Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Dong Bei, cœur et poumon des échanges sino-russes

Le Dong Bei, cœur et poumon des échanges sino-russes

Ce que les chinois appellent le Dong Bei ( 东北 ), traduction Est-Nord, c’est ce que nous connaissons sous le nom de Mandchourie, et le fleuve au nord qui sépare les deux pays et est nommé Heilongjiang (rivière du Dragon Noir) nous le connaissons sous le nom de fleuve Amour. Dans cette grande étendue composée de trois régions (Heilongjiang, Liaoning et Jilin) et qui possède 3.500 kilomètres de frontière commune avec la Russie ainsi qu’une frontière commune avec la Corée du Nord, pays qui est un passage obligé pour se rendre en Corée du Sud, vivent plus de 100 millions de chinois sur 792.000 kilomètres carrés, soit une densité un peu plus faible que celle de la France.

PNG - 345.8 ko
Qing dynasty en 1820

Berceau de la dynastie Qing qui a régné en Chine de 1644-1911, tour à tour occupée par les russes, les japonais, chaque pays y a laissé des souvenirs souvent douloureux mais aussi des usines, des universités, des églises. Ainsi les russes ont créé Harbin, capitale de Heilongjiang, son centre a toujours des églises orthodoxes et des maisons de style occidental, une université longtemps renommée, et une fabrique de bière, Harbin Beer, excellente. Ils ont aussi développé le train Moscou Vladivostok avec des liaisons vers le sud (Harbin, Beijin, Dalian). Lors de l’occupation japonaise, ces derniers ont décidé d’industrialiser le pays, mais y ont aussi commis des atrocités, le massacre de Dalian par exemple avec plus de 20.000 personnes exécutées (au sabre, tête tranchée) ainsi que des camps d’extermination où des médecins allemands venaient comparer leurs méthodes à celles des médecins japonais.

Toutefois c’est entre 1932 et 1945 que l’industrialisation s’est effectivement réalisée, essentiellement dans la catégorie industrie lourde, quand la région était appelée Mandchoukouo.

En 1949 Mao Tse Toung a décidé de continuer sur la lancée de l’industrialisation et de faire de cette région un gigantesque centre industriel. Se sont alors développées des villes comme Dalian, Shenyang, Changchun, et des pôles industriels autour de la construction automobile, du pétrole, du gaz, des mines de charbon, du fer et de l’acier ainsi que les produits dérivés du bois. Tous ces secteurs subventionnés par l’état se sont vite démontrés comme peu productifs, mais beaucoup de chinois se sont quand même implantés en provenance de provinces plus déshéritées comme Shandong, Hebei. Par ailleurs l’existence d’une frontière aussi longue avec la Russie ainsi que le conflit en Corée ont vu s’installer beaucoup de militaires avec leurs familles ainsi que des cadres du Parti et des enseignants.

Le développement de l’aviation a aussi énormément contribué à l’ouverture de cette région, Harbin est à 30 minutes de vol de Vladivostok, à une heure de Pékin (Beijing), et Dalian, port et grand centre informatique est à 35 minutes de Shanghai. De plus en 2003 le gouvernement chinois décide de revitaliser la région et d’y introduire l’économie de marché. Et en 2005 le PIB y atteint les 176 milliards de dollars.

Quand j’ai développé sur Harbin la société Harbin Kepler Delaware Software Development Co. Ltd. désormais devenue Delaware Consulting ( www.delawareconsulting.cn ), beaucoup y ont vu une tentative vouée à l’échec. Trop loin de Shanghai, sans expatriés si ce n’est des coréens et des russes, ces conseilleurs avaient tout simplement oublié l’histoire et ne connaissant pas la région, ils n’entendaient parler que du climat difficile. Il est vrai qu’en hiver Harbin, qui est sur le parallèle 45, a développé son festival international de glace, c’est en plein air, et cela dure 2 mois, c’est-à-dire que pendant ces deux mois la température ne monte pas au-dessus de zéro. Mais il est vrai aussi que cette région est un gigantesque grenier à blé avec des productions de choux, de pommes de terre, de champignons et o y trouve aussi tous les dérivés du bois vu la taille et le nombre de forêts. La présence des russes a aussi apporté des aliments peu développés dans le reste de la Chine, comme le pain ! Le vrai, la baguette à la française !

Ce qui est vrai aussi est que les chinois du sud disent que ceux du nord sont des ivrognes, ce à quoi répondent ceux du nord que les ivrognes sont au sud, mais avec une augmentation nationale de consommation de vin rouge de 8% par an sans que ne diminuent celles de bière et de Maotai, le marché est très intéressant, du sud au nord.

La vitesse de développement de cette région a vu aussi les grandes marques arriver, Wal-Mart, Carrefour, KFC, et des entreprises internationales telles Eurocopter, Alstom… A Dalian où on dénombre plus de 2.500 entreprises japonaises, ce sont Hewlett-Packard, IBM, Dell, General Electric qui se sont installés.

Je suis donc resté quelques temps dans le Dong Bei, passant mes week-end en hiver à faire du ski, à aller voir les réserves de tigres sibériens, à acheter des vins et du fromage français chez Carrefour, à assister à des diners spectacles avec danseuses dans les restaurants russes, ou bien allant visiter le reste du pays en avion du fait du prix extrêmement bas des billets et des hôtels.

La situation internationale actuelle fait que c’est cette région qui est de par sa position géographique le cœur et le poumon des échanges entre la Chine et la Russie, lesquels se développent désormais à très grande vitesse, suite aux fameuses sanctions que les américains ont demandé à l’UE de prendre contre la Russie. D’ailleurs Harbin a bien compris qui a changé cette année le nom de sa 25ème foire internationale annuelle en juin en foire internationale Russie-Chine (http://en.ichtf.com/czzn/1.php).

Tour à tour c’est un gazoduc qui se construit et devrait alimenter la Chine et les deux Corées, et probablement à terme le Japon, c’est une gigantesque plateforme douanière (100.000 mètres carrés) en cours de construction dans la province de Heilongjiang pour faciliter les échanges routiers car la Chine du centre et du sud produit aussi, elle est par exemple le 1er exportateur mondial de tomates, et c’est aussi pour cet ensemble d’opportunités que ces deux pays, Russie et Chine, n’ont plus besoin du dollar comme monnaie. Pourquoi continuer à passer par une monnaie tierce quand les dirigeants du pays qui possède cette monnaie vous sont hostiles ?

Alors si certains d’entre vous ont des envies d’aventure et de confort, c’est maintenant qu’il faut aller là-bas !

JPEG - 1.2 Mo
Ice Festival Harbin
Ice Festival Harbin
JPEG - 295.3 ko
Eglise Ste Sophie Harbin
Eglise Ste Sophie Harbin
JPEG - 331.7 ko
Rue pietonne Harbin
Rue pietonne Harbin

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Ariane54 Ariane54 9 octobre 2014 08:26

    Merci pour ce reportage.
    Vous avez raison, il est temps d’arrêter de penser que l’occident est la seule voie d’échanges commerciaux possible et de s’intéresser à des territoires jusqu’ici diabolisés ou simplement ignorés.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 9 octobre 2014 10:01

      la difficulté est que, quand je suis allé dans ce pays pour la première fois, j’avais moi aussi cette vision occidentale ... j’ai commencé par Shanghai, puis Pékin, Dalian, Suzhou, Xi’an ... je suis tombé des nues !!!


    • filo... 9 octobre 2014 13:08

      Les occidentaux n’on pas compris ou ne veulent pas reconnaitre qu’ils n’ont plus hégémonie sur le reste du monde.

      Il continuent à bomber le torse, se croire supérieurs aux non occidentaux. Leurs guerres tous azimuts et à répétitions ne sont que du reflet d’une éperdu fuite en avant.

      Un comportement qui comporte des graves danger d’une conflagration mondiale. Les américains sont le plus grands perdants (résultat de leur politique imbécile) et le plus tentés par la guerre.

      Leurs promesses et les mensonges ne paient plus, probablement à cause d’Internet, cette arme redoutable capable de démasquer le mensonge de manière instantané.

      Nous sommes dans une époque charnière, à l’a fin de ce système occidentale ; règne par domination et soumission. Le système se croyant invincible et éternel est maintenant en lambeaux.
      La poitique es soumise aux « bangsters » et incapable de comprendre de ce qu’il leurs arrivent. 

      Donc tout est à refaire, un monde sans politique et où le Dollar n’est plus Roi. D’ailleurs bientôt Dollar disparaîtra et donc le Roi sera nu.
      Au moins que dans le désespoir de cause ils ne précipitent pas le mondes dans un conflit nucléaire.
      Alors dans ce cas le Roi aussi disparaîtra et probablement le monde avec.


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 9 octobre 2014 14:03

        vous écrivez « Les occidentaux n’on pas compris ou ne veulent pas reconnaitre qu’ils n’ont plus hégémonie sur le reste du monde. »

        Ce n’est pas une question de vouloir, simplement ils n’ont pas compris, rien de plus, ils sont enfermés dans un autisme politique et culturel et la religion catholique ne vient pas les aider à en sortir. Les orthodoxes eux ont compris, et depuis longtemps, qui font des affaires avec la Chine (le plus bel exemple a été la Roumanie qui exportait des centaines de locomotives quand nous nous demandions si nous devons reconnaitre ce pays « communiste » ...

        De l’autisme, @filo, rien de plus !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès