Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le droit de vote des étrangers, l’Armageddon de l’UMP (...)

Le droit de vote des étrangers, l’Armageddon de l’UMP !

Nous y sommes, adossés au mur le président sortant fait feu de tout bois et ressort en boucle l’argument du droit de vote des étrangers. Argumentaire repris par ses sbires-partisans : voter Hollande, c’est donner le droit de vote aux étrangers et perdre de sa souveraineté nationale.

C’est donc l’arme nucléaire qu’a trouvé Nicolas Sarkozy pour convaincre les électeurs de Marine le Pen de se reporter sur lui pour éviter à la France cette « infamie ». Qu’en est-il exactement de cette proposition du candidat socialiste qui reprend là une vieille promesse du PS jamais tenue ?

"J'accorderai le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans" écrit-il dans son projet présidentiel et c’est même la 50e des 60 propositions sur lesquelles il fait campagne. En clair cela signifie que les étrangers résidant en France depuis 5 ans au moins voteront aux seules élections locales. Il n’y a pas de quoi naufrager, ni diluer la fameuse « souveraineté nationale », mais seulement faire œuvre intelligente d’intégration.

Mais fi de tout cela, les zélateurs du Président en ont profité pour raconter n’importe quoi : le texte déjà présenté par la gauche au sénat à la fin de l’année 2011 prévoirait la possibilité pour un étranger d’accéder aux fonctions de maire et d’adjoints…Mensonges ! Rappelons la partie très précise de ce projet de loi sur le sujet : Les étrangers ne peuvent exercer les fonctions de maire ou d'adjoint, ni participer à la désignation des électeurs sénatoriaux et à l'élection des sénateurs". La question est réglée une bonne fois pour toute.

François Hollande a précisé que cette disposition complétera la situation actuelle qui voit les résidents étrangers européens déjà participer aux élections municipales.

De la même manière il n’est pas inutile de se souvenir que le Traité de Maastricht a accordé le droit de vote pour les ressortissants de l’Union européenne.

Mais pour l’UMP qui court après les 6,4 millions d’électeurs du FN ce chiffon rouge est bien utile. Ainsi notre président sortant, qui n’est pas un reniement prés, n’avait-il pas indiqué en 2005 qu’il y était favorable à titre personnel, enfourche le thème du risque communautariste si François Hollande était élu.

Saluons le courage du candidat socialiste qui n’a pas cherché à enterrer cette proposition, comme le lui suggérait Ségolène Royale, il a clairement réaffirmé cet engagement en précisant le calendrier, à savoir avant les prochaines élections municipales prévues en mars 2014.

Toutefois notons que l’adoption d’un tel texte nécessite la mise en œuvre d’une réforme constitutionnelle, la révision de l’article 3 qui précise que seul « les nationaux français majeurs des deus sexes sont électeurs ». Le président, en l’absence d’une majorité qualifiée des 2/3 nécessaire du congrès (Les députés plus les sénateurs) devra le soumettre au peuple français par référendum. En effet le passage à gauche du Sénat de justesse ne garantit pas, même avec une importante majorité à l’Assemblée nationale, un vote des 2/3. La réforme constitutionnelle est particulièrement verrouillée et seul le référendum, l’appel au peuple français peut en faire bouger les limites.

Cette intention louable des socialistes date un peu ! Elle remonte à plus de 30 ans, puisque François Mitterrand en avait fait en 1981 sa 80e de ses 101 propositions.

Elle verra peut être le jour, si le peuple français par voie référendaire soutient François Hollande élu président de la république dans cette volonté. En cela la France rejoindra quinze des 27 pays membres de l’Union Européenne qui ont accordé le droit de vote aux étrangers extra européens aux élections locales. La Belgique l’a fait en 2004 et l’Irlande depuis 1963… aux côtés des réfractaires français figure l’Allemagne et l’Italie.


Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 avril 2012 12:15

    @mohandas,


    oui l’Irlande en la matière est un modèle

  • Patrick Lefèvre 27 avril 2012 12:36

    Bonjour,

    Faut arrêter vos délires de xénophobie irrationnelle...

    Il s’agit juste d’une conception différente de la citoyenneté.

    Pour ma part, je suis contre le droit de vote des étrangers car la citoyenneté ne se divise pas et doit être attachée à une nationalité liée à un territoire (car nous ne vivons pas dans un monde virtuel...). 

    Les décisions locales sont très importantes et engagent le futur tout autant que les décisions nationales pour les gens : la décentralisation et sa cohorte d’inégalités territoriales le prouvent largement.

    Il est très facile de devenir français et les étrangers qui ne le souhaitent pas font un choix : c’est à eux de l’assumer... 

    Ceci dit, OK pour un référendum et s’il se dégage une vraie majorité (50% + 1 voix des inscrits), tout vrai démocrate ne pourra s’y opposer car ce sera le peuple français qui l’aura décidé.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 avril 2012 13:17

      @Patrick,


      C’est votre droit, mais c’est une vision assez restrictive de la citoyenneté.
      Le référendum tranchera

    • Patrick Lefèvre 27 avril 2012 14:14

      Je ne sais pas si elle est restrictive mais elle est cohérente avec la manière dont fonctionnent les êtres humains...

      Et peut-être est-ce la votre qui est laxiste  ?

      Oui, espérons qu’il y aura un référendum sur cette question (comme sur bien d’autres d’ailleurs) mais je n’en suis pas sûr car nos « élites » de droite comme de gauche n’aiment pas trop demander l’avis des manants... 

       


    • Denzo75018 28 avril 2012 10:05

      Pour ça la Gauche et l’extrême Gauche sont passés maîtres dans l’ART de culpabiliser ses opposants ou porter le débat sur une pseudo « morale », ils ne respectent JAMAIS leurs opposants qui dès qu’ils ne sont pas d’accord sont traités de tous les « maux » : Fascistes, Nazis, xénophobes, racistes etc.

      C’est ce qu’on appelle le sens « démocratique » et pluriels à Gauches !
      Ils sont pour le rassemblement mais sous leur DICTAT !


    • simir simir 28 avril 2012 10:48

      @ Denzo

      Et Brasillach et la valseuse à Vienne c’était quoi ?. Même pas la peine de remonter aux fondateurs du Fhaine et à tout ce qui s’est passé depuis

    • simir simir 28 avril 2012 11:25

      « Il est très facile de devenir français »

      Il est très facile de raconter des balivernes
      En effet un journaliste du Monde Diplomatique Hernando Calvo Ospina résident depuis 25 ans en France s’est vu refuser sa demande pour le motif de ses relations avec l’ambassade de Cuba et par son inscription sur les listes étasuniennes de survol de leur territoire.
      Si ce cas peut être mis à la connaissance de tout ceux qui veulent s’en donner la peine qu’en est il du refus aux pauvres quidams dont personne n’entendra jamais parler.
      Ce qui est certain c’est qu’avec les lois actuelles mon épouse qui vient de Tchéquie n’aurait jamais pu obtenir la nationalité française. Elle ne parlait pas un mot de notre langue et ne connaisait absolument rien de la France tout les médias et le système scolaire étant basé sur le système du bloc soviétique (tout comme chez nous l’inverse) Cela ne l’a pas empêché de s’intégrer et elle travaille maintenant à son compte avec sa « tres » petite entreprise.
      Faut donc arrêter de nous bassiner avec de telles inepties et la majorité des étrangers ne le restent pas par choix mais par la difficulté de la tâche qui leur semble insurmontable. 
      En plus s’ils ont manifesté quelques idées favorables à Cuba, à Chavez, à l’Iran alors là c’est même pas la peine d’essayer

    • Lavoi Lavoi 28 avril 2012 11:52

      si tu veux un reférendum ,allez pourkoi pas ;c la démocratie mais ce k’il faut maintenant c s’ouvrir !...
      en allemagne les turcs votent depuis + de 30 ans....j’ai pas l’habitude de prendre en exemple l’allemagne mais pour une fois...... nous on a la chance d’être nés ici ,le hasard... mais k’est ce ki nous appartient ??? la terre ;pas à nous ! la france pas à nous !,le monde pas à nous....t’as juste peur de perdre ce ke tu possèdes ! alors ne possède rien et tu verras ta peur s’évanouir et les étrangers ( un autre tout simplement ) ne serons plus une menace ...si tu doutes dis-moi ce ke tu emporte kan tu pars ???? tu vois la propriété c le vol ! amen


    • devphil30 devphil30 27 avril 2012 13:11

      Rappel historique sur un nouveau revirement du menteur patenté 


      « n 2001, dans son livre, Libre, il écrivait : « A partir du moment où ils [les étrangers non communautaires, ndlr] paient des impôts, où ils respectent nos lois, où ils vivent sous notre territoire depuis un temps minimum, par exemple de cinq années, je ne vois pas au nom de quelle logique nous pourrions les empêcher de donner une appréciation sur la façon dont est organisé leur cadre de vie quotidien. »

      En 2005, rebelote. Nicolas Sarkozy réaffirme sa position, dans une interview dans Le Monde, mais aussi en marge d’une conférence de presse à Calais, le 24 octobre :« j’ai considéré que le droit de vote aux seules municipales, pour des étrangers présents depuis dix ans sur le territoire national, respectant nos loi, payant leurs impôts, et ayant des papiers était une question qui devait être ouverte. En ce qui me concerne, j’y suis favorable » »

      http://www.liberation.fr/politiques/01012373431-vote-des-etrangers-sarkozy-se-renie

      Philippe 



      • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 avril 2012 13:18

        @devphil,


        Oui un mensonge de plus.



      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 27 avril 2012 16:20

        Bonjour tout le monde.

        Oui, et en la matière, avec Sarkozy, nous détenons un authentique champion du monde. Ce type est une catastrophe.

        Allez, on l’aura.

        J-9


      • Richard Schneider Richard Schneider 27 avril 2012 17:26

        à devphil 30 :

        Qui aura le courage de collationner dans un article tous les mensonges, contre-vérités, manipulations de Sarkozy depuis qu’il est sur le devant de la scène politique ? Pour moi, je reconnais que c’est une tâche au-dessus de mes forces ! Il y en a trop.

      • chapoutier 27 avril 2012 17:44

        je reconnais que c’est une tâche au-dessus de mes forces ! Il y en a trop.

        j’avais commencé à « collationner » ses propos les plus farfelus et les plus démagos, je vous le confirme, c’est un travail de Titan, .... et j’ai abandonné  smiley 

        cdt


      • simir simir 28 avril 2012 10:51

        @ Richard Schneider 

        Ce livre existe : Sarkomensonges de Christian Grégoire
        236 pages sans pratiquement aucun commentaire. D’un coté ce qu’il a promis ou dit, juste en dessous ce qu’il a fait.

      • Bulgroz 27 avril 2012 15:56

        Ils paient des impôts donc ils doivent pouvoir avoir le droit de voter.

        Bon, d’accord, mais alors, supprimons de droit de vote pour les plus de 45% de foyers fiscaux qui n’en paient pas.


        • leypanou 27 avril 2012 16:18

          Encore un raisonnement UMP-iste : si on donne le droit de votes aux élections locales à un étranger qui paie des impôts, alors il faut supprimer le droit de vote à ceux qui ne paient pas d’impôts.

          Quand on est enfumé en permanence par la propagande UMP, on finit par écrire n’importe quoi. A propos, c’est quel genre de logique ? D’Aristote ? Cela m’étonnerait fort.


        • chapoutier 27 avril 2012 17:47

          Bulgroz
          soyez rationnel, à écouter mlp, c’est de son électorat que vous parlez.


        • wesson wesson 27 avril 2012 18:20

          sauf que ... tout le monde paie des impôts, même ceux qui ne paient pas celui sur le revenu.


          Un indice : la TVA.



        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 27 avril 2012 16:07

          L’argument du danger communautariste que provoquerait le vote des résidents étrangers aux élections locales ne tient pas une seconde, car il se mord la queue.

          Démonstration :

          1) il n’ y pas de communauté étrangère politiquement, voire religieusement, unie. Les immigrés du Maghreb sont, en France, dans leur majorité, des travailleurs pauvres, et à ce titre, ils méritent d’être représentés par des édiles locales qui prennent enfin en compte leur difficultés particulières alors qu’ils paient pour la plupart, comme tous nos concitoyens, des impôts locaux.

          2) C’est le discrimination et l’interdiction de participer à le vie politique qui risquent de produire la communautarisme (y compris religieux) et non l’inverse ? Penser le contraire c’es tout simplement confondre les causes et les effets

          3) La démocratie ne se partage pas, sauf à s’autoriser à exclure une partie de la population et donc à instaurer vis-à-vis d’elle, par exclusion, un rapport de domination anti-démocratique.


          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 27 avril 2012 16:32

            Bonjour Sylvain.

            Votre démonstration est construite, argumentée, logique et raisonnée. Et c’est pour cette raison que face à vos conclusions rationnelles, qui ne sont étayées ni par la peur ni par l’émotion, Sarkozy soutiendra l’exact contraire.


          • Patrick Lefèvre 27 avril 2012 18:42

            @ Sylvain R.

            Ce n’est pas une question de vote communautariste mais une question symbolique (où alors la nationalité n’a plus aucune sens ni utilité).

            1) les travailleurs pauvres maghrébins n’ont pas de difficultés particulières mais les mêmes difficultés que TOUS les travailleurs pauvres

            Et les pauvres ne paient pas d’IR ni d’IL d’ailleurs car souvent ils en sont exonérés ou le recouvrement n’est pas effectué

            Par contre oui, ils paient comme tout le monde les taxes à la consommation (TVA, TIPP, etc.)

            Il est important de faire la différence entre les impôts et les taxes...

            2) il n’y a aucune discrimation : il suffit de prendre la nationalité française...

            Pas de souci pour les étrangers qui ne le souhaitent pas (peu importe leurs raisons) mais logiquement ils ne sont donc que de passage et n’ont pas à influer sur le devenir du pays

            3) le vote, qui fait partie du système démocratique, ne se partage pas car il induit le futur du pays

            Il n’y a ni exclusion ni domination mais simplement une relation classiquement normale au territoire.

             


          • Bulgroz 27 avril 2012 16:16

            Quand on réside en France et qu’on y paie des impôts, on bénéficie des diverses infrastructures mises à disposition (routes, hôpitaux, écoles, rails.).

            Si en plus, on est Français, on a le droit de voter.

            Je ne comprends pas le lien qui est fait entre impôts et droit de vote.

            Pour moi, c’est clair :

            impôts payés = jouissance des infrastructures financées par l’impôt.

            nationalité Française = droit de vote.


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 27 avril 2012 16:42

              Si tu as l’obligation légale et le devoir de t’acquitter de l’impôt alors, en contre-partie, tu as le droit de donner ton avis sur ce qui est fait de ton argent.

              Un devoir = un droit.


            • Patrick Lefèvre 27 avril 2012 18:53

              @ Bulgroz

              Tout à fait de votre avis mais nous devons être trop « simplets »...

              @ Peachy C

              oui, le droit de bénéficier et d’utiliser les services publics gratuits du pays


            • Jason Jason 27 avril 2012 16:36

              Vous tombez dans le panneau !  Il s’agit uniquement du droit vote éventuel des étrangers (non E.U, car ceux-là l’ont déjà depuis longtemps) aux élections municipales. Ils ne pourront pas être candidats.

              Avant de s’exciter, ayons l’honnêteté de dire de quoi il s’agit. Pas de quoi fouetter un chat.

              Vous vous faites le porte-voix des agitateurs et des énergumènes. Avis aux amateurs de baudruches !


              • Radix Radix 27 avril 2012 19:01

                Bonsoir

                Oui, c’est sûr, vous vous rendez compte ma bonne dame, il y a beaucoup trop d’étrangers en France !

                Tous ces Italiens, Espagnols, Portugais il y a même des Grecs, ils ne pourraient pas rentrer chez eux ? Surtout que, chez eux, cela ne va pas fort, ils pourraient filer un coup de main !

                Comment ? Ils sont Français ?

                Ben voila, on accueille un étranger et après on se retrouve avec un Français, comment voulez vous que l’on s’y retrouve !

                Radix


                • dany45300 27 avril 2012 19:13

                  Il est prêt à tout pour avoir les voix du FN, quelle girouette !

                  En octobre 2005, Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur, déclare au « Monde » : « A titre personnel, je considère qu’il ne serait pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins dix ans en France, puisse voter aux élections municipales. »

                  En mars 2006, dans une interview au « Parisien », alors qu’on lui demande s’il donnera le droit de vote aux immigrés s’il est élu président en 2007, il répond : « Oui. Je l’ai écrit, je suis favorable au vote pour les municipales pour les étrangers en France depuis dix ans. »


                  • arobase 27 avril 2012 21:12

                    le vote des étranger est un sujet bien secondaire vu les difficultés actuelles. le genre de problème qu’on peut traiter sereinement quand on s’est occupé des choses vitales.

                    personnellement je suis de gauche, voterai hollande, et ne suis pas favorable à ce projet surtout pour les municipales ;
                    je considère qu’il s’agit d’élire des hommes et des femmes qui doivent être connus appréciés et bons gestionnaires, capables de régler les affaires d’une commune, et souvent on se moque de leur étiquette politique, ce qui nécessite une connaissance approfondie des affaires communales, des habitants, de leurs histoire....

                    il n’y a pas que les grandes villes !

                    je connais une commune où une forte communauté portugaise a contribué à maintenir en place un maire totalement nul et néfaste, simplement pour obtenir des logements hlm, leur seule préoccupation ! pour le reste ils n’en ont rien à foutre, ils se considèrent étrangers !

                    mais encore une fois, ce sujet est pour moi d’une priorité très relative et si ça se fait je n’en ferai pas une maladie..



                    • lulupipistrelle 27 avril 2012 23:44

                      Allez, je vais réveiller les vieux démons anti-boches :

                      - en Allemagne les TURCS immigrés votent aux élections locales depuis des décennies... vous avez vu la souveraineté allemande affaiblie ?


                      • Richard Schneider Richard Schneider 28 avril 2012 17:58

                        à simir,

                        Merci pour le titre du bouquin - que je ne connaissais pas.
                        Bonne soirée,
                        RS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès