Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le double langage de la langue de bois

Le double langage de la langue de bois

Nos énarques ont consacré une bonne part de leurs études à supprimer les mots qui fâchent, et à coup d’éléments de langage, de gestes convenus, de calculs sophistiqués, portés par la volonté de séduire, ils nous imposent une insupportable langue de bois.

Heureusement les moyens sont nombreux pour démasquer le mensonge, la manipulation, en décryptant les attitudes, l’apparence, et en écoutant la « musique des mots », car bien souvent, ces techniques démontrent l’importance du décalage entre ce qui est dit, et la réalité.

Prenons comme sujet d’étude l’allocution que François Hollande à proposé aux français lors de ses vœux présidentiels pour 2015.

Faut-il voir dans la cravate de travers et la position des épaules la confirmation de la tendance socio-libérale prise au début de l’an dernier ?

En effet l’épaule de droite, tout comme sa cravate, penchait nettement à droite. photo

Ce qui est certain, c’est que cet homme qui vante les vertus du travail siégeait devant un bureau vide de tout dossier.

Plus sérieusement, on peut utiliser la science sophistiquée de Joseph Messinger, qui permet de décrypter la pensée de ceux qui s’expriment à travers leurs gestes, et lors des vœux présidentiels, il est intéressant de constater le décalage entre les mots prononcés par le président, et les gestes qu’il fait en même temps.

Par exemple, s’il faut en croire les études de Messinger, au début de l’intervention présidentielle, ses mains sont posées à plat sur le bureau, alors qu’il dit « je pense aux familles qui s’inquiètent pour l’avenir de leurs enfants » puis plus tard « nous avons donc tous les raisons d’avoir confiance en nous »…

Or cette position des mains est dans un climat mental « sceptique » : le fait de cacher ses paumes est une manière de dissimulation et un refus d’accorder du crédit à son interlocuteur, les mains ne sont pas libres, donc non créatives, prouvant qu’il manque cruellement de subtilité.

D’autre part les mains posées sur la table doigts à moitié refermés ont une signification complémentaire : dans le cadre d’un climat mental « versatile » : il pense toujours que la fatalité le punit d’une faute qu’il n’a pas commise. Lorsque le sort lui est favorable, il croit que tout lui est permis et son climat mental retrouve une vigueur toute montagnarde. S’il est dans une mauvaise passe (ce qui est le cas), il peut devenir indélicat, voire pas très honnête.

Plus tard, (curseur à 2’39’’ et à 5’40’’) alors qu’il affirme « notre ambition, c’est la lutte contre le chômage », il pose une main sur l’autre.

Or cette posture, pour Messinger, à une signification : Dans un climat pessimiste, « il pense que… » répète-t-il comme un mantra. En fait, il n’a sûrement jamais pensé de toute sa vie. Rien qu’à l’idée que ses neurones désactivés puissent un jour sortir de leur narcolepsie, ça lui flanque de l’urticaire…dixit Joseph Messinger.

Plus loin, (curseur à 4’35’’) alors qu’il parle de « justice sociale », il pointe son doigt vers le téléspectateur.

Cette attitude, décryptée par Messinger, se situe dans un climat mental de mépris : « il sait esquiver ses responsabilités avec un brio que beaucoup pourraient lui envier (…) il vous fera suer jusqu’à la fin du programme et vous vendra au plus offrant si son intérêt le lui commande (…) pour lui, vous êtes un quidam sans consistance, un chien qu’on abandonne quand vient l’été ».

Nous voilà prévenus.

Extrait du livre de Messinger « ces gestes qui vous trahissent » ‘(first éditions-1999). lien

La vidéo de l’allocution est sur ce lien

Sur le fond du discours, les éléments de langage n’offraient pas la moindre aspérité…et il n’a pas insisté autrement sur l’échec de la vision qu’il avait eu début 2014, lorsqu’il avait annoncé la fameuse « inversion de la courbe du chômage », qu’on attend encore aujourd’hui, une année après.

il a une fois de plus abordé le thème de l’environnement, en promettant pour bientôt une « déclaration sur les droits de l’humanité pour préserver la planète »…sauf que sur le fond, et dans la réalité, la transition énergétique, attendue depuis près de 3 ans, n’a pas accouché de grand-chose, à part une relance de la voiture électrique, qui va provoquer une consommation encore plus importante d’électricité, et donc justifier encore plus l’énergie nucléaire.

Une phrase est à retenir particulièrement, (curseur à 5’54’’) : « écartons les discours qui trompent et qui abusent le peuple », phrase qui ne manque pas de sel, si on veut bien se souvenir du « moi Président »…

François Morel, chez « Médiapart  » a proposé des vœux nettement plus passionnants. lien

Le terrorisme de la langue de bois ne connait pas de limites, ce qui a poussé quelques-uns à proposer des ateliers de désintoxication du langage.

Frank Lepage, et quelques autres, démontre dans cette courte vidéo, la honteuse manipulation dont nous sommes de plus en plus souvent l’objet.

En prenant 17 mots au hasard, il construit, en quelques secondes, un discours totalement abscons, qui emportera pourtant tous les suffrages.

Lepage fait partie d’une Scop crée en 2007 (société coopérative et participative), le Pavé, et au sein de cet organisme, propose un utile travail d’éducation populaire, qui devrait permettre à tout un chacun, de débusquer les manipulations dont nous sommes les jouets. lien

Les énarques ont donc changé la donne, et le capitalisme devient le développement, la domination se camoufle en partenariat, l’exploitation mute en gestion des ressources humaines, les exploités sont devenus des défavorisés, le patron devient un collaborateur, et le banquier se change en partenaire… mais la réalité est la même.

Ainsi les pays sous-développés sont passés au stade de pays émergents, les aveugles sont seulement des non-voyants, les chômeurs sont des candidats à l’emploi…

Tous les moyens sont bons pour brouiller les cartes, en passant par les anglicismes qui changent le contremaitre en coach, par les oxymores qui, d’un coup de baguette magique, font de la fragilisation une flexi-sécurité, par des enjoliveurs qui font du balayeur un technicien de surface… et tout le reste à l’avenant.

L’idée porteuse de tout ça, comme l’explique Filipe Marques, c’est de mettre un terme positif à coté d’un terme négatif, pour le rendre sympathique…

On peut aussi s’amuser, grâce à ce blog, à pratiquer facilement la langue de bois, et s’en souvenir lors des prochains discours de nos hommes politiques.

Mais il y a d’autres moyens de décrypter la langue de bois, et André Manoukian, cet animateur musicologue averti, a fait récemment un travail original en analysant un discours de François Hollande, celui qu’il a prononcé après la claque des municipales, en mettant des notes sur les mots prononcés, et le résultat est tout à fait passionnant.

L’explication vaut le déplacement, libre à chacun de la valider, ou pas, et le plus simple est d’écouter les propositions de Manoukian sur ce lien. (curseur à 18’10’’)

Comme il l’explique, quand un homme politique parle, il a deux discours, le texte qui est dit, et ce que l’on peut découvrir dans la musicalité de la voix.

Ainsi il nous fait découvrir que lorsque Hollande dit « françaises, français », il se trouve sur la gamme pentatonique, celle que François Truffaut pratiquait dans rencontre du 3ème type, lorsqu’il tentait de communiquer avec les extra-terrestres.

Hollande nous considèrerait donc comme des E.T  ?

Entre les chromatismes qui s’infiltrent, et les appogiatures qui s’invitent, André Manoukian nous fait apparaitre sous un jour original le discours du président de la république…glissant involontairement la célèbre chanson de Gainsbourg « je suis venu te dire que je m’en vais  », et prouvant au passage que le chef de l’état a la fibre Jazz, puisqu’il y a, d’après Manoukian, du Misty dans le discours présidentiel, célèbre standard de Jazz, dont le thème est « regarde moi, je suis aussi désemparé qu’un petit chat dans un arbre »…

Étonnant non ?

Plus étonnant encore, l’animateur musicien nous fait découvrir que le Président est aussi un accro à la Bossa, lorsque dans une courte litanie « pas assez de changement, encore trop de lenteurs, pas assez d’emploi, encore trop de chômage, pas assez de justice sociale…  ».

À croire que François Hollande s’est trompé de métier et qu’il ferait des merveilles en chanteur Jazz, ou même Bossa Nova ?

L’avenir nous le dira, car il est probable que, sans lire dans le marc de café, la France va continuer de s’enfoncer dans la misère, à moins que finalement, le chef de l’état revienne aux promesses faites en 2012.

Le 5 janvier, sur l’antenne de France Inter, François Hollande est l’invité, et l’auditeur aura tout le loisir de constater la maitrise, en matière de langue de bois, du chef de l’état. lien

Les auditeurs auront aussi la parole, mais vont-ils aussi utiliser la langue de bois ?

Comme dit mon vieil ami africain inspiré par Michel Audiard : « parfois, il mieux vaut se taire, quitte à passer pour un con, que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet ».

L’image illustrant l’article vient de « www.passerelleco.info&raquo ;

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

la parole silencieuse

Mollande,terre de mirage

Qui veut la peau des lanceurs d’alerte ?

Journalisme servile ou opprimé

En France, la chasse aux journalistes est ouverte

A ma botte les médias

Les robins des voix

Le journalisme de l’illusion

La 25ème image

Un président tétanisé

La retraite au flamby

Hollande, un pays au plus bas

Des sous et des déçus

La sauce hollandaise ne prend pas

L’improbable révolte des sans

Qu’est-ce qui cloche ?

Monsieur « Plan Plan »

J’aime pas les riches

Faire sauter la banque

Le discours du Bourget partie 1-partie 2


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • diogène diogène 5 janvier 2015 09:07

    Fine analyse, bravo, mais le sujet en valait-il la peine ?


    Les prochaines allocutions pourraient être produites par des images de synthèse totalement maîtrisées, ça ne changerait pas grand chose aux réalités économiques et sociales, mais ça ferait les économies des charges représentées par l’Elysée (sans compter le vandalisme de la maîtresse du président qui a cassé du mobilier national sans nous dédommager).

    Multipliez cette réalité d’un guignol qui joue mal et qui pourrait être remplacé par un automate par le nombre d’élus et leurs cours dans le pays, et vous constaterez que le déficit de l’état n’est qu’un leurre !


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 09:26

      diogène

      merci...
      est-ce que ça en valait la peine ?... franchement, je n’en suis pas sur !
      mais qu’est-ce que ça m’a fait du bien !
      je prépare un article sur un sujet proche : « au nom du père...tel fils »...ou je vais tenter de décrypter les conséquences filiales pour hollande, valls, sarko et quelques autres, dans la droite ligne du bouquin d’une journaliste du Point, qui doit sortir prochainement.
      ils ont tous eu des pères pour le moins surprenants...
      toutes les contributions sont les bienvenues !
       smiley

    • rhea 1481971 5 janvier 2015 09:11

      il nous prend pas pour des ET , c’est plutôt lui qui se prend pour un ET , il n’a plus les pieds sur la planète terre.


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 09:27

        rhea

        j’ai écouté son intervention sur fr inter ce matin, et question langue de bois, on a eu notre taf !
        pas de doutes, c’est un E.T...
         smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 10:58

        jarnicoton

        oui, je sais, mais je n’avais pas envie de vomir... surtout un lundi matin.
         smiley

      • zygzornifle zygzornifle 5 janvier 2015 09:26

        les énarques sont des vampires qui sucent le sang de la France.......


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 09:28

          zygzornifle

          peut etre pas tous, mais d’accord avec vous...
          cette école est néfaste.
          pas de doutes la dessus...

        • fred.foyn Le p’tit Charles 5 janvier 2015 10:22

          +++

          Sauf que la mayonnaise prend de moins en moins...mais c’est pas gagné pour l’instant...

          • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 10:48

            au p’tit charles

            non, la mayonnaise ne prend plus.
            il restera toujours des crédules...mais avec les outils proposés dans l’article, ils seront peut-être moins nombreux qu’avant ?
            c’est mon coté optimiste.
             smiley

          • soi même 5 janvier 2015 12:04

            Ravie de vous lires, c’est toujour la même chanson, ce qu’il pense n’est pas dit et ce qui est dit, c’est ce que l’on attend  !
            En même temps comique ce papier, il y a un bonimenteur qui peut écrie un tel chez d’œuvre,

            Un exemple d’article : L’humour Hollandais.
            http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&id_article=91854&id_forum=2875321&idf=2875947

            http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&id_article=91854&id_forum=2876238&idf=2876320

            Lire la morale du cocu cocufier, c’est un régal , comme tu dis une vrai mayonnaise cette gauche cactus !


          • septikettak septikettak 5 janvier 2015 10:27

            Toute la fausseté de Hollandouille se voit dans sa tenue :
            Flamby est engoncé dans un costume de président trop grand pour lui.


            • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 10:54

              septikettak

              oui, un peu grand... ceci dit, son prédécesseur n’avait pas non plus un tailleur très doué.
              c’est pourtant à dior qu’il avait porté sa confiance... mais comme le dit une blogueuse, sans doute il ferait mieux d’aller chez un tailleur soucieux d’adapter parfaitement le vêtement à sa corpulence. lien
              on le constate sur cette photo amusante.
               smiley

            • septikettak septikettak 5 janvier 2015 12:33

              Comme disait Fernand Reynaud qui est de plus en plus d’actualité : Comment vos tailleurs ont-ils pu faire de si beaux costumes sur des mecs aussi mal foutus ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 15:35

              septikettak

              c’est peut être pour ça qu’il penche l’épaule à droite, pour rééquilibrer la tombée du costume ?
               smiley

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 2015 11:16

              Encore un délire sur les Hauts fonctionnaires...Ils font ce que leur demandent les Ministres, ils sont au service de l’ Etat. La communication, il y a des agences pour cela. Vous devez confondre.


              Et quand un Haut fonctionnaire explique le dessous de cartes, vous évitez soigneusement d’en parler. « Qui gouverne réellement la France et l’ Europe » par exemple.

              • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 11:30

                fifi

                je comprend votre réaction, car votre poulain est un énarque... me semble-t-il et pourtant, vous devriez savoir que la langue de bois s’apprend à l’ena.
                sur ce lien, la preuve ...
                bien sur, ils ne sont pas les seuls à promouvoir cette pratique discutable, mais ils le font...
                désolé.

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 2015 20:19

                olivier,
                Où est la langue de bois chez Asselineau ?
                A la demande de Sarkozy, alors Ministre des Finances, il a rendu un rapport sur l’avenir de l’ UE et de l’euro. Il a démontré avec sa précision habituelle, qu’il n’y avait aucun avenir positif à en attendre.
                Son service à Bercy a été supprimé et il a été placardisé.
                Voilà ce qui se passe quand ils se disent ce qu’ils savent.


                S’ils veulent préserver leur carrière, ils disent ce que les politiques ont envie d’entendre.
                Les Ministres passent, les fonctionnaires restent.
                Ce sont les Politiques qui sont en cause, pas les fonctionnaires.
                Ce sont eux qui définissent la ligne politique.

                Avec son CV de Inspecteur Général des Finances, au lieu de s’enquiquiner à créer un Mouvement et à expliquer inlassablement ce que cachent tous les autres, il aurait pu diriger une entreprise du CAC40 et faire fortune, comme le PDG d’ EDF qui va partir avec une retraite chapeau sympa.
                EDF a provisionné 21 millions d’euros à cet effet. 

              • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 20:27

                fifi

                si je puis me permettre, vous déviez du sujet.
                vous avez d’abord affirmé que la langue de bois n’était pas apprise à l’ena...protégeant ainsi votre poulain...
                je vous ai apporté la preuve du contraire.
                de là à analyser la pensée d’Asselineau, pourquoi pas un jour, mais pour l’instant, ce n’est pas prévu... mais sait-on jamais ?!
                je n’oublie pas que les discours, avant les élections, sont souvent sincères, et je n’oublie pas non plus qu’une fois élu, ils sont nombreux à avoir trahi leurs engagements.
                de la à dire que ce serait aussi le cas d’Asselineau... je n’en sais rien.
                le passé nous a appris à nous méfier des promesses...
                De Gaulle « nous avait compris »... on connait la suite
                sarközi avait promis qu’il avait changé...
                hollande avait promis la lune... 
                etc

              • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 11 janvier 2015 09:27

                CE SONT EUX QUI FONT TOURNER LA BOITE FRANCE AVEC QUELQUES ORDRES FLOUS DE L ELYSEE QUI EST AUX ORDRES DES MULTINATIONALES VIA LA CE OU ILS NE SONT MEME PAS ELUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                ENARQUES ET OLIGARQUES DIRIGENT LES SOI DISANT HAUTS ELUS SONT A PART EXCEPTION COMME EN CE MOMENT CAZENEUVE QUI FAIT SON BOULOT COMME TAUBIRA OU LE DRIANT
                sinon il y e na 90% d incompetents de vrais charlots

                LES CITOYENS FRANCAIS SONT DES CHARLIE LEURS ELUS NTIONAUX TROP NOMBREUX (90% DE TROP ) sont des CHARLOTS !!!!!!!!!!!!!!!!


              • zygzornifle zygzornifle 5 janvier 2015 11:47

                Messieurs les politiques énarques UMP et PS la France est une poule aux œufs d’or et à force de l’avoir sodomisé à tour de rôle elle n’arrive plus à pondre .....


                • Robert GIL Robert GIL 5 janvier 2015 12:07

                  voici un petit PDF pour passer pour un pro de la politique :

                  COURS DE LANGUE DE BOIS


                  • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 13:07

                    merci Robert

                    passionnant en effet !
                     smiley

                  • ricoxy ricoxy 5 janvier 2015 12:11

                     
                    Analyse intéressante. Après la « langue de bois », les « gestes de bois » (complexe de Pinocchio, ou du menteur compulsif) ?
                     
                    J’ai fait une petite étude sur la langue de bois, que j’ai personnellement appelée « néo-crétinisme ». Mais ceci est une autre hsitoire...
                     


                    • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 13:09

                      ricoxy

                      et qu’avez vous pensé de l’analyse de Manukian ?
                      mettre une musique aux mots pour mieux décrypter la réalité du message...

                    • ricoxy ricoxy 5 janvier 2015 17:43

                       
                      Je ne suis ni musicien ni musicologue, et ne peux discuter des « appogiatures » du camarade dont il est question. Je retiens de ce que j’ai cru entendre et comprendre que le discours d’un homme politique peut répondre à certaines structures sonores ou musicales (comme les fameuses notes d’E.T. qui peuvent servir de langage universel. D’ailleurs je croyais, d’après mes souvenirs, que l’on faisait référence à Bela Bartok).
                       
                      Pour moi, F.H. a une diction mécanique, une diction de robot (le sobriquet de R2D2 lui conviendrait à merveille). Sa diction, son élocution sont crispantes ; c’est quelqu’un qui ne maîtrise pas l’art de la rhétorique. Je ne sais pas comment on peut vaincre et convaincre avec une telle platitude vocale. La voix, c’est quand même le premier élément de séduction.
                       


                    • ricoxy ricoxy 5 janvier 2015 17:45

                       
                      J’ajouterai, en paraphrasant Prévert, qu’il n’élève pas la voix plus haut que les idées.
                       


                    • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 20:22

                      ricoxy

                      FH travaille les temps morts, les silences...peut-être aurait-il du choisir le théatre... ou le cinéma... mais c’est à nous qu’il fait son cinéma.
                      pauvres de nous...
                       smiley

                    • Doume65 5 janvier 2015 12:29

                      Bonjour à tous.

                      Pour vous entrainer à la langue de bois, vous avez aussi le Pipotron


                      • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 13:08

                        Doume

                        bien vu le pipotron...
                        je fais un copié collé
                        merci

                      • ZenZoe ZenZoe 5 janvier 2015 13:12

                        Le pire, ce n’est pas ce qu’il dit, ou comment il le dit, ou l’orientation de sa cravate, ou sa manière de poser les mains sur la table. Le pire c’est que derrière les actes ne suivent pas, et que ceci expliquant cela les résultats non plus.
                        S’il réussisait à relancer le pays, si les pauvres devenaient moins nombreux, si la fraude fiscale était en passe d’être vaincue, si tous les petits vieux pouvaient enfin se payer des soins, alors là... alors là... Hollande pourrait venir me bafouiller un poème de Houellebecq au 20 heures habillé dans un pyjama à fleurs et un chapeau pointu sur la tête, je m’en foutrais royalement, je dirais simplement bravo !


                        • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 15:34

                          ZenZoe

                          bien évidemment.
                          je pense que tout le monde sera d’accord avec votre commentaire.
                          le but de l’article se limitant en effet à démontrer l’imposture.
                          on en a encore eu la preuve ce matin, sur l’antenne de fr inter...
                           smiley

                        • malitourne malitourne 5 janvier 2015 15:49

                          Vous avez fait une trouvaille ! Les politiciens font de la com. Des discours vraiment politiques, je ne crois pas me tromper en affirmant que les français en demandent !


                          • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 17:36

                            malitourne

                            bien évidemment, c’est enfoncer une porte ouverte de dire que les « politiciens font de la com »...mais je suis désolé, la langue de bois, ce n’est pas tout à fait de la com...c’est un tour de passe passe, de l’illusion, de l’embrouille...
                            je suis sur que vous voyez la différence ?

                          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 janvier 2015 16:46

                            Slu capitaine,
                            si tu dis à un gros costaud : «  t’es une brute  », ou bien tu as raison et il t’en colle une et quand tu y échappes, c’est que tu l’as soigné en un mot. Et d’ailleurs c’était le but, mais ça marche qu’en public. devant les caméras le but est de ne pas déclarer ce qu’on pense ( tout est foutu ) et feindre l’assurance qu’il y a une seule alternative ( la croissance de la pression sur le champignon nucléaire )...et dans ce domaine, les gestes sont les complices de la parole pour tromper l’autre.
                            Le mieux en matière de vœux est d’adopter enfin une réelle révolution pour 2O15.
                             


                            • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 2015 17:37

                              bonjour Lisa

                              je crois qu’on est plus de deux à espérer une révolution pour 2015.

                            • zygzornifle zygzornifle 5 janvier 2015 17:38

                              Mr les politiques en nous passant la langue de bois on a des esquilles plein le cul ....


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 janvier 2015 20:38

                                Et vous, Olivier, vous dites ce que les Politiques cachent derrière leur langue de bois ? Je vais vous aider. Sur la Loi Macron, voici une bonne analyse.

                                « La Loi Macron, un bazooka législatif au service du patronat ». Site les moutons enragés.


                                Sur la feuille de route « des réformes structurelles » de la Commission européenne pour chacun des 28 pays. Site de l’ UE.

                                Sur la feuille de route du FMI pour la France. Octobre 2012.

                                Sur la feuille de route à Matignon pour la France 2014/2015. Commission européenne.

                                Cela prouve que vous enfumez aussi les lecteurs, comme ceux que vous dénoncez.
                                Vous essayez de faire croire que les décisions sont prises en France, par les Hauts fonctionnaires français, et le gouvernement français.

                                Alors qu’ils ne font qu’appliquer des décisions prises hors de France, au FMI à Washington, à la BCE à Francfort, et à Bruxelles à la Commission européenne. Mais ça, vous ne le dites pas, vous cherchez des boucs émissaires en France, alors que dans un système fédéral, les décisions essentielles s’imposent à tous, même quand un gouvernement n’est pas d’accord.

                                Comme les derniers maïs OGM, dont la majorité des pays européens ne voulait pas.
                                La Commission européenne en a décidé autrement. Bon appétit bien sûr !

                                • olivier cabanel olivier cabanel 6 janvier 2015 09:58

                                  Fifi

                                  reprenez votre sang froid.
                                  vous m’incriminez d’enfumage ?! ce n’est ni très gentil, ni très recevable.
                                  je vous ai agacé avec l’attaque des énarques qui ont appris cette pratique dans leur école...ce que vous contestiez à tort, prenant la défense de votre candidat...soit.
                                  de là à profiter de la moindre occasion pour dresser une tresse de laurier à ce dernier...pas sur que ce soit très indiqué.
                                  bien évidemment, chacun sait qu’une partie des décisions qui nous sont appliquées le sont par d’autres instances que le gouvernement, mais de là à dédouaner ce dernier, il y a une marge relativement importante... et puis, je crois que c’est largement sortir du sujet, lequel était cette insupportable langue de bois.
                                   smiley

                                • gogoRat gogoRat 6 janvier 2015 13:02

                                  Bravo pour cet article qui confirme une thèse que je défends depuis longtemps :
                                   c’est avant tout par les mots et la parole officielle que le Pouvoir politique se joue ! 
                                  ( d’où l’idée, pour ceux qui voudraient vraiment viser une démocratie, de donner à chaque citoyen un égal poids de parole officielle ...) 
                                   
                                   Mais on se rend compte qu’il faut aussi pendre en compte la non-parole ! + les non-rencontres + les non-politesses de la vie courante ... 
                                   
                                  « le décalage entre les mots prononcés par le président, et les gestes qu’il fait en même temps »
                                  ... et les gestes qu’il ne fait pas 
                                   
                                   De là à interpréter le « langage non verbal » ... et nous nous livrerons aux gourous de la PNL ( Programmation Neuro-Linguistique  : une telle ’programmation’ ne s’invente pas ! )
                                   
                                   Notons tout de même qu’avec un égal potentiel d’expression officielle accordé à chacun, il resterait possible de signifier son silence : par le pourcentage de cette « officialité » non affecté au cautionnement d’une quelconque des doléances officielles exposées devant tous ...
                                   


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 6 janvier 2015 13:08

                                    gogoRat

                                    oui, le temps de parole équilibré, je suis pour, et comment ne pas l’être.
                                    mais au delà de ça, je pense qu’il manque dans notre démocratie une instance indépendante du pouvoir, faite de sages, et qui pénaliserait l’élu s’il ne respectait pas ses engagements, jusqu’à le faire remplacer par « le suivant »... ou provoquer d’autres élections.
                                    une idée pour la sixième république que nombreux appellent de leurs vœux.
                                    merci de votre commentaire. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès