mais ce n’est qu’une pierre de plus... j’ai vu aussi qu’aujourd’hui sur le site, de nombreux articles sur le sujet...
      a force de pousser, on finira par y arriver.
       smiley
      pendant que j’y suis une petite info éclairante sur les contradictions du FN...
      en région rhone alpes, au sujet de ce projet d’accord, les conseillers régionaux ont décidé de le contester officiellement.
      or étrangement, les élus FN ne s’y sont pas associés !
      j’essaye de comprendre ?

    • Gauche Normale Gauche Normale 13 mai 2014 10:19

      Bon sinon répondre à cet article par un commentaire sur la décroissance est un peu décalé.


      Ce que je constate avec ce futur marché transatlantique c’est qu’il est négocié dans le plus grand secret alors qu’à l’époque où débutait la « construction » européenne les politiques n’avait pas de termes assez élogieux pour se montrer enthousiastes et nous en parlaient quotidiennement. On nous promettait, si on acceptait ce « projet », « l’UE, c’est la paix », « l’Europe ça sera plus d’emplois, plus de pouvoir d’achat », Maastricht est un « compromis de gauche »... Vu ce qu’il est advenu de ce rêve, on comprend pourquoi les eurocrates atlantistes ne sont pas pressés de reproduire la même publicité avec le TTIP : les peuples n’y croiraient pas et le rejetteraient en bloc ! On avait déjà la libre circulation des capitaux (art.63), l’impossibilité pour la BCE de prêter directement aux États (art.123), la mise en concurrence des services publiques... C’est sur ça fait rêver !

    • zelectron zelectron 13 mai 2014 16:00

      Salut Olivier,

      A l’allure ou la France rattrape son retard dans le domaine des robots, il va y avoir beaucoup d’eau qui va couler sous les ponts (mes dernières années:15 ans de robotique industrielle) et donc assassiner cette industrie en prélevant des sommes substantielles, ce sera comme étouffer dans l’œuf toute velléité de croissance.

      Les secteurs de la distribution et des banques doivent servir de relais financier pour garantir ces salaires. Mais auparavant l’État doit purger ses pléthoriques effectifs d’agents et similaires (il se dit communément au Royaume Unis qu’un fonctionnaire en moins ce sont trois emplois privés créés[effet boule de neige])


    • Remi 13 mai 2014 23:37

      « Effectifs pléthoriques de la fonction publique »... ?
      Vous ignorez manifestement tout des conditions de travail à l’hôpital ou dans les écoles.


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 2014 07:11

      zelectron

      il faut etre prudent sur les thème des économies possibles, 
      salaire et avantages des politiques, salaires des patrons et responsables des entreprises publiques... etc
      je pense que les prisons, les hopitaux, les écoles, et d’autres administrations sont largement sous équipées en effectifs humains...
      s’il y a une économie à faire, elle est plus dans d’autres domaines : l’armée, le conseil constitutionnel, toutes les commissions qui ne servent à rien et qui coutent très cher, la liste doit etre assez longue.
      ne nous trompons pas de cible.

    • Spartacus Spartacus 14 mai 2014 10:02

      La défense des accapareurs du social. Les fonctionnaires et assimilés.

      Le social gauchiste, c’est soi disant pour les pauvre et la solidarité, mais tous issus des obligés ils se servent en premier.

      3 grandes assurances sociales, 3 accaparations scandaleuses.
      Les fonctionnaires et entreprises publiques ultra-privilégiées.

      Assurance chômage, la plus chère au monde pour les salariés du privé. Un tiers sont exonérés. Les fonctionnaires, les entreprises publiques, les salariés ne payent pas contrairement à l’ensemble des autres pays. 

      Assurance retraite obligatoire, la moins bonne pour les agriculteurs et les salariés. Les fonctionnaires et assimilés ont droit à une « spéciale », avec des départs trop tôt et des calculs extrêmement favorables.

      Assurance santé obligatoire, carence pour les uns, absentéisme sans carence pour les autres. Cotisations élevées pour les uns cotisations moindres pour les autres.

      Le plus indécent c’est qu’en plus des privilèges, parfois acceptés par opportunisme de la situation, ils n’ont même pas la décence de l’admettre !

    • JL JL 14 mai 2014 10:17

      Comme d’habitude, spartakès émet des fatwas contre ses têtes de turcs, fatwas uniquement basées sur sa complète incompréhension des choses dont il parle.

      Ainsi, ce ne sont pas les salariés qui paient ce que les employeurs appellent charges sociales, mais les employeurs eux-mêmes. C’est pourquoi l’État employeur en même temps qu’organisme caisse de retraites, n’a pas à se payer à lui-même des cotisations sociales.

      Il n’y a pas d’injustices entre salariés du privé et salariés du public, il n’y a que des différences d’employeurs.

      Mais le néolibéralisme a besoin de spartakès nombreux et bien ignares pour faire la propagande de son non-système politique tueur : à ce sujet, l’actualité nous en fournit une malheureuse démonstration.

      ’’Conséquence directe des politiques néo-libérales imposées par le FMI à la fin des années 1990, ou

      Sewol : « Le véritable tueur n’est pas le capitaine, c’est le néolibéralisme

      De fait, le néolibéralisme et son bras armé, le FMI, transforme le monde en vaste territoire unifié où les pratiques maffieuses envahissent irrésistiblement tous les domaines de l’activité humaine. Est-ce cela que spartakès souhaite pour la France ?



    • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 2014 11:45

      spartacus

      au passage vous mettez de coté une donnée essentielle...
      étourderie ou choix délibéré ?
      je n’en sais rien.
      vous oubliez que ces « retraites, chômage, santé », le salarié LES PAYE... et cher !
      n’est il pas normal qu’après avoir cotisé pendant des dizaines d’années, il puisse attendre de l’état à lui restituer une petite partie de ce qu’il a payé ?
      non ?
      vous etes vous amusé a faire l’addition de ce que le salarié a payé depuis des années, mois après moi ?
      vous devriez...
      et dites vous bien que le salarié ne fait pas la mendicité... il ne fait que récupérer une partie, modeste, de tout ce qu’il a versé pendant sa vie de travailleur.
       smiley

    • Spartacus Spartacus 14 mai 2014 23:25

      Non, dans un système collectiviste, la retraite sert a financer les générations suivantes qui n’ont pas payées et les déficit des générations irresponsables.


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 mai 2014 05:59

      spartacus

      bien sur, puisque la retraite n’est perçue qu’à la fin de son activité salariée, mais d’une manière ou d’une autre, c’est le salarié qui paye.
      alors vous l’avez fait le calcul ?
       smiley
      de combien serez vous volé ? ou de combien avez vous été volé ?

    • Spartacus Spartacus 15 mai 2014 09:20

      Dans la santé, par exemple :

      Un contrat privé dit « au premier euro » (par exemple pour les expatriés) qui équivaut à la santé de base CPAM ou MSA coûte environ 1500€ à l’année.
      Dans le système collectiviste Français la santé, c’est 6,5% des revenus déclarés du brut de brut, a cela s’ajoute CSG (7,5%) et CRDS (0,5%). 
      Pour un Smic à 1500€ brut, cela représente 2610€/an, le vol pour le smicard est de 1110€ par an.
      Pour un travailleur à 2500€ brut, la cotisation collectiviste santé est de 4350€, le vol est de 2850€.
      Plus le travailleur gagne sa vie plus le système le spolie....

      Vous voulez le calcul pour la retraite ? Pour celui qui n’en profite pas et meure trop tôt ey qui ne laissera rien à ses descendants ?

      Vous voulez le calcul pour l’assurance chômage ? Ou les indemnités du chomeur de longue durée du privé est amputé d’une taxe intermittents du spectacle ? Formidable système ou quand Hollande et les fonctionnaires qui ne payent pas l’assurance chômage, vont à l’Opéra, ils peuvent contempler un joli spectacle financé par une taxe sur l’assurance pole-emploi ponctionné indirectement sur plus précaires, les chômeurs du privé.

      Que c’est beau le collectivisme des assurances merdiques sociales ! 


    • Le421 Le421 16 mai 2014 08:51

      La solidarité a bien été remplacé par assistanat dans le dictionnaire de certains...
      Ferait pas bon crever la gueule ouverte au bord de la route...
      Certains vous rouleraient dessus en prime.
      Voir...
      Un coup de marche arrière pour vérifier si le type est mort.
      On va finir par re-fabriquer du Zyklon B avec des gars comme ça. Et vider les prisons.


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 mai 2014 09:04

      lz421

      moi ce qui me frappe le plus, c’est que quelqu’un ose aujourd’hui tenir de pareils propos..
      il y a quelques années, ils l’auraient pensé, mais je ne crois pas qu’ils osaient l’exprimer.
      pauvre France, 
      gardons l’espoir.
      et merci de votre commentaire.

    • alinea alinea 13 mai 2014 10:15

      La preuve que ce traité n’est pas seulement marchand(!) c’est qu’on ne dit plus GMTA mais TAFTA !! Tous les cerveaux sont mûrs pour accepter l’inacceptable !


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 10:18

        alinea

        tous les cerveaux ?
        non, je ne crois pas... les oppositions se multiplient.
        il faut tout faire pour que le débat éclate au grand jour !

      • alinea alinea 13 mai 2014 10:25

        Oui, c’est vrai bien sûr !!! je pêche par excès de pessimisme ; les choses se disent, commencent à de débattre ; depuis 2009 ( cinq ans) Mélenchon tente d’ouvrir une brèche dans ce « secret », mais il n’y a que sur Internet que les choses se discutent !! et c’est récent !
        Ce qui me donne un peu d’espoir, c’est que j’ai entendu Jouyet dire un jour à la radio, qu’il n’était pas question de signer ce traité avant que l’Europe ne soit unie et forte !!!
        Bon, ce n’est que Jouyet mais il disait exactement le contraire de ce que dit Hollande ( ceci dit, c’était avant qu’il fasse partie du gouvernement !!!)


      • gaijin gaijin 13 mai 2014 10:20

        salut olivier
        bon titre !
        l’empire du commerce pousse ses pions .......croissance oblige .......il faut toujours plus d’espace a conquérir pour satisfaire ces malades multimilliardaires
        révolution et guerre en ukraine
        tafta en europe
        tentatives de freiner l’expansion chinoise
        ..............
        d’une façon où d’une autre l’effondrement global se profile a l’horizon ....


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 10:26

          bonjour Gaijin

          l’effondrement oui,
          mais lequel ?
          celui voulu par les USA ? ou un autre du à la crise, qui si les politiques avaient un peu de bon sens pourrait déboucher positivement.
          comme je le suggérais plus haut, le Revenu de Base, et la mise en réseau du partage des richesses, de l’énergie, des produits de consommation, du transport, etc pourraient tout aussi bien l’emporter.

        • gaijin gaijin 13 mai 2014 10:47

          tu répond toi même a la question :
          « qui si les politiques avaient un peu de bon sens .... »
          il n’en ont pas ....ni de courage ......ni d’ imagination .......
          ils sont les produits d’un système de pensée qui réduit les humains a être des machines sans âmes.
          millions de robots en costumes gris et cravates ( la cravate étant a l’homme ce que la laisse est au loup )
          http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fs.plurielles.fr%2Fmmdia%2Fi%2F02%2F4%2Fnicolas-sarkozy-francois-hollande-passation-elysee-15-mai-10697024ujudy.jpg%253Fv%253D1&imgrefurl=http%3A%2F%2Fpeople.plurielles.fr%2Fnews-people%2Ffrancois-hollande-a-l-elysee-et-une-cravate-de-travers-7243483-402.html&h=720&w=720&tbnid=Obx3xlPLQ4NfMM%3A&zoom=1&docid=OHiDN4sWB7k24M&hl=fr&ei=o9txU_ylGsGa0AWDm4HQCg&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=1618&page=4&start=50&ndsp=19&ved=0CPoBEK0DMDQ


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 10:58

          gaijin

          oui, triste constat.
          qu’est-ce qu’on fait ?
          on les vire tous ?
           smiley

        • gaijin gaijin 13 mai 2014 12:34

          j’ai peur que ça ne soit pas la solution ( même si ça pourrait être un bon début smiley )
          il faut casser le moule dont ils sont sortis et qui est dans la tête de la majorité des gens :
          la croyance en la nécessité d’une aristocratie ( élite ou peu importe comment on l’appelle )
          la croyance que la vie se résume a des notions mathématiques 
          la confusion entre les verbes être et avoir
          .............


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 10:30

          @ tous

          je remet ici un lien proposé par un commentateur.
          les régions (enfin, certaines régions) ont commencé à réagir se déclarant « hors zone tafta »
          c’est sur ce lien

          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 mai 2014 10:35

            Slu O,
            " négocié en secret, ce projet ardemment soutenu par les multinationales leur permettrait d’attaquer en justice tout état qui ne se plierait pas aux normes du libéralisme « État ...En somme le libéralisme attaque en justice tout État qui ne plie pas à ses normes, donc le libéralisme ne propose pas d’autre choix, tout comme le totalitarisme en somme !
             » le N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial) plan caché devant aboutir en 2014 pour faire triompher le système financier américain. " cette info confirme bien la volonté de la FED de boucler une dictature mondiale avant l’échéance de son droit de battre monnaie verte de 99 ans depuis 1913...adieu veaux aux antibiotiques, vaches ayant jamais vu les champs, cochon aux diarrhées et poulets aux hormones...c’est raté !http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/05/02/pour-eviter-une-epidemie-la-france-interdit-les-produits-porcins-americains_4410901_3244.html
            Rien d’autre à dire si ce n’est une mention pour le titre, et bon vent à toi.


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 10:45

              bonjour Lisa

              merci de l’info sur les porcs !
              ça craint grave.
              ici, il y a une entreprise (jambons d’aoste) dont je crois savoir que le siège social est passé de l’escarcelle américaine a l’escarcelle chinoise (lien) ...et selon de nombreux témoignages, ce sont des « produits industriels » dont la qualité est ce qu’elle est... bien éloignée des authentiques jambons d’Aoste, fabriqués en Val d’Aoste, chez nos voisins italiens. lien
              alors bien sur, la viande qui arrive dans cette usine ne vient pas (enfin, j’espère !) des USA, mais pas sur que les pays européens qui la fournissent ne soit de meilleure qualité...

            • jako jako 13 mai 2014 10:49

              Merci Olivier , une fois de plus. Pour moi nous allons rapidement observer les premiers effets dès début 2015 après la signature. En France, pays de cultures et d’élevages, tout va dégager sous la pression de ce truc, l’arrivée massive de proc/boeuf surgelés ou pas à très bas prix va détruire toute la filière en quelques mois ( ils sont déja , sauf les céréaliers, ric et rac...) et alors là peut être y aura t’il une réaction...


            • ZenZoe ZenZoe 13 mai 2014 11:59

              Les Etats-Unis n’ont que leurs intérets propres à l’esprit et cherchent systématiquement à démanteler tout ce qui s’oppose à leur hégémonie. Ils l’ont montré à maintes reprises. Ils sont prêts à la guerre si nécessaire. En ce moment ce sont les protections règlementaires de l’Union européenne qui les chagrinent.
              Il ne faut pas que l’Europe se laisse faire. L’Europe n’a pas besoin de traité commercial avec les Etats-Unis. Pour le commerce quantité d’autres pays font aussi bien l’affaire, en Asie, en Amérique du Sud etc... Pour les lois, c’est notre affaire, pas la leur.

              Il faut se rappeler que cet accord doit être voté par les parlementaires européens. S’il n’est pas voté, il ne passera pas. D’où l’importance d’envoyer des députés qui ont fermement pris position contre le traité. Certains diront que voter ne sert à rien, ils ont en partie raison (cf la scandaleuse histoire du référendum de 2005), mais mieux vaut essayer que ne rien faire du tout à mon avis. Personnellement, je suis sûre que s’il y a un ras-de-marée contre au Parlement, la bombe sera désamorcée pour un bout de temps. Les citoyens ont plus de pouvoir qu’ils ne le croient généralement et les élus ont une trouille bleue d’être désavoués par les électeurs.


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 16:05

                ZenZoe

                je l’aurais dit autrement, mais je partage.
                merci.

              • Doume65 13 mai 2014 12:12

                Bonjour.

                Si je peux me permette, je pense qu’il y a une erreur d’analyse dans l’image qui accompagne cet article. L’on y voit l’UE se faire mettre par les USA. Mais cette vision est un peu étriquée. Son angle est impactée par les jumelles collées aux yeux. Si l’on s’échappe un peu de notre continent, qu’on s’éloigne, on peut voir que les peuples ont les mêmes craintes de cet accord (et des autres qui y ressemblent, comme celui entre le Canada et l’Europe) des deux côtés de l’atlantique. En réalité ce sont les peuples de ces deux continents qui sont en train de se faire mettre par leur propre oligarchie. Je rappellerai que les discutions se font au cœur des institutions européennes, par dans un bureau fantôme de Washington. Si l’on veut lutter contre une maladie, il est important de dresser d’abord un bon diagnostic.


                • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 16:14

                  doume

                  merci de nous proposer une image qui, selon vous, serait meilleure.

                • soi même 13 mai 2014 13:18

                  Ton vieil ami africain prend toujours un train de retard, c’est sa être vieux, c’est la faculté de plus voir venir les choses et anticiper.
                  Le conformisme favorise la cécité et dans se sens, c’est comme le bedeau qui somme le tocsin .
                  Cela confirme bien que derrière vos gesticulations verbales votre grand impuissance conceptuel.

                   
                   


                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2014 16:15

                    soi meme

                    parfois je me pose la question.
                    faut il etre un vieux sage qu’un jeune con ?
                    tu as la réponse, je suppose.
                     smiley

                  • soi même 13 mai 2014 19:05

                    Comme les vieux ont une crise de jeunisme, vous imagines le dilemme, un vieux jeune est’il égal un jeune vieux dans la connerie ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 2014 07:14

                    soi meme,

                    l’age est d’abord dans la tête.
                    quand a la connerie elle frappe à n’importe quel age
                    Brassens l’avait dit clairement dans une chanson
                    « le temps ne fait à l’affaire, quand on est con, on est con »...elle est sur ce lien


                  • soi même 14 mai 2014 17:52

                    Il faut arrêtes ton chant de désolation, visiblement depuis que tu écrits tes articles, t’es dans des certitudes naïves de détenir la parole de vérité.

                    Avoir l’honnête de dire que l’on c’est trompé, c’est du rail !
                    Le véritable con dans l’affaire, et le con qui croit ne pas faire prendre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès