Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le fascisme est-il pour ou contre l’UE ?

Le fascisme est-il pour ou contre l’UE ?

LE FASCISME ET LES EUROSCEPTIQUES

Il est désormais courant d’associer « la critique de l’UE », aux mouvements d’extrême droite et non républicains. Elle sous entend un rejet de l’Europe et des Européens, et donc garantit des sentiments nationalistes et xénophobes. Quitter l’UE, c’est aussi « être nostalgique » ou encore « s’isoler par instinct grégaire ».

En France, le Front National s’est médiatiquement accaparé de l’idée, les médias les y aidant. MLP a proposé une « Europe des nations », ce qui correspond à une autre façon de changer l’UE, mais en aucun cas, à vouloir en sortir. Il aurait été facile de clarifier les choses, et du même coup perturber la progression d’un parti qui semble pourtant préoccuper au plus haut point.

Dans l’émission « DES PAROLES ET DES ACTES » sur FRANCE 2, la candidate frontiste ironisait sur la redondance du slogan « changer d’Europe », utilisé par tous les partis politiques. Jamais personne ne lui a fait remarquer qu’elle-même proposait d’en changer en prônant une « Europe des nations ». C’eut été un coup facile à porter pour ses détracteurs, mais non. Le lendemain, François Asselineau, président-fondateur de l'UPR, portait une réclamation auprès du CSA, pour plagiat d’une partie de son argumentaire et utilisation d’un document original de l’UPR : La candidate frontiste n’avait en effet, jamais cité ses sources. Là encore, s’est présentée l’occasion rêvée de dénoncer les pratiques et l'état d’esprit de ce parti que les médias prétendent pourtant combattre. Le CSA a préféré épargner le FN de cette épine, plutôt que de rectifier la vérité qui consistait à attribuer à l’UPR et à François Asselineau, la paternité de cette argumentation pertinente.

L’UPR a même été oublié comme eurocritique, bien qu’il prône entre autre, la sortie de l’UE et de l’euro. Ça n’a pas empêché le ministère de l’intérieur de classer ce parti dans les listes diverses, c'est-à-dire différentes de l’extrême droite.

On en oublierait presque que DEBOUT LA FRANCE et le FRONT DE GAUCHE ont soutenu certaines positions qui pouvaient laisser entendre un certain eurosceptisme là aussi, bien loin de l'extrême droite.

Enfin, il est étonnant que l’opinion publique, médias compris, oublie que le FN si souvent qualifié de « populiste » en était réellement un. Et qu’habituellement, les populistes reprennent les idées qui font plaisir au peuple, sans pour forcément les partager. Donc le FN est-il vraiment contre l’UE ?

Au final, critiquer l’UE aujourd’hui, provoque des remarques du genre « Tu parles comme Le Pen », « En disant ça, tu fais le jeu du FN ».

Qui fait ce type de remarques ? Des européistes ? Mais si on peut assimiler l’euroscepticisme au fascisme sous prétexte que les médias permettent au FN de s’approprier (à tort) l’idée, alors que dire de l’européisme si l’on tient compte de l’origine factuelle de la construction européenne ?

 

LE FASCISME ET LES EUROPEISTES

En effet, il est étrange qu’on ne dise jamais aux europésites qu’ils sont « fascistes parce qu’ils adhèrent à un projet déjà pensé par et pour Hitler. Que le projet a été négocié avec Mussolini. Qu’il a convaincu le Maréchal Pétain ainsi que Laval, à soumettre la France vers une « Neues Europa » sans frontière, qui permettrait des échanges commerciaux sans restriction douanière ».

En 1937, le Führer et son entourage recrutèrent un juriste de renom, Walter Hallstein, pour organiser la mise en place d’un nouvelle Europe. Un an plus tard, le technicien fut envoyé à Rome pour défendre les intérêts de l’État Nazi dans cette construction. En 1941, La France de Pétain fit publicité des plans européens de l’axe ROME – BERLIN au cours de l’exposition de la FRANCE EUROPEENNE à Paris.

Walter Hallstein fut arrêté en 1943 à Cherbourg, en uniforme allemand, la croix gammée sur le bras. Il fut libéré en 1945, et c’est en 1951 qu’il rejoignit la CDU du futur chancelier, Conrad Adenhauer. Arrivé au pouvoir, celui-ci nomma l’ex-juriste d’Hitler aux affaires étrangères. C’est avec lui, qu’il signa en mars 1957, le traité de Rome. Un an plus tard, Walter Hallstein devint le premier président de la Commission Européenne et ce, jusqu’en 1967. Il posa les premiers jalons d’un projet qu’il avait déjà pensé pour l’Allemagne Nazi, celle-là même qui organisait un génocide odieux contre des populations sans défense. Depuis le projet a évolué mais ses fondations restent d’origine NAZI.

 

ALORS, LE FASCISME EST-IL POUR OU CONTRE L’UE ?

Aujourd’hui le Fascisme est attribué à ceux qui sont contre la construction européenne, sous prétexte qu’une femme politique française s’en approprie le scepticisme, avec la complicité des médias, sans pour autant en décrire un plan de sortie. En fait, personne ne se soucie du bien fondé de l’association d’idée entre le FN et l’euroscepticisme, mais beaucoup la véhicule.

Ceux qui sont « pour l'UE » sont considérés comme non fascistes alors qu’ils adhèrent à un projet déjà prévu par Adolf Hitler. Ce dernier avait mandaté Walter Hallstein pour la mise en place d’une Europe sans frontière. C’est ce même Walter Hallstein, complice des crimes NAZIS, qui après 1957, mit en place des plans déjà écrits 20 ans plus tôt pour le Führer.

 

Je me permets d'illustrer mes propos en joignant cette vidéo.

 

Oh Bôrikô


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 31 mai 2014 11:23

    Moi je ne suis pas fasciste mais je suis contre l’Europe telle qu’elle est et comme elle ne changera jamais car elle est à l’image de nos politiques je suis totalement contre.....


    • CASS. CASS. 31 mai 2014 15:17

      http://stopmensonges.com/affrontement-juif-entre-rothschild-poutine-en-ukraine/comment-page-1/

      cette ue est un produit des fascistes jacob hitler un produit des rothschildiens khazars prosélytes et cie. En attendant Poutine( slave) a rechristianisé la Russie et la souveraineté et il contribue activement a défendre les chrétiens grecques etc syriens et la souveraineté de la Syrie, comme d’ailleurs le fait le hezbollah par ex. CE QUI EST très très loin d’être le cas du vatican sionisto rothschildiens.


    • juluch juluch 31 mai 2014 12:30

      Cette Europe du pognon doit changer.


      Ça fait un bail que JMLP et MLP en parle.

      Asselineau est assez culotté tout de meme.

      • Oh Bôrikô 31 mai 2014 13:40

        BONJOUR, et merci de commenter.

        les LE PEN n’ont fait qu’en parler au mieux...et encore... mais jamais ça n’a figuré sur leurs professions de foi, leur programme quoi. c’est qd même le seul document officiel, qui finit d’ailleurs aux archives nationales. à moins qu’ils n’imaginent pouvoir improviser sur une question aussi complexe ? vous le voyez vous même ainsi ? Soyons sérieux.
        et puis le FN est médiatisé, jamais ils n’ont dit ça explicitement. en revanche, il y a bcp d’extraits télé, radio ou presse (et oui, le FN est partout) où ils disent limite le contraire.


      • juluch juluch 31 mai 2014 18:21

        Et pourtant, JMLP en parle depuis la création de l’UE, il en expliquait les dangers.


        Personnellement je pense que c’est les autres formations politiques qui font du copié-collé.

        Ceci étant, si elles sont en partie d’accord avec le programme du FN, autant s’associer comme c’est en train de se faire au Parlement Européen.

      • Oh Bôrikô 31 mai 2014 19:55

        effectivement, JMLP en a beaucoup parlé. sa fille aussi. mais parlé de quoi au juste ?

        sur tous leurs temps d’exposition médiatique, ils n’ont jamais parlé de sortie de l’UE et/ ou de l’euro. je ne vais pas me répéter, mais ça ne figure dans aucun de leur programme.
        et dire que tout le monde pense qu’ils veulent en sortir.
        et dire que ça ne dérange pas la SARL LE PEN que les gens pensent ça à tort. ils ne font rien pour clarifier.
        c’est une étrange façon d’être contre le système.


      • juluch juluch 31 mai 2014 21:17

        Ils ont parlé de ne pas y entrer à l’époque. Du moins JMLP.


      • juluch juluch 31 mai 2014 21:20

        Actuellement, ils ont parlé de changer l’Europe ou d’en sortir en cas de désaccord.


        Certains autres partis ont emboîté le pas.

        Sauf l’UMP et le PS qui ont créé l’UE

      • scylax 31 mai 2014 12:38

        Un vrai hoax cet article.


        • Popsas 31 mai 2014 15:19

          Si c’est un hoax c’est qu’il est debunkable alors ? Donc aurais-tu des preuves qui contredisent les affirmations que l’on trouve dans cet article ? 


        • REGCHA REGCHA 31 mai 2014 13:30

          Des études faites aus USA dans les années 1950/1960 montrent qu’il y a une corrélation entre les temps de parole dans les médias de grande diffusion et les résultats aux élections. Ce que tous les journalistes doivent savoir.

          Alors, il y a une question qu’il faut se poser : compte tenu du temps de parole accordé au FN, pourquoi les médias de grande diffusion français promeuvent-ils le FN ?


          • Pyrathome Pyrathome 31 mai 2014 14:51

            pourquoi les médias de grande diffusion français promeuvent-ils le FN ?
            .
            Simple, parce que le fn est juste là pour verrouiller cette « pseudo-démocratie », c’est le CHEVAL DE TROIE DU SYSTÈME, juste pour empêcher qu’une majorité progressiste d’accéder au pouvoir, le miroir aux alouettes et l’éparpillement des voix....


          • claude-michel claude-michel 31 mai 2014 13:57
            Le fascisme est-il pour ou contre l’UE ?...mais ce sont les faschos qui font l’UE...vous vous trompez de cible..Ce sont les mêmes qui défendent les nazis en Ukraine... !

            • Oh Bôrikô 31 mai 2014 15:40

              On est d’accord


            • Pyrathome Pyrathome 31 mai 2014 14:43
              Le fascisme est-il pour ou contre l’UE ?

              http://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/0203532914813-calcul-du-pib-bruxelles-pousse-a-integrer-drogues-et-prostitution-674824.php

              Et bientôt le trafic d’enfants, d’organes, d’armes... ???

              Franchement pas besoin d’être fasciste pour être contre CETTE UE....
              L’Europe des peuples, de la solidarité, de la fraternité, oui, pas celle des marchés, des banksters et des criminels escrocs...


              • wesson wesson 1er juin 2014 16:30

                Salut Pyra, 

                l’Europe a déjà trouvé comment ne plus faire de la récéssion.

                En fait c’était simple : il suffisait d’inclure dans le PIB l’argent de la drogue et de la prostitution et le tour est joué, au lieu de la récession, +1% de croissance. Elle est pas belle la vie ?

                Rouvrir les bouclards et les salles de shoot, voilà assurément un excellent projet pour l’Europe et sa croissance.

              • Popsas 31 mai 2014 15:26

                Un bel article très clair qui pousse à approfondir le sujet et de faire quelques recherches. Et c’est en effet assez effarant...


                • Isary 31 mai 2014 22:35

                  d’accord avec vous sur le terme « effarant »


                  Si vous voulez vraiment en savoir plus,Francois ASSELINEAU a fait récemment une conférence intitulée :« Les origines cachées de la construction européenne ».Elle n’ est pas encore en ligne sur le site de l UPR,mais guettez sur le site et vous serez encore plus« effaré » quand vous l’ aurez vue.

                  Et si vous vouez avoir une idée du coté « tabou » du truc concernant Walter Hallstein,vous pouvez retrouver sur le site de l UPR un passage radio de Mr ASSELINEAU sur BFM business au cours duquel il tente d’ aborder le sujet avec Mr QUATREMER de Libéeation....

                  Je dis bien « tenter » d’ aborder le sujet.....

                  Les europeistes seront « sauvés » par une page de pub.

                  C’ est pour cela que les « leçons » de propagande et de démocratie un peu plus bas,ça déclenche chez moi des réactions un tantinet urticantes.

                  cordialement

                • alinea alinea 31 mai 2014 20:17

                  L’autre matin sur France Culture, Régis Debray déplorait qu’on n’apprît plus l’histoire et traitait d’ignorants, eh bien, toux ceux qui « font » l’Europe aujourd’hui et les médias qui le sonorisent ! ( ils - lui et Gabriel Robin- disaient aussi, ce n’est pas en rapport avec l’article, mais !) c’était la moindre des choses que Poutine soit invité au débarquement ; était-il au débarquement ? demanda un con ! Non dirent-ils mais avec 22 millions de morts, c’est bien la Russie qui a circonscrit le nazisme !)
                  Ainsi, votre article fait oeuvre utile mais il faudra sûrement encore du temps avant que ça rentre dans les têtes têtues et torticolisées à droite !!


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 mai 2014 20:29

                    Regis Debray ,en voilà un bonhomme !


                  • Oh Bôrikô 1er juin 2014 08:31

                    bjr et merci alinea pour votre message.

                    tout à fait d’accord, il faudra du temps pour que ça rentre. mais pire encore, c’est faire sauter le verrou si minutieusement vissé par la propagande : l’europe, c’est la paix, l’europe c’est la démocratie, la liberté, le seul moyen de lutter légalement et efficacement contre les états unis...et tout le blabla qu’on connaît.
                    n’empêche, qu’on ne doit plus perdre de temps, ni même laisser de place au mensonge.

                    à bientôt et encore merci


                  • Isary 31 mai 2014 22:24

                    « belle » propagande UPR !!!


                    tout de suite les grands(gros ?)mots....

                    ce n ’est pas de la propagande,l’ auteur apporte des éléments de connaissance que tout le monde n’a pas.(et que nombreux sont ceux qui ne souhaitent pas qu’il l’ait !!)

                    ce qu’il dit est- il faux ?

                    Blacklistés dans les médias classiques,accusée de propagande sur les médias alternatifs,dans quel trou de souris condescendez vous à laisser l’ UPR s’exprimer en « bon » démocrate que vous semblez vous targuer d’être ?

                  • Onecinikiou 1er juin 2014 01:55

                    La thèse de l’auteur est ubuesque : si l’on comprend bien son raisonnement, comme il cherche à la fois à valider la doxa selon laquelle le Front National serait un héritier du fascisme, mais qu’il montre dans le même temps que ce qu’il entend par « fascisme » fut historiquement un soutien résolu de la construction du mécano européiste, vu que le Front National fut de manière incontestable un farouche opposant dudit mécano, alors en réalité il ne peut-être aucunement assimilé au fascisme historique ! 

                    Cqfd.

                    • Oh Bôrikô 1er juin 2014 08:39

                      bjr Onecinikiou,

                      je vous lis et me permets de vous dire que « non », vous n’avez pas compris ce que dit l’article.
                      il ne s’agit pas de faire le procès du FN, si ce n’est qu’il laisse croire qu’ils sont anti europe, au point de vouloir en sortir (car être contre et ne rien faire...).
                      le FN = fascisme, je n’en sais rien, je dis juste qu’il est « considéré » comme tel, selon la bien pensance, et que le parti en a pleinement conscience, notamment en s’appropriant l’euroscepticisme...de fait, par association d’idées, être eurosceptique, c’est être fasciste. le FN, qui n’est pas l’auteur de ses propres critiques, en joue au détriment des vrais eurosceptiques, qui du coup, voient le débat annuler.
                      quand à la référence au fascisme dans la construction européenne...bah je vous invite à voir ou revoir la vidéo jointe.

                      merci encore pour votre message


                    • colza 1er juin 2014 10:00

                      Bien vu...
                      Effectivement, c’est d’une habileté toute hollandaise que d’associer l’UEphobie et le FN.
                      Cela permet de culpabiliser tous ceux qui promeuvent une sortie de l’UE, l’Euro et l’Otan en les traitant de « fachos ».

                      Simple et imparable...

                      De toutes façons, lutter pour la sortie de la France de ces pièges est une lutte nationale, puisque la seule issue se trouve dans l’application de l’article 50 du Traité de Lisbonne. De ce point de vue, voter aux Européennes n’a servi qu’à cautionner l’existence de l’UE, c’était donc contre-productif.


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er juin 2014 19:50

                        LE PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE VIENT DE MENACER SES « PARTENAIRES » DE FAIRE SORTIR LE ROYAUME-UNI DE L’UE

                        LA MENACE BRITANNIQUE SERAIT MISE À EXÉCUTION SI LE LUXEMBOURGEOIS JEAN-CLAUDE JUNCKER, CANDIDAT SOUTENU PAR ANGELA MERKEL, DEVIENT PRÉSIDENT DE LA COMMISSION EUROPÉENNE.

                        Lorsque les adhérents et militants de l’UPR - à commencer par François Asselineau - affirmons que l’on peut sortir de l’Union européenne, et qu’il est urgent de le faire, ils se voient systématiquement opposées deux objections-types :

                        a) d’une part ce serait impossible et apocalyptique,
                        b) d’autre part ce serait une proposition d’extrême droite.

                        On notera d’ailleurs que la déclaration de David Cameron n’a strictement rien à voir avec les propos de Mme Le Pen qui, à peine élue, a appelé à bâtir « une Autre Europe » avec les mouvements d’extrême droite.

                        Il n’y à pas de question de sortir de l’Europe voire de l’Euro du coté FN !

                        Le leaders du FN soutiennent également le grand marché transatlantique
                        Pour le vote de soutien, voir ici. Il faut cliquer sur "Display all records

                        La construction Européenne est en elle même une construction fasciste.
                        Dans la plupart des pays Européens aucun référendum à été mis en place pour approuver la constitution européenne. Dans une grande majorité des pays européens la constitution européenne à été adopté par la voie parlementaire.

                        L’Europe est dirigée par la commission Européenne qui est une institution fasciste
                        et par nature anti-démocratique !


                        • laurentgantner laurentgantner 1er juin 2014 22:13

                          Se rassurer comme on peut :

                          ----------------------------------------

                          La madame de Saint-Cloud va se bouffer les doigts jusqu’au 17 juin, date butoir du dépôt des listes pour la composition des groupes parlementaires européens... Risque de lui manquer une ou deux nations représentatives pour former ce groupe... Si pour la Pologne ça peut bien se passer, la Suède semblerait être plus réticente à rejoindre Miss Le Pen Europa !

                          Enjeu : 2,5 € millions qui risquent de passer ainsi sous le nez d’une droite européenne plus que dure car il m’étonnerait fortement que le « Fond national » français partagerait cette cagnotte avec des nations représentées par 4-5 sièges (?)

                          _________

                          http://www.rfi.fr/europe/20140527-ue-parlement-europeen-quels-allies-le-front-national-marine-le-pen-ukip/

                          _______________________

                          Avec le Fn (« Fond national ») ce sera zéro avancée dans l’hémicycle européen... Même si sa crèmerie parvient à constituer un groupe parlementaire dans cette Union européenne je ne vois pas vraiment ce qu’il pourrait faire d’autre que de bloquer systématiquement toutes propositions avec le cuisant revers de l’impossibilité réelle à pouvoir obtenir une majorité d’euros-députés capable de valider un tel cynisme... Si l’Europe ne les intéresse pas moins que ça qu’ils fassent comme les abstentionnistes au lieu de l’utiliser comme un fond de pension tel un titre qui leur permet de se garantir une paisible retraite.


                          • soi même 2 juin 2014 02:13

                            Il est évident avec de telle révélation, il était inconcevable pour l’establishment que Mr Asselineau est un mandat.
                            En même temps je suis mitigé sur ces 57 % qui se sont abstenues, certes, il y a probable de bonne raison qui les motives, mais il y a aussi un courant abstentionniste qui milite à que l’on participe pas aux élections.
                            A part le fait qu’il ne veulent pas alimenté le système, il ne propose rien d’autre qu’un nihilisme politique.
                            Il faudra bien qu’ils se décide un jour à faire autrement, car il est évident maintenant que le Traité Transatlantique va être bien adopté, et il devront bien se positionner vis à vis de lui.
                            Car si d’un coté se mettre en retrait pour un vote peut être une stratégie, il faut encore qu’elle est un sens, une efficacité. Au vue du taux d’abstention en Europe, si la moité avaient réellement voter , on ne parlerait probablement pas d’un coté de cette extrême droite, et il y aurait probablement un beau chambard au parlements de l’UE qui se rebiffait face à cette situation de nous imposez ce traité.
                            Il y a eu un acte manquer, à part un tsunami financier, je ne voie pas ce qui pourrait l’entraver aujourd’hui ?

                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès